AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Mar 29 Mar - 6:59

L'aube venait à peine de se lever que déjà dans les ruelles sombres de Lyon l'on pouvait distinguer la silhouette d'un petit cheval blanc portant une autre silhouette plus sombre. C'était le tribun de l'assemblée du peuple qui commençait sa distribution. C'est qu'il fallait se lever tôt pour croiser les plus humbles qui dés potron-minet allaient besogner...


Citation :
Oyez Oyez Peuple du Lyonnais et Dauphiné!


Le vendredi 1er avril de l'an de grasce 1459 sera ouverte la huitième Assemblée du Peuple.
Elle se tiendra comme il est écrit dans le corpus, sur Colline de Fourvière. (c'est à dire en gargote)


J'aurais l'honneur de présider cette assemblée en tant que tribun de l'Assemblée du Peuple.
Toutes les voix du Duché seront les biens venues, du vagabond à l'érudit. Seuls les criminels reconnus de trahison ou haute trahison seront exclus de cette l’assemblée.


A l'ordre du jour : De la nouvelle loi sur l'esclavagisme le jour du Seigneur.


Une fois le débat engagé, il durera maximum 7 jours, clôture du débat le jeudi 7 avril 1459 au soir.
Un compte rendu sera fait au conseil, qui fort de l’avis de son peuple avisera en conséquence et pourra infléchir le cas échéant sa politique selon le désir du peuple.


N'oubliez pas que cette Assemblée est une possibilité pour vous tous Lyonnais et Dauphinois de faire entendre votre voix et ainsi de prendre part à la gestion de notre beau Duché.
Il s'agit d'un outil permettant à tous de s'exprimer et de faire avancer les choses, selon la volonté du peuple tout entier.



Colombine d'Albon
Tribun de l'assemblée du peuple


La bonne journée à vous!
J'espère que vous prendrez le temps de me rejoindre ce vendredi sur la colline de Fourvière.
Allez bon courage et à bientôt!



Leur lançait-elle tandis qu'ils continuaient leur chemin en lisant l'invitation qu'elle venait de leur remettre.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Ven 1 Avr - 7:10

Dés potron-minet le tribun juchée sur son petit cheval blanc avait gravi la colline de Fourvière se fiant à son canasson et au bruit des coups de marteaux qui emplissaient l'ait matinal de cette magnifique journée de printemps.


Les bancs avaient été installés et l'estrade presque fini de monter lorsque Colombine arriva enfin au sommet de la colline.
Petit tour d'horizon afin de s'assurer que tout était en place et horreur, malheur! les fûts commandés la veille n'étaient point encore arrivés.
Bien vite elle dépêcha un des ouvriers afin qu'il aille secouer le tavernier en question quitte à l'extirper de sa couche, il était hors de question que les lyonnais-dauphinois se retrouvent le gosier à sec après s'être exprimés dans ce qui allait être certainement une assemblée fort animée.


Quelques heures s'écoulèrent avant que les premiers lyonnais-dauphinnois fassent leur apparition. Colombine les salua tour à tour attendant que les bancs se remplissent avant d'ouvrir la séance...



Bonjour à tous et merci d'être venus aussi nombreux à cette huitième séance de l'assemblée du peuple!


Comme vous le savez tous, cette séance portera sur la nouvelle loi portant sur les embauches le jour du seigneur.
Je vais donc vous en faire la lecture avant de de déclarer ouverte cette séance.
Déroulant le vélin qu'elle tenait jusque là sous son bras...


Article V.3.2 : Jour du Seigneur:

Chaque Dimanche, le jour du seigneur sera uniquement dédié au repos et à la prière. Ainsi, le duché interdit purement et simplement la parution d’annonce,et d’embauche à exception des offres institutionnelles (duché, mairie, ost et prévôté)

Seuls emplois tolérés seront alors ceux de l’église, ceux des mines, et ceux du verger, de la pêche ou du bucheronnage.
Vos champs cultivables devront donc être mis en attente d'une journée. Toute offre de particulier, pourvue un dimanche, exposera l’émetteur à une sanction pour esclavagisme.
De même, tout personne ayant encouragé cette offre illégale en y postulant s’exposera en cas de récidive aux sanctions prévues pour esclavagisme passif.


Elle marqua une pose avant de reprendre...


Dames et messires avant de déclarer cette huitième assemblée du peuple ouverte, je tiens à vous rappeler que tous propos ou tenues incorrects ne sont point tolérés icelieu, nous sommes ici entre nous afin de débattre en toute civilité et vous demande de vous présenter avant toute intervention, merci.
Petit rappel à ce sujet d'une partie du texte institutionnel portant sur l'assemblée du peuple :

Le Comportement:

Tout intervenant ne respectant pas les règles de politesses élémentaires sera évacué des lieux avec interdiction de s'exprimer durant le reste de la séance.

Selon la gravité du comportement ou en cas de récidive, le contrevenant pourra être mis en procès pour Trouble à l’ordre public.

Le Tribun est chargé de veiller au bon déroulement des débats, en cas de propos déplacés, c'est à lui de recadrer le débat pour que celui-ci reste constructif.

Le Tribun appliquera des sanctions graduelles en fonction des écarts:
1. Mise en garde en cas de verbiage ou détournement de sujet, si le contrevenant refuse de se reprendre, une deuxième intervention du Tribun signifie l'exclusion de la séance.
2. Les insultes et les attaques personnelles entraîneront l'exclusion immédiate de la séance, la victime est alors en droit de porter plainte contre le contrevenant.
3. La violence physique, l'appel à la révolte ou toute injure ou attaque à l'égard du Tribun ou des représentants officiels du Duché entraînera une exclusion temporaire de l'Assemblée ainsi que la mise en procès de l'individu pour Trouble à l’ordre public, voir Trahison en cas d'agression à l’endroit du Tribun ou d’un Conseiller ducal.



Elle leur sourit afin de détendre l'atmosphère et proclama...


Je déclare la huitième séance de l'assemblée du peuple ouverte!

Attendant que la première personne se présente, elle alla prendre place derrière son pupitre, parchemin et plume en main.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Sam 2 Avr - 8:35

binette56 a écrit:
Binette arriva. Les discutions en doléances étaient impossibles et tournaient directement aux règlements de comptes. Il salua Colombine, et prit place sur un banc. Il s'en releva, et même si peu de personnes étaient déjà présentes, il commença à causer.

Bonjour Colombine.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Binette, habitant valentinois.

Cette loi, qui concerne directement les habitants du Lyonnais-Dauphiné, à plusieurs points noirs.

Tout d'abord, déguisez une loi économiquement bonne pour le duché en loi pour préserver le jour du seigneur, c'est très petit.

Aussi, en doléances il a été dit a plusieurs reprises que cette loi, étant en place déjà à Dié, fonctionnait très bien. Mais, nous n'en avons pas la preuve, et de plus, les maires ayant mis ça en places, Nopus et Somica, ont tout simplement perdus leur poste de maire. Peut-être un raz-le-bol de la part des diois, sur ce point notamment ? Je ne souhaite tirer trop rapidement de conclusions sur ce point, mais il ne faudrait pas oublier ce fait.

Concernant les élevages, abattre un porc une journée plus tôt, on peut perdre une carcasse. Abattre un porc une journée plus tard, nous pouvons perdre le porc. S'en est de même pour les moutons, et les vaches, qui au passage, n'ont rien à faire dans se duché, si entre-aide entre les villes est souhaitée par le Conseil Ducal. Bref, je m'égare, désolé.

De plus, une journée mine, c'est un manque à gagner pour la ville. La plupart des villageois n'ayant jamais pêcher, n'ayant pas de barque, et ne sortant pas de chez eux
(Tamagos), vont à la mine. C'est un manque à gagner pour la ville, qui ne verra que peu de poissons sur son marché le lendemain, contrairement aux nombre de personnes qui iront miner. Qu'on me prouve l'inverse !

Au niveau de la justice, c'est déjà très lent. Alors, avec un grand nombre de dossiers, au moins le 1er mois, comment voulez-vous que l'on s'en sorte ? Un accusé ne peux pas quitter le duché pendant son procès, il ne devra donc pas quitter le duché durant 1 mois, 1 mois et demi peut-être ?

Au niveau de la prévôté, qu'en est-il ? Il semblerait qu'il manque de monde. Est-ce que le duché à penser à recruter, ou faire parvenir de l'aide des duché voisins pour palier à ce manque d'agents ? Et quel est leur point de vue sur ce dossier ?

Et les villageois ? Ils vont voir leur bourse baisser ! Les impôts baisserons aussi, mais passer de 18.00 écus la journée à 15.00 ? 3 écus par jour, cela donne 24 écus par mandat ducal. Les impôts baisseront autant par villaageois ? Si non, le duché remboursera le différence pour se faire pardonner d'avoir berner les villageois ?


Il se rassit, se disant qu'il avait probablement trop été ... Non en fait.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Sam 2 Avr - 8:36

musartine a écrit:
Sitôt qu'elle avait entendu parler qu'une assemblée du peuple serait ouverte sur le sujet de la nouvelle loie, Muse s'était tenue informée. Aussi, maintenant qu'elle était annoncée, la jeune femme se rendit sur place.

Elle écouta Bine commencer le débat. Elle approuva ses dires d'un mouvement de tête, puis elle prit à son tour la parole.


Bonjour à tous, je suis Musartine d'Hell, de Valence.

Je ne répéterai pas toutce qu'à dit Bine. Je suis en total accord avec ses propos.

J'aurai néanmoins une question à poser quant à celle loi. Question qui n'engage que moi je vous l'accorde.

Lorsqu'une personne se trouve en difficulté financière dans ma ville, par exemple un voyageur qui a fait une mauvaise rencontre sur les routes, j'ai pour habitude de leur apporter aide en leur proposant un emploi fortement rémunéré, si j'en ai encore la possibilité bien sur. Ayant un élevage de cochon et un élevage de mais, j'ai souvent l'opportunité d'embaucher. Cette habitude m'est venue à force de rencontrer des jeunes qui n'avaient jamais rien à vendre, pas même un bâton. Enfin.

Donc ma question, si dorénavant je rencontre à nouveau une personne en difficulté, sera-t-il possible de l'embaucher afin de l'aider à s'en sortir un peu ? Ou aucun passe droit ne serait autorisé ?


Muse entendait déjà les réponses "mais la personne n'a qu'à aller à la mine !" oui mais la mine permet juste de s'acheter une miche de pain le lendemain, oui mais pouvoir s'acheter un peu de viande lorsque l'on vient d'être attaqué, ça peut aider aussi. Enfin ... La jeune femme attendit les réactions.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Sam 2 Avr - 8:36

webgest a écrit:
Webgest s'était bien mis au courant de la situation. Cette loi ducale le révoltait. C'est ainsi qu'il parti promptement, dès le matin, de son modeste logement Lyonnais pour monter sur la colline de Fourvière où s'était préparée cette assemblée du peuple. Il attendait beaucoup de réactions comme les siennes, il attendait aussi quelques contradicteurs, et surtout du changement. Il écoutait les premiers intervenants suivant le discours d'introduction de Dame Colombine d'Albon. Puis, il se décida à prendre la parole à son tour.

Bonjour à tous et à toutes,

Je me présente, je suis Webgest, habitant de Lyon et paysan cultivant un champ de blé.
Je tiens dès à présent à remercier Dame Colombine pour l'organisation de l'assemblée et des débats.

Je rejoinds évidemment Musartine d'Hell et Binette. Il est vrai que ni sur la forme ni sur le fond je ne comprends cette loi. Il est difficile de comprendre en effet ce qu'a cherché le conseil ducal en votant pareille loi. Cette nuit, j'y ai repensé et figurez-vous que certaines implications de cette loi sont évidentes par exemple le fait que les paysans du duché verront leur réputation augmenter plus difficilement. D'autre part, pour ceux qui cultivent plusieurs champs ou élèvent plusieurs bétails, c'est un ralentissement de leur productivité qui est à craindre, voire, pour ainsi dire, une perte éventuelle de production dans les premiers temps. Peut-être que ce qui sont les plus visés sont ceux qui élèvent plutôt que ceux qui cultivent...


Webgest se frotte le menton avec les doigts de sa main gauche

... mais j'aurais aussi à redire du prétexte. Apparemment, cette loi semble prôner le repos dominical. Il permet cependant de travail pour l'ost, la mairie, le duché, dans son propre champ. Il est aussi permis de travailler au verger ou à la mine. En fait, il y a tellement d'exceptions que le prétexte n'a donc aucune valeur ! Cela me paraît vide de sens !

Quant aux problèmes de procès, je crainds que, vu ce qui est prédis, je crois qu'il y aura plus de négociations que de véritables procès. Les tribunaux pourraient bien être prochainement submergés... Et cela serait bien la preuve que les habitants du duché n'aiment pas cette loi. Pour l'instant, c'est tout ce que j'ai à dire, je vous avouerai volontier que j'attends de cette assemblée quelques confrontations parce que si nous sommes tous d'accord, ce ne sera pas vraiment un débat à mes yeux.


Webgest, une fois terminé, se sentit détendu.. Et il était plutôt confiant.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Sam 2 Avr - 8:38

miroilouette a écrit:
Miro avait assisté à ce débat, car le sujet l'avait interloqué.

Je suis Miroslav de Lendelin, Lyonnais. Je voulais aussi faire remarquer l'assourdissant silence des représentants de l'Eglise sur cette question, alors que le duché s'en réclame. Dans sa forme, l'annonce ne fait pourtant pas état d'une consultation ecclésiastique quelconque.

Pour parler de l'aspect économique de cette loi, si l'on voulait baisser la production, on ne s'y prendrait pas autrement. Est-ce à dire que le commerce se porte mal et qu'il n'y a aucun débouché? Personne pour négocier en gros les excédants? Si nos élus ne veulent pas s'en charger, des mesures incitatives pour le commerce privé pourraient aussi bien être envisagées, ce serait à mon sens préférable à ce coup de rabot porté sous un prétexte discutable aux moins fortunés.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Sam 2 Avr - 8:39

huna a écrit:
Huna se rendit à la huitième assemblée du peuple, caressant le doux espoir d'obtenir des réponses ou des éclaircissements sur la loi, et rien que sur la loi.

Bonjour chers Lyonnaises - Dauphinoises, chers Lyonnais -Dauphinois,

Moi, Huna, villageoise de Dié, villageoise du Lyonnais-Dauphiné depuis le 07 Août 1454, me présente devant vous, icilieux pour recueillir quelques réponses autour de cette loi.

Tout d'abord, il faut savoir que la loi a été initialement instaurée à Dié sous le régime de Dame Somica et du Sieur Nopus. Qui dit loi, dit procès pour tout manquement à son application. Les villageois, craignant les peines , comme tout à chacun, étaient obligés de s'y plier, et ceux qui y dérogaient acceptaient les conciliations pour éviter les condamnations.
Ainsi donc, l'application de la loi n'est pas dû à son approbation mais bien dû à un climat de crainte.

Pour toutefois exprimer son mécontentement, les diois ont voté pour un autre maire, par deux fois consécutifs, espérant retrouver leur liberté et un soutien autre qu'un pouvoir municipal régit sous les menaces de procès.

Ces propos ne sont que le reflet d'un sondage réalisé en taverne auprès de ceux que j'ai pu croiser,lorsque je me suis présentée candidate pour le poste de bourgmestre.

Ensuite, aucune trace d'une quelconque amélioration a été constatée à Dié. C'est pourquoi, j'avais demandé une preuve au Sieur Raithuge. Cette preuve, s'il en existe une, peut se présenter sous n'importe quelle forme. De cette façon, je croirai en son efficacité ou en son utilité. Mais jusqu'à présent, aucun ressenti en ce sens n'a pu estre constaté.

Telle est ma requête : recevoir une preuve, de n'importe quelle sorte démontrant à tous que cette loi sera bénéfique.

Par ailleurs , je cite un extrait de la loi :


Citation :
Chaque Dimanche, le jour du seigneur sera uniquement dédié au repos et à la prière.

Ceci est faux, car il sera toujours permis de travailler dans sa propre propriété, ou d'aller à la mine, au verger, à la foret, ou au port, comme il est bien dit dans la suite de la loi.
En exercant une activité, nul sera le repos, et l'église ne sera pas plus fréquentée.

Pour que cette partie soit valide et vraie, il faudrait obliger les villageois à se rendre à l'église, ou ne rien faire. Or, ce n'est pas possible pour les raisons évoquées suivantes : besoin de milices pour la sauvegarde de la protection des villages, ou de la mine. Et les annonces de postes institutionnels seront maintenus.

La loi écrite contenant une coquille, cette grosse erreur ne peut pas estre validée, rien que par cette contexture, et la formulation, ainsi que la forme.

Cette loi, pour qu'elle soit donc possible et envisageable, il faudra la réecrire, sinon elle sera certainement considérée comme mensonge à l'encontre de tous les villageois du lyonnais-dauphiné, purement et simplement.

Je ne sais pas s'il existe une loi qui réprimande le mensonge par déformation de la réalité à l'encontre du peuple. Pourriez vous me le dire? C'est un vice de forme, non?

Enfin, une contradiction existe lorsque deux affirmations, idées, ou actions s'excluent mutuellement.
Or, cette loi répond au « principe de contradiction » :

C'est un principe qui veut qu’on ne peut affirmer et nier le même terme ou la même proposition : « Il est impossible qu’un même attribut appartienne et n’appartienne pas en même temps et sous le même rapport à une même chose.

La loi est donc irrecevable.



Puis, Huna attendit auprès des austres habitants présents.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Sam 2 Avr - 8:40

fontvell a écrit:
Pour les nombreuses personnes ci présentes qui ne me connaissent pas, Je suis Guillem de Fontvell, Hospitalier de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem...Ordre Royal et non Religieux et ....mmmh....soumis à Rome comme certains ont trop tendance à le croire. Nous défendons cependant car telle est l'une de nos Voies, la Foi Aristotéclienne. Je souhaiterai donc écarter tout débat d'ordre pécuniaire, économique et surtout politique.
Je reviendrai sur les propos de Messer Miralouette

Citation :
Je voulais aussi faire remarquer l'assourdissant silence des représentants de l’Église sur cette question, alors que le duché s'en réclame. Dans sa forme, l'annonce ne fait pourtant pas état d'une consultation ecclésiastique quelconque.
Que je ne peux qu'approuver. Le Conseil Ducal a-t-il consulté l'Archevêché ? Rome ? Existe-t-il un texte religieux imposant le repos dominical ? Et si oui, pourquoi n'a-t-il pas été appliqué plus tôt et ailleurs dans le Royaume ?
Je demande au Conseil Ducal de prouver que sa loi est conforme au Dogme.
Si elle ne l'est pas les conclusions sont évidentes.
Reprenons le texte de cette loi :

Citation :
Chaque Dimanche, le jour du seigneur sera uniquement dédié au repos et à la prière. Ainsi, le duché interdit purement et simplement la parution d’annonce,et d’embauche à exception des offres institutionnelles (duché, mairie, ost et prévôté)
Il est clair que les intérêts matériels du Duché sont au dessus des Saints Principes
Citation :
Seuls emplois tolérés seront alors ceux de l’église
, (On ne va quand même pas se mettre le Clergé à dos puis que l'on se réclame de lui ....)
Citation :
ceux des mines, et ceux du verger, de la pêche ou du bucheronnage.
Vos champs cultivables devront donc être mis en attente d'une journée. Toute offre de particulier, pourvue un dimanche, exposera l’émetteur à une sanction pour esclavagisme.
De même, tout personne ayant encouragé cette offre illégale en y postulant s’exposera en cas de récidive aux sanctions prévues pour esclavagisme passif.
Si le Dogme a imposé un Repos Dominical - et je me répète - trouvez moi ce texte !!!! N'est ce point du domaine du Pouvoir Spirituel d'imposer des sanctions et non celui du Temporel ?
Il y a donc ingérence du Conseil dans les affaires Religieuses. Le Droit Commun ne peut se substituer au Droit Canon.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Dim 3 Avr - 21:43

istanga a écrit:
Un peu en retrait depuis le début de cette assemblée populaire, j'ai écouté avec attention les avis de chacun, souriant discrètement aux paroles de mon jeune frère, qui ne m'a pas encore aperçue.

Je me remémore certains termes de la réponse apportée par le Commissaire aux Mines, en doléances :


Citation :
La vocation première de cette loi est de se rapprocher de Christos et de la Très sainte Eglise Aristotélicienne en ne créant pas d'offres d'emplois le dimanche, et permettant ainsi aux habitants d'aller facilement à l'église et se recueillir.

et je m'avance alors pour tenter de résumer cette "loi" par une question simple :

Si cette loi n'a pas pour vocation d'emplir nos mines, nos vergers, nos lacs et nos forêts, et puisque le dogme autorise le travail du dimanche, pourrait-on nous éclairer sur son utilité?

Je n'y vois en effet qu'une finalité : l'interdiction faite aux paysans d'embaucher...


Je me rapproche de Miro et le salue d'un sourire entendu.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Dim 3 Avr - 21:44

plume a écrit:


*Après tout, tout le monde était convié à ses assemblées et puis...de toute façon elle aimait cet endroit ou l'on pouvait s'exprimer sans que la politique entre réellement en jeu.
Sans parti, elle était ravie de retrouver qui elle était, une jeune maman souriante et épanouie qui pouvait parler en son nom propre et sans pression.
Le plus dur fut donc de choisir une tenue pour se rendre à cet évènement, elle avait tellement de choix que s'en était difficile, finalement elle opta pour une tenue verte qui bien que de bonne coupe n'en était pas moins assez discrète pour se fondre plus aisément dans la foule que du rouge ou du bleu cyan.

Malgré ce qu'on pouvait dire de son absence, elle suivait, de Rochechinard, situé en Lyonnais-Dauphiné, tout ce qui se passait dans le même Duché.
Allant souvent à Lyon pour y faire son travail de greffière, elle en profita ce jour là pour s'arrêter à l'assemblée.
S'installant avec les autres personnes, qui nombreuses, assistaient à la séance, fait rare, elle les écouta s'exprimer les uns après les autres.
A certains moments elle souriait, à d'autre elle notait sur un parchemin les choses qu'elle voulait reprendre et puis, elle finit par se lever pour parler elle aussi.*


-Bonjour à tous.
Pour ceux qui ne me connaitraient pas je me nomme Plume de Fairdowns, actuelle greffière du Lyonnais-Dauphiné et je vous épargne le reste.


*La blondinette sourit et commença son discours par son avis sur cette loi qui lui semblait dénuée de tout bon sens.*

-L'idée d'une journée du seigneur pour inciter les Dauphinois à se rendre à la mine n'est pas mauvaise au fond, puisque j'ai eut l'idée moi aussi, néanmoins j'avais renommé cela: "Jour de la mine" car je ne vois pas l'intérêt de camoufler le réel but à l'ensemble d'une population qui n'est pas dupe.
L'objectif de cette journée ducale est pour le Duché et non pour défendre quelque valeur aristotélicienne.
Maintenant, à mon sens, mettre cette journée le dimanche pour tous est une belle erreur, dans le sens ou certes, le dimanche le pic de fréquentation va augmenter d'un coup, avec un risque éventuellement d'avoir des personnes qui ne pourront plus travailler dans la mine, mais tout le reste de la semaine vous serez confronté au même problème que l'actuel.
C'est pourquoi, après y avoir moi-même réfléchit, j'avais soumis l'idée d'imposer un jour de mine par ville.
Ainsi le Duché verrait une rentrée d'argent régulière tout au long de la semaine.
De plus, je pense que le Duché ne devrait pas oublier que son bailli vend des animaux aux éleveurs, animaux qui sont eux aussi une source de revenu.
Empêcher les éleveurs d'embaucher peut amener des pertes pour eux et diminuer le nombre d'éleveurs du Lyonnais-Dauphiné.
On me dira qu'ils peuvent travailler dans leur propriété eux-mêmes et je vous demanderais ce que vous faites des soldats, des maréchaux, des miliciens qui protègent les villes.


*Là, elle prit son parchemin et y jeta quelques coups d'œils, après tout, n'importe qui pouvait répondre aux interrogations des uns et des autres pour peu qu'il en est les réponses.*

-Dame Binette a fait part d'une interrogation intéressante concernant la prévôté, ayant quelques connaissances à ce sujet je vais me permettre d'y répondre.
Les agents de la prévôté faisaient avant ses fameux dossiers sur l'esclavagisme, hormis à Dié, il est vrai qu'ils n'en font plus maintenant mais ayant vécu cette période ou les lois sur l'esclavagisme existaient réellement, je puis vous dire que l'ensemble des postes de police géraient très bien tout cela, je pousserais même plus loin en disant que ce sont les affaires qui se règlent le plus facilement via une médiation.
Ainsi, le tribunal voyait très peu de dossiers pour esclavagisme qui étaient rapidement archivé dans l'enceinte même de la prévôté.
C'est un travail en plus certes, mais seulement les premières semaines le temps que tout le monde soit informé, à l'époque ou cela était en place le postes étaient limités à trois agents et beaucoup en avaient bien moins et pourtant, on arrivait à tout gérer, je pense donc pouvoir dire sans soucis que cette loi ne posera aucun problème à la prévôté.


*Un nouveau coup d'œil à ses notes avant de reprendre la parole.*

-Je finirais mon intervention en reprenant la question de Musartine, soit "si dorénavant je rencontre à nouveau une personne en difficulté, sera-t-il possible de l'embaucher afin de l'aider à s'en sortir un peu ? Ou aucun passe droit ne serait autorisé ?".
Vous êtes à la prévôté Dame Musartine, alors vous savez que pour chaque infraction une médiation est laissée à la libre appréciation des agents.
Si vous embauchez quelqu'un ce fameux jour interdit, on vous demandera de le rattraper, enfin après cela est laissé à la libre appréciation de l'agent, mais est-ce vraiment utile d'envoyer quelqu'un au tribunal pour sa? J'en doute.

Je n'ai plus rien à ajouter pour l'instant.


*Là, elle retrouva sa place assise, elle aimait vraiment parler ici.
A vrai dire, si il pouvait y avoir du débat ce ne serait pas pour lui déplaire ayant trop peu l'occasion de s'adonner à cet exercice de la joute verbale de façon cordiale et amicale.*

Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Dim 3 Avr - 21:47

arwel a écrit:
Après de nombreuses hésitations, la Duchesse de Clérieux se rendit à l'Assemblée du Peuple... On lui avait rapporté ce qui s'y disait... Elle avait beaucoup d'éléments à apporter à la connaissance des personnes présentes... Après avoir entendu de nombreuses interventions, elle s'avança pour prendre la parole... Si la jeune femme avait hésité, ce n'était pas par crainte de se retrouver face à l'adversité, elle en avait l'habitude, c'était simplement parce qu'elle n'allait plus tarder à enfanter et qu'elle craignait d'accélérer les choses en se montrant trop active...

Bonjour à tous... Pour ceux qui ne me connaîtraient pas, je suis Arwel Chanvigny, dicte la Bienveillante, Duchesse de Clérieux, Dame de Lentilly ainsi que Bailli et premier conseiller de la Duchesse actuelle du Lyonnais-Dauphiné.

Il semblerait tout d'abord que ce qui gêne principalement les personnes ici présentes, c'est plus la formulation de la dite loi que son contenu...

Etant actuellement conseillère ducale, je m'engage à demander à ce que ce point soit réglé...

Ensuite, j'entends beaucoup de choses se dire sur Dié, sur ses anciens maires et sur tous les soucis que cela pourrait créer à la prévôté...

Pour commencer, sachez que l'arrêté diois sur le travail dominical a été approuvé par le Conseil Ducal le 11 avril 1458, c'est à dire il y a pratiquement un an, jour pour jour. Depuis pratiquement un an, il n'y a eu que cinq procès intentés contre des personnes qui avaient dérogé à cet arrêté. D'autres lois ducales ou d'autres arrêtés municipaux en ont entraîné bien plus sur le même laps de temps, or, personne ne demande pour autant à ce que les lois qui en ont provoqué plus soient abrogées afin de soulager les agents de la prévôté de la charge de travail qu'elles induisent.

Ensuite, certains et certaines d'entre vous ici, viennent nous dire que les Diois sont contre cet arrêté et que la preuve en est que Nopus et Somica qui en sont les instigateurs n'ont pas été réélus... Je vous rappelle que cela fait un an que cet arrêté existe... Il avait été pris par Somica, qui a été réélue deux fois consécutives, avec 100% des voix exprimées juste après la prise de cet arrêté. En fait, depuis un an, Nopus et Somica ont été réélus en tout neuf fois... avec un minimum de 60 % des voix exprimées... Il est vrai que cela prouve à quel point les Diois se sont révoltés contre cet arrêté !

Pour finir avec le cas particulier de Dié, je vois en cette assemblée des proches de l'actuelle mairesse de Dié qui viennent nous dire à quel point cet arrêté est nocif pour la ville de Dié... Etant donné que l'abrogation d'un arrêté municipal ne nécessite pas l'approbation du Conseil Ducal... Il suffit que le maire en place édicte la dite abrogation et en avertisse la prévôté et le Conseil Ducal... Donc, disais-je, étant donné que le maire est tout à fait habilité à abroger un arrêté de son propre chef, comment se fait-il qu'Ayerin ayant été élue le 11 mars 1459, n'ait pas encore promulgué d'abrogation ? Si elle n'en a pas fait une priorité, puisque cela fait maintenant trois semaines qu'elle est en place, peut-être est-ce parce qu'elle ne le juge pas si inopportun que cela, cet arrêté...


Léger sourire de la jeune femme...

Je vais maintenant essayer de répondre aux autres questions plus particulières...


Arwel se tourna tout d'abord vers Musartine...

Bonjour, dame Musartine... Pour le cas particulier que vous exposez, si d'aventure vous deviez faire acte de charité envers une personne ayant été agressée et dépouillée de tous ses biens sur les routes, je ne doute pas que la prévôté saura faire preuve de clémence... Mais vous devez bien avouer, enfin, je l'espère en tout cas, que ce genre de situation ne doit pas se présenter tous les jours et encore moins tous les dimanches... Veillez simplement à prévenir un agent de la prévôté, si d'aventure le cas devait se présenter, afin de faire preuve de votre bonne foi.

La Duchesse de Clérieux regarda ensuite quelques personnes qui s'inquiétaient du manque à gagner et autres problèmes économiques... Elle jeta un regard somme toute assez étonné sur l'assemblée...

Quand je vois votre émoi à tous face à cette loi... je me pose une question : vos labours, semences, tontes, abattages, récoltes, à tous autant que vous vous trouvez ici tombent systématiquement le dimanche pour que le simple fait d'interdire les embauches ce jour vous mette dans un tel état ?

Tout d'abord, rien ne vous empêche de procéder à ces tâches par vous-même le dimanche. Contrairement à ce qu'on essaie de faire croire, nous ne sommes pas l'Inquisition et nous n'irons pas vérifier ce que vous ferez de votre temps ce jour-là... Pour ceux qui possèdent deux champs, cela demande simplement de s'organiser afin de n'avoir pas à procéder aux travaux sur les deux champs en même temps un dimanche. Pour les élevages, il en est de même, il suffit de faire en sorte de n'avoir pas à procéder à deux tâches en même temps un dimanche. En ce qui concerne la baisse de productivité évoquée, ce serait un argument si nous avions étendu cette interdiction à toute la semaine, mais sur une seule journée, ça n'a aucune incidence.

Voilà, j'espère n'avoir oublié personne...


Un regard alors sur Plume...

Vicomtesse, je vous remercie pour les précisions que vous avez apportées.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Dim 3 Avr - 21:48

istanga a écrit:
Attentive, j'écoute les interventions de la Vicomtesse de Rochechinard puis de notre Bailli. Je les trouve bien disertes, toutes deux, sans pour autant avoir réponse à ma question, pourtant précise. Je m'avance donc sans hésitation.

Merci de votre intervention, Votre Grâce, mais il me semble que vous n'avez point répondu à ma question. Vous dites que vous vous engagez à revoir la formulation, mais vous ne nous apprenez rien sur l'utilité de cette loi.

Je reprends donc : il serait permis de travailler à l'église, à la mine, dans ses propres champs, son échoppe, au verger, au bois, au lac, à la maréchaussée mais il serait interdit aux paysans de passer annonce d'embauche...

Dans quel intérêt? Quel est précisément le but recherché?
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Dim 3 Avr - 21:50

axelius a écrit:
Axel de retour de retraite avait cru que ses yeux allaient tomber de leurs orbites lorsqu'il prit connaissance de la nouvelle loi pondue par le conseil...

Bonjour, je serai bref... Tout d'abord encore une interdiction de plus, cela devient lassant, démotivant de voir toutes ces lois qui brident l'économie et qui interdisent aux habitants du duché de gérer librement leurs activité. Ce côté infantilisant ne me donne pas du tout envie d'aller à la mine. J'y vais de temps en temps pour aider le duché mais maintenant qu'on veut me l'imposer je ne vais plus du tout y aller.

Le deuxième point qui me gène beaucoup dans cette loi est qu'elle vient d'on ne sait où. J'ai repris les programmes des quatre partis pour cette élection et cela n'est mentionné nulle part. Alors soit les programmes présentés étaient tellement creux qu'il n'y avait déjà pas assez de travail pour les faire appliquer. Mettre en application une loi avec de telles conséquences alors que cela n'était dans aucun programme électoral est un déni du peuple qui vote pour ses représentants. On est tout beau tout gentil lorsqu'il s'agit de gagner des voix mais on fait totalement autre chose lorsque l'on est au pouvoir et que les élections sont passées. Je trouve cela lamentable et je me demande bien pourquoi nous allons voter dans ce cas.


Axel alla reprendre sa place et se demandait s'il resterai encore longtemps de ce monde fatigué par ces lois et ces contraintes inutiles.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Dim 3 Avr - 21:57

aliena. a écrit:
Alix confiée aux bons soins de Wengest, Aliéna s'approcha de l'estrade et y monta quand une demoiselle en descendit.

Bonjour à tous, je suis Aliéna, de Lyon.
Moi j'aurais quelques questions à poser également. Puisque Dame Arwel est présente, peut être pourra-elle y répondre:

Qu'en est-il des professeurs et des fonctionnaires ? Sont-ils autorisés à travailler ou pas ? Il n'en est pas mention dans le loi.
S'ils sont eux aussi autorisés à travailler, je trouve que ça fait beaucoup d'exceptions pour une journée où personne ne devrait travailler afin de se consacrer à la prière !

Soit on met en place vraiment un "jour du Seigneur" et dans ce cas là seuls les agents de l'OST et de la Prévôté sont autorisés à travailler, les brigands n'ayant eux certainement pas un jour du seigneur pour ne pas commettre de méfaits ...
D'ailleurs les diacres, curés et évêques du duché ont-ils été consultés pour la mise en place en palace de cette loi ? Et quels sont leur avis à ce sujet ?


Elle fit une petite pause, cherchant du regard parmi la foule présente si quelqu'un du clergé s'y trouvait, puis elle repris:

Soit, si c'est ce que je pense, une loi pour inciter les habitants à travailler à la mine, vous pouvez très bien imposer à tous d'aller travailler une journée par semaine à la mine, sans en imposer le jour.

Et comme vous le dites si bien "ça ne va pas être tous les Dimanches que vous aller avoir besoin d'embaucher pour votre champs".
Et bien je vous informe que Dimanche dernier j'avais mes moutons à tondre, mon maïs à récolter, qu'il n'y avait plus de braies sur le marché de Lyon, et que j'étais la seule disponible pour fournir des PE.
Et ce Dimanche, j'ai à nouveau du maïs à récolter, il faudrait que je confectionne un chapeau où une ceinture pour le marché qui en manque, et il faut également que j'aille prendre mes ordres à l'OST.
Alors soit j'ai vraiment la poisse, soit j'ai beaucoup de travail, le Dimanche y compris !


Puis elle redescendit de l'estrade et alla rejoindre Webgest et Alix.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Dim 3 Avr - 22:04

webgest a écrit:
Webgest écoutait très attentivement les intervenants. Il était très impressionné par l'intervention de Dame Aliena qui, il est vrai, fait beaucoup pour Lyon. Il se dit que la bride, que constituait cette loi aux âmes de bonnes volonté, allait les dissuader de s'investir.

Après son intervention, Dame Aliena revint voir Webgest et Alix.


Alors, ça a été ? chuchota-t-elle

Oui, parfait, c'est un ange, le bébé n'a rien dit. Que ne ferais-je pour être à votre place et avoir un enfant pareil..


Il lui paraissait étrange que tous les intervenants ne se présentent pas comme Dame Colomine d'Albon l'avait pourtant imposé à l'ouverture de l'assemblée. Même si les arguments étaient fort louables, il était choqué par cette impolitesse. Quand même, la dernière intervention était la cinquième "anonyme".


Chers amis,

Vous avez fait preuve d'une impolitesse rare. Depuis l'intervention de Dame Arwel, vous n'avez pas jugé bon de vous présenter vous-même et vous êtes permis de la prendre à parti. Sachez que, même si je rejoinds bon nombres d'arguments et d'interrogations toutes aussi pertinentes, je crains que vos interpellations à Dame Arwel soient des plus déplacées par la forme. Dame Colombine avait exposé les règles fixant le déroulement de l'assemblée au début de la séance. Je ne veux pas me substituer à elle, mais je rappellerais quand même que vous avez l'obligation de vous présenter si cela est votre première intervention. Car autrement, nous ne saurions pas qui est qui, ce qui complique nos réponses.

Maintenant, revenons-en un peu, s'il vous plaît, au débat. Personnellement, je ne crois pas que nous devrions dériver vers le côté politique de l'affaire. Nous ne savons pas les motivations ou les événements qui ont pu faire que la loi en vigueur à Dié n'ait pas été abrogée. En conséquence, cela ne constitue à mes yeux aucunement un argument.

Je serais bien curieux de savoir si le conseil ducal a vraiment réfléchi en profondeur des implications de cette loi. A-t-il vraiment étudié la situation économique et sociale de cette loi? Dame Arwel, vous nous avez fait le plaisir de venir débattre avec nous. Je vous en sais gré. Cependant, votre affirmation selon laquelle selon votre analyse du débat, la forme gêne plus que le fond, me paraît très vite dit. Dame Aliena a énoncé un point important qui est la perte économique de ceux qui s'investissent dans le bon fonctionnement économique des villes. Ce n'est pas qu'un problème de forme, le fond est aussi à revoir. Et vous auriez dû consentir à modifier le fond et/ou la forme avant qu'elle soit votée. Car pour le moment, la plupart des habitants qui, s'ils en jugent de la manière que je le juge...
il prit une bonne respiration

...nous sommes face à des conseillers qui, vous m'excuserez de la formulation, font preuve d'une légèreté exemplaire, comme s'ils débutaient dans leur fonction et ne se rendaient pas compte de ce qu'ils faisaient. Je ne donne ici qu'une impression, qui, je l'espère ne dépasse pas ce stade.

Rassurez-vous, Dame Arwel, ne prenez pas personnellement ce que je suis en train de vous dire. La responsabilité, fort heureusement, est collective. Maintenant, si vous faites preuve de bon sens, demandez au conseil d'abroger cette loi. Ce qui est à craindre, c'est que les habitants du duché se mettent massivement hors-la-loi, ou au moins délaissent volontairement les mines, pour ne travailler que selon leur individuel besoin. Et si cela devait arriver, attendez-vous que l'impact économique sera diamétralement opposé à vos espérances.

La personne juste avant moi, désolé si je ne me souviens pas de votre nom, a évoqué le cas de la confidentialité. Je crois personnellement que si jamais cela est évoqué par un membre du conseil ducal, l'argument de la confidentialité pour expliquer la loi serait des plus malvenus, et surtout nous ferait penser à tous qu'en fait, il n'y a qu'une coquille vide derrière ces choses "confidentielles". Si les membres du conseil veulent être pédagogues, ils se devront d'être transparents à ce sujet : nous n'avons pas ouvert d'assemblée du peuple pour le simple plaisir de débattre...

Du reste, je crois important que quelqu'un réponde à nos interrogations. Dame Aliena, ici présente, a aussi exprimé de vraies doutes légitimes qui dépassent une quelconque manoeuvre politique. Encore une fois, je ne veux vous assommer de tous les vices de la loi Dame Arwel, mais vous conviendrez qu'en représentante du conseil ducal, vous allez certainement devoir répondre à beaucoup d'entre nous.


Encore sous le coup de la colère, Webgest regagna sa place brutalement. Il esquissa un rapide sourire en direction de Dame Aliena.


Désolé, je m'emporte parfois. J'espère que ma pensée a été claire.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Dim 3 Avr - 22:08

musartine a écrit:
Muse écouta les interventions les unes après les autres.
Très vite son époux vint la rejoindre, lui faisant remarquer qu'elle semblait encore tenter de comprendre l'incompréhensible.


Amour, tu sais bien que j'aime à comprendre tout les tenants et les aboutissants de ce qui m'entoure. Je sais parfois j'ai des questions sans réponses ... mais je ne désespère pas. Et puis si cette loi est faite pour nous aider à sauver nos âmes, il nous faut faire le maximum pour les sauver. Aussi, je veux en connaitre tout les détails.

La jeune femme sourit à son époux, puis glissa sa main dans la sienne. Elle reprit l'écoute des interventions. Il semblait que nombre de Diois étaient présents, ce qui en laissait présager long sur la bonne appréciation de cette dite loi. Une personne ne plut à lui répondre. Elle se présentait comme étant Plume... étrange ça. Plume semblait être ici et ailleurs ... Elle lui ressemblait il fallait le dire, elle se présentait en tant que greffière, et il y avait bel et bien une plume qui était greffière, pourtant Plume était aussi ailleurs .. sorcellerie ? Avant de lui répondre, la valentinoise se signa ... on sait jamais. Et faut avouer qu'il y a de quoi avoir un doute ... prendre Bine avec sa barbe de 3 jours piles pour une dame ... par mesure de précaution, elle se signa à nouveau.


--_plume_ a écrit:

-Je finirais mon intervention en reprenant la question de Musartine, soit "si dorénavant je rencontre à nouveau une personne en difficulté, sera-t-il possible de l'embaucher afin de l'aider à s'en sortir un peu ? Ou aucun passe droit ne serait autorisé ?".
Vous êtes à la prévôté Dame Musartine, alors vous savez que pour chaque infraction une médiation est laissée à la libre appréciation des agents.
Si vous embauchez quelqu'un ce fameux jour interdit, on vous demandera de le rattraper, enfin après cela est laissé à la libre appréciation de l'agent, mais est-ce vraiment utile d'envoyer quelqu'un au tribunal pour sa? J'en doute.

Si vous êtes bien celle que vous dites que vous êtes, vous savez vous aussi comment cela se passe. Lorsqu'un agent fait correctement son travail, médiation aboutie ou non, il y a un dossier. Sur lequel serait intégré certes l'ensemble des échanges concernant cette affaire, donc les missives de l'employeur expliquant qu'il a fait un tel acte afin d'aider une autre personne. Cela je le sais.

Néanmoins, la notion même de "libre appréciation" est tendancieuse. Enfin la façon dont vous l'employez ici. Une enquête mène à savoir si oui ou non il y a eu embauche un dimanche. C'est ensuite au juge, à la limite au procureur de déterminer s'il doit y avoir relaxe ou non. En aucun cas aux agents. D'où ma question. Et le juge, et même les procureurs et agents, se basent sur le coutumier. Telle qu'est présentée cette loi, au jour d'aujourd'hui, rien ne dit qu'elle autorisera une quelconque mansuétude. Et j'avoue que cela me chagrine ... surtout dans une loi prônant les valeurs aristotéliciennes.


La Duchesse de Clérieux vint à son tour répondre aux questions. Il fut longtemps question de Dié, village expérimental si l'on en croyait les rumeurs. Puis réponse à sa question ... puis ben euh ... Muse ne savait pas trop en fait.


arwel a écrit:
Bonjour, dame Musartine... Pour le cas particulier que vous exposez, si d'aventure vous deviez faire acte de charité envers une personne ayant été agressée et dépouillée de tous ses biens sur les routes, je ne doute pas que la prévôté saura faire preuve de clémence... Mais vous devez bien avouer, enfin, je l'espère en tout cas, que ce genre de situation ne doit pas se présenter tous les jours et encore moins tous les dimanches... Veillez simplement à prévenir un agent de la prévôté, si d'aventure le cas devait se présenter, afin de faire preuve de votre bonne foi.

Bonjour votre Grâce.

Tout d'abord, je vous remercie de venir répondre à nos interrogations.

Pour vous répondre, si je me pose la question, c'est que bien évidemment le cas est plus fréquent que vous ne semblez le croire. Rien que pour cette semaine, j'ai ainsi proposé 4 embauches afin d'aider diverses personnes. 4 embauches sur 7 jours, avouez que les probabilités que cela tombe un dimanche sont importantes. Et tout comme je viens de le préciser à la Dame précédemment, la formulation de cette loi n'autorise au jour d'aujourd'hui absolument pas de telles aides.

Mais je rejoins Dame Aliéna ... à force de créer des exceptions, cette loi en deviendrait caduque.

Aussi j'avoue m'interroger fortement.

Elle nous est présentée comme existant afin de faciliter la pratique aristotélicienne ... soit. Elle n'autorise cependant, dans sa formulation actuelle, je le répète, que l'on apporte une certaine forme d'aide aux nécessiteux.
Elle n'interdit pas non plus toute forme de travail. Dans ce cas, c'est à se demander à quoi elle sert. Et là je pourrais en arriver à la conclusion, comme nombre d'intervenants semblent le faire ici, qu'il s'agit en réalité d'une loi créée afin de mener les gens à la mine. Mais je sais bien que non, attendu que je n'ai jamais pu voir de pic de fréquentation des mines dioises sur les rapports des différents Cam.

Donc il semble bel et bien qu'en effet que le conseil ducal a voulu, à sa façon, aider au dogme aristotélicien. Aussi voici ma nouvelle question : quelles sont donc les consignes de l'évêché afin que nous puissions pratiquer notre religion de la façon la plus pieuse soit-il ce jour là ? Car probablement que cette loi a été créé en vue de consignes spécifiques dont je n'ai, malheureusement, pas été informée ?


La jeune femme sourit de gratitude envers la duchesse, sachant que celle-ci saurait trouver les réponses à ses questions d'ordre spirituels, puis elle quitta l'estrade pour rejoindre sa place, aux côtés de son époux.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Dim 3 Avr - 22:11

ghell a écrit:
Ghell avait ecouté les intervenants,les duchesses aussi...certaines Duchesses ^^ ...
Il sourit a son epouse qui venait de finir son allocution...
Il lui serre la main avec douceur et se Leve...


Pour ma part, je serais tres bref... Vous voulez interdire les embauches le Dimanche pour remplir les Mines...
Donc vos Mines seront soi disant pleine le Dimanche^^ Bravo, je dis...
Cela a du etre pensé et repensé...
Esperer remplir les mines un jour par semaine...

Moi je perfererais une loi plus simple et qui remplirait les Mines tout les jours de la semaine...

Chaque voyageur hors de son village, Chaque voyageur hors du Duché devrait travailler dans les mines...Cela permettrait d'avoir du monde dans les Mines tout les jours, et aussi cela permettrait aussi de preserver les emplois pour les Villageaois...Ensuite libre a eux d'aller Pecher,ou d'aller cueillir des fruits...ou meme d'aller a la Mine si il veulent servir le Duché...

Ghell ne comprend vraiment pas les rouages des politiciens, et surtout leurs manque d'ouverture d'esprit et d'idées...
Il s'assoit a coté de son epouse... Et attend la suite des debats....
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Mar 5 Avr - 20:54

arwel a écrit:
Brusquement, la Duchesse de Clérieux se sentit comme assaillie de toutes parts... Ainsi donc, c'était pour cette raison que la plupart d'entre eux désiraient la présence de Conseillers Ducaux en cette assemblée ? Elle comprenait maintenant mieux pourquoi certains préféraient rester terrés au château... Enfin, elle était là, il fallait assumer à présent... La jeune femme prit une profonde inspiration et décida de répondre à chaque personne de manière plus précise... Elle se tourna tout d'abord vers une dame dont elle ignorait l'identité ou dont elle ne l'avait pas retenue peut-être... Allons, que désirait-elle avoir comme précision déjà ?

Citation :
Merci de votre intervention, Votre Grâce, mais il me semble que vous n'avez point répondu à ma question. Vous dites que vous vous engagez à revoir la formulation, mais vous ne nous apprenez rien sur l'utilité de cette loi.

Je reprends donc : il serait permis de travailler à l'église, à la mine, dans ses propres champs, son échoppe, au verger, au bois, au lac, à la maréchaussée mais il serait interdit aux paysans de passer annonce d'embauche...

Dans quel intérêt? Quel est précisément le but recherché?

Bonjour Dame, je suis désolée d'avoir éludé votre première intervention, dans toute cette cohue, j'ai un peu de mal à m'y retrouver... Je vous prie de bien vouloir m'en excuser, telle n'était pas mon intention... Si je suis venue ici, c'est bien pour répondre à toutes vos interrogations, soyez en assurée...

Comme notre CAM vous l'a déjà expliqué en salle de doléances, il me semble, notre volonté est de voir les Lyonnais-Dauphinois faire preuve d'un peu plus d'esprit aristotélicien. A de nombreuses reprises, depuis pratiquement six mois que je suis Bailli du Lyonnais-Dauphiné, nous avons fait appel à la bonne volonté des Lyonnais-Dauphinois pour remplir les mines qui sont l'une des principales sources de revenu du Lyonnais-Dauphiné. Ces appels réitérés ne semblant être entendus que d'une petite part de la population, nous avons pensé que nous pourrions allier l'utile et le pratique : inciter les habitants de ce Duché à fréquenter de manière plus assidue l'église le dimanche, afin qu'ils s'imprègnent des principes aristotéliciens d'entraide, d'amour de l'autre, notamment, et par la même occasion, inciter à la fréquentation des mines par l'interdiction des embauches ce jour-là.

Alors, oui, il est permis de travailler à l'église parce que cela s'avère nécessaire pour les vagabonds, afin de pouvoir se faire connaître de manière positive auprès de la population déjà bien installée d'une ville.

Oui, il est permis d'aller travailler aux mines, parce qu'on ne peut se passer de la pierre et du fer qui en est extrait pour les entretenir et que si nous désirons poursuivre la baisse des impôts débutée depuis quelques mois, nous ne pouvons également nous passer de l'or qu'elles rapportent.

Oui, il est permis de travailler dans sa propre échoppe et dans son propre champ, car étant son propre employeur, chaque Lyonnais-Dauphinois peut alors travailler au rythme qui lui convient et s'octroyer une pause pour aller écouter la messe officiée en sa ville.

Oui, il est permis d'aller au verger ou au lac, parce qu'on ne peut interdire à la population de vouloir assurer sa subsistance par ce biais.

Oui, il est permis d'aller couper du bois, parce que chaque jour, les boulangers en ont besoin pour cuire les fournées qui alimentent la plupart d'entre nous.

Pour répondre à votre question, donc, le but recherché est double : développer le sens des valeurs aristotéliciennes chez tous et assurer ce jour-là un taux de fréquentation plus élevé des mines.

J'espère avoir répondu à vos interrogations, cette fois, Dame.


Après un sourire à la dame, Arwel se tourna vers Axelius qui entrait en bougonnant... Elle le salua et répondit point par point à ses doléances :

Citation :
Bonjour, je serai bref... Tout d'abord encore une interdiction de plus, cela devient lassant, démotivant de voir toutes ces lois qui brident l'économie et qui interdisent aux habitants du duché de gérer librement leurs activité. Ce côté infantilisant ne me donne pas du tout envie d'aller à la mine. J'y vais de temps en temps pour aider le duché mais maintenant qu'on veut me l'imposer je ne vais plus du tout y aller.

Le deuxième point qui me gène beaucoup dans cette loi est qu'elle vient d'on ne sait où. J'ai repris les programmes des quatre partis pour cette élection et cela n'est mentionné nulle part. Alors soit les programmes présentés étaient tellement creux qu'il n'y avait déjà pas assez de travail pour les faire appliquer. Mettre en application une loi avec de telles conséquences alors que cela n'était dans aucun programme électoral est un déni du peuple qui vote pour ses représentants. On est tout beau tout gentil lorsqu'il s'agit de gagner des voix mais on fait totalement autre chose lorsque l'on est au pouvoir et que les élections sont passées. Je trouve cela lamentable et je me demande bien pourquoi nous allons voter dans ce cas.

Bonjour,

nous ne désirons pas infantiliser qui que ce soit. Comme je l'ai rappelé précédemment, nous avons un souci récurrent de remplissage de nos mines. Lors des Conseils Ducaux successifs auxquels j'ai participé ces derniers mois, nous avons dû envoyer des milliers de courriers à travers le Duché, nous avons utilisé tous les moyens qui étaient en notre pouvoir pour pallier à ce souci, nous avons fait appel à la coopération des maires et des tribuns des villes du Lyonnais-Dauphiné... Rien n'y fait... A chaque rappel que nous faisons, nous voyons un pic de fréquentation qui ne dure que quelques jours.

Il est tout à fait de votre droit de ne plus y aller, mais réfléchissez bien aux conséquences, si tout le monde devait faire comme vous. Je ne pense pas qu'un tel chantage soit la solution au problème qui se pose quant à l'exécution de cette loi.

Concernant votre remarque sur les programmes, il n'est pas rare qu'une loi prise par le Conseil Ducal n'en soit pas issue, car les solutions trouvées sont la suite de discussions qui font émerger les idées. Il s'avère qu'en l'occurrence, tout ce que nous avions appliqué jusqu'alors s'était montré insuffisamment efficace. Il nous a bien fallu réfléchir à un moyen qui pourrait l'être plus.

Il me semble qu'attendre de Conseillers Ducaux qu'ils appliquent bêtement et méchamment les programmes proposés à un moment précis, sans prendre en compte l'évolution de la situation qui est inévitable en deux mois est légèrement réducteur. Pourquoi vous allez voter ? Pour élire des Conseillers Ducaux qui ne font pas que s'endormir sur des programmes prédéfinis, les dits-programmes étant une ligne directrice, en rien une liste finie, pour élire des Conseillers Ducaux qui prennent en compte l'évolution de chaque situation dans leur réflexion.


Toujours aussi en verve, la Bienveillante fit ensuite face au conseiller municipal de Dié. Heureusement qu'il avait dit qu'il serait bref, pensa-t-elle un instant... Une bref pause pour se remémorer tout ce qu'il venait de dire, puis elle se lança :

Citation :
Bonjour,je serais asser bref...

Dame Arwel,vous continuez à parler de Dié certe...c'est votre droit,mais même quand les propos sont calmes et posés vous ne pouvez vous empêcher d'en remettre une couche sur l'équipe Municipale en place actuellement.
Et vous reprochez à la nouvelle Mairesse de ne pas avoir fait machine arriére quant à ce décret dés qu'elle a pris ses fonctions?
Dites,et encore.......je pése mes mots...vous la prenez vraiment pour une truffe?
Nous savons trés bien que si Dié est précurseur concernant ce décret du dimanche c'est parceque la ville a étè choisie comme ville pilote par....des personnes attachés au conseil Ducal de l'époque et que Dame Somica ou Messire Nopus n'ont fait que répondre aux attentes du Duché et en ça,on ne peut pas les blamer,aprés tout ils sont précurseurs eux aussi et ont innover ça peut avoir du bon.
Hors notre nouvelle Mairesse aurait dû demander la lever d'une loi Municipale alors que dans le même temps la loi passait Ducale?
Se grattant la tête,ne comprenant même pas pourquoi il discutait avec ce genre de personne qui dégageaient tant de mauvaise fois dés qu'il s'agissait des élus de Dié
Je ne comprend pas trés bien votre logique là,concernant vos dires sur le sujet.
De plus,vous parlez de 5 ou 6 procés en un an,mais combien de courriers pour les éviter?
Aujourd'hui encore un homme vient de déposer une offre à 18 écus à Dié,n'est ce pas une charge de travail supplémentaire pour celle ou celui qui va lui écrire pour lui demander d'enlever son offre en lui rappelant ce qu'il en court?
Moi je trouve que ce qui est domage,c'est de se cacher derriére le jour du seigneur pour camouffler un manque d'intêret des villageois pour les mines.
Alors qu'il y ait une loi nous incitant à se rendre aux mines certe,mais en plus nous imposer ce jour du dimanche,quel intêret?
Et puisque l'on est là aussi pour donner des idées...
Je dis et répète pour ma part que pour prouver la bonne foi de chacun.
Qu'il faut que...
Tout conseillers Ducaux,Municipaux,Proffesseurs et autres fassent les mêmes efforts que le reste de la populace,c'est à dire..
Un professeur à l'université qui donner des cours le dimanche devra prendre 3 écus par élèves,pour 5 élèves il recevra un salaire de 15 écus
Quelqu'un qui est détenteur de P.E. au autre devra les vendre dans leur ensemble 15 écus maximum le dimanche.
Qu'il soit tenu un registre dans chaques villes du LD(en hall) ainsi qu'en la Capitale au chateau(en gargotte) un registre sur lesquels seront notés les preuves que chaques conseillers municipaux vont à la mine le dimanche,Maires compris.
Et que chaques conseillers Ducaux en font de même.
De plus,que chaques citoyens lambda apportant la preuve de 4 jours de travail à la mine dans le mois(en postant sur le registre en hall,4 jours pouvant être considérés comme 4 dimanche dans le mois),même non consécutif et ce n'importe quel jour de la semaine ou il a travailler à la mine et pas seulement le dimanche,puisse se voir accorder de déposer une offre d'emploi le dimanche ou de pouvoir y postuler.
Là serait envoyé un signe fort à tout nos concitoyens si toutes les personnes conseilléres municipales ou Ducales montraient l'exemple,la pilulle serait peut être plus facile à passer.
Puis faudrait aussi peut être dire et insister sur le fait que les mines sont primordiales pour notre économie,qu'en découlent parfois le calcul de nos sommes d'impôts à payer sur nos champs,échopes,élevages...
Vraiment insister sur le seul point de vu économique et non se rabattre sur la fréquentation de l'église et un quelqu'on que rapprochement avec elle en sitant ce décret ou une trop grande part est faite avec la religion alors que ce n'est vraiment pas du tout en rapport!

A présent,considérant que pas mal de dialogues restent sourds ou ne vont que dans un sens,je vous laisse discuter,puisque rien ne sera fait à l'encontre de telles lois je me contenterais d'écoutter pour ne pas que soit faite part belle aux Diois et qu'on les accuse de ne pas s'être soulever contre il y a un an!

Bonne journée à vous.

Bonjour messire,

tout d'abord, ce n'est pas moi qui ai choisi de baser mon argumentation sur l'exemple de Dié, mais messire Binette et vous-même, alors, ne venez pas ensuite me reprocher de vous répondre, je vous prie.

Ensuite, je ne vois pas en quoi j'en ai remis une couche, comme vous dites si bien, sur l'équipe municipale en place. Je n'ai fait que poser une question, à laquelle vous ne répondez d'ailleurs pas, alors qu'elle est très simple cette question : pourquoi la mairesse de Dié n'a-t-elle pas arbogé cet arrêté, puisqu'elle n'a pas besoin de l'aval du Conseil Ducal pour le faire.

Je vous signale au passage que même si nous, Conseil Ducal, finissions par abroger la loi ducale que nous avons édictée, l'arrêté municipal de Dié continuerait à être appliqué, puisqu'il est toujours en vigueur.

Quant au fait que la ville de Dié aurait été choisie pour être ville pilote ou quoi que ce soit d'autre, je ne sais d'où vous tenez cela, mais vous vous fourvoyez complètement. Si tel avait été le cas, nous n'aurions pas attendu pratiquement un an après sa promulgation pour faire appliquer cette loi dans l'ensemble du Duché. Dame Somica n'a jamais répondu à quelque sollicitation que ce fût, elle l'a proposé de son propre chef et si votre amie mairesse avait daigné mettre les pieds dans les locaux habituels de la mairie de Dié, elle aurait pu le constater par elle-même, étant donné que la retranscription des discussions qui ont eu lieu à l'époque se trouvent toujours dans les archives.

Alors, je vais me répéter à nouveau... Ma logique ? Ma logique est que lorsqu'on se positionne aussi violemment contre un arrêté, qu'on arrive à se faire élire maire de la ville concerné par le dit-arrêté et qu'on ne l'abroge pas alors qu'on en a tous les droits... Eh bien voyez-vous, là, c'est moi, qui m'interroge sur votre logique. Car comme dit précédemment, le jour où la loi ducale serait abrogée, le décret municipal de Dié, lui, perdurerait... Et après cela, vous osez venir ici, et m'interroger, moi, sur la logique de mon raisonnement ?


Léger sourire de la jeune Duchesse...

Poursuivons... Vous parlez d'une proposition d'embauche à Dié ? Dites-moi... Combien y a-t-il d'habitants à Dié ? Plus d'une centaine ?

Certes, cela va demander l'envoi d'un courrier de la part de la Commissaire de Dié. Comme toute loi ducale ou comme tout arrêté municipal, par ailleurs... Iriez-vous donc jusqu'à proposer que nous abrogions toutes les lois ducales et tous les arrêtés municipaux parce qu'ils engendrent du travail à la Prévôté ? Voudriez-vous faire de notre Duché un espace de non droit, simplement parce que l'adoption d'une loi provoque un surcroît de travail ?


La Duchesse de Clérieux fit une légère pause afin de reprendre un peu son souffle, c'est qu'il fallait en avoir parfois, pour répondre à tout cela...

Vous exigez des preuves que les Conseillers Ducaux vont à la mine... Fort bien... Je suis désolée, je ne me promène pas avec mes fiches de paie sur moi, mais si ma parole n'est pas suffisante, je suis prête à envoyer quelqu'un aller les chercher en ma demeure, afin de vous prouver mes dires... Pour l'heure, il faudra vous contenter de ce que je vais vous énoncer sur mes activités du mois qui vient de s'écouler ...

Arwel prit un parchemin et une plume et griffonna quelques chiffres et dates dessus puis le tendit à l'homme :

Citation :
13-03-2011 09:02 : Le Comté vous a reversé 54,00 écus d'arriérés de salaires.
20-03-2011 09:02 : Le Comté vous a reversé 46,40 écus d'arriérés de salaires.
27-03-2011 09:02 : Le Comté vous a reversé 46,40 écus d'arriérés de salaires.
03-04-2011 09:02 : Le Comté vous a reversé 53,85 écus d'arriérés de salaires.

26 jours à la mine sur 28 jours... Est-ce suffisant pour vous ? Comme je viens de le dire, je suis prête à fournir les fiches de paie fournies par le Duché, alors même que cela pourrait entraîner la perte de mes titres, si quelque personne mal intentionnée voulait s'en servir contre moi, puisque le vivre noblement nous interdit de nous adonner à ce genre de travaux... Je n'en ai cependant cure...

Concernant les professeurs, je pense que c'est à eux de prendre leurs responsabilités ce jour-là... Pour les érudits qui postulent aux offres de travail le dimanche, cela est matériellement impossible de les payer 15 écus. Etant Bailli, c'est moi qui dépose les offres chaque jour et le minimum que nous pouvons imposer est 20 écus. Plusieurs érudits m'ont déjà proposé de travailler à moindre coût, notamment des Conseillers Ducaux et des Gouverneurs, actuels ou passés, mais ça n'est pas possible.

Concernant votre proposition d'accorder la possibilité de déposer une offre le dimanche à quelqu'un qui pourrait prouver avoir travaillé à la mine quatre fois dans le mois, c'est une éventualité qu'il faudrait discuter, en effet.

Pour ce qui est de dire et d'insister sur le fait que le taux de fréquentation des mines influe sur le montant des impôts, nous l'avons fait régulièrement ces derniers mois, que ce soit par l'envoi de courriers, par la publication d'annonces ou au travers de nos bilans de mi et de fin de mandats successifs.

Vous avez tout à fait le droit de penser que ma présence en ces lieux revêt du dialogue de sourds, il n'empêche que pour ma part, je suis là et que j'écoute ce que l'on me dit et que je tâche de répondre aux interrogations de chacun...

J'espère cette fois avoir été plus claire dans mes propos.


Une bonne chose de faite, suivant... Arwel chercha dans la foule la personne suivante à avoir pris la parole... Encore une porte-parole de la mairesse de Dié qui semblait en avoir plus que la Duchesse du Lyonnais-Dauphiné elle-même... La Bienveillante se demandait bien ce qu'elle pourrait répondre à cela et préféra passer... Elle avait autre chose à faire que perdre son temps...

Il lui fallait répondre maintenant à Aliena... Encore une petite pause pour se remémorer les interrogations de la jeune femme :


Citation :
Bonjour à tous, je suis Aliéna, de Lyon.
Moi j'aurais quelques questions à poser également. Puisque Dame Arwel est présente, peut être pourra-elle y répondre:

Qu'en est-il des professeurs et des fonctionnaires ? Sont-ils autorisés à travailler ou pas ? Il n'en est pas mention dans le loi.
S'ils sont eux aussi autorisés à travailler, je trouve que ça fait beaucoup d'exceptions pour une journée où personne ne devrait travailler afin de se consacrer à la prière !

Soit on met en place vraiment un "jour du Seigneur" et dans ce cas là seuls les agents de l'OST et de la Prévôté sont autorisés à travailler, les brigands n'ayant eux certainement pas un jour du seigneur pour ne pas commettre de méfaits ...
D'ailleurs les diacres, curés et évêques du duché ont-ils été consultés pour la mise en place en palace de cette loi ? Et quels sont leur avis à ce sujet ?

Soit, si c'est ce que je pense, une loi pour inciter les habitants à travailler à la mine, vous pouvez très bien imposer à tous d'aller travailler une journée par semaine à la mine, sans en imposer le jour.

Et comme vous le dites si bien "ça ne va pas être tous les Dimanches que vous aller avoir besoin d'embaucher pour votre champs".
Et bien je vous informe que Dimanche dernier j'avais mes moutons à tondre, mon maïs à récolter, qu'il n'y avait plus de braies sur le marché de Lyon, et que j'étais la seule disponible pour fournir des PE.
Et ce Dimanche, j'ai à nouveau du maïs à récolter, il faudrait que je confectionne un chapeau où une ceinture pour le marché qui en manque, et il faut également que j'aille prendre mes ordres à l'OST.
Alors soit j'ai vraiment la poisse, soit j'ai beaucoup de travail, le Dimanche y compris !

Bonjour Dame Aliena,

Les offres institutionnelles sont autorisées, cela est bien précisé dans la loi : le Duché ne peut se permettre de ne pas embaucher le dimanche, cela pourrait avoir des conséquences désastreuses sur le fonctionnement de toutes nos institutions, notamment en matière de surveillance de nos villes par la Prévôté.

Pour ce qui est de la consultation des acteurs aristotéliciens au sujet de cette loi, je dois bien avouer qu'ils n'ont pas été consultés.

Pour ce qui est de votre proposition d'imposer une journée à la mine sans en imposer le jour, nous y avons bien pensé... Cependant, cela s'avère encore plus contraignant pour les habitants comme pour les agents de la Prévôté. En effet, n'ayant aucun moyen de savoir qui exactement se rend à la mine ou pas, il nous faudrait demander à chaque habitant du Lyonnais-Dauphiné de nous présenter une fiche de paie par semaine... Il y a plus de 900 habitants en Lyonnais-Dauphiné... Là, ça ferait effectivement une charge de travail supplémentaire conséquente pour la Prévôté... C'est pourquoi nous avons adopté la solution que vous connaissez, qui nous semblait moins contraignante pour les habitants et moins susceptible d'apporter une charge de travail supplémentaire aux agents de la prévôté...


Un léger sourire affleura sur les lèvres de la Duchesse lorsqu'elle repensa à la conclusion d'Aliena :

Sans vouloir être désobligeante... Il me semble effectivement que vous avez la poisse...

La personne qui avait pris la parole juste après Aliena étant partie sans même attendre une quelconque réponse, la jeune femme chercha alors l'intervenante suivante... Huna... Allez, on est reparti pour un tour... Et voilà qu'elle sous-entendait, enfin, sous-entendre, c'était vite dit, qu'elle mentait...

Citation :
Chère Dame Arwel,

Vous affirmez devant tout le Lyonnais-Dauphiné que la mairesse actuelle de Dié n'a fait aucune démarche pour abroger la loi dominicale. Pour exprimer cela avec tant de conviction, j'imagine que vous avez des preuves d'une non action de sa part? N'a t-elle donc envoyé aucun pigeon pour demander le retrait de la loi de Dié? Ou n'a t-elle quant à elle reçu aucun parchemin lui indiquant qu'il était impossible, au vu de la future extension de la loi, de la retirer à Dié? Ou bien peut estre, devons nous nous dire que vos dictes paroles sont saintes et ne peuvent qu'estre vraies?
Enfin, sauf si cela est confidentiel et que le secret doit demeurer, je ne demanderai rien. Mais si cela peut êstre dévoilé, j'aimerai avoir des preuves. Je demande beaucoup de preuves, et d'ailleurs n'en ai eu aucune, j'en suis consciente, mais peut êstre que je ne crois que ce que je vois?

En ce qui concerne les nombreuses réelections du maire Nopus et sa compagne Somica, je suis forte aise de savoir que le fiancé de la Dame lui a passé les clefs de la mairie. En tant que fiancé, cela a sans doute facilité la communication pour d'éventuels conseils dans la gestion municipale. Et c'est tant mieux qu'un ancien maire puisse aussi facilement guider le suivant.
Mais y avait -il à ce moment là d'autres candidats à leurs côtés pour se présenter en tant que bourgmestre ou étaient ils les seuls à se proposer au poste?
Mais nous nous égarons du sujet, alors je sais que je n'aurai point de réponse officielle.

En tous les cas, pour s'êstre déplacée et venir dire de telles choses en personne, il est évident que vous n'avez pas réinventé la réalité, surtout en tant que personne occupant un poste à responsabilités, telle que vous.


Bonjour Dame Huna,

oui, je puis affirmer que la mairesse actuelle de Dié n'a rien fait pour abroger l'arrêté municipal qui régit le travail dominical à Dié et la preuve de cette inaction, c'est qu'il n'y a eu aucune abrogation publiée pour ce faire, tout simplement. Si elle a envoyé un pigeon, ce n'est en tout cas pas à moi et je n'en ai pas été informée, ni de la réponse qui aurait été apportée à ce soi-disant courrier.

Comme je l'ai déjà expliqué précédemment, l'instauration de la loi ducale et l'arrêté municipal de Dié sont deux choses complètement différentes. Et si quelqu'un a conseillé à la mairesse de ne pas abroger l'arrêté municipal de Dié du fait de la parution d'une loi ducale, cette personne a été de mauvais conseil. Comme je l'ai déjà expliqué, le jour qui verra la loi ducale abrogée, verra également le décret municipal de Dié se poursuivre, puisque seul le maire en place d'une ville a autorité pour abroger un arrêté qui a été validé par un Conseil Ducal.

Maintenant, si vous désirez vraiment mettre en doute mes paroles, je vous conseille fortement vous aussi d'apporter des preuves solides comme quoi je mentirais. Si vous aviez pris le temps de me connaître, au lieu de décider d'emblée que j'étais telle que vous vous imaginez que je suis, vous sauriez que je n'affirme jamais rien que je sache faux.

Pour les nombreuses réélections de Nopus et de Somica, la réponse à votre question se trouve déjà dans ma précédente intervention, puisque je vous ai dit qu'ils avaient été à chaque fois réélus avec un minimum de 60 % des votes exprimés.

Pour conclure, en effet, lorsque je rends la peine de me déplacer, ce n'est pas pour réinventer la réalité et si vous voulez m'accuser de mensonge, ayez au moins le courage de vos opinions et dites-le clairement, ça nous changera.

Sur ce, j'espère avoir répondu à vos interrogations qui ont, il faut bien l'avouer, fait avancer le débat...


Et malheureusement, ça n'était pas terminé... Un autre hmme prit la parole... Encore un effort de mémoire pour se souvenir de tous ses dires...
Citation :
Chers amis,

Vous avez fait preuve d'une impolitesse rare. Depuis l'intervention de Dame Arwel, vous n'avez pas jugé bon de vous présenter vous-même et vous êtes permis de la prendre à parti. Sachez que, même si je rejoinds bon nombres d'arguments et d'interrogations toutes aussi pertinentes, je crains que vos interpellations à Dame Arwel soient des plus déplacées par la forme. Dame Colombine avait exposé les règles fixant le déroulement de l'assemblée au début de la séance. Je ne veux pas me substituer à elle, mais je rappellerais quand même que vous avez l'obligation de vous présenter si cela est votre première intervention. Car autrement, nous ne saurions pas qui est qui, ce qui complique nos réponses.

Maintenant, revenons-en un peu, s'il vous plaît, au débat. Personnellement, je ne crois pas que nous devrions dériver vers le côté politique de l'affaire. Nous ne savons pas les motivations ou les événements qui ont pu faire que la loi en vigueur à Dié n'ait pas été abrogée. En conséquence, cela ne constitue à mes yeux aucunement un argument.

Je serais bien curieux de savoir si le conseil ducal a vraiment réfléchi en profondeur des implications de cette loi. A-t-il vraiment étudié la situation économique et sociale de cette loi? Dame Arwel, vous nous avez fait le plaisir de venir débattre avec nous. Je vous en sais gré. Cependant, votre affirmation selon laquelle selon votre analyse du débat, la forme gêne plus que le fond, me paraît très vite dit. Dame Aliena a énoncé un point important qui est la perte économique de ceux qui s'investissent dans le bon fonctionnement économique des villes. Ce n'est pas qu'un problème de forme, le fond est aussi à revoir. Et vous auriez dû consentir à modifier le fond et/ou la forme avant qu'elle soit votée. Car pour le moment, la plupart des habitants qui, s'ils en jugent de la manière que je le juge...

...nous sommes face à des conseillers qui, vous m'excuserez de la formulation, font preuve d'une légèreté exemplaire, comme s'ils débutaient dans leur fonction et ne se rendaient pas compte de ce qu'ils faisaient. Je ne donne ici qu'une impression, qui, je l'espère ne dépasse pas ce stade.

Rassurez-vous, Dame Arwel, ne prenez pas personnellement ce que je suis en train de vous dire. La responsabilité, fort heureusement, est collective. Maintenant, si vous faites preuve de bon sens, demandez au conseil d'abroger cette loi. Ce qui est à craindre, c'est que les habitants du duché se mettent massivement hors-la-loi, ou au moins délaissent volontairement les mines, pour ne travailler que selon leur individuel besoin. Et si cela devait arriver, attendez-vous que l'impact économique sera diamétralement opposé à vos espérances.

La personne juste avant moi, désolé si je ne me souviens pas de votre nom, a évoqué le cas de la confidentialité. Je crois personnellement que si jamais cela est évoqué par un membre du conseil ducal, l'argument de la confidentialité pour expliquer la loi serait des plus malvenus, et surtout nous ferait penser à tous qu'en fait, il n'y a qu'une coquille vide derrière ces choses "confidentielles". Si les membres du conseil veulent être pédagogues, ils se devront d'être transparents à ce sujet : nous n'avons pas ouvert d'assemblée du peuple pour le simple plaisir de débattre...

Du reste, je crois important que quelqu'un réponde à nos interrogations. Dame Aliena, ici présente, a aussi exprimé de vraies doutes légitimes qui dépassent une quelconque manoeuvre politique. Encore une fois, je ne veux vous assommer de tous les vices de la loi Dame Arwel, mais vous conviendrez qu'en représentante du conseil ducal, vous allez certainement devoir répondre à beaucoup d'entre nous.

Toujours souriante, la Bienveillante, malgré la fatigue qui l'envahissait fortement, surtout dans l'état avancé de grossesse dans lequel elle se trouvait... Après un court instant de réflexion, elle reprit donc...

Bonjour messire,

je vous remercie de tenter de calmer les esprits... Mais ne vous inquiétez pas, j'en ai vu bien d'autres...

Pour commencer, veuillez m'excuser si j'ai répondu à ce qui a été avancé concernant la ville de Dié... Des arguments tronqués ayant été utilisés, il me semble être également de mon devoir de ne pas laisser dire des choses inexactes, cela ne fait pas plus avancer le débat...

Alors, je conçois que vous soyez curieux de savoir si le Conseil Ducal a réfléchi aux implications de cette loi. Et ma réponse est la suivante, bien sûr qu'il y a réfléchi. Je vous rappelle que je suis Bailli du lyonnais-Dauphiné, ce, depuis bientôt six mois... Le Bailli est l'un des trois membres clés du pôle économique du Conseil Ducal... enfin, peut-être devrais-je dire quatre, puisque l'Intendant au Commerce n'est pas à négliger... Bref... Avouez tout de même qu'avant mon intervention, ce qui ressortait le plus dans les interventions était le souci de la forme... Dame Aliena a apporté ses réflexions après que je suis intervenue.

Je ne vais pas reprendre les explications que j'ai déjà données à Dame Aliena, vous voudrez bien m'en excuser, mais cela fait déjà un moment que je m'exprime en cette assemblée et je commence à être fatiguée et ne voudrais pas être accusée, en plus de mentir, de monopoliser la parole...

Sur plus de 900 habitants du Lyonnais-Dauphiné, vous êtes une dizaine à intervenir ici, je trouve cela aussi un peu rapide de votre part de dire que vous représentez "la plupart des habitants..."


Petit sourire d'Arwel, légèrement amusée...

Si cela peut vous rassurer, nous savons pertinemment ce que nous faisons... Sachez qu'une loi ducale n'a jamais rien de définitif... C'est une solution proposée à un moment donné pour régler un problème précis... Si au bout de quelques semaines, on se rend compte qu'une loi n'a pas produit l'effet escompté ou alors n'a pas réglé le problème qu'elle était censée régler, eh bien, on la modifie ou on l'abroge en conséquence. Nous ne sommes pas obtus au point de persister dans l'erreur, n'ayez crainte.

Je vous rassure, je ne prends pas vos dire pour ma propre personne... Contrairement à d'autres interventions qui ont eu lieu en cette enceinte... Pour ce qui concerne vos craintes que nombre de Lyonnais-Dauphinois se mettent hors-la-loi ou délaissent les mines, nous pourrons le constater dans les jours qui suivront. Si tel était véritablement le cas, alors, comme je vous l'ai dit précedemment, nous verrions ce qu'il nous reste à faire.

La personne étant intervenue avant vous n'avait pour autre but que me faire passer pour une menteuse et croyait que j'éviterais de répondre à ses questions en invoquant la confidentialité, force est de constater que cela n'a pas été le cas.

J'espère que ma longue intervention aura permis de répondre à la plupart de vos interrogations et j'espère n'avoir rien oublié cette fois...


Musartine était à nouveau intervenue... Arwel aurait bien bu un peu d'eau vu la salive dépensée pendant tout ce temps...

Citation :
Bonjour votre Grâce.

Tout d'abord, je vous remercie de venir répondre à nos interrogations.

Pour vous répondre, si je me pose la question, c'est que bien évidemment le cas est plus fréquent que vous ne semblez le croire. Rien que pour cette semaine, j'ai ainsi proposé 4 embauches afin d'aider diverses personnes. 4 embauches sur 7 jours, avouez que les probabilités que cela tombe un dimanche sont importantes. Et tout comme je viens de le préciser à la Dame précédemment, la formulation de cette loi n'autorise au jour d'aujourd'hui absolument pas de telles aides.

Mais je rejoins Dame Aliéna ... à force de créer des exceptions, cette loi en deviendrait caduque.

Aussi j'avoue m'interroger fortement.

Elle nous est présentée comme existant afin de faciliter la pratique aristotélicienne ... soit. Elle n'autorise cependant, dans sa formulation actuelle, je le répète, que l'on apporte une certaine forme d'aide aux nécessiteux.
Elle n'interdit pas non plus toute forme de travail. Dans ce cas, c'est à se demander à quoi elle sert. Et là je pourrais en arriver à la conclusion, comme nombre d'intervenants semblent le faire ici, qu'il s'agit en réalité d'une loi créée afin de mener les gens à la mine. Mais je sais bien que non, attendu que je n'ai jamais pu voir de pic de fréquentation des mines dioises sur les rapports des différents Cam.

Donc il semble bel et bien qu'en effet que le conseil ducal a voulu, à sa façon, aider au dogme aristotélicien. Aussi voici ma nouvelle question : quelles sont donc les consignes de l'évêché afin que nous puissions pratiquer notre religion de la façon la plus pieuse soit-il ce jour là ? Car probablement que cette loi a été créé en vue de consignes spécifiques dont je n'ai, malheureusement, pas été informée ?

Pour ce qui concerne les exceptions, j'ai déjà répondu à Dame Aliena, vous me permettrez de ne pas y revenir, je l'espère...

Il semble en effet que l'éventualité que vous présentez soit très régulière... C'est à réfléchir, très certainement.

Non, en effet, cette loi n'interdit pas toute forme de travail, car, ainsi que je l'ai déjà dit, il est des emplois dont on ne peut se passer, quel que soit le jour de la semaine.

Pour ce qui est de la fréquentation des mines de Dié, on constate une augmentation de 7 ou 8 personnes chaque dimanche. Si vous multipliez ces 7 ou 8 personnes par 7 villes du Duché, on pourrait obtenir entre 49 et 56 personnes de plus dans les mines, en étendant la loi au Duché, ce qui est loin d'être négligeable...

En ce qui concerne les consignes de l'évéché, c'est à voir avec vos représentants locaux de l'église aristotélicienne, je ne suis pas experte en la matière... Désolée de ne point pouvoir vous aider pour ce point...


Enfin, elle en voyait le bout... Il lui semblait que cela faisait des heures qu'elle parlait...

Citation :
Pour ma part, je serais tres bref... Vous voulez interdire les embauches le Dimanche pour remplir les Mines...
Donc vos Mines seront soi disant pleine le Dimanche^^ Bravo, je dis...
Cela a du etre pensé et repensé...
Esperer remplir les mines un jour par semaine...

Moi je perfererais une loi plus simple et qui remplirait les Mines tout les jours de la semaine...

Chaque voyageur hors de son village, Chaque voyageur hors du Duché devrait travailler dans les mines...Cela permettrait d'avoir du monde dans les Mines tout les jours, et aussi cela permettrait aussi de preserver les emplois pour les Villageaois...Ensuite libre a eux d'aller Pecher,ou d'aller cueillir des fruits...ou meme d'aller a la Mine si il veulent servir le Duché...

Arwel se tourna vers le dernier intervenant, espérant véritablement qu'un autre ne surgirait pas avant qu'elle ait terminé sa réponse...

Bonjour messire Ghell... Nous savons pertinemment que nous ne verrons plus nos mines pleines comme par le passé... Nous espérons simplement les voir encore un peu plus remplies, afin d'atteindre le but que nous nous sommes fixé, c'est-à-dire connaître à nouveau un Lyonnais-Dauphiné sans impôts...

Nous aussi, nous aurions préféré trouver quelque chose de plus simple qui nous permette d'obtenir ce résultat, mais nous avons eu beau retourner le problème dans tous les sens, nous n'avons rien trouvé qui soit plus simple...

Pour ce qui est de votre dernière idée, je la trouve très judicieuse pour ma part... cela serait également à discuter, je pense...


Un regard circulaire sur l'assemblée... La Bienveillante espéra qu'elle leur aurait donné suffisamment matière à réflexion pour avoir le temps de se reposer un peu avant de devoir à nouveau prendre la parole...
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Mar 5 Avr - 20:55

raithuge a écrit:
Le seigneur de la Vallouise se décida d'aller jusqu'à l'assemblée du peuple où le débat devait régner fort, puisque le sujet semblait plus animer les dauphinois que le précédent... Il faut dire que définir du statut du Lyonnais Dauphiné face à la couronne était peu important face au fait d'interdire les embauches le dimanche... comme quoi, encore une fois, l'égoisme prenait le pas sur l'unité du duché.....

En arrivant dans les locaux, Raithuge y vit une large foule, comme il s'y attendait, ainsi que le bailli. il vint donc aux cotés de la femme enceinte et lui murmura :

tu vas bien Arwel. C'est pas trop difficile? j'ai remarqué qu'ils étaient très intéressé par mes propos en doléances, je suppose qu'il en a été de même pour toi.

Large sourire à la bienveillante, puis se tournant vers l'assemblée il dit :bonjour à tous pour ceux qui me connaissent, je ne me présente pas, pour les autres, je suis Raithuge Authieux, seigneur de la Vallouise et CAM de ce conseil. Je vous amène les chiffres de ce premier dimanche non travaillé qui, d'après ce que j'ai pu apprendre de certains maires a été suivi globalement, meme si Valence, doit faire face à une bonne dose de dossiers, Dié n'en comptera seulement 2, je vous amène les chiffres de remplissage des mines.

Entre samedi et dimanche, nous constatons que le remplissage des mines a augmenté de 7%, nous faisant passer de 44% à 51% de remplissage, soit un bénéfice non négligeable puisque la répartition s'est déroulé en majorité sur les mines d'or et les mines de pierre. La moyenne de remplissage des mines est d'environ 43 à 44% depuis le début de l'année.

J'espère que ces premiers chiffres sont assez évocateurs pour la plupart d'entre vous et que vous y voyez ainsi une conséquence immédiate de cette loi. Une deuxième conséquence sera visble sur les marchés avec la hausse des ressources naturelles en vente....et ça, je ne peux pas le quantifier pour ma part...
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Mar 5 Avr - 20:56

webgest a écrit:
Pffff... 7%, 7% ! Quel succès alors !!

Personnellement, moi, Webgest, j'ai été travailler dans mon champ parce que j'avais une récolte à faire.. Et je crois que vostre loi n'est pas faite ni pour durer, ni pour être efficace. Parce que ceux qui travailleront dans leur champ et qui employaient des gens précédemment, auraient pu sans cette loi travailler à la mine. Vous ne faites donc que créer des problèmes là où il n'y en avait pas. Et autre conséquence à cela, le surcroît éventuel de travailleurs à la mine devrait faire baisser le nombre de travailleurs au verger, ou à la pêche... Et bientôt une autre loi ducale à ce propos?

Ne serait-il donc pas plus sérieux de regarder l'ensemble des répartitions plutôt? Parce que si la loi autorise d'autres travaux, nous devrions regarder les répartitions d'ensemble, non?

Et Lyon comptera combien de dossiers? A vostre avis?


Webgest éclate de rire, puis attend, amusé, la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Mar 5 Avr - 20:57

raithuge a écrit:
Le seigneur de la Vallouise entendit un dauphinois, inconnu, se prendre probablement pour un être doué du pouvoir divin, s'exclamer et brailler à tort et à travers, jusqu'au point de non retour qui était celui de rire et d'oser se moquer publiquement des conseillers ducaux présent.... Encore un qui ne connaissait rien de plus à ses devoirs..celai devrait bientôt changer....

Citation :
Pffff... 7%, 7% ! Quel succès alors !!

Personnellement, moi, Webgest, j'ai été travailler dans mon champ parce que j'avais une récolte à faire.. Et je crois que vostre loi n'est pas faite ni pour durer, ni pour être efficace. Parce que ceux qui travailleront dans leur champ et qui employaient des gens précédemment, auraient pu sans cette loi travailler à la mine. Vous ne faites donc que créer des problèmes là où il n'y en avait pas. Et autre conséquence à cela, le surcroît éventuel de travailleurs à la mine devrait faire baisser le nombre de travailleurs au verger, ou à la pêche... Et bientôt une autre loi ducale à ce propos?

Ne serait-il donc pas plus sérieux de regarder l'ensemble des répartitions plutôt? Parce que si la loi autorise d'autres travaux, nous devrions regarder les répartitions d'ensemble, non?

Et Lyon comptera combien de dossiers? A vostre avis?



Se tournant vers lui, avec un regard tout aussi mielleux que l'homme se cru intelligent dans ses remarques, il prit la parole dans son grognement caractéristique :


Et bien sieur.... je ne sais pas votre nom, mais qu'importe, les règles de politesse élémentaire d'un envers un vassal du Lyonnais Dauphiné, qui plus est conseiller ducal ne vous étant pas acquises, j'imagine que vous n'êtes pas quelqu'un qui nécessite dont on se souvienne de son nom... puique l'on commence par se présenter avant de s'adresser à ladite personne.

Alors puisque vous tenez tant que cela à faire le malin, je vais donc analyser vos propositions et vous demandez de répondre honnêtement en proposant conrètement des solutions. Ainsi vous n'aurez plus l'air d'être le beau parleur que vous êtes actuellement, et qui m'amuse tant ses propos sont dénués de sens...

Commençons si vous le voulez bien!

7%, un chiffre dérisoire? Lorsque l'on augmente vos impots de 7%, vous savez combien cela fait? prenons par exemple le montant des précédents impots, soit 23000 ecus, auquel j'ajoute 7%, je tombe sur la somme de 24610 écus, soit 1600écus. ce qui veut dire qu'en une journée, vous avez économisé 7% d'impot, soit 1.5 écus par Dauphinois.... Maintenant, imaginer ce résultat de 7% pendant 8 dimanches, donc 8 jours,ce qui correspond en gros a un mandat ducal, dont les 23000 ecus d'impots sont jugés nécessaire... vous imaginez la somme que vous gagnez vous même par habitant? je vous laisse faire le calcul... Voila pourquoi 7% rien qu'une fois par semaine, ce n'est pas dérisoire....

Si vous voulez que je vous fasse sourire, prenons par exemple le remplissage, je constate un remplissage a 43.50%... et bien si ce que vous dite est vrai, j'aurai du constater le même remplissage non? puisque les travailleurs qui ne sont pas obligés de travailler dans leur champs auraient dû aller à la mine?? Vous pouvez m'expliquer pourquoi je constate cet écart? Rolling Eyes
J'attend une réponse concrète puisque vous semblez sure de vous.... pourquoi n'ai je pas mes 51%?

Faire baisser le nombre de travailleurs à la peche ou au verger?? que je sache, la loi n'interdit pas ce genre d'activités.. au contraire, elle l'y autorise... je ne vois donc pas en quoi cela serait un problème?? vous pouvez m'expliquer où il y a un problème??? J'attend également une réponse, merci.

L'ensemble des répartitions? qu'entendez-vous par l'ensemble des répartitions? l'ensemble des répartitions dans les mines? l'ensemble des répartitions de carottes dans chaque champ? L'ensemble des répartitions des dauphinois en taverne qui boivent de la clairette ou une infusion? je ne comprend pas.. merci de méclairer...

Pour Lyon, je peux déja vous donner le nombre de dossiers, c'est à dire le nombre exact de 7 dossiers, c'est à dire 5 dossiers de plus que Dié.... vous voila satisfait? Trouvez vous cela énorme comme dossier pour la prévoté?

Merci de vos réponses, si possible sérieuses puisque vous sous entendez que nous ne réfléchissons pas sérieusement.


Rai se cala contre le mur face à l'homme et attendit avec amusement que son rire niais cesse par lui-même...
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Mar 5 Avr - 21:04

webgest a écrit:
Webgest attendit tranquillement son tour, sans être pressé de montrer que le noble Commissaire aux Mines semblait atteint de surdité sélective. Il avait bien aimé l'intervention du seigneur Ka Devirieux.


Messire Raithuge, avec tout le respect que je vous dois, vous mentez. Je vous ai rappelé mon nom, vu que vous arrivez comme un cheveu sur la soupe. Evidemment, tout le monde doit vous connaître, mais vous n'avez à connaître personne... Je me dois de vous rappeller, comme le sieur Ka Devirieux l'a brillamment fait avant moi, que vous êtes devant l'assemblée du peuple. Si je vous dois le respect, comme à n'importe lequel de mes interlocuteurs ici, vous n'avez cependant aucune préséance ici. Nous avons le droit d'exposer nos avis.

Maintenant, revenons-en au sujet des 7% dont vous semblez si fier. Avez-vous comparé ce gain pour la mine avec, non pas le chiffre de dimanche dernier, mais avec celui des 10 jours avant dimanche dernier? Parce que nous exposer des chiffres sans que la cause de ceux-ci soit clairement identifiable me semble pour le moins hasardeux... Et si globalement une majorité de paysans a fini avec son champ et peut aller donc à la mine, ce qui peut aussi expliquer ce regain, votre argument me semblerait donc faible, surtout si le reste du temps, les habitants du Dauphiné-Lyonnais désertent les mines. Nous aurions donc un pic d'activité le dimanche, et un désert minier le reste du temps... Alors, au lieu de nous conter florette, vous feriez mieux de faire preuve de plus d'humilité, surtout que votre semblant de démonstration sur le "7%" n'est que poudre de perlinpinpin...

Le seigneur Ka a parlé de déplacement de main-d'oeuvre, et il est vrai que cette expression convient très bien à la situation. Alors comme vous êtes Commissaire aux Mines, j'imagine que cela doit vous arranger de voir un regain temporaire de la fréquentation des mines ce dimanche, mais avez-vous songé que, à la manière des vases communiquant, vous ralentissez d'autres économies? A moins que vous nous annonciez une vague prochaine de centaines de vagabonds venus travailler pour notre duché?

Maintenant, si vous ne comprenez pas ce que j'entendais par répartition, je pensais évidemment à la répartition des travailleurs pour chaque type de travaux : champ, verger, pêche, mine, prévôté, etc.. Avec des statistiques suffisemment riches pour voir l'évolution sur le temps, nous aurions l'occasion de mieux constater que votre annonce fanfaronnante des 7%...

Enfin, pour Lyon, si vous considérez qui sont les habitants qui auront droit à un dossier, vous ne diriez pas que 7 dossiers sont peu pour Lyon.. Ca ne tiendrait qu'à moi, vous auriez constaté un dossier supplémentaire...


Webgest se retira de l'estrade, amusé que précédemment de voir que Raithuge avait besoin d'un mur pour se tenir, signe qui ne trompe pas... Il fit un clin d'oeil aux habitants qui le regardaient.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Mar 5 Avr - 21:06

raithuge a écrit:
Le seigneur de la Vallouise était de plus en plus amusé par le jeu de l'homme qui semblait sure de lui... et sourd également... mais à quoi bon, la politique rendait souvent les personnes avides et aveugles...

Cependant, Rai grogna une réponse :

Sieur, la politesse veuille que bien que ce soit l'assemblée du peuple, lorsque l'on demande à recevoir un ou des conseillers ducaux, on fait en sorte de tenir sa parole quant à cette demande. De plus, l'entrée dans l'assemblée du peuple ne me fait non plus perdre mon titre de seingeur de la Vallouise... rien que pour cela vous me devez le respect.
Or, comme je l'ai dit mais à mon avis, le plus sours ici n'est pas celui que l'on croit, puisque j'ai dit que vous deviez commencer par vous présentez à la personne avant de lui adresser la parole.. suis-je toujours un menteur lorsque vous vous remémorez mes propos? Rolling Eyes

Raithuge a écrit:
puique l'on commence par se présenter avant de s'adresser à ladite personne.

De plus, lorsque vous revenez sur cette valeur de 7%, vous parlez des valeurs des 10 jours... mais je vous l'ai donné cette valeur si vous aviez un tantinet écouté.. je vous l'ai dit, elle oscille entre 43 et 44% depuis le début de l'année, donc sur 10 jours, elle oscille globalement entre 43 et 44% également.... Donc, ce que vous voyez ici n'est autre que le résultat d'une partie de la loi puisque les paysans ayant 10 jours de culture avant de récolter, la lopi ayant paru il y a une semaine, ils n'ont pu anticiper ce jour de récolte, et donc il y a encore un manque.. c'est pourquoi votre raisonnement est en effet faible, il manque ceux qui n'avaient pas prévu de récolter ce dimanche et qui l'ont fait...
Je vous demande de me montrer en quoi mes 7% sont de la poudre? Je fais les rapports tout les jours sur les mines depuis les 4 derniers mois, je vous met au défi de me montrer une erreur dans ces chiffres? Allez y, montrez l'erreur puisque c'est de la poudre? C'est bien facile d'avancer sans preuve... L'assemblée voulait des preuves, on vous les fournis, via les extraits des rapports du conseil ducal, et vous osez dire que c'est de la poudre aux yeux?? Et bien quel culot... j'admire votre courage pour ne pas avoir peur du ridicule à ce point.....

La répartition des différentes ressources est, comme vous ne le savez pas, et n'écoutez pas non plus les réponses, impossible à déterminer par valeur directes.. seuls les mines sont accessibles. Pour les autres, il faut regarder le marché et voir si nombres de matières premières apparaissent plus que de coutume le lundi que le dimanche... mais encore une fois, je l'ai dit dans ma première intervention...

Concernant la prévoté de Lyon, je vois qu'également vous n'avancez aucun argument de valable.. vos solutions sont des "moi, je " et au final "je ne fais pas parce que ça ne tient pas qu'à moi", donc en conclusion, face à des chiffres et des actions concrètes, vous répondez par des fadaises, sans fondement, si ce n'est celui qui est votre... Et également amusez la galerie en vous faisant passer pour savant...

Sur ce, si personne n'a de réelles questions, ou besoin de précisions que je fournirai avec plaisir, je m'en vais me retourner là où le devoir m'appelle.
Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Mar 5 Avr - 21:07

musartine a écrit:
Muse écoutait les différentes interventions, encore une fois. Et comme toujours ... elle avait comme la sensation qu'il existait une loi dans le coutumier qui obligeait tout un chacun à d'accord avec certaines personnes, sinon ... sinon quoi d'ailleurs ?

Bref, il semblait qu'on arrivait enfin auvéritable sujet. Ou pour être plus précis, l'argument de la journée réservé à Aristote semblait bel et bien définitivement tombé. Ca parlait mines, comme par hasard. Peu importe. La jeune se leva à nouveau afin de prendre la parole.


Bonjour à ceux qui n'étaient pas encore présent lors de ma première intervention, et pour ceux-ci, je me présente à nouveau : je suis Muse, épouse de Ghell.

Tout d'abord, une nouvelle fois merci pour votre réponse Dame de Clérieux.

Je profite de l'invitation du Sieur de la Vallouise, pour poser une nouvelle question, ou plutôt une certaine problématique.

Je vais vous parler d'un cas précis, et je sais qu'il n'est pas le seul dans cette situation. Certes pas la majorité non plus, mais il me semble important d'en tenir compte. Car si j'en crois les chiffres avancés précédemment, le nombre de cas concernés seraient peut être pas loin d'être semblable. Ou un peu moins, mais quantité non négligeable il me semble.

Alors voilà. Il existe dans nos populations des personnes très pieuses qui vont faire prières toute la semaine et ne sortent des monastères et couvent que le samedi et le dimanche afin de s'occuper de leur champs, gérer les embauches, mettre en vente etc ... Ces personnes là n'ont alors que 2 jours pour embaucher le moment venu. J'aurai tendance à considérer que cette loi peut les amener à emménager vers d'autres duchés afin de conserver leurs pieuses activités, tout en continuant leur travail de la terre.
Y aurait-il un écart permis pour ses gens-ci ? mais là ... la liste d'exception deviendrait longue. Ou alors que faut-il conseiller à ces cultivateurs ?

Revenir en haut Aller en bas
colombine d'Albon

avatar

Nombre de messages : 5819
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   Mar 5 Avr - 21:08

huna a écrit:
Huna avait écouté la réponse de la Dame Arwel. Elle préféra ne rien rajouter à ses paroles, car cela était bien inutile. Mais elle fut heureuse d'entendre enfin la Dame avouer à de nombreuses reprises que cette loi n'avait pour but que la fréquentation de la mine et que ce but avait été déguisé. Un peu d'honneteté était apprécié. Cela avait donc une grave conséquence : faire une refonte de la loi, car celle ci était finalement qu'une belle duperie. En revanche, l'annonce de pourcentages du Sieur Raithuge l'intrigua.

Sieur Raithuge, bonjour,

Je vous remercie de nous avoir fourni quelques pourcentages.

Vous annoncez 7% d'augmentation le dimanche, 43 à 44 % de fréquentation sur 10 jours. Mais avant cette loi, le taux de fréquentation était de combien? Et, quel est l'ensemble de référence?

De plus, je peux dire qu'entre hier et aujourd'hui il y a une augmentation de 7% le dimanche, avec ces chiffres :

lundi, 0 % de la population
mardi, 16 % de la population
mercredi, 10% de la population
jeudi 0 % de la population
vendredi 4 % de la population
samedi 2 % de la population
dimanche 9 % de la population
lundi 2%
mardi 0 %
marcredi 0%

SOIT UN TOTAL DE 43 % de la population fréquentent la mine sur 10 jours.

alors que s'il n'y avait pas cette loi cela aurait très bien pu êstre :

lundi, 0 % de la population
mardi, 10 % de la population
mercredi, 5 % de la population
jeudi 0 % de la population
vendredi 4 % de la population
samedi 2% de la population
dimanche 9 % de la population
lundi 2%
mardi 6 %
marcredi 5 %

SOIT UN TOTAL DE 43 % de la population fréquentent la mine sur 10 jours.

Donc on obtient les mêmes pourcentages, mais avec une meilleure répartition, sans la loi.

En suivant vostre raisonnement, la loi permet simplement d'avoir un pic de fréquentation le dimanche, au détriment des austres jours. Autrement dit, sans cette loi, il y aurait une meilleure répartition sur 10 jours.

Après, peut êstre que vos pourcentages signifiaient autre chose, mais voyez vous, moi des pourcentages venus du ciel, je n'y comprend rien. Et puis, on peut leur faire dire n'importe quoi, n'importe comment! Rien de tels que des chiffres, après, à nous de faire nos propres calculs.

Ensuite 7 % de 10 n'est pas la même chose que 7% de 50! Cela ne représente pas la même quantité, car l'ensemble de référence est différent.

Après, je suis ouverte aux explications, moi et les chiffres, ce n'est pas mon point fort, je n'ai point honte de le reconnaître.


Huna attendit tranquillement, cette fois ci intriguée par les chiffres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Archives] 8ème séance de l'assemblée du peuple
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Entrepôts des archives :: L'Assemblée du Peuple-
Sauter vers: