AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Annonces d'ailleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dame-isabeau
Conseiller sans portefeuille


Nombre de messages : 11448
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Annonces d'ailleurs    Mar 25 Mar 2014 - 20:32

Citation :



Ces maladies qui ne se soignent pas

Strasbourg (AAP) – Ce 3 décembre 1461, l'AAP diffusait en zone dite impériale une dépêche relatant la découverte de deux nouvelles maladies. Il était précisé que l'une d'entre elles, la Glairette BMG (Bretagne Maine Guyenne), avait été découverte par un médecin breton, le docteur Jcmail. C'est faux : en vérité, la même maladie a été découverte quelques jours plus tôt par un médecin normand, le docteur Keitaro, qui l'a baptisée fièvre des camps. Celui-ci, peu habitué à sortir de son cabinet, n'en avait pas fait part à ses confrères médecins, et les autorités normandes ont souhaité garder le secret concernant la nature de cette affection et ses éventuels remèdes. Elles ont fait passer les objectifs militaires avant les impératifs sanitaires quitte à mettre en péril la santé de Normands et de soldats de l'ensemble du royaume de France. En effet, cette maladie est apparue dans le contexte du conflit entre la Couronne de France d'une part, l'Artois et le groupe Fatum d'autre part, et s'est largement diffusée à la faveur du brassage engendré par l'organisation militaire.

Soucieux d'enrayer la propagation de la maladie au plus vite, le docteur Jcmail a fait part de ses découvertes à ses confrères du bien nommé Medicinum Corpus Hippocratum. Il s'agit du plus important groupement de médecins, au sein duquel ceux-ci font progresser les connaissances en médecine en s'échangeant toutes les informations dont ils disposent sur les maladies, leurs symptômes et leurs remèdes, et ce sans égard pour la provenance, l'appartenance politique ou religieuse des patients. Considérant qu'une large information sur la maladie était une priorité de santé publique, un médecin du Corpus est venue trouver les agences dites impériale et française de l'AAP. Comme beaucoup d'autres ces derniers temps, la rédactrice de l'agence française contactée par le médecin avait été limogée, et n'a pu que laisser la dépêche à disposition à l'accueil. La rédaction de l'agence dite impériale s'est par contre empressée de la faire paraître.

Bien que la santé de milliers de personne soit en jeu, la direction de l'agence française refuse pendant des mois de publier l'article, laissant courir l'épidémie dans l'ignorance générale. Malgré tout, l'insistance de certains rédacteurs finit par aboutir à la publication en royaume de France de l'annonce de l'existence des deux maladies, trois mois après leur découverte. La rectrice de l'université de Normandie et son duc font part de leur très vive indignation à la rédaction française : la découverte de la maladie doit revenir à la Normandie. De fait, elle revient au docteur Keitaro, voilà qui est désormais dit et su, aussitôt que des preuves ont été transmises à la rédaction de l'agence impériale. La rédaction de l'agence impériale présente ses excuses quant à ce flottement, dû au peu d'importance qu'accorde le docteur Keitaro à la renommée et à la paternité de ses découvertes, et au fait que la direction de l'agence française n'a pas pour priorité la santé publique et la diffusion d'informations qui concernent le plus grand nombre. Il est des maladies qui ne se soignent pas.

Zarathoustra, pour l'AAP



Medicinum Corpus Hippocratum: http://forum2.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=719314

Bureau de la direction de l'AAP française: http://forum2.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=684682&postdays=0&postorder=asc&start=36
[
Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau
Conseiller sans portefeuille


Nombre de messages : 11448
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Annonces d'ailleurs    Sam 5 Avr 2014 - 10:05

Citation :
03/04/1462 Erratum sur la Glairette du Maine, ou Fièvre de camps

Paris (AAP)- Une erreur a été commise dans l’article du 24 janvier intitulé « En piste ! Après la fièvre d’Alexandrie, le Nagazudi de Brest et la Glairette du Maine ! ». En effet, la Glairette du Maine n’est autre que la maladie de la Fièvre de camps, découverte par le docteur Keitaro durant la guerre en Normandie en octobre 1461. Seuls les soldats, alliés, autorités normandes et royales avaient été informés, afin de ne pas donner d’armes supplémentaires à leurs ennemis. Le docteur Keitaro est bien l’homme qui a découvert la Fièvre de camps, par la suite appelée Glairette. Les journalistes responsables de cette erreur s’étant précipités afin de dissimuler l'information que nous venons de vous livrer, et d’en donner une fausse, que nos chers lecteurs se rassurent : sanction a été prise à leur encontre.

Little Poney, pour l’AAP
Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau
Conseiller sans portefeuille


Nombre de messages : 11448
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: Annonces d'ailleurs    Sam 17 Oct 2015 - 21:49

Lu à L AAP

Citation :
Paris (AAP) - Si certains détestent déjà les Espagnols sans trop se souvenir pourquoi, l'AAP va vous fournir une très bonne nouvelle raison. Idem pour les vierges de haine envers les Hispaniques : préparez-vous, c'est maintenant !

Vous vous sentez chafouin ? Vous avez d'importantes courbatures ? Vous souffrez le martyr de tout votre long (ou moins long) organisme ? Aucun doute : vous êtes atteint ! La Tarraconensis Malum est en vous. Vous pouvez à présent détester les Espagnols qui ont propagé cette saloperie dans notre Royaume et dans votre petit corps à présent tremblant.

Vous l'aurez compris, une nouvelle maladie vient de faire une apparition remarquée sur notre territoire. Elle se nomme la Tarraconensis Malum et a un « fort pouvoir contaminant », d'après les médecins de la Confraternitas Medici qui nous ont écrits pour nous informer de cette découverte épidémique. Détectée en Catalogne par le docteur Nadiaf, la maladie se propage activement en Languedoc et dans tout le bassin méditerranéen, contaminant à qui mieux mieux malades et médecins, sans qu'on sache trop par quel moyen.

Le docteur Brangaine est à pied d’œuvre à Montpellier pour tenter d'éviter une propagation trop forte. C'est bien lui qui a rencontré les premiers malades français. Espérons seulement qu'il soigne et ne contamine pas à son tour !

Si les médecins pataugent encore pour déterminer les tenants et aboutissants de cette chose, nous savons déjà que cette dernière n'empêche en rien une alimentation correcte et qu'une recette miracle a été trouvée par le docteur Bejelit, un Italien vivant à Barcelone. Il se dit qu'elle pourrait entraîner une baisse de la force, de l'intelligence, du charisme, mais ces derniers éléments n'ont pas pu être constatés sur assez de malades pour en faire une généralité.

Vous pouvez donc à présent angoisser, vous calfeutrer chez vous, jouer au fantôme. Mais il est sans doute déjà trop tard ! Il ne vous reste plus qu'à aller donner gracieusement votre maigre pécule mis de côté en perspective de l'hiver approchant au médecin de votre bourg et le prier de vous soigner correctement.

Eliance, pour l'AAP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annonces d'ailleurs    Aujourd'hui à 8:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Annonces d'ailleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sois gentil, marche ailleurs. Mes pieds ne sont pas des paillassons. [PV]
» Reves d'ailleurs
» Rêves d'Ailleurs, l'Arche du Rôliste enfin révéler par votre Admin vénéré...
» IECF 6 - Des êtres venus d'ailleurs
» Discussions arcade tirées d'ailleurs ... (perles inside !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 3 - Couvent des Cordeliers - Université de Lyon :: Faculté de Médecine-
Sauter vers: