AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 4:46

Bien qu'il ne fût pas encore en Lyonnais Dauphiné à ce moment là, on lui avait parlé de l'annexion du Dauphiné.
Certains  ancêtres racontaient que le   Lyonnais  dauphiné  avait été pris  lors d'une guerre  contre les anglois  mais en recherchant  il  s'était aperçu  que le territoire avait  été  cédé au royaume  par une famille.
Cela semblait être la  version la  plus convaincante qu'il ait pu trouver.



Erratum : une erreur s'est glissée dans le parchemin il n'y a pas eu 2 mais 3 régents. En effet Coppensbe fut régent et non pas gouverneur.Nous nous en excusons.

Feu Morgennes de Mortain "le Bâtard" du 14/09/1453 au ?/12/1453
Feu Coppensbe "le Dévoué" du ?/12/1453 au 13/01/1454
Estalabou "le Bâtisseur", du 13/01/1454 au 14/03/1454
Feu Marcko "le Niouk", du 14/03/1454 au 13/05/1454
Feu Anthony de Massigny, dit le Wulfen, "le Vénérable", du 13/05/1454 au 10/09/1454
Feu Régimon "le Lettré", du 10/09/1454 au 08/11/1454.
Feue Numalane de Massigny "l'Indomptable", du 08/11/1454 au 08/03/1455
Feu Charles de Macquart, dit Carnil, "le Preux", du 08/03/1455 au 08/05/1455
Feu Boly "l'Humble", du 08/05/1455 au 06/07/1455
Feue Umiko "l'Occitane", du 06/07/1455 au 03/09/1455
Feu Pathan"Vif-Argent", du 03/09/1454 au 03/11/1455
Feue Fancesca Amalya d'Avencourt, dite Freyelda, "la Pieuse", du 03/11/1455 au 03/01/1456
Feu Jean Zwyrowsky "le Goupil", du 03/01/1456 au 03/03/1456
Feu Bastien d'Amilly, dit Sagaben, "le Tempéré", du 03/03/1456 au 04/05/1456
Argael "le Fier", du 04/05/1456 au 04/07/1456.
Feue Elorane "la Sulfureuse", du 04/07/1456 au 03/09/1456
Walan "Sans Repos", du 03/09/1456 au 02/11/1456.
Feu Hardryan "le Montagnard", du 03/11/1456 au 02/01/1457 puis du 03/03/1457 au 04/05/1457
Nynaève "la Modeste", du 03/01/1457 au 02/03/1457.
Feue Lavoyageuse "la Tenace", du 04/05/1457 au 04/07/1457
Phelim Guerrero "l'Imprévisible", du 04/07/1457 au 22/08/1457.
Anne Blanche de Culan, du 23/08/1457 au 27/08/1457 (régente suite à l'enlèvement de Phelim)
Ka Devirieux "Fier-Barbe", du 27/08/1457 au 26/10/1457.
Arwel Chanvigny "la Bienveillante", du 26/10/1457 au 23/12/1457
Feue Penelope "la Battante", du 24/12/1457 au 21/02/1458
Arwel Chanvigny "la Bienveillante", du 22/02/1458 au 27/04/1458
Feu _Geoffroy_ "le Tyran" du 27/04/1458 au 21/06/1458
Feu Tenshikuroi "le Diplomate" du 22/06/1458 au 28/08/1458.
Terwagne Mericourt "l'Opportuniste" du 19/08/1458 au 17/10/1458
Thiberian "l'Impétueux" du 18/10/1458 au 16/12/1458
Ka Devirieux"Fier-Barbe" du du 17/12/1458 au 17/02/1459
Feue Penelope "la Battante", 17/02/1459 au 18/04/1459
Raithuge Authieux"le Grognon", du 18/04/1459 au 18/06/1459.
Arwel Chanvigny"la Bienveillante", du 19/06/1459 au 19/08/1459.
Thiberian"l'Impétueux" du 20/08/1459 au 17/10/1459
Samuel Rossal dict Samthebeast "l'Impartial" du 18/10/1459 au 16/12/1459
Svetlna "la Discrète", du 17/12/1459 au "12/02/1460
Arwel Chanvigny "la Bienveillante", du 13/02/1460 au "11/06/1460"
Phelim Guerrero "l'Imprévisible", du 12/06/1460 au 12/08/1460
Samuel Rossal dict Samthebeast "l'Impartial" du 13/08/1460 au 09/10/1460
Rotule.baccard ""l'Impatient"", du 10/10/1460 au 08/12/1461
Amalric  Chilperic de Brocéliande , du 09/12/1460 au 30/01/1461
Thiberian"l'Impétueux", du 31/01/1461 au 06/02/1461 (régent suite à la démission d'Amalric)
Arwel Chanvigny "la Bienveillante", du 07/02/1461 au 07/04/1461
Rotule.baccard ""l'Impatient"", du 08/04/1461 au 07/06/1461
Elisa. de Malemort ""..."", du 07/06/1461 au 06/08/ 1461
Arwel Chanvigny  "la Bienveillante", du 06/08/1461 au...


Dernière édition par helsinki le Mar 13 Aoû - 6:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 4:48

Il lui restait maintenant à  suspendre les portraits des personnalités ayant marqué en leur temps le Lyonnais Dauphiné.
Il savait que le  baron de serves  : Urbs n'était pas parmi eux,  non pas qu'il l'ait oublié  car cela avait  été  une personnalité marquante du Dauphiné. Il avait été chancelier  , capitaine et  ancien pair de  france.  il avait  organisé  en Février 1454, le  Premier  Grand festival de la Couronne.
Le Dauphiné  c'était 53 gouverneurs ,de nombreux maires, mais aussi  des chanceliers, des  juges....
Il allait oublié de nombreuses personnes, il en  était certain...


Citation :
   





JEAN ZWYROWSKY

Vicomte de Crots (fief de retraite),

Baron de Saillans,

Seigneur de Ribiers

Par mariage, Baron de Marsannes




  



...



Dossier personnel

 AUTRES POSTES  

  • Ambassadeur du Dauphiné auprès de l'Armagnac
  • Copiste à l'Institut Royal de politique
  • Chambellan puis Chancelier du Lyonnais-Dauphiné
  • Chancelier du Lyonnais-Dauphiné
  • Secrétaire général de l'Alliance Pour le Dauphiné
  • Diacre de Lyon
  • Marchand Ambulant du Lyonnais-Dauphiné
  • Correspondant de l'AAP
  • Membre du comité d'organisation (archerie) du 4e GFC



PARCOURS  DUCAL

  • XVème Gouverneur du Lyonnais-Dauphiné du 03/01/1456 au 03/03/1456
  • Porte-Parole du Lyonnais-Dauphiné du 6 juillet 1455 au 3 septembre 1455
  • Capitaine du Lyonnais-Dauphiné du 7 janvier 1454 au 6 mai 1454


PARCOURS   MILITAIRE
- Grades et fonction(s):


  • Conseiller Militaire du 14 juillet 1454 au 20 janvier 1455, puis du 30 mai 1455 au 25 octobre 1455
  • Maitre-Armurier du Dauphiné
  • Membre du comité d'organisation (archerie) du 4e Grand Festival de la Couronne et des fêtes du Transfert du Dauphiné à la France
  • Seigneur des Lances de Briançon




- Honneurs et décorations:

  •  Citation à l'ordre de la garnison de Briançon

  • Citation à l'ordre de l'ost

  • Membre de l'ordre  de  Saint Georges
  • Ancien  grand Officier
  • Ancien croix  



- OEUVRES ET REALISATIONS :

Ost
La rédaction de plusieurs codex sur les armées modernes, servant de base essentielle à l'Ost et disponibles à la grande bibliothèque ducale
La mise en place de l'arsenal de l'Ost, à partir duquel il a également mis en place les bureaux des armuriers de chaque garnison, permettant un suivi de l'armement reçu par les soldats , les échanges généraux entre maitre armurier et les différents armuriers.


diplomatie

-Le lancement de campagne de recrutement d'ambassadeurs dauphinois pour chaque duché et chaque ordre des Royaumes de France, d'Angleterre et d'Espagne, ainsi que dans l'Empire Germanique.
-La mise en place de rapports standards à rédiger par chaque ambassadeur portant sur chaque domaine spécifique.
-La mise en place du Projet de Conférence des provinces Rhodaniennes, Séquanes et Alpines.


Arts et Lettres

Jean Zwyrowsky fût également un grand contributeurs aux collections ducales et à la Bibliothèque.
-Il réalisa une des premières cartes relevant tous les fiefs, villes et mines du Lyonnais-Dauphiné, référencent les castels et domaines ducaux.
-Les écrits, peintures et tapisseries qu'il récolta et consigna suites aux concours organises en gargote au sujet des terres Lyonnaises-Dauphinoises ornent encore les étagères de la bibliothèque grâce à son travail.




BIOGRAPHIE  

Jean Zwyrowsky arriva en Lyonnais-Dauphiné, et s'installa à Briançon, durant le mois d'octobre de l'an de grâce 1453 après avoir été retrouvé en Bourgogne tel un vagabond et amnésique. Cela apparemment, selon des chroniques Bourguignonnes, suite à une agression sur sa personne et celle de son père qui y eut laissé la vie. Les origines de la famille et du nom Zwyrowsky n'ont jamais su être clairement établi, bien qu'identifier d'origine Morave. Jean supposait sa famille en terre impériale, mais ne put jamais le prouver ni en retrouver traces. Il gardera de cette attaque ses premières blessures.

Son choix pour la ville de Briançon, lorsque le Lyonnais-Dauphiné venait d'entrer dans les provinces du Royaume de France, ne pût jamais être clairement expliqué. Lui même ne savait en expliquer plus qu'un "sentiment que ces montagnes des marches lui étaient familières, comme bien connues de lui". Et une fois installé, il put commencer à prospérer en commençant par y établir des forges.

Le mois suivant son arrivée dans le duché, il commença à servir ce dernier en s'engageant dans la garnison Briançonnaise de l'Ost Ducal. Dans le même temps, il se fît baptiser pour faire partie de la grande famille Aristotélicienne.

Toujours dans l'Ost, il y gravit les échelons peu à peu, et reçut une citation à l'ordre de la Garnison au tout début de l'an 1454 après avoir œuvré à la défense durant les tensions entre le Lyonnais-Dauphiné et le Languedoc, pour enfin être nommé au grade de lieutenant, équivalent à Seigneur des Lances à cette époque, de la garnison de Briançon en avril 1454.

Ce passage marqua alors le début de la pérdiode où son investissement fût le plus grand. Il participa activement à la réforme de l'ost du Capitaine Urbs. Ce qui lui valut une nouvelle citation, à l'ordre de l'ost cette fois ci. Le Gouverneur Anthony de Massigny lui confia alors la Seigneurie de Ribiers pour tout les services rendus. Il continua de mener la garnison jusqu'à l'automne 1454 où il fut nommé conseiller militaire et resta à ce poste durant plus d'une année et demi. Entre-temps il fut également nommé à la fonction de Maistre-Armurier.
Ses efforts allèrent également envers l'organisation d'évènements, tel que la fête du transport du Dauphiné à la France, le 4ème Grand Festival de la Couronne, ...

Son investissement politique commença alors vers le mois de septembre, et il effectua son premier mandat ducal sous le mandat de Numalane de Massigny, durant les mois de janvier et février 1455. Il commença ce mandat par le poste de connétable, et puis devint rapidement capitaine jusqu'au bout de ce mandat. Il s'attela à l'organisation des Compagnies d'Ordonnance en collaboration avec Charles de Macquart, prévot de cette époque, et Charles de Bramafan. Ils fonderont alors les bases de ce que sont actuellement les Compagnies d'Ordonnances du Lyonnais-Dauphiné.

Suite à ce mandat, durant le mois de Mars, Jean Zwyrowsky tomba malade, mais cela fut de courte durée et il revint après une rapide convalescence pour effectuer des missions commerciales. Son amour pour la religion Aristotélicienne le conduit également à faire des études des études de Theologie qui le firent devenir le premier Diacre de Lyon. Le Gouverneur Charles de Macquart éleva alors la seigneur de Saillans en Baronnie pour le remercier de ses nouveaux services rendus.

Le Baron de Saillans peut alors reprendre sa carrière politique vers le mois de juin, et en juillet 1455 il fut mandaté pour le poste de Porte-parole, ainsi que capitaine vers la fin de son mandat pour pallier à une absence. Cette fin de mandat fut ponctuée par une attaque dans les rues de Lyon où il reçut le projectile d'une fronde à la tête. Il fut sauvé in extremis par dame Altéa, rectrice de la Faculté de Médecine de l'Hospital du Pont du Rhône de Lyon par une habile trépanation.

Au mois de septembre, Jean Zwyrowsky, désirant de s'éloigner quelques peu de la politique suite à des conflits, postula au poste de Chancelier de la diplomatie Lyonnais-Dauphinoise. Il fût nommé à ce poste, et y œuvra jusqu'au mois de décembre 1455 en vue d'un rapprochement entre les provinces voisines du Lyonnais-Dauphiné. Ce qu'il réussi entre autre avec la Provence. Il travailla également à l'apaisement de la guerre opposant La Tourraine et le Berry qui avait entrainé le Lyonnais-Dauphiné, la Bourgogne et la Provence dans un jeu d'alliance.
Il travailla également à la délimitation de la frontière avec la Savoie lors de l'apparition d'une nouvelle route avec cette province.

La guerre de Bretagne, et son poste de capitaine par la même, lui firent alors se rapprocher du giron des acteurs royaux. C'est alors qu'il put constater les manquements et problèmes qu'il lui semblait exister dans les institutions royales. Notamment quant au mépris des officiers royaux pour leurs homologues provinciaux, au difficultés de coordination et d'utilisation des ost ducaux, ...

En 1456, le début d'année fût marqué par l'accession de Jean Zwyrosky au titre de Gouverneur du Lyonnais-Dauphiné. Durant son mandat il tenta de clarifier la Coutume, et poursuivit ses oobjectifs diplomatiques, notamment avec la Savoie. Nombres de ses efforts allèrent au rayonnement de la culture du Lyonnais-Dauphiné, allant des arts poétiques aux arts picturaux, passant par des concours. Notons que l'apparition des notions de prestige et d'autres réformes économiques ternirent un peu la fin de ce mandat d'un point de vue économique. Notons qu'à cette époque, il fût blessé à son flanc durant le tournoi de joutes Bourguignonne.
Le Vicomté de Crots lui fut alors attribué comme fief de retraite suite à ce mandat.

Il repartit alors en Bretagne, afin de contribuer alors à la 2ème campagne Bretonne malgré son amertume croissante face aux institutions royales. Cela marqua d'ailleurs ses premiers échanges musclés à ce sujet.

Il se retira alors quelques peu de la vie publique, puis se distingua à nouveau par les armes au sein de la guerre de Bretagne où il participa à plusieurs combats célèbres, tel que Fougères ou Rennes. Lors de cette dernière bataille, il fût blessé au bras droit.

Plus tard il s'essaya alors comme rédacteur de l'Agence Acilion Presse, mais n'y resta pas à cause de désaccord.

Lors de son retour de la guerre, il s'essaya alors à nouveau à la diplomatie en occupant un poste d'Ambassadeur pour l'Armagnac-Comminges.

En Juillet 1456, Jean Zwyrowsky fût alors nommé Grand Officier de la Chambre des notables, et à la fois Croix de la Chambre militaire de l'Ordre de Saint-Georges.

Le quatre octobre 1456, Jean Zwyrowsky fit circuler en Lyonnais-Dauphiné les bans annonçant ses épousailles avec la Baronne de Marasanne, la Dame Espoire d'Amilly. et le douze octobre de cette même année, c'est en la Chapelle du Castel de Pierre-Scize que tous les deux se lièrent à jamais au travers des liens sacrés du mariage face au Très-Haut, la cérémonie étant menée par Monseigneur Ingresstar1er.

C'est à ce même moment que son investissement en l'Assemblée Nobiliaire du Lyonnais-Dauphiné s'intensifia, il désirait en effet qu'enfin cette assemblée remplisse son rôle premier; le devoir de conseil de la noblesse. Il y institua la notion de "Motion", insista sur l'importance de créer des consensus, et plusieurs de ces motions encore actives présentement son encore empreintes de la griffe du Goupil.

Il eût alors un 2ème enfant, une fille, qu'il nomma "Laëtitia-Tempérance". Mais sa venue au monde mit en péril la vie de la mère, et épouse de Zwyrowsky; Espoire. Presque dans le même temps, Jean Zwyrowsky fût alors lâchement assassiné en ce début de l'an de Grâce 1458 sur les chemins entre Die et Embrun. Attaqué par des brigands de grands chemins, qui réussirent à lui infliger 3 blessures, et après s'être vaillamment défendu et avoir pourfendu ses agresseurs, il périt suite à la blessure de lance la plus grave reçue, à la mamelle, dans une auberge Dioise entouré des siens, et de son fils Thomas Zwyrowsky qui jura de venger la mort de son père. Le Jeune Thomas se précipita alors au chevet de sa mère, pour lui apprendre la terrible nouvelle et la soutenir en ces temps troubles, mais à son arrivée, Espoire venait également de rendre l'âme suite à son accouchement compliqué. C'est ainsi que les deux époux se rejoignirent alors, ensemble, dans le paradis solaire.

Ils furent alors enterrés tout les deux sur les terres de Crots, après une cérémonie en leur hommage à la Cathédrale de Vienne.

Nombreuses ont pu être les critiques et les adjectifs le ponctuant quant à ses avis tranchés et ses opinions tantôt presque anti-royaliste. Mais nul ne pourra nier qu'il dévolu toute la fin de sa vie au rayonnement le plus intense du Lyonnais-Dauphiné, de par les armes, la diplomatie, la plume, les arts et bien d'autres choses encore.








Dernière édition par helsinki le Lun 23 Juin - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 4:50

Citation :
   





CHARLES  DE  MACQUART DICT  CARNIL


DUC D'HOSTUN

BARON DE  ROCHECHINARD

SEIGNEUR D'ARTAS



 



...



PARCOURS
Récompenses:
Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Georges
Officier Supérieur de la Reconnaissance Montilienne
Médaillé du Mérite Templier


Fonctions occupées:
Echevin de Lyon et Montélimar
Bourgmestre
Ambassadeur
Gouverneur du Lyonnais-Dauphiné
Maréchal d'Armes de France
Héraut d'Armes de France en tant que "Temple", "Estampes", "Dauphiné", "Sigillant"
Prévôt des Maréchaux
Chambellan (et vice)
Lieutenant et Sergent de la prévôté de Montélimar et Lyon
Greffier de la Cour d’Appel
Marchand Ambulant interducal
Major des Compagnies Nobiliaires
Chancelier de la Reconnaissance Montilienne
Secrétaire d'Etat
Chef de Cabinet au Secrétariat d'Etat


Réalisations :
- aide à la mise en forme des casiers judiciaires sous l'égide de Dame Laqueen, à l'époque où il était juge
- création d'un rapport sur les finances de la prévôté hebdomadaire, participation à la réforme de la maréchaussée devenant prévôté, à la rédaction d'une charte de la prévôté, ainsi qu'une commune à l'ost, la maréchaussée et la prévôté, à la rédaction d'un guide du prévôt des maréchaux pour la réforme
- co-créatreur des colliers de l'Ordre de Saint-Georges
- participation à la révision de la coutume du LD, à la mise en place d'un examen d'entrée à la Prévôté, révision du système de médiation



Famille:
Epoux de Dame Mystère le fief de Neuville les dames
Père de François de Macquart




BIOGRAPHIE  
Né en l'an 1431 à Montéchor, Charles grandit loin de ses parents qu’il ne voyait malheureusement que très rarement. Pourtant, il les aimait et il était fier de son sang, de ses ancêtres. Il était l’heureux héritier de la famille Macquart, où l’on était chevalier de père en fils depuis Raoul, cet ancêtre ayant offert son bras au Roy de France. Mais alors qu’il était âgé de 16 ans, François, le père de Charles, encore écuyer, mais aussi Templier, décéda au cours d’une bataille. Le fils, devenu écuyer à son tour décida alors d'entreprendre un voyage initiatique tout comme son père l’avait fait avant lui. Il souhaitait également retrouver des amis de ce dernier, afin de connaître les circonstances de son décès.
Il partit alors un jour à l’aube avec son épée, son bien le plus cher qui venait de son père. Il emmenait avec lui l’enseignement qu’on lui avait donné, ainsi que la devise familiale qui ne quittait pas sa tête, « Force et honneur ! » Il était motivé par la découverte du monde, la rencontre de nouvelles personnes et l'ivresse de l'aventure. Il avait soif de connaissance et avait pour vertu le sens de la justice.

Quatre années s’écoulèrent. Charles avait vu moult paysages et villages, rencontrés bien des personnes également. Mais il ne se sédentarisait jamais. Son voyage lui permettait de découvrir le monde, la vie, cela le faisait mûrir. Il avait également appris à se fondre à la population, et avait adopté le surnom de Carnil.
Puis ses pas le menèrent à Vienne, il entendit parler là bas d’un ancien templier qui était Lieutenant de Police à Montélimar. Le jeune homme entreprit alors de lui écrire afin de savoir si celui-ci connaissait son père. Il s’avéra qu’ils furent amis. C’était un dénommé Messire Loolne, qui le conviât à venir s’installer à Montélimar.

Carnil était alors âgé de vingt ans, et il décida de mettre fin à son voyage. A Montélimar, il se fit rapidement des amis, et le prévôt Isenduil le nomma un jour Lieutenant de police, puis il devint lieutenant. Cet homme avait été un des Grand Maître de L’ordre du Temple, et Charles ne l’oublierait jamais. Il rencontra également la plus jolie bergère de tout le royaume mais aussi la plus mystérieuse. Il en tomba amoureux dès le premier regard posé sur elle.
Elle devint Miss et lui Mister, ils gardaient ensemble leurs moutons sous un chêne, en compagnie de Fidélio.

Ils vivaient ainsi, comblés de bonheur et le 15 février de l'an de grâce, dame Mystère de Neuville les dames et lui furent unis devant Aristote.

Il fut nommé quelques jours plus tard commandant de la garde personnelle du seigneur Morgennes, Duc de Dombes et Pair de France. Il accorda également à Dame Mystère le fief de Neuville les dames.

Quelques semaines plus tard il fut élu maire de Montélimar et effectua alors deux mandats. Il laissa ensuite la place à son ami Cristophe afin de pouvoir effectuer un long voyage de noce avec son épouse adorée.
Entre temps il fonda l’Ordre de la Reconnaissance Montilienne dont il fut élu chancelier. Il fut fait peu de temps après chancelier de l'Ordre du mérite dauphinois.

Désireux de suivre la trace de son père, Carnil rejoignit l'Ordre des Templiers et trouva en la personne du Wulfen un parrain. Il devint par la suite son poursuivant d'armes, ainsi qu'ambassadeur auprès des amazones. Il reçut également la médaille du mérite Templier

La vie continuait de battre son plein. Charles était devenu Prévôt des maréchaux et vice chambellan du Lyonnais et Dauphiné, Héraut d'armes et sergent d'armes du Temple. Il confectionnait des blasons, des bannières, des sceaux et apprenait avec ardeur les sciences héraldiques.

Mais le plus beau était que lui et Myst venaient d'avoir un enfant. Il se nommait François, et était adorable. La famille Macquart avait un nouvel héritier.

Le vingt et un décembre mil quatre cent cinquante quatre, Carnil fut convié en terres du baron Alynerion de Maubec, son grand ami, qui lui accorda le fief d'Artas.
Ce dernier fut à ses côtés lorsque le prévôt chassa de vils hérétiques qui avaient brûlé la cathédrale de Vienne. Ils en avaient arrêté un, qui fut mené à Paris pour y être exécuté. Pour cette traque, Charles reçut la médaille de Saint George et fut félicité par le gouverneur du Lyonnais-Dauphiné.

Quelques mois plus tard, il fut ennobli par la duchesse Numalane de Massigny, alors gouverneur du Lyonnais du Dauphiné. Il devint baron, et reçut le fief de Rochechinard. Il était également passé à la tête de la diplomatie de ce duché, au poste de chambellan.

Continuant sur sa lancée, le jeune écuyer qui était entre temps devenu le duc d'Hostun fut ensuite reconnu comme le gouverneur du duché du Lyonnais-Dauphiné, et devint Héraut d'Armes es Sigillographie. La qualité de ses sceaux était appréciée et son nom héraldique était à présent "Estampe". Il fut également peu de temps après, adoubé par le Grand Maître de l'Ordre des Templiers.

Mais le moment des tragédies arriva finalement. Le Vicomte de Maubec décéda sur le champs de bataille, à ses côtés. Charles ramena son corps au Castel des Roches, où l'y attendait son épouse, Francesca Amalya. La Maison de Macquart fut à la suite de cela liée à la famille d'Avencourt à jamais.

Francesca Amalya, tout comme Grégoire dit Boursiero, Samuel Kamps et Loolne, devinrent les vassaux du Duc d'Hostun et Baron de Rochechinard. Il retourna également au service de son duché, assistant de très près sa vassale, gouverneur de la province. Il prit également la marche héraldique du Lyonnais et Dauphiné, et prit le Seigneur de Mont-Dauphin en tant que poursuivant. Il fut également nommé Major des Compagnies Nobiliaires du Lyonnais et Dauphiné.

Mais alors que la vie battait de nouveau son plein, son épouse, Dame Mystère, mit fin à ses jours. Charles se réfugia alors dans son travail afin d'oublier ses malheurs. Il fut également grandement épaulé par Freyelda.

Il avait intégré juste avant le suicide de son épouse un nouvel office royal, le Secrétariat d'Etat. Après avoir été Secrétaire d'Etat au Lyonnais et Dauphiné, il est nommé Chef de Cabinet de cet office. Le Roy d'Armes de France le nomme également Maréchal d'Armes.

Mais alors qu'il venait tout juste de revenir du front champegnois où il y avait été chef de section, Charles constate l'enlèvement de Freyelda. Il suit sa trace jusqu'en Italie, à Florence d'où il la sort des griffes de ses ravisseurs. Tous les deux se marient sur le voyage du retour, et sont assassinés peu de temps après à Briançon.










Dernière édition par helsinki le Mar 13 Aoû - 5:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 5:00

Citation :
   




MYSTERE DE MACQUART DITE C1MYSTERE

DAME DE NEUVILLE  LES DAMES

VASSALE DU PRINCE MORGENNES


PAR MARIAGE  :

DUCHESSE D'HOSTUN

BARONNE DE ROCHECHINARD




  



...



PARCOURS
Récompenses:
Grand officier de l'Ordre de Saint-Georges
Officier Supérieur de la Reconnaissance Montilienne


Fonctions occupées:
Echevin de Lyon et Montélimar
Lieutenant de la prévôté de Lyon
Maire de Montélimar durant deux mandats
Bourgmestre de Lyon durant trois mandats
Conseiller ducal sans poste durant deux mandats, sous Boly a remplacé en juin 1455 le Prévôt Fredido et sous Umiko a remplacer en juillet 1455 le Bailli Pathan puis en juillet et août 1455 le Prévôt Heliorphee
Prévôt des maréchaux sous Pathan en septembre et octobre 1455
Commissaire au commerce sous Freyelda en novembre et décembre 1455


Oeuvres et réalisations  :
Prévôté
Elle est la cofondatrice de l'école de la prévôté avec Boly et Sakamps. Elaboration en juin, ouverture de l'école en juillet 1455.

Economie
Elle a effectué un travail de communication avec les maires des plus efficaces, et sa disponibilité était remarquée.
Est à l'origine d'un contrat marchand entre les Flandres et notre Duché.
A constitué une réserve de guerre couvrant trois mois d'autonomie tout en doublant la trésorerie du Duché.



Famille:
Epouse de Charles de Macquart dict Carnil
Mère de François de Macquart



BIOGRAPHIE  
Soeur d'Ulan de Saint-Prigent, a grandi à Sancerre
Arrivée à montelimar  en novembre 1453
Le 15 février 1454 elle épouse Carnil Macquart - ils ont un enfant, François










Dernière édition par helsinki le Mar 13 Aoû - 5:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 5:04

Citation :
   




KALTEN


BARON DE BOISSIEU



  



...



PARCOURS
Récompenses:

Citation à l'Ordre de l'Ost
Grand Cordon du Collège de L'Epée de l'Ordre de Saint-Georges


Fonctions occupées:
Fonctions diplomatiques :
Ambassadeur du Lyonnais-Dauphiné auprès du Saint-Empire, de septembre 1455 jusqu'à février 1456

Fonctions militaires :
Seigneur des Lances de Vienne du 14 décembre 1453 au 24 mars 1454 (à l'époque nommé "Lieutenant")
Grand Maistre des Lances de l'Ost du 24 mars 1454 au 29 juillet 1454
Conseiller Militaire du 29 juillet 1454 au 14 novembre 1454; et du 15 mars 1455 jusqu'au mois d'Octobre 1456.
Capitaine de l'Ost du 14 novembre 1454 au 22 janvier 1455
Sergent d'Arme dans l'Ordre des Templiers ( à dater de Juillet 1453)



Oeuvres et réalisations
Ost
Sa participation à la campagne Bretonne de Mont-Aiguille
Sa participation aux reprises de Vannes, Rohan et Angers.
A participé à la création de la Cour Martiale de l'Ost.

Diplomatie
Mise en place de liens entre l'Empire et le Lyonnais-Dauphiné.


BIOGRAPHIE  
Kalten vit le jour à Vannes, en Bretagne. Bretagne dans laquelle il fut soldat avant de rejoindre l'ordre des templiers, et d'y être nommé sergent d'armes. Devenant membre de la première cellule d'action templière, il quitta la Bretagne afin de combattre, aux côtés d'autres templiers, rebelles et païens.
C'est d'escarmouche en escarmouche que ses pas le menèrent en Lyonnais-Dauphiné, dans la belle ville de Vienne, dans laquelle il finit par s'installer.

Lorsqu'en décembre 1453 l'Ost annonça qu'il recherchait un officier pour diriger et constituer la garnison de Vienne, il n'hésita que le temps de s'assurer le soutien des Viennois pour postuler. C'est ainsi qu'il devint soldat de son duché, et qu'il le resta pour toujours.

Afin de continuer de servir au mieux son Duché, Kalten entretenu toujours sa forme grâce à l'Ost du Lyonnais-Dauphiné, notamment avec la Garde Ducale, corps d'élite qu'il a longtemps servi.

A 35 ans Kalten fait bénéficier le Lyonnais-Dauphiné de son expérience, prenant le commandement des troupes lorsque la situation l'exige et participant, si ce n'est en stimulant, aux réformes et aux opérations militaires. Il a en effet oeuvré en Bretagne, en Provence, en Savoie, en Languedoc, en Bourgogne, en Touraine, au cours de différents conflits et vu l'évolution de l'appareil militaire ducal, et royal...

En échange de ses services rendu au Lyonnais-Dauphiné, il reçut le titre de seigneur de Boissieu en aout 1454 après avoir admirablement servi notre Duché en ses qualités de Grand Maistre des lances, depuis ce moment Kalten vécut noblement, participant aux festivités et aux manifestations, sans qu'aucun reproches ne puisse lui être fait. Il fut également décoré par deux fois de l'ordre de Saint-Georges, de l'ordre de l'Ost, et devint Grand Cordon du Collège de l'épée.

Il continua a servir fidèlement son duché, n'hésitant pas a tout abandonner, comme par exemple lorsqu'il prit la tête de l'armée pour protéger nos terres, alors que la majeur partie de nos troupes se trouvaient en Bretagne

Sa carrière de Militaire fût certes une grande partie sa vie, mais cela ne l'empêcha pas de croire en la diplomatie, qu'il servit durant quelques mois auprès de nos voisins dans l'Empire Romain Germanique, et ce de septembre 1455 jusqu'à février 1456, où il dut arrêter pour se consacrer totalement au service de l'Ost. Mais son investissement au cours de cette courte période au sein des ambassades ne saurait être oublié.

Kalten était un homme de caractère droit et fidèle, fidèle à son duché et à ses valeurs, et derrière son apparence d'homme froid et distant se cachait un homme merveilleux, tendre et doux, qui savait être calme et surtout patient.










Dernière édition par helsinki le Mar 13 Aoû - 5:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 5:05

Citation :
   




ESPOIRE ZWYROWSKY D'AMILLY

Baronne de Marsanne ,

par mariage Vicomtesse de Crots,

Baronne de Saillans

Dame de Ribiers.







  



...



PARCOURS



FONCTIONS OCCUPEES


Pour le Royaume de France :

* Académicienne Royale de France (Octobre 1456 à Avril 1458)
* Maitre académique à l’Académie Royale de France
* Copiste académique à l’académie Royale de France
* Ambassadrice Royale de France auprès du SRING francophone (pendant un an et demi)
* Greffière à la cour d’Appel du Royaume
* Ancienne membre de l’Ordre Royale du Saint Esprit
* Ancienne Diplomate de l’Ordre du Saint Esprit



Pour le Lyonnais-Dauphiné :

* Bâtonnier du Lyonnais-Daupiné
* Avocate au barreau Dauphinois (Novembre 1455 à Avril 1458)
* Officier-Superieur de l'Ordre de Saint-Georges
* Croix et Officier de l’Ordre de Saint-Georges
* Chancelière du Lyonnais-Dauphiné (pendant 1 an et demi)
* Vice Chancelière du Lyonnais-Dauphiné (pendant 4 mois)
* Ambassadrice du Lyonnais-Dauphiné auprès du Périgord (durant 10 mois)
* Ambassadrice Plénipotentiaire auprès des ordres militaires
* Grand Officier de la prévôté (pendant 1 an et demi)
* Prévôt des maréchaux (durant deux mandats)
* Lieutenant de la maréchaussée de Dié (durant une année)
* Sergent de la maréchaussée de Dié (durant 3 mois)
* Bourgmestre de la ville de Dié (Juillet 1455 élu avec 52.9%)
* Tribun et conseillère municipale de la ville de Dié (durant 7 mois)
* Conseillère aux étudiants de la ville de Dié
* Rédactrice en chef de la Gazette Dauphinoise
* Membre du Comité des fêtes de la ville de Dié (Avril 1455 à Avril 1458)
* Responsable de l’association charité Dioise (Avril 1455 à Avril 1458)


Famille:

Epouse de Jean Zwyrowsky
Soeur jumelle de Bastien d'Amilly dict Sagaben
Mère de Thomas et Lætitia-Tempérance Zwyrowsky




BIOGRAPHIE  

Espoire naquit le onzième jour du mois de mai de l’an de grâce 1438, au domaine de la famille d'Amilly au cours d’une nuit d’orage, comme on en voyait rarement à cette période de l’année.
Ses parents, Georges et Clémentine d’Amilly, avaient essayé pendant des années d’avoir des enfants, mais en vain. Alors, l’arrivée de cet être fût tel une bénédiction pour eux.

Après de longues heures d’atroces douleurs, et de cris qui n’en finissaient plus, Espoire put enfin voir le jour. Elle était un adorable petit bébé qui allait rendre le sourire à sa famille, son père n’hésita pas un instant sur son nom et l’appela "Espoire", en raison de son arrivée dans le monde, qui ramena l’espoir dans leurs vies. Surtout que quelques instants plus tard, un petit garçon naquit à son tour.
Malheureusement le bonheur ne dura pas, et la mère des deux petits mourut en couche.

Le père, Georges d’Amilly, ne supporta pas la perte de son épouse. Ce qui le plongea dans une colère tellement immense qu’il voulut tuer son fils, qu'il tenait pour responsable de la mort de son épouse.

La tante des jumeaux eut alors vent de ce que projetait de faire leurs père. C’est la peur au ventre et le cœur battant qu’elle s'en alla voir la nourrice et lui demanda de prendre avec elle l’enfant pour l'emmener loin du domaine. Elle lui confia de l’argent et un chapelet qu’elle voulait que le petit garçon conserve. Puis, elle regarda la nourrice et son neveu s’éloigner, priant que ce petit reste entre de bonnes mains.

Sans perdre de temps, la nourrice l’emmena voir une moine qui s'appelait Geoffroy dans un petit village non loin du domaine des Amilly; « Die » . Elle lui confia l'enfant, en lui demandant de le cacher.

Avant de partir, le moine lui demanda son nom. La nourrice n'hésita qu’un instant avant de dire :

- "Bastien, il s’appelle Bastien d’Amilly, mais personne ne doit le savoir."

Si la nourrice n’avait pas hésité sur le nom, c’est que la mère de ce petit bébé en avait tellement parlé, tout le monde savait que si un jour elle avait un garçon, elle l’appellerait Bastien.

Elle partit soulagée de savoir le petit garçon en sécurité et en donnant au moine un souvenir de sa famille qui était un chapelet que le petit garçon devait garder même s’il en ignorait l’origine
De son coté le moine décida de ne pas garder le garçon dans ce village ni même dans ce duché, il décida alors de partir en voyage pour la Normandie à Lisieux ou des amis pourraient l’élever et qui lui donneraient un autre nom.

Espoire de son coté avait grandi avec son père en ignorant tout de ce qui c’était passé, en pensant que sa mère était morte en tombant de cheval comme le lui avait raconté son père.
Et malgré cela, elle eut une enfance heureuse au coté de son père qui pour lui était la personne la plus importante au monde.

Les années passèrent, et Espoire qui s’était installée à Die commença à ressentir l’envie de s’impliquer dans la communauté Dioise. Elle désirait tant s’investir dans sa ville, son duché et son Royaume, qu'elle fût tout d'abord sergent de la prévôté, puis maire de sa ville, passant ensuite par plusieurs postes au conseil ducal au travers du parti "APD", elle finit par être nommée Chancelière de son duché et ambassadrice Royale de France…
Ce qu’elle a vécu entre temps, elle ne l’oublierait jamais, Espoire avait rencontré des amies qu'elles considéraient comme de véritables sœurs, leurs liens étaient si forts qu'elles se promirent de demeurer unies pour le restant de leurs jours. Jusqu'ici sa vie était calme et paisible mais tout bascula au début de l’année 1456 lorsqu'elle apprit qu’elle avait un frère jumeau à la mort de sa tante Jeanne, qui citait dans son testament les deux noms d' « Espoire d’Amilly» et de son frère «Bastien d’Amilly». L’héritage était un chapelet pour Espoire, et un coffret de pierreries pour Bastien.

Espoire fut surprise en apprenant cela, et décida d’aller en parler à son père. Qui, se rappelant cette période, réagit de façon inattendue. Ne disant alors aucune mot à sa fille, il partit à toute vitesse sur son destrier. Ce fut la dernière fois qu’ Espoire vit son père. Son père.... l’être le plus cher à ses yeux! Celui qui l’avait élevée, lui tournait maintenant le dos pour partir loin d’elle. Voilà la dernière image qu’elle avait pu garder de lui. Car un incident terrible arriva, comble de l’ironie... son père mourut de la même manière qu’il avait conté à Espoire la mort de sa mère…

Les jours et les semaines passèrent. Suite à la mort de son père, quand Espoire décida de mettre de l’ordre dans les affaires de celui-ci, elle y trouva deux actes de naissance, l’un à son nom et l’autre avec le nom de Bastien.
C’est les yeux pleins de larmes qu’elle se rendit à l’évidence, elle avait bel et bien un frère. C’était la seule famille proche qui lui restait.

Elle décida de partir à sa recherche, et commença par aller voir le personnel du domaine à l’époque de leur naissance. C’est ainsi qu’elle apprit de la nourrice la mort de sa mère en couche et que son frère avait été confié à un moine du village de Die.

Ses recherches ne purent lui apprendre plus que cela, mais Espoire ne perdit pas espoir.

Quelque temps après, Sagaben, dont elle avait pris soin à son arrivée à Die, lui demanda d’être sa marraine. Et c’est avec joie qu’elle accepta. Le jour du baptême, elle demeura troublée tout au long de la cérémonie, à cause du chapelet que le jeune homme avait dans les mains. Identique à celui que sa tante lui avait légué.

Après la cérémonie, elle alla le voir pour lui en parler. Elle lui raconta son histoire, les actes de naissance qu’elle avait trouvés , et du chapelet qu’elle détenait.
La nourrice leur expliqua en suite qu’elle avait jadis confié au petit garçon le chapelet dans l’espoir d’une reconnaissance future.

C’est ainsi que les jumeaux furent réunis à nouveau.

Sa vie était à nouveau stable, elle continuait de travailler, et de se dévouer chaque jour pour sa ville, son duché, son royaume et avant tout pour ses proches. Elle eut ainsi le bonheur de devenir la marraine de Léane Rouvray, fille de ses plus vieux amis, acceptant par ce geste de lier leur deux familles. Lien qu'elle renforça en offrant à Axel d'Irissari de devenir sa vassale au même titre que la jeune Plume de Fairdown qu'elle avait prise sous son aile et dont elle s'était employée à parfaire l'éducation.
La vie cependant lui apprit que rien n'était stable en ce monde, une guerre éclata en France, et nombreux furent les Lyonnais-Dauphinois envoyés en Bretagne en renfort, ou qui prirent l’initiative d’y aller pour la grandeur du duché, et du Royaume.
Après ce départ, une absence se fit sentir, un manque, l’envie d’être avec lui…il aurait fallu qu’une guerre éclate et l’emmène loin d’elle pour se rendre compte de l’amour qu’elle avait pour cet homme.

Les jours passaient, le peu de nouvelles qu’elle avait ne la rassuraient pas, mais son nom lui rappelait toujours qu’il ne fallait jamais renoncer, qu’il ne fallait jamais désespérer…qu’il y a toujours une lueur d’espoir.
Et cette lueur lui est apparue sous la forme d’une missive, une missive envoyée par celui à qui elle n’avait de cesse de penser depuis des jours et des jours…
Il allait bien, elle lui manquait, il l’aimait aussi…Aurait-elle jamais pu croire qu’une lettre pouvait à ce point rendre heureux une personne? Mais c’était le cas.

Et voilà qu’elle lui répondait, et les lettres ne cessèrent d’être envoyées jusqu’au jour de son retour, jour qu’elle avait attendu pendant des mois, jour qu’elle n’oublierait jamais. Puis vint le jour où il lui demanda de devenir son épouse, et enfin celui où elle et Jean Zwyrowsky furent unis à tout jamais devant le très haut, leurs familles et leurs amis.
Les mois passèrent et le 3 Avril de l'an de grâce 1457, Espoire mit au monde son premier enfant, Thomas, un vrai petit ange, après avoir été une épouse comblée, la voilà désormais une mère comblée.

Par la suite, Espoire mit au monde Lætitia-Tempérance une petite fille qui la comblerait une fois de plus de joie.
Malheureusement, la grossesse apporterait des complications et tout comme sa mère avant elle, la Vicomtesse de Crots trouva la mort suite à son accouchement, mettant fin à son dévouement sans faille pour le Royaume, son Duché, sa famille et ses proches.







Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 5:07

Citation :
   





AYMON  D'AVENCOURT DICT ALYNERION


BARON PUIS VICOMTE DE  MAUBEC

SEIGNEUR DE FONTAGER



  



...



PARCOURS
Récompenses:
Grand Croix de l'Ordre de Sainct Georges à titre posthume (27 Novembre 1455)
Décoré de la Croix de Sainct Georges par la Prévôté (ancienne récompense)
Citoyen d'Honneur de Vienne


Fonctions occupées:
Sergent puis lieutenant de la Prévôté de Vienne (1454-1455)
Echevin de Vienne (Animation, Boulangers, Tisserands et Vagabonds)
Greffier de la Cours d'appel royale (1454)
Ambassadeur en Savoie, Franche-Comté, Angleterre, Provence et en Languedoc (jusqu'en septembre 1455)
Vice-Chambellan puis Chambellan du Lyonnais-Dauphiné (jusqu'en janvier 1455)
Maire de Vienne (4 mandats de juillet à octobre 1454)
Commissaire au Commerce (2 mandats en Janvier et en Mai-Juin 1455)
Bailli (2 mandats en Février puis Avril 1455)
Porte Parole (Mars 1455)
Prévôt (Aout 1455)
Héraut du Lyonnais-Dauphiné (7 juin 1455 à septembre 1455)
Major des Compagnies Nobiliaires (15/03/55 - 06/09/55)
Doyen de la Faculté d'Etat de l'Université de Lyon (1455)


Famille:
Né de l'union légitime de Feu Philippe Avencourt (1390-1454) et feue Madeleine Durel (1400-1453).
Epoux de Francesca-Amalya dict Freyelda d'Avencourt, Vicomtesse de Guillestre, Baronne de Saint-Firmin, Dame de Vénissieux et de Jaillans .
Père de Aliénor d’Avencourt, née le 20 avril 1455 au château des Roches (Maubec) et de Enguerrand d'Avencourt, né le 8 décembre 1455 à l'hospital de Lyon.


BIOGRAPHIE  
Né en Normandie, Aymon d'Avencourt est arrivé en Lyonnais-Dauphiné en 1453, où il s'installa en la ville de Vienne dont il devint bien vite sergent de la Prévôté, puis lieutenant. Impliqué rapidement dans la vie municipale et ducale, il fut par la suite échevin à la mairie viennoise, rejoignit les ambassades lyonnais-dauphinoises en occupant un premier temps la charge d'ambassadeur auprès du Comté de Provence, puis du Duché de Savoie, de la Franche-Comté et d'Angleterre, avant d'être nommé Vice-Chambellan du Lyonnais-Dauphiné et enfin ambassadeur du Languedoc et Chambellan jusqu'en janvier 1455 où il démissionna par opposition à l'envoie des troupes ducales en Anjou. Aymon d'Avencourt exerça également auprès des institutions de la Couronne, en tant que Greffier de la Cour d'Appel du Royaume de France et en tant que Héraut du Lyonnais-Dauphiné en juin 1455.

Homme aimant la vie publique, il ne tarda pas à s'engager dans la vie politique du duché, commençant d'abord par occuper la charge de maire de Vienne de juillet à octobre 1454, avant de rejoindre le Conseil Ducal en Janvier 1455 en tant que Commissaire au Commerce. Conseiller ducal, il le fut à plusieurs reprises jusqu'en Août de la même année, occupant successivement les fonctions de Bailli, Porte-Parole puis Prévôt. Parallèlement à cette carrière politique, on le nomma également Doyen de la Faculté d'Etat de l'Université ducale, et premier Major des Compagnies Nobiliaires du Lyonnais-Dauphiné.

La carrière et la vie d'Aymon d'Avencourt s'achevèrent en automne 1455. En septembre de cette année, il démissionna du Conseil Ducal peut de temps après les élections pour désaccord lors de l'élection du Gouverneur, et parti rejoindre les troupes soutenant le Berry alors en guerre contre la Touraine et les Compagnies Franches, quittant ainsi le duché pour ne plus y revenir vivant. En effet, à la mi-octobre, il tomba à Châteauroux. Sa dépouille fut ramenée en Lyonnais-Dauphiné où il fut enterré à l'Eglise Saint-Bonaventure, sur ses terres de Maubec.










Dernière édition par helsinki le Mar 13 Aoû - 5:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 5:09

Citation :
   




LAQUEEN


BARONNE DE TALLARD



  



...



PARCOURS
Récompenses:
Grand-Croix de l'Ordre de Sainct Georges

Fonctions occupées:

Sergent puis lieutenant de la Prévôté de Briançon (Octobre 1454 à ?)
Maire de Briançon (2 mandats, 16 Décembre 1453 et 16 janvier 1454, maire par révolte du 22 au 26 février 1456)
Procureur (Mars-Avril 1454)
Juge (3 mandats successifs de Mai à Octobre 1454)
Juge de la Cour d'Appel Royale (du 3 octobre 1454 à ?)


Réalisations :
- création de nombreuses lois dans notre Duché
- création du Barreau Des Avocats du Lyonnais-Dauphiné
- remaniement du casier judiciaire avec lien direct entre le nom du contrevenant et son dossier
- création de peines de substitution RP
- ouverture, dans toutes les villes du Duché, d'une bureau du Juge d'Application des peines.

Famille:
Epouse de Lmerckx (premières noces)
Epouse de Lamis de Mélian, Seigneur de Pommier.




BIOGRAPHIE  
Née le 3 mars 14XX, à Azincourt
Août 1453 : Arrivée à Briançon
Faite Baronne de Tallard le 6 septembre 1454
Mariage avec le Seigneur Lamis de Melian, célébré en la chapelle du château de melian, le 8 décembre 1454. Office célébré par Aaron de Nagan, Cardinal-Archevêque de Reims et Vicomte d'Ivry.










Dernière édition par helsinki le Mar 20 Jan - 16:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 5:13

Citation :
   




SAMUEL  KAMPS


SEIGNEUR LA MOTTE FANJAS



  



...



PARCOURS
Récompenses:

Officier supérieur de l'Ordre de la Reconnaissance Montilienne
Citation au dévouement de la prévôté
Officier de l'Ordre de Sainct Georges (16 janvier 1456)


Fonctions occupées:

Sergent (9 septembre 1454) puis lieutenant (19 Janvier 1455- mars 1455) de la Prévôté de Montélimar
Grand officier de l'école de la prévôté (juin 1455?)
Maire de Montélimar (avril-mai 1455)
Ambassadeur en Artois, Lorraine, Champagne et en Maine (15 septembre 1455- février 1456)
Connétable (mai - juillet 1455)
Porte Parole & Premier Conseiller (novembre- janvier 1455)
Ecuyer Templier
Fondateur et Grand Maistre de "l'Ordre des Sages" (3 juillet- décembre 1455)


Famille:
Epoux de Gamling
Père de Ben_Elazar
La Devise de la Famille Kamps est : "Dieu seul juge"


BIOGRAPHIE  

Samuel Kamps dit Sakamps est né dans une terre lointaine.... la terre d'Israël.
Il arriva en France le 17 juillet 1454 et s'installa en Lyonnais et Dauphiné à Montélimar exactement!
Il commença par être sergent de la maréchaussée montilienne pendant quelques mois, sous les ordres de Fredido.... Puis Carnil(charles de Maquart) alors Prévôt le nomma lieutenant de la maréchaussée montilienne.
Il remplit sa tâche avec dévotion et Fredido devenu Prévôt, le cita au dévouement de la prévosté...

Puis il décida de changer de direction se présenta au élections miunicipale de Montélimar et fut élu Maire avec 96% des voix....... Ensuite il se présenta aux élections du conseil ducale ou il fut élu... pour son premier mandat il occupa le poste connetable.... il fut élu une deuxième fois mais démissionna car il était en desaccord avec la nomination de gouverneur,,, et la troisième fois ou il fut élu il occupa le poste de Porte Parole et de 1er Conseiller.

Il participa de façon active à la création l'école de la prévôte ou il fut nommé «grand officier de l'école de la prévôté» après avoir dirigé celle ci pour lui permettre d'obtenir sa vitesse de croisière il nomma a sa place Fredido.

Il reçu la distinction d'Officier supérieur de l'Ordre de la Reconnaissance Montilienne ainsi que celle d'Officier de l'Ordre du mérite Dauphinois.

Le 3 juillet 1455 il fonda « l'Ordre des Sages» en 3 mois l'ordre comptait 39 membres repartis sur 5 régions...... mais malheureusement la maladie le rongeait.... l'ordre des sages s'est éteint en decembre 1455 avant qu'il ai pu accomplir son rêve la reconnaissance royale!!!

Au matin du 1 février 1456 Samuel Kamps dit Sakamps s'est éteint, il est parti trouver cette sagesse pour laquelle il s'est tant battu...










Dernière édition par helsinki le Mar 13 Aoû - 5:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 5:17

Citation :
   




FRANCESCA AMALYA D'AVENCOURT DITE FREYELDA


VICOMTESSE DE   GUILLESTRE


BARONNE DE SAINT FIRMIN


DAME DE JAILLANS  


(SEIGNEURIE VASSAL DU DUC D'HOSTUN )


VICOMTESSE DE MAUBEC  PAR ALLIANCE


ANCIENNE DAME DE  VENISSIEUX


(FIEF RENDU  AU VICOMTE DE CHANDIEU)  




  



...



PARCOURS
Récompenses:
Refus l'Ordre de Sainct Georges

Fonctions occupées:
Echevin de Vienne de mai 1454 à novembre
Bourgmestre de Vienne en octobre, décembre et janvier 1454/55
Conseillère ducale sans poste (19 mai 1455 – 1 er juin et 5 au 15 août)
Cam (2 au 30 juin et 1er au 3 août)
CaC (1er au 31 juillet 1455 et 8 octobre au 4 novembre 1455)
Cam (1er au 3 août)
Porte-parole (15 août-7septembre 1455)
Bailli (7 septembre – 5 octobre 1455)
Gouverneur (5 novembre – 1 janvier 1456)
Physicienne ducale


Réalisations :

- renomme la milice compagnie nobiliaire
- réforme du système relations mairies/duché
- proposition de la création de l'OVLD (qui n’a pas été opérationnel)
- réorganise les offices religieux et diplomatiques et respecte le concordat en tant que gouverneur
- fondatrice et directrice du premier hospital de Vienne
- co-créatrice des colliers de l'Ordre de Saint-Georges


Famille:
Epouse de Alynerion d’Avencourt
Mère de Aliénor d’Avencourt et Enguerrand d'Avencourt.





BIOGRAPHIE  
Née entre 1420 et 1425, personne ne sait sa date de naissance exacte ayant été abandonnée dans sa jeunesse. Elle a ensuite été recueillie et élevée dans un couvent.
Baptisée par le Père Méléagant en la Cathédrale de Vienne le 21 février 1454.
Mariée à Alynerion d’Avencourt, mariage célébré en l’église Saint Bonaventure de Maubec, le 14 décembre 1454. Office célébré par le Père Méléagant.
Elevée Vicomtesse de Guillestre le 6 février 1456 et baronne de Saint-Firmin le 17 mai 1456










Dernière édition par helsinki le Mar 13 Aoû - 5:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 5:20

Citation :
   




NESTOR


SEIGNEUR DE VENTAVON



  



...



PARCOURS
Récompenses:

Décoré de la croix de Saint Georges (22/05/1455)
Cité à l'ordre de l'Ost (Mont-Aiguille).


Fonctions occupées:

Conseiller Militaire
Seigneur de la Garde Ducale (Seigneur de Pusignan)
Capitaine
Grand Maitre des Lances (Seigneur d'Athon),
Maitre des Correspondances
Seigneur des Lances (Seigneur d'Antonaves),
Fourrier et Aide Fourrier


Réalisations:

Commandant de l'Armée Vae Victis (campagne de Bretagne 1456)
Participation à la prise de Vannes (Mont-Aiguilles), Laval, Fougères (Dies Irae).


BIOGRAPHIE  

Je suis en Dauphiné depuis maintenant plus de trois ans.

Je vis depuis toujours à Valence, où je suis bléiculteur et cultivateur de maïs (ancien maraicher) et où j'ai été boulanger et maintenant meunier.

Depuis Février 1455 je suis aussi étudiant en voie de l’armée et depuis Octobre 1456 Doyen de l'académie Militaire.

C'est dans l'Ost, où je suis entré en juin 1454 comme simple coutilier que j’ai commencé à m’impliquer pour les autres et pour le Dauphiné. Je suis devenu Fourrier de la garnison en septembre et ai gravis un par un les différents grades jusqu’à ce qu’en janvier 1455 on me confie la charge de Seigneur des Lances de la garnison.
En Février 1455, je me porte volontaire pour intégrer la Compagnie Mont-Aiguille qui regroupe les volontaires du Duché qui partent, en réponse à la levée du Ban par le Roy, vers l’Anjou et la Bretagne.
Finalement en mars 1455, le capitaine me demande de devenir Grand Maistre des Lances de l’Ost afin de superviser les différentes garnisons du Duché et de l’épauler dans ses taches de commandement de l’Ost.
En vue d'une longue retraite estivale, je remets ma charge au capitaine en juillet 1455. Je suis depuis lors conseiller militaire de l'Ost.
En septembre 1455 je participe aux élections ducales au sein de l’APD, je suis troisième sur la liste menée par Alynerion. Nous arrivons en tête. Je deviens Capitaine de l’Ost et 1er conseiller du gouverneur Pathan en compagnie d'Argael.
Pour des raisons personnelles je ne peux poursuivre l’expérience passionnante du capitanat au cours d’un deuxième mandat.
Je retrouve mon poste de conseiller militaire afin de partager mon expérience et aider à veiller au bon fonctionnement de notre institution. Par ailleurs je m'installe au bureau des correspondances de l'Ost où j'entreprends de développer ce jeune service.
Fin décembre 1455, j’apprends qu’on me confie à nouveau ma chère garnison de Valence. Me revoilà Seigneur d’Antonaves jusqu'au 1 avril 1456.
Début avril, suite à la levée du ban par nostre bon Roy Levan le IIIe, le Capitaine de nostre Ost, Walan, me confie la tache de créer une armée et d'en prendre la tête. L'épopée de la Compagnie Vae Victis débute et durera cinq mois.
Suit une période où j'exerce pleinement les fonctions de Conseiller Militaire au sein de l'Etat-Major de l'Ost.
Enfin, début Mai 1457, je suis nommé Seigneur de la Garde Ducale afin de redonner toute sa splendeur et son efficacité à cette unité d'élite.

En parallèle, à la fin de l’année 1454 (du 23 octobre au 22 décembre 1454), durant deux mandats, pour ma plus grande joie et celle de mes concitoyens je pense, j’ai exercé la fonction de maire de Valence.
En Octobre 1456, je replonge pour mon troisième mandat.

J'ai adhéré à l'APD en mars 1455. J’aspirais à m’impliquer à un autre échelon dans la vie sociale et politique de notre Duché. Cette implication rejaillissant automatiquement sur la vie locale par le biais des décisions qui peuvent être adoptées par le conseil Ducal.
J'avais toujours voté pour la liste APD aux élections ducales, en effet à mes débuts Wulfen (Valentinois) puis Numalane ont été Gouverneurs du Duché et ils m’ont toujours semblé les plus qualifiés pour ce rôle et leurs compétences et engagement ont été unanimement reconnus.
Depuis cet engagement ne faiblit pas. Je sais que l'APD est le parti dont les valeurs me correspondent et que je souhaite soutenir pour la grandeur de mon duché.








Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 5:59

Citation :
   





PIERRE D'ARGONNE  DIT  COPPENSBE




  



...



PARCOURS

RECOMPENSES 
Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Georges
Officier de la Reconnaissance Montilienne


FONCTIONS OCCUPEES
Echevin de Montélimar et de Lyon
Lieutenant de la prévôté de Lyon
Maire de Montélimar
Bourgmestre de Lyon
Commissaire au commerce
Procureur
1er régent du Lyonnais-Dauphiné
1er Chancelier de l'ordre de Saint-Georges



Famille
Epoux de Dame MC67 de Royallieu
Père de Arthos et Colombine





BIOGRAPHIE  

C'est en Champagne que le petit Pierre vit le jour dans un charmant village nommé Sainte-menehould le six février de l'an de grasce mille quatre cent douze.

Avide d'aventures, jeune homme il prit la route quittant même sa Champagne natale pour fouler les terres de l'Artois où il finit par poser sa besace dans le village de Compiègne. Il y vécut heureux entouré de nombreux amis jusqu'à un jour d'août mille quatre cent cinquante trois où l'appel du voyage le reprit mais cette fois il ne partit point seul et c'est avec une poignée d'amis qu'il prit la route du Dauphiné alors que Compiègne privé de ses meilleurs défenseurs tomba aux mains de la Champagne.

Le petit groupe traversa le Dauphiné jusqu'à ses frontières sud et s'installa à Montélimar où fort de leurs expériences Coppensbe aidé de ses amis délogea un brigand qui s'était emparé de la mairie. Ainsi se retrouva t'il à la tête de Montélimar une semaine, le temps que l'une de ses amies soit élu maire.

Tout était à construire, les villageois manquaient de tout mais le petit groupe avait emmené avec eux vivres et outils et parvinrent à faire de Montélimar un village où il faisait bon vivre. Quelques temps après en septembre plus exactement, il convola en justes noces avec celle qu'il appellait sa "Douce" MC67 qu'il avait amenée de Compiègne avec lui, la cérémonie fut dirigée par l'Archevêque Frere_morgennes avec pour témoins leurs amies compiègnoises dame Ulan et Moi2212 ainsi que tous les montiliens, la fête s'étira sur de nombreux jours.

Le village était entre de bonnes mains alors l'envi d'aider un peu plus ce Duché qui l'avait acceuiilit le prit et avec de nouveaux amis ils créèrent un parti politique "FLOOD", c'est ainsi qu'à la mi- novembre de cette même année il fut nommé Commissaire au commerce, mais le sort en décida autrement, le Gouverneur Morgennes gravement malade ne pouvant plus assurer sa tâche, c'est à lui que l'on confia la tâche de gouverner le Dauphiné et ce du début décembre jusqu'à la mi-janvier. Le travail et le sérieux du parti majoritaire "APD" lui donna l'envie de les rejoindre et c'est en temps que colistier de l'APD que lors du mandat suivant il fut nommé Procureur. Afin de le remercier de sa loyauté lors de la régence du Duché, le Duc Morgennes lui remis en fief le Duché d'Albon, quelques mois plus tard.

Le temps était venu de se reposer et de faire des d'Albon une grande et belle famille, c'est au comble du bonheur que Coppensbe put serrer entre ses bras non pas un nouveau né mais deux, sa "Douce" mis au monde des jumeaux en octobre de l'an de grâce mille quatre cent cinquante six, son fils Arthos et sa fille Colombine.

Peu de temps après toute la petite famille emménagea à Lyon où une amie Dame Mystère avait besoin de leur aide. Fort de ses expériences, Coppensbe reprit du service et fut élu bourgmestre de Lyon à maintes reprises. Mais il avait plusieurs cordes à son arc ce qui lui valut l'épithète "Le Dévoué"...






Revenir en haut Aller en bas
helsinki

avatar

Nombre de messages : 10553
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: 13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !   Mar 13 Aoû - 6:03

Je remercie l'ordre de Saint Georges qui m' a permis d'avoir les renseignements.
Revenir en haut Aller en bas
 
13 Août 1453 ∼ 13 Août 1461 8 ans déjà !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 2 - Palais Sainct Pierre :: Collections Ducales :: Histoire et Géographie-
Sauter vers: