AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Programme de JdC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean.de.Cetzes

avatar

Nombre de messages : 6
Localisation IG : Toulouse
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Programme de JdC   Ven 7 Fév 2014 - 23:37

Jean.de.cetzes a écrit:

Citation :
    Programme ! Demandez le Programme de JdC !


Citation :
    ♦ UN ROYAUME DE FRANCE UNI ET PUISSANT


Citation :
    Un Roi de tous les sujets et de tous les instants.

La Royauté n'est pas le pinacle d'une ambition paresseuse.
La Royauté n'est pas la mise en coupe réglée des Provinces du Royaume.
La Royauté n'est pas la négation des principes de réalité.

Face à l'état désastreux dans lequel se trouve le Royaume de France, j'entends ici parler sans haine, mais non sans reproche.

Car devenir Roi n'est pas l'aboutissement d'une carrière politique et ne consiste pas à ajouter un titre prestigieux à un palmarès flattant l’ego de l'élu. Devenir Roi ne consiste pas non plus à combler de privilèges ceux qui lui ont permis de le devenir ou à obtenir une pierre tombale à son nom.

Non.

La couronne de France n’est pas une récompense mais une charge. Nul Roi ne devrait agir selon ses propres intérêts et ceux de son camp, ou pire de son clan. Le Roi a le plaisir de gouverner ceux-là et le devoir de s’occuper de tous les autres, sans doute plus encore. Un Roi doit savoir mettre de côté les querelles personnelles qu'il a pu connaitre avant de ceindre la couronne. Les offices royaux doivent être confiés aux plus compétents, amis ou non. Les plus méritants, amis ou non, doivent être récompensés et les félons châtiés, qu'ils soient amis ou non. Un Roi doit pouvoir dépasser les querelles de clochers pour diriger tout un royaume et l'administrer comme tel. Un Roi doit s'intéresser à tous ses sujets et à tous les sujets qui les concernent et non simplement à ceux qui lui plaisent. Il ne s'agit en aucun cas d'aller de maîtresse en maîtresse, et de chasse en chasse, mais bien de donner au Royaume de France la consistance, la cohérence et le prestige qui doivent être sien.

Gouverner le royaume requiert un investissement personnel de tous les instants, une présence continue, non pas à son propre service mais au service du Royaume, et par conséquent des feudataires, des grands officiers, des pairs et de ses sujets. L'intérêt général des sujets et du Royaume doit guider le monarque dans ses choix. C'est pourquoi gouverner consiste à écouter, à comprendre et à prendre en compte leurs aspirations et non à les contraindre à accepter des projets narcissiques contre lesquels ils s'opposent fermement. À l'inverse il ne faut pas sombrer dans la démagogie la plus sournoise et vouloir contenter tout le monde, de toutes les manières et en tout temps, car c'est ainsi que le royaume serait perdu et qu'aucune décision nécessaire ne serait prise.

C'est fort de ces convictions et de mon expérience juridique, héraldique, militaire et de grand feudataire du royaume que je m’engage à tout faire pour assurer la prospérité du Royaume de France et pour qu'aucun sujet de la couronne ne se sente plus jamais oublié d'elle.

C'est pourquoi, par la présente déclaration d'intention, j'affirme mon statut de prétendant au trône de France et me présenterai dans les temps impartis devant les sujets du Royaume qui par la voie des urnes présideront au destin de la couronne de France.

Citation :
    Un royaume de France uni dans le respect des traditions

Faire partie du royaume doit apporter et non plus coûter. La question ne doit plus se poser entre être indépendant ou faire partie intégrante du royaume de France. Les institutions doivent fonctionner de manière à offrir un service incontournable et indispensable. Non parce qu'il est obligatoire, contraint, mais parce qu'il est utile, juste et bon.

Il sera par ailleurs nécessaire de redonner du sens au rapport personnel entre les vassaux et leur suzerain pour que soit respecté l'engagement vassalique dans toutes ses composantes : Justice, Subsistance et Assistance.

Remettre de l'ordre dans la "maison France" est une nécessité compte tenu de l'état dans laquelle feu le Roi l'a abandonnée en prenant la poudre d'escampette. Les Grands officiers de la couronne doivent retrouver la place qui est la leur, dotés de véritables pouvoirs mais, proportionnés à leur charge. Pouvoirs en adéquation avec les pouvoirs des feudataires qui ne doivent pas être des sous-officiers ; particulièrement en Domaine Royal. C'est un équilibre à trouver en concertation avec tous les acteurs du domaine. Les Grands officiers ne devront plus faire l'objet de séance de flagellation publique et le Roi doit s'engager à les écouter et les aider au mieux afin de ne jamais les mettre dans une position dans laquelle ils devraient régner à la place du Roi ou des feudataires.

Retrouver un Louvre vivant, une cour digne de ce nom montrant la splendeur et la grandeur de la couronne. Mais aussi des offices pleinement actifs tant à Paris que dans le royaume en particulier avec la prévôté, la connétablie et la garde royale qui mériteront une attention toute particulière. Il faut à nouveau donner envie d'être royaliste et non pas trainer cela comme un fardeau. Faire partie de la cour doit être un honneur et un plaisir et qu'en être soit reconnaissance enviée.

Citation :
    Un Royaume de France Aristotélicien
      A la Foy dialogue & dialogues de Foy

Dialogue
    Moi, Jean de Cetzes, je m'engage à reprendre les négociations avec Rome, et ce dans le but d’aider les clercs romains & Rome, à retrouver la place qui doit être la leur. Les conflits ont fait long feu, c’est pourquoi, pour faciliter la conclusion, J'irai directement rencontrer le Saint-Père pour m'entretenir avec lui sur les grandes questions.

Foy
    Moi, Jean de Cetzes, je m'engage à lancer une discussion avec les feudataires du Royaume de France, qui, conformément à la charte du Royaume, disposent de la libre administration de leur province en matière religieuse. C’est pourquoi, leur avis sera écouté, et l’intérêt supérieur des fidèles sera évoqué. La paix des âmes sera notre priorité, les fidèles ne doivent plus pâtir de la situation.

Citation :
    De la Reine de France.


Certains s'interrogent sans doute sur l'absence d'épouse à mes côtés. Et bien qu'il soit su qu'une fois couronné je ferai mander à toutes les familles du royaume de me présenter leurs filles. Sera ainsi choisie celle qui parmi toutes se démarquera et présentera les plus grandes qualités pour accompagner le Roi de France dans sa lourde et noble mission.

Citation :
    ♦ LA SPLENDEUR DU DOMAINE ROYAL RETROUVÉE
      Fierté, Unité & Spécificités

Fierté
    Le Roy est craint, son Domaine aussi. Il est temps qu'aux devoirs s'ajoutent les droits. Le Domaine royal se doit de faire trembler et se doit d'être admiré, car il est le joyau de la couronne, ses fondations. La terre du Roi de France doit refléter son éclat.

Unité & Spécificités
    C'est pourquoi, les feudataires dépositaires du pouvoir royal, seront inclus & écoutés au sein d'un conseil restreint, leur accordant une marge de manœuvre plus large sur les questions militaires & économiques. Le domaine est Un & Indivisible, mais il est fort de ses particularités locales, qui ne doivent être étouffées. Qu'il ne soit plus question à l'avenir d'un démantèlement ou d'une défaillance. Que cette question ne soit même plus d'actualité tant le Domaine Royal aura été revalorisé et que le sentiment d'y appartenir sera tel qu'aucune remise en cause ne sera même plus envisagée. Voilà ce que je souhaite pour le Domaine Royal et ce pourquoi je mettrai tout en oeuvre, en concertation avec les feudataires de ce noble ensemble qui pourront à l'avenir, être élevé au rang de "marquis" au mérite.

    Plus de latitude et plus de respect doivent être accordés au domaine royal afin que ses habitants, sujets de la couronne de France soient fiers de porter haut vers le ciel leur appartenance au Roy, aux côtés de leurs couleurs.

    De la diversité acceptée naîtra la force !

Citation :
    ♦ UN NOUVEAU SOUFFLE POUR LES INSTITUTIONS DU ROYAUME

Citation :
    La Hérauderie de France réformée

Ancien héraut puis Comte de Toulouse, j'ai pu connaitre la hérauderie de très près, sous deux angles différents, et je ne puis que saluer le travail exemplaire fait par les officiers qui la composent. Néanmoins, et nous en sommes tous conscients, les hérauts également, il y a ci et là quelques problèmes à régler. Je suis sûr et certain que nous pourrions tous nous accorder, dès lors que la hérauderie sera parfaitement et entièrement associée au projet de réforme devant permettre d'améliorer l'existant, non de le détruire, afin que nul ne puisse plus affirmer qu'il faille condamner cette noble institution. Il faudra pour cela notamment parvenir à une réduction des délais d'attente qui semble à l'heure actuelle le problème le plus important.

Citation :
    La création de Cours d'Appel régionales et d'une Cour de justice Royale


Chacun a pu constater l'échec de la mission de la Cour d'Appel. La faute n'incombe pas aux officiers de cette institution mais bien à son fonctionnement et à sa constitution. Aussi je souhaite créer des Cours d'Appels locales qui réuniraient les juges et procureurs des provinces accompagnées par quelques officiers royaux afin de rendre une justice plus proche des droits et des réalités provinciales. Ainsi, nous offrirons à des provinces regroupées - au nombre de 6 - une Cour d'Appel, ce qui devrait permettre une justice plus rapide, avec des délais d'examen et de traitement raccourcis, et plus juste.

Je désire également établir un degré de justice supérieur, constitué en Cour de justice royale, composée d'officiers royaux sous la présidence du Chancelier de France, qui jugeront les affaires relatives aux feudataires du royaume en prime instance et de la noblesse du royaume en appel.

Citation :
    La création d'un parlement royal


Le Roi ne doit pas gouverner seul. La monarchie absolue est un mal contre lequel nous devons lutter. Le Roi doit être doté de pouvoirs forts mais ne doit pas en abuser et pour cela, j'instituerai un parlement royal réunissant les feudataires du royaume afin que ceux-ci puissent voter les principales orientations politiques du royaume de France.

Le parlement héritera également des fonctions de l'actuel conseil des feudataires du royaume de France et devra ainsi conseiller le Roi en toute chose permettant aux feudataires d'honorer leur devoir de conseil.

Citation :
    Le secrétariat d'Etat et les ambassades


La première réforme qui me tient à coeur et que je réaliserai sera la séparation du Secrétariat d'Etat des ambassades. Chacune de ces institutions est suffisamment importante pour exister.

Concernant les ambassades royales ainsi autonomisées, fort de son actuel dynamisme, il faudra poursuivre le recrutement pour renforcer les alliances existantes et développer les relations commerciales avec les voisins pour faire prospérer le royaume.

Les secrétaires d'Etat ne doivent plus avoir à choisir entre trahir la couronne royale ou leur province. C'est l'officier qui entre les deux doit permettre l'établissement d'un dialogue renforcé, en bonne intelligence et qui ne doit pas être, en aucun cas, un espion au sein des conseils.
Les secrétaires d'Etat doivent par ailleurs pouvoir suggérer au Roi le nom de celui qui les dirigera afin de prendre d'avantage en compte l'aspect humain de la charge.
Les officiers de la couronne ne sont pas épouvantail que l'on déplace d'un champ à l'autre pour effrayer les moineaux. L'expérience et la qualité des secrétaires d'Etat doivent être prises en compte et utilisées à leur juste valeur pour mener à bien des projets définis par la couronne. Notamment en permettant à ces officiers d'être mieux informés afin de mieux communiquer avec les feudataires du royaume qui méritent d'être eux aussi mieux informés. Les secrétaires d'Etat sont les relais de la couronne dans les provinces. Ils sont les porte-paroles du Roi et doivent être considérés comme tels.

Citation :
    La grande prévôté renforcée

La grande prévôté est une institution dont l'utilité doit être renforcée notamment pour le dialogue avec les provinces afin de développer la coopération inter-provinciale qui apparait aujourd'hui comme une nécessité.

Une collaboration renforcée, actuellement déjà envisagée, doit être mise en place avec la connétablie pour les missions de surveillance en cette période où les brigands rôdent massivement, pour prévenir du danger.

Citation :
    La maison du Roi employée


La maison royale est aujourd'hui, sous la direction du Grand Chambellan, pleine d'entrain et a trouvé une efficacité inégalée. Elle est néanmoins trop peu utilisée et mise en valeur alors que les feudataires et les grands du royaume pourraient bénéficier des rouages de l'institution dont certains méritent d'être à nouveau huilés. C'est le cas de l'académie royale. Il n'y aura en la matière pas de bouleversement mais simplement une plus grande sollicitation de cet office qui mérite d'être davantage employé tant il peut s'avérer performant et utile à la couronne de France.

Citation :
    ♦ LA PUISSANCE MILITAIRE ROYALE REDECOUVERTE :


Citation :
    Un ost attractif et unifié

L'Ost Royal se trouve aujourd'hui dans une impasse. Il est de notre devoir que celui-ci puisse se relever et soit à nouveau respecté et craint par tous, particulièrement par qui aurait la désobligeante idée de se lever contre la Couronne, contre les grands feudataires et de semer des troubles dans l'ensemble du Royaume de France.

Une véritable réforme devra être apportée à la Connétablie et à l'Ost Royal que le Royaume mérite d'avoir. Pour ce faire, la connétablie de France devra à nouveau œuvrer avec l'ensemble des provinces de France pour un unique but, celui de conduire la France vers la paix. La communication sera donc au coeur des évolutions de la connétablie pour une meilleure coordination et une meilleure coopération. C'est ce qui permettra de mettre fin aux hordes de brigands qui sévissent encore aujourd'hui dans le Royaume de France pour le bien et la sécurité de tous ses sujets.

Citation :
    Des Ordres royaux revalorisés

L'esprit chevaleresque, défendu vaillamment et brillamment par les ordres royaux, doit demeurer et être mis en valeur afin que ceux-ci retrouvent leur attractivité passée. L'esprit chevaleresque est tout à la fois une valeur, un mode de vie et un but qui mérite respect et honneur. Aussi je souhaite que les ordres royaux soient encore représentés par un grand écuyer de France afin que leurs voix puissent être entendus et comprises et que leurs membres trouvent une place de choix au sein de la Cour du Roi.

Citation :
    Une garde royale reconstituée

La Garde royale mérite de trouver une place plus adaptée à son importance. Il n'est ni juste, ni digne, qu'elle demeure perçue comme une force d'apparat ou que ses éléments soient considérés comme de simples bibelots du Louvre. Ce qu'elle n'est assurément pas. Je souhaite, si je suis élu, m'entourer de cette garde, comme le firent d'autres avant moi, lors de tous mes déplacement In Gratibus comme Res Parendo, en temps de paix comme en temps de guerre si par malheur le royaume devait à nouveau y être contraint par d'aucuns chiens de guerre désireux d'exercer sur nos sujets & sur moi-même leur méprisable violence. Dans cette optique, la Garde Royale sera constituée de l'élite combattante du Royaume dont les plus méritants seront nommés bannerets du Roi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Programme de JdC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Entrepôts des archives :: Estrade des postulants aux élections royales-
Sauter vers: