AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Grandes Familles du Lyonnais-Dauphiné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
urbs

avatar

Nombre de messages : 1392
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Les Grandes Familles du Lyonnais-Dauphiné   Mer 19 Avr 2006 - 7:22

Famille De Lay en Dauphiné

D'or au sautoir de gueules



Très ancienne famille de la Tour-du-Pin, en Viennois, la famille de Lay régna pendant plusieurs siècles dans le Nord Dauphiné: Le Châtelard, Bellegarde, Vignieu, Marcollin, Montagnieu, La Roche, La Maison-Blanche, Balmettes, Crucilieux, Morestel (en partie).

Elle fut ruinée, par la suite, par le Baron des Adrets (*)

En 1247, Lantelme de Lay et ses enfants, Arnaud et Armand font une donation aux religieuses de Bertaud.
Claude de Lay était Seigneur du Châtelard en 1300.
Noble Guyonnet de Rivoire, mari de Catherine de Lay, fille de feu Guigues, rendit hommage le mardi avant la fête des SS. Simon et Jude, de l'an 1314, pour la maison ou bâtie du Châtelard, qu'elle tenait en fief-lige et rendable à cause du château de Montrevel.
Aynard de Lay, chevalier, fut l'un des garants du traité de mariage d'André Dauphin, encore dans les langes, avec Blanche de Navarre, en 1335.
Olivier de Lay, chevalier, est présent à l'hommage prêté en 1349 à Aymar de Poitiers, comte de Valentinois, par Pierre d'Urre, chevalier, coseigneur d'Urre.
En 1362, hommage prêté par Aynard de Lay au nom de sa femme Guiborge (Guyborgie) devant Raoul de Loupy (de Louppeyo), lieutenant en Dauphiné.
Olivier de Lay, dit d'Aubessagne, conseiller de Valgaudemar, en son nom et de Françoise, sa femme, conjointement avec les autres coseigneurs dudit lieu, le 6 février 1366.
Antoine de Lay, Seigneur du Châtelard, était bailli du Viennois et du Valentinois en 1413.
Jean, fils puîné de Humbert de Lay, combattit à Fornoue en 1495.
Jacques de Lay, Seigneur du Châtelard, était châtelain delphinal de La Tour-du-Pin en 1499.
Transaction en 1581 entre la marquise de Saint-Innocent, dame de Chaudenou, et Suzanne Ferron, par l'intermédiaire et médiation de noble Gaspard Alleman, seigneur de Demptézieu, et de noble Gaspard Delay, seigneur de Vignieu.
Le 25 Juin 1574, Pierre de la Poype, doyen de Villereversure, chanoine de Saint-Chef et seigneur de la maison forte d'Antholleys, teste en présence de Me du Solier, notaire, stipulant :

Qu'il veut être inhumé dans le tombeau de son oncle Pierre de la Poype aussi chanoine de Saint-Chef (qui vivait en 1502), tombeau situé dans le cloître de l'abbaye de Saint-Chef.

Il lègue à Pernette Delay 300 livres.
Il lègue aux enfants mâles de feu noble Jean Delay 200 livres et à ses filles 200 livres, à Françoise Delay 100 livres tournois, à André Delay 100 livres.
Il donne à noble Claude Delay, écuyer, seigneur de la maison forte de Vignieu, son neveu, tous les biens immeubles qu'il possède dans les mandements de Bourgoin, Saint-Alban, Maubec, Artas, Saint-Chef et Morestel, excepté la rente qui dépend du château de la Poype.
Acte dressé à Saint-Chef dans la maison du testateur en présence de nobles messires Claude de Grolée, ouvrier; Jean de Césargues, Etienne de Buffevent, Claude de la Tour, chanoines de Saint-Chef; Me Joffray, du Pont-de-Beauvoisin et Jérôme Voyant, de Crémieu.

La branche aînée de la famille de Lay, seigneurs du Châtelard, finit en 1522.

Claude de Lay avait fourni, le 12 août 1540, un dénombrement pour la maison forte de Crucillieu, au mandement de Saint-Chef, par devant le Vibailli de Vienne.
Noble de Lay de Crucillieu fut lieutenant au gouvernement de Gap, sous la Poype Saint-Jullin, en 1573.
Le 26 février 1609, Jacques de Lay, seigneur de Balmettes, la Roche, Marcollin, Montagnieu, la Maison-Blanche, etc, et Dlle Françoise Monin, dame de Marcollin, sa femme, acquirent la moitié de la terre de Morestel de Henri de la Chastre, seigneur de Nançay, comte du Bouchage, au prix de 6.000 livres.
Le 8 avril 1645, demoiselle Gasparde de Lay reconnaît en la Chambre des Comptes, la maison forte des Balmettes. En 1714, c'est Victor Amédée de Dortan qui en est le seigneur.
La branche cadette prit fin par le mariage de Marguerite de Lay, dame de Vignieu et des Balmettes ou Barmely, avec Claude de la Balme, Seigneur d'Optevoz en 1604.

La terre de Crucillieu (mandement de Saint-Chef) passa ensuite aux Biétrix du Villars et aux Mépieu, par l'alliance, en 1797, de Anne-Marie-Angélique Biétrix du Villars de Crucillieu, avec Jean-François-Joseph de Flocard de Mépieu, ancien officier au régiment de Navarre.

Elle fut acquise ensuite par M. Pancera.

(*) François de Beaumont, Baron des Adrets

Né au château de La Frette, Isère (1512/13), décédé le 2 février 1587 à La Frette, chef militaire des Guerres de Religion, célèbre pour sa cruauté.

Sous le règne d'Henri II le baron des Adrets se distingue dans l'armée royale et devient colonel des "légions" du Dauphiné, de Provence et de Languedoc. En 1562, il se joint aux armées huguenotes, plus par ambition et antipathie pour la maison catholique des de Guise que par conviction profonde.

Sa campagne contre les catholiques en 1562 est extrêmement victorieuse. En juin de cette même année, le baron des Adrets se rend maître de la majeure partie du Dauphiné.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Grandes Familles du Lyonnais-Dauphiné
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 2 - Palais Sainct Pierre :: Collections Ducales :: [HRP] Lecture :: [HRP] De l'historique du Lyonnais-Dauphiné-
Sauter vers: