AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Estrade de Félix-Auguste de Chéroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elisa de Malemort



Nombre de messages : 3086
Localisation IG : Valence, Lyonnais et Dauphiné
Date d'inscription : 03/01/2013

MessageSujet: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Ven 21 Juin 2013 - 20:08

La campagne venait tout juste de débuter et voilà que la Malemort était déjà solliciter pour accueillir les candidats au trône. Quelques ordres à des valets et voilà les ouvriers et charpentiers qui s'étaient attelé à la tâche pour construire des estrades solides pour chaque candidat désirant présenter ses idées aux lyonnais dauphinois.
Revenir en haut Aller en bas
Felix Auguste



Nombre de messages : 5
Localisation IG : Auch
Date d'inscription : 21/06/2013

MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Ven 21 Juin 2013 - 21:31

Mantel ajusté, coiffure ordonnée et dégaine appuyée. C'est ainsi que le Chéroy se présentait habituellement à ses interlocuteurs.
Désirant laisser un sentiment d'élégance, de volupté et de raffinement, soigner son apparence était primordial. Enfin, outre les frusques, il était présent pour toute autre chose. Place aux discussions, maintenant.


-« Messires, mesdames, mes hommages ! Je vous remercie de m'accueillir ici-même aujourd'hui, et me donner l'honneur de pouvoir présenter mes desseins pour l'avenir du Royaume... Pour être honnête, je n'aime point tourner en rond en mondanités
inutiles, la situation du Royaume est actuellement bien trop péril pour perdre mon temps avec ça. Donc je vais rapidement vous exposer mes idées présentes dans mon programme. Il ne stipule pas tout, mais il prend en compte les nécessités importants actuelles de notre Royaume. C'est pourquoi je suis là aujourd'hui :

Répondre à vos questions, vous éclairer sur des points qui vous paraîtraient peut-être flous, et bien évidemment établir un lien qui, je l'espère, s'instaurera tout seul entre gens soucieux de l'avenir de notre nation. »


Main dans une besace, et en sortit un vélin scellé. Il le déroula.

-« Voici mon programme, pour ceux qui ne l'auraient pas encore lu. »

Citation :
Si le Roy est censé représenter l'autorité suprême du Royaume, et posséder le pouvoir de toutes décisions finales, il n'a pas à l'exercer à contre-chemin des intérêts de ses sujets. Les dernières destinés malheureuses qu’a connu le Royaume sont dues à ce manque d’écoute des précédents monarques. Préférant servir leurs propres desseins plutôt que servir les réels besoin d’un Royaume sombrant dans des conflits incessants et à l’intervalle pratiquement régulière depuis maintenant deux années.

Cette disposition du Roy et des nécessités urgentes, se doit d’être présente pour un véritable Royaume de France, fort de son intégrité, sans distinction entre les provinces vassales et le Domaine Royal. Elle doit être optimale. Les abus de pouvoir, la corruption, les diverses conciliations entre certains individus désireux de conserver leur acquis, sur le dos de contributeurs potentiellement plus compétents se doivent d’être tout simplement éradiquées.

C’est ce Roy, à l’écoute, disponible, conscient des détresses de ses provinces, de ses sujets, que je désire incarner. C’est pourquoi je propose des mesures fortes, réalistes, favorables à la reconstruction, et bénéfique non pas à une partie du Royaume, mais bien en sa totalité.

- /! La paix. /!

La guerre civile ayant frappé le Royaume ces derniers mois repose sur des casus-belli très aberrants, dans le sens où la situation critique que l’on connaît aujourd’hui aurait pu être évitée par des négociations bilatérales. Ces dernières ont été prises bien trop à la légère, et le manque de communications directes a eu raison de ces fâcheux événements. C’est ainsi qu’il faut, à la manière des mauvaises herbes, attaquer les soucis à la racine. Le précédent monarque a poursuivi bien trop loin sa démence. Cela comporte donc en la :

- Reconnaissance de la caducité des décisions du Feu Roy Eusaias en matière religieuse, et naturellement de faire en sorte de rétablir les évêques aristotéliciens dans les quelques cathédrales qui leur ont été prises.

- De donner une véritable consistance légale, par le biais de la Charte Royale, au Sacre Royal. Le Roy est le garant de l’intégrité de l’Eglise Aristotélicienne en le Royaume de France, il n’a pas à s’en détourner.

- D’engager des discussions avec Rome sur la création d’un nouveau concordat royal, prenant en compte les derniers événements, et pouvant être bénéfique pour tous. ; même si Le Roy est lié à l’Eglise Aristotélicienne, ce dernier a évidemment une responsabilité vis-à-vis de TOUS ses sujets.

- Engagement de discussions sur des bases saines avec toutes les provinces ayant fait sécessions au Royaume.

- /! Finances. /!

Aujourd’hui, la Couronne croule sous les diverses dettes dues aux conflits ayant frappé le Royaume ces dernières années. Cela doit cesser, et passera pas l’instauration de plusieurs actions :

- Placer clairement la responsabilité de la Couronne dans les dettes qu'elle a vis à vis des provinces et qui les mettent en difficulté, par l’engagement de réelles discussions. Pour être réaliste, les montants sont bien trop astronomiques pour être réglés en un règne, c’est en ce sens qu’il faut mettre en place les plans de remboursement dès maintenant. Des projets seront mis dès le début du règne.

- Ces dettes s’accumulent de règne en règne, elles deviennent toujours plus rudes à payer. Elles commencent à peser bien lourd dans la confiance que les provinces ont envers la Couronne, et aujourd’hui, le seul lien de vassalité ne suffit plus à justifier. Cela passe donc par la fin du Ban Royal dès le début du règne, afin de montrer une réelle conviction à l’instauration d’une paix stable et durable en le Royaume.

- /! Réorganisation du système politique Royal. /!

Aujourd’hui, l’organisation du Royaume repose sur des complexités réelles auquel il faut faire face. Notamment sur le faible pouvoir donné aux provinces sur la gouvernance du Royaume au profit de chambres parallèles comme le Collège de la Pairie. La chambre d’Eunomie répond à ces critères. C’est une des rares instaurations intéressantes du précédent Roy. C’est en ce sens que plusieurs aménagements ont été perçus, afin d’insuffler du vrai changement dans la politique royale. Ces derniers répondants à un désir de rester dans une optique d'affirmation de l'accroissement des pouvoirs provinciaux et leur implication dans la politique du royaume. Ainsi, une vraie consistance sera donnée au conseil des feudataires, notamment :

- Le vote des lois, une fois que la chambre d'Eunomie les aura élaboré avec le simple aval du roy.

- Le pouvoir de votations sur des réformes, des sujets faisant partie intégrante de l’actualité du Royaume, notamment sur une régence à valider. Avec, toujours, l’aval du Roy.

- Le règlement des différends entre la Couronne et les provinces.

- L’accès au Conseil des Feudataires ne sera délivré qu’aux feudataires, au Roy, au Dauphin, aux Gouverneurs (voir plus bas), le Premier Secrétaire d’Etat, le Roy d'Armes, le Connétable et le Président de la chambre d'Eunomie.

- l'application des statuts du Royaume, de la « Charte Royale ».

- Remise en place d’une « Salle des doléances » : Il est bien connu qu'on réfléchit mieux à plusieurs et qu'on ne voit pas nécessairement les problèmes du haut de notre tour. Ainsi, il serait possible de mandater les Secrétaires d’Etats, de partir en quête des idées et avis du peuple. Pour améliorer le royaume et ses institutions. Ainsi, en ce sens, l’instauration d’une commission chargée de transmettre ces doléances auprès d’organes tel que la Pairie, afin de lancer des réflexion sur les lacunes des différents textes de lois existants.

La pairie, elle, se doit d’être également réformée de par les précédentes mesures proposées. Elle ne peut exercer une fonction de contre-pouvoir au Roy, de par le serment qui la lie à ce dernier. Avec une révision de ses véritables rôles, notamment :

- La préparation et rédaction des textes y afférents pour soumission à l'approbation des provinces et du Roy.

- De son devoir initial, celui de conseil privilégié du Roy. La pairie sera placée en pouvoir de proposition des réformes.

- Restauration, dans un soucis d'équité, du droit aux provinces de disposer d'un pair les représentant à la pairie.

- /! Hérauderie /!

- Lancement de révision de réformes complètes de la hérauderie, destruction du codex Levan pour revenir à de véritables valeurs héraldiques et féodales.

- Possibilité, pour les ost provinciaux, sous limite de nombre, à posséder des rangs de chevalier.

- /! Création d’un rôle de Représentant Royal Régional / !

La gérance d’un Royaume est chronophage et difficile pour un seul homme. Dans la conjoncture actuelle du Royaume, nous avons une France d'Oc exigeant plus de liberté, et une France d’oïl dont les attentes varient selon les régnants. Dans cette optique de disposition optimale du pouvoir royal dans les provinces que je désire mettre en place, nommer des représentants royaux serait un bon moyen de garantir une écoute optimale des attentes des provinces et des sujets. Ainsi, deux gouverneurs, responsabilisés chacun par une zone délimitée du Royaume (La France d’oïl, et la France d'Oc) pourraient occuper cette tâche, ne rendant des comptes qu’uniquement au Roy et agiront sur sa seule approbation. Ainsi, le Roy pourra veiller directement sur le Domaine Royal, ce qui sera largement faisable vis-à-vis des affaires courantes. Le Dauphin pourra aider dans l’application des programmes, et les deux gouverneurs, des problèmes afférant à leur zone définie. Cela garantit plus de présence, et plus d’écoute de la part de la Couronne. La nomination de ces gouverneurs peut se faire sur avis du conseil des feudataires, afin d’exercer une certaine unanimité des représentants auprès des provinces en question. Les gouverneurs seront natifs des zones stipulées uniquement. On a toujours le sentiment de mieux se faire écouter par les siens.

- Cela pousserait donc sur la création d’une quatrième chambre, qui ferait office de gouvernement central de la Couronne, comprenant : Le Roy, les Gouverneurs et le Dauphin.

- /! Justice /!

Il est connu combien la rédaction d’un coutumier peut-être difficile et engendrer diverses incompréhensions. Le rôle de la cour d’appel n’est pas de s’insérer dans les orientations législatives des provinces. Cela nuirait simplement à son impartialité vis-à-vis du traitement des plaintes. Une idée très intéressante proposée par Sa Grandeur Icie de Plantagenêt, fut d’entreprendre la création d’un « Collège judiciaire », étendant le rôle de la Cour d’Appel à une disposition de conseils et échanges pouvant être apportés. Cela se résumait ainsi :

« Ce « Collège Judiciaire » réunira au sein de la Grande Chancellerie de France: membres de la Cour d’appel, avocats et représentants judiciaires des différentes Provinces du Royaume de France.
Il aura pour mission, entre autre :
* Etude et instauration de CA décentralisées par régions.
* Formations éventuelles, sur demande, des instances judiciaires provinciales »

Proposition très intéressante dans l’optique de l’élargissement des pouvoirs des provinces, avec une réelle possibilité pour eux d’instaurer des contre-pouvoirs judiciaires régionaux, tout en étant sous le joug d’un collège qui se voudrait objectif.

Pour un nouvel avenir, se voulant bénéfique pour tous, concrétisant enfin attentes et espoirs, faîtes le bon choix !
Revenir en haut Aller en bas
Lightwarrior



Nombre de messages : 12592
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 07/11/2007

MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Sam 22 Juin 2013 - 16:44

Le Prévôt mais aussi Secrétaire d'Etat s'intéressait de près aux élections royales. Il suivrait donc chaque débat. Un nouveau candidat arriva et la première chose qui interrogea le Valentinois était de savoir qui était cette personne. Après avoir demandé autour de lui s'il s'était présenté et si Tristan n'avait pas entendu son nom, il s'avérait qu'il ne savait pas de qui il s'agissait. 


Excusez moi messire... Tristan Macdonald, Prévôt mais aussi Secrétaire d'Etat... Ma première question peut paraître étrange mais... Qui êtes vous?

Il rougit un peu, gêné de poser la question.


Sinon, j'aurai une question à propos de votre idée sur les représentants Royaux. Ne croyez vous pas que cela empiétera sur le travail des chefs de cabinet du Secrétariat d'Etat? Ceci ne serait pas la fin de cette office? 
Le Secrétaire d'Etat n'est pas déjà censé remplir cette tâche? 
De plus, le Lyonnais-Dauphiné n'est ni dans la région d'Oc, ni dans la région d'Oïl. Comment serait-il représenté? 
Revenir en haut Aller en bas
Felix Auguste



Nombre de messages : 5
Localisation IG : Auch
Date d'inscription : 21/06/2013

MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Sam 22 Juin 2013 - 17:23

-« Oh oui, Pardonnez-moi messire, la beauté du fier Lyonnais-Dauphiné m'a très certainement subjuguée à m'en faire oublier mes manières. Esquisse un sourire habile. Je suis Félix-Auguste de Chéroy, candidat, comme vous avez pu l'apercevoir, au trône royal. Et j'ai tenu à être présent ici, pour présenter mes desseins pour le Royaume. »

Hochant la tête, prêtant l'oreille aux interrogations du Sir.

-« Bien déjà, je pense que vous vous êtes égaré par rapport au rôle même de ces gouverneurs, que je compte instaurer. En effet, leur tâche est toute autre que celle des Secrétaires d’États. Justement, ces derniers ont pour fonction, en outre de messager royal, d'être le lien communicatif entre les provinces et la Couronne. Uniquement cela. Les gouverneurs, quant à eux, ont pour rôle de suppléer le Roy dans les zones qui leurs seront définies. En d'autre terme, le pouvoir de gestion qui est habituellement dévolu au Monarque.

Et pour être honnête, j'attendais votre deuxième question. La langue régionale du Lyonnais-Dauphiné est l'Arpitan, et non pas l'Occitan, donc cela peut amener à soulever certaines interrogations. Cependant, le Lyonnais-Dauphiné est catégorisé comme une province du Sud depuis bien longtemps, donc j'imagine que cela devrait aller en ce sens.
»
Revenir en haut Aller en bas
LedZeppelin



Nombre de messages : 5126
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Dim 23 Juin 2013 - 22:12

Led se présenta à l'audience et elle était charmée que ce prétendant soit le premier à venir répondre à leurs questions. Des questions elle en avait des masses à poser, par quoi le petit capitaine allait commencer ? La paix, la guerre, la dette .... non elle en parlerait pas ... mais encore la Provence.

Bonjour !

Je me nomme LedZeppelin de Villareal, Capitaine du Lyonnais Dauphiné. Tout d'abord je vous souhaite la bienvenue. J'ai beaucoup ...


soupire pour bien montrer l'importance du "beaucoup" mais en souriant.

entendu parler de vous par votre ami Arnaut dit Popsas. Mais vous êtes quasi inconnu dans le Duché. Je pense que la question du Prévôt s'adressait d'avantage au personnage et à ses actions plus qu'à votre seul nom. On a envie d'en savoir plus. Marié, des enfants, alliances familiales et donc ce que vous avez fait jusque là. Il y a même un ami qui voudrait savoir si vous aimez les filles ou les garçons savoir si on aura une Reyne consort ou un favori. Beaucoup de curiosité sur votre personne


Elle se reprit, se sentant dans la peau d'un sergent de la maréchaussée ...

Ceci n'est pas un interrogatoire non plus. La question vise à vous situer même si votre programme en dit déja beaucoup.

Et je vous demanderais si vous croyez que rentrer dans le giron de Rome suffira à ramener la paix et ramener les autonomistes dans les bras de Paris ?

Revenir en haut Aller en bas
Alandrisse



Nombre de messages : 1
Localisation IG : Languedoc
Date d'inscription : 11/03/2011

MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Lun 24 Juin 2013 - 10:27

La brune arriva aussi vite que possible, elle s´était arrêtée faire un coucou à certains qu´elle connaissait depuis des lustres. Enfin, la Montbazon entra dans la pièce saluant à tour de révérence. Un sourire se glissa sur le visage de la languedocienne en entendant la question du capitaine.

Mes salutations, je me nomme Alandrisse de Montbazon Navailles, euh j´aide le présent candidat dans sa tournée. Etant à ses côtés la plus part du temps, Capitaine, je peux vous assurer qu´il préfère les jouvencelles. Quand au reste je le laisserais en parler. Mais sachez que son objectif est la paix. Retrouver une situation saine avec l´EA est un pas vers cet objectif, aujourd´hui on ne sait plus quoi faire tellement la situation est chaotique. Mettre de l´ordre dans les affaires royales est une obligation si on ne veut pas paraitre ridicule. Si certaines provinces souhaitent être independantes ou le sont, ce n´est pas à cause de la Couronne mais de qui la dirige et comment. Laisseriez vous votre navire a un marin d´eau douce?
Revenir en haut Aller en bas
Felix Auguste



Nombre de messages : 5
Localisation IG : Auch
Date d'inscription : 21/06/2013

MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Mar 25 Juin 2013 - 22:52

-« Dame de Villareal, je suis heureux, à mon tour, de vous rencontrer. J'ai également beaucoup entendu parler de vous. »

Ecoute, esquissant au passage un sourire.

-« Et bien, si je dois résumer mon parcours... j'ai effectué mes premiers galons sous la coupole de la connétablie de France, en tant que lieutenant d'Etat-Major Royal pour le Limousin. Province où j'ai officié en tant que conseiller comtal. C'est à ce moment là que ma passion pour l'aspiration des connaissances des instituions royales a débuté, où j'ai étudié plusieurs domaines. J'ai été, par la suite, Comte du Rouergue, puis un des Régents de France à la mort de Feue Sa Majesté Nebisa de Malemort. Expérience fructueuse où j'ai pu consolider mes critiques, opinions et connaissances des rouages de la Couronne et ses ficelles.

Et comme.. »


Regardant, un air souriant, Alandrisse.

-« Le souligne ma compère, oui, j'ai un goût prononcé pour les jeunes demoiselles. Et si je devrais être porté sur le Trône, le Royaume serait d'autant plus passionné par le Premier Mariage Royal, qu'aux fausses réjouissances de la Guerre. Je ne suis pas marié, même si je vous avoue que j'en ai souvent chatouillé l'acte. »

Question sur la paix, excellent.

-« Mon programme ne vise pas à faire revenir la France sous le Giron de Rome tel un enfant désobéissant. Mais à remettre les choses dans un contexte d'équité bilatérale. C'est le seul moyen en ce jour, hors le choix des armes que je désapprouve totalement, de pouvoir engager des discussions autant avec Rome, qu'avec les partisans de l’Église Aristotélicienne de France. »
Revenir en haut Aller en bas
LedZeppelin



Nombre de messages : 5126
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 18/11/2012

MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Sam 29 Juin 2013 - 0:44

Led fit un petit salut à Alandresse qu'elle n'a pas revu depuis longue date.

Bonjour ! Vous me voyez ravie de vous voir ! Bienvenue dans le Duché à Vous aussi.

Elle sourit à la réponse de sa question osée mais c'était surtout le candidat qu'elle voulait qui réponde à celle-là. Allait-il prendre un petit air pincé, allait-il avoir un rire gras et répondre tel un macho ou ... ce sont les questions destabilisantes qui peuvent en apprendre plus sur une personne.

Elle lui sourit pour la remercier.


F-A de Cheroy a écrit:
J'ai également beaucoup entendu parler de vous.

Elle rit jaune à cette remarque. Son cousin avait du lui raconter qu'elle picolait parfois et même souvent en taverne ou alors qu'elle avait tendance à s'enflammer en discussion ou même sur les terrains de soule.

J'espère que ce n'est pas en mal surtout, j'en serais navrée.

Merci pour les informations, elles permettent de mieux vous connaître.




Revenir en haut Aller en bas
Felix Auguste



Nombre de messages : 5
Localisation IG : Auch
Date d'inscription : 21/06/2013

MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Lun 1 Juil 2013 - 17:32

Hochant la tête, il esquissa un large sourire sincère.

-« En bien, évidemment. Même très bien ! »
Revenir en haut Aller en bas
Thiberian



Nombre de messages : 9925
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Sam 6 Juil 2013 - 20:24

Il avait entendu parler du candidat qu'il venait rencontrer, à ce qu'il avait entendu il était le favoris du Languedoc et en bon ambassadeur venait voir ce qu'il en était.
En arrivant près de l'estrade il se rendit compte qu'il s'agissait d'un autre de ces nobles pour lesquels il avait travaillé lorsqu'il tenait le listel de Sigillant au collège héraldique, il sourit donc à l'homme et attendit qu'un silence se dégagea avant de se racler la gorge puis s'écrier :


Bonjour messire,
Je suis Thiberian Baccard, Vicomte de la Val d'Oze, Baron de Guillestre, Seigneur du Bois d'Oingt et de Pusignan, je suis également l'actuel bailli du Lyonnais-Dauphiné en plus d'en être conseiller militaire et diplomatique.
J'ai appris que vous aviez une certaine côte auprès de nos amis du sud parlant la langue d'occ et j'ai donc lu votre programme avec un certain intérêt, j'aurais donc quelques questions à vous poser.

Je ne sais pas trop dans quel ordre les poser mais je suis sur que vous arriverez à vous débrouiller donc je vous les pose comme elles viennent :

Pour commencer, de quelle façon comptez vous négocier cette paix ? Comptez vous accepter tous les tords de feu Sa Majesté et les assumer ainsi que l'entière responsabilité de ce conflit ? Comptez vous montrer à l'Eglise Aristotélicienne votre fierté comme feu Sa Majesté en n'acceptant pas toutes ses décisions ? Il me semble que ma première question est délicate mais la situation l'étant elle aussi il me semble que c'est normal.

Une question très importante pour moi à présent : comment compter vous traiter avec les vassaux qui clament leur indépendance ? Allez vous les accepter sans vous venger en les laissant revenir d'eux même sous le giron de la couronne lorsque les choses auront changées ? Allez vous faire pression sur ces vassaux pour les faire entrer dans le rang ?
Comment voyez vous les provinces vassales ? Quel rang ont pour vous les souverains élus et légitimes de ces provinces au sein de ce royaume de France ?

Une question pour la Pairie à présent : Je vois que vous pensez à donner un rôle d'écriture et de proposition de textes pour cette structure, n'avez vous pas peur qu'à l'usage un doublon se fasse avec la chambre d'Eunomie ? Qu'allez vous faire des Pairs qui ne seront pas choisis par leurs provinces d'adoption et par vous même ?

Pour les Grands Officiers à présent : Certain d'entres eux ont un pouvoir et une influence considérable au sein de ce royaume, au point qu'il n'est pas rare que ceux ci se croient en tous points supérieurs aux régnants de nos provinces et les traite en subordonnées, comptez vous agir de façon à faire cesser ces abus et ingérences dans nos lois et coutumes ?
Comptez vous changer le mode de nomination de ces officiers ?

Pour les lois royales à présent : chacun sait que les lois royales ont l'absolue priorité sur les lois provinciales et c'est une chose parfaitement normale pour l'équilibre du royaume, mais il apparaît que beaucoup de lois royales ont été faites précisément pour contrer certaines lois provinciales "gênantes" et les rendre invalides, il s'avère aussi que des abus ont été commis dans une parfaite légalité comme les lois royales sur la levée de ban qui n'ont strictement aucune légitimité héraldique dans le sens ou seul le régnant est lié par le serment d'allégeance et non sa province...L'obliger à envoyer trois hommes par ville est donc tout bonnement une aberration contraire à toute logique héraldique qui a pourtant été validée par de sois disant expert en la matière car cela les arrangeait bien et pourtant cela reste une véritable extorsion, et l'extorsion continue dans cette lois quant aux tarifs exigés par tout régnants n'envoyant pas d'hommes pour le ban royal car les sommes demandées sont de très loin supérieurs à ce que coûteraient ces 3 hommes par villes.
Le vassal de mon vassal n'est pas mon vassal, seul le vassal est concerné par le serment...Lui et personne d'autre, il y répond comme il PEUT et non comme le suzerain le VEUT.
Beaucoup de ces nuances semblent avoir été totalement perdues dans la continuelle ascendance de l'absolutisme dans un royaume qui fonctionne pourtant encore et toujours avec un régime féodal et non absolu.
Alors je vous le demande, que comptez vous faire pour ceci ? Que comptez vous faire pour que les provinces vassales cessent d'être utilisées dans le seul but de fournir des hommes et d'être complètement abandonnée lorsqu'elles ont besoin de la protection jurée par leur suzerain ? Que comptez vous faire quant au serment d'allégeance lui même, seule et unique loi légitime qui devrait régir un régime féodal ?

Pour la dette : Que pensez vous de ce que propose votre concurrent Nicolas de Firenze qui souhaite purement et simplement annuler la dette que doit la couronne aux vassaux qui se sont battus et ruinés pour elle en Bretagne et dans toutes les dernières guerres ?

C'est à peu près tout ce qui me vient à présent, j'espère que vous saurez me répondre...Pendant ce temps j'aurais sans doutes d'autres questions à vous soumettre.
Revenir en haut Aller en bas
Lambrecht



Nombre de messages : 97
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 08/03/2013

MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Sam 6 Juil 2013 - 21:39

Lambrecht, toujours désoeuvré, passa devant ce lieu. Son oeil fut immédiatement attiré par l'éclat du harnois du seigneur en train de répondre aux questions des têtes connues du duché.

Et il ne put s'empêcher d'en placer une avant même qu'un semblant de réponse ait pu être prononcé.


Monseigneur, pardonnez mon impudence, mais j'ai rarement eu l'occasion de voir si beau harnois.

J'ai l'impression que c'est un de ses harnois fabriqués en Allemaigne, dans la région de Nuremberg. Je me trompe ?

En tout cas, celui-ci est magnifique ; et bien que j'ai une préférence pour les harnois d'Italie, votre choix est très bon.

Puisse votre politique pour le royaume être aussi claire et blanche que ce harnois que vous portez.


Et Lambrecht, qui n'avait plus de goût à entendre les parleurs, repartit l'âme joyeuse d'avoir vu si bel objet.
Revenir en haut Aller en bas
Felix Auguste



Nombre de messages : 5
Localisation IG : Auch
Date d'inscription : 21/06/2013

MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Lun 8 Juil 2013 - 2:18

Prenant une petite collation pour se s'hydrater la gorge, le vicomte fut interpellé par un nouvel arrivant porteur d'interrogations. Félix-Auguste l’accueillit avec un sourire, puis écouta ses questionnements.

-« Vicomte Baccard, mes hommages. Je suis honoré de rencontrer le bailli du Lyonnais Dauphiné ainsi qu'un citoyen Lyonnais honorable et investi comme vous. Je vous écoute, faîtes donc. »

Prêtant une attention affirmée à Thiberian.

-« Je compte négocier cette paix sur une table d'équité, en arrêtant la levée de Ban dès le début de règne afin de permettre une ambiance de négociation saine. Assumer les torts du précédent Roy, ceci est indéniable et obligé, ses actes ont engagé le Royaume et même si je ne les approuve pas, la Couronne a une lourde responsabilité. Mais il faudra dissocier le conflit et ses belligérants entres différentes entités : Église Romaine d'un côté, les provinces ayant fait sécession de l'autre. Pour la première, je compte remettre l’Église Aristotélicienne Romaine à la place qu'elle n'aurait jamais dû quitter, en rendant caduc toutes les décisions d'Eusaias en matière religieuse, tout en lançant les débats pour l'instauration d'un nouveau concordat royal, prenant en compte les derniers événements ayant frappé le royaume. Pour la deuxième catégorie, prendre au cas par cas les provinces ayant réfuté leur allégeance envers la Couronne sur la table des négociations, entendre leurs revendications et agir en conséquence, le tout dans une sincère volonté de paix.

Le but est de faire revenir les provinces sécessionnistes sous le giron royal, c'est logique, mais non sous le battement du Fer. C'est des discussions bilatérales qui doivent s'instaurer.

Voilà comment je compte négocier la paix.

Le pouvoir de proposition de texte et de rédaction n'est pas l'ultime étape d'une création de loi, puisque c'est par la chambre d'Eunomie qu'elle devra s'acheminer. Cette dernière aura alors pour rôle de vérifier de la validité, légitimité et prestance de la proposition, et si elle est en accord avec les préceptes du Droit Royal. Afin de l'améliorer ou, alors, l'invalider en raison d'une illégitimité vis-à-vis des différents décrets royaux.

Les pairs ne répondant pas aux critères que je compte mettre en place devront, sauf si le monarque tient personnellement à leurs conseil avisés, quitter la structure. Mais ce serait étonnant et peu probable selon moi, la plupart des pairs actuels répondent d'une légitimé reconnue, autant par leur province que la Couronne.

Vis-à-vis des Grand Officiers, ils n'ont aucune légitimé à se placer en piédestal par rapport aux Grands Feudataires, et c'est tout à fait normal. Si cela a pu être un comportement reconnu par les précédents monarques, il ne le sera pas pour moi, et ces membres de la Curia fautifs devront répondre de leur insolence envers des vassaux du Roy. Servir la Couronne, c'est respecter ses serviteurs avant tout.

La Curia étant un conseil avant légitimé au Domaine Royal, terre souveraine du monarque, c'est le Roy qui est tenu de leur nomination. Cela n'a pas à changer.

Il est certain que certaines lois royales cherchent à prendre l'ascendant sur les voix provinciales, j'en suis conscient et je ne trouve pas ceci logique. La hérauderie, son pouvoir, et le codex qu'elle utilise pour légitimer ce pouvoir est bien trop grand et ne respect pas le principe de féodalité qui doit s'imposer dans le royaume aujourd'hui, avec des provinces fortes et nous soumises. Le contrat entre un vassal et son suzerain est régi par l'allégeance, un serment sacré qui lie deux entités, ayant chacune des responsabilités vis-à-vis de l'autre. En sus de clarifier les devoirs des vassaux, je compte aujourd'hui instaurer la responsabilité, surtout, du monarque vis-à-vis de ces derniers. Donner plus de pouvoir aux provinces dans la direction du Royaume, donner plus d'importance aux législation provinciales, donner plus de légitimé aux régnants vis-à-vis de leur vassaux, que ces derniers ne soit plus imposés par par l'institution qu'est l'hérauderie, se substituant peu-à-peu de leur régnant, suzerain.

Placer l'importance du serment d'allégeance dans la charte royale, c'est prendre conscience que si la Couronne ne le respectait pas, elle en paierait les conséquences. Et cela donnerait toute légitimité aux provinces de faire valoir leurs principes, revendications, et offuscations.

Pour votre dernière interrogation, je pense que la mesure que met en avant messire de Firenze sont totalement stupides et dénuées de sens. A l'heure où la Couronne doit prendre conscience de ses erreurs et des torts qu'elle a causé à ses vassaux, il serait fou de ne pas les reconnaître, et de ne pas les admettre.

Voilà mes visions des choses. »


Puis, au messire passant par là.

-« Vous êtes perspicace, Sir, et vous êtes un maîstre en la matière, car oui, vous avez raison. Un bel harnois germanique. Je vous remercie. »
Revenir en haut Aller en bas
Thiberian



Nombre de messages : 9925
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   Ven 12 Juil 2013 - 23:10

Thiberian sourit en écoutant les réponses du candidat ceci dit il ne lui montra pas autre chose que ce sourire, n'importe qui pouvait dire ce qu'il voulait entendre, d'autres l'avaient fait avant lui à commencer à le dernier occupant en date du trône de France.

Je pense sincèrement que le soucis de la couronne de France avec ses vassaux est que ceux ci ne voient strictement aucun intérêt à rester en son giron...Les inconvénients sont là car des bans royaux sont déclarés plusieurs fois par ans, ces provinces voient leurs hommes et leurs ressources réquisitionnées autant de fois que le demandent les besoins guerriers de la couronne et derrière ceux ci...Les intérêts sont inexistants car je ne saurais trouver un seul exemple où la couronne de France aurait respecté sa propre partie du serment d'allégeance.
J'entends encore feue Nebisa refuser de nous prêter mains forte contre Genève qui avait déclaré la guerre à notre province pour la simple et bonne raison qu'elle avait se propre petite guerre personnelle à faire, comme tous les monarques jusqu'à aujourd'hui, et au final son devoir de protection à été totalement violé.
Après cela il est vrai qu'il est déplacé de demander aux vassaux de respecter leur serment, surtout que les lois héraldiques sont formelles...Si un vassal ou un suzerain ne respecte pas son serment, l'autre parti n'est pas tenu de respecter le sien...Mais encore une fois il est question de deux poids et deux mesures avec la couronne de France...Celle ci peut se permettre de ne rien respecter et les vassaux doivent obéir.
Une logique qui va donc à l'encontre de la féodalité et qui se place dans la lignée de l'absolutisme et des pleins pouvoirs centralisés en la personne portant la couronne de France, une tentative d'annexion législative de toutes les provinces vassales qui a lieu depuis quelques années à présent et qui prend de plus en plus de place.

Les vassaux deviennent ainsi de simples sujets car leurs droits sont bafoués autant que leurs privilèges de nobles, dans ce royaume le seul privilège destiné à la noblesse au final est que les nobles doivent obéir à deux fois plus de lois que les roturiers alors que c'est l'inverse qui devrait être vrai...Le codex Levan se plaçant la encore comme une aberration de toute première catégorie, surtout au niveau de la "justice héraldique" qui prône la délation et la collaboration à l'encontre d'autre nobles dans le seul but de leur nuire en tâchant leur blasons suite à de vulgaires querelles de basses coures.
La seule justice héraldique qui devrait exister est celle qui naît du serment d'allégeance lui même, et seuls les prêteurs de ce serments sont concernés par cette loi antique et sacrée. Les hérauts devraient servir d'arbitre ou de juge uniquement dans les conflits entre vassaux et suzerains et jamais ô grand jamais entre deux nobles lambda ne partageant aucun lien vassalique...Si les nobles ne s'aiment pas alors ils règlent leurs querelles honorablement, en faisant la guerre ou en se battant en duel comme ils l'ont toujours fait ! Des procès, toujours des procès encore des procès...La bassesse et la délation ont prit le pas sur toute la base de ce que devrait être la noblesse dont le mot est pourtant si évocateur.

Tant que ces soucis héraldique ne seront pas réglés, tant que les vassaux de la France ne seront pas considérés et respectés véritablement comme des vassaux et non seulement des fournisseurs de chair à canons et de barbaques alors les provinces vassales continueront à tourner le dos à un royaume qui ne leur offre rien sinon l'extorsion. Pour les faire revenir dans le giron du royaume la guerre est inutile, vous pouvez prendre mille fois un château, les élections vous foutront dehors mille fois et au final si une province veut vraiment son indépendance aucune puissance militaire n'y changera jamais rien.
Où qu'on aille, le peuple reste le plus fort quand il se lève, c'est une loi universelle...Pour les faire revenir le royaume doit changer et doit montrer aux vassaux lassés qu'ils ont tout à gagner à revenir au sein du royaume, ces vassaux reviendront d'eux même où ne reviendront jamais c'est une chose qu'il ne faut jamais oublier.

Comment comptez vous régler ces soucis qui datent de Levan lui même ? Croyez vous vraiment être capable d'un tel ouvrage ?
Et ma dernière question : pourquoi vous et pas un autre ? et je parle d'un point de vue humain cette fois et non de vos compétences, qu'est ce qui ferait de vous le meilleur roy humainement parlant ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Estrade de Félix-Auguste de Chéroy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Estrade de Félix-Auguste de Chéroy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Estrade de Félix-Auguste de Chéroy
» Restaurant Auguste à Sherbrooke
» [BAPTEME] Pastorale d'Auguste
» Fabriquer un demi mur (pour estrade toit etc ...)
» [28mm] Roi Philippe II Auguste (XIIIe siècle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Entrepôts des archives :: Estrade des postulants aux élections royales-
Sauter vers: