Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -53%
-110€ sur le Casque gaming sans fil Corsair ...
Voir le deal
99 €

 

 Aguerrissement d'un soldat

Aller en bas 
3 participants
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Argael

Argael


Nombre de messages : 5234
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeSam 8 Déc 2007 - 11:29

Argael de Saint Giraud se sentait remis les muscles certes affaiblis mais la volonté toujours intacte, il s’était trop longtemps morfondu sur son lit entre la vie et la mort dans un premier temps puis durant sa convalescence. C’est une garnison sans personne dedans qui retrouvait, cela le peina, plus d’entraînements, plus de patrouilles, plus d’exercice chacun a droite a gauche, pire que tout plus personne en taverne. L’Homme d’arme, bien connut pour son caractère trempe et une volonté d’acier un moral a toute épreuve fit fis de sa condition physique, il se devait d’être de nouveau irréprochable l’exemple pour les plus jeune a suivre.

La nuit était encore présente pour plusieurs heures quand il se leva de son lit en silence, fit son sac de survie en silence exercice mainte fois répéter et devenu mécanique depuis.

Il sortit dans la cour sur la place du rapport, sur laquelle les drapeaux de la garnison et du duché flottes bien haut.

Il se dirigea vers le bureau de son Seigneur des Lances Chouket son chef mais avant tout son ami. Il avait rédige une lettre a son intention, qui en suspend disais ceci.


Citation :
Seigneur des Lance Chouket, mon chef,
Je me languis de l’action me morfondant dans cet absentéisme de nos soldats, je vous rends compte par la présente que je pare pour raffermir mon corps quelques jours en survie dans la montagne en autosuffisance.
Si d’aventure, des soldats veulent partir a ma suite pour partager des moments privilégies de fraternité, je ferais ma première halte au niveau des ruines ou nous avons passe l’exercice pour devenir Cariate je suis sur que vous voyez ou elles sont, j’y serais ce soir, j’y passerai la nuit et repartirait ensuite en direction de l’exercice que j’avais monte de prise de drapeau la aussi je pense que vous vous en souvenez.
Cet exercice de 40 lieues (environ 120 km) a peu près je le réaliserai sur 3 jours, entraînement difficile pour une guerre éventuelle plus facile.
Je me permets ceci voyant qu’aucune patrouille n’est prévue.
Soyer sur de mon retour sous trois jours, en espérant ne pas faire le périple seul.
Je vous dits donc chef a bientôt
A vos ordre toujours
Homme d’arme Argael de Saint Giraud

Une fois le plis déposé sous la porte, il alla boire à la fontaine, la journée s’annoncée mauvaise venteuse et pluvieuse, qu’importe le moral était la. La sentinelle somnolente ne vis pas le doyen de Briançon sortir de manière discrète, cela confirma ses inquiétudes sur le laissé allé de la garnison.

Sac sur le dos, il commença son duel contre lui-même, l’exercice serait âpre mais plus joyeuse en serait la réussite, un montagnard se devait d’être rustique, en aucun moment se laisser allé.
En son fort intérieur il espérait être rejoint par de jeunes soldats, leur permettant ainsi de leur apprendre ce que lui-même avait apprit dans sa jeunesse.

Il se permit alors de partir sur un rythme tranquille autant pour réveiller que pour chauffer les muscles et permettre éventuellement d’être rejoint par des soldats.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeSam 8 Déc 2007 - 13:01

Pisteur s'était encore endormie dans la paille des écuries, elle se réveillat en pleine nuit, enfin le jour poindrait dans quelques heures. Elle aperçut une silhouette traversée la garnison sans un bruit jusqu'aux portes. Elle l'avait pret du bureau de Chouket, elle alla alors voir ce qui s'était passé.

Elle vit le mot d'Argael et décida d'y rajoujer quelques mots.


Citation :
Argael étant partit il n'y a que peu de temps, j'ai décidé de le suivre, cela me fera le plus grand bien, avec le manque d'exercice je commence à rouiller. De plus je pourrais être utile si jamais il rencontrait quelques problemes de santé.
A dans trois jours,
je t'aime
Pisteur

Elle se dirigea alors vers son dortoire où son paquetage était toujours pret, ressortit dans la cours, passa les portes à moitié gardées, et partit sur les traces d'Argael. Elle ne tardat pas à le rattraper ayant marché à un rythme un peu forcé pour rejoindre son ami.

Une marche matinale, bonne idée !!! Mais tu aurais pu me prévenir je serais immédiatement venue avec toi !! M'enfin le tout cest que je sois là. Chouket ne va peut-être pas approuver mon choix vu mon état mais c'est pas comme si j'étais en sucre, et j'ai besoin d'exercice en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeSam 8 Déc 2007 - 14:59

CoCo arriva et vit Pisteur partir au loin il alla aux bureau de Chouket et ne vit rien sof deux mot ceux de Pisteur et de Argael il les regarda rapidement et decida lui aussi de partir dans cette mission il laissa un mot a son Seigneur De Lance en lui disant qu'il partai avec argael et Pisteur mais qu'il ny avait aucun soucis au niveau nouriture!

Puis il parti a sa maison chercher un peu de pains et des habit en rechange sans ce charger de trop, puis il partit a la trace de Pisteur et d'Argael il les retrouva assez rapidement et les suivant jusqua prochain arrets quils feraient !


Bonjour vous deux alors parti san prevenir pour une tite mission enfin promenade dans les montagnes =) mais bon je vous est retrouvé cets deja sa bon sinon je pensse pas que Choucket nous dira quelque choses vu que els patrouilles ne sont pas dactualitée en ce moment surtout avec ce froid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeSam 8 Déc 2007 - 16:36

Akasha qui se morfondait au fond de son lit, n’en pouvait plus de regarder et de compter les poutres qui couraient sur le plafond, cela la déprimait plus que tout, donc en plus d’avoir une épaule dans un état déplorable vu qu’elle voyait qu’elle ne pouvait que très difficilement la bouger, et qu’en plus elle commençait à perdre du muscle, le moral était quasiment au niveau le plus bas, enfin il lui restait la garde des portes de la garnison et le tour de guet, mais cela ne faisait nullement son affaire, de toute façon il ne s’y passait jamais rien, et elle était en permanence toute seule, bien sûr elle y croisait deux ou trois badauds, qui pressaient le pas en la voyant de si mauvaise humeur, à grommeler en permanence dans son écharpe qui lui montait jusqu’au nez. Elle se trouvait donc à somnoler légèrement dans le froid quand elle vit Argael passer, elle se dit qu’il avait bien de la chance d’avoir quelque chose à faire cela étant certainement dû au fait de son appartenance à la noblesse le voyant partir avec un sac, et tout son attirail elle se dit qu’il devait se rendre à une chasse quelconque. Que n’aurait elle pas donner pour un peu d’action, même si cela n’avait été qu’une partie de chasse…Arff elle n’était pas noble et ne pourrait pas y participer donc à quoi bon le suivre. Elle se remit à somnoler prêt de ses oiseaux.

Quelques instants plus tard elle vit la silhouette de Pisteur, qui partait aussi, Akasha s’en inquiéta un peu plus, mais non Pisteur était médecin donc cela pouvait correspondre finalement, donc ce n’était pas une chasse mais un rassemblement des médecins du Lyonnais Dauphiné. Oui évidemment tout concordait, Argael et Pisteur était médecin et infirmière donc elle devrait voir passer Pitchoup sous peu, en tant qu’infirmière en second elle devrait certainement se rendre sous peu au rassemblement, Akasha songea alors que Pitchoup avait demander une permission quelque temps avant donc en fait c’était ça elle était partie avant pour aider à l’organisation et maintenant les autres la rejoignait… Quand soudain elle vit passer Coco, qu’elle ne fut pas son étonnement, lui aussi avait paquetage et attirail. Elle grommela dans son écharpe, s’en était trop là ce n’était pas une confrérie de médecin, c’était quelque chose qu’on lui avait cacher pour qu’elle reste gentiment à la garnison, et au fond de son lit entre deux gardes… Elle en aurait le cœur net, elle décida de suivre Coco du regard, il sortait de la ville en direction des ruines, elle se souvenait parfaitement de ce lieu, son sang ne fit qu’un tour il y aurait peut être des instructions là bas… il ne serait pas dit qu’elle resterait les deux pieds dans la même chausse, elle se précipita chez les Aigles, fit un paquetage sommaire en équipement et ravitaillement, mais prit l’essentiel tout de même, et surtout prit de grosses peaux de moutons et tas de choses bien chaudes…Elle réfléchit une seconde avant de se lancer, Logan était avec Seb donc nulle inquiétude à ce niveau… Lestat trop occuper avec la Mairie ne s’apercevrait même pas de son absence, et puis de toute façon les deux étaient au courant de ses départs intempestifs, sans donner de nouvelles, de toute façon ils savaient qu’elle n’en faisait qu’à sa tête et avait pour consigne de ne jamais rien demander sur rien au risque de la voir entrer dans une rage folle… Donc tout était pour le mieux, ils ne poseraient pas de questions et quand bien même ils le feraient elle répondrait en grognant à son retour que cela ne les regardait pas, ce qui avait pour but de couper cours à toute conversation … C’est donc, ainsi parée et forte de ses convictions qu’elle prit la direction des ruines. Elle resterait à l’écart du groupe n’y étant point conviée, mais au moins elle saurait ce qui se tramait, et observerait de loin dans un premier temps.
Revenir en haut Aller en bas
Argael

Argael


Nombre de messages : 5234
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeSam 8 Déc 2007 - 19:44

La nuit était froide, la pluie cinglait le visage qui mélanger au vent des montagnes devenait douloureux. La peau durcit d’Argael en vrai montagnard qu’il était et avait toujours était piquée tout de même. La nuit était vraiment profonde sans lumière de lune pour éclairait le chemin, mais qu’importer la route était connue.

Apres une petite heure de marche, il sourit, du bruit derrière lui, d’instinct il sut que ce n’était point un danger, il s’arrêta et se retourna, alors qu’a la sortie du virage il distingua une silhouette emmitouflée dans son manteau avançant avec énergie. Il la détailla et reconnu le Chef de Lance Pisteur, il sourit on se débarrassait point des anciens pensa t il.


Citation :
Une marche matinale, bonne idée !!! Mais tu aurais pu me prévenir je serais immédiatement venue avec toi !! M'enfin le tout cest que je sois là. Chouket ne va peut-être pas approuver mon choix vu mon état mais c'est pas comme si j'étais en sucre, et j'ai besoin d'exercice en ce moment.

salut Bien belle journée pour un peu d’exercice chef de Lance c’est avec plaisir que je vous vois me rejoindre, êtes vous seule ? J’avais espéré un moment voir arriver nos coutiliers et archers.

Un signe de négation de la tête, pas besoin d’en dire plus, l’ost perdait ses valeurs de rusticité de disponibilité de motivation, sans plus de protocole que le salut a un supérieur, il reprit sa marche avec dans son sillage Pisteur.

L’aube pointait dorénavant son nez, l’aube réchauffa de sa lumière les corps en souffrance, cette capacité qu’à le froid à endormir les corps pour toujours. Curieusement les pieds dans la neige, il pensa en cet instant a feu Fnor, son ami et aussi compagne de Pisteur qui périt dans la montagne, et a qui le Seigneur de Saint Giraud a tenu la main alors qui partait rejoindre Aristote. Ce cheminement Argael l’avait choisit comme un pèlerinage couvert de souvenir.

Si le Chef de Lance avait été a côte de l’Homme d’arme elle aurait vu des larmes. Argael suite à sa convalescence avait besoin de retrouver des valeurs des raisons de croire en l’avenir.

Un craquement de bois lui fit alors tourner la tête, arrivant en petite foulée l’archer nouvellement promu Coco les rattraper. Ils s’arrêtèrent permettant au soldat de les rejoindre, celui essoufflé repris son souffle et dit tout enjoué.


Citation :
Bonjour vous deux alors parti sans prévenir pour une petite mission enfin promenade dans les montagnes =) mais bon je vous est retrouvé c'est déjà sa bon sinon je pense pas que Choucket nous dira quelque choses vu que els patrouilles ne sont pas d'actualité en ce moment surtout avec ce froid.

Bienvenu Coco je suis ravis et plus que tu ne pourrais l’imaginé de te voir te joindre à nous, si tu veux bien nous allons continué jusqu'à ce sommet sur lequel nous ferrons une petite pause pour se restaurer.

Arrivé au sommet, Argael fit halte se ravitailler par ce temps était une question de survie il ne le savait que trop bien, il sortit de son sac un vêtement chaud pour se couvrir du vent.
Alors qu’il se restaurait un mouvement attira son attention.


Pardonné moi un besoin urgent prétexta il, lui permettant de quitter le groupe.

Par un mouvement de contournement il revint sur ses pas et vit une personne qu’il connaissait bien observer le reste du groupe depuis un bosquet, il sourit de la curiosité de la femme d’arme. Il décida de faire marche arrière sans rien dire lui permettant de croire que le vieux se ramollissait qu’il ne l’avait pas vu venir.

Un fois de retour dans le groupe, il remit son sac sur le dos pas besoin d’ordre tout était entendu, Argael n’était pas encore décidé a parler a la tombée de la nuit peut être que les jeunes de la garnison auront la bonne idée de rejoindre leurs aînés.

Ils entamèrent la descente du col, laissant derrière eux une femme d’arme aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeSam 8 Déc 2007 - 23:24

Akasha les suivait ne faisant nul bruit, seul ses pas dans la neige pouvait la laisser apparaître aux yeux des autres, maudite neige, il aurait été aisé toutefois d’effacer ses traces mais point besoin de le faire pour le moment, ils étaient loin et ne semblait pas s’apercevoir de sa présence, caché derrière des talus et des monticules, elle observait, patiemment seul son souffle un peu cours pouvait faire croire à un animal blessé, elle aurait aimé se faire un feu pour se réchauffer par cette froide nuit mais non tel signalement n’était pas encore à l’ordre du jour… Non suivre était pour le moment la priorité, savoir de quoi il en retournait, et puis les peaux de bêtes faisaient bien leur office pour le moment du moins, la neige était certes présente mais le grand vent glacial des montagnes n’était pas encore venu, cependant elle s’engourdissait quelque peu, et préférant atteindre le sommet avant eux, elle profita de leur halte et de leur repos pour avancer, s’endormir seule dans la neige sans un bon feu auprès de soi était beaucoup trop risqué, et elle ne le savait que trop, originaire d’un pays que l’on prétendait beaucoup plus clément, elle connaissait la traîtrise de ces lieux que la nature a fait pour les animaux. Certes le désert semblait aux yeux de certains que chaleur et rudesse, manque d’eau, et insolation… mais elle le connaissait bien et savait que cela n’était que leurre pour les non initiés, la température pouvait chuter rapidement pendant la nuit, et ainsi faire périr moult inconscients. Bien sûr cela n’était nullement comparable au froid de cette montagne, mais au moins cela l’avait aidé à se forger un caractère et une robustesse face aux éléments et aux pièges de la nature. De plus le froid lui permettait de ne point sentir cette blessure insidieuse qui se rappelait parfois à sa mémoire, lorsqu’un mouvement trop prompt ravivait la douleur. Marchant péniblement mais avec la foi pour la guider elle savait qu’elle serait rejointe au petit matin. Arrivée au sommet bien avant eux, elle en profita pour se restaurer un peu pas trop, ne pas épuiser sa nourriture spartiate, poser un collet pour attraper petit animal serait bien plus nourrissant. Oui mais le problème du feu viendrait encore à se poser… Et puis un feu dans la neige n’était pas brasier très puissant pour faire bonne ripaille… Non elle attendrait de trouver une grotte pour cela, à l’abri des regards elle serait rassasiée, et puis le jeun ne faisait point de mal.

La clarté de l’aube venait de nouveau à la rescousse, petite marmotte inconsciente c’était laisser attiré par le morceau de pain déposer dans le cercle que formait le collet, qui avait par les débattements de cette dernière, finit par l’étrangler, la laissant gisant sur la neige fraîchement tombée de la nuit, victuaille égorgée pour être plus certaine que… non le sang laisserait une trace sur la neige mais la recouvrir ne la ferait disparaître qu’aux yeux des hommes, mais les animaux eux ne se laisseraient pas berner, et elle deviendrait alors cible facile… Cou prit entre les mains, petit craquement sourd, bête inerte déposée dans le sac, plus de trace… Joie d’Akasha observant les alentours, recouvert de la poudreuse de la nuit, qui voyait ainsi ses traces disparaître aux yeux de tous, en plus la blancheur des peaux de moutons qu’elle portait sur elle ne faisait que faible différence avec la couleur et les reflets du paysage environnant.

Soleil pointant le nez, était le signal pour elle de se fondre dans la masse, les autres arriveraient bientôt certainement si elle ne c’était pas tromper de chemin, devenir aussi imperceptible qu’une dune de glace, tel devait être la prochaine étape pour les laisser passer de nouveau et suivre le parcours. Elle creusa légèrement la neige et y enfoui son paquetage dont la couleur ne ferait que la dénoncer. Petit talus salutaire derrière lequel légère différence de teinte entre la laine et la neige ne se ferait plus remarquer, sauf si ils passaient trop prêt mais non ils étaient proche mais pas assez pour la repérer… Mouvement maladroit, bruit si peu perceptible que les voix pouvaient le couvrir, elle attendit sans bouger, non elle n’était pas repérer, seul Argael semblait aller se soulager… Arff fichu vieux loup à l’ouie si fine… Elle était loin de pouvoir le tromper celui là, elle était certaine d’avoir été repérée par lui, même si après un regard dans sa direction, il semblait vouloir laisser croire qu’il n’avait rien aperçut. Un sourire sur le visage d’Akasha se dessinait
… bien ce n’était pas aux vieux singes que l’on apprenait à faire la grimace, elle savait, lui aussi mais pas les autres… Les laisser partir plus avant, attendre de ne plus les voir et surtout rester cacher pour le moment, la descente devrait attendre pour elle, car elle serait sans protection, pour se dissimuler. Pour le moment elle pouvait se reposer espérant que la neige ne recommencerait pas tomber dans la journée, et ainsi pouvoir suivre les traces jusqu’à leur prochaine halte…

Espérée être rejointe pour pouvoir fomenter le plan à plusieurs, tactiques déjà présente dans son esprit, cela serait plus simple, car elle le savait maintenant ce n’était nullement ce qu’elle avait cru au premier abord… Arff manque de discernement de sa part elle serait introuvable, de plus nul ne savait où elle était, enfin si Argael, mais lui n’était pas concerné, elle eut un regard en arrière pour voir si un aigle venait à passer, car eux sauraient la dénicher, non personne en vue pour l’instant, peut être un coutilier volontaire et sur de lui… pour le moment se reposer elle devait, elle s’assoupie sous le soleil irradiant…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeDim 9 Déc 2007 - 12:56

Elvoniel s'était réveillé assez tôt, après une bonne nuit de sommeil, qui lui avait fait grand bien. Le dortoir était calme et il y faisait chaud, ce qui n'était pas pour déplaire au coutilier, qui savait que viendrait bientôt l'heure d'aller se geler au dehors. Il s'étira longuement, se sentant d'attaque pour une journée de plus à la garnison. Les patrouilles lui manquait, même si l'idée de rester près d'un bon feu ne lui déplaisait pas. Il se rapprocha de l'âtre dans lequel n'apparaissaient plus que cendres, et quelques braises qui pourraient surement l'aider à rallumer le feu.

Il s'habilla ensuite chaudement, pour faire le tour de la caserne, et s'arrêta devant quelque chose d'inabituel. Les lits de Coco et d'Argael étaient vides, leurs paquetages disparus avec eux. Il alla donc rapidement voir le seigneur des lances, se demandant si une sortie avait été organisée sans qu'il en ait entendu parler. La porte était à moitié refermée, il regarda donc à l'intérieur de la pièce. Personne. La garnison était décidement bien trop calme, et il lui semblait que quelque chose clochait. Il entra donc, appelant Chouket en espérant une réponse. Aucun bruit. Il s'approcha alors du bureau, et jeta un coup d'oeil à ce qui était déposé sur la table. Il avait appris à lire pendant sa jeunesse auprès des pères de l'abbaye dans laquelle il avait grandi. Il déchiffra alors les mots écrits à la hâte, et il grommela en voyant qu'une sortie avait été organisée à l'improviste par ce bon Argael, sans qu'il prenne la peine de demander aux autres de l'accompagner. Décidement, la journée allait être longue, s'il devait se lancer seul pour leur courir après. Il réfléchit quelques secondes, et se lança vers le dortoir récupérer son paquetage, qu'il emplit de ce qui lui tombait sur la main. Il enfila des vétements chauds, car il connaissait bien l'hiver, même si celui des plaines du nord n'était pas aussi froid que dans les montagnes.

Lorsqu'il arriva près des portes, il se rappela qu'il avait complétement oublié d'informer le seigneur qu'il partait à la suite de ses compagnons. Il n'avait pas le temps d'y retourner s'il voulait les rattraper. Il informa donc le soldat de garde, lui disant quelques mots à propos de son initiative, et lui demandant de tenir le seigneur informé de son départ. Il se lança alors à pas rapides vers les ruines, connaissant vaguement le chemin de par les récits des anciens de la garnison. Après quelques lieues, il trouva une trace fraiche dans la neige, qui heureusement pour lui avait cessé de tomber. Il accélera alors le pas, espérant tomber sur l'un des 3 soldats dont il savait qu'ils le devançaient sur la piste. Le soleil avait déjà bien avancé dans le ciel lorsqu'il parvint en haut du premier col à franchir. Il était exténué, et jurait bruyamment de n'avoir encore rattrapé personne. Il avait besoin d'un peu de repos, et de boire un coup. Il s'arrêta donc un moment au sommet, srutant en contrebas au cas où il apercevrait quelque chose, en vain. Il se concentra alors sur les traces laissées dans la neige, essayant de voir depuis combien de temps ses compagnons étaient passés, bien qu'il ne soit pas très doué pour ce genre d'approximation.

Il décida qu'il ferait mieux de casser la croute avant de se remettre en route. Il sortit alors quelques morceaux de bois, et alluma un petit feu sur un morceau de rocher préalablement dégagé de sa couverture de neige. Se rechauffer un peu ne serait pas du luxe, et il avait envie de boire un petit vin chaud pour se redonner du courage. Il sortit sa gourde spéciale du fond de son sac, et cassa la croûte en attendant que le vin soit à bonne temperature avant d'ajouter les autres ingrédients nécessaires à la mixture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeDim 9 Déc 2007 - 22:47

salut Homme d'arme Argael Chef de lance Pisteur bien le bonjour! Hé ben argael je vous est ratrapé assez rapidement et une petite sortie nous fera pas de mal et cela nous fera prendre l'air frais surtout avec ce vent CoCo referma son mantel tout en disant cela

bon continuont ce chemin comme tu le dit jusqau sommet et nous y mangeront car la nuit aura etait courte surtout en vous courant apres ^^ bon en route

Puis CoCo repris chemin avec ces deux compagnons de route et une fois au sommet il ce mirent a manger enssemble leurs pain et autres nouritures diversses et puis il reprirent les chemins quils avaient comencé
Revenir en haut Aller en bas
Argael

Argael


Nombre de messages : 5234
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeDim 9 Déc 2007 - 23:37

La journée fut exécrable mettant à rude épreuve les soldats. Argael prenait soin de veiller à respecter des pauses régulières 40 lieues c’était long, il fallait pouvoir durer. Argael put constater la forme de ses camarades, lui souffrait en silence, dur au mal, sa blessure à peine cicatrisée le lancer de manière régulière lui faisant serrer les dents mais il fallait avancer.

Toujours aussi taciturne, il réfléchissait à la suite du parcours. Les seules paroles qu’il émettait était a l’attention de Pisteur et Coco prendre soins d’eux chacun avancé s’enfonçant dans la neige, sans se plaindre.
Le groupe avançait tout fois de manière tout à fait honorable au vue des conditions, Aristote voulait décidément tester leur moral respectif.
Argael se murait dans un silence insondable, les sentiments se mélanger dans son esprit, nostalgie, tristesse, souvenir, avenir, amitié, fraternité, sa femme, Briançon, politique, les Gones, la tentative d’assassinat sur sa personne autant de sujet vagabondant dans son esprit. Jamais l’Homme d’arme n’avait autant réfléchir sur sa vie, sur son existence.

Alors que le soleil, commencer à décliner ils furent a vue des ruines, signifiant la fin de la première journée en annonçant encore deux autres au moins aussi difficile. A la vue de cet ancien château l’homme se détendit quelque peux. Est-ce ainsi que le mien finira, quelle place laisserais-je dans l’histoire, sombrerais-je comme ce château sans héritier sans descendance pour servir le duché ?

Ils pénétrèrent dans le château tombé en désuétude, cette imposante ruine se montrer inquiétante triste sans vie, le vent s’engouffrant faisant un bruit sinistre.

Le Seigneur de Saint Giraud était trempé de sueur comme de fièvre, se traitement imposé a son corps était contre raison, mais la fierté passée outre. A peine arrivé, il prit les choses en mains.


salut Chef de Lance Pisteur, l’Archer Coco va s’occuper du feu, pendant que je m’en vais reconnaître le chemin pour demain. Si je peux me permètre, mettez vous à l’aise pendant se temps, sécher vous mettez des vêtements secs, vous allez sinon attraper la mort.

Archer Coco, trouve-nous du bois sec pour nous permettre de nous sécher et nous protéger des animaux sauvages cette nuit, soit de retour avant la nuit pour que nous n’ayons pas à s’inquiéter. Je m’en vais reconnaître l’itinéraire pour demain.


Ses ordres donnés, Argael sortit des ruines, choisit un point haut et commença à regarder le meilleur passage pour le lendemain. Une fois satisfait de ses repères, il se retourna cherchant des signes de la Femme d’arme Akasha. Sacré bout de femme que celle-ci, silencieuse et discrète rien pour la trahir, mais il se devait de la trouver pour lui demander pourquoi elle ne se joignait point au groupe.

Il fit un détour cherchant au passage un rapace trahissant sa présence mais ne vis rien avec ce temps, déçut de lui et fière de sa discrétion il s’en retourna au ruine, a l’entrée de laquelle il laissa un petit message a son attention, lui offrant l’hospitalité d’un feu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeLun 10 Déc 2007 - 0:46

Akasha fut éveiller par une odeur de… vin chaud, toujours en haut du col elle avait trouvé un repos assez confortable, le soleil l’avait finalement assez protégé pour ne pas périr dans la neige. L’odeur l’ayant attirer se révéla encore plus agréable que tout ce qu’elle aurait pu songer, un feu quelqu’un avait fait un feu, elle observa un moment le soldat entrain de préparer sa petite mixture, le profil se dessinait parfaitement, Elvoniel était un bon soldat, il ne se connaissait pas encore énormément mais elle avait une sympathie pour lui, et cela se retrouva de nouveau en le voyant ainsi seul dans la neige, un coutilier qui s’aventurait seul dans les montagnes démontrait ce qu’elle appréciait chez les soldats. Elle décida de se montrer finalement et puis la petite bête dans son sac méritait largement de faire honneur à une ripaille conviviale… Elle se releva et épousta la neige que le vent léger avait transporté sur elle, ramassa son paquetage et rejoignit le campement de fortune d’Elvo.

Bonjour coutilier, alors on bivouaque dans le froid…

Elle le vit fort surpris de son intrusion, il en aurait presque lâché sa préparation… Elle lui adressa un sourire légèrement gercée, à oui ça elle avait oublier, cela n’était pas bien grave, elle trouverait un peu de graisse sur la bestiole pour rattraper les méfaits du froid.

Puis je prendre place auprès de ton feu le temps que tu consommes ta boisson, ensuite nous reprendrons la route pour rejoindre les autres, je pense que nous avons encore le temps de les rattraper avant la nuit tombée, connaissant Argael et voyant le chemin qu’ils ont empruntés, ils se dirigent vers les ruines…

Tout en disant cela elle s’installa auprès du feu, observant le paysage, et se réchauffant les mains et les pieds assez près des flammes.

En plus j’ai réussie à attraper une marmotte assez belle, je pense que nous ne serons pas trop de cinq pour en venir à bout, certes cela ne sera pas non plus un festin de roy, mais bon c’est toujours mieux que du pain simple.

Elle prit alors sa gourde d’eau, elle en but une bonne rasade, afin de se désaltérer. Celle-ci se trouvait maintenant au trois quart vide, la contenance de celle-ci était si petite, qu’elle songeait toujours à s’en prendre une plus grande quand elle allait sur le marché, mais oubliait à chaque fois, afin de ne pas tomber en rade, elle s’éloigna légèrement et prit de la neige immaculée pour la remplir. Ainsi la neige aurait le temps de fondre avant de se faire un nouveau ravitaillement en eau. Elle retourna près d’Elvoniel, et l’attendit….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeLun 10 Déc 2007 - 2:10

Elvoniel était occupé à éviter que le vin ne colle au fond de son récipient, quand il entendit unx voie qui le fit sursauter. Il ne pensait pas trouver les autres avant longtemps, et voir Akasha s'approchait de lui, dans ce froid et cette solitude lui fit extremement plaisir. Il répondit à son sourire, et hocha la tête en tapotant la place sur le rocher à côté de lui pour l'inviter à s'asseoir.

Content de trouver enfin quelqu'un.

Puis, lorsqu'elle parla des ruines et de l'espoir de les rattraper avant la tombée de la nuit, il se mit à espérer que ce soit vrai, parce qu'il détestait rester derrière, surtout quand on suivait des compagnons d'arme. Et lorsqu'elle sortit une marmotte de son paquetage, un sourire encore plus grand se dessina sur son visage. Il avait hâte de manger un repas chaud. En attendant, le vin ferait l'affaire.

Veux tu un peu de mon vin? Il n'y en a pas beaucoup, mais je pense que ca te fera aussi beaucoup de bien.

Puis, repensant à la direction dont venait la femme d'arme.

Comment se fait il que tu arrives de ce côté alors que la piste est derrière moi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeLun 10 Déc 2007 - 18:56

La journée avait été longue pour Pisteur, elle n'avait plus trop l'habitude de telle marche mais elle refusait de se plaindre. Elle était trempé et avait manqué plusieurs fois de trébucher.

Les trois compagnons ne parlèrent guère durant la marche, chacun perdu dans ses pensées. Elle put apercevoir différents sentiments défilés sur le visage d'Argael, elle avait même cru voir quelques larmes perlaient sur ses joues avant que Coco ne les rejoingne. Elle avait également eu les larmes aux yeux qand elle avait lancé un regard vers les montagnes, lui rammenant le souvenir de Fnor en mémoire.
Depuis elle avait beaucoup réfléchit, cette petite marche aura été bénéfique physiquement et psychologiquement.

S'étant contenté d'avancer et de réfléchir, elle n'avait pas vu le soleil descendre ni les kilomètres passaient.Mais lorsqu'ils arrivèrent en vu du chateau délaissé, elle ressentit quand même un grand soulagement.
Elle n'eut même pas le temps de se poser qu'Argael avait déjà pris les choses en main.

Elle se retrouva alors seule dans le chateau, avant de partir le visitait elle décida de faire sécher ses vétements et dans mettre des secs. Elle venait juste de finir de se changer quand une nausée l'a prise. Ce qu'elle pouvait en avoir marre de ses nausées, mais elles seraient bientôt terminées. Elle se surprit à passer une nouvelle fois la main sur son ventre. Ce dernier commençait à s'arrondir et cela lui plaqua un sourire naïf sur le visage.

Une fois sa nausée passée, elle commença sa visite des ruines, elle repéra des nombreuses traces de bivouacs de toutes sortes, elle trouva même une couverture abandonnée en bonne état qu'elle ramena auprès de leur campement. Elle s'installa alors en attendant le retour de ses compères.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeLun 10 Déc 2007 - 22:35

Le groupe de CoCo Pisteur et Argael arrvierent enfin sur les ruines que argael parler temp. Quand CoCo vit les ruines il fu surpris de voirs il tel chateau en ruines puis les ordres arriverent de Argael "allez chercher du bois sec pour faire secher le linge".

Il se mit tout de suite a la tache et alla dans la foret toute proche et il y vit des betes se promener dans ce bois il se dit " Humm ces petite choses la feron un bon petit festin" puis il trouva des morceaux de bois sous un arbres un peu a labris de la neige puis il retourna aux ruines un peu avant la nuit et alluma le feux et mit cest habits a secher heuresement quil en avait prit de rechange il vit que Pisteur avait trouver une couverture dans ces ruines il fut content que celle ci tiendrer chauds a certains!!!

Mais il ne vit toujours pas Argael il etait surement non loin a observer le prochain chemin?! Puis il mangerent leurs pain et nouritures diversse et CoCo tout d'un coup fouilla dans son mantel qui etait a ces coter puis en sortie sa bouteille preferer qui ferai guise de degestifs qu'il avait toujours dans le mantel sa 'Gniole' de la mirabelle 'humm un delice' pour ce qui ne l'avait jamais gouter celle ci etait aprecier par Argael et par Pisteur surtout par Argael!!
Puis il leur parla des quils avai vu des bete dans la foret et quil fodrer peu etre y poser des piege pour ce faire un petit festin !


Dernière édition par le Mar 11 Déc 2007 - 9:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeMar 11 Déc 2007 - 8:25

Akasha lui sourit

Non merci pour le vin, je préfère m’abstenir… Tu sais quand la neige est aussi présente qu’en ce moment, il vaut mieux conserver toutes ses facultés, on ne sait jamais ce qui peut surgir… Les loups ont faim en ce moment, et même si ils préfèrent notre forêt en temps normal, le manque de nourriture peut les faire sortir et s’aventurer plus avant dans la montagne, à la recherche d’un bouquetin ou tout autre repas qui leur conviendraient…

Et pour ce qui est de ma venue d’un autre endroit que le sentier, c’est parce que j’étais là avant toi… J’ai suivi un peu le groupe mais suis rester en arrière pour…

Akasha ne voulant rien laisser paraître au jeune coutilier, effaça bien vite ses pensées, seul une ombre dans son regard pouvait encore manifester ce qu’elle avait en elle, puis affichant de nouveau un sourire gracieux ; le voyant terminé sa tasse de vin chaud elle lui dit :

Bien si nous avancions maintenant… Il ne faudrait point trop tarder pour rejoindre les autres, de plus je ne voudrais pas que la petite bête finisse par devenir une stalagmite dans mon sac

Akasha attendit qu’Elvoniel range ses affaires, en profita pour éteindre le feu et recouvrir le foyer de neige, puis ils prirent le chemin ensemble les menant vers les ruines.

Le chemin fut long à cause de la poudreuse qui recouvrait le sol et commençait à geler un peu, mais heureusement pour eux leur poids étaient tel ; avec leurs armes et paquetages qu’ils s’enfonçaient assez pour ne pas dévaler en devenant par la même des boules de neige. Ils avaient déjà les ruines en vue et avaient parler de tout et de rien, quand elle cru bon d’ajouter :

Fait toute fois attention où tu mets les pieds il ne faudrait pas que nous disparaissions dans une avalanche, personne ne nous retrouverait avant le printemps…

Elle dit cela sur le ton de la plaisanterie, pile au moment ou elle chuta et se retrouva les quatre fers en l’air. Elle glissa sur 2 ou 3 mètres avant de se faire stopper net par un rocher un peu plus saillant ; elle éclata de rire en regardant le coutilier qui semblait assez effaré de sa progression subite et quelque peu originale…
Revenir en haut Aller en bas
Argael

Argael


Nombre de messages : 5234
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeMar 11 Déc 2007 - 22:34

Argael de Saint Giraud goutta avec plaisir le breuvage de l’archer, commençant seulement à se détendre.

Je suis ravi de vous avoir à mes côtes, cela fait plaisir de ne pas se sentir seul merci encore.

Dites moi Chef de Lance votre ventre se développe semble t’il que pensez vous que se sera ? Une fille ? Un petit garçon ?

Et toi Coco je te vois peut t’entrainer en ce moment ni trop de voir tirer des flèches, ce n’est pas normal tu te dois d’être la pour aider les jeunes recrues maintenant que tu es archer, montre l’exemple à chaque instant.


Délicieux ce breuvage Coco en tout cas, dit moi auront nous assez de bois pour cette nuit ?, il me semble en tout cas.

Coco tu commences la nuit je te réveillerai pour ton tour de garde. Chef de Lance Pisteur nous veillerons sur vous cette nuit, dormez sereinement. Durant tes rondes Coco, je veux que tu sortes des ruines, que tu tournes autour du campement de temps en temps, cela évitera de somnoler ou pire t’endormir devant le feu, est ce clair ? Tu te chargeras du réveil aussi aux premiers signes de lumière. A notre réveil tu auras préparé de l’eau chaude pour notre toilette et que l’on est de quoi boire un peu d’infusion de feuilles que j’ai emporté. Est-ce clair Archer ?


Une fois ses consignes données, il s’assura que ses deux compagnons étaient confortablement installés, tombant dans les bras de Morphée.
Une fois endormis, il retira ses chausses, en grimaçants de douleur.

L’humidité était entrée tôt dans la journée et ses pieds était en sang et geler par le froid. Le doute l’envahit cela était il raisonnable cette épreuve qu’il s’imposer et qu’il avait de faites imposé aux autres ?

Il commença à se réchauffer un peu les pieds à bonnes distance du feu pour éviter un réchauffement trop rapide, il mit ses chausses à sécher également. Au bout de quelques temps il se sentit mieux et se permit de regarder les dégâts sur ses pieds. Ceux si avaient souffert et présenter déjà un état inquiétant, la peau se décoller inexorablement, les crevaces dues aux frottements était déjà purulent. Il sortit son génépi de son sac, se rinçant dans un premier temps les pieds à l’eau il entreprit de désinfecter les plaies. Il le fit en silence serrant les dents.

Une fois cela finit, il se rechaussa, se préparant à faire une ronde pour veiller a l’absence de prédateurs et aussi trouver Akasha.

Dehors la neige avait cessé, le vent toujours présent offrait un ciel sans nuage, spectacle magnifique mais au combien dangereux, il allait faire extrêmement froid cette nuit.

Il contempla quelque peu les étoiles spectacles étonnant se répétant toutes les nuits, par Aristote que c’était beau, il ne se sentait jamais aussi petit qu’en ces moment de contemplation, il fit une prière pour tout ses amis tombé trop tôt quittant ce monde, que ces personnes lui manquer, les derniers en dates son curé Roy des glands feu loranguerre qu’il l’avait baptisé entre autre, Gem une femme formidable qu’il avait côtoyé au conseil ducal elle capitaine et lui Connétable tout deux à la tête de l’Ost, et puis Boly son ami partit à la guerre mort avec ses convictions son ami Boly ancien Gouverneur du duché son petit farfadet son petit Gones et puis tant d’autre…..

Il poursuivit sa ronde, s’inquiétant de la discrétion d’Akasha qui il ne savait pourquoi avait toujours considéré comme une fille, charmante, enjouée, intelligente pleine d’esprit elle avait secrètement forcé son admiration, Akasha donc qui ne réapparaissait point. Que lui était il arrivé, il n’osait l’imaginer, pas possible, point envisageable, nulle part des traces seule cette nuit étoilée l’angoisse le prit. Que pouvait il faire il était coincé.

Il s’en retourna inquiet au bivouac ou Pisteur et Coco dormaient. Il remit une buche dans le feu, et entreprit de penser ses blessures morale, il sortit son Génépi, son livre commençait depuis peu traçant l’histoire de sa vie. Au loin un loup hurler, il sourit Boly sans doute lui lancer un message de la haut, mon Boly je ne t’oublierai jamais. Il donnait des coups d’œil des que l’un des deux soldats bougés, plusieurs fois il les rebordât, pensant a cette époque bénit ou l’angoisse de l’existence et de sa fin n’exister pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeMar 11 Déc 2007 - 23:40

Lorsqu'Akasha lui dit qu'il n'était pas très futé de boire du vin avant de se lancer dans une marche dans les montagnes, recouvertes de neige et environée de dangers, il eut un peu honte, mais but tout de même sa mixture, car il avait besoin de courage pour continuer à marcher, et la journée serait encore longue.

Il fut également surpris qu'elle fut restée en arrière alors qu'elle aurait déjà pu rejoindre le groupe, mais préféra ne pas la questionner davantage quand elle ne finit pas de lui répondre. Il pensait qu'elle avait ses raisons, et cela lui suffisait. Il lui rendit son sourire, et se mit en marche derrière elle.

Le voyage lui avait paru moins long qu'il ne le fut, et ils arrivèrent bientôt en vue des ruines lorsqu'Akasha, lui prodigant des conseils sur un ton léger, glissa et se retrouva à descendre la pente sur le derrière. Il fut d'abord surpris, put éclata de rire avec elle en l'aidant à se relever.

La nuit tombait rapidement, et il leur faudrait encore quelques heures de marche pour rejoindre leurs compagnons, aussi ils accélérèrent le pas pour ne pas avoir à camper en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeMer 12 Déc 2007 - 13:56

Pisteur, qui buvait tranquillement, rougit à l'allusion de son ventre, elle ne pensait pas que ça se voyait tant que ça.

Il est vrai que j'aimerais bien une fille, mais même si c'est un petit garçon je serait la plus heureuse des maman.

Puis Argael distribua les tours de guet, Pisteur se reposerait cette nuit, mais la nuit prochaine c'est elle qui veillerait sur eux, elle en informa de suite Argael.

Elle s'enveloppa ensuite dans sa couverture, et se laissa bercer par le crépitement des flammes. Elle sombra alors dans un profond sommeil réparateur mais agité.

Soudain elle se réveilla en sursaut, en sueur, et plaqua de suite ses mains sur son ventre. Elle avait révé qu'elle perdait son enfant. N'arrivant pas à retrouver le sommeil, elle se leva et rejoignit alors Argael qui veillait. Il l'avait toujours étonnée et il continuait.


C'est une belle nuit, fraiche mais belle. J'ai remarqué que pendant notre marche tu étais plongé dans tes pensées, bonnes ou mauvaises je ne sais pas, mais si j'avais tu veux parler, saches que je serais toujours là.
Revenir en haut Aller en bas
Akron_L_Alsacien

Akron_L_Alsacien


Nombre de messages : 1459
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 13/10/2006

Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeMer 12 Déc 2007 - 19:49

[arf j'ai loupé le départ...bon j'essaye de vous rattraper demain dans la journée ce soir ça va être limite]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeJeu 13 Déc 2007 - 7:24

Akasha avec l’aide d’Elvoniel se releva, tant bien que mal, elle ramassa son barda qui était à quelques mètres d’elle et ils reprirent le chemin, ils marchèrent encore quelques temps dans le froid qui se faisait présent et les ruines qu’elle c’était refusée dans un premier temps à voir, se dessinait de plus en plus proche, irrémédiable tourment dont elle ne pouvait nier l’évidence à présent, là où tout avait commencer, là où elle avait comprit qu’elle ne serait jamais rien d’autre qu’un soldat, qu’elle devrait parfois sacrifier bien des choses au nom de ce qu’elle croyait. Mais qui pourrait comprendre cette angoisse qui la submergeait en voyant l’ombre de ses remparts l’envahir, elle avait l’impression de marché vers un destin qu’elle ne maîtrisait plus, et cela était source d'inquiétude.

Elvoniel et elle n’étaient plus qu’à quelques encablures de ce qu’elle se refusait à faire, mais en fait elle le devrait, peut être ainsi retrouverait elle la sérénité et la paix qui l’avait quitté depuis déjà bien longtemps, peut être même avait elle souhaité secrètement se retrouver en ce lieu, pour profiter une dernière fois de ce qui avait été témoins d’un serment échangé sous la lune il y avait déjà quelques temps…

Elle marchait le pas lourd, elle voyait maintenant la traînée de fumée d’un feu accueillant, elle savait que près de ce feu se trouvaient des amis, et les ruines devenaient soudain moins austère qu’elle ne l’aurait penser finalement… Tant de souvenir d’une époque révolue ou les Quariates avaient été constitués, une unité délite qui ressemblait un peu aux ruines, soldats triés sur le volet et sélectionnés avec une grande rigueur, que restait il maintenant de ces soldats… juste un nom et une emblème sur des uniformes…

Ils pouvaient voir le feu maintenant et le bivouac des soldats déjà présents, un loup se fit entendre dans la nuit, heureusement ils n’avaient pas rencontrer son chemin ni celui de sa meute, elle vit Argael qui montait la garde, lui qui faisait partit de ses mentors, dont elle avait tant apprit, et dont elle avait suivit les préceptes du mieux qu’elle pouvait, elle savait ce qu’elle leur devait à tous, étrangement tous faisait partit de cet unité, elle leur était redevable et les admirait pour avoir fait d’une petite bergère qu’elle était alors, une femme d’armes fiers de son appartenance à l’OST…

Elvoniel marchait devant maintenant et s’approcha du feu, elle le rejoignit et salua Pisteur et Argael qui semblait en conversation, tout en veillant au repos de Coco…

Salut vous deux… Encore debout à cette heure ci ?

Dit elle pas trop fort pour ne pas éveiller l’archer qui ronflait consciencieusement


(Akron c’est la brochette de marmotte qui t’attire ainsi Laughing, allez fends la bise et combats le froid nous t’attendrons)
Revenir en haut Aller en bas
Akron_L_Alsacien

Akron_L_Alsacien


Nombre de messages : 1459
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 13/10/2006

Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeJeu 13 Déc 2007 - 8:55

Depuis quelques temps, Akron avait remarqué des évènements bizarres à la caserne.
Tout d'abord, il s'était approché du pigeonnier, sa miséricorde à la main et salivait déjà à l'idée du pigeon qu'il pourrait embrocher mais, étrangement, personne ne l'en empêcha. Pas d'Akasha pour lui mettre une claque derrière les étiquettes et le rappeler à l'ordre. Etrange. Cci d'ailleurs lui coupa l'appetit.
Il voulu ensuite trouver Pisteur pour la féliciter de son heureux évènement. IL ne la trouva à aucun de ses endroits préférés ( l'écurie et le chalet ) et, armé de sa perruque et de son courage, il avait pénétré dans la chambre des femmes au dortoir. Elle n'y était pas non plus. Après avoir consciencieusement fouillé les armoires et regarder sous les lits, il ne trouva aucun bébé et en déduit donc qu'il avait encore le temps de la féliciter.
PAs de traces de Coco non plus, avec qui il voulait aller décocher quelques carreaux, et pas de trace d'Elvoniel à qui il voulait confier la haute et très honorifique responsabilité de s'occuper des latrines ( oui je sais je suis un salaud Very Happy ).
Enfin une étrange odeur flottait dans la caserne, mélange de vinasse bon marché, de maison de retraite et de crême antiride. Un vieil alcoolique était passé en ces murs : Argael ! Mais lui aussi restait introuvable. Mais où étaient donc passé tous ces soldats !
Enfin Akron trouva les petits parchemins laissé au bureau de Chouket ( bureau dans lequel il était entré sans frapper en souvenir du bon vieux temps où il était pseudo-chef ).
Il décida donc de rejoindre la petite bande. Premier objectif : le paquetage
Comme d'habitude, celui d'Akron était sommaire : pierre à briquet, amadou, quelques jours de vivres, à boire à boire et encore à boire et bien évidemment ses armes.
Il n'emportait jamais de couvertures, il jugeait cela trop encombrant. Au pire s'enroulait-il dans sa cape pour dormir. Et surtout il repensais à chaque fois à ce retour de mission au début de l'automne. Il avait fait la connaissance d'une marchande ambulante à Vienne et il l'avait escorté jusqu'à Embrun. Perdu au milieu des bois, le froid se faisant mordant, celle-ci avait gentiment proposé à Akron de passer la nuit avec elle, dans sa charette, sous d'épaisses peaux de moutons ! Brave fille que cette Rose ! Qui sait, peut être aurait-il de nouveau des opportunités de faire des rencontres agréables comme celle-là...donc de couverture point n'est besoin.
Enfin il se mit en route. Il se rappelait parfaitement l'emplacement de ces ruines. C'est à cet endroit que, d'un coup de genoux merveillesement bien placé, un des gardes avait failli faire d'Akron une Akrone ! Rien qu'à y penser il en avait encore les larmes aux yeux.
Chantonnant gaiement une chanson inspirée, comme d'habitude, par le divin et merveilleux et blablabla Aristote, il prit la route


"Car j'étais sur la route toute la sainte journée........."
Revenir en haut Aller en bas
Argael

Argael


Nombre de messages : 5234
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeJeu 13 Déc 2007 - 17:52

Argael vit arrivé le Chef de Lance Pisteur s’assoir à ces côté, il ne dit rien.
C'est une belle nuit, fraiche mais belle. J'ai remarqué que pendant notre marche tu étais plongé dans tes pensées, bonnes ou mauvaises je ne sais pas, mais si j'avais tu veux parler, saches que je serais toujours là.


Merci, de votre attention je saurais m’en souvenir. Je suis en effet dans mes pensées, sans aucun doute nostalgique d’une époque, et puis j’arrive a un moment de ma vie que vous connaitrez surement, celui ou vous sentez que vous avez fait la bascule de votre vie, vécu la moitié ou moins de votre vie, et puis cette tentative d’assassinat pourquoi comment ????

Je commence à me faire vieux aussi bien physiquement que moralement, c’est un parcours inéluctable en ce monde, je me retourne et que vois je, combien d’ami mort dernier membre de ma famille encore en vie, que me reste t’il ? Des amis, ma femme, l’ost.

L’ost parlons en, je me désole ou sont les jeunes, seul Coco à répondu à l’appel, j’en suis fort peiner, mais bon je suis ravis de voir que vous soyer venu, je me rend compte que je ne vous ais que peu vu depuis mon départ du conseil ducal j’ai négligé Jan et Venceslas, même convalescent rien ne m’empêcher de leur faire des cadeaux a mes petits filleuls, cette promesse faite à Fnor ne suis-je donc pas capable d’y répondre……


Le silence s’installa, lui avare de parole, taciturne, voila que la vieillesse lui délier la langue.

Chef de Lance promettait moi je vous en pris de toujours veiller sur vos hommes les motiver, les rassurer, vous devez être une mère un père pour ces jeunes, savoir les engueller mais également les féliciter. Vous n’exister en tant que Chef de Lance que part l’existence de vos hommes sans coutiliers sans archers, sans Homme d’armes vous n’avez de raisons d’exister. Sans chef pour diriger l’ost se mourra, sans relâche il faut recruter, fidéliser nos soldats, une fois le Seigneur de Saint Giraud mort, il faudra poursuivre sans faillir pour la grandeur de notre village, de notre armée, de notre duché.

Le silence s’installa de nouveau, rattrapé par ses souvenirs.

Un bruissement de pas dans la neige les sens en éveil soudain, il était en éveil, puis arrivant devant lui Akasha apparut, faisant sourire Argael, enfin elle était là, vivante et puis non il ne rêvait pas Elvoniel à sa suite, le cœur d’Argael s’en réjouit sacré bout de femme elle aussi, elle entrainait à sa suite une jeune recrue.

Citation :
Salut vous deux… Encore debout à cette heure ci ?

Que veux tu Akasha, je t’attendais dit il l’air sévère mais une fierté dans le regard. Aller tout deux vous séchez et vous couchez nous partons demain de bonne heure, pour ce soir les gardes sont données, profiter de cette nuit pour vous reposer, je veille sur vous. Chef de Lance je pense qu’il vous faudrait également vous reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeVen 14 Déc 2007 - 7:19

L’air sévère d’Argael ne la trompait pas, ils se comprenaient bien souvent

Désolée de mon retard, Seigneur de Saint Giraud…

Akasha ne savait pourquoi mais elle aurait souhaiter avoir trouver beaucoup plus de monde, peut être aurait elle dû crier ses états d’âmes à la montagne, peut être que l’écho aurait rugit jusqu’au plus profond de la caserne et aurait éveillé quelques uns des soldats, mais non elle n’avait pas fait cela, toujours égale à elle-même, elle avait juste agit selon son instinct… Akasha se sentait fautive mais pouvait elle traîner les soldats de force dans la neige

Ordre est donné de dormir, oui encore faudrait il pouvoir, elle pose son sac près du feu. Et en sort la marmotte qui déjà ressemble à un animal prit dans la glace, tant mieux cela évitera la pestilence dans son sac jusqu’au retour. Pas évident de pouvoir la vider et la dépecer maintenant, la pause finalement sur une pierre pas bien loin du feu, afin de réchauffer le petit corps qui se laissera plus volontiers manipuler… Elle s’en occupera plus tard et ainsi cela sera festin demain matin, pour le moment, il lui faut qu’elle aille se soulager…. Dit à l’attention d’Argael qui ne cesse d’observer son manège.

Bien, si tu as besoin je ne serais pas très loin, de toute façon je doute de trouver le sommeil

Akasha s’éloigna un peu, et retrouva le chemin sans problème de la geôle où elle avait été enfermée jadis, les frêles reflets de lunes suffisent pour guider son chemin. Plus sombre et encore moins accueillant que dans son souvenir, le décor se dessine de nouveau devant elle, le gros molossoïde n’ y est plus, cela aurait été étonnant depuis le temps.
Oui finalement c’est peut être le bon moment, tout compte fait le serment fait alors, c’est réaliser… Elle entre dans la cellule qui ne ferme plus, certainement le gel a t’il fait son office ayant ainsi bloquer la serrure… Elle s’agenouille dans la pénombre et tente de gratter le sol. Entend une chose bouger et pousser un petit cri, elle ne voit rien mais comprend bien vite qu’elle a déniché un rat, saleté de bestiole elle a toujours détesté ses machins gris qui courent partout… Pas de neige dans ce lieu c’est déjà çà, mais le sol est dur. Elle prend sa dague et creuse comme elle peut, la tâche est rude mais c’est peut être à ce prix que la voix se taira, du moins elle l’espère… Trou assez profond pour y déposer l’objet. Elle arrache le cordon autour de son cou, enlève son gantelet de cuir pour le sentir une dernière fois contre sa peau, puis le dépose dans ce qui sera désormais son tombeau. Rebouche avec la terre se relève, puis tape du pied, pour refaire un sol lisse. Voilà c’est fait, c’était moins dur qu’elle ne le pensait… Remet son gantelet et reviens près des autres comme si de rien n’était.

Retourne à la pierre et la bête qui est dégelée…. Elle a peut être été un peu plus longue que prévu, mais si question est posée elle dira qu’elle a été attaquée par une bête infernale Laughing … Ce qui n’est pas entièrement faux du reste. Elle prend la bestiole et va plus loin pour la préparer, mais cette fois emmène un rondin enflammé avec elle. Elle aura besoin de mieux voir se qu’elle fait, il ne faudrait pas qu’elle se taillade, en même temps qu’elle prépare le repas. Une fois la bête évidée et les viscères enterrés pour ne pas attirer les loups, elle revint près du campement. Il ne resterait plus qu’à la faire cuire. Après s’être laver les mains avec un peu de l’eau de sa gourde, elle se repose enfin près du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Argael

Argael


Nombre de messages : 5234
Localisation IG : Lyon/ Briançon
Date d'inscription : 30/10/2006

Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeVen 14 Déc 2007 - 18:52

Argael vit s’éloigner la femme d’arme, quelque chose dans sont attitude clochée, son instinct lui disait qu’elle était a la recherche elle aussi de sérénité. Ce même instinct qui l’avait fait se retourner au moment fatidique où il allait être poignardé. Qu’est ce qui pouvait ainsi troublé celle qui aurait put être sa petite sœur, elle lui ressemblait d’ailleurs temps, est ce pour cela que son bien être, sa réussite l’avait toujours préoccupé ? Il décida de ne rien dire ce soir, la laissant dans ses tourments, mais il tirerait cela au clair, il ne voulait pas qu’arrive quelque chose à Akasha, il veillerait sur elle.

Après un moment qui parut étrangement long pour dépecer l’animal elle réapparut, curieusement aucune émotion sur le visage, point de sourire ou de tristesse dans le regard, un masque inexpressif, seul une maîtrise de soi permettait pareil prouesse, mais Argael tiqua, point de signe de fatigue également, Akasha, avait des soucis il en fut sur en cet instant, étrange coïncidence, chacun d’eux deux avaient l’âme tourmentée.

Le silence fût lourd, un malaise palpable en était il la cause ? Il quitta rapidement cette idée, il n’y avait pas de raison
.

Tu as trouvé le temps de chasser ? Suis-je devenu si lent, si faible que l’on ai le temps de regarder le paysage ou de piéger les animaux avant de me rattraper ? Vas te reposer Akasha, l’archer Coco va me relever d’ici une heure, je lui ais demandé de préparer de l’eau chaude pour le réveil je lui demanderai de faire cuire la viande également pour ton réveil.

Avant qu’elle se lève le Seigneur de Saint Giraud, rajouta tout bas pour lui-même mais plus fort qu’il ne l'aurait voulut

Merci d’être venue.
Revenir en haut Aller en bas
Akron_L_Alsacien

Akron_L_Alsacien


Nombre de messages : 1459
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 13/10/2006

Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeSam 15 Déc 2007 - 0:01

Il était parti trop tard. Il était parti beaucoup trop tard et s'était laissé surprendre par la nuit. Etant seul il se permit un petit florilège d'insulte contre lui, passant par toute la gamme de "bleu-bite" à "alsaco de mes deux". Mais ce n'était pas ça qui allait l'aider à retrouver son chemin.
Il essaya de trouver des points de repères.


"Voyons, devant moi...des arbres ! Derrières...des arbres ! A droite....oh des arbres ! Et à gauche....encore des arbres"

Akron réfléchit intensément, où pouvait-il bien être. La seule réponse cohérente qu'il trouva fut

"Dans la forêt !"


Bon, avant que la nuit tombe, il avait plus où moins réussi à déterminer une direction à suivre il lui suffisait de continuer dans cette direction.
Il savait que, en marchant à l'aveuglette, un homme se laissait inconsciemment porté par sa jambe forte. Un gaucher, comme lui, avait donc tendance, sans s'en rendre compte à infléchir sa trajectoire vers la gauche. Si il était encore loin des ruines il pourrait donc passer largement à côté sans les voirs.
Il avait aussi appris que pour compenser ce décalage, il devait se forcer à boiter de la jambe droite. C'est donc d'une démarche assez ridicule qu'il se remit en route.
Au bout d'un moment il entendi le doux gazouillis d'une rivière et aperçut enfin la masse sombre des ruines au delà. Ben tient, il l'avait presque oublier cette satané rivière. Et forcément au mois de décembre l'eau devait être vachement bonne.
Bah si les autres étaient encore là ils devaient forcément avoir allumé un feu. Il traversa donc après avoir sondé un endroit qui lui semblait peu profond. Il aborda l'autre rive trempé jusqu'à la taille.
La dernière fois, l'endroit grouillait de garde. Cette fois Akron aperçu seulement une sentinelle qui portait l'uniforme de Briançon.
La confiance n'excluant pas le contrôle, c'est d'un pas assuré qu'il s'avança vers elle, la main néanmoins sur la garde de son arme, dans un joyeux "floc-floc" de chausses à chacun de ses
pas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitimeSam 15 Déc 2007 - 12:06

Aussitôt qu'Argael leur eut dit de se reposer, Elvoniel ne se fit pas attendre. Il posa son sac près du feu, s'assit à même le sol, juste à côté, et sortit du paquetage de quoi se remplir quelque peu le ventre. Tout était silencieux, et plus silencieux encore ses compagnons. Seul coco ronflait paisiblement. Chacun ruminait de son côté, et Elvoniel ne savait trop quoi faire pour alléger l'atmosphère. Il était également trop fatigué pour lancer un brin de causette. Il regrettait qu'Akron ne soit pas là pour détendre l'atmosphère.

Akasha était partie, il souhaita donc une bonne nuit à Argael et Pisteur. Il sortit ensuite une couverture bien chaude, changea ses habits trempés et les mit à sécher au coin du feu, se recouvrit chaudement et s'allongea non loin de Coco. A peine eut il fermé les yeux qu'il s'endormit comme une masse, épuisé par la longue marche de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Aguerrissement d'un soldat Empty
MessageSujet: Re: Aguerrissement d'un soldat   Aguerrissement d'un soldat Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Aguerrissement d'un soldat
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [exercice RP] Suivi et compte Rendu
» Radiation de soldat!
» [GRANDLIVRE] Points de Forces, Recrutements & Absences
» Chalet du soldat
» Chalet du Soldat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Entrepôts des archives :: Anciens locaux des compagnies d'ordonnance :: Archives de l'Ost :: Ost :: Garnison de Briançon-
Sauter vers: