AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
thegoldendragon



Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Ven 14 Aoû 2009 - 14:21

C'est une Clémence songeuse que Golden avait quittée pour retourner à ses occupations. Trop songeuse... La gamine préparait un mauvais coup, mais seul le Très-Haut savait c'que cette caboche, qui avait de qui tenir, tramait.
Mais la Pomme oublia bien vite la mini catastrophe ambulante, car une entrée venait de la laissée... Ben... Sur l'derrière comme on dit hein. Elle regarda Rebailounette s'approcher d'elle avec une tête de merlan frit qui laissa place à un grand sourire. Elle l'accueillit avec une franche accolade, tout ce qu'il y a de plus vir... Euh bah non, une accolade quoi.


Z'avez fait du bon travail, Alixe et toi Goldy. Si un jour tu veux quitter le Lyonnais, viens donc en Limousin, la Commanderie, tu la connais maintenant vu l'nombre de fois que t'as arpenté certains d'ses couloirs.

Bof, tu sais comment j'suis hein, le boulot, l'a été fait par des larbins que j'ai trouvé sur ma route. Enfin pour la déco. Le reste ouais, on a toutes bien bossé... Quant au Limousin... Ouais... J'peux visiter le pays, mais la commanderie, j'n'y resterai qu'en tant qu'ambassadrice ! Ca me fait plaisir de te voir en tout cas, c'est beaucoup trop rare...


A peine eu le temps de prononcer ces mots que la Rebaile s'était déjà fait la malle. Golden grogna, et resta un moment songeuse. Malheureusement elle fut tirer de ses songeries par la voix fluette d'sa gamine. Le sang se glaça dans ses veines et elle se retourna avec effroi. Mortifiée, elle vit Clémence debout sur une chaise, en plein milieu de la salle, en train de hurler à qui mieux mieux ses multiples compétences en âneries.
Elle jura entre ses dents, et bondit presque au pied de la chaise, une lueur furieuse plantée dans les yeux.


Descends d'la tout de suite ! J'peux savoir ce qu'il te prend ? C'est ça que t'appelles rester calme ?

Absolument mal à l'aise vis-à-vis des personnes déjà présentes, Golden prit fermement la main de la petite dans la sienne et l'emmena dans le fond de la salle. Après l'avoir fait s'asseoir, elle repris d'une voix audible seulement par sa fille.

Clémence, je suis ambassadrice et j'ai un certain rôle à tenir. Ce que tu viens de faire me place dans une position inconfortable et je vais devoir m'excuser auprès des autres pour cela. Je ne sais pas ce que mes paroles ont pu t'inspirer mais je te demandais de la discrétion ! C'est impossible que tu fasses cela ?! Maintenant tu restes ici et tu m'attends à la fin de la conférence. Tu ne bouges pas, tu ne parles que si on t'adresse la parole, et discrètement encore ! Sois une grande fille un peu !

Laissant là la fillette penaude, elle revint aux portes, masquant au mieux son exaspération et sa fatigue, tout en maudissant les nonnes qui l'avaient laissée s'échapper. Elle salua Antlia, qu'elle ne connaissait que pour l'avoir croisée quelquefois, d'un signe de tête et d'un sourire poli. La vue de Voya la détendit, elle s'approcha d'elle et lui répondit:

Merci d'être venue, j'espère que ça te plaira. Il y aura à boire, ne t'inquiète pas ! Ohlala, il commence à y avoir du monde, j'suis une boule de nerfs là...

Et des femmes qui arrivaient... Myao et Lotus. Elle les salua toutes deux et repartit à son poste, près des portes. Elle scruta le couloir afin d'y voir le Gouverneur. Que faisait-il encore celui-là ? Elles n'allaient tout de même pas commencer sans lui ! Sure qu'il faisait une sieste quelconque, elle attrapa un page par le bras et l'envoya quérir Phelim, de gré ou de force.
Revenir en haut Aller en bas
Lady_Antlia



Nombre de messages : 2500
Localisation IG : Limoges
Date d'inscription : 09/05/2007

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Ven 14 Aoû 2009 - 17:58

Mouvement à ses côtés, une allure qu'elle reconnait aussitôt. L'Etoile sourit à la jeune femme.

Hey, l'Ecuyère, ravie qu'tu viennes t'instruire sur ce qui s'passe à la Commanderie, comme ça ben on aura un sujet d'discussion tout trouvé, des fois qu'on en manqu'rait.

Elle pose sa main sur la sienne en geste la tapotant légèrement puis sourire en coin légèrement taquin.


Je ne savais pas de quoi il en retournait. Donc je me demande si je vais rester .


Elle la regarde un instant et avant de partir en rires, celle ci vient murmurer à son oreille et c'est avec beaucoup de respect qu'elle écouta son amie avant de lui glisser elle même:

Tu sais bien que tu comptes pour moi, depuis longtemps mon amie. C'était naturel et je ne l'ai point fait pour avoir un retour sois en certaine.

Elle lui retapote la main avant de la laisser glisser, puis regard vers les nouveaux arrivants.

Voya .. .cela faisait un bout de temps qu'elle ne l'avait vu et son départ du Conseil ducal lui allait à ravir. Elle lui adressa un joli sourire, inclina la tête puis Le nénuphar fit son entrée, grave...
Elle n'avait su que tardivement la blessure grave de Sirbalian et eut une profonde peine en voyant Lotus. Elle connaissait très bien ce malheur et inclina la tête vers elle, regarde voulant réconfortant .
Elle avait du mal à trouver les mots, mais elle était toujours là pour ceux qui avaient besoin.
Regard vers Baile, elle reprit sa position contre le mur amusée par la remarque de son amie.


M'instruire.... peut être la Licorne est elle similaire dans sa structure? Toujours est il que nous nous battons pour les mêmes idéaux je pense ....
Quoi qu'il en soit, je ne quitterai point la Licorne, j'aime trop ma cape ..


Petit sourire taquin soulevant la cape bleu estampillée de Licorne, appuyé lorsqu'elle se colla à elle .


Tu sais que mon bureau est toujours encombré de tes affaires Baile ?
Revenir en haut Aller en bas
lavoyageuse



Nombre de messages : 1810
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Ven 14 Aoû 2009 - 19:10

Golden était très occupée, Voya avait connu ça, heureuse que cela soit fini. Elle aperçut Myao arrivée et la chercher, elle l'appela, lui fit signe et alla la rejoindre :

Alors mon amie tu as pu venir? Heureuse de te voir ici! ça faisait un moment qu'on ne s'était pas vu!

Depuis son départ pour Lyon, elle ne voyait plus Myao aussi souvent, même si celle-ci venait y enseigner parfois. Mais peu importe, bientôt les choses changeraient et cela réjouissaient Voya.
Revenir en haut Aller en bas
Phelim



Nombre de messages : 9994
Age : 28
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Ven 14 Aoû 2009 - 20:59

Phelim avait fait bonne reception des différents courriers de sa fillote, le sommant de venir à la conférence de l'ordre des Dames Blanches ... bien qu'il se demandait sérieusement en quoi, un ordre où les hommes n'étaient pas acceptés pouvait avoir besoin de lui .. m'enfin soit .. que ne ferait-on pas pour les gens qu'on aime.

Il passa la tête par l'entrebrasure de la porte, et comme il s'y attendait, la gente féminine était largement majoritaire. Il entra complêtement et s'approcha de Golden, en saluant au passage les personnes qu'il croisait.


Voilà j'suis là.

Il se tourna vers Alixe.

Si on est un homme et qu'on rêve depuis sa plus tendre enfance de devenir une Dame Blanche, comment doit-on s'y prendre?

Il fit un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
thegoldendragon



Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Ven 14 Aoû 2009 - 22:22

Enfin le Gouverneur pointait le bout de son joli museau ! Golden lui fit un grand sourire et lui glissa un remerciement ainsi qu'une bise sur la joue tout à fait discrète, évidemment. Elle échangea ensuite un regard de connivence à Alixe, l'était temps pour commencer on dirait bien. Ambassadrices et Dames Blanches se dirigèrent donc sur l'estrade. La Pomme n'était pas à son aise, vraiment. Et en plus c'tait elle qui démarrait... Il aurait fallu quelques chopines pour se donne du courage, m'enfin une courte supplication vers l'Très-Haut fut son seul secours. Elle s'éclaircit donc la gorge et prit une voix forte pour couvrir le brouahaha de l'assemblée.

Messires, mes Dames, nous allons vous demander de prendre place s'il vous plaît !

Soulagée, Golden constata que les Dauphinois trouvèrent leur siège assez rapidement... Une fois le calme revenu dans la salle, elle prit une nouvelle fois la parole.

Mes Dames, Messires, nobles et roturiers de notre beau Duché ou d’ailleurs… Bonjour !

Un large sourire éclaira le visage Goldenien, ça c'était d'l'entrée en matière ! Sans se déconcentrer, elle remballa son sourire d'autosatisfaction et poursuivi:

Tout d’abord je me présente, Golden, Ambassadrice du Lyonnais-Dauphiné auprès des Ordres Royaux et Militaro-Religieux. C’est avec l’Ordre Royal de la Dame Blanche à l’Ecu Vert que nous avons mis en place cette conférence, et ce, grâce à l’initiative et à l’impulsion de mon homologue, son Excellence Alixe d’Amilly Montbazon-Navailles, que beaucoup connaissent ici.

Regard qui parcourt l'auditoire, pour voir des hochements de tête ou tout autre réaction... ou manque de réaction. Elle reprit :

Ce projet nous ayant enthousiasmé, nous avons accepté avec joie de nous y joindre. Nul doute que cela entérinera la bonne entente qu’il existe entre cet Ordre Royal et notre Duché, et sera témoignage des liens forts que nous souhaitons créer entre nos parties. En effet, nos relations sont assez récentes puisque l’ambassade n’est menée que depuis décembre 1456, alors que Dame Espoire, Baronne de Marsannes, était encore Chancelière.

Grâce à une grande motivation et une participation active des membres de l’Ordre, qui ont travaillé avec une grande efficacité et toujours dans la bonne humeur, nous avons pu faire face à l’organisation de cette conférence malgré l’absence de participation du Comité des fêtes ducal.

Avant de laisser la parole aux Dames Blanches qui vont vous présenter leur Ordre, je tiens à faire quelques remerciements personnels. Tout d’abord à ces dernières, pour le travail qu’elles ont accompli et pour avoir permis notre collaboration. Ensuite je remercie notre Chancelier d’avoir accepté ce projet et de m’avoir laissé y participer en toute confiance. Enfin, le Conseil Ducal et notre Gouverneur pour nous avoir prêté cette salle au sein du Castel de Lyon et offert les rafraîchissements !


Sourire directement adressé à son beau-parrain de Gouverneur. Mais l'heure n'étant pas aux airs narquois, elle termina son mâââgnifique discours par une dernière phrase.

Chaque membre ici présent va vous présenter une facette de cet Ordre Royal, à l'issue de chaque prise de parole, vous pourrez poser les questions qui vous traversent l'esprit et ces Dames se feront un plaisir de vous répondre. Je leur cède désormais la place.

Joignant le geste à la parole, Golden recula à la hauteur des autres intervenantes, laissant la première des leurs s'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine



Nombre de messages : 4
Localisation IG : Tournai, Flandres
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Ven 14 Aoû 2009 - 22:30

Par Aristote que de monde...! Discrète dans son coin la flamande voyait avec effroi la salle se remplir peu à peu. En un sens c'était une bonne chose, plus il y aurait d'oreilles pour les entendre plus leur message serait relayé ensuite mais bon il y avait de quoi être impressionnée.

En règle générale la foule ne l'effrayait pas outre mesure, elle saluait les personnes connues puis se trouvait une petite place discrète, ouvrait grands ses yeux et ses oreilles mais évitait de frayer avec tout ce beau monde, pas par répulsion mais disons par pudeur sans doute, elle était gueuse, l'assumait pleinement et allait pas jouer la comtesse pour la simple raison qu'elle en côtoyait! Mais aujourd'hui c'était différent, elle représentait son Ordre, et par conséquent se devait de sortir de sa réserve pour aller au devant de ses dames et messires, pire même elle devrait sans nul doute prendre la parole au même titre que ses sœurs d'arme pour présenter cet Ordre qui faisait partie intégrante de sa vie. Pas simple! Comment faire partager quelque chose que l'on vit profondément? Elle savait pas vraiment et espérait juste ne pas commettre d'impair.

Une bise et un sourire... Baile... Sourire aussi de la part de la brunette mais plus tendu. Baile ... contente de te voir mais pas sure que ça me réconforte... te connaissant si je me rate toi pour sur tu me loupera pas ...

Citation :

Messires, mes Dames, nous allons vous demander de prendre place s'il vous plaît !


Mes Dames, Messires, nobles et roturiers de notre beau Duché ou d’ailleurs… Bonjour !

Tout d’abord je me présente, Golden, Ambassadrice du Lyonnais-Dauphiné auprès des Ordres Royaux et Militaro-Religieux. C’est avec l’Ordre Royal de la Dame Blanche à l’Ecu Vert que nous avons mis en place cette conférence, et ce, grâce à l’initiative et à l’impulsion de mon homologue, son Excellence Alixe d’Amilly Montbazon-Navailles, que beaucoup connaissent ici.

Ce projet nous ayant enthousiasmé, nous avons accepté avec joie de nous y joindre. Nul doute que cela entérinera la bonne entente qu’il existe entre cet Ordre Royal et notre Duché, et sera témoignage des liens forts que nous souhaitons créer entre nos parties. En effet, nos relations sont assez récentes puisque l’ambassade n’est menée que depuis décembre 1456, alors que Dame Espoire, Baronne de Marsannes, était encore Chancelière.

Grâce à une grande motivation et une participation active des membres de l’Ordre, qui ont travaillé avec une grande efficacité et toujours dans la bonne humeur, nous avons pu faire face à l’organisation de cette conférence malgré l’absence de participation du Comité des fêtes ducal.

Avant de laisser la parole aux Dames Blanches qui vont vous présenter leur Ordre, je tiens à faire quelques remerciements personnels. Tout d’abord à ces dernières, pour le travail qu’elles ont accompli et pour avoir permis notre collaboration. Ensuite je remercie notre Chancelier d’avoir accepté ce projet et de m’avoir laissé y participer en toute confiance. Enfin, le Conseil Ducal et notre Gouverneur pour nous avoir prêté cette salle au sein du Castel de Lyon et offert les rafraîchissements !

Chaque membre ici présent va vous présenter une facette de cet Ordre Royal, à l'issue de chaque prise de parole, vous pourrez poser les questions qui vous traversent l'esprit et ces Dames se feront un plaisir de vous répondre. Je leur cède désormais la place.

-Profonde respiration - On y est ... plus le moment de flancher ou d'avoir des doutes ...
Revenir en haut Aller en bas
Alixe



Nombre de messages : 376
Localisation IG : Dié
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Sam 15 Aoû 2009 - 18:38

Public essentiellement féminin, rien d’étonnant. Le bal des arrivées se poursuit tandis qu’Alixe veille à respecter les horaires fixés. Et elle donne un coup de tête par ci à Baile, par là à Antlia, présence discrète mais néanmoins grande dans ce Duché … Rit en voyant Clémence faire le pitre, ha les enfants ! Elle était enjouée de rencontrer la fille de Golden. Puis vint Myao, signe de tête, ancienne collègue de mairie …. Froncement de sourcils à l’arrivée de Lotus, mal en point la cousine par alliance – depuis un mariage dont elle n’avait pas eu vent, mais bon-, elle se promit d’aller lui toucher deux mots, son état la préoccupait …

Et voir enfin le gouverneur, après avoir désespérément abandonné l’idée de le voir aujourd’hui, c’est qu’un Gouverneur était occupé, mais elle n’aimait pas ceux qui ne respectait par leurs engagements … Bon, au moins, elle ne pourrait pas le blâmer sur ce coup-là ; elle n’avait d’ailleurs aucunes raisons, même si elle ulcérait jusqu’à ce que celui-ci vienne lui poser une question fatidique. Elle retourna dans son esprit les réponses possibles, allant des plus sarcastiques aux plus sèches, mais pencha finalement pour un ton narquois, son grand sourire avait achevé les idées d’Alixe.


On n’peut pas, mon cher.

En fait, elle ne savait pas tellement quoi lui répondre malgré ses idées, aussi se contenta-t-elle d’opiner silencieusement à Golden en un regard lourd de sous-entendus. Elle glissa quelques encouragements à Golden, et pris place sur l’estrade, accompagnée de plusieurs Dames Blanches. Elle regarda Mélusine sur qui elle s’était promis de veiller durant la cérémonie, ce n’était pas toujours évident de prendre la parole, surtout pour les nouvelles venues. Alixe lui fit un sourire encourageant, et se concentra sur les discours – puisse aucune erreur n’être commise !
Revenir en haut Aller en bas
myao



Nombre de messages : 747
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Sam 15 Aoû 2009 - 21:15

Myao s'apprêtait à répondre à Voya lorsqu'on les pria de prendre place.

Asseyons nous, nous parlerons plus tard.
Je suis aussi très heureuse d'être là et de te revoir mon amie.

Golden prit la parole, et parla bien, cela n'étonna pas Myao qui se réjouie d'entendre la suite.
Revenir en haut Aller en bas
teia



Nombre de messages : 2
Localisation IG : Dijon
Date d'inscription : 12/08/2009

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Sam 15 Aoû 2009 - 21:38

Teïa s’approcha, c’était à son tour de parler. Elle salua toutes les personnes présentes, elle était encore un peu stressée. Première fois qu’elle parlait devant une telle assemblée et en plus pour présenter l’Ordre.

Dames et Messires, je suis Teïa, Ecuyère de l’Ordre de la Dame Blanche à l’écu vert et je tiens tout d’abord au nom de notre Ordre à remercier messire le Chancelier, le Conseil Ducal et Messire le Gouverneur pour nous avoir reçues au sein du Castel de Lyon pour cette conférence qui je l’espère tissera des liens plus profonds encore entre le Lyonnais Dauphiné et notre Ordre.

Je voulais aussi remercier notre sœur Alixe d’Amilly Montbazon-Navailles pour avoir permis avec Dame Thegoldendragon que ce projet aboutisse.

Elle reprit sa respiration:
L'Ordre de la Dame blanche à l'Ecu vert, qui est l’ancienne guilde des Amazones, est composé de femmes de toutes origines et de tous horizons. Elles forment une communauté féminine dont l'entraide et le respect sont leurs valeurs fondamentales.

Elles défendent le principe de liberté de croyances et la tolérance. L’Ordre de la Dame blanche à l'Ecu vert est un Ordre laïc.

C’est un Ordre reconnu par le Roy depuis le 11 septembre 1455 et les Dames Blanches répondent à son appel pour défendre le Royaume.. Mais elles sont là aussi pour tous les habitants du Royaume que ce soit pour les défendre arme à la main ou les soigner.

Nos objectifs communs sont la défense des faibles et des opprimés et la sauvegarde de la paix dans les royaumes. La recherche du pouvoir et d'une quelconque supériorité ne font pas partie de nos buts.

Les Dames Blanches sont des guerrières pour la paix mais elles étudient également dans plusieurs domaines afin de devenir des Chevaliers. Sous le regard de notre Grande Amazone, Wonderanny d’Azayes, et du conseil de l’Ordre que nous évoquerons plus tard, les Dames Blanches se doivent de s’instruire dans les quatre branches de l’Ordre, les émissaires avec notre Grande Emissaire Estelle Caroline d’Ambroise, les muses avec Margaux Éléanore Rozenn-Gwen de Kermellen, les guérisseuses avec Ombres et pour la branche Guerrière, elles suivent leur entraînement sous les ordres du Capitaine Cyrielle d’Arduilet-Saint Ange.

Je vous remercie de m’avoir écouté et vais laisser maintenant la parole à ma sœur Margaux Éléanore Rozenn-Gwen de Kermellen.
Revenir en haut Aller en bas
Merenwen



Nombre de messages : 3
Localisation IG : Tournai, Flandres
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Lun 17 Aoû 2009 - 0:53

Margaux qui se tenait non loin de sa sœur Teia fit quelques pas en avant à l'écoute de son nom.
L'écuyère avait été très inspirée d'introduire le point suivant à la fin de sa présentation.

Contrairement à son habitude, la Muse était parfaitement concentrée et avait bridé sa réflexion qui l'emportait parfois si rapidement et lui jouait de mauvais tours.
Cette fois-ci, elle n'avait pas manqué une miette de l'intervention de Dame Golden et de Teia.

Deux pas en avant, ne pas oublier d'éclaircir sa voix et prendre la parole tout en prenant garde de parler à voix haute et pas trop rapidement.


Dames et Messires, comme vous l'a indiqué ma soeur Teia, je me nomme Margaux Éléanore Rozenn-Gwen de Kermellen, Esquire et Muse de l'Ordre et je vais vous faire avec Mélusine ici présente un bref rappel de l'histoire de la Chevalerie et de la Dame Blanche, dit-elle en invitant l'aspirante qui les assistaient sur ce projet à s'approcher et se placer à son côté.

Elle prit une inspiration et débuta, aux alentours de l'an Mil, le terme latin miles, guerrier, se répandit, il désignait alors le chevalier. Ce chevalier se caractérisait par le fait qu'il soit un guerrier à cheval, mais il n'était que rarement désigné par le terme equites signifiant cavalier. À l'époque où le système féodal s'est répandu, la seigneurie en était la structure de base. Ce système devait maintenir l'ordre et la justice et avec pour centre le château.

Le chevalier était alors un guerrier appartenant à la maison du seigneur : celui-ci devant s'entourer d'un groupe de soldats professionnels pour l'aider à maintenir l'ordre et à exploiter les habitants de la seigneurie et les passants. Ils participaient à cette exploitation du peuple et partageaient avec le seigneur les profits de la seigneurie. Dès le XIe siècle, miles devient synonyme de vassus, le vassal. Le chevalier était bel et bien le seigneur armé du châtelain : ils imposaient le système féodal et le respect des coutumes par la force. Le château-fort et son donjon servaient alors plus à contrôler et à dominer la population qu'à la protéger...

La Muse laissa alors s'écouler quelques instants à l'auditoire pour assimiler les informations qu'elle venait d'énoncer avant de reprendre sur les prétendants au statut de Chevalier.

Nous allons maintenant nous intéresser à la question suivante : qui peut devenir chevalier ?

Même si les romans courtois désignent la chevalerie comme un "Ordre", ordo, la chevalerie est socialement composite. Elle entretient des rapports assez complexes avec la “noblesse”, l'aristocratie. La noblesse au moyen-âge n'est en effet pas un statut ou un privilège mais une "qualité d'intensité variable".
Elle expliqua : on peut être plus ou moins noble alors qu'on est chevalier ou on ne l'est pas. De plus, être chevalier n'est pas un titre, on n'hérite pas de ce statut au contraire de celui de la noblesse. Et si tous les chevaliers ne sont pas nobles, loin de là, tous les nobles se disent bientôt chevaliers. Se sentant investis de l'idéal chevaleresque, partageant les valeurs de prouesse et de loyauté, l'aristocratie s'est peu à peu identifiée à la chevalerie.
Quelles que soient les origines du chevalier, la vie chevaleresque a un coût de plus en plus important, c'est pour cette raison que de plus en plus de chevaliers sont issus de la noblesse ou de la bourgeoisie car les paysans n'ont alors plus de ressources suffisantes. Au XIIe siècle, l'équipement de base du chevalier : cheval, heaume, haubert, épée
énuméra-t-elle, représente le revenu annuel d'une seigneurie moyenne de 150 hectares. Trois siècles plus tard, l'équipement nécessaire engloutit le produit du travail de 500 hectares.

Voici maintenant un point des plus importants, les devoirs du chevalier... un bien vaste domaine,
dit-elle en souriant.

Le Chevalier à un devoir envers les faibles, auxquels il doit le respect, l'assistance et la protection contre tout fléau. Envers l'Église également, il se doit de mettre son épée au service du Pape, par exemple durant les croisades, et des faibles. Il devient alors chevalier du Christ, Miles Christi.

Cependant, ces devoirs sont secondaires par rapport aux devoirs envers le suzerain. Ses vertus sont idéalisées par la littérature courtoise au service d'une classe, l'aristocratie, une forme de gouvernement dans laquelle le pouvoir est officiellement détenu par une élite, parfois par une caste, une classe, une famille, voire quelques individus. Le chevalier est avant tout un homme d'armes, un homme de guerre.

Au Moyen Âge, la noblesse doit justifier l'ascendance divine de son pouvoir par une conduite irréprochable. Son rôle est la protection des terres et l'exercice de la justice, et il a un devoir d'équité. En particulier, à la guerre il faut se battre héroïquement, au corps à corps. Le combat est proscrit le dimanche et la fuite entraine une déconsidération profonde.

Les qualités de chevalier idéal sont la sagesse, la prouesse, la générosité et la fidélité.

Je vais maintenant laisser Mélusine terminer ce point avant de passer au point suivant, la reconnaissance Royale.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine



Nombre de messages : 4
Localisation IG : Tournai, Flandres
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Lun 17 Aoû 2009 - 12:55

Un sourire à sa sœur et une profonde inspiration….

Il va sans dire qu’a bien des titres le XIIème siècle marqua le siècle d’or de la chevalerie telle qu’elle était envisagée : c'est-à-dire au service d’un seigneur local. C’est alors qu’elle se définit comme une véritable classe avec ses codes, et son genre de vie…. Mais avec les siècles, les adoubements vont se faire moins nombreux, et la chevalerie va voir son rôle profondément évoluer.

C’est alors que naissent les ordres de chevalerie dont le rôle est avant tout de servir le Roy qui est le seul dorénavant à pouvoir adouber un chevalier. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’Ordre des Dames Blanches.

Notre Ordre ne connait pas de début... Nous avons toujours eu cette part de Dame Blanche. Femmes à volonté de feu, au caractère des plus féroces face à l'obscurantisme de leurs opposants. Nul ne les fait plier, nul ne les effraie. Elles affrontent les guerres et les tourments du peuple, s'engagent à défendre le Roy contre tous et jurent de protéger les plus faibles. Nous suivons la voie de la chevalerie : Loyauté, courage, courtoisie, sagesse, honneur, justice, fierté, foi et humilité.


Elle prit un moment pour observer les réactions sur les visages qui lui faisait face, et y lu pour certains avec amusement un petit sourire de connivence ou d’acquiescement. Elle poursuivi donc :

Il y a quelques années, les femmes de noble stature n'avaient pas le droit de suivre la voie de la chevalerie. Elles se devaient d'être avant tout une mère et maîtresse de maison. Leurs époux s'occupaient de défendre l'honneur de leur famille. Certains diront que là est toujours leur place et leur rôle … Mais lorsque les guerres appelaient leurs maris ou pères au front, ceux ci se devaient de laisser leurs femmes... Seules face à des hommes sans scrupules qui profitaient de l'absence du brave homme, pour déshériter et souiller l'honneur de ces dames.

Les plaintes ne firent que grossir, sans que rien ne soit fait. Il était temps pour elles d'agir. D'emprunter une toute autre voie que celles qu'on leur avait assigné à la naissance. Un bouleversement qui marquera à jamais l'histoire de la chevalerie. Cet art sans partage au monde des Preux s'ouvrit enfin aux Dames. Les Preuses firent donc leur entrée, inspirées par le livre de Lëesce écrit par Jehan Le Fèvre, elles décidèrent d'emprunter le nom des Amazones.

Pourquoi ce terme en particulier ? Disons que les « Amazones » originelles représentaient et représentent toujours parfaitement l'essence même de l'Ordre que les Preuses voulaient construire. Une base d'audace, de vertu et de courage qui seraient le bouclier face aux lames acérées de l'immoralité qui empoisonne la vie de veuve, damoiselle et Dame du Domaine Royal.

En premier lieu, l'Ordre s'établit au Manoir des Amazones que l'on nomme aujourd'hui Manoir des Dames Blanches. Regroupant peu à peu les femmes souhaitant s'investir dans un même but sous une seule et unique bannière. La reconnaissance acquise par le Roy, il fallait à présent montrer à tous qu'elles étaient capables d'atteindre des objectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Alixe



Nombre de messages : 376
Localisation IG : Dié
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Lun 17 Aoû 2009 - 22:15

Et de poursuivre le bal de la parole, puisqu’elles avaient un planning précis à respecter. Essuyer très légèrement ses mains moites sur sa robe, se lever de sa chaise puis avancer timidement sur l’estrade, avant de prendre de l’assurance en élevant la voix :

En ma qualité de Poursuivante d’armes de la marche héraldique de l’Ordre de la Dame Blanche à l’écu vert, je vais évoquer la reconnaissance royale en détail et tout ce qui touche à l’héraldique. Comme l’a dit Teia, notre reconnaissance date du 11 septembre 1455. Un page va passer vous montrer les documents officiels. Les principaux acteurs de cette reconnaissance sont Morgwen et notre ancienne Grand Maitre, Alivanne d'Azayes.

Spoiler:
 

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un poursuivant d’armes ? Selon les statuts de la hérauderie de France, « Les Poursuivants d'armes constituent le rang le plus bas des officiers d'armes de France. Adjoincts aux Hérauts, nommés et révoqués par eux, ils les secondent dans leur travail de recensement et de blasonnement. Chaque héraut peut ainsi s'adjoindre un Poursuivant, mais cela n'est pas une obligation. La charge de poursuivant d'armes ne donne lieu à aucun serment, aucune incompatibilité et aucun pouvoir décisionnel. C'est une étape de formation et d'aguerrissement des candidats à la Hérauderie. En cas de vacance d'une marche héraldique, le nouveau héraut sera nommé parmi les poursuivants d'armes les plus impliqués (sauf nécessité exceptionnelle). » Pour ce qui est du cas de notre Ordre, lorsqu’il n’y a plus de Héraut pour cause de décès ou départ comme actuellement, c’est la Poursuivante qui au terme d’une formation est nommée, si elle en est digne.

L’Ordre possède un nobiliaire, comme toute province et ordres royaux, recensé en bibliothèque héraldique dans la chapelle des Hérauts d’armes.

Les hérauts des Ordres ont le même statut que les Hérauts provinciaux, comme dit dans ce texte : « Chaque ordre de chevalerie recognu mandate également auprès de la Hérauderie un héraut qui acquiert un statut semblable à celui des hérauts provinciaux. »

Et, justement, comment obtenir cette reconnaissance ? Tous les textes nécessaires sont visibles dans les Institutions du Royaume, partie Ordre Royaux de Chevalerie. Ainsi, certains documents doivent être fournis au Grand Ecuyer de France qui va sceller ou non les actes de reconnaissances au nom de Sa Majesté Levan III :

* Une lettre de motivation indiquant pourquoi l'Ordre souhaite la reconnaissance royale et ce qu'il pourrait apporter à la Couronne.
* La Charte de l'Ordre
* La Composition du Conseil et une présentation succincte des principaux membres de l'Ordre
* Une liste des hauts faits de l'Ordre ou évènements où l'Ordre s'est distingué.
* Le soutien d'au moins 5 feudataires du Royaume en poste

Sont également pris en compte :

* Le projet de vie de l’Ordre
* Le nombre de membres de l’Ordre
* Sa représentation à travers le Royaume.
* Le respect des valeurs chevaleresques par les membres.
* L’activité de l’Ordre (Son implication, la manière dont il développe son projet de vie, son ancienneté et les hauts faits

Cette reconnaissance est reconduite à chaque changement de Grand Maitre dans l’Ordre ou de Grand Ecuyer de France, c’est pourquoi nous avons, depuis peu, une nouvelle charte, puisque Dame Zalina est venue remplacée Sa Grâce Kirah du Breuil au poste de Grand Ecuyer de France.

Spoiler:
 

Cette reconnaissance donne droit aux adoubements, donc d’octroyer la chevalerie à un membre de l’Ordre qui, au terme d’un apprentissage, se verra remettre le titre de Chevalier s’il est jugé digne par le Grand Maitre de l’Ordre.

Je fais également passer parmi vous le recensement des Chevaliers de l’Ordre, passés et présents.

Spoiler:
 

Les Chevaliers, en quittant l’Ordre, peut choisir ou non de conserver son titre de Chevalier. Avec l’accord des instances dirigeantes de l’Ordre et du Grand Ecuyer de France, le Chevalier pourra conserver son titre mais devra abandonner les signes distinctifs le rattachant à cet ordre (notamment le collier que voici, cependant le Chevalier conserva la forme ancienne de son blason) ; ce dernier prêtera serment au Roy en la personne du Grand Ecuyer de France au court d’une cérémonie afin de leur permettre de conserver légitimité vassalique, rang de noblesse, droits et devoirs afférentes à ce statut : le Chevalier doit respecter le code du « vivre noblement . »

Petite pause, pour voir si tout le monde avait suivi ces explications.

Je laisse maintenant la place à ma sœur qui va vous parler du conseil.

Puis, elle retourna à sa place, laissant la conférence se dérouler. Une première chez les Dames Blanches, serait-ce apprécié … ?
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine



Nombre de messages : 4
Localisation IG : Tournai, Flandres
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Mer 19 Aoû 2009 - 10:17

Attendre une minute que Meren s'avance, la regarder, lui sourire avant de se rendre compte que cette dernière n'avancera pas d'un pouce et lui laisse présenter le conseil. Grand honneur que lui fait là sa compatriote. Alors Mélusine s'avance et à la suite d'Alixe reprend la parole. Sa voix est plus assurée qu'au commencement:


Je vais pour commencer vous présenter les fonctions qui composent le conseil de l'Ordre selon ce qu'il en est dit dans la charte en application en ce moment.

Le conseil est composé de 8 membres de l'Ordre, chacun ayant son domaine de compétence.

Il y a tout d'abord, la Grande Amazone, autorité suprême des Dames Blanches. Elle est responsable de l’Ordre, de son entretien, veille au respect de ses lois et fait entrer les nouvelles recrues. Elle représente l’Ordre dans tout le Royaume et possède toute autorité sur toutes les sœurs de l'Ordre. Elle doit être élue par l’ensemble des chevaliers suite à un sondage. Le rang est donné jusqu'à décès ou démission.

En cas de démission ou décès de la Grande Amazone, le Conseil proposera plusieurs noms de membres d'un grade minimum de Chevalier. Celles-ci pourront présenter leur vision de l'ordre, leurs buts. Puis un vote sera soumis à tous les membres de l'Ordre de grade supérieur à postulante, qui éliront la nouvelle Grande Amazone.
Outre l'actuelle Grande Amazone, le chevalier Wonderanny d'Azayes, seule le Chevalier Alivianne d'Azayes a occupé ce poste.

Vient ensuite la Capitaine qui est chargée de la gestion de la caserne, des écuries, et des infrastructures guerrières ainsi que la responsabilité de la formation des postulantes de l'Ordre. Son rôle sera prépondérant dans la montée en grade des Aspirantes et des Écuyères. Elle fera régulièrement un compte-rendu de leurs activités, basé sur le suivi des activités mises au point à la caserne.
La Capitaine est l'Esquire Cyrielle d'Arduilet-Saint Ange et avant elles se succédèrent les Chevaliers Wonderanny d'Azayes, Jojolasage et Kirah du Breuil.

La Scribe, quant à elle est chargée de l'administration et du suivi des dossiers. Elle attribuera marraines aux nouvelles aspirantes, veillera au suivi des dossiers, changements de cursus et dates des cérémonies. Dans sa tâche elle sera assistée d’une sœur si le besoin s’en fait ressentir.
Sont passées chez les scribes, Wonderanny d'Azayes, Patience, Jades de Montbazon-Navailles et Lucie de Castelléo.

Sont également présentes au conseil, les Amazones, chargées de la direction de trois des voies de l'Ordre : la directrice de l'école de médecine, la grande émissaire, et la chef des muses puisque la quatrième est dirigée par la Capitaine.
C'est Estelle Caroline d'Ambroise qui occupe aujourd'hui la fonction de Grande Émissaire sur les traces d'Izarra de Otza-Harlegnan, Oya et Faft. Les directrices de l'école de médecine furent Josybabas et Claudicus d'Albury et les chefs des Muses Eowin et Merenwen.

Le Héraut, enfin, gère le nobiliaire de l'Ordre et veille au respect des règles chevaleresques.
Les hérauts furent Nebisa de Malemort et Eowin.

Je vous ai parlé de 8 postes, il n'en manque désormais plus qu'un ou presque car le poste que je vais vous présenter va être supprimé et la charte va être modifié prochainement, c'est celui de Sénéchal ; mais il est un peu particulier : La Sénéchale était le bras droit de la Grande Amazone, chargée de l'assister et de la remplacer en cas d'absence. En cas de remplacement définitif, le Conseil votait pour la remplacer par un membre déjà interne au conseil.
Elles furent nombreuses à se succéder ; Wonderanny d'Azayes, Oya, Morgwen de la Louveterie, Marie Alice d'Alterac et Jades de Montbazon-Navailes.
Revenir en haut Aller en bas
Sagaben



Nombre de messages : 6454
Localisation IG : Dié
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Mer 19 Aoû 2009 - 10:19

Alixe avait tenté de le rassurer. Elle ne réussit qu’à décrocher qu’un maigre sourire sur le visage de son époux. Il n’eut pas le temps de prendre soin d’elle plus avant, les arrivée se multipliant. La généralissime baronne de Grignan fit son entrée, l’ex-gouverneur Lavoyageuse, une dame qu’il semblait connaître mais sur qui il n’arrivait plus à remettre un nom, la charmante connétable dioise. Vint enfin le tant attendu gouverneur. Il ponctua son arrivée par un « voilà, j’suis là ». Arf... le gouverneur et le protocole... ^^. Il se positionna devant Alixe et entama par une boutade qui fit rire le chancelier. Réponse sur le même ton de l’intéressée.

Heureux de votre présence, Votre Grasce. Elle souligne l’investissement de nos ambassadeurs.

Pas le temps d’entreprendre une plus longue conversation que Golden annonça le début des réjouissances. Euh... des discours. Le Tempéré prit place sur l’estrade avec son épouse et les autres dames blanches. Golden entamma son discours sur un ton clair et posé. Elle faisait une excellente oratrice. A retenir. Au moment des remerciements, il inclina la tête à son nom.

Une belle introduction à n’en point redire. Vint ensuite le tour de dame Teïa. Nouvelle séance de remerciements. Hochage de tête, clin d’oeil à sa tendre. Elle présentat l’organisation de l’ordre ainsi que les principales personnalités de celui-ci. Ensuite, histoire de la chevalerie par Merenwen. Mésuline prit ensuite la parole puis Alixe. Il l’accompagna d’un regard et l’écouta attentivement.
Revenir en haut Aller en bas
Escalibur2



Nombre de messages : 3
Localisation IG : Saint-Aignan
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Mer 19 Aoû 2009 - 20:45

La Grande Emissaire était à l'entrée de la salle de conférence pour accueillir les différentes personnes qui viendraient les écouter quand elle vit une jeune femme se porter à sa hauteur :
Bonjour, ma cousine. Je suis ravie de vous accueillir en ce castel.

Même si ses traits lui disaient vaguement quelque chose, elle était bien incapable de dire quoi, situation plus que gênante dont elle se serait bien passée. Machinalement, elle adressa un sourire à la jeune femme pour gagner du temps et tâcher de remettre un nom sur ce visage. Fort heureusement pour elle, son interlocutrice lui sauva la mise et se présenta :

Je suis Anne, la fille de vos cousins Maryan et Valatar
Oh ! fut sa toute première réaction, pas très originale, mais ce fut une "sortie" réflexe. Je ne vous aurais point reconnue ! Ravie de vous revoir ma chère enfant. Il me semble que notre dernière rencontre remonte à fort longtemps ... Elle chercha dans son esprit pour retrouver la date de celle-ci ... à Culan sans doute, mais il me semble que vous ne deviez être qu'une toute petite fille à l'époque.

Elle regarda alors la jeune femme en se remémorant tous les moments heureux qu'elle avait pu vivre avec Maryan et Valatar. La nostalgie était quelque peu visible dans son regard. Pour ne point gêner Anne, elle tâcha d'enchaîner dans la conversation :
Ainsi donc, vous vivez toujours en Lyonnais Dauphinée ? Passez-vous de temps en temps en Berry ? Si c'est le cas, n'hésitez point à me contacter, je vous accueillerais avec grand plaisir !

Cette dernière phrase fut ponctuée par les cris d'une enfant qui vraisemblablement avait échapé à sa mère. Ce spectacle fit sourire la Blanche qui se tourna vers sa petite cousine :
Il me semble qu'Alixe et Dame Thegoldendragon vont bientôt lancer la conférence. Je vais peut-être vous libérer pour que vous ne manquiez pas le début. J'espère pouvoir vous revoir à la fin de la conférence ...

Après avoir pris congé de la jeune Culan, Estelle Caroline se dirigea vers l'estrade et écouta les diverses interventions de ses soeurs. Elle était fière de les entendre développer le travail effectué depuis des semaines. Chacune donnait tout son possible pour que la présentation soit le plus clair possible.


Dernière édition par Escalibur2 le Jeu 3 Sep 2009 - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alixe



Nombre de messages : 376
Localisation IG : Dié
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Mer 19 Aoû 2009 - 20:55

Elle sentait le doux regard de son époux qui ne manquait pas de lui donner le courage nécessaire pour faire son discours. Un de plus, et ce sera le dernier ... pour Alixe. (vous avez cru vous en sortir comme ça ! eh ben non ...)

Je vais maintenant vous parler des rangs de l'Ordre, qui sont au nombre de 4, allant de l’apprentie au Chevalier. Le rang d’aspirante est un rang pré-Ordre.

Lors de son entrée dans l’Ordre, l’aspirante doit signer le règlement. Mais, quel que soit le rang, il faut que les membres de l’Ordre l’aient signé.
Les passages de rangs se font lors d’une cérémonie, tous les six mois (excepté le passage d’aspirante à apprentie qui se fait lors d’un entretien).

L’aspirante :

L’aspirante ne fait pas partie intégralement des Dames Blanches, c’est une période d’observation –autant pour la postulante que pour la Scribe. On laisse le choix à l’aspirante de voir si l’Ordre l’intéresse, et inversement si elle peut apporter quelque chose aux Dames Blanches.
Lorsque l’aspirante arrive dans la commanderie, la scribe et son adjointe(ou une assistante) sont là afin de la guider dans ses premiers pas. Elles sont là pour répondre à ses questions, mais aussi pour lui inculquer les valeurs chevaleresques et fraternelles, et veiller à ce que l’aspirante respecte la hiérarchie, l’honneur. L’aspirante, tenue d’investissement, doit agir afin de prouver son intégration.
Le tout est jugé par la Scribe qui décida de son passage ou non au rang d’apprentie.
L'aspirante peut même rester à ce rang si elle ne veut s'impliquer dans l'Ordre, devenant ainsi une sorte de femme d'armes, mais c'est un aspect plutôt méconnu.

L’apprentie :

Une marraine est affectée à l’apprentie. Elle veillera à son bon comportement. L’apprentie se doit de suivre les cours dans chacune des quatre voies, afin de commencer son apprentissage chevaleresque. Il est également conseiller à l’apprentie de participer à des projets. A la fin d’un cycle de six mois, elle passe les examens chez les guérisseuses, les émissaires, les muses et les gardiennes. Les chefs de branches la jugeront aptes ou non à passer au rang d’écuyères à la suite de ces résultats en tenant également compte de son évolution au sein de l’Ordre, de sa participation et de l’acquisition des valeurs chevaleresques.

L’écuyère :

L’écuyère, que la marraine ne suit plus, se voit cependant affectée à un Chevalier/Esquire ; elle doit agir comme un écuyer auprès de son Chevalier ou de l’Esquire. Elle gagne en autonomie, mais doit s’investir dans l’Ordre et le promouvoir à travers ses voyages et sa contrée.
L’écuyère doit prendre connaissance du fonctionnement des 4 branches de l’Ordre en y effectuant des stages d’un mois minimum afin de se familiariser au travail à fournir dans ces domaines, tout en progressant dans son apprentissage de la Chevalerie.
A la fin de cet apprentissage, l’Ecuyère doit choisir sa voie suivant ses gouts. C’est la responsable de la voie qui décide ou non de valider ce choix. L’écuyère peut être redirigée vers une branche si celle choisie ne lui correspond pas ou qu’elle n’a pas les pré-requis pour y entrer. Elle peut également se voir refuser son passage au rang d’Esquire si elle n’a pas effectué un de ces stages, ou si sa participation n’est pas assez active.

L’Esquire :

Elle se doit de s’investir dans la voie qu’elle a choisie, afin de faire ses preuves à la Grande Amazone qui décidera au nom de passage au grade de Chevalier.
C’est à partir de ce rang que la Blanche peut parrainer une apprentie ou une écuyère ; elle doit donc connaitre suffisamment les valeurs chevaleresques pour les appliquer à la lettre afin de servir d’exemple à l’apprentie qu’elle guide dans ses premiers pas.
L’esquire assiste les Chevaliers tout en continuant sa formation.
Les Muses sont les Gardiennes de notre mémoire, les Emissaires sont nos diplomates et avec l'aide des Muses, elles doivent promouvoir notre image et notre sérieux ainsi que notre savoir faire, les Guérisseuses promouvoient leur Savoir Faire dans le Royaume et viennent en aide à ceux qui en ont besoin, les Gardiennes sont l'élite guerrière de l'Ordre, premières sur les lieux où l'on a besoin d'elles.

Le Chevalier :

Dernier échelon de notre Ordre, il marque le résultat d’un long parcours de plusieurs années de service. Le Chevalier reçoit une épée et un collier, ainsi qu’un blason qu’il se devra de porter dignement. Il a un devoir de transmission de son Savoir, de ses valeurs. Il inculque le respect, la rigueur, la discipline à tous, ainsi que l'humilité.
Si le Chevalier est noble, un écu sera fait à ses armes, sinon un blason familial lui sera remis après discussion avec le héraut.
Le Chevalier, s'il advient que la Grande Amazone quitte l'Ordre ou décède, pourra prétendre à ce poste. Vote sera alors fait parmi les membres de l'Ordre (à partir du rang d'apprentie) après que le Chevalier ait exposé vision de l'ordre et but de sa démarche. Il est aussi le garant, à l'instar de notre Grand Maître, de l'application de notre Charte et des valeurs et code chevaleresques, au sein de l'Ordre même.


Elle se retira, discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
thegoldendragon



Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 08/05/2006

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Jeu 20 Aoû 2009 - 22:57

Les discours s'enchaînaient sans faux pas de la part des intervenantes, Golden sourit, ravie de voir que le travail accompli avait imprimé sa marque. C'était une riche expérience pour les Blanches comme pour elle-même.

Connaissant déjà la teneur des discours, elle se permit de se concentrer moins sur ceux-ci que sur les visages studieux des auditeurs. Z'avaient l'air de bien écouter, pas un bruit ne trahissait un quelconque bavardage. Elle regretta presque de n'avoir préparé un interrogatoire pour la fin, histoire de voir ce qu'ils avaient retenus. Une fois que son homologue eût terminé de parler, elle sourit et s'avança de nouveau. Pour la plupart, c'est là que les réjouissances allaient commencer. Elle prit une bonne inspiration et prit la parole :


Afin de vous laisser le temps de digérer, nous allons marquer une pause ici. Nous vous remercions de votre écoute exemplaire ! Si vous avez des questions, je le répète, n'hésitez pas à les poser.

En attendant la reprise de la conférence, j'ai l'honneur et la joie de vous inviter à prendre un rafraîchissement. La boisson se trouve sur les tables au fond de la salle.


D'un geste, elle désigna verres et fûts qui siégeaient triomphalement dans le fond de la salle, et les regarda non sans envie.

Essayez tout de même de rester assez sobres pour écouter la suite !

Sourire qui en disait long, l'ambassadrice attendit que mouvement se fasse dans la foule pour sauter à bas de l'estrade. Se souvenant de son rôle, elle se retourna pour attendre ses collègues du jour, puis souriante, se rapprocha du Chancelier pour lui chuchoter:

Rho, bah vous êtes le seul homme là, 'faut que vous alliez chercher à boire pour toutes ces Dames hein. Nan, ça marche pas comme ça ?

Ne comptant pas trop sur son supérieur pour boire un coup, elle fila vers un verre qui semblait l'appeler, après avoir invité leurs euh... invitées. C'est que ça assoiffait de parler devant tout le monde hein...
Revenir en haut Aller en bas
Anne de Culan



Nombre de messages : 3977
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 11/10/2008

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Ven 21 Aoû 2009 - 10:57

A l'indécision qui se peignait sur le visage de son interlocutrice, Anne se félicita de s'être présentée. La bouche de Dame Estelle-Caroline s'arrondit en un O parfait, tandis qu'elle déclinait son identité.

Je ne vous aurais point reconnue ! Ravie de vous revoir ma chère enfant. Il me semble que notre dernière rencontre remonte à fort longtemps ... à Culan sans doute, mais il me semble que vous ne deviez être qu'une toute petite fille à l'époque.

Anne calcula rapidement. Un peu plus de cinq ans qu'elle était baptisée.

Oui, ma cousine, j'avais sept ans, me semble-t-il, à l'époque de notre dernière rencontre.

Elle scrutait attentivement le visage de son interlocutrice, tout en tâchant de ne pas en avoir l'air, pour ne pas paraître impolie. Avec un serrement de cœur, elle retrouvait dans les traits de la dame des ressemblances fugitives avec sa mère, jusqu'à cette tristesse dans le regard : quand la nostalgie noyait ainsi les prunelles perses de Maryan, Anne ne pouvait se défendre de baisser les yeux, et elle retrouva instantanément ce réflexe.


Ainsi donc, vous vivez toujours en Lyonnais Dauphinée ? Passez-vous de temps en temps en Berry ? Si c'est le cas, n'hésitez point à me contacter, je vous accueillerais avec grand plaisir !


Anne tourna un instant dans sa tête une réponse propre à ne point mortifier sa cousine. Le Berry, moins elle y allait, mieux elle se portait. Ce duché de pleutres volontairement soumis à la brutalité retorse de son grand-oncle, elle ne l'aimait point. Depuis que le Duc Georges avait fait disparaître d'un trait de plume, avec l'accord larvesque de son Conseil Ducal, l'Académie fondée par son père, Anne, en bonne Académicienne Royale, ne ressentait plus que haine pour les Berrichons, qu'elle jugeait ignares et sots. Peut-être la cousine de Mère parviendrait-elle à lui faire changer d'opinion.
Mais elle fut dispensée de répondre par les cris joyeux d'une fillette, qui détournèrent l'attention.
D'ailleurs, un grand mouvement se faisait dans la salle, chacun prenait place.


Il me semble qu'Alixe et Dame Thegoldendragon vont bientôt lancer la conférence. Je vais peut-être vous libérer pour que vous ne manquiez pas le début. J'espère pouvoir vous revoir à la fin de la conférence ...

Anne fit une petite révérence, assortie d'un sourire contraint. Elle avait présumé de ses forces. Le souvenir de sa mère était encore trop poignant pour qu'elle pût le raviver sans danger.
Elle était au bord des larmes quand elle s'assit avec les autres pour entendre une conférence à laquelle elle ne comprit rien : elle était bien trop occupée à tenter d'avaler la boule qui lui obstruait la gorge. Les mots s'inscrivaient pourtant dans sa mémoire, elle les reconsidérerait plus tard, quand elle aurait l'esprit plus libre. Pour l'instant, elle fixait un point loin derrière la tête des oratrices qui se succédaient, avec sur le visage un air de profonde attention.


Essayez tout de même de rester assez sobres pour écouter la suite !

Anne sursauta légèrement. La voix de Dame Golden la sortit de sa triste léthargie. Oui ... un bon verre d'hypocras viendrait à bout des dernières traces de cette boule dans la gorge.
Elle se leva avec tout le monde et s'approcha du buffet.
Revenir en haut Aller en bas
Alixe



Nombre de messages : 376
Localisation IG : Dié
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Lun 31 Aoû 2009 - 23:54

Alixe remercia d’un coup de tête son homologue qui faisait un travail impeccable, et s’amusa de la voir aller vers son supérieur pour lui murmurer quelque chose qu’elle n’entendit pas, mais dont elle ne doutait pas du contenu humoristique. La Dame suivit le mouvement de l’assemblée qui se dirigea vers le buffet. Elle n’avait guère envie de manger, aussi se contenta-t-elle d’indiquer au jeune homme qui servait qu’il pouvait lui donner un verre d’eau, qu’elle savoura en discutant avec diverses personnes, notamment auprès d’Escalibur, voulant savoir comment si elle trouvait cette conférence à son gout, l’avis de sa marraine-Grande Emissaire était important. Les minutes passèrent, les verres se succédèrent, puis, un coup d’œil vers une sœur … Il fallait reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Escalibur2



Nombre de messages : 3
Localisation IG : Saint-Aignan
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Jeu 3 Sep 2009 - 13:17

A l'initiative de Dame Thegoldendragon, une courte pause fut marquée. Estelle Caroline en profita pour se rapprocher d'Alixe :
Cette conférence semble être une réussite ! C'est un très bon travail que tu as fait là. Les présentations sont claires et précises sans être trop longues. Bravo à toi ma soeur !

Elle se rapprocha ensuite de l'ambassadrice :
Dame, je tenais une nouvelle fois à vous remercier pour nous avoir aider à organiser cette conférence, et pour l'accueil de votre duché. Je suis heureuse de voir que c'est un succès et que les Lyonnais semblent intéressés par l'Ordre.

Au bout de quelques minutes, la conférence reprit. Cette fois c'était au tour des responsables de branche de parler. Estelle Caroline fut la première à reprendre la parole :
Dames et messires, avant de commencer à vous parler des branches de l'Ordre, je me présente à vous : Estelle Caroline d'Ambroise, esquire et Grande Emissaire des Dames Blanches.

Comme l'a évoqué Alixe, peu avant la pause, les Blanches arrivées au rang d'esquire choisissent une voie de l'Ordre. Au cours de leur enseignement, elles auront eu diverses occasions de découvrir chacune des 4 voies et auront donc toutes les cartes en main pour faire ce choix. Ces voies, que nous appelons également "branches" sont les suivantes :
- gardiennes
- guérisseuses
- muses
- émissaires

Je vais vous parler maintenant plus spécifiquement de la branche que je dirige : celle des émissaires, qui n'est autre que la branche ambassadrice de l'Ordre. Nous avons d'ailleurs coutume de dire qu'elles sont "les yeux et les oreilles des Dames Blanches dans les Provinces". De ce fait, notre principale mission est un travail d'information et de communication :
- Information sur la vie du duché, c'est-à-dire remontée d'information aux responsables, comme un ambassadeur peut le faire avec son chancelier
- Et, communication sur notre Ordre (raison d'être des Blanches, charte, liste des membres du conseil, ...)

Ce travail de communication se fait, la plupart du temps, au sein d'ambassades ouvertes soit au sein des autres Ordres, soit au sein des Comtés et Duchés. Dans ces ambassades d'autres actions peuvent être menées :
- Négociation de Concordats. Pour faire simple, il s'agit de texte diplomatique signé entre le comté/duché et l'Ordre où les deux se reconnaissent mutuellement et s'engagent l'un envers l'autre.
- Proposition et mise en place d'évènements, conférences notamment, au sein des provinces. Pour cela, les émissaires ne travaillent pas seules et font intervenir les autres branches qui y exercent leurs talents.

Nous avons également deux dernières missions, internes à l'Ordre celles-ci :
- Mener les démarches de demandes de laisser-passer pour nos soeurs en voyage.
- Informer les Blanches des ouvertures et fermetures de frontières pour éviter les désagréments... Elle sourit alors avec un petit air amusé songeant à une boutade qu'on lui avait fait quelques jours auparavant : car rencontrer au détour d'un petit chemin une armée en mode faucheuse sans s'y attendre, fait rarement plaisir.


Pour être totalement complète sur ma présentation, je vais vous présenter en quelques mots, premièrement l'organisation de la branche et deuxièmement le parcours que toutes les Blanches suivent.
La branche est organisée sur 3 niveaux :
- la Grande Emissaire qui est la responsable de la branche et donc membre du Conseil
- les émissaires qui sont les esquires de la branche
- les assistantes émissaires qui sont des apprenties et écuyères. Elles aident les émissaires dans leur travail quotidien.

Et, la période de découverte de la branche, se fait en deux temps :
- un cours sous forme de quizz sur la diplomatie pour les apprenties
- un stage en tant qu'assistante émissaire et un mémoire sur un thème diplomatique pour les écuyères.

Voila pour ce qui est de la branche des émissaires, j'espère avoir été claire. Si ce n'est point le cas, n'hésitez pas à venir me poser des questions par la suite.

Elle se mit ensuite en retrait pour les autres présentations.
Revenir en haut Aller en bas
Zya



Nombre de messages : 1
Localisation IG : Limousin
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Jeu 10 Sep 2009 - 21:42

Ecouter attentivement ses soeurs parler chacune à leur tour de l'Ordre, de son organisation et de ses objectifs. Ecouter dans l'ombre où elle se terrait, à l'abri des regards, curieuse de voir les réactions de tout à chacun. Curieuse de ce qui pouvait se dire aussi. Acquiescer par moments, plisser des yeux à d'autres, ou encore observer l'auditoire qui semble diversement intéressé. Peut-être est-ce une présentation un peu trop théorique pour certains, mais c'est une forme nécessaire de rencontre avec la Commanderie, en attendant, pourquoi pas, quelque chose de plus concret, sur le terrain...

La pause est certainement la bienvenue, pour se dégourdir jambes et esprit, car à trop se concentrer sur des mots, aussi intéressants puissent-ils être, on finit par ne plus rien entendre, a fortiori comprendre. Et parler dans le vide n'est certainement pas le but de cette conférence... Porter le regard vers un verre de clairette qui aurait pu étancher sa petite soif, n'eut été cette errance qu'elle s'est imposée depuis quelques temps et à laquelle elle ne dérogera pas. Regretter par contre qu'il n'y ait rien à grignoter, la concentration demandant mine de rien pas mal d'énergie...

Puis, la conférence reprend. Escalibur se porte devant et expose le but de sa branche. Balayer la salle du regard et croiser celui d'une Ecuyère co-organisatrice de l'événement. Comprendre rapidement que son tour est venue de prendre la parole, exercice qu'elle n'affectionne pas, sauf peut être lorsqu'elle doit parler de ce qui la passionne, la Chevalerie, et ici, les Gardiennes. Poser le verre d'eau qu'elle avait fini par prendre pour se désaltérer, adresser un sourire à Alixe et se présenter devant les invités.


Bonjour à tous. Je suis Cyrielle d'Arduilet, Capitaine de l'Ecu Vert. La spécificité de notre Ordre, telle que rapidement abordée par Alixe il y a peu, réside dans la co-existence de ses quatre branches. Néanmoins, nous sommes un Ordre militaire avant tout, et je ne cesserai de le répéter, nous nous devons, chacune, d'être une guerrière, quelle que soit la voie que nous avons décidé de suivre.

Marquer une pause, pensive, cherchant comme à chaque fois ces mots qui diraient l'essentiel de la manière la plus percutante possible.

La Branche que je dirige, celle des Gardiennes, regroupe l'élite guerrière des Blanches. Des femmes qui se sont engagées à répondre, quoi qu'il advienne et à moins qu'un élément indépendant de leur volonté les en empêche, à tout appel à l'aide militaire, parfois à les anticiper, afin de protéger Gouvernants légitimes, gouvernés, et par là, directement ou indirectement, le Roy et l'intégrité du Royaume.

Ces femmes, toutes du rang d'Esquire comme notre organisation le demande, se doivent d'être un exemple pour leurs soeurs de rangs inférieurs, tant au niveau du comportement exemplaire qu'à celui des entraînements, intensifs ou simplement classiques, auxquels elles doivent s'astreindre afin de développer et maintenir leur efficacité en toute circonstance.

Chefs sur le terrain. Formatrice en la Commanderie. Emmissaires quand le besoin se fait sentir urgemment. Guerisseuses dans les cas extrêmes qui necessitent urgence. Leurs missions s'adaptent aux besoins du moment, mais toujours elles sont vigilantes, en tous lieux et temps.
Il me plait à penser que cette spécialisation est la plus dure. Parce que la sélection est drastique et que les pré-requis demandés sont nombreux et durs à obtenir. Parce que la branche a un règlement interne spécifique. Parce qu'elle entraine choix de carrière et restrictions nombreuses. Ce ne peut être qu'une vocation, non un choix par dépit. Et même si la volonté est là, les preuves sont à fournir à la pelle, pour pouvoir ne serait-ce qu'espérer y entrer.


Se taire sur ces dernières paroles, attendant d'éventuelles questions afin de développer plus ou moins certains points, dans la mesure du possible.
Revenir en haut Aller en bas
Merenwen



Nombre de messages : 3
Localisation IG : Tournai, Flandres
Date d'inscription : 05/08/2009

MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Ven 11 Sep 2009 - 1:04

Margaux s'était désaltérée comme tout le monde durant la pause, puis avait repris sa place aux côtés de ses sœurs. Elle avait écouté Estelle parler de sa branche, acquiescé en silence à sa présentation des Émissaires, puis, quand la Berrichonne s'était reculée, Cyrielle avait pris la suite avec la présentation des Gardiennes. Margaux avait avancé d'un pas à sa suite pour la remplacer devant les invités présents.

Son regard fit rapidement le tour de la salle, puis elle prit la parole.


Et bien c'est à moi maintenant de vous parler de la branche dont je suis responsable, et qui fait une des spécificités de notre Ordre.

Elle garda un moment le silence, rassemblant ses idées.

Les sœurs qui ont décidé de choisir la branche des Muses sont toutes des guerrières à part entière, quand il s'agit de défendre nos convictions et l'intégrité du royaume. Cependant, elles ont aussi choisi de porter haut, autrement que par les armes, le nom de notre Commanderie.
Ainsi, cette branche des Muses, la plus récente de l'Ordre et encore en constante évolution, est composée de quatre domaines différents, les Mémoires, les Arts, les Cérémonies, et l'Héraldisme, chacun de ces domaines ayant un but précis.

Par les Mémoires, il s'agit de rassembler et préserver l'histoire de l'Ordre, tant son origine que son évolution, son passé que son présent, ses interventions, militaires ou autres, la biographie des sœurs qui nous ont quittées, tous les écrits qui font son identité. C'est un travail de longue haleine, que l'on se doit de faire en permanence pour rester à jour et entretenir cette identité...

Les Arts, eux, sont liés aux Mémoires, et ont pour but de les relater en chant, poèmes, textes richement enluminés ou encore sous forme de tapisserie. L'enseignement que nous cherchons à prodiguer à nos sœurs apprenties ou écuyères a pour objectif de leur donner les bases dans la plupart de ces arts de notre époque, afin d'en faire des têtes bien faites, capable de tenir n'importe quelle conversation, en plus d'être des combattantes confirmées.

En ce qui concerne les Cérémonies, notre but est d'être capable d'en organiser de toutes sortes, officielles ou non, pour représenter notre Ordre et marquer d'une pierre blanche les jours et évènements importants. Pour cela nous sommes très souvent amenées à rencontrer divers intervenants que se soit pour les joutes, pour la fauconnerie, ou des conférences comme celle-ci ainsi que d'autres, au sein de la Commanderie.

Enfin, l'Héraldisme, comme dans tout autre Ordre ou Duché, consiste à tenir à jour le nobiliaire concerné, ou encore participer aux éventuels adoubements. Mais je ne développerai pas cette partie en ce jour, car nous attendons d'avoir un nouveau héraut, qui nous manque en ce moment pour en discuter et affiner ensemble certains détails.


Elle se tut enfin, réalisant qu'elle avait parlé de sa branche d'une traite, rougissant d'avoir peut-être assommée son auditoire, et consciente à la fois qu'elle aurait pu parler des heures durant de ce domaine qui la passionnait...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.   Aujourd'hui à 16:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Conférence de l'Ordre Royal de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» plesioth; toujours pas réussi a le tuer
» Ordre de notre dame des martyrs
» [Droit Royal] Livre troisième
» Charte de l’ost royal
» L'Ordre des Hospitaliers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 0 - Enceinte :: Les portes de la ville - Orientation générale-
Sauter vers: