Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay ...
Voir le deal
10.80 €

 

 Bérn aux mains des Lions de Juda

Aller en bas 
AuteurMessage
Kederick

Kederick


Nombre de messages : 1099
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 01/01/2008

Bérn aux mains des Lions de Juda Empty
MessageSujet: Bérn aux mains des Lions de Juda   Bérn aux mains des Lions de Juda Icon_minitimeDim 29 Nov 2009 - 17:12

Citation :



    A l’Universalité des fidèles,
    Aux peuples français et béarnais,



    Nous avons appris cette nuit la chute du château de Pau et la mise en place d'une pseudo-république hérétique en Béarn, sous l'égide de l'organisation hérétique nommée "Lion de Juda".

    Ces vils brigands hérétiques furent vaincus une première fois par l'effort conjugué des vaillants défenseurs béarnais, aidés par les membres des Saintes Armées sur place qui réalisérent un travail plus qu'exemplaire, mais force est de constater que l'appel de l'Eglise à la mobilisation unanime de toutes les provinces contre la menace n'a pas été écoutée. Alors que la vigilance du royaume baissait, les Lions, usant de traitrises, mensonges, et fourberies qui leur sont coutumes, se sont emparés des institutions comtales pour tenter d'instaurer désormais le règne du Sans-Nom et de réaliser pillages et brigandages.

    L'Eglise Aristotélicienne réaffirme son plein soutien aux autorités légitimes du Béarn représentés par la Comtesse Azilize et le Conseil comtal, aux côtés desquels nous nous tenons pour organiser la mobilisation générale sur place afin de reprendre sans tarder le contrôle plein et entier du comté, ainsi qu'a la population très aristotélicienne du Béarn.

    Nous assurons de la pleine mobilisation de l'Eglise Aristotélicienne et de toutes ses composantes afin d'assurer la chute de la pseudo-république hérétique.

    Nous appellons enfin à la mobilisation complète de toutes les provinces du Royaume de France et de ses alliés afin que des renforts soient envoyés en Béarn pour bouter l'hérétique qui s'y trouve et éliminer définitivement cette menace.


    Le temps des palabres et des tergiversations a vécu, le temps de la mobilisation de tous est arrivé.


    Paix et bénédiction,


    Tibère de Plantagenêt, dict Rehael,
    Cardinal Camerlingue


    Faict à Rome, le XXVIII novembre de l'an de grâce MCDLVII de notre Seigneur

    Bérn aux mains des Lions de Juda Rehael1v
Revenir en haut Aller en bas
Kederick

Kederick


Nombre de messages : 1099
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 01/01/2008

Bérn aux mains des Lions de Juda Empty
MessageSujet: Re: Bérn aux mains des Lions de Juda   Bérn aux mains des Lions de Juda Icon_minitimeJeu 3 Déc 2009 - 19:43

Informations provenant de mon Homologue Béarnaise en date du 28 Novembre 1457

Dotch a écrit:
Ils ont mis en place un conseil

Citation :
Le conseil du Comté
Barkus (Comte)
Meliandulys (Commissaire au commerce)
Sbouby (Porte-parole)
Sanctus (Procureur)
Tatoumi (Connétable)
Darty (Commissaire aux mines)
Skiid (Juge)
Mariposa (Bailli)
Barbapounette (Prévôt des maréchaux)
-- Place vide --
Kartouche (Capitaine)
Glorfindhel

Une bonne partie des procès qui avaient été lancés contre les lions ont été relaxés.

Des nouveaux procès sont nés pour haute trahison :
- Azilize la comtesse
- Varden ancien comte
- Navigius Grand aumonier de france
- Acar
- Bushiro

Procès du genre
Citation :
Sanctus se lève et entame le réquisitoire à voix haute et claire.
En ce 28 novembre 1457, je déclare ouverte la séance du tribunal révolutionnaire de la République Réformée du Béarn à l�encontre du sieur Varden.

L'homme est accusé d'être le principal responsable dans la guerre qui oppose Genève au reste du monde et en particulier à l'ancien comté du Béarn. Le mépris qu'il a longtemps affiché à l'encontre de notre cité ont été la source principale de la détérioration des relations entre les parties concernées. La guerre en cours prend donc ces racines dans cet homme (le montre du doigt). Je réclame donc une peine exemplaire devant tant d'incompétence. La mort aura ma préférence. Le pal serait le bienvenu.

Citation :
Sanctus se lève et entame le réquisitoire à voix haute et claire.
En ce 28 novembre 1457, je déclare ouverte la séance du tribunal révolutionnaire de la République Réformée du Béarn à l�encontre du ci-devant évêque Navigius.
Votre honneur, la personne qui comparaît devant vous est de la pire espèce puisqu�il est évêque et donc agent direct des cardinaux romains. Il a voué sa vie à dominer les âmes, à propager de fausses croyances et à tromper les crédules. Il n�est nul besoin de procès car cette engeance du Sans Nom est forcément coupable. Je réclame un châtiment exemplaire. La corde serait une mort trop douce, le pal est sans conteste préférable. Qu�il en soit ainsi.

En gargote on continue de voir des déclarations

Citation :
Au peuple du Béarn qui s'est réveillé ce matin avec un grand mal de crâne, salut !

L'incompétence de vos dirigeants est la cause de vos maux. Ils ont accepté d'héberger le curé fornicateur Yohan65, que la justice genevoise avait condamné à mort par contumace. Ils ont fait la sourde oreille aux demandes d'extradition légitime qui étaient demandées. Ils ont répondu par le mépris ou n'ont pas répondu du tout aux missives des Genevois. Ils n'ont même pas daigner réagir à l'ultimatum d'un mois fixé par Genève sous peine de déclaration de guerre passé ce délai.

La suite, vous la connaissez. Ce matin, par la grâce de Deos, le château de Pau n'était pas gardé. Nous sommes rentré la fleur à la bouche et le sourire aux lèvres. Les conséquences seront lourdes pour le Béarn car c'est la loi de la guerre qui s'applique désormais.
Ainsi en ont décidé ceux qui osaient naguère se pavaner avec leurs titres de nobles et afficher partout leur domination sur le peuple. Ces gens doivent être au mieux pendus, au pire empalés.
Mais ils ont fait leur temps car la République est proclamée.

Per lo béarn !

Citation :
De Kirkwood, Lecteur réformé en Genève et sergent en la Compagnie franche du Brave-Capitaine Méliandylus ;
À ceux qui liront ces lettres, salutations en Deos et Ses trois prophètes !

Pourquoi voulez-vous que nous dissimulions l'émotion qui nous étreint tous, hommes et femmes de Genève, qui sommes ici, dans Pau, debout pour nous libérer et qui avons su le faire de nos mains ?

Non ! nous ne dissimulerons pas cette émotion profonde et sacrée.
Il y a là des minutes qui dépassent chacune de nos pauvres vies.

Genève !
Genève outragée !
Genève brisée !
Genève martyrisée ! mais Genève redressée ! redressée par elle-même, par son peuple, avec le concours des alliés du Lion de Juda, avec l'appui et le concours de l’Aristotélicité tout-entière, de l’Aristotélicité qui se bat, de la seule Aristotélicité, de la vraie Aristotélicité, de l’Aristotélicité éternelle.

Il n’est pas de foyer dans Genève, dans notre Helvétie chérie et même dans l’Aristotélicité, hormis dans les demeures des coupables, qui n’adresse sa gratitude aux Reîtres qui, courageux malgré les incertitudes, infatigables malgré la constance du défi et du danger mortel qu’ils affrontent, ont changé le cours de cette guerre par leur bravoure et leur dévouement.

Jamais, dans l’Histoire de l’humanité et de ses guerres, tant de gens n’ont dû autant à si peu d’hommes !

Eh bien ! puisque l'ennemi qui tenait Pau a cédé, Genève rentre fièrement dans l’Histoire.
Elle y rentre sanglante, mais bien résolue.
Elle y rentre, éclairée par l'immense leçon, mais plus certaine que jamais, de ses devoirs et de ses droits.

Je dis d'abord de ses devoirs, et je les résumerai tous en disant que, pour le moment, il s'agit de devoirs de guerre.
L'ennemi recule, mais il est loin d’être battu.
Certes, nous sommes maintenant sur son territoire comme il se doit, en vainqueurs.
C'est pour cette revanche, cette vengeance et cette justice, que nous continuerons de nous battre jusqu'au dernier jour, jusqu'au jour de la victoire totale et complète.

Méprisés au temps de la diplomatie, nous avons lutté.
Acceptant un combat inégal, nous avons été sévèrement bousculés, mais avons espéré que la démonstration suffirait. Certains en Béarn nous l’ont laissée à penser, et cette fin honorable pour tous, nous l’envisagions avec espoir.

Mais depuis que la diplomatie avait été reprise en main par une nouvelle équipe en Béarn, c’était encore une fois le mépris et le sarcasme, assumés, des nobles les plus infectés par l’Église Aristotélicienne.
Les propositions sincères de paix de Genève n’ont eu comme écho que le silence de ceux qui croyaient nous endormir.

Genève a contre-attaqué et montré à nouveau la force sacrée de sa colère.
Loin de ses bases, isolée en Béarn, elle se jette à nouveau de toutes ses forces et montre ce dont sont capables ses filles et fils.
Ce qu’elle fera, encore et toujours, sans jamais rien céder, tant que ne seront pas reconnus par tous, ses droits légitimes à la justice !

Fait à Pau, ce 28 novembre de l’an 1457 de l’Ère de la réformation de la Foi
Revenir en haut Aller en bas
Kederick

Kederick


Nombre de messages : 1099
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 01/01/2008

Bérn aux mains des Lions de Juda Empty
MessageSujet: Re: Bérn aux mains des Lions de Juda   Bérn aux mains des Lions de Juda Icon_minitimeJeu 3 Déc 2009 - 19:44

Réaction du Clergé...

Citation :


Bérn aux mains des Lions de Juda Eglisedefrance

De la situation en Béarn
Condamnation de l'hérésie, et appel à la communauté aristotélicienne.


    Nous, Thomas Bombadil, Primat de France, au nom de l'Assemblée Episcopale :

    Exprimons notre abattement le plus total de voir que le Comté du Béarn a été l'objet d'une attaque de brigands et d'hérétique. La Créature Sans Nom a de nouveau été à l'œuvre, créant dissension entre les provinces du Sud, isolant les uns et détournant les autres. Et cela a permis aux armées d'hérétique de prendre la capitale d'assaut. Nous ne pouvons qu'une nouvelle fois rappeler qu'il n'est nul force plus grande que celles qui peuvent se rassembler autour des valeurs aristotéliciennes et partager l'amitié avec son prochain ou son voisin. Et que cela ne peut se faire que dans l'entente et le dialogue.

    Désirons exprimer notre soutien plein et entier aux fidèles béarnais. Les jours qui s'annoncent vont être sombres, cela est certain. Cependant, nous les invitons à trouver en eux la lumière, et la force de reprendre le contrôle de leurs terres. Puissent-ils être inspirés par Saint Michel et se poser en exemple de force, de courage et de justice afin qu'ils chassent des terres qui sont leurs, les pillards venus les déposséder.

    Invitons les provinces, les ordres, les fidèles aristotéliciens a venir porter secours à leurs frères. L'Eglise est Une et Indivisible, et une attaque portée contre l'un de nos frères ne peut appeler qu'une réponse. La communauté aristotélicienne se doit d'être soudée et solidaire et de mettre en pratique les valeurs qu'elle défend et qui sont aujourd'hui bafouées. Que chacun oublie querelles et dissensions afin de combattre l'ennemi qui a fait jour. Ce n'est que par le regroupement des bonnes volontés que nous saurons y faire face.

    Exhortons les brigands et hérétiques à abjurer leur faute, à renier leurs fausses croyances, et à remettre leurs âmes sur le chemin de la vraie foi. Qu'ils libèrent les prêtres, hommes et femmes d'églises et cessent leur folles actions. Il n'est pas encore trop tard pour qu'ils demandent le pardon de Dieu pour avoir ainsi dévoyer son message, aussi bien par leurs actes que dans leurs paroles.



    L'hérésie est à l'œuvre, et nous prouve une nouvelle foi qu'il n'est point de salut, point de gloire en dehors des valeurs aristotéliciennes. Si nous ne les défendons pas aujourd'hui en Béarn, et demain dans tous les royaumes, nous faisons le jeu de la Créature Sans Nom et le malheur des Hommes.





    Puisse Saint Michel apporté la force et le courage dont ils ont besoin, aux fidèles béarnais,
    Puisse le Très-Haut avoir pitié des âmes des hérétiques,



Fait à Rome, le vingt-neuvième jour du mois de novembre, de l’an de grâce 1457.

Bérn aux mains des Lions de Juda SceauBombadilVert

Citation :



    A l’Universalité des fidèles,
    Aux peuples français et béarnais,



    Nous avons appris cette nuit la chute du château de Pau et la mise en place d'une pseudo-république hérétique en Béarn, sous l'égide de l'organisation hérétique nommée "Lion de Juda".

    Ces vils brigands hérétiques furent vaincus une première fois par l'effort conjugué des vaillants défenseurs béarnais, aidés par les membres des Saintes Armées sur place qui réalisérent un travail plus qu'exemplaire, mais force est de constater que l'appel de l'Eglise à la mobilisation unanime de toutes les provinces contre la menace n'a pas été écoutée. Alors que la vigilance du royaume baissait, les Lions, usant de traitrises, mensonges, et fourberies qui leur sont coutumes, se sont emparés des institutions comtales pour tenter d'instaurer désormais le règne du Sans-Nom et de réaliser pillages et brigandages.

    L'Eglise Aristotélicienne réaffirme son plein soutien aux autorités légitimes du Béarn représentés par la Comtesse Azilize et le Conseil comtal, aux côtés desquels nous nous tenons pour organiser la mobilisation générale sur place afin de reprendre sans tarder le contrôle plein et entier du comté, ainsi qu'a la population très aristotélicienne du Béarn.

    Nous assurons de la pleine mobilisation de l'Eglise Aristotélicienne et de toutes ses composantes afin d'assurer la chute de la pseudo-république hérétique.

    Nous appellons enfin à la mobilisation complète de toutes les provinces du Royaume de France et de ses alliés afin que des renforts soient envoyés en Béarn pour bouter l'hérétique qui s'y trouve et éliminer définitivement cette menace.


    Le temps des palabres et des tergiversations a vécu, le temps de la mobilisation de tous est arrivé.


    Paix et bénédiction,


    Tibère de Plantagenêt, dict Rehael,
    Cardinal Camerlingue


    Faict à Rome, le XXVIII novembre de l'an de grâce MCDLVII de notre Seigneur

    Bérn aux mains des Lions de Juda Rehael1v
Revenir en haut Aller en bas
Kederick

Kederick


Nombre de messages : 1099
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 01/01/2008

Bérn aux mains des Lions de Juda Empty
MessageSujet: Re: Bérn aux mains des Lions de Juda   Bérn aux mains des Lions de Juda Icon_minitimeJeu 3 Déc 2009 - 19:46

Réaction collégiale de l'Entente Pyrénéenne



Citation :
A sa Grandeur Azilize, Comtesse légitime du Béarn et à ses concitoyens.


Nous avons appris avec tristesse la tragédie qu'a subit votre Comté durant la nuit. Et en reprenant les paroles de Sa Majesté Levan III elle-même : 'si les liens entre personnes peuvent se rompre, les liens entre les terres eux perdurent' nous vous adressons notre profond soutient eut égard à l'amitié qui lie nos terres.

Compte tenu de l'article V du paragraphe II du traité de l'Entente Pyrénéenne que nous avons signés qui stipule que 'Les Hautes parties contractantes s'engagent à porter aide et secours aux autres provinces signataires de l'Entente Pyrénéenne au mieux de leurs possibilités, sous réserve de leurs besoins pour la défense de leurs propres terres, et ce dans le respect de l'article VI.'

Nous, Comtés d'Armagnac et de Comminges puis de Toulouse, affirmons ce jour porter aide armée à notre voisin, allié et ami le Comté du Béarn.

Il est tout bonnement inadmissible que des scélérats s'arrogent le pouvoir Comtal en bafouant le choix électoral des urnes du peuple Béarnais. Ledit choix reconnu par Sa Majesté Levan III!

C'est ainsi que Nous, peuples de l'Entente Pyrénéenne, reconnaissons donc toujours à ce jour l'Autorité Comtale du Béarn au Conseil qui a été illégitimement jeté hors du Castel de Pau et prenons les armes pour soutenir le Conseil légitime devant la Couronne de France afin de botter le séant des Lions de Judas ayant pris d'assaut le pouvoir Comtal.

Il est évident que Nous , Peuples d'Armagnac et de Comminges, Peuples de Toulouse, ne reconnaissont absolument pas la République Reformée du Béarn proclamée ce jour même, défiant de ce fait l'autorité du Roy de France.

En conséquence nous condamnons l’attitude des semeurs de trouble ayant pris les armes pour se révolter contre le Castel de Pau et les déclarons ennemis de l'Entente Pyrénéenne.

Qu'Aristote protège nos voisins du Bon Droit.


Rédigé au locaux de l'Entente Pyrénéenne,
le XXVIII du Mois de Novembre de l’An de Grâce MCDLVII

Pour l'Armagnac et les Comminges :
Sa Grandeur Davidgradir, Comte d'Armagnac et des Comminges
Bérn aux mains des Lions de Juda Acommingesjaunetu0


Son Excellence Antoine Leroy d'Arbalture, dict Antoineleroy,Vicomte de Fontrailles, Seigneur de Bonas, Chancelier et Procureur des Comtés d’Armagnac et de Comminges
Bérn aux mains des Lions de Juda Antoin11

Pour Toulouse :
Sa Grandeur Lily-Jane de Cognin-Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Donà de Labastida Sant Pèire, IXeme Comtessa de Tolosa.

Bérn aux mains des Lions de Juda Toulou13

Son Excellence Raphael83 , Senher de St Genest de Contest, Chancelier et Secrétaire d'Etat de Toulouse, Ambassadeur Royal auprès du Sainct Empire Germanique françoys
Bérn aux mains des Lions de Juda 1_sign12

Bérn aux mains des Lions de Juda Scel_o10
Revenir en haut Aller en bas
Kederick

Kederick


Nombre de messages : 1099
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 01/01/2008

Bérn aux mains des Lions de Juda Empty
MessageSujet: Re: Bérn aux mains des Lions de Juda   Bérn aux mains des Lions de Juda Icon_minitimeJeu 3 Déc 2009 - 19:48

Réactions de la Bougogne dans ce conflit

Citation :

    A l'universalité des fidèles aristotéliciens,
    Aux autorités temporelles du Royaume de France,
    Aux autorités temporelles du Saint-Empire Romain Germanique,
    Aux feudataires français et impériaux,
    Salutations et bénédictions.




    S'il était encore besoin de prendre conscience que le Lion de Juda n'est qu'une organisation mercenaire qui n'a d'autre but que de s'emplir les poches, de semer le chaos et d'imposer un ordre non pas destiné à soutenir une croyance dévoyée mais uniquement leurs petits intérêts perfides et mesquins, la nuit de vendredi à samedi qui a vu le Castel de Pau tomber est une preuve supplémentaire de la vacuité de la cause de cette engeance et du mirage qu'elle dispense à coup de textes hérétiques afin de mieux endormir ses interlocuteurs.

    Mais nul besoin d'en prendre conscience car nous savons.
    Nous savons que le Lion de Juda a choisi de plonger les mains dans le stupre et le purin.
    Nous savons que le Lion de Juda en appelle au meurtre du clergé romain pour donner du cachet à leurs revendications bassement matérialistes.
    Nous savons que le Lion de Juda taxe les pauvres paysans qui s'échinent jour après jour dans leurs champs.
    Nous savons que le Lion de Juda sème la terreur sur les routes afin de pouvoir voler les bourses des honnêtes voyageurs.
    Nous savons que le Lion de Juda cherche à faire tomber mairies et châteaux pour se procurer beaucoup d''écus en un temps limité.
    Nous savons que le Lion de Juda a choisi de détourner les textes sacrés de l'Aristotélicisme comme il aurait pu choisir de détourner les croyances de peuples païens.
    Nous savons que le Lion de Juda estime autant que nous ses fadaises sur la république réformée.
    Nous savons que le Lion de Juda n'a en fait qu'une seule et dévorante croyance : celle de l'argent qui tinte dans ses poches.

    C'est là tout le Lion de Juda : opportunisme, terreur, désolation, égoïsme, violence, lucre, bien loin des enseignements du Très-Haut qui nous sont parvenus par les prophètes et les saints : désintéressement, paix, amitié, solidarité, libre-arbitre, générosité. Le Lion de Juda s'est toujours fait fort de professer un rapprochement plus authentique avec le Très-Haut mais le seul rapprochement qu'il professe, c'est celui avec les caisses pleines d'écus. Hier, la Bourgogne qu'il a tenté de faire plier, aujourd'hui le Béarn et sa trésorerie dans laquelle il se vautre sans aucune pudeur.

    Nous en avons conscience, nous savons : et cela suffit.

    C'est pourquoi, en ce jour de prière dominicale, j'en appelle aux fidèles aristotéliciens et à leurs dirigeants, pour que cesse cette progression des serviteurs de la Créature sans nom. Les moyens d'agir sont légions et tous ces moyens se doivent d'être mis en œuvre.

    A tous ceux qui ont leur sang qui bouillonne de rage, nous déclarons : ne laissez pas Leviathan prendre votre âme, ne succombez pas à la colère et ne commettez pas d'acte irréfléchi, ce serait là se comporter comme les ennemis de la Vraie Foi et cela serait vous mettre inutilement en péril.
    A tous ceux prêts à prendre les armes, nous répondons : venez, le bras armé de Rome saura vous accueillir ou collaborer avec vous. Les Ordres militaro-religieux et la Garde sont d'ores et déjà mobilisés, depuis plusieurs semaines et cette mobilisation ne faiblira pas car nous ne reculerons pas devant l'infamie. Le Ritter Izidore de Castelleo *, Chevalier-Sénateur de la Congrégation des Saintes Armées, répondra à toutes vos interrogations.
    A ceux qui resteront en arrière, malgré eux, nous disons : faites fonctionner forges et fours à pain car ceux qui partent ont besoin d'être armés et nourris.
    Et aux membres perdus du Lion de Juda, nous rappelons ceci, extrait du Livre des Vertus :

      7 Alors, Dieu voulut donner une grande leçon à ces humains, qui l’avaient trahi. Le ciel se fit noir au-dessus de la communauté et les vents soufflèrent avec force. Il leur dit: “Alors que je vous ai donné mon amour, vous vous en êtes détournés, préférant écouter les paroles de la créature à laquelle je n’ai pas donné de nom. Vous avez préféré vous abandonner aux plaisirs matériels plutôt que de me rendre grâce.”
      8 Il ajouta: “J’ai créé pour vous un lieu appelé Enfer, que j’ai disposé dans la lune, où les pires d’entre vous connaîtront une éternité de tourments pour les punir de leurs péchés. Dans sept jours, votre cité sera engloutie dans les flammes. Et ceux qui y seront restés passeront l’éternité en Enfer. Cependant, Je suis magnanime, et ceux d’entre vous qui sauront faire pénitence passeront l’éternité dans le soleil, où se trouve le Paradis.”
      > Livre des Vertus, Tome 1 - Le mythe Aristotélicien, La Pré-Histoire,
      Chapitre V - Le roi du péché



    Que le Très-Haut guide ceux de Ses enfants qui luttent pour la liberté et qu'Il daigne éclairer ceux de Ses enfants qui se sont égarés.



    Rédigé au Palais des Ducs de Bourgogne le vingt-neuvième jour du mois de novembre de l'an de grâce MCLDVII.

    SA Ingeburge von Ahelfeldt-Oldenbourg,
    Cardinal en charge des Saintes Armées,
    Connétable de Rome,
    Chancelier militaire et Chevalier de l'Ordre de l'Etoile d'Aristote, Office militaire dit d'Isenduil.


    Bérn aux mains des Lions de Juda Sceauingeor Bérn aux mains des Lions de Juda Csajoj4


* IG : Izidore
Revenir en haut Aller en bas
Kederick

Kederick


Nombre de messages : 1099
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 01/01/2008

Bérn aux mains des Lions de Juda Empty
MessageSujet: Re: Bérn aux mains des Lions de Juda   Bérn aux mains des Lions de Juda Icon_minitimeJeu 3 Déc 2009 - 19:49

Réaction de la Gascogne

Citation :
Nous, Gabriel Von Wittelsbach dict Le Juste, Duc de Gascogne,

Faisons savoir que nous sommes profondément attristé par la chute, ce jour, du Conseil béarnais ainsi que de la prise du Château de Pau par les Lions de Juda et nous inquiétons de ses répercussions.


Comme nous l'avons toujours fait par le passé, nous renouvelons notre offre d'assistance aux autorités légitimes béarnaises et à la population locale, afin de rétablir la situation. Agirons dans le meilleur des intérêts de la Couronne et ré instaurer le pouvoir tel que mis en place par la Couronne.

Nous condamnons fermement la République réformée du Béarn et le leurre qu'elle représente afin de couvrir les exactions commises et l'atteinte faite au pouvoir de Sa Très Gracieuse Majesté et de la Sainte Église dont les représentants se voit poursuivre sous de fallacieux prétexte. Nous invitons tous gascons attaché aux valeurs de notre Royaume et de notre Église à prendre contact avec messire Feignant.

En attendant d'avoir de plus amples informations sur les opérations à engager, nous informons la population que dés à présent nous fermons notre frontière avec le Béarn. Nous faisons également savoir que la route entre Dax et Orthez est dès lors bloqué et que l'armée y stationnera pour interdire tout passage. Quiconque s'y engagera dès ce terntième jour de novembre sans laisser passer des autorités béarnaise et gasconne, qui coopèrent, le fera à ses risques et périls.

Donné par nous, Gabriel Von Wittelsbach, Duc de Gascogne
Au château de Mont de Marsan le vingt neuvième jour du mois de Novembre 1457.


Bérn aux mains des Lions de Juda Signature
Bérn aux mains des Lions de Juda Gascogne2gv5Bérn aux mains des Lions de Juda Godgaby2
Revenir en haut Aller en bas
Kederick

Kederick


Nombre de messages : 1099
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 01/01/2008

Bérn aux mains des Lions de Juda Empty
MessageSujet: Re: Bérn aux mains des Lions de Juda   Bérn aux mains des Lions de Juda Icon_minitimeJeu 3 Déc 2009 - 19:50

Réprise du Chateau dans la Nuit du 29 au 30 Novembre 1457

Adrienne a écrit:
Le château a été repris cette nuit.

Citation :
Conseil :

Comte: Chilou
Conseiller: Loupameth
Conseiller: Melian
Conseiller: Godasse57
Conseiller: Acar
Conseiller: Berranger
Conseiller: Odradek
Conseiller: Elaniel
Conseiller: Sednax
Conseiller: Walex
Conseiller: Valentine
Conseiller: Helion
Revenir en haut Aller en bas
Kederick

Kederick


Nombre de messages : 1099
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 01/01/2008

Bérn aux mains des Lions de Juda Empty
MessageSujet: Re: Bérn aux mains des Lions de Juda   Bérn aux mains des Lions de Juda Icon_minitimeDim 6 Déc 2009 - 17:13

Courrier de la Duchesse de Guyenne

Citation :
A tous, présent, et à venir, salut,

Nous, Melior, Duchesse de Guyenne, par la Grâce d'Aristote, et la voix du Peuple Guyennois, condamnons fermement la prise du château du Béarn et de la ville de Pau par les hérétiques Lions de Judas.
Nous ne saurons tolérer qu'un Duché se trouve pillé, la population affamée et l'église aristotélicienne bafouée.
Nous assurons le Duché du Bearn du soutien de la Guyenne.
Nous chargeons nostre Chancelier, Son Excellence Mac Givré de déterminer les modalités de cet appui auprès de son homologue bearnaise.

Faict à l'Ombrière, le cinquième du mois de décembre de l'an de grâce 1457.

Melior
Duchesse de Guyenne.

Bérn aux mains des Lions de Juda Orus8ew3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Bérn aux mains des Lions de Juda Empty
MessageSujet: Re: Bérn aux mains des Lions de Juda   Bérn aux mains des Lions de Juda Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bérn aux mains des Lions de Juda
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le jeu de combat a mains nue
» Appel de l Eglise contre les Lions
» Du Rififi en Guyenne, ou, les Lions le retour
» [Atelier des petites mains] Confection de blasons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Entrepôts des archives :: Archives de la salle de liaison avec les institutions royales-
Sauter vers: