AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une lettre de Provence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LedZeppelin



Nombre de messages : 5041
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Une lettre de Provence   Mer 2 Jan 2013 - 23:43

Dies Iræ - Jours de colère

Citation :
A qui de droit à la Faculté de Médecine de Lyon ou aux autorités du Lyonnais Dauphiné

Salut, Paix et Prospérité en ce début d'année 1461

Je me nomme LedZeppelin de Villareal, Comtesse de Saint Rémy de Provence et dona de Mondragon, je m'apprêtais à rejoindre le Lyonnais Dauphiné pour m'y établir avec quelques amis quand je fus atteinte de la maladie qui sévit en Provence. Guérie depuis 3 jours j'attend un remède curatif qui risque de se faire attendre longtemps malheureusement.

J'ai pensé réunir quelques informations qui pourront ou pas vous être utiles. Tirez-en ce que vous pourrez. Je suis très inquiète de ce qui va se passer les jours prochains et j'espère que vous arriverez à limiter le fléau.

J'ai saucissonné en plusieurs chapitres. Si vous avez des questions, posez-les je transmettrais si vous voulez.

- 1er : (la maladie) je vous signale les symptômes que nous avons eus, seuls diffèrent les durées des 2 phases. Je vous mets ce que j'ai noté pour moi.
Citation :
maladie apparue le 24 décembre 1460, veille de la Saint Noël
1er jour : Santé : La douleur irradie dans tout votre organisme
2ème jour : Santé : La douleur irradie dans tout votre organisme
3ème jour : Santé : Votre front vous brûle
4ème jour : Santé : Votre front vous brûle
5ème jour : Santé : Votre front vous brûle
6ème jour et ensuite : Vous vous sentez solide comme un roc.

Travail : tous les jours. Vomissement que 1 seule fois, pas noté le jour, mais vers le milieu de la maladie. J'ai mangé 5 points de faim ce jour-là et j'ai toujours mangé de mon inventaire.

Si ils ne peuvent pas travailler, qu'ils essayent plus tard dans la journée. En génértal cela fonctionne. Parfois ils vomiront et devront manger 1 ou 2 points de faim en plus. Mieux vaux garder la forme je pense durant la maladie (paradoxal comme phrase^^)


- 2ème : (la presse)Vous pourrez trouver des informations déja dans l'article qui est passé à la KAP que vous n'avez pas de manière directe mais que vous pouvez trouver (sous l'onglet Sacrum Romanorum ....) il est du 29 décembre et intitulé "La Provence face à un terrible défi" c'est une interview de la rectrice de l'université d'Aix en Provence et médecin. Un autre article est en cours pour dans moins de 48 heures.

- 3ème (l'information) Nous avons eu des scènes de panique dans les halles, des villageois surtout ceux qui sont habituellement peu présents venant insulter les médecins en taverne, des messages (messages déroulants) les accusant d'être des voleurs car les gens paient les consultations mais ne sont pas soignés. Préparez-vous à cela déja avant si vous le pouvez. Imaginez déja des messages d'informations et informez les maires surtout qui vont être souvent sollicités comme les médecins sans avoir forcément autant d'informations qu'eux.

- 4ème (la recherche) pour le moment très peu de choses. Elle ne sait même pas identifier la maladie. La code Hildegarde ne donne que des courbes. Notre rectrice a découvert ce matin une des matières manquantes, la physiologie. Tous nos érudits (les plus gros) font des recherches aléatoires dans ce but. Il y en a donc 5 en tout à découvrir. Le 7 aura lieu à Belrupt une grande réunion sur le sujet. Une salle au château d'Aix est ouverte pour ceux désirant aider ou s'informer, c'est dans cette salle, à la faculté de médecine d'Aix en Provence.

- 5ème (les remèdes) C'est la catastrophe. On a découvert les effets de certaines simples, il en manque encore 3 ou 4 qui manquent mais ce ne sont que pour faire des potions qui soulagent les symptômes, dans le fond pas très utiles pour le moment les symptômes n'étant pas très invalidants. Nos médecins ne parviennent pas à faire des mélanges et nous pensons qu'il s'agit d'un souci hors de notre portée (bug). Certtains soucis de ce type ont été corrigés depuis le premier jour mais il en reste encore. Donc la grande chasse est la potion curative. Les pavots sont rares est recherchés pour les consultations avancées, gardez-les bien.

- 6ème : (la contagion) Je voulais vous prévenir d'une chose absolument essentielle : les malades n'ayant plus de symptômes resteront toujours contagieux tant qu'ils n'ont pas pris de potions curatives. Mes amis et moi sommes désormais guéris mais nous ne prendrons la route que lorsque nous ne serons plus contagieux ou alors ..... que le pire vous arrive aussi.
Les villes touchées en Provence le furent à quelque chose comme 9 habitants sur 10. J'ai reçu des nouvelles qu'une 3ème ville est atteinte (Brignoles). Aucune mesure sanitaire n'est prise contre la contagion donc cela va vous arriver très vite je le crains.
Une de mes amie de Valence, actuellement à Aix en Provence avec moi, est atteinte et souhaite rentrer, je tenterais de la convaincre d'attendre avec moi la guérison complète. Il s'agit de May Baccard. Sinon je l'infome de ce qui suit sans fautes.
Pour les gens qui ne peuvent ou ne veulent pas attendre et qui sont encore contagieux,, voici ce qu'ils doivent absolument faire :
- ne pas fréquenter le marché ou alors le moins possible et à des heures ou il n'y a presque personne,
- ne surtout pas fréquenter une taverne avec des non malades et le pire de tout :
- ne pas incorporer une armée.
Là ou ces conseils peuvent servir c'est, bien entendu dans le cas ou vous seriez peu ou pas touchés.
L'épidémie est tombée sur la Provence comme la foudre et les autorités n'ont pas su ou pu prendre des mesures d'isolement des 2 premières villes atteintes.

- 7ème (pour les malades) qu'ils consultent cela fera avancer vos expériences mais précisez chaque fois que vous n'avez pas de remède permettant une guérison, sinon ils vous traiteront d'escrocs. Sinon mêmes conseils que cités avant pour les gens guéris et encore contagieux.

- 8ème (pour les bien portants) Je viens de parler avec une de mes amie qui va en taverne tous les jours et de toutes les personnes de ma connaissance, elle est et reste la seule depuis 12 jours d'épidémie à ne pas être atteinte. Je l'ai interrogée et les seules choses qui en ressortent c'est qu'elle va aux mines tous les jours ou elle ne cultive pas son maïs qu'elle mange. Donc exercice physique ? mais je pense surtout au fait qu'elle ne va jamais au marché. Le marché est réputé pour transmettre la contagion. Est-ce celaà ?

Mais je crains que par exemple conseiller d'éviter les tavernes aient des effets néfastes encore pire. A vous de jouer, en espérant que tout se passe au mieux pour tous et que Dieu vous aie en Sa Sainte Garde !.

Salutations cordiales !
Revenir en haut Aller en bas
 
Une lettre de Provence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une lettre au Commandant Alurn, adressée à toute la garde...
» [Bionicle] 1 lettre = 1 Bionicle : Partie 3
» Lettre en faveur des restes écarlates
» *lettre simple, à écriture rouge sang sur fond noir* Chers Gardes.
» Ouf!! - Le 16.XII.1456 - R - TOP (Lettre du maire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 3 - Couvent des Cordeliers - Université de Lyon :: Faculté de Médecine-
Sauter vers: