AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [RP] Espoire Zwyrowsky d'Amilly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ka Devirieux
Duc du Lyonnais-Dauphiné
avatar

Nombre de messages : 8197
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: [RP] Espoire Zwyrowsky d'Amilly   Jeu 5 Mai 2011 - 20:59


Citation :
Espoire Zwyrowsky d'Amilly


Titres de noblesse:
Baronne de Marsanne et par mariage Vicomtesse de Crots, Baronne de Saillans et Dame de Ribiers.

Récompenses:
* Baronnie de Marsanne (fief de mérite du Lyonnais-Dauphiné)
* Décorée de la Citation au dévouement pour la ville
* Décorée de la Croix de Saint-Georges

Fonctions occupées:
Pour le Royaume de France :
* Académicienne Royale de France (Octobre 1456 à Avril 1458)
* Maitre académique à l’Académie Royale de France
* Copiste académique à l’académie Royale de France
* Ambassadrice Royale de France auprès du SRING francophone (pendant un an et demi)
* Greffière à la cour d’Appel du Royaume
* Ancienne membre de l’Ordre Royale du Saint Esprit
* Ancienne Diplomate de l’Ordre du Saint Esprit
Pour le Lyonnais-Dauphiné :
* Bâtonnier du Lyonnais-Daupiné
* Avocate au barreau Dauphinois (Novembre 1455 à Avril 1458)
* Officier-Superieur de l'Ordre de Saint-Georges
* Croix et Officier de l’Ordre de Saint-Georges
* Chancelière du Lyonnais-Dauphiné (pendant 1 an et demi)
* Vice Chancelière du Lyonnais-Dauphiné (pendant 4 mois)
* Ambassadrice du Lyonnais-Dauphiné auprès du Périgord (durant 10 mois)
* Ambassadrice Plénipotentiaire auprès des ordres militaires
* Grand Officier de la prévôté (pendant 1 an et demi)
* Prévôt des maréchaux (durant deux mandats)
* Lieutenant de la maréchaussée de Dié (durant une année)
* Sergent de la maréchaussée de Dié (durant 3 mois)
* Bourgmestre de la ville de Dié (Juillet 1455 élu avec 52.9%)
* Tribun et conseillère municipale de la ville de Dié (durant 7 mois)
* Conseillère aux étudiants de la ville de Dié
* Rédactrice en chef de la Gazette Dauphinoise
* Membre du Comité des fêtes de la ville de Dié (Avril 1455 à Avril 1458)
* Responsable de l’association charité Dioise (Avril 1455 à Avril 1458)

Famille:
Epouse de Jean Zwyrowsky
Soeur jumelle de Bastien d'Amilly dict Sagaben
Mère de Thomas et Lætitia-Tempérance Zwyrowsky
Revenir en haut Aller en bas
Ka Devirieux
Duc du Lyonnais-Dauphiné
avatar

Nombre de messages : 8197
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: [RP] Espoire Zwyrowsky d'Amilly   Jeu 5 Mai 2011 - 21:00


Citation :

Biographie:
Espoire naquit le onzième jour du mois de mai de l’an de grâce 1438, au domaine de la famille d'Amilly au cours d’une nuit d’orage, comme on en voyait rarement à cette période de l’année.
Ses parents, Georges et Clémentine d’Amilly, avaient essayé pendant des années d’avoir des enfants, mais en vain. Alors, l’arrivée de cet être fût tel une bénédiction pour eux.

Après de longues heures d’atroces douleurs, et de cris qui n’en finissaient plus, Espoire put enfin voir le jour. Elle était un adorable petit bébé qui allait rendre le sourire à sa famille, son père n’hésita pas un instant sur son nom et l’appela "Espoire", en raison de son arrivée dans le monde, qui ramena l’espoir dans leurs vies. Surtout que quelques instants plus tard, un petit garçon naquit à son tour.
Malheureusement le bonheur ne dura pas, et la mère des deux petits mourut en couche.

Le père, Georges d’Amilly, ne supporta pas la perte de son épouse. Ce qui le plongea dans une colère tellement immense qu’il voulut tuer son fils, qu'il tenait pour responsable de la mort de son épouse.

La tante des jumeaux eut alors vent de ce que projetait de faire leurs père. C’est la peur au ventre et le cœur battant qu’elle s'en alla voir la nourrice et lui demanda de prendre avec elle l’enfant pour l'emmener loin du domaine. Elle lui confia de l’argent et un chapelet qu’elle voulait que le petit garçon conserve. Puis, elle regarda la nourrice et son neveu s’éloigner, priant que ce petit reste entre de bonnes mains.

Sans perdre de temps, la nourrice l’emmena voir une moine qui s'appelait Geoffroy dans un petit village non loin du domaine des Amilly; « Die » . Elle lui confia l'enfant, en lui demandant de le cacher.

Avant de partir, le moine lui demanda son nom. La nourrice n'hésita qu’un instant avant de dire :

- "Bastien, il s’appelle Bastien d’Amilly, mais personne ne doit le savoir."

Si la nourrice n’avait pas hésité sur le nom, c’est que la mère de ce petit bébé en avait tellement parlé, tout le monde savait que si un jour elle avait un garçon, elle l’appellerait Bastien.

Elle partit soulagée de savoir le petit garçon en sécurité et en donnant au moine un souvenir de sa famille qui était un chapelet que le petit garçon devait garder même s’il en ignorait l’origine
De son coté le moine décida de ne pas garder le garçon dans ce village ni même dans ce duché, il décida alors de partir en voyage pour la Normandie à Lisieux ou des amis pourraient l’élever et qui lui donneraient un autre nom.

Espoire de son coté avait grandi avec son père en ignorant tout de ce qui c’était passé, en pensant que sa mère était morte en tombant de cheval comme le lui avait raconté son père.
Et malgré cela, elle eut une enfance heureuse au coté de son père qui pour lui était la personne la plus importante au monde.

Les années passèrent, et Espoire qui s’était installée à Die commença à ressentir l’envie de s’impliquer dans la communauté Dioise. Elle désirait tant s’investir dans sa ville, son duché et son Royaume, qu'elle fût tout d'abord sergent de la prévôté, puis maire de sa ville, passant ensuite par plusieurs postes au conseil ducal au travers du parti "APD", elle finit par être nommée Chancelière de son duché et ambassadrice Royale de France…
Ce qu’elle a vécu entre temps, elle ne l’oublierait jamais, Espoire avait rencontré des amies qu'elles considéraient comme de véritables sœurs, leurs liens étaient si forts qu'elles se promirent de demeurer unies pour le restant de leurs jours. Jusqu'ici sa vie était calme et paisible mais tout bascula au début de l’année 1456 lorsqu'elle apprit qu’elle avait un frère jumeau à la mort de sa tante Jeanne, qui citait dans son testament les deux noms d' « Espoire d’Amilly» et de son frère «Bastien d’Amilly». L’héritage était un chapelet pour Espoire, et un coffret de pierreries pour Bastien.

Espoire fut surprise en apprenant cela, et décida d’aller en parler à son père. Qui, se rappelant cette période, réagit de façon inattendue. Ne disant alors aucune mot à sa fille, il partit à toute vitesse sur son destrier. Ce fut la dernière fois qu’ Espoire vit son père. Son père.... l’être le plus cher à ses yeux! Celui qui l’avait élevée, lui tournait maintenant le dos pour partir loin d’elle. Voilà la dernière image qu’elle avait pu garder de lui. Car un incident terrible arriva, comble de l’ironie... son père mourut de la même manière qu’il avait conté à Espoire la mort de sa mère…

Les jours et les semaines passèrent. Suite à la mort de son père, quand Espoire décida de mettre de l’ordre dans les affaires de celui-ci, elle y trouva deux actes de naissance, l’un à son nom et l’autre avec le nom de Bastien.
C’est les yeux pleins de larmes qu’elle se rendit à l’évidence, elle avait bel et bien un frère. C’était la seule famille proche qui lui restait.

Elle décida de partir à sa recherche, et commença par aller voir le personnel du domaine à l’époque de leur naissance. C’est ainsi qu’elle apprit de la nourrice la mort de sa mère en couche et que son frère avait été confié à un moine du village de Die.

Ses recherches ne purent lui apprendre plus que cela, mais Espoire ne perdit pas espoir.

Quelque temps après, Sagaben, dont elle avait pris soin à son arrivée à Die, lui demanda d’être sa marraine. Et c’est avec joie qu’elle accepta. Le jour du baptême, elle demeura troublée tout au long de la cérémonie, à cause du chapelet que le jeune homme avait dans les mains. Identique à celui que sa tante lui avait légué.

Après la cérémonie, elle alla le voir pour lui en parler. Elle lui raconta son histoire, les actes de naissance qu’elle avait trouvés , et du chapelet qu’elle détenait.
La nourrice leur expliqua en suite qu’elle avait jadis confié au petit garçon le chapelet dans l’espoir d’une reconnaissance future.

C’est ainsi que les jumeaux furent réunis à nouveau.

Sa vie était à nouveau stable, elle continuait de travailler, et de se dévouer chaque jour pour sa ville, son duché, son royaume et avant tout pour ses proches. Elle eut ainsi le bonheur de devenir la marraine de Léane Rouvray, fille de ses plus vieux amis, acceptant par ce geste de lier leur deux familles. Lien qu'elle renforça en offrant à Axel d'Irissari de devenir sa vassale au même titre que la jeune Plume de Fairdown qu'elle avait prise sous son aile et dont elle s'était employée à parfaire l'éducation.
La vie cependant lui apprit que rien n'était stable en ce monde, une guerre éclata en France, et nombreux furent les Lyonnais-Dauphinois envoyés en Bretagne en renfort, ou qui prirent l’initiative d’y aller pour la grandeur du duché, et du Royaume.
Après ce départ, une absence se fit sentir, un manque, l’envie d’être avec lui…il aurait fallu qu’une guerre éclate et l’emmène loin d’elle pour se rendre compte de l’amour qu’elle avait pour cet homme.

Les jours passaient, le peu de nouvelles qu’elle avait ne la rassuraient pas, mais son nom lui rappelait toujours qu’il ne fallait jamais renoncer, qu’il ne fallait jamais désespérer…qu’il y a toujours une lueur d’espoir.
Et cette lueur lui est apparue sous la forme d’une missive, une missive envoyée par celui à qui elle n’avait de cesse de penser depuis des jours et des jours…
Il allait bien, elle lui manquait, il l’aimait aussi…Aurait-elle jamais pu croire qu’une lettre pouvait à ce point rendre heureux une personne? Mais c’était le cas.

Et voilà qu’elle lui répondait, et les lettres ne cessèrent d’être envoyées jusqu’au jour de son retour, jour qu’elle avait attendu pendant des mois, jour qu’elle n’oublierait jamais. Puis vint le jour où il lui demanda de devenir son épouse, et enfin celui où elle et Jean Zwyrowsky furent unis à tout jamais devant le très haut, leurs familles et leurs amis.
Les mois passèrent et le 3 Avril de l'an de grâce 1457, Espoire mit au monde son premier enfant, Thomas, un vrai petit ange, après avoir été une épouse comblée, la voilà désormais une mère comblée.

Par la suite, Espoire mit au monde Lætitia-Tempérance une petite fille qui la comblerait une fois de plus de joie.
Malheureusement, la grossesse apporterait des complications et tout comme sa mère avant elle, la Vicomtesse de Crots trouva la mort suite à son accouchement, mettant fin à son dévouement sans faille pour le Royaume, son Duché, sa famille et ses proches.
Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Espoire Zwyrowsky d'Amilly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Panthéon-
Sauter vers: