AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Coeur brisé et crane fendu..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bonissima

avatar

Nombre de messages : 5564
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Coeur brisé et crane fendu..   Lun 5 Déc 2011 - 7:00

[Taverne municipale deValence]

Une nouvelle venait de tomber, une nouvelle plus ou moins grave selon comment on voit les choses.
Pour certain, une nouvelle vie commence et pour d'autre rien ne change.

La nouvelle tomba ce 4ème jour de Décembre, la séparation d'un couple, la fissure entre de coeur qui s'aimaient jadis mais qui aujour'dui on besoin de s'éloigner.
Boni avait appris la nouvelle de Svet, elle avait accepté son choix, étant son amie elle n'avait pas à juger ses actes, elle était là pour la soutenir. Car les sentiments ne se controle pas..
Après une longue discution avec Svet, Boni décida d'aller voir Light pour essayer de remonter son morale et sa fierté.
Après une heure à essayer de le persuader de ne pas faire une grosse bétise que le Très Haut ne lui pardonnerait jamais, elle réussi à le trainer en taverne pour lui faire oublié son chagrin à travers l'alcool..

Après avoir essuyer une bon litre de larme Light commençait à se sentir mieux, Boni en tant que médiatrice avait fait du bon boulot..
Mais c'est la qu'il reçu une lettre de Svet, il commença à la lire à voix haute puis à se taire dans le silence.
Boni ne savait plus trop quoi faire pour lui faire remonter la pente.. alors elle lui proposa de reboire un petit coup pour le morale..

Après quelque bouteilles vies, Light partit en courant dans la cuisine de la taverne, Boni inquiéte le suivit au cas ou il ferait une grosse bétise..
Dans son chagrin, sa peine et son ivresse il attrapa un couteau et commence à se menacer de se le planter en plein coeur..
C'est là que Boni attrapa son épée, la saisie par le haut du manche et elle lui donna un coup avec le bout du manche en plein milieu du front.. Boni se sentait mal mais il fallait bien faire quelque chose..

Entre temps Hermance les avait rejoint, il l'aida à le transporter jusqu'à l'hospital.. Le crane ouvert et saignant de Light faisait peur à voir.. Boni espérait de tout coeur qu'il survivra physiquement, tant que sentimentalement..




[A l'hospital]

Ils arrivaient enfin à l'hospital après une nuit de marche.. Boni est se présenta à l'accueil d"ou elle hurla pour avoir de l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Lightwarrior

avatar

Nombre de messages : 12658
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 07/11/2007

MessageSujet: Re: Coeur brisé et crane fendu..   Lun 5 Déc 2011 - 19:26

Quelle journée... Jamais il n'aurait pu penser à une telle journée. Une journée de folie pour un homme fou d'amour devenu fou tout court. Encouragé à boire, cela ne l'aura pas vraiment aider... Tout est de sa faute. Il en est persuadé et se persuade qu'Aristote est contre lui. Jamais il ne pourra vivre en paix. Il n'arretait pas de dire à Bonissima que jamais il ne s'en remettrait. Qu'il devait mettre fin à ses souffrances, disparaitre comme il le disait. Il voulait s'euthanasier. Mettre fin à ses souffrances que jamais il ne remonterait. Le shéma serait toujours le même. Il replongerait dans l'alcoolisme en s'y enfoncant de plus en plus. Il était toujours amoureux lui... Elle non. Il ne s'y ferait jamais, il n'avait pas d'autre remède.
Il devenait fou... Incontrolable... Méconnaissable. Boni avait passé l'après midi et toute la soirée avec lui. Non pas à le consoler en premier lieu mais à le surveiller. Entre le feu, les bouteilles, les couteaux, le Rhône... Beaucoup de façon de mettre fin à ses jours. Heureusement qu'il avait des amis sinon...

En taverne, la tête écrasée contre le comptoir, en versant toutes les larmes de son corps pendant toute une après midi et une soirée, il reflechissait à la façon d'échapper à la surveillance de Bonissima et pouvoir assouvrir ce dont il aspirait suite à sa terrible tristesse. Plusieurs tentatives manquées jusqu'à la reception d'un pigeon... Un pigeon que sa femme -puisque légalement elle était encore sa femme- lui avait écrit pour expliquer l'inexplicable. Cela créa des larmes, toujours des larmes, encore plus de larmes.
L'Amour était vraiment quelque chose d'inexplication, une chose qu'il n'arriverait jamais à cerner. Il le vivait l'amour mais il n'y comprennait à vrai dire pas grand chose... Tout était de sa faute. Voilà ce qu'il comprennait.
Il allait lui repondre. Il se devait de lui répondre. Elle souffrait, il l'aimait... Elle ne l'aimait plus, il souffrait. Boni le disait, ils devaient clarifier la situation.
Il écrivit sur le parchemin d'une main tremblante et laissa quelques traces de larmes sur le papier :


Citation :
Svet,

Comment veux tu que je réagisse à cette nouvelle? J'en pleure, je me vide de mes larmes. Ma vie vient de perdre tout sens.
Crois moi, tu m'as rendu l'homme le plus heureux du monde... Maintenant, je suis le plus malheureux. Tu m'as détruit et pourtant... Je n'arrive pas à t'en vouloir...

Je ne pourrai jamais retrouvé une autre personne... Je ne peux imaginer ma vie seul et surtout sans toi... Tu étais toujours là pour me remettre dans le droit chemin. Je vais être seul, livré à moi même. Cette idée m'insupporte.

Je ne peux vivre sans toi près de moi. J'en souffre trop et souffrirai trop. Je suis aussi un fardeau pour toi maintenant que tu veux vivre ta vie avec un autre homme. Je vais mettre fin à mes souffrances et à mon agonie. Je vais mettre fin à ta culpabilité.
Ne te sens pas coupable de ce que je vais faire. Je le mérite.

Légalement, tu seras une seconde fois veuve... Gardes donc de moi ce que tu jugeras utile, le reste, donne le à la mairie qui le redistribuera aux plus nécéssiteux.



Nous ne nous reverrons plus jamais puisque je cours droit en Enfer. Vis heureuse, c'est tout ce que je te demande.

Avec toute ma bienveillance,

Light

La lettre écrite, il allait pouvoir l'envoyer mais... l'occasion était trop belle... Boni était en pleine conversation avec d'autres hommes. Il n'avait plus qu'à disparaitre et agir rapidement. Svet n'aurait donc la lettre qu'après sa mort quand Boni s'appercevrait qu'il avait écrit quelque chose.
L'alcool et la souffrance ne font vraiment pas bon ménage et cela se vit rapidement. Dans la cuisine de la taverne, il s'empara d'un couteau. Il n'avait plus grand chose à faire maintenant pour s'euthanasier. C'était sans compter sur Boni qui l'avait suivi. Il regarda le couteau, puis Boni, puis le couteau, puis Boni, puis le couteau et là... D'un coup, il ne sut vraiment comment, il tomba raide en criant. A ce moment, il devint inconscient. Mais son inconscience n'était pas de tout repos.
Le maire au coeur brisé et au crâne fracassé eut tantôt des rêves, tantôt des cauchemars. Des cauchemars? Sa femme qui la quittait pour un autre... Le cauchemar n'était qu'une pure réalité.
Revenir en haut Aller en bas
jay64

avatar

Nombre de messages : 1935
Age : 27
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Coeur brisé et crane fendu..   Lun 5 Déc 2011 - 20:46

Hermance avait fini de correspondre avec les gens de Serves, il faisait ses derniers préparatif pour son départ de Valence. Pour ce changer les idées, il avait décidé de passer du bon temps en taverne, croiser de jolie minois, vider des tonneaux et casser quelques verres.

Il entra dans la taverne de la mairie, là il croisé du beau monde, que des Valentinois, et un breton qui c'était perdu. Il prit par à la discussion, sans faire attention à l’état de Tristan. Il avait bien vu cependant qu'il n’était pas dans son état.

Le sénéchal vida une chope, puis deux, tous en discutant de son voyage, Tristan se dirigea vers la cuisine, suivie de très près par Bonissima. Ils parlaient tous deux a voix hautes, très haute, trop haute. Cela intrigua Hermance qui se dirigea à son tour dans la cuisine. C'est là qu'il vu Tristan le couteau pointé vers son ventre, et Bonissima lui donnait un coup sur la tête.


Je sais pas ce qu'il se passe mais faut qu'il voit un médicastre.

Il vit le regard de Bonissima au vu du sang qui coulé sur le sol.

Tant que tous ce qui est dedans n'est pas dehors, on peut faicre quelque chose, mais faut pas tarder !

Hermance prit soins de lui mettre un tissu sur la plaie, et il demanda à Bonissima de poser la mains dessus le temps qu'Hermance le porte jusqu'à une charrette.

Cette nuit fut longue, et ne pris fin qu'une fois arrivée à l'hopital.
Revenir en haut Aller en bas
bonissima

avatar

Nombre de messages : 5564
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 05/11/2010

MessageSujet: Re: Coeur brisé et crane fendu..   Mar 6 Déc 2011 - 6:33

Boni commençait à devenir pale à cause de la peur.. La peur d'avoir aider un ami de la mauvaise manière..
De l'avoir envoyé à l'hospital et peut être même à Aristote..

Ils étaient donc à l'hospital, Hermance portait le bléssé et Boni tentait de trouver un médécin..


Il y a quelqu'un ? Il nous faut de l'aide !!
Il nous faut un médécin, une infimière, enfin quelqu'un avec un minimum de connaissance en médication.. s'il vous plait !


Boni n'en pouvais plus de l'attente, de tout ce sang qui coulé entre ses mains.. il fallait faire quelque chose, mais quoi..
Elle regardait Hermance, la peur au ventre, lui qui a connu de la guerre, il a du en voir des bléssés sans doute sera t'il la réconforté sur la gravité de celle de Light..


Dis Hermance.. Tu crois que c'est grave ? Il va s'en sortir, hein ? Dis moi qu'il va s'en sortir, sinon je me le pardonnerai jamais..
Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau

avatar

Nombre de messages : 11971
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Coeur brisé et crane fendu..   Mer 7 Déc 2011 - 11:21

C'était un début d'hiver qui commençait calmement.
Pas encore d'épidémies déclarées, de refroidissements à soigner.
Seuls quelques gueux affamés venaient quémander un bol de soupe.
La vie était dure en cet hiver de 59 et de plus en plus de malheureux se pressaient à l'hopital au point qu'elle avait ouvert une salle
spécialement pour que ces pauvres bougres puissent profiter, l'espace d'une nuit, d'un peu de la chaleur des lieux.

C'est là, qu'elle déambulait ce matin, entre les rangées de couches de son, alignées à même le sol, distribuant quelques quignons de pain.
C'est alors que des éclats de voix dans le couloir, vinrent interrompre sa distribution.
Fronçant des sourcils interrogateurs, elle confia la panière à la fille de salle et gagna la réception.


Hola, qu'est ce donc ce raffut? demanda t'elle en accélérant le pas.

Mais une fois sur place, elle eut tôt fait de prendre conscience de la situation.
Les mains et la tête ensanglantées de Boni et du blondinet, comme elle aimait l'appeler, ne laissaient aucun doute.


Et bien ! vous êtes tombés sur un cochon enragé pour vous avoir mis dans cet état ou quoi donc?

Allez, tout le monde en salle de soins, vous m' expliquerez en route.

Revenir en haut Aller en bas
 
Coeur brisé et crane fendu..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Hospital du Pont du Rhône :: Hall d'entrée-
Sauter vers: