AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Arrivée précipitée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
altea

avatar

Nombre de messages : 511
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Arrivée précipitée   Jeu 6 Déc 2007 - 22:14

Ils n’allaient point rester longtemps dans ce couloir, non qu’il ne fût point grand, ni même qu’il n’était point beau. Mais qu’il n’était pas un endroit ou accouché tout simplement.
Et puis les deux hommes aidaient freyelda, donc tout irait pour le mieux. La suivre voila tout ce qu’ils avaient à faire.
Et puis, la salle en question n’était pas si loin après tout. Pas besoin de bien longtemps pour retrouver. Pourtant, elle avait déjà été malade, et savait bien que le temps semblait passer plus lentement dans ce genre de cas. Oui, même une minute semblait parfois durer des heures entière. Aller savoir pourquoi le temps semblait ne jamais se comporter de la même manière. Plus on en avait et plus il était long. Et quand il venait a manquer, il s’échappait si vite qu’on ne pouvait le rattraper jamais.
Et c’était sans doute un de ces moments pour la pauvre frey, mais un jour heureux tout de même.
Oui, il allait à présent quitter ce hall, se rendre dans le couloir.
Et puis le couloir leur permettrait ensuite de se rendre en salle d’opération.
Non qu’on aille opérer la pauvre dame gouverneur.
Mais ce serais sans doute l’endroit le plus approprié à se qui allait advenir.
Un accouchement pur et simple.
Mais avant cela, il lui faudrait trouver un peut d’aide pour accomplir sa tache.
Elle s’adressa donc au deux hommes :


Restez encore un peut avec dame Freyelda.
Je doit vous quitter quelques minutes afin d’aller trouver de l’aide.
Qui peut savoir ce qui peut advenir, mieux vaut être deux, ou bien même trois en cas de complications.
Non que je les souhaite messieurs, mais mieux vaut prévoir sans que cela n’arrive plutôt que l’inverse.
Prenez donc soins de Dame Freyelda durant mon absence.


Puis Altea sortie de la salle d’opération afin d’aller quérir en la salle des médecin quelques aide qui lui serait possible d’obtenir. Et si nul n’était présent, et bien, le choix ne lui serait plus réellement donné, il lui faudrait assurer l’accouchement seul ou bien avec l’aide des deux hommes qui l’avaient conduit en l’hospital …
Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau

avatar

Nombre de messages : 12355
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Ven 7 Déc 2007 - 19:42

Isa était sortie de l’officine des apothicaires et arpentait les couloirs de l’hôpital pour se repaître de cette ambiance nulle part comparable à aucune autre.
Elle en aimait ces odeurs, ces agitations. quand médecins et aides couraient en tous sens.
Elle aimait sentir les relents mélangés des simples qui embaumaient l’espace, mélanges de sucs, baumes, émollients,celle de la saponaire très présente en ces lieux d’avant garde où l’on privilégiait l’hygiène mais que la populace, effrayée par la violence qui régnait alors dans les bains, avait petit à petit délaissé.
Là, elle avait envie de se rendre à la bibliothèque pour apprendre, encore et toujours plus, et allait d’un bon pas, quand au détour d’un couloir elle tomba nez à nez avec altéa qui lui semblait fort préoccupée.


Bonjour madame, puis je vous être d’un quelconque secours ?
Vous me semblez .....décontenancée ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Ven 7 Déc 2007 - 20:20

Freyelda jeta un regard désemparé à Altéa tandis qu'elle quittait la pièce, la laissant seule... avec deux soldats. Deux hommes qui plus est.

La douleur, insupportable, pouvait venir à bout de bien des choses mais nullement de sa pudibonderie... légendaire !

Elle avait du mal à réfléchir : fallait-il les envoyer dans la salle de garde afin de préserver son intimité ? Les accouchements, c'était bien connu, étaient des affaires de femmes dans lesquelles nul homme n'avait en principe son mot à dire, ni son nez à mettre. D'un autre côté, elle était terrifiée à l'idée de rester seule. Et si... et si... L'angoisse lui étreignait à nouveau le coeur.


Tout ira bien il ne peut en être autrement.

Une petite voix dans sa tête. L'image d'un sourire rassurant. Mais oui, tout se passerait bien... Mais la jeune femme n'eut pas le temps d'être soulagée bien longtemps qu'une nouvelle contraction lui déchirait à nouveau les entrailles. Son visage se crispait d'autant plus sous l'effet de la douleur qu'elle se retenait de hurler pour se contenter de crier, espérant aussi bêtement que vainement de garder une once de dignité.

Elle fut à ce titre assez contente de trouver une main charitable à broyer sous l'effet de la souffrance mais étrangement le plaisir ne semblait pas vraiment partagé par Walan.

Tandis qu'elle reprenait difficilement sa respiration, elle souffla :


Qu'on en...finisse...vite...
Revenir en haut Aller en bas
altea

avatar

Nombre de messages : 511
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Ven 7 Déc 2007 - 22:02

Au sortir de la salle d’opération les pensées se succédait sur la façon dont les deux membres de l’armée pourrait bien lui être utile au cas ou nul aide elle ne trouverais. Mais cela lui semblait pourtant bien peut probable. Après tout, nombre d’herboriste se trouvait présent en l’endroit, et la plupart d’entre eux avaient déjà assisté à un accouchement. Leur aide lui serait donc d’une grande utilité.
Au détour d’un couloir, perdu dans ses pensées, une rencontre quasi percutante se fit alors. La dame-isabeau l’évitant pourtant de justesse. Pour qu’Altea entende alors à ses oreilles :


Bonjour madame, puis je vous être d’un quelconque secours ?
Vous me semblez .....décontenancée ....


Décontenancée, non, troublée, voir sans doute ailleurs, un ailleurs de pensé bien loin de l’endroit ou elle se trouvait réellement.
Pourtant la rencontre l’avait sans doute réveillé quelques peut.
Oui la rencontre était le fait du hasard, et le hasard faisait sans doute mieux les choses qu’elle ne le faisait elle-même parfois. Elle aurait pu chercher longtemps Dame-isabeau sans même la trouver. Pourtant, elle se trouvait à présent devant elle, et c’était bien la le principal.


Un secours, oui, voila qui me serait de grande aide en effet. Allez chercher de quoi atténué les douleurs. Un accouchement nous attend. Prenez tout ce qui pourrait nous être utile pour une si délicate intervention.

Puis se détournant d’elle, Altea parti en direction de la salle d’opération. Mais s’arrêta pourtant. Puis se retourna afin de finir par une demande plus particulière.

Et si vous trouvez une personne pour nous aider, n’hésitez pas à faire en sorte qu’elle nous rejoigne. Trois, cela est un chiffre qui porte bonheur à la naissance d’un enfant.

Oui, le trois représentait la trinité. La parfaite harmonie entre les êtres. La naissance du monde. Oui, mieux valait qu’elle soit trois. Trois femmes de préférence, après tout pour un tel événement mieux valait que la mère et l’enfant ne soit entouré que de douceur et d’amour. Oui, trois ce serait parfait. Mais si ce n’était le cas, cela n’était point grave. Deux serait également un nombre qui permettrait de se débrouiller au mieux pour un accouchement tel que celui qui semblait se présenter…
Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau

avatar

Nombre de messages : 12355
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Ven 7 Déc 2007 - 22:32

Dame altéa l’ayant mis au fait de l’événement de taille qui se passait dans les locaux de l’hôpital ,Isa acquiesça et partit s’enquérir d’une aide.

Son premier mouvement fut de passer à l’apothicairerie, prendre provision d’alchémille, la plante des femmes par excellence, qui devrait atténuer les douleurs de l’enfantement, Isa entra en trombe dans la salle en criant à tue tête :

Asa….Asa…venez vite…de l’aide est mandée pour une mise au monde.
N’est ce pas merveilleux ?


Sans réellement attendre de réponses, elle prit en toute hâte les remédes nécessaires et remontant jupon se précipita vers la salle d'opérations
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Sam 8 Déc 2007 - 0:52

Conformément aux conseils qu'elle aurait elle-même prodigué dans un pareil cas, Freyelda se mit à marcher. Elle fit lentement le tour de la pièce dans un sens... puis dans l'autre... Les contractions étaient maintenant assez rapprochées, ce qui rendit l'exercice pédestre assez difficile et surtout beaucoup que d'habitude. Le soutien de deux seigneurs des lances ne fut assurément pas de trop.

Les pensées de la jeune femme étaient toutes entières tournées vers sa fille, qu'elle ne voulait pas laisser seule. Pour tant la venue au monde d'Aliénor lui avait failli lui coûter la vie et elle n'arrivait pas à chasser ses terribles souvenirs de son esprit.

Seule la douleur qui la pliait de plus en plus régulièrement en deux parvenait à étouffer ses craintes pendant quelques fugaces instants.


Mais qu'est ce qu'il se passe ?... souffla-t-elle d'une voix éraillée par la fatigue et le souffle court. Pourquoi... est-ce si long ?
Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau

avatar

Nombre de messages : 12355
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Sam 8 Déc 2007 - 16:21

Allongeant le pas dans les couloirs, Isa se dirigea à nouveau vers la salle d’opérations où elle trouva une dame freyelda, les traits tirés par les douleurs de l’enfantement.
Le moment étant proche, Isa lui suggéra de donner congé aux deux aimables seigneurs et l’invita à s’asseoir sur le tabouret de couches.








En attendant le retour de dame altéa, et si vous le permettez, dame… je peux oindre votre ventre de bourse à pasteur.
Le massage avec cet onguent favorisera la venue de l’enfant et puis…. je vous prépare une décoction d’alchémille qui en atténuera les douleurs.
Tout ira bien…ne vous inquiétez pas !
la rassura t'elle en souriant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Sam 8 Déc 2007 - 16:44

Asa s’était peu à peu habituée à son activité à l’hôpital. Les lieux étaient plus que chaleureux et Dame Isabeau et Sieur Fontvel avec lesquels elle travaillait étaient tous deux formidables. Par un beau jour de ce début d’hiver, elle griffonnait des notes pour un futur jardin qu’elle comptait mettre en œuvre dès le début du printemps. Elle s’efforçait d’évaluer les distances mentalement lorsque Dame Isabeau entra en trombe dans la pièce. Asa leva les yeux surprise, lâchant par la même sa plume. Une jolie tâche d’encre se répandit sur le parchemin gâchant tout son travail. Elle soupira et haussa les épaules.

*Je n’ai plus qu’à recommencer…*

Asa….Asa…venez vite…de l’aide est mandée pour une mise au monde.
N’est ce pas merveilleux ?


La jeune femme ouvrit alors de grands yeux et se leva d’un bond. Son siège tomba lourdement sur le sol mais elle ne prit même pas le temps de le redresser.

« Une naissance ? Qui est ce Dame Isabeau ? »

Elle empoigna une lourde besace toujours prête en cas d’urgence ainsi qu’une poche d’eau qu’elle décrocha du mur. Suivant Dame Isabeau, elle récupéra également un chaudron de fonte.

*On en aura certainement besoin*

Elle s’élança alors à la suite de l’herboriste. Parcourant les couloirs, elle finit par arriver à une salle large où se trouvait une jeune femme qui semblait souffrir. Elle s’en approcha et reconnut le gouverneur. Elle eut un sursaut de surprise et s’inclina avec respect.

« Mes respects Dame Freyelda. Voyons, voyons ne remuez point de la sorte. »

Elle s’approcha de la femme et la soutint doucement mais fermement jusqu’à la couche préparée par Dame Isabeau. Elle acquiesça aux plantes qu’elle recommandait.

« Si je puis me permettre, ajoutez donc quelques goutte de cet essence de lilas à l’onguent. Cela adoucira la douleur et calmera les esprits. »

La jeune femme tendit alors à Dame Isabeau une petite fiole ouvragée contenant un liquide translucide et violacé. Elle se tourna alors vers l’âtre où flambait déjà un feu ronflant et y posa le chaudron. Elle versa rapidement l’eau de l’outre à l’intérieur. Puis se penchant vers les flammes, elle y déposa une poignée de fleurs blanches minuscules. Bientôt un parfum sucré et doux de miel se répandit dans l’air apaisant les âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Walan

avatar

Nombre de messages : 12719
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Sam 8 Déc 2007 - 17:24

Walan avait regardé Altéa quitter la pièce un peu inquiet, espérant qu'il n'aurait pas à assister la physicienne.
Le soldat ne craignait pas particulièrement la vue du sang ou des blessures, il s'y connaissait même un peu en soins -connaissances glanées ça et là au fil des voyages, des blessures et des combats- mais l'enfantement restait pour lui une "affaire" exclusivement féminine dans laquelle les hommes n'avaient pas leur place.

Il fut ainsi soulagé de voir arriver deux autres physiciennes en plus d'Altéa, et c'est confiant qu'il les laissa s'occuper de Freyelda.


Soit forte mon amie.
Je vais faire chercher Aliénor et j'attendrai avec elle.

Il adressa un dernier sourire à la jeune femme avant de quitter la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Sam 8 Déc 2007 - 18:43

Freyelda accueillit les deux apothicaires avec un soulagement non dissimulé et un frêle sourire éclaira son visage déjà marqué par la fatigue. Elle regarda Guidel et surtout Walan s'éloigner non sans un petit pincement au coeur. Au moins, Aliénor ne se retrouverait pas seule si jamais...

Elle secoua la tête pour chasser ses tristes pensées qui s'envolèrent d'autant plus vite qu'il lui fallut accuser le choc d'une nouvelle contraction. Les mains portées à son ventre douloureux, le souffle court, la jeune femme s'installa péniblement sur le tabouret de couches, non sans l'aide de ses deux nouveaux anges gardiens. Incapable de réfléchir à quoi que ce fût de médical, elle bafouilla :


Faites donc... faites donc... Si Dame Altéa... vous fait confiance... alors... vous avez la mienne...

L'herboriste qui, lui semblait-il, répondait au nom d'Asa jeta quelques mystérieuses herbes dans le foyer si bien qu'une douce odeur se répandit dans la pièce, faisant oublier à la gouverneur ses maux, l'espace de quelques fugaces mais salvateurs instants.

Elle reversa la tête en arrière, ferma les yeux et inspira profondément.Elle n'avait plus qu'à se laisser dorloter en attendant que vînt le moment de pousser... ce qui ne tarderait plus de toute évidence.
Revenir en haut Aller en bas
altea

avatar

Nombre de messages : 511
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Sam 8 Déc 2007 - 19:43

Alors qu’elle était de retour à la salle d’opération, Altea vit sortir les deux soldats. Les deux protecteurs de la dame gouverneur. Sa première envie fut alors de s’emporter, mais peut être Dame-isabeau était elle arrivé !
Si tel n’était pas le cas, elle retournerait les voir sans aucun doute, du moins la naissance terminée, afin de leur dire ce qu’elle pensai d’eux. Pourtant, elle ne croyait pas à cela. Ils semblaient bien trop tenir à Freyelda pour la laisser seul dans une pièce telle que la salle d’opération. Ils auraient sans doute même aider à la naissance s’ils avaient du s’y atteler. Du moins le pensait elle. Elle entras donc afin de se rendre compte de tous cela par elle-même. Dame-isabeau était bel et bien là, et Dame Asa l’avait également suivit sur les lieux de la prochaine naissance. La colère s’estompa donc aussi vite que sa venue.
Les voir la toute les deux lui mis du baume au cœur. Tout ce passerait bien, à présent, elle en était certaine.

Le tabouret de couche était déjà prêt. Et on avait enduit Freyelda d’un onguent qui lui permettrait sans nul doute de diminuer sa douleur. Les contractions semblaient à présent s’accélérer, l’accouchement ne tarderait plus.

A présent, il n’y avait plus qu’à l’assister afin qu’elle se sente bien. Et puis alors viendrais l’heure de l’accouchement, et le travaille commencerais. L’aide que lui apportait déjà Dame Asa et Dame-isabeau deviendrait indispensable. Mais pour le moment, quelques paroles, et une attente de l’événement voila tout ce dont elles se devaient toute trois d’apporté à la Dame gouverneur. Altea se tourna donc dans sa direction :


Comment allez vous Dame Freyelda ?
J’espère que vous allez mieux à présent !


Puis la douceur de l’endroit se fit entrevoir bien mieux. Une douce senteur se répandait et cela certes l’apaisait également. Puis, elle se tourna vers ses deux collègues :[/i}

Mesdames félicitation, vous vous êtes très bien occupé de Dame Freyelda. Continuons donc ainsi jusqu’à la venue de l’enfant.
Et n’oublions pas de continuer à veiller sur elle ensuite, cela vaut sans doute bien mieux.


[i]Oui, parler avec la Dame gouverneur, et avec ses collègues, voila qui allait rythmer le temps avant le grand événement de cette belle journée d’hiver…
Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau

avatar

Nombre de messages : 12355
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Sam 8 Déc 2007 - 21:35

Tout semblait se passer pour le mieux, elles étaient trois à présent pour veiller au bon déroulement de la naissance , les contractions semblaient se rapprocher laissant présager une naissance imminente.

Cela faisait des heures maintenant que la pauvre dame souffrait courageusement.
Les traits crispés de son visage ne laissait aucun doute quant à l’intensité de la douleur qui se faisait plus forte au fil des contractions.

Tandis que la doyenne et dame Asa s’affairaient autour d’elle, Isa alla chercher un linge qu’elle imbiba d’eau fraîche qu’elle passa ensuite délicatement sur le visage de la parturiente, lui humectant les lèvres afin de lui apporter quelque confort supplémentaire.


Courage, Ma Dame,
Il ne doit plus y en avoir pour très longtemps à présent..
N’est ce pas dame Altéa ?
Dame Asa ! nous devrions nous occuper de mettre à chauffer de l’eau afin de baigner ce futur enfant non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Sam 8 Déc 2007 - 22:59

Courage, Ma Dame,
Il ne doit plus y en avoir pour très longtemps à présent..


Freyelda jeta un regard implorant à Dame Isabeau.

Puisse... Aristote... vous entendre... Puisse... AAAAAAH !!!

Elle s'était pliée sous le coup de la douleur mais sentit dans un soulagement pas très agréable pourtant un liquide chaud couler entre ses cuisses. La poche des eaux était rompue, les choses sérieuses allaient enfin pouvoir commencer...
Revenir en haut Aller en bas
altea

avatar

Nombre de messages : 511
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Sam 8 Déc 2007 - 23:50

Parler, parler, et tous cela pour ne pas dire grand-chose. Pourquoi ne parlait elle pas des secret qu’elle gardait ! Voila qui aurait été bien plus intéressant, mais non, elle parlait simplement de tout et de rien.
Puis un cri, oui, un simple cri la fit se retourner sur la Dame Freyelda.
Regardant vers le bas, une nappe d’eau c’était dessiné.
Une nappe d’eau !
Que faisait donc de l’eau ici ?
Mais oui, voila que la poche avait cédé !
L’aider à sortir le bébé à présent.
Il n’allait plus tarder, et il fallait faire vite.
L’enfant ne tarderait plus.
Et si tout cela se profilait de même manière qu’à son dernier accouchement, celui-ci serait dur et éprouvant autant pour Altea que pour la future mère.
Du moins fallait il qu’elle survive à tout cela.
Mais en attendant, il allait falloir l’aider et l’assister du mieux possible.


Madame, poussez, poussez, vous allez y arriver Dame gouverneur.
Poussez
Poussez
Poussez
Poussez


Les paroles n’étaient pas bien subtiles. Mais ils restaient les plus appropriés pour ce genre d’événement. Et bien voila que la Dame gouverneur poussait, et fort bien. L’enfant montrait sa tête à venir. Cela s’annonçait fort bien à vrai dire.
Il ne lui fallut pas beaucoup d’effort cette fois ci pour que l’enfant sorte de son corps.
Ne lui restait plus grand-chose à faire à présent.
Couper le cordon de vie qui communiquait entre l’enfant et la mère. Qui ne les faisait faire qu’un, pour qu’enfin ils deviennent deux. Mais cela serait du ressort de Dame-isabeau. Oui, il y avait bien plus important à faire en ce moment précis, la délivrance ce devait d’être total si on voulait sauver la vie de Freyelda.
Se tournant alors en direction de Dame-isabeau :


Voila l’enfant, occupé vous du cordon, je m’occupe d’évacuer le placenta.

Altea donna alors l’enfant, puis se détourna alors d’eux, pour ne plus s’occuper que de la mère. Plongeant alors la main droite dans l’utérus de la mère. Puis s’occupas de sortir le placenta restant dans celui-ci afin que le saignement cesse au plus vite.
Le sang cessa alors, laissant pourtant la mère sans force. Mais pourtant belle et bien en vie.
Il allait falloir pourtant bien s’occuper d’elle, ainsi que de l’enfant qu’elle osa enfin regarder.
Un garçon, le nouveau né était un garçon. La mère en serait sans doute fière, il serait sans doute un digne représentant de son père…
Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau

avatar

Nombre de messages : 12355
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Dim 9 Déc 2007 - 0:08

Citation :
Voila l’enfant, occupé vous du cordon, je m’occupe d’évacuer le placenta.

A ces mots, Isa gratifia la doyenne d’un sourire béat

Oooh !! c’est vrai ? je peux ?
C’est un très grand honneur pour moi, ma dame, je vous en remercie.
J’en serai très fière.


Elle prit l’incisor en prenant soin de le tremper dans la coupelle qu’elle avait préalablement remplie d’alcool de lys blanc , l’ajusta sous le cordon ombilical à bonne dimension et trancha net, détruisant ainsi définitivement le dernier lien qui reliait l’enfant à sa mère.

Il est magnifique, dame Freyelda, regardez donc comme il est potelé!!!
Bienvenue en ce royaume, petit homme!
Dis donc, tu as déjà de la voix toi…
dit t’elle en riant. Allez, petit bout de chou, il va falloir enlever les mucosités qui encombrent tes bronches, ta voix n’en sera que plus forte.

Elle prit l’enfant dans ses bras et posant délicatement sa bouche sur la sienne aspira doucement, puis le retourna sur le ventre afin qu’il évacue les mucosités.
Enfin , après l’avoir grossièrement essuyé elle l’enroula dans un châle et vint le poser entre les bras de sa mère.


Félicitations dame freyelda, je vous souhaite beaucoup de bonheur à tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Dim 9 Déc 2007 - 8:19

Asa suivit à quelques pas seulement la naissance de l’enfant. Dame Altéa et Dame Isabeau semblait parfaitement savoir ce qu’elles faisaient toutes deux. La jeune herboriste s’occupa donc de rafraîchir le visage et le cou de Dame Freyelda. Le gouverneur était plié sous la douleur des contractions. Son front était déchiré de rides de souffrances et une couleur rouge soutenue parcourait sa peau. Soudain, elle poussa un cri plus violent que les autres et Asa vit de l’eau s’écouler brusquement sur le sol.

*Les eaux…cela ne devrait point tarder désormais.*

Elle s’éloigna un peu des trois femmes et alla remplir une bassine de l’eau qu’elle avait faite réchauffée. Elle y fit mousser quelques fleurs de saponaire et l’apporta auprès de Dame Isabeau. Puis la jeune femme retourna auprès de l’âtre et rajouta de l’eau au chaudron. Elle s’apprêtait à plonger des fleurs jaune orangées dans l’eau frémissante lorsque l’enfant se mit à pleurer. Un grand sourire de soulagement se peignit sur ses lèvres mais elle ne se retourna cependant pas. Dame Isabeau couperait le lien entre la mère et l’enfant. Elle s’essuya le front maculé de sa propre sueur. Elle remua lentement le contenu du chaudron à l’aide d’une longue tige de bois clair. Le liquide avait pris une jolie couleur ambrée. Asa en remplit une grosse coupe de métal et s’approcha de Dame Freyelda. Elle l’aida à se redresser quelque peu et lui tendit la boisson.

« Tenez ma Dame, une infusion de piloselle. Cela vous redonnera force et vitalité. »

Elle lui sourit et admira le petit être qui s’agitait dans son lange. Elle l’effleura du bout des doigts un air tendre sur le visage.

« Lorsque vous aurez dit la bienvenue à vostre enfant, ma Dame, il faudrait que je vous le prenne afin de le laver correctement et vérifier s’il se porte bien. Nous ne voudrions point que quelques maux se cachent en ce magnifique petit homme. »

Elle lui sourit à nouveau et se tourna vers Dame Altéa et Isabeau.

« Voilà un merveilleux moment, n’est ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Dim 9 Déc 2007 - 19:04

Plus pressé que sa sœur... c'était tout à fait ça... Le moment de pousser s'était fait bien moins attendre que pour la naissance d'Aliénor. Ce qui était une chose plutôt positive : plus un accouchement était long et plus il devenait périlleux.

Freyelda avait toute confiance en Altéa aussi quand cette dernière lui demanda de pousser, elle rassembla toutes ses forces et s'exécuta. Ses efforts lui arrachèrent de véritables hurlements de douleur dont l'écho quasi bestial résonnait dans tout l'hospital. Chaque contraction semblait plus forte que la précédente, manquant de la faire défaillir à chaque instant. Mais la jeune femme tiendrait bon, elle se l'était promis... elle lui avait promis. Elle ne se concentrait que sur un seul objectif : mettre au monde cet enfant.

Elle jeta toutes ses forces dans la phase finale de cette bataille. Après de longues et nombreuses minutes d'effort, qui lui parurent des siècles tellement la souffrance était intolérable, les pleurs vigoureux d'un enfant. Freyelda soupira mais le grand sourire qui commençait à s'afficher sur son visage s'envola bien vite tandis qu'Altea terminait sa tâche. Elle plaqua ses mains sur sa bouche pour ne pas crier de nouveau et faire peur à l'enfant.

Elle tentait de reprendre sa respiration, pliée en deux, en nage lorsqu'elle comprit enfin les paroles de Dame Isabeau qui résonnaient dans sa tête.


Bienvenue en ce royaume, petit homme!

Petit... homme ?... Un large et franc sourire se dessina sur son visage. Petit homme... Un garçon ! Un fils ! Un héritier !!! Elle avait réussi.

La fatigue et l'émotion la submergèrent à tel point qu'elle se mit à pleurer sans aucune retenue mais sans que son sourire ne disparût pour autant. Les larmes coulaient encore sur son visage marqué par la douleur lorsqu'elle porta la revigorante infusion de Dame Asa.


Merci... lui souffla-t-elle entre deux sanglots de joie.

La chaleur bienfaisante du breuvage se répandit dans son corps meurtri. Elle rendit bientôt sa coupe à l'herboriste pour tendre les bras en direction de son...fils. Elle n'en revenait toujours pas. L'enfant pleurait horriblement fort mais la jeune accouchée n'en avait cure. Elle le posa tout contre son coeur quelques instants pendant lesquels le silence se fit. Freyelda profita pleinement de cet instant avant de rendre le nourrisson aux bons soins des herboristes. Alors que celles-ci le remmenaient, elle vit distinctement une marque sur l'omoplate gauche de l'enfant, identique à celle que portait son père. Cela ne fit que renforcer cette impression qu'elle avait eu en découvrant les traits fiers et déterminés de son fils. Finalement, Kalten avait raison... une fois n'est pas coutume.

Toujours aux anges, elle tourna la tête vers Altea :


Faites prévenir... Son sourire s'estompa un peu... Faire prévenir qui ?... Son regard se perdit dans le vague quelques instants. Elle cherchait ses mots...

Faites prévenir... le Duc d'Hostun... et le seigneur de Meyrieu... Dites leur... que... Dites leur que les terres de Maubec ont un nouvel héritier finit-elle par dire avec un sourire serein aux lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Demons

avatar

Nombre de messages : 5920
Localisation IG : Dié
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Dim 9 Déc 2007 - 19:52

Ne trouvant personne dans le hall pour lui expliquer ce qu’il se passait Demons se dirigea donc en direction des cris se fiant à son ouïe. Que se passait il donc en ces lieux ? Pressant le pas dans les couloirs, il s’approchait de plus en plus vers le lieu d’où tout semblait venir lorsqu’il rencontra précipitamment Walan et Guidel au détour d’un angle.
Les questionnant alors rapidement il compris qu’il s’agissait de Freyelda. Il la savait enceinte et le bébé avait donc décidé que c’était le moment de sortir à l’air libre. Le jeune baron frissonna, un accouchement ? Non vraiment cela sortait de sa compétence, en plus celui de la gouverneur. Son rôle était ailleurs, plutôt à essayer de rassurer les deux hommes. Ses vagues connaissances de physiciens sur le sujet, lui permirent de tenir un discours tout en redoutant la chose :


N’ayez point à vous inquiéter, tout se passera bien.

Un nouveau gémissement provint de la salle non loin, Demons ne savait vraiment pas ce qu’il pouvait bien se passer mais il se devait de les rassurer :
Vous entendez ? Cela signifie que tout se passe bien, enfin tout se passe dans le bon ordre des choses, ne vous inquiétez pas. Le nouvel être est en train de battre les esprits malins qui pourraient l’empêcher de vivre.

En fait il était sûrement plus inquiet que les deux hommes mais il ne pouvait le montrer, plusieurs minutes passèrent pendant que Demons continua à raconter quelques aberrations physiques à Guidel pendant que Walan était aller chercher la petite Aliénor, sûrement du à l’état d’inquiétude, il semblait comme mélanger dans un même discours toutes les connaissances médicales qu'il avait à un tel point que son interlocuteur devait sûrement avoir du mal à comprendre un seul de ses mots. Lorsque soudain un cri déchira le silence, mais c’était un tout autre cri, celui d’un nouveau né. Retrouvant un semblant de sourire Demons dit :
Eh bien il me semble que tout s’est très bien passé, la maison d’Avencourt va avoir un nouveau couvert, enfin pas maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Guidel

avatar

Nombre de messages : 2992
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Lun 10 Déc 2007 - 9:07

Guidel faisait les cent pas devant la porte, des cris, des gémissements, des hurlements! Il n'avait pas entendu ça dans la pire des salles des tortures, et plusieurs fois, il avait failli tirer l'épée au clair et se précipiter à l'intérieur pour mettre fin à cette ignominie. Heureusement que Walan le retint une ou deux fois.

Puis Messire Demons arriva, l'air troublé, mais tout en gardant malgré tout le sang-froid de ces médecins. Drôle de métier, pensa-t-il, que d'annoncer qui va vivre et qui va mourir rien qu'en palpant la chair et en gardant une telle impassibilité...

Il continuait d'écouter Demons d'une oreille distraite lorsque retentirent des cris de nouveau-né dans la pièce voisine, alors que les cris du gouverneur avaient cessé... Il reprit enfin sa respiration et déglutit. Il espérait ne pas être éternellement tourmenté par les cris déchirants qu'il venait d'entendre... L'Eternel avait conçut la nature bien bizarrement, parfois...

Les deux assistantes de la doyenne sortirent emmenant le bébé, assez précipitamment, et par la porte qui se refermait sur leur passage, il aperçut un instant le visage de Freyelda, en sueur, mais plus souriante qu'il n'avait pu la voir ces derniers mois. Tout s'était donc bien déroulé, tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Walan

avatar

Nombre de messages : 12719
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Lun 10 Déc 2007 - 22:00

Une fois sortit de la salle d'opération, Walan était resté quelques instants avec Guidel, l'empêchant de dégainer son arme et d'aller perturber l'accouchement, puis Demons était arrivé, l'air anxieux également. Le seigneur de Meyrieu était nerveux, d'autant plus qu'il connaissait les difficultés qu'avait eu Freyelda à mettre au monde sa fille.

Malgré tout, il avait confiance et savait que son amie serait bien soignée. Aussi, autant pour respecter ce qu'il avait dit que pour tenter de calmer son angoisse, il était allé chercher Aliénor. La fillette lui avait décrit avec l'enthousiasme de sa jeunesse la fin du tournoi, et Walan avait écouté attentivement, un sourire aux lèvres tout en essayant de ne pas penser à ce qui ce déroulait à l'hôpital.

Quelque minutes plus tard, le soldat et sa filleule arrivaient à destination et retrouvaient Guidel et Demons, juste à temps pour entendre le premier cri du nouveau né. On vint ensuite leur annoncer qu'il s'agissait d'un garçon et que la mère comme l'enfant se portaient bien.

Libéré d'un poids, Walan eut un grand sourire, souleva Aliénor dans ses bras et la fit tourner autour de lui avant de la reposer et de lui annoncer.


Petit ange, tu as un petit frère.
Revenir en haut Aller en bas
altea

avatar

Nombre de messages : 511
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Mar 11 Déc 2007 - 22:01

Sortir de la pièce. Oui, voila qui était fait. Mais pourquoi donc avait elle voulut sortir de cette pièce déjà ?
Oui, voila que la lucidité lui revenait à présent. Elle avait besoin de bras fort et costaud qui pourraient porter la dame gouverneur.
L’émotion sans doute lui avait fait perdre le cours de ses pensés. Mais le principal était de les avoir retrouvé.
S’approchant des deux hommes qui avaient accompagné Freyelda jusqu’en l’hôspital :


Messieurs, soyez rassuré, le bébé se porte à merveille.
C’est un petit d’homme, et il sera sans doute un héritier de choix dans quelques années.
Quand à la mère, et bien…et bien… comment dire, elle reste un peut fatigué, et nous ne pouvons décemment la laisser en salle d’opération après son accouchement.
Vous seriez donc mes obligés, si vous pouviez m’aider à la transporter en un lieu plus calme ou disons plus agréable.
Vous aller m’aider à installer tout d’abord un lit dans la salle des médecins, ensuite nous, enfin vous transporterez la dame gouverneur afin qu’elle y repose quelques jours.
Messieurs suivez moi.


Elle les regarda un instant, puis passant sur leur devant, elle leur montra le chemin après avoir pris la main de la jeune fille qui les accompagnait. Les lits de la salle commune se trouvaient en l’endroit. Mais était bien trop lourd pour qu’elle les transporte par elle-même. Oui, il faudrait bien deux hommes de forte constitution pour arriver à faire tous cela.
Et puis, comment laisser la dame gouverneur en salle commune !
Oui, en salle des médecins elle serait choyée par les apothicaire et médecin qui irait s’y reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Guidel

avatar

Nombre de messages : 2992
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Mar 11 Déc 2007 - 22:46

Il entendit le ton d'Altéa, assurément, elle ne devait pas avoir l'habitude qu'on lui refuse quoi que ce soit... Mais bon, il s'y plia et la suivit.
Guidel se retourna vers Walan et lui adressa un regard entendu.

Je pense que je m'en sortirai seul pour déplacer ce lit, tu devrais rester auprès de Frey... euh du Gouverneur, je n'aime pas laisser seul quelqu'un qui sort d'une pareille souffrance.

Il se retourna, et s'aperçut qu'Altea et Alyénor avaient disparu au coin d'un couloir sans doute, il se précipitat donc à leur suite.
Revenir en haut Aller en bas
Walan

avatar

Nombre de messages : 12719
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Mer 12 Déc 2007 - 19:21

A l'invitation d'Altea, Walan entra dans la pièce avec un large sourire. Il s'approcha de Freyelda et, posant une main sur la sienne, lui adressa ses compliments.

Félicitations mon amie, j'ai cru comprendre que c'était un solide garçon à qui tu venais de donner le jour.
Viens, je vais t'aider à rejoindre un endroit moins mouvementé où tu pourras prendre du repos.

Joignant le geste à la parole, le soldat aida la Gouverneur à se lever. La fatigue de l'accouchement rendait les gestes de la jeune femme encore maladroit et c'est d'une main ferme que Walan la soutint et l'accompagna doucement vers la salle des médecins, parlant à mi-voix.

Je suis allé cherché Aliénor, elle est avec Altea pour le moment -la curiosité des enfants-, mais je ne doute pas qu'elle serait bientôt au chevet de sa chère mère et toute émerveillée devant son cadet.

Au fait ... quel sera le nom de l'héritier d'Avencourt ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Jeu 13 Déc 2007 - 0:01

Après avoir enfin repris son souffle à défaut de ses esprits qui restaient encore dans une brume épaisse, Freyelda se leva ou plutôt se fit mettre debout par Walan, dans un long gémissement plaintif. Son corps meurtri la faisait horriblement souffrir mais cela ne la dérangeait pas outre mesure : si elle avait mal, c'est qu'elle était en vie...

La fatigue commençait à se faire sentir mais ce dont elle avait par dessus tout besoin, c'était de s'allonger... Un lit moelleux aux oreillers douillets pour pouvoir y caler son dos et rester immobile... Ne plus solliciter aucun des muscles de son corps...

Elle entendit distraitement les paroles de Walan et ne retint que deux choses :Aliénor et le prénom de son fils...


Il faut mieux... qu'Aliénor... ne me voit pas... dans cet état...

Elle éluda la question du prénom : de toutes façons elle était incapable d'y réfléchir en l'état actuel des choses. Chaque pas était un vrai calvaire... La seule chose qui occupait son esprit c'était la perspective de pouvoir prendre un peu de repos... enfin...
Revenir en haut Aller en bas
Guidel

avatar

Nombre de messages : 2992
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Arrivée précipitée   Jeu 13 Déc 2007 - 7:18

Guidel entra dans la pièce, quelque peu essouflé. Il sourit en voyant que Freyelda s'était levée, et s'inclina respectueusement, comme un soldat devant son gouverneur.

Vicomtesse, la salle des médecins a été aménagée pour vous recevoir. Nous pouvons nous y rendre dès qu'il vous siéra...
Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée précipitée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Hospital du Pont du Rhône :: Salle commune-
Sauter vers: