AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Argael
Prévôt des maréchaux
avatar

Nombre de messages : 4880
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Lun 28 Juin 2010 - 19:40

Drôle de retour aux sources. En ce lieu bien des années plus tôt il s’était agenouillé, passant du statut de roturier à celui de noble par vassalité. En ce jour, il allait vivre la situation inverse, anoblir. Anoblir deux personnes qui par leurs investissements, leurs convictions, leurs forces de travail, leurs exemplarités, avaient séduit le vieux montagnard.

Alors oui bien sur, certains pourraient s’amuser d’y voir ici des femmes s’agenouiller mais ce n’était ici aucunement leur sexe qui avait décidé « le fier » à leur proposer un fief.

Il y a quelques temps, voici la missive qu’il avait fait parvenir à « dauphiné »


Citation :
Au hérault d'Arme du Lyonnais-Dauphiné, Nynaeve dite la modeste, Vicomtesse de Monestier de Clermont, Dame de Mornant, du Glaizil et d'Anthon,


Salut et paix,

Par la présente, nous vous sollicitons pour un anoblissement à une date à définir selon vos disponibilité à Lyon..

J’ai comme souhait d’anoblir à l’occasion deux personnes de valeurs oeuvrant de manière admirable pour la grandeur de leur province et de la France. Il s’agit de Dame Sindanarie Carsenac, Dame de Viam, Grande Académicienne Royale de France, Ecuyère de la Licorne, et de Sa Grandeur Lily-Jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur, Dame de Labastide Saint Peyre.

A la première je suis désireux d’octroyer les terres du Freyssinet et la seconde les terres de Lauzet les deux se trouvant sur mes terres de Monestier de Briançon.

Qu’Aristote veille les officiers portant caducés.

Cordialement
Faict à Lyon le XIII ème jour du mois de Juin de l'an de grasce MCDLVIII.

Argael Devirieux

Ces deux Dames ne se connaissaient pas, et pourtant avaient accepté de devenir vassal du même homme. A bien des égards et malgré des trajectoires de vie différentes, elles se ressemblaient beaucoup.

Avec chacune, il les avait mit en garde, leur expliquant bien quel homme il était, un homme sans compromit n’ayant de fait pas que des amis, particulièrement en Lyonnais Dauphiné. La surprise passée, elles avaient toutes les deux accepté, et c’est pour cela donc, qu’en ce jour, la cérémonie allait se dérouler.

Revenir en haut Aller en bas
lily-jane

avatar

Nombre de messages : 18
Localisation IG : Castres, Toulouse
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Lun 28 Juin 2010 - 23:26

Une demande, une question, pas de réflexion car la réponse n’en avait pas besoin. C’était une suite d’évènements naturels, une première rencontre qui ne pouvait être oublié, un cheminement qui s’était fait dans la simplicité et la sincérité.
Une affection particulière pour un vieux grincheux diraient certains, ou pour un homme trop fier diraient d’autres, la brune dirait pour un homme vrai.
Une particularité que beaucoup n’ont pas, et de ce fait, elle n’eut pas à hésiter.
Ce qu’elle ne verrait pas en pensée dans la tête des gens, et bien cela ne pouvait qu’être oublié. Le principal était l’historique qu’elle avait en mémoire et dans son cœur.
Cette rencontre faites un jour de fête, où les sentiments des interlocuteurs s’étaient offerts aux autres, chacun dévoilant une part de soi même face à des inconnus qui deviendraient après cela liés.
La distance et le temps n’ont pas pu effacer ces souvenirs et ne le pourront certainement jamais.
Il était aussi un peu, et peut être est-ce mieux qu’il ne l’entende pas, comme un père. Disons que la demoiselle le respectait comme tel et peut être même une certaine part de crainte qu’on toutes les jeunes filles vis-à-vis de leur paternel.

En plus de tout cela, il avait dans son entourage proche… heum… très proche… Autre personne que la jeune comtesse admirait et appréciait. Une brune tout comme elle, bien qu’elle n’ait rien contre les blondes, faut dire que celle-ci avait du caractère et c’est sans doute cela qui plaisait tant à Lily.

Bref, tout ça pour dire, ou pour expliquer, sa venue en Lyonnais.
D’ailleurs, en parlant de ça… Ya fallut qu’elle y arrive.

Oui on va encore parler de l’inexistence de son sens de l’orientation. Mais ça va, pour une fois elle avait prévu le coup ! Pas folle la guêpe…

Un si long voyage seule ? Vaut mieux pas… Sauf si on veut la retrouver des mois plus tard en Angleterre…. Et là quelque chose me dit que cérémonie sera annulée… Imaginez la tête du Fier si la brune débarque avec un rouquin au nom anglois…
Non vaut mieux ne même pas y penser.

Donc l’impétueuse jeune femme accepta de se laisser guider, pour une fois. Le cortège comtal dans son entier prit donc la route pour ce fier duché dont elle avait tant entendu parler.
Puis au bout de quelques jours…
Oui on va vous passer l’épisode de la route, à part la fuite d’un de ses castors qui a engendré une course poursuite à travers champs de ces meilleurs gardes et la chute de l’un d’eux dans une marre de boue, ya pas eut grand-chose de très intéressant…

Donc…Je disais quoi déjà…Ah oui.
Puis au bout de quelques jours, ils arrivèrent tous, castors, gardes, et comtesse, en un seul morceau, face au magnifique Castel de Lyon.
Les gardes à l’entrée firent leur zèle habituel, mais bon, en même temps normal… Après quelques échanges…

Papiers !
Ciseaux !
J’ai gagné !

La brune eut autorisation de pénétrer dans les lieux… Mais seule !
Malheur et damnation…

S’en suivit donc une visite des lieux, allant des latrines à on ne sait quelle salle où la comtesse dut user de ses charmes
(je parle des sourires hein) pour éviter de se faire arrêter parce qu’elle n’avait pas à se trouver là…
Puis enfin, après un détour en cuisine et qu’un de ceux qui bossait là bas lui eut offert une bouteille d’un truc qu’on appelait génépi, la jeune femme arriva enfin là où elle devait être !

Poussant la porte doucement, elle passa la tête puis le reste de son corps… oui c’est mieux… Elle entra.

Ah zut et saperlipopette ! J’ai oublié de vous parler de sa sublimissime tenue du jour ! Heum… Oui bon d’accord, je fais vite.
Elle entra donc et tous
(oui bon ya pas grand monde) purent admirer la jeune femme au cheveux de jais et au visage diaphane à l’ovale parfait , la bouche mutine, le regard émeraude et cette petite fossette qui lui donnait un air candide (c’est la mise en bouche j’fais c’que je veux), portant une longue robe d’un rouge sombre et brodé de noir, à la dernière mode Parisienne (rhaa j’vous jure les femmes..)

Son regard balaya la salle puis finit par se poser sur celui qui avait causé ce déplacement. Sourire mutin s’agrandit pour dévoiler une dentition parfaite (j’y peux rien moi) et elle s’avança avec grâce (si elle a des défauts, mais ça va viendre…enfin peut etre pas) vers lui…
Revenir en haut Aller en bas
Sindanarie

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation IG : Guéret, Viam... Variable
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Mar 29 Juin 2010 - 0:38

Au cours d'un long voyage sans incident méritant d'être mentionné, la jeune femme avait eu tout le temps de revoir l'enchainement de hasards qui la menaient ce jour-là vers le Lyonnais-Dauphiné. Alors que les routes du Maine puis d'une bonne moitié de la France défilaient sous elle au rythme du rapide galop de sa jument, elle se remémora la visite surprise du Premier Secrétaire d'Etat à l'Académie, lequel s'était avéré être un Frère de la Licorne... Ils s'étaient ensuite croisés en quelques occasions, rapidement. A la remise de prix du concours de chansons organisé par l'Institut des Belles-Lettres. A la première conférence de l'Académie. Au cours du passage de la Carsenac en Lyonnais, juste après le retour du Fier de Provence et juste avant le départ de Sindanarie pour le Maine. Et ils avaient eu l'occasion de correspondre, l'Académicienne l'ayant littéralement inondée d'annonces assez régulièrement. La campagne en Maine n'aidant pas, elle n'avait eu que moins de temps qu'auparavant à consacrer à l'illustre institution, et avait ralenti le rythme de ses publications.

Et un jour, alors qu'elle sortait de la forteresse de Ryes sur le dos de Vengeance, elle était tombée sur Argael. Il lui avait proposé de faire ensemble le chemin jusqu'au village, et en plein milieu, il lui avait proposé de but en blanc de devenir sa vassale. Elle, prise par surprise, avait sorti une imbécilité pour se donner le temps de reprendre ses esprits, et lui avait finalement répondu que tout l'honneur serait pour elle. Ce qui était parfaitement exact, et elle était sûre que son futur suzerain avait su prendre la mesure de l'estime qu'elle avait pour lui. Voilà pourquoi elle se retrouvait à prendre la route, entre deux tours de garde sur les remparts de Laval, avec le Lyonnais pour destination. Tout simplement, si l'on pouvait dire.

En soi, la chevauchée n'avait rien de très compliqué. C'était presque tout droit... Presque, oui, si on s'affranchissait un peu des grandes routes. Fini de rire, il fallait être efficace pour revenir à temps pour la prochaine ronde ! D'autant plus efficace que, conformément à son habitude, Sindanarie était partie un brin en retard. A trop faire confiance à la vitesse de sa monture, on prend de mauvaises habitudes... Bref, ce retard avait induit un léger souci. Léger, façon de parler, parce qu'elle ne savait absolument pas à qui elle allait se retrouver confrontée. En dehors d'Argael, bien sûr. Bref, le léger souci induit par son retard était le suivant : elle était partie avec pour seuls habits ceux qu'elle avait sur le dos...

Quand elle arriva à l'entrée du lieu où devait avoir lieu la cérémonie, conformément aux indications données par le Fier, elle se vit plus ou moins contrainte à abandonner Vengeance aux mains des gardes. Nul besoin de préciser que s'il devait arriver le moindre pépin à la jument baie, certains auraient du souci à se faire... On ne martyrise pas impunément la monture d'une Licorne, naméo ! Et de même, une Licorne ne laissait pas son arme à l'entrée. C'était tout simplement hors de question. Hum, bref. Sindanarie laissa donc à la charge d'un garde la jument et s'enfonça dans le bâtiment. Au bout de quelques pérégrinations en ce lieu parfaitement inconnu, après avoir demandé son chemin à diverses personnes qui ne lui étaient pas moins inconnues, la jeune femme finit par trouver la salle qu'elle cherchait.

Deux personnes, à l'intérieur. Le Fier, et une autre dame qui s'avançait vers lui. Et Sindanarie prit la pleine mesure de son oubli. Que n'avait-elle procédé comme pour le mariage de l'une de ses Copistes, en emmenant de quoi faire bonne figure sur place... Maudit retard ! La première arrivée était en effet somptueusement vêtue, comme les grandes Dames qui passaient dans quelques rues choisies de la capitale. Elle était soignée... Par contraste, Sindanarie portait de simples braies et une chemise sombres, de hautes bottes de cuir de cavalière, et sur son mantel gris de la Licorne, seule tache claire dans son habillement, était jetée une cape noire. Et pour compléter le tableau, la bâtarde forgée à Ryes (et nous ne parlerons pas des autres lames soigneusement dissimulées, hors de vue) pendait à sa ceinture, le long de sa jambe gauche. Autant dire que le contraste était... Parfait. A première vue, du moins.

Prenant une grande inspiration, consciente qu'elle s'était brièvement arrêtée sur le pas de la porte, Sindanarie se remit en mouvement. C'était ainsi qu'Argael l'avait vue pour la première fois, après tout. Il savait la place que la Licorne avait prise dans sa vie. Alors il accepterait probablement de la voir débouler dans cette tenue, elle n'en doutait pas (ou s'efforçait de ne pas en douter, en tout cas). Tête droite, à la mesure de la fierté qu'elle éprouvait à être présente ce jour-là, en ce lieu, à cette occasion, elle s'avança vers les deux présents, les détaillant tous deux de son regard émeraude, sourire aux lèvres. Nul doute qu'Argael la reconnaitrait sans peine. Le Soleil et le grand air retrouvés n'avaient qu'à peine hâlé sa peau naturellement pâle, et l'exercice constant des derniers mois avaient entretenu sa silhouette svelte. Et, pour éviter de le rendre totalement honteux de son choix, elle s'efforça de maîtriser sa démarche de cavalière et de militaire pour la rendre plus fluide, moins utilitaire, bénissant au passage les quelques patients qui avaient tenté de lui inculquer quelques notions d'étiquette, protocole et autres tenues en société.
Revenir en haut Aller en bas
http://rumet-carsenac.forumactif.com
Argael
Prévôt des maréchaux
avatar

Nombre de messages : 4880
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Mar 29 Juin 2010 - 21:13

Il avait attendu, mais à la vérité pas tant que cela. Etrangement, elles étaient arrivées l’une derrière l’autre. Première d’entre elle, Sa grandeur Lily-jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut. A sa vue, et alors qu’elle s’approchait il souriait.

L’observant, que dis je la dévisageant il put constater le changement qui c’était opérer sur cette jeune femme. Elle qui, il y a peu encore, se trouvait roturière, pleine de fougue et d’envie, aujourd’hui affichait une véritable assurance. Elle semblait avoir trouvé et donné la pleine mesure de sa personne au service d’une Province.

Sa robe couleur gueule, était des plus magnifiques, à la mode au Louvres de ce qu’il en avait remarqué, bien que peu soucieux du paraître à la cour du Roy, préférant ces vêtements identité de ses montagnes à tout autres.

Alors même qu’elle ne l’avait pas rejoint, Sindanarie Carsenac fit à son tour son entrée. Décalage saisissant autant qu’amusant pour « le fier » montagnard. Preuve pour notre homme que définitivement l’habit ne faisait pas le moine, comprenez bien par la que le paraître ne ferait jamais un Homme de bien. Elle avançait à son tour, en tenu de cavalière, fidèle à elle-même, à vrai dire le contraire l’aurait étonné venant de sa part.

Alors qu’elles s’approchèrent de leur futur suzerain, il s’inclina devant ces Dames, comme le voulait la bienséance et les bonnes mœurs.


Bienvenue en Lyonnais Dauphiné, j’espère que le voyage c’est bien passé pour vous. Je ne serais vous remercier de me faire l’honneur d’être la. Mais j’y songe, il me faut vous présenter, je ne suis pas sur que vous vous connaissiez.

Dame Sindanarie Carsenac, Dame de Viam, Grande Académicienne Royale de France, Ecuyère de la Licorne je vous présente Sa Grandeur Lily-Jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur, Dame de Labastide Saint Peyre.

Je gage que vous apprendrez à vous connaître et je le souhaite vous appréciez, puisque bientôt, toute deux serez vassal de ma personne. Mais je n’ai de doute à ce sujet, je vous connais, et je sais combien vous êtes méritantes autant qu’intelligentes.

Mais j’y songe avant que Dauphiné, n’arrive, n’avez-vous quelques présent pour moi ? Petit sourire en coin. Et puis nul doute que notre Hérault sera ravit que l’on ait pensé à elle également.

Il marqua un temps de silence, les regardant dans les yeux. La fierté se lisait sur son visage assurément.

Mais j’y songe, vous ais je dit que c’est en ce lieu, il y a maintenant nombreuses années, que votre serviteur, fit l’expérience que vous allez connaître. Je vous souhaite d’avoir alors une vie aussi remplie que la mienne le fut ensuite.

Ahhh je parle, et je vous laisse la, venez vous asseoir un instant, et donnez moi de vos nouvelles, je suis impatient d’en avoir

Revenir en haut Aller en bas
lily-jane

avatar

Nombre de messages : 18
Localisation IG : Castres, Toulouse
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Mar 29 Juin 2010 - 23:45

Saperlipopette (comme j’aime ce terme !) que d’informations en l’espace de peu de temps. Le montagnard avait toujours les mêmes tirades aussi grandes que ses montagnes. Bon faut dire aussi que c’était pas le genre de discours soporifique qui vous font pencher du nez au bout de trois secondes comme certains hommes politiques. En général il y mettait les gestes et intonation.
Donc pendant qu’il parlait, la demoiselle essayait de suivre, saluant la jeune dame d’un hochement de tête qu’elle aurait bien agrémenté d’un « enchantée de faire votre connaissance » et autre formule d’usage, mais non, pas encore eut le temps, le fier reprenant de plus belle.

Sourire mutin esquissé de la brune, tandis que son regard exprimait autant d’intérêt que d’amusement.
Mais elle garda son sérieux, enfin du mieux qu’elle le put.
Regard vers Sindanarie. Elle ne la connaissait pas, mais ne doutait pas sur leur future entente, surtout qu’elles avaient cet ami en commun, donc normalement cela devrait bien se passer.
Elle envia l’espace de quelques secondes sa tenue, se disant qu’elle aurait peut être aussi du s’habiller ainsi, au moins il y aurait eut moins de risque qu’elle se prenne les pieds dans sa robe…
Faut dire qu’en plus du sens de l’orientation, celui de l’équilibre était aussi inexistant. Sauf à cheval… Là étrangement elle se sentait bien mieux que sur la terre ferme… Mais bon, c’est encore une autre histoire.

Puis Argael parla de présents… Heum… Moue perplexe de la jeune femme. Non pas qu’elle n’eut pas penser à ramener quelque chose, mais elle l’avait laissé en dehors du Castel, près du cortège qui l’attendait patiemment.
Faut dire que ce qu’elle avait apporté aurait peut être causé certains dégâts à l’intérieur… En plus d’être fougueux, la chose qu’avait apporté la jeune femme, était également jeune, pas vraiment dressé et un tantinet têtu.. Mais bon ça normal, il avait quasiment vécu ses premiers mois en compagnie de Lily, donc ça déteint forcément.
Bref il aurait son présent après.
Pour ce qui était du héraut… Oups… Ah mais si mais c’est bien sur ! La comtesse avait ce qu’il fallait dans sa besace. Règle des Casaviecchi : on sort jamais sans une boite de friandise de Tolosa… Celles-ci étaient à la violette et comme elle n’avait pas encore eut sa fringale matinale, le scel de la boite n’avait pas encore était brisé.
Ouf…

Puis enfin il les invita à s’asseoir et à parler…
Silence de trois secondes et demi…
Gné ? Lily, on ouvre la bouche, on forme des mots et tu verras, ça s’appelle parler…
Oui mais faut dire aussi qu’il l'a troublé avec son accueil à rallonge. L’avait presque perdu l’habitude la demoiselle.

Bon on reprend du début alors …
Une fois assise aux côtés du montagnard et de sa, elle n’en doutait pas, future amie, la jeune femme parla, avec son habituel accent chantant du sud et son sourire dont elle ne se séparait que rarement


Je suis vraiment ravie de vous revoir Monseigneur oui bon formule oblige même si elle avait encore du mal avec ça

Le voyage fut agréable et distrayant, bien que l’on ne m’ait pas laisser prendre rênes de peur que je me retrouve en Flandre plutôt qu’ici… sourire amusé… Puis regarde la jeune femme et dit enfin

Enchantée de faire votre connaissance Donà … encore formule, bah oui elle allait pas déjà lui attribuer un ptit surnom …

Une seconde de silence puis reprend vis-à-vis des éventuels présents à apporter et regarde à nouveau Argael


J’ai en effet quelque chose pour vous, mais il vous faudra patienter un peu… Le présent se trouve à l’extérieur.. Sourire énigmatique… Pour Dauphiné, si celle-ci aime les mets sucrés, elle aura également de quoi se satisfaire…

Quant aux nouvelles… Et bien il y en a oui, mais je ne voudrais pas accaparer toute la conversation tant elles sont longues à raconter, j’en garderai donc quelques une en réserve… Que dire pour résumer, et bien je suis toujours à l’Ordre Teutonique pour mon plus grand plaisir et j’ai plaisir à m’y trouver tant ces gens sont respectables et sincères.
J’ai toutefois cessé les activités politiques et militaire en Tolosa depuis l’altercation que j’ai eut contre les Lions de Juda afin de me tourner plus vers l’Ordre et défendre avec eux les valeurs de la Vrai Foi…


Elle se tut à nouveau afin d’éviter de blablater encore des heures et des heures durant, connaissant sa tendance à parler sans discontinuer…
Revenir en haut Aller en bas
Nynaeve87
Dauphiné
avatar

Nombre de messages : 15776
Age : 105
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Mer 30 Juin 2010 - 1:39

Elle lui avait répondu, « quand vous voulez votre seigneurie »… ah la la… chose à ne pas faire car il avait évidemment choisi la semaine la pire qu’elle ait pu connaitre. Elle assumait en ce moment les journées d’au moins trois femmes et n’avait malheureusement pas trois cerveaux…

Toujours est-il qu’elle se tint à ce qu’elle avait promis et porte-document sous le bras se présenta à Lyon pour la cérémonie.

Dauphiné, qui continuait d’assurer sa tache avec cœur, arriva donc un peu essoufflée pour la cérémonie, curieuse de connaitre les jeunes femmes que le Vicomte avaient dit vouloir anoblir. Elles étaient pour elle de parfaites inconnues ce qui la rendait toujours pensive…

Il faut dire que la brune était chatouillée par un petit coté chauvin et qu’elle se demandait toujours si les étrangers au Lyonnais-Dauphiné allaient, comme il se doit prendre soin de ces terres qu’elle chérissait. Non décidément, elle n’aimait pas les terres en friche.

Silencieuse elle entra dans l’église et sans avancer davantage posa son regard brun sur celui qui l’avait tant de fois malmenée…
Revenir en haut Aller en bas
Sindanarie

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation IG : Guéret, Viam... Variable
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Jeu 1 Juil 2010 - 1:06

Sindanarie avait parfois tendance à se taire. Si curieux que cela puisse paraitre pour quiconque la connaissait un peu, elle pouvait sombrer dans un presque parfait mutisme, pour de multiples raisons. En l'occurrence, c'était tout simplement un reliquat de timidité qui lui revenait. Se retrouver face à deux personnages comme son future suzerain et sa future co-vassale était assez intimidant pour elle. C'était curieux. Autant la foule désormais ne lui faisait plus grande peur, autant se retrouver en très petit comité avec des personnes de haute volée lui coupait littéralement la chique. Sans compter que l'allusion d'Argael à un présent pour Dauphiné lui donnait à réfléchir... Jusqu'à ce qu'elle ait une idée. La petite chaine. Evidemment... Heureusement, Lily-Jane avait répondu aux questions, à la tirade d'Argael, avec une aisance que la jeune femme ne put s'empêcher d'admirer.

Elle acquiesça aux dire de la Comtesse, pour marquer qu'elle était également ravie de le revoir. Le signaler ainsi avait en outre l'avantage de glisser sur le problème de l'ancienne double relation avec le Fier, du temps où il appartenait également à la Licorne : déjà à l'époque elle ne savait comment s'adresser à lui, alors depuis qu'il n'était plus (officiellement) Frère d'armes, tout s'était encore compliqué... Sourire à l'évocation du sens de l'orientation de Lily-Jane. Elle aussi avait eu cette période... Et elle s'inclina légèrement (ce qui signifie qu'elle avait préféré rester debout), murmurant un "Enchantée également, Excellence", en réponse à ses mots. Puis elle l'écouta, simplement, le sourire aux lèvres. S'il y avait quelque chose qu'elle appréciait, c'était la spontanéité, et cette dame semblait en avoir à revendre. De même, son discours lui montrait des facettes d'elle qu'elle se savait toute prête à apprécier. L'engagement et la foi, sous toutes leurs formes. Quand la Comtesse se tut, la Limousine enchaina :


Pour ma part, les nouvelles sont assez peu nombreuses. Je suis devenue il y a quelques jours Chevalier Errant de la Licorne, la mobilisation en Maine touche à son terme. L'Académie se porte bien, nous sommes en train de nous concerter au sujet du sort de deux de nos Académiciens et de la prochaine conférence, à laquelle je serais ravie de vous croiser tous deux ! Et, euh... En ce qui concerne ce présent...

Il ne restait qu'à le dévoiler. Soudain, elle craignit que ce ne soit trop peu pour l'honneur qu'il lui accordait. Déstabilisée par cette pensée, elle continua cependant, achoppant sur un mot (voilà ce que ça donne, une Sindanarie qui s'auto-déstabilise) :

Je t... Vous ai apporté seulement quelque chose de très modeste. Je craignais que le voyage n'abime autre chose...

Relevant et rabaissant rapidement sa manche gauche, prenant soin de ne dévoiler qu'une fraction de seconde le fourreau dans lequel sommeillait sagement une lame, elle déroula une pochette de cuir souple qu'elle avait enroulée autour de son avant-bras (et autour du fourreau). Telle était la méthode de Sindanarie pour transporter les feuillets. Car c'était d'un unique feuillet qu'il s'agissait. Tendant la pochette, sans autre forme de cérémonie, au Fier, elle sourit simplement. Il se reconnaitrait peut-être... Ce n'était qu'un dessin. Le souvenir du jour où il lui avait demandé d'être sa vassale, jeté sur le parchemin, esquissé au fusain et à la mine de plomb, renforcé à l'encre. Un Argael d'encre, sur sa monture, semblable à ce jour-là, à ceci près qu'elle n'avait pas représenté le mantel des Ecuyers. Elle avait préféré s'abstenir...

Mais dans le fond de l'église (à l'entrée, plutôt) se profilait une silhouette, qui se tenait immobile après avoir fait son entrée. Etait-ce elle, Dauphiné ?
Revenir en haut Aller en bas
http://rumet-carsenac.forumactif.com
Argael
Prévôt des maréchaux
avatar

Nombre de messages : 4880
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Ven 2 Juil 2010 - 18:47

A tour de rôle, elles avaient prit la parole, la Comtesse pour commencer puis la Grande Académicienne Royale. Silencieux, il écoutait, simplement heureux de voir ces femmes s’épanouir toujours plus, ayant trouvé leur voix et exerçant avec succès.

La Dame de Viam piqua sa curiosité, en lui parlant de présent. Curiosité qui fit place à une reconnaissance tacite, lorsque se découvrant sous les traits de quelques plumes, il pu constaté les talents de la jeune femme.

Définitivement, il n’aurait il le savait point à regretter ses choix….

La.. arrivant et ayant stoppé, elle était la. L’observant sans sourcillé, elle restait droite, tel était « Dauphiné ». Une femme, avec qui bien des choses avait étaient dites et plus encore non dites. Que dire de ce temps, déjà lointain, où elle n’était pas encore mère, point encore mariée, point encore noble, sa petite Nyna, comme il aimait à l’appeler. Depuis ces temps bénis, toujours pour des raisons qui ne seront pas dites ici, il avait prit une distance, mais sans cesse silencieuse elle s’accrochait. « Qui croche, tient » disait la devise montagnarde, assurément elle s’y référait, pourquoi donc ? le mystère de la condition féminine, qui lui avait toujours échappé, en son esprit bien trop étroit pour ces subtilités.


Mesdames, je vous présente « Dauphiné », Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves. Ceci disant, il ne la quittait point des yeux en retour. Nullement par défi, d’ailleurs rien dans son regard n’évoquait la chose. C’est donc devant, ce Hérault, que nous scellerons notre serment vassalique.

Je vous demande un instant, pardonner moi.


Il s’avança alors seul devant l’officier portant caducés, et s’inclina.

Bonjour « Dauphiné », merci de vous êtres déplacé en des délais si court. Puis je faire quelques choses avant le début de la cérémonie, ou voulez vous commencez ? A l’issue, je vous proposerez si vous en avez le temps quelques confiseries et du génépi, afin que vous puissiez faire connaissances avec ces « étrangères » qui auront à gérer des terres dauphinoises. Si vous avez des choses à dire n’hésitez pas une seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Nynaeve87
Dauphiné
avatar

Nombre de messages : 15776
Age : 105
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Mar 6 Juil 2010 - 16:56

Nyna avait un regard indéfinissable d’un brun variant entre douceur et dureté selon l’instant et celui ou celle sur lequel il se portait.
Le fier le rendait peut-être encore plus indéterminable car elle le trouvait parfois bien difficile à saisir.

S’ils s’étaient bien souvent accroché, un lien n’avait cessé d’exister entre eux et s’ils en avaient conscience, gardaient-il tous deux toujours une certaine distance, peut-être afin d’éviter les choses qui fâchent vraiment. Toujours est-il qu’aujourd’hui la jeune femme avait plaisir à venir officier afin d’officialiser l’anoblissement de celles qu’il avait choisi comme vassales…

La jeune femme détailla la pièce d’un regard circulaire appréhendant cet endroit qu’elle ne connaissait pas. Les nobles du duché l’invitaient le plus souvent chez eux pour les anoblissements. Argael avait lui choisi ce lieu, montrant son attachement à la capitale de ce duché.
Que de colère n’avait-il eu à son sujet, pourtant… il l’aimait cette terre, elle en était certaine… combien de fois aurait-il du partir, combien de fois s’était-il révolté… Il était attaché à cette province et cet homme là ne pouvait couper ses racines. Certains auraient sans doute voulu le voir partir afin d’avoir les coudés franches, que nenni, il était toujours là rétablissant l’équilibre empêchant la population de s’endormir.

Elle sourit…

Dauphiné observa un instant les deux jeunes femmes qui se trouvaient, elles aussi, dans cette église.
Elle ne connaissait ni l’une ni l’autre. Il faut dire qu’elle fuyait bien souvent les réceptions parisiennes préférant l’ambiance de son duché même si parfois elle se demandait pourquoi.

Une des deux jeunes femmes portait les attributs de l’ordre de la Licorne… cet ordre qu’elle avait quitté, fâchée… mais surement ne pouvait-elle pas appartenir à quelque collectif que ce soit qui lui imposerait ses actes et ses pensées…

Il vint bientôt vers elle après l’avoir présentée de loin. Elle profita de sa courbette, pas souvent qu’un Pair de France s’inclinait devant elle et lui rendit une jolie révérence mordant pour ne pas rire sa lèvre inférieure…


Votre seigneurie…

Vous savez fort bien que j’essaye toujours de remplir mes tâches au mieux. Sachez que si j’attends avec une certaine impatience l’heure des confiseries, j’aimerais dans un premier temps que vous me présentiez ces deux jeunes femmes qui vont avoir, d’ici peu, terre en notre province… Elles sont bien jolies dites moi…

Revenir en haut Aller en bas
lily-jane

avatar

Nombre de messages : 18
Localisation IG : Castres, Toulouse
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Mer 7 Juil 2010 - 22:15

La brune avait encore sa petite mimique aux lèvres, écoutant sagement (si si) les paroles échangées.
Sa future copine vassalesque... heu... colocvassale.... heum... conjoisuzerain... nan toujours pas.... sa future.... bon on va dire amie hein !

Donc.... sa future amie racontait donc les dernières nouvelles et la brune apprit donc avec ravissement qu'elle faisait partie de l'ordre de la Licorne.
Elle n'avait jamais douté de toute façon que les amis d'Argael ne pouvait qu'être bien.
Puis une jeune femme arriva à son tour et le fier la présenta comme étant Dauphiné.
Sourire adressé donc en guise de salue en plus d'une inclinaison de visage, puis il partit à sa rencontre en s'excusant auprès des deux jeunes femmes.

Tiens donc... peut être le moment d'engager la conversation avec Sindanarie ? En même temps elle ne voulait pas lui faire peur. Non elle comptait pas déjà partir dans des tirades de trois kilomètres de long et lui raconter sa vie depuis les langes jusqu'à maintenant, mais bon, sait on jamais.
Des fois la brune s'emballe et ça y'est elle monopolise toute la conversation.
Bon elle se contenta de rester sagement silencieuse, mais toujours souriante, un brin de timidité (on y croit) sur son visage.
Elles n'eurent pas à attendre longtemps que déjà Dauphiné demandait au montagnard de faire les présentations.

Elle le laissa donc faire, afin de ne pas le priver d'une de ses longues tirades qu'il affectionnait temps, et c'est avec un léger sourire mutin qu'elle l'écouta.
Revenir en haut Aller en bas
Sindanarie

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation IG : Guéret, Viam... Variable
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Mer 7 Juil 2010 - 23:36

Argael avait bien confirmé que la femme qui s'était arrêtée au fond de l'église était bien Dauphiné. Que pouvait-elle bien penser de voir autant de têtes qu'elle ne connaissait pas en ce lieu... Deux femmes qui ne se connaissaient ni d'Eve ni d'Adam (mais ça allait changer, ça c'était sûr) se retrouvèrent bientôt abandonnées à elles-mêmes par leur futur suzerain, qui devait aller saluer le Héraut. Parler, ne pas parler ? Agir ou observer ? Des deux, c'était de l'observation que Sindanarie était la plus coutumière. Elle avait l'habitude d'observer juste assez longtemps pour cerner une situation ou, quand c'était possible, une personne, puis elle sortait de l'ombre et agissait avant de retourner à son obscurité. Tout simplement. Bref, pour l'instant, elle en était surtout à se dire que l'avantage majeur des édifices comme les églises était leur exceptionnelle acoustique. Une acoustique qui permettait, dans la majeure partie des cas, de percevoir, même faiblement, ce qui se disait à bonne distance.

Aussi, fidèle à sa formation première, elle ne put empêcher ses oreilles d'aller trainer du côté du Fier et de Dauphiné. Echange de civilités, c'était normal. Jolies... Comme si c'était ce qu'on devait retenir d'elles...Oh, elle se méprenait peut-être, comme le lui souffla une petite voix, mais les réflexions de même type étaient chose courante, en politique notamment, et avaient laissé une profonde défiance à une jeune femme déjà méfiante de nature. Le grommellement intérieur de la Licorneuse ne transparut probablement pas. Depuis son enfance, elle avait appris à cacher ses émotions et ses réflexions, parfois jugées un peu brutes, trop tranchées par son entourage, et elle n'avait pas l'intention de commencer à déroger à ce principe. Un chuchotement amusé, à peine audible car destiné uniquement à Lily-Jane, franchit finalement les lèvres de Sindanarie, comme une réponse à ce qu'elle avait perçu comme une légère pique de la part du Héraut.


On est à égalité... Deux Dauphinois, deux étrangères. Ca commence plutôt bien, non ?

Le léger clin d'oeil qui vint appuyer la remarque renforça son caractère de plaisanterie. Nul doute que si elle avait pu percevoir quelques mots venant d'Argael et Dauphiné, l'inverse était possible et même probable. L'acoustique des églises était à double tranchant... Bref. Les présentations, donc... Sur ce chapitre encore, Sindanarie préférait ne pas trop l'ouvrir et laisser faire le Fier. Avec un peu de chance, il donnerait même plus de renseignements au Héraut qu'il ne leur en avait donné à chacune. Oh, c'était compréhensible, on faisait souvent assez court pour présenter rapidement deux inconnues l'une à l'autre. Et elle avait bien l'intention de découvrir la Toulousaine, même si celle-ci avait l'air de vouloir garder le silence pour le moment, foi de Carsenac ! Ce n'était qu'une question de temps.
Revenir en haut Aller en bas
http://rumet-carsenac.forumactif.com
Argael
Prévôt des maréchaux
avatar

Nombre de messages : 4880
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Jeu 8 Juil 2010 - 21:28

Votre seigneurie…

Vous savez fort bien que j’essaye toujours de remplir mes tâches au mieux. Sachez que si j’attends avec une certaine impatience l’heure des confiseries, j’aimerais dans un premier temps que vous me présentiez ces deux jeunes femmes qui vont avoir, d’ici peu, terre en notre province… Elles sont bien jolies dites moi…


Ah Dauphiné, à la vérité vous avez raison mais ce n’est pas leur beauté physique que je retiens ici, même si j’avoue volontiers que cela n’enlève rien au plaisir de les voir devenir mes vassales.

Non, il s’agit d’autre chose assurément qui m’a fait porté mon choix sur ces jeunes filles. Des points communs assurément de même que des parcourt différents. Mais si vous voulez quelques présentations rapides, je m’y plie de bonne grâce.

Permettez moi donc de vous présenter selon le protocole et par ordre d’apparition de la noblesse la brune Lily-Jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur et Dame de Labastide Saint Peyre. Une personne au caractère trempé, me connaisasnt vous vous en seriez douté, qui c’est investit corps et âmes pour sa province de Toulouse, ne ménageant ni sa peine ni sa sueur pour que ce comté rayonne. Alors qu’elle n’était que roturière, et sans doute l’ignore t’elle, il m’avait bien sembler déceler chez cette jeune personne une abnégation et une force de travail admirable. Aujourd’hui Comtesse, j’imagine qu’elle a répondu de manière tacite à mes croyances. Dame de cœur assurément, fidèle dans ces amitiés, combattante au besoin, elle est assurément une personne digne de se voir anoblir en Lyonnais Dauphiné. Je serai honoré d’avoir cette femme pour vassal, et je ne doute pas une seconde qu’elle sera répondre à vos exigences.



Il regarda la comtesse en souriant avant de poser son attention sur l’autre brune.

Vient donc ensuite dans mes propos, mais au même niveau d’estime dans mon cœur Dame Sindanarie Carsenac, Dame de Viam. Si son rang de noblesse est plus modeste ce n’est pas du à un talent moindre mais un choix d’investissement autre. Cette Dame se trouve être en charge de l’académie royale, regroupant tout le savoir que le royaume de France a, abritant parmi les meilleurs scientifiques, linguistes, historiens et j’en passe. Vous savez combien les arts me tienne à cœur, oh combien persuadé que si les paroles s’envolent les écrits restent, preuves de notre civilisation et de notre histoire. Cette Dame donc se trouve donc érudit mais également femme d’action. Membre de la Licorne nous fument frère et sœur quelques temps, et si je note une certaine timidité encore parfois, assurément son bras et valeureux et vaut parmi les plus sur de l’ordre royal de la Licorne.

Assurément « dauphine », ces femmes sont aussi semblables qu’elles sont différentes. Elles sont femmes d’actions, de convictions, de labeurs et malgré leurs compétences sont femmes de modestie ce qui ne gâche en rien le tableau. Amoureuses de leur province, et de la Couronne, elles sont j’en suis sur digne de posséder des terres sur le duché du Dauphin de France.
Revenir en haut Aller en bas
lily-jane

avatar

Nombre de messages : 18
Localisation IG : Castres, Toulouse
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Sam 10 Juil 2010 - 11:02

La brune se retint de pouffer à la reflexion de Sindanarie, et lui rendit un clin d'oeil amusé. Nul doute que plus tard, lorsqu'elles auraient fait plus ample connaissance, celui qui les laissera toutes deux ensemble un temps un peu trop long, elles pourraient bien faire ce qu'on appelle "les 400 coups".
Faut dire que la comtesse, d'habitude si intenable, réussissait maintenant à se "tenir" en société. Au grand plaisir de ces hôtes d'ailleurs. Pour ceux qui la connaissaient bien entendu. Combien de fois avait elle pu amuser "la galerie" souvent involontairement, par ses frasques commises à l'insu de son plein gré, ses chutes involontaires, ou encore les imitations de "grands" du royaume mimées avec tant d'espieglerie qu'un jour un curé avait manqué de s'étrangler de rire lors d'une réception gonflante et mondaine.

Mais là elle tenait à rester sage, et puis bon... C'était pas le genre de lieu pour ça... Quoi que.... Non non reste tranquille Lily !

Sourire donc mutin à sa future amie, elle allait répliquer une phrase genre "et encore c'est pas finit" mais n'eut pas le temps que déjà le fier et Dauphiné s'avançaient puis Argael les présenta.

Comme toujours lorsque quelqu'un faisait ses éloges, la brune sentit ses joues rosir légèrement et elle sourit à celui qu'elle n'avait jamais cessé de respecter durant ces années.
Puis il en vint à présenter Sindanarie et s'est avec attention qu'elle écouta, voulant en apprendre plus sur elle.
Elle la regarda en souriant encore quelques secondes, puis quand le montagnard eut finit les présentations, la jeune femme inclina le visage en tournant cette fois les yeux vers Dauphiné et dit poliment


Dauphiné, c'est un réel plaisir de faire vostre connaissance
Revenir en haut Aller en bas
Sindanarie

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation IG : Guéret, Viam... Variable
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Jeu 15 Juil 2010 - 0:45

Argael n'avait pas eu besoin de se faire prier pour commencer à présenter les deux étrangères à Dauphiné. Avec le brio qu'il mettait toujours à ses longues tirades, il commença par présenter Lily-Jane. Décidément, plus il donnait de détails, plus Sindanarie sentait son intérêt s'accroitre. Combattante, impliquée en politique. Travailleuse et fidèle en amitié. Un portrait idéal... Et (fini de rire) le Fier passa à la Carsenac. La seule réflexion qui vint de prime abord à la jeune femme fut qu'il y avait une nette opposition entre Lily-Jane et elle. Oh, une opposition formelle uniquement, mais quelle opposition ! La longueur du nom. Des noms de toutes consonances pour la Comtesse, italiennes, germaniques et françaises. Un nom français pour la Dame, en trois syllabes. Amusant...

Puis un autre type de réflexion la traversa. Tu n'aurais jamais cru ça, Père, quand tu m'as laissée aux soins d'Elric... Quand tu l'as laissé me former aux armes, quand tu m'as abandonné avec tes mercenaires pour aller faire des enfants légitimes ailleurs, tu n'aurais jamais pensé que je pourrais faire mon chemin en dehors du sentier sur lequel tu voulais me perdre. Tu n'aurais jamais imaginé, tu n'aurais jamais pu imaginer que je m'engagerais dans une armée régulière puis que je serais admise dans un Ordre Royal, peut-être le plus prestigieux qui ait jamais servi la Couronne. Tu n'aurais jamais imaginé que je pourrais devenir Académicienne. Tout ça, tu n'y as jamais songé... Tu t'en moquais un peu. Heureusement, il y avait Elric pour croire qu'on pouvait faire quelque chose de bien de moi.

Si le Fier savait qu'il venait d'inverser sa présentation... Qu'elle avait été formée aux armes avant de se former aux lettres, qu'elle avait appris à se battre enfant qu'ensuite seulement, quand elle avait eu une douzaine d'années, Elric avait commencé à lui apprendre à lire et à écrire, et que ce n'avait été que bien des années (huit ou neuf ans, à cette échelle, commencent à compter) qu'elle avait entendu parler de l'Académie et qu'elle s'était présentée à ses portes... Quoi qu'il en soit, il avait évoqué sa dualité. Jamais autant de monde n'avait appris en une seule fois quelles étaient ses deux branches d'exercice.

S'inclinant légèrement, Sindanarie, qui s'était avancée aux côtés de la Comtesse salua à son tour le Héraut. Quelques mots suffiraient. Il n'y avait pas grand chose à ajouter...


De même que... Lily-Jane (même si Sindanarie avait légèrement hésité avant de prononcer le prénom, c'était pour elle le meilleur moyen de lui montrer qu'elle était plus que prête à sympathiser avec elle ; peu nombreux étaient ceux qu'elle appelait par leur nom, en dehors de la Licorne),enchantée, Dauphiné.

Et elle retomba dans le silence. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle était censée faire ou ne pas faire, de la contenance à adopter... C'était nébuleux. Très, très nébuleux. Aussi choisit-elle, une fois n'était pas coutume, de ne pas s'avancer plus. Et de se taire, par conséquent, pour voir comment tout continuerait.
Revenir en haut Aller en bas
http://rumet-carsenac.forumactif.com
Nynaeve87
Dauphiné
avatar

Nombre de messages : 15776
Age : 105
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Jeu 15 Juil 2010 - 17:55

Je l’écoutais avec cet air que l’on prend souvent dans les grandes occasions et posais tour à tour mon regard sur les deux jeunes femmes. Argael était dithyrambique et en l’écoutant elle retrouvait le seigneur de naguère. Ses yeux semblaient avoir retrouvé l’éclat de leur jeunesse quand il se posait sur ses deux futures vassales et ne serais-ce que pour cela, je leur aurais remis le contreseing sans plus attendre. Mais le protocole voulait un vrai cérémonial et je devrai pour cela entendre le serment qui les lierait à lui aussi fort qu’un mariage.
M’inclinant devant la Comtesse…


Sachez que le plaisir est partagé, je vous souhaite la bienvenue dans la plus belle province de France. Je ne doute pas un instant que vous vous attacherez à ces terres que le Vicomte vous offres. Le Lauzet possède ce charme inoubliable de nos montagnes riches en alpages.


Puis me tournant vers le chevalier errant…

Soyez vous aussi la bienvenue parmi nous. Argael a choisi pour vous un joyau proche du sien. Le Freyssinet. J’espère que vous aimez la montagne, elle est rude parfois, mais offre à ceux qui la comprenne une sorte de paix que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.

Je me nomme Nynaève de Gaudemar ne laissez donc pas ce tabard et ces caducées vous impressionner, il n’y a qu’une femme là-dessous qui est là pour faire son travail. Si vous voulez bien à présent, nous allons procéder au rituel implacable de l’anoblissement, à moins que vous n’attendiez des invités…


Je regardais à présent, l’œil interrogatif, le maitre de cérémonie, celui qui allait officier maintenant alors que mon oreille attentive enregistrerait chacun des mots qui seraient prononcés.
Je ne pus m’empêcher de sourire, de mémoire je ne l’avais jamais vu pratiquer cet exercice…

Revenir en haut Aller en bas
Argael
Prévôt des maréchaux
avatar

Nombre de messages : 4880
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Dim 18 Juil 2010 - 20:35

Hochement de tête par la négative. D’invités il n’en avait point voulu. Point ici, de bêtes de foire que l’on montre à la vue de quelques privilégiés. Point de grande cérémonie, la valeur des choses se trouver dans la sincérité et pas dans le paraître. Si les futurs vassaux souhaitaient par la suite connaître du monde en Lyonnais Dauphiné, se seraient de leur propres chefs ou alors en lui demandant. Mais au grand jamais, cela serait donné si facilement. Ce duché et ces habitants se méritaient, il fallait apprendre et prendre le temps de les connaître.

Personne d’autre n’est attendu Dauphiné, nous pouvons commencer la cérémonie d’anoblissement qu’il me tarde de réaliser. Puissiez vous Dauphiné être témoin des échanges se déroulant en ce lieu et cet instant et par votre fonction les rendre officiel aux yeux de la Hérauderie et du monde temporel.

Dernier regard à Dauphiné pour son acceptation tacite, et déjà il retrouvait son aplomb, celle qu’il s’était forgé de par ses expériences multiples tout au long de sa vie. Quel contraste depuis son propre anoblissement, vassal d’Umiko de Varces. Aujourd’hui manteau d’azur sur le dos aux motifs d’hermine, et attribut de premier Secrétaire d’Etat de Sa Majesté, il émanait de sa personne une force tranquille, et peut être oui apaisé ?


Vostre Grandeur Lily-Jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur, Dame de Labastide Saint Peyre, je vous prie de vous approcher et de vous agenouiller devant ma personne en cet instant.

Revenir en haut Aller en bas
lily-jane

avatar

Nombre de messages : 18
Localisation IG : Castres, Toulouse
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Dim 18 Juil 2010 - 21:12

Nouveaux sourires furent adressés à Dauphiné lorsque celle ci se présenta. Elle avait au préalable dit quelques mots sur la seigneurie qu'Argael lui confiait et son regard se porta sur lui une seconde, emprunt de la gratitude, de la fierté et la joie de ce qu'il lui offrait. Puis se reposa sur Dauphiné.
Des invités ? Elle n'en avait pas convié et le Fier avait préféré de toute façon faire cela de manière plus intimiste, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Elle aurait ensuite moult occasions de faire connaissance d'avec les habitants du Lyonnais, et ceux qu'elle connaissait déjà étaient promesses de bons moments à venir.

Puis le Fier demanda à ce que la cérémonie commence. Léger moment d'appréhension pour la brune. Ce n'était pas rien ce qui allait s'en suivre. Elle regardait l'image paternel face à elle, mais également et surtout l'ami qui allait par cet accomplissement devenir son suzerain.

Il l'enjoignit alors de mettre genoux à terre, ainsi la coutumière cérémonie débutait.
Délicatement et prudemment, car ce n'était pas le moment de se retrouver le nez à terre, elle s'approcha et s'exécuta, puis attendit la suite avec sérénité.
Revenir en haut Aller en bas
Argael
Prévôt des maréchaux
avatar

Nombre de messages : 4880
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Lun 19 Juil 2010 - 20:38

L’air toujours aussi solennel seul un spectateur très attentif aurait pu remarqué un léger sourire sur le visage du fier. Une femme à genou de la sorte ce n’était pas chose courante. D’ordinaire la chose était pour tout autre cérémonie, enfin inutile de se pencher sur la chose en cet instant.

Vostre Grandeur Lily-Jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur, Dame de Labastide Saint Peyre, je ne reviendrai point sur votre parcourt ici sommairement rappelé. Au-delà de cet investissement, je me souviens de notre rencontre fortuite, alors même que vous n’étiez que roturière. Sans que vous le sachiez, je n’ai eu de cesse de garder un œil sur vous, de mesurer votre cœur et vos actions. Vous avez entreprit bien des choses avec abnégation et pugnacité.

C’est pour l’ensemble de votre « œuvre » que j’espère vous poursuivrez, que moi Argael Devirieux dict « le fier » Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, Pair de France et Ministre du Roy, je vous attribue les terres de Lauzet.

Par cet accord, vous devrez jurer de respecter les us et coutume de mon Vicomté. Vous me devrez assistance et aide si je demande de votre part sollicitation. En contre partie, je m’engage ici à vous assurez justice et assistance réciproque

Au-delà des mots j’attends bien de votre part une implication réelle sur mes terres. Mesurez bien la portée ici de votre engagement, il n’est en rien anodin…

Marquant un temps mort afin que les mots trouvent leurs sens ici, dans cet engagement et ces promesses liant deux personnes, faisant d’eux un suzerain et un vassal…

Me jurez vous allégeance Comtesse ?

Revenir en haut Aller en bas
lily-jane

avatar

Nombre de messages : 18
Localisation IG : Castres, Toulouse
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Lun 19 Juil 2010 - 22:33

Légère boule au ventre sur le coup. Serait ce un début de timidité ? Nooon pas ça ! Heumm... Peut être surtout la surcharge d'émotion engendrée par cette cérémonie et ce qui en découlerait.
La brune avait pleine conscience de la valeur du serment qui allait suivre. Et elle savait qu'elle ne le regretterait jamais.
Les mots qu'il venait de pronnoncer étaient un mélange de similitude des ressentis de la comtesse envers le montagnard, auxquels s'ajoutait une bonne dose d'autres choses, mais il le savait.
Le sourire de la jeune femme se profila à nouveau sur son visage, laissant apparaître cette mimique mutine coutumière.
Puis de sa voix d'où percaient quelques accents chantants du sud, elle pronnonça le serment que voulait la coutume


Nous, Lily-Jane de Cognin-Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur et Dame de Labastide Saint Peyre, vous prêtons allégeances à vous, Argael Devirieux dict "le Fier", Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, Pair de France et Premier Secrétaire d'Etat

Par ce serment, nous vous promettons notre indéfectible fidélité, de mettre à votre entière disposition notre épée en cas de conflit, et de vous apporter notre aide et conseil en toute circonstance.


Puis silence se fit à nouveau, tandis que la jeune demoiselle jetait un regard vers Dauphiné, cherchant à voir si elle n'avait pas fait d'erreur... Faut dire qu'en Tolosa, cela ne se déroulait pas tout à fait de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Argael
Prévôt des maréchaux
avatar

Nombre de messages : 4880
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Mer 21 Juil 2010 - 22:03

Nous, Lily-Jane de Cognin-Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur et Dame de Labastide Saint Peyre, vous prêtons allégeances à vous, Argael Devirieux dict "le Fier", Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, Pair de France et Premier Secrétaire d'Etat

Par ce serment, nous vous promettons notre indéfectible fidélité, de mettre à votre entière disposition notre épée en cas de conflit, et de vous apporter notre aide et conseil en toute circonstance.


Le moment était venu de sceller le lien. La coutume laissait le choix de la symbolique, l’une comme l’autre trouvait écho dans le cœur du fier. Longtemps il c’était posé la question.

Il s’approcha alors de celle qui devenait en cet instant sa vassal, se pencha lentement pour sceller par leurs bouches liées ce que les paroles avaient juré ; le baiser vassalique. Puis tandis que l’on pouvait penser l’acte entériné, il se recula la regarda dans les yeux avant de surprendre l’assemblé par une gifle.


Et ceci pour te souvenir Comtesse de rester fidèle à ce lien quoi qu’il t’en coûte.

Dans quelques instants, tu vas recevoir l’acte officiel de la hérauderie, te déclarant comme légitime à diriger une partie de mes terres soit en digne, ce dont je ne doute nullement.


Petit regard vers celle qui fut un court instant sa sœur au sein de l'ordre de la Licorne, elle était prévenue.
Revenir en haut Aller en bas
lily-jane

avatar

Nombre de messages : 18
Localisation IG : Castres, Toulouse
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Jeu 22 Juil 2010 - 13:17

Le serment était pronnoncé. Ce qui devait s'en suivre proposait deux alternatives. La brune regardait le Fier s'approcher d'elle. Ainsi il choisissait le baiser. Tandis que celui ci avait lieu, la comtesse se dit qu'elle s'en tirait à bon compte connaissant Argael. Pendant un instant elle s'était imaginée recevoir une belle gifle.
Ya pas à dire, c'était tout de même plus agréable.
Alors qu'il se reculait, elle se dit encore "j'l'ai échappé belle quand même.." et à l'instant où cette pensée traversait son esprit brunesquien, la main du montagnard fendit l'air et se termina par la gifle redoutée.
Dé diouuusss ça surprend !

Faut dire aussi que jamais personne n'avait jamais levé la main sur elle. Bon mis à part lors des guerres ou confrontation avec quelques chatons qui se prenaient pour des lions.
Donc voilà qu'après l'image du Fier qui était passé de père de remplacement à l'homme, il reprenait soudain figure de paternel.
Une chose est sûre, elle ferait en sorte de jamais le contrarier celui là....

Quelques secondes pour se remettre de ses émotions tout de même, puis enfin, et malgré les picotements sur sa joue qui devait sans doute porter trace des doigts d'Argael, elle lui adressa un sourire, retenant petite réplique amusante.
Pas encore le moment, et puis Dauphiné allait sûrement prendre la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Nynaeve87
Dauphiné
avatar

Nombre de messages : 15776
Age : 105
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Jeu 22 Juil 2010 - 21:46

Nyna avait cherché un moment ou s’installer. Des yeux, elle avait cherché une table, un pupitre… rien. Argael n’avait rien vu de son œil interrogateur et elle s’était résolue à rester debout serrant sur son cœur le porte document noir qui l’accompagnait depuis bien des lunes maintenant.
A l’intérieur, les contreseings qu’elle avait préparés.

Argael avait appelé la jeune Comtesse en premier, jolie et toute en élégance, décidément il savait s’entourer. Au fait du protocole, l’échange de serment avait commencé sans qu’elle eût besoin d’intervenir se contentant juste de les observer, laissant son esprit vagabonder au fil de ses souvenirs.

La relevant, il se pencha pour effleurer ses lèvres scellant ainsi ce moment qui devait rester inoubliable et à l’un et à l’autre…

Sursaut !... le bruit clair de la gifle sur la joue de la jeune femme ramena Dauphiné brusquement à la réalité… et son regard se fixa sur lui interloqué… mais elle ne pipa mot, il serait temps de le taquiner le moment venu, il semblait en effet qu’il fut adepte du soufflet… et c’est sans s’en rendre compte qu’elle porta sa main jusqu’à son visage…


Le moment venu, elle s’avança vers la comtesse et cherchant son regard lui remit l’acte officiel.

Fasse, votre grâce, que ce serment ne soit jamais rompu…J’espère que nous vous verrons souvent sur vos terres. Inutile certainement de vous rappeler ce qu’est le vivre noblement, je vous adresse donc toutes mes félicitations.


Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de Argael Devirieux, dict "le fier", Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de La tour du Pin et Seigneur de Saint Giraud quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Monestier de Briançon sise au fief nommé Le Lauzet , à Dame Lily-Jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur, Dame de Labastide Saint Peyre. .


Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief du Lauzet est bien seigneurie de Monestier de Briançon

Elle portera: «D'azur à la croix d'or, accompagnée en 1,4 de deux coquilles d'argent et en 2,3 de deux huchets du même, liés, virolés et enguichés de sable.» soit, après dessin :





Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite d’Argael Devirieux, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de La tour du Pin et Seigneur de Saint Giraud attestant de sa volonté de bailler à Dame Lily-Jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur, Dame de Labastide Saint Peyre, le fief de Lauzet


Argael a écrit:
Au hérault d'Arme du Lyonnais-Dauphiné, Nynaeve dite la modeste, Vicomtesse de Monestier de Clermont, Dame de Mornant, du Glaizil et d'Anthon,


Salut et paix,

Par la présente, nous vous sollicitons pour un anoblissement à une date à définir selon vos disponibilité à Lyon..

J’ai comme souhait d’anoblir à l’occasion deux personnes de valeurs oeuvrant de manière admirable pour la grandeur de leur province et de la France. Il s’agit de Dame Sindanarie Carsenac, Dame de Viam, Grande Académicienne Royale de France, Ecuyère de la Licorne, et de Sa Grandeur Lily-Jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur, Dame de Labastide Saint Peyre.

A la première je suis désireux d’octroyer les terres du Freyssinet et la seconde les terres de Lauzet les deux se trouvant sur mes terres de Monestier de Briançon.

Qu’Aristote veille les officiers portant caducés.

Cordialement
Faict à Lyon le XIII ème jour du mois de Juin de l'an de grasce MCCCCLVIII.

Argael Devirieux

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le vingt-huitième jour du mois de juin 1458 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.





Revenir en haut Aller en bas
lily-jane

avatar

Nombre de messages : 18
Localisation IG : Castres, Toulouse
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Ven 23 Juil 2010 - 22:01

La brune commençait alors se remettre de la gifle, bien qu'elle savait pertinemment que ce jour resterait gravé en sa mémoire. Pas seulement par ce geste bien entendu... quoi que ça y contribuerait très certainement...

Dauphiné s'avança vers elle et lui remit l'acte officiel qu'elle prit doucement tout en lui souriant.


Je vous remercie Dauphiné, et cela sera un réel plaisir que de vous y voir. De part les descriptions qui me furent faites, de ce que je connais et de leurs significations, j'y suis déjà grandement attachée.

Sourire encore et légère inclinaison du visage avant de s'écarter d'un pas, elle regarda encore Argael et dit

Votre Seigneurie, je tiens encore à vous remercier. Cela me touche énormément. Vous n'aurez point de regret à avoir. Ma fidélité vous est acquise de par le respect et l'amitié que j'ai pour vous.

Son expression révélait parfaitement ce ressenti. Elle savait qu'elle aurait encore l'occasion de le remercier et de lui prouver ses dires à maintes occasions.
Revenir en haut Aller en bas
Argael
Prévôt des maréchaux
avatar

Nombre de messages : 4880
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Sam 24 Juil 2010 - 18:17

L’acte officiel avait été donné, la chose avait été scellée. Les dés étaient jetés, il appartenait à chacun des deux de faire vivre ce lieu désormais. Nul autre propos fut échangés en cet instant, juste un regard perçant du fier dans les yeux de sa désormais vassal. Un mélange complexe de fierté, de reconnaissance et de confiance….

Non loin n’ayant sans aucun doute raté aucun des détails de l’échange, Sindanarie Carsenac attendait son tour.

Petit échange de regard avec l’officier portant caducés. En un autre lieu, en un autre temps peut être que… balayage d’une pensée naissante, bien inutile de ressasser le passé, il prit la parole.

Dame Sindanarie Carsenac, vous qui êtes Dame de Viam, Grande Académicienne Royale de France et membre de l’Ordre Royal de la Licorne, je vous prie de vous approcher et de vous agenouiller devant ma personne en cet instant.

Inspirant profondément, il se consacra alors pleinement à son petit discours venant du cœur qu’il allait devant eux notifier.

Revenir en haut Aller en bas
Sindanarie

avatar

Nombre de messages : 7
Localisation IG : Guéret, Viam... Variable
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: [Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie   Sam 24 Juil 2010 - 19:05

En somme, ce serment ressemblait beaucoup aux allégeances envers un Régnant... A la conclusion près. En Limousin, c'était au mieux une accolade, et absolument jamais le baiser vassalique. Enfin, pour autant qu'elle se souvienne... Et soudain, vlan ! Seul un léger frémissement des ailes du nez de la jeune femme traduit sa surprise. Le baiser vassalique, elle en avait entendu parler, au moins. Mais la gifle, c'était une grande inconnue... Cela dit, en soi, c'était un symbole qui se défendait parfaitement, le signe de la soumission au suzerain. Mais (car le mais devait arriver rapidement), Sindanarie n'avait jamais eu l'habitude de se laisser frapper sans réagir. Elle était même surprise du calme olympien de Lily-Jane, calme qu'elle ne put s'empêcher d'admirer. Elle serait la suivante à s'en prendre une, c'était une évidence, et il lui faudrait rester parfaitement stoïque.

La dernière fois qu'on lui avait collé une gifle, elle avait immédiatement répliqué. Un réflexe acquis au cours d'une très longue période passée à se battre, à s'entrainer. Coup pour coup aurait pu être sa devise, à bien y réfléchir. Mais, en l'occurrence, même si elle savait qu'elle en aurait une folle envie, elle était consciente qu'elle ne pouvait pas se le permettre. Elle était sur le point de jurer fidélité au Fier, elle n'allait pas, pour premier acte en tant que sa vassale, le provoquer ouvertement en lui retournant sa gifle... Même par réflexe.

Interceptant le regard que lui lança rapidement Argael, Sindanarie ne put retenir un léger sourire. Bien... Elle s'y plierait, elle n'avait pas le choix. Il devait bien le savoir... Et puis, comme elle était prévenue, elle saurait à quoi s'attendre. Sauf si... Sauf s'il lui venait à l'idée de moduler cette gifle, de la décliner pour en faire quelque chose à laquelle elle ne s'attendrait pas. Ca aussi, le Fier en était bien capable. Tout autant que d'infliger deux symboles au
lieu d'un à sa première vassale.

Au moins, pour le nom et les titres, ça irait vite... Dame de Viam, difficile de faire plus court. Sauf s'il tenait à ajouter "Chevalier Errant de l'Ordre Royal de la Licorne" et "Grande Académicienne Royale de France". Et sauf s'il rajoutait, histoire de rallonger encore un peu, "Académicienne en chaire de l'Institut Royal de Lexicographie". Ca, avec un peu de chance, il considérerait que ça rentrait dans le cadre de ses fonctions à l'Académie et n'en ferait pas tout une tartine. Et si elle avait encore plus de chance, il se cantonnerait au titre de noblesse.

Mais voilà qu'il l'appelait. Et il avait opté pour une solution plus simple que ce qu'elle craignait. Parfait. Ca la soulageait quand même un peu, il fallait être honnête. Quelques pas suffirent pour amener la Carsenac devant le Fier. Main posée sur le pommeau de son épée pour l'incliner et l'empêcher de frapper le sol, elle posa un genou en terre et releva le regard vers Argael. Ce qu'il allait inventer n'était pas l'essentiel, de loin pas. En revanche, ce qu'il allait dire serait écouté avec attention.
Revenir en haut Aller en bas
http://rumet-carsenac.forumactif.com
 
[Hérauderie] Anoblissement de Lily-Jane et de Sindanarie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Église du Lyonnais-Dauphiné-
Sauter vers: