AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Concours de poésie - Sainct-Georges 1456

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hardryan



Nombre de messages : 5932
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Concours de poésie - Sainct-Georges 1456   Dim 17 Jan 2010 - 5:44

Zoyas a écrit:

Toi, mon seigneur, mon ami, mon amant,
Qui pars guerroyer à la levée de ban !
Suivi par les soldats fidèles du duché,
Sur les routes ennemies vous marchez,
Pour montrer à tous la puissance des armées du Lyonnais Dauphiné !

Que par tous soit salué votre courage,
De votre force faites partout étalage !
Tous les villageois ici en sont fiers,
Notre armée entre dans la guerre,
Pour montrer à tous la puissance des armées du Lyonnais Dauphiné !

Que vos armes s’entrechoquent,
Mais restent entières sous le choc !
Que vos flèches se fichent dans le cœur
Des brutards qui ne font point peur,
Pour montrer à tous la puissance des armées du Lyonnais Dauphiné !


Mais revenez nous tous en vie,
Nos frères, nos pères, nos maris !
Revenez, quel que soit l’issue,
Nous vous porterons aux nues,
Pour vous montrer la puissance des armées du Lyonnais Dauphiné !

Les alliés se battent pour le Roy,
Les alliés se battent pour leur foi.
Tremblez, demain, les alliés seront là !

Zoyas a écrit:
Chevaliers,
A vos épées !
Allez chercher
Vos destriers !
Et vous archers,
Que soient bandés,
Vos bras musclés,
La guerre est là !

Pour la patrie !
Plus de répit !
Nous sommes partis !
De rage emplis,
Car l’ennemi
Que je maudis
Nous a trahi !
La guerre est là !

Vois ces fêlons,
Que de bâtons
Nous menaçons !
Ils supplieront,
Mais nous vengeons
Ceux qu’nous aimons,
Point de pardon !
La guerre est là !

Allons soldats !
Tous au combat !
Gardez courage !

Zwyrowsky a écrit:
BALLADE DES TROIS LYS D'OR

Ballade que, chevauchant, fit en un chablis
le sire de Saillans, pour la Connétablie.


Sire connétable, tu crois
Venger l'affront, rendre justice
En nous chassant hors de la lice:
C'est mal penser des Dauphinois.
Car que nous importe ton or
Nous qui portons écartelés
Le fier dauphin azuré
Et, coeurs fidèles, les trois lys d'or.

Sire connétable, tu crois
Nous chassant de son service
Servir ton maître, élever les lys
Et nous faire insulte à la fois.
Voudrais-tu que, pleutres, nos corps
Puissent, pour quelques florins
Renier foi et suzerain,
Et, coeurs infidèles, trois lys d'or?

Sire connétable, de toi
A moi tu sais que de nos fils
Aucun n'aurait assez de vice
Pour, couvrir d'hermine son roy,
Tout en complotant à son tort.
Que périssent les traitres, mais
Qu'honneurs aux justes soient baillés
Et, aux coeurs fidèles, trois lys d'or!

Ami, toujours au son du cor
Arborerons à nos harnois
Le cher martagon dauphinois
Et, coeurs fidèles, nos trois lys d'or.


Lavoyageuse a écrit:
Pour l’amour d’un soldat


Pour toi mon amour
Qui chevauche dans les rangs
Qui accompagne le jour
Pour faire couler le sang

Que ton bras ne faiblisse pas
Devant ton ennemi
Mais que tu n’oublie pas
La beauté de la vie

Que mon amour te porte
Dans les batailles les plus sombres
Mais que tu en ressortes
Sans y laisser ton ombre

Si une épée te transperce le cœur
Que je te suive dans la terre
Que celui là en meurt
Avec cette maudite guerre

Mais si tu dois revenir
Comme j’ose l’espérer
Que ce soit pour notre avenir
Et pour m’épouser

Que tu nous reste en vie
Saint de corps et d’esprit
Que tu me reste entier
Et que tu puisses m’aimer.

Volverine a écrit:
Le quinze du mois d’avril, ami faut s'en aller,
Faut aller faire la guerre, sans l'avoir demandé,
Aux chemins de la guerre, ne pousse pas de blé.

Faut aller faire la guerre à ces maudits bretons,
Pour le Roi pour le Connetable qui sont dans leurs palais,
Aux chemins de la guerre, ne pousse pas de blé.

A la première bataille, me voilà prisonnier,
Celui qui me verse à boire, c'est un soldat breton,
Aux chemins de la guerre ne pousse pas de blé.

Le soldat sourit !
Son arme reluit !
Enfin de l’action !
Direction le boxon !!


A la deuxième bataille, un bras j'y ai laissé,
Quand j'irai voir ma mie, je pourrai plus l'embrasser,
Aux chemins de la guerre ne pousse pas de blé.

A la troisième bataille, mon cap'taine j'ai tué
Je l'ai laissé contre un arbre, le quittera plus jamais,
Aux chemins de la guerre ne pousse pas de blé.

Petit soldat de l’ost, où donc est ton épée ?
Monsieur mon capitaine, il l'a dans son côté,
Aux chemins de la guerre, ne pousse pas de blé

Viol, pillage, trucidations !
Moult exactions pour moult exaltations !!


Trois de mes camarades sont venus me chercher,
Pas un qui me regarde ou veuille me parler,
Aux chemins de la guerre, ne pousse pas de blé

Que l'on dise à ma mère, que la guerre elle m'a tué,
Mais que le Roi de France c'est lui qui l'a gagnée,
Aux chemins de la guerre, ne pousse pas de blé

Aux chemins de la guerre, ne pousse pas de blé
S'il y en a qui moissonnent, ce ne sont pas nos fermiers,
S'il y en a qui engrangent, c'est pas dans nos greniers.

C’est la Guerre ! LA GUERRE !!
Faut qu’on la gagne !!! Ou qu’on en crève !!!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Concours de poésie - Sainct-Georges 1456
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 24 Novembre 1456 : Mariage noble de Rosa et de Louis-Hubert
» Protozoaire - Le 24.X.1456 - C - TOP (Prise de château)
» Coutumier en vigueur en Lyonnais-Dauphiné - version 16 août 1456
» Programme des Elections Ducales Dauphinoises de Nov 1456
» Ouf!! - Le 16.XII.1456 - R - TOP (Lettre du maire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 2 - Palais Sainct Pierre :: Collections Ducales :: Arts & Littératures-
Sauter vers: