Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : où le précommander ?
14.50 €
Voir le deal

 

 Bilan du conseil ducal de Janvier Février

Aller en bas 
+2
Demons
Ka Devirieux
6 participants
AuteurMessage
Ka Devirieux

Ka Devirieux


Nombre de messages : 8677
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 30/12/2007

Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeDim 21 Fév 2010 - 15:07

Le porte parole devant s'absenter, il m'a demandé de récuperer moi-même les documents qu'il était occupé de rassembler pour vous les présenter.

Voici donc ça brut tel que je l'ai trouvé;
Citation :

(Tous les chiffres que je vais donner par la suite sont ceux qui figurent dans l'outil de gestion, ou des sommes, moyennes, et autres faites avec ces chiffres)

Citation :
Trésorerie réelle disponible avec retrait des salaires à verser aux mineurs en fin de semaine :

- 27 août 1457 (1er jour du mandat ducal de Ka Devirieux) : 8 630,47 écus
- 24 octobre 1457 (dernier jour du même mandat) : 3 586,54 écus
---> Différence de 5 049,93 écus (en moins) avec 25 000 écus d'impôts

- 25 octobre 1457 (1er jour du mandat ducal de Dame Arwel) : 13 779,49 écus
- 22 décembre 1457 (dernier jour du même mandat) : 6 607,95 écus
---> Différence de 7 171,54 écus (en moins) avec 25 500 écus d'impôts

- 23 décembre 1457 (1er jour du mandat ducal de Penelopedefrance) : 10 319,87 écus
- 16 février 1458 (3 jours avant la fin du même mandat) : 9 720,82 écus
---> Différence de 599,05 écus (en moins) avec 30 000 écus d'impôts et un début de remboursement des ports.



Pour le reste, au niveau des rentrées et sorties journalières, voici un comparatif des 3 derniers mandats :

Bilan du conseil ducal de Janvier Février Comparatifsfinancier

A cela il faut ajouter les dépenses pour les embauches de fonctionnaires, qui ont été ce mandat-ci d'environ 1 080écus (51 embauches de 20PE et 6 embauches de 10 PE), ce qui doit être fort sensiblement la même chose que lors de tout mandat avec 3 de prestige pratiquement tout du long.

Quoi qu'il en soit, on peut donc dire que ce mandat-ci ne fut pas catastrophiques comme certaines le crient à tord et à travers puisque sur les 3 derniers c'est bien celui-ci qui aura fait la plus grande différence positive par jour en écus ( + 25,34 en comparaison des - 88,75 de l'avant dernier, y a vraiment pas de quoi crier à la catastrophe, loin de là).

Pour les COLDS, parait que c'est impliciter aux bilans de fin de mandat

[quote="Pouilleux"]
Citation :
A tous ceux qui liront, ouïront, ou se front lire.

Voici les bilans personnels du Gouverneur et de ses Conseillers portant sur le mandat de janvier et février 1458.

Malheureusement, nous n'avons pu obtenir le bilan de Phelim de Tassin la Demi-Lune, Vicomte d'Oingt, à juste titre surnommé "l'Imprévisible".

Pour commencer, donc, le bilan de Messire Walan de Meyrieu, Vicomte d'Ancelle et de Charpey, dict "Sans Repos", Conseiller sans attribution particulière.

Citation :
A tous les sujets Lyonnais et Dauphinois,

Ce mandat n'aura sans doute pas été le meilleur, que ce soit globalement ou en ce qui me concerne personnellement. Je ne chercherai pas à avancer de raison particulière à ceci, elles sont multiples, liées autant à l'époque et aux circonstances qu'aux personnes, et il serait assez vain d'épiloguer sur le sujet.

Toujours est-il que malgré une implication un peu moins importante que de coutume de ma part, j'ai poursuivi ce mandat comme conseiller sans portefeuille en continuant de participer de mon mieux aux différentes discussions où j'avais un avis ou une expérience à exprimer, en dépit du fait que l'on aurait sans doute parfois préféré que je ne le fasse pas.

Parmi les points plus particuliers de cette deuxième moitié de mandat, j'ai remplacé notre bailli durant quelques jours ainsi que notre commissaire aux mines durant un peu plus d'une semaine, ce qui m'a amené à me pencher avec eux et avec le commissaire au commerce sur les problèmes complexes des mines et de leur priorisation.
J'ai également transmis et expliqué la réforme des grades et du systèmes d'équipement que j'avais initié et sur laquelle les membres des conseils de guerre et des lances ont fait un gros travail, réforme qui a été votée et se met progressivement en place auprès de l'ensemble des soldats.

Je remercie et félicite les conseillers qui auront su animer ce conseil, salue les autres et souhaite au prochain conseil de savoir œuvrer pour le bien du Duché.

Walan "Sans Repos" de Meyrieu, vicomte d'Ancelle et de Charpey.

Voici maintenant les paroles de Messire Bastien d'Amilly, dict Sagaben, Vicomte de Laragne-Montéglin, Baron de Montauban d'Ouvèze, Seigneur de Deneuvre, dict "Le Tempéré", Commissaire au Commerce.

Citation :
Oh oui ! La matière économique est difficile. Il est toujours difficile d’agir en contentant tout le monde.

Une des premières tâches du Commissaire au Commerce est de s’occuper du grenier ducal et des rachats aux mairies. La réalisation n’en fut pas toujours aisée, des rachats ayant dû être à l’occasion reportés. A l’heure actuelle, presque tout est à jour. Seule une ville peine à rattraper son retard, mais cela ne porte pas à conséquence.

La valeur totale du grenier ducal a été augmentée durant ce mandat grâce à l’un ou l’autre échange contre du minerais ou à quelques impôts fournis en denrées. Le Conseil suivant pourra commencer avec un inventaire correct, excepté peut-être pour la viande, où les stocks doivent être reconstitués.

Le Commerce extérieur fut relativement limité à ce mandat. Non par un manque d’activité de l’intendant au commerce ou de moi-même, mais parce que la quantité de transactions commerciales dans le Royaume est actuellement fort basse. La plupart des pays cherchent du minerais. Nous avons pu en fournir une certaine quantité, voire une quantité certaine, mais le faible nombre de mineurs nous cantonait dans des limites raisonnables. Le Conseil a d’ailleurs essayer des plans différents concernant le remplissage des mines et laisse une situation stable au niveau des stocks. Nous tenons à dire que, le prix des minerais flambant du fait de la grande demande, nous avons tout fait pour demeurer exportateur à tous les niveaux.
De la laine a pu être vendue en quantité, la construction des voiles en réclamant beaucoup, les pays en cherchent. Le reste des échanges fut plutôt anecdotique par rapport à ces deux grands points.

Malgré une appréciation mitigée, le Conseil a pu mettre en place le système des artisans ducaux. Système qui a permis de demander à des artisans volontaires de transformer quelques matières premières du duché. Nouveau-né, le fonctionnement est encore à affiner pour éviter de priver certaines villes d’un faible nombre d’artisans travaillant quotidiennement.

Les impôts ont été perçus par le duché, laissant ainsi une situation budgétaire équilibrée au Conseil suivant, espérant aussi que les devenus presque traditionnels emprunts de début de mandat ne devront pas avoir lieu. Je remercie en passant les maires pour leur collaboration et leur Conseil dans tout ce qui concerne la gestion globale du duché. Ils ont à coeur de défendre vos intérêts, ce qui représente parfois des situations conflictuelles, mais sont, la plupart du temps, de bonne volonté et de bon conseil. Merci à eux.

Je tiens à souligner que toute la santé de notre économie dépend des mines. Si vous allez à la mine, ça fait plus de rentrées d’argent pour le duché. Si plus de rentrées d’argent, moins de besoins au moment de la constitution du budget. Si moins de besoins, moins d’impôts à lever. Aller à la mine, c’est payer une partie de vos impôts. Le raisonnement est simple ! Donc, Allez aux mines !!!

Quelques points pour terminer, le Conseil a bien avancé dans tout ce qui concerne les ports et les bateaux, réunissant à construire les deux premiers bateaux du duché, un troisième étant déjà en cours.

Un dernier remerciement au sieur Natchoum, intendant au Commerce, qui a su me conseiller dans certaines situations, et qui a trouvé un certain nombre de débouchées pour les denrées dauphinoises.

Suit le bilan de Messire Raithuge, Seigneur de la Vallouise, Commissaire aux Mines.

Citation :
Chères et Chers Dauphinois,

Voici déja la fin de ce mandat que je n'ai pas encore eu le temps de dire ouf....ou d'être satisfait de mon travail, et pourtant, il s'est passé de nombreuses choses.
En effet, entre la construction de tout nos ports,les premiers bateaux, la tombola de remboursement des ports, je vous assure que nous nous sommes énormément à encadrer et avancer en marine, j'espère que la suite sera identique ou meilleure.
Du coté des mines, c'est un peu mieux, différents systèmes et points de vues ont été mis en oeuvre pour retenir le meilleur et bien que cela ne soit pas encore pérein, aujourd'hui, nous avons remonté un peu la barre en s'adaptant aux taux de remplissages, je vous invite juste tous à aller un peu plus régulièrement aux mines....
Coté conseil, je féliciterais deux personnes, les deux plus actives et motrices que sont notre gouverneur a tous qui a travaillé sans relache, et notre bailli qui s'est démené avec moi en économie pour changer cette situation dans laquelle le duché est englué depuis trop longtemps....Merci à elles et c'est tout.

A bientot parmis vous, peut être.
Raithuge, seigneur de la Vallouise et CAM du conseil sous la gouvernance de Pénéloppe

Succède logiquement le texte de Dame Isabeau de Hauterives, Juge.

Citation :
Que dire sur ce mandat ?
Bien qu’il n’ait pas été très fourni en débats et propositions animés , je le reconnais également, il faut tout de même lui attribuer, en cela c’est mon côté optimiste qui parle, (vous savez, celui qui voit le godet à moitié plein,) que le bilan en est tout de même positif.

Des projets importants ont vu le jour et il me semble que tous ont eu le loisir de débattre sur ceux qui leur tenaient à cœur.
Il semble aussi que chacun a fait son travail consciencieusement dans la partie qui lui avait été attribuée contribuant ainsi à la bonne marche des rouages ducaux.
Notre gouverneur également n’a pas ménagé de son énergie et de son temps pour démêler et trancher dans les quelques problèmes notamment de politique extérieure qui ont secoué notre duché.

Pour ma partie, la justice, je dois dire que je suis très satisfaite de ces deux mois.
Entourée d’une équipe très motivée et efficace, les dossiers ont pris un rythme régulier , ne souffrant plus de retard, hormis ceux à problèmes pour localisation, disparition ou autres.
Ce qui prouve bien, s’il persistait un doute , qu’un procureur adjoint et un greffier ne sont pas du luxe.
J’en profite d’ailleurs pour les en remercier une nouvelle fois pour le travail exemplaire fourni.

Je voudrai également apporter une précision pour ceux qui quelquefois s’étonnent d’un jugement qu’ils considèrent comme trop clément.
Un juge est tenu par des impératifs de respect d’une charte qui le contraint à prendre en considération , en dehors des peines prévues par notre coutumier, certaines conditions qui sont liées entre autre au niveau social de l’accusé, à l’état de ses finances, ce qui implique que quelquefois il y a des différences dans les condamnations.
Je pense qu’il est important de le souligner.

Pour terminer, je souhaite ardemment que tous les efforts entrepris par les nombreux conseillers passés et futurs contribuent à en faire toujours un duché fort et fier où tous, nous continuerons à prendre plaisir à vivre.

Dame Isabeau De Hauterives
Juge du Lyonnais Dauphiné

Vient ensuite le bilan de Dame Axelle de Fersen, Dame de Glandage et de Roynac, Connétable.

Citation :
Bonjour à tous, je me présente devant vous pour faire état de mon bilan pour ce mandat,

Mon bilan, mon bilan, que pourrais-je dire si ce n'est que la conjoncture a fait que des trois mandats de connétable que je viens de réaliser c'est celui dont je suis le moins satisfaite. Pourquoi insatisfaite me direz-vous? Certains dirons que je n'avais qu'à plus travailler certainement, que je n'ai qu'à m'en prendre à moi-même et ils n'auront peugt-être pas complètement tord. Je n'ai pas essayé de me battre autant que j'ai pu le faire dans les mois précédents, je n'ai certes pas été aussi assidue à camper dans les bureaux du CAC et du bailli. Mais je n'en voyais pas l'intérêt, ils étaient occupés à tenir les cordons de la bourse et à maintenir au mieux l'équilibre de nos finances fragilisées par la désertion de ces maudites mines qui ont miné notre bonne humeur et nos efforts.
Fort heureusement pour mes chers soldats, des fonds ont pu être dégagés dernièrement afin de ne pas prendre trop de retard supplémentaire sur les soldes, mais je ne peux m'empêcher de regretter de ne pas avoir pu poursuivre l'élan qui nous avait permis de grignoter le retard pris au printemps et à l'été dernier. Cela aura donc éclairé mon mandat de même que d'avoir pu voir les soldes des agents de la prévôté enfin distribuées, et d'avoir pu contribuer à l'avènement de la réforme les concernant. Je remercierai personnellement chaque fourrier ainsi que les maîtres qui m'ont supportée depuis 6 mois à présent.
Je tenais au sujet des réformes à féliciter le conseil des lances qui a fourni un travail titanesque pour apporter un souffle nouveau à l'ost revoyant de fond en comble son fonctionnement.
Je conclurai ce bilan par un point que je n'aborde généralement jamais car je ne me considère pas en position légitime pour jauger de cela, à savoir le travail fourni par le conseil dans son ensemble. Il semble que tout n'a pas fonctionné comme nous le souhaitions, certains ont peut-être oublié qu'avant d'être des spécialistes on nous demande d'être polyvalents. Si cela est un exercice des plus difficiles et peut même sembler frôler l'hypocrisie concernant la vision que nous avons de nos propres compétences, c'est à mon sens essentiel car cela prouve le soutien que nous apportons à ceux qui peuvent être en difficulté sur certains dossiers même si nous avons le sentiment de ne pas pouvoir faire mieux et surtout cela apporte une cohésion au sein d'un conseil qui en a cruellement besoin face aux critiques et à l'adversité que nous pouvons rencontrer lorsque nous sommes ainsi exposés.

Avec toute ma gratitude à chacun d'entre vous.

Axel Rouvray, dame de glandage et de Roynac, Connétable du Lyonnais dauphiné.

Puis voici les paroles de Dame Terwagne Méricourt, Dame de Thauvenay, Bailli.

Citation :
A toutes celles et tous ceux qui me liront,


Alors qu'arrive l'heure de faire le bilan de ce second mandat de Bailli qui s'achève pour moi, je dois bien vous avouer que je suis plutôt mitigée sur bien des points, mais surtout d'humeur un peu lasse et désabusée en voyant tout ce qui aurait pu être fait mais ne l'a pas été. C'est sans doute pour cette raison que je commencerai mon compte-rendu par ce qui me met dans cet état d'esprit.

Un début de mandat sur lequel je ne reviendrai pas dans les détails, si ce n'est pour dire qu'au fond les bases de l'ambiance qui allait régner dans les murs de Pierre-Scize durant deux mois étaient jetées et que rien ne s'est amélioré... Quelques conseillers actifs, certains fantômes, d'autres s'éveillant de temps à autres on ne sait trop pourquoi au juste, mis à part remettre en question des choses pratiquement bouclées, des discussions tournant en rond comme jamais je n'en avais vu et finissant par stagner, des questions ignorées par ceux à qui on les pose, et des tensions surprenantes et pesantes...

Non, non, tout n'est pas noir, rassurez-vous, certaines choses ont tout de même été faites, et mises en place, même si ce fut parfois bien laborieux.

Dans celles qui me tenaient à coeur, et que je retiendrai sans doute plus que les autres, figurent en première place le début du remboursement des ports, la construction du premier bateau, la Charte de la navigation,.. Et j'espère de tout coeur que le prochain conseil continuera à travailler sur tout ce qui concerne le maritime, domaine où il reste bien des choses à faire et mettre en place.

Pour le reste, j'aimerais tout de même remettre un peu de vérité sur certaines rumeurs fausses circulant dans ce Duché quant à l'état de la trésorerie réelle des caisses ducales, qui non ne sont absolument pas en plus mauvais état qu'en fin de mandat précédent. Les impôts plus élevés demandés il y a un mois étaient nécessaires, même si bien lourds, pour pouvoir commencer à redresser une situation ne datant pas d'hier, et permettre au prochain conseil de ne pas devoir débuter en état d'alerte et d'urgence, mais bien avec une marge de sécurité.

Après la note négative, j'aimerais tout de même terminer sur des points positifs, mais surtout des remerciements, dans l'ordre ou le désordre vous m'excuserez.

Je tiens tout d'abord à remercier notre Gouverneur pour la confiance qu'elle m'a accordée au fur et à mesure de ces deux mois, le Commissaire aux mines pour le côté agréable et sans tensions de nos échanges pourtant bien mal partis et sa capacité à prendre en compte les avis différents du sien. Ca c'est pour le Conseil Ducal à proprement parler.

Mais au-delà du Conseil, il y a d'autres personnes à qui j'aimerais vraiment dire merci et tirer mon chapeau...

Je commencerai par les Maires et Chefs de port ayant participé de façon constructive aux tables rondes sur les ports même si tout ne fut pas toujours rose entre eux et le Conseil Ducal, poursuivrai par les membres du Comité des fêtes ducales qui abattent un travail énorme (bien souvent dans l'ombre), et terminerai par vous toutes et tous qui répondez aux appels à fréquenter les mines, participez régulièrement à la vie festive du Duché, mais également me donnez envie de continuer à oeuvrer pour ce Duché quand la fatigue prend le dessus sur le reste.

Le mot de la fin? Hum... Bonne chance au prochain Conseil Ducal !


Terwagne Méricourt,
Dame de Thauvenay,
Bailli du Lyonnais-Dauphiné.

Oyez maintenant le bilan de Tristan Macdonald, dict Lightwarrior, Prévôt des Maréchaux.

Citation :
Dauphinois, Dauphinoises,

c'est déjà la fin du mandat? C'est passé bien vite!
Je voudrais commencer par dire que j'ai pris un bien grand plaisir à faire parti du Conseil Ducal et avoir été à la tête de la prévôté. J'ai essayé de participer du mieux que je pouvais aux projets ou sujets qui étaient debattus en essayant d'apporter ma contribution et donner mon avis bien que les finances et l'economie ne sont pas vraiment pas tasse de thé et que je n'ai pas toujours pu être d'une grande aide.
Je voudrais surtout revenir sur la modification des grades au sein de la prévôté. Ce debat était depuis plusieurs mandat déjà en discussion, nous l'avons repris et retravaillé. Je compris vite pourquoi ce dossier trainait dans le temps, il y avait beaucoup de desaccord entre les Conseillers sur les modifications. Nous y avons travaillé et avons fini par mettre tout le monde d'accord. Le projet est maintenant adopté.
La cérémonie de la prévôté m'a permis de remettre a chaque agent méritant une recompense ainsi que faire des promotions en autre remettre les nouvelles charges de commissaires.

J'adresse ici un petit mot à la future personne qui prendra la charge de Prévôt des maréchaux en lui conseillant de lancer une grande opération de recrutement car ce qu'à surtout besoin maintenant la prévôté c'est de plus d'agents et surtout avoir des agents dans les villes où il n'y en a pas

Je voudrais terminer ce bilan en remerciant en tout premier lieu Sa Grasce Pénélope qui m'a accorder sa confiance en me nommant Prévôt des maréchaux. Je voudrais remercier Florian de Barsac dict Feanaro56 pour m'avoir expliquer le rôle et la charge de Prévôt pour le remplacer. Une personne que je tiens tout particulierement à remercier est le Grand Officier Bounette pour sa patience et l'energie qu'elle a fourni. Je vais aussi féliciter tous les agents qui ont fait un très bon travail et les remercier de m'avoir supporter pendant tout ce temps.

Qu'Aristote vous garde,

Tristan MacDonald dict Lightwarrior,
Prévôt des maréchaux du Lyonnais-Dauphiné

Succède le bilan du court mandat de Monseigneur Oiselier, Eveque de Dié.

Citation :
Dauphinoises, Dauphinois,

C'est déja la fin du mandat, que pourrais je en dire :

D'abord ce fut une découverte pour moi, en effet en ce demi mandat j'ais découvert l'amplitude du travail de conseiller, et son devoir d'implication dans des domaines divers. La charge est importante, il m'a fallu du temps pour m'imprégner des différents dossiers.
Je n'ai point lancé de gros projet, mais j'ai participé aux différents débats pour que la voix Aristotelicienne soit entendue.
Nous ne pouvons totalement satisfaire tout un chacun, mais nous avons cherché des politiques pour que personne ne soit lésé.

Je prierai pour le prochain Conseil, puisqu'il reste tant à faire pour notre Duché.

Qu'Aristote vous garde et protège le Lyonnais-Dauphiné.

Monseigneur Oiselier Evèque de Dié et simple conseiller.

Et maintenant, le discours de notre Gouverneur, Sa Grasce Pénélope de Barsac, Dame de Mirmande et de Neuville-sur-Saône.

Citation :
Dauphinoises Dauphinois,

Voici mon bilan sans langue de bois, et que ceux qui seront irrités se disent que c’est une dernière cuillère à l’huile de foie de morue avant que je ne laisse mon poste et qu’ils fassent donc un petit effort de patience.

Deux mois c"est trés rapide et quand on travaille cela passe très très vite. Je ne ferai pas un bilan à vous assommer de phrases toutes faites et employées de coutume par tous mes prédécesseurs, je suis certaine que vous vous en fichez complètement.

Sachez que j'ai aimé guider ce Duché, occuper le poste de Gouverneur ce n'est pas un poste pour se faire aimer, c'est parfois prendre des décisions qui ne réjouit pas tout le monde. Mes détracteurs se reconnaitront et après tout peu importe je ne les apprécie pas non plus.

Les efforts du Conseil n'ont pas tous été couronnés de succès, je pense surtout aux soucis que nous posent les mines et l'économie du Duché. Pour ma part ce que j'ai fait je l'ai fait sans le moindre regret, avec réflexion et détermination.
J'ai vécu intensément ces deux mois de mandat, intensément parce que je ne sais pas faire les choses à moitié. J'ai connu des moments exaltants, d'autres moins, je ne conserve aucune amertume car toutes ces avanies m’ont prouvé à moi-même que j’avais la force de les surmonter.

J'invite mon successeur au trône à veiller à ce que le remboursement, au titre de la levée du ban royal, soit bien reversé à l'Ost.
Qu'il poursuivre le travail entrepris au Conseil des Feudataires, j'entends par là, la dénonciation de la Charte de l'Amirauté, le débat sur la baisse de la population dans le Royaume ainsi que d'autres dossiers plus délicats à ne pas laisser de côté.

Il faut savoir que cette baisse démographique impacte lourdement sur nos économies et devrait nous donner l'obligation de repenser les modèles que l'on pensait immuables, de nous adapter en apportant de nouvelles solutions pour assurer la pérennité de nos provinces.

L'idéal serait de pouvoir gérer les mines de façon à favoriser l'autonomie en matière de ressources, L'apparition des ports et l'accroissement du nombre d'hôtels particuliers, en moindre mesure, a de plus augmenté la demande en pierre, et les fournisseurs se font rares.
Concernant les impôts, le gros souci, est que la répercussion sur chaque villageois augmente du fait de la baisse de la population, du nombre de champs et d'échoppes.
Une grande réflexion devra voir le jour pour palier à ces problèmes qui ne sont pas de petite importance.

Pour en finir, je ne remercierai personne en public, ceux qui m'on soutenue durant ce mandat auront un billet sur leur bureau avant que je quitte Pierre-Scize.

N'oubliez pas, quelque soit le chemin que l'on emprunte il 'est souvent rempli d’obstacles et de sacrifices, mais l'essentiel est de savoir répondre aux responsabilités qu’aujourd’hui nous assumons.

Qu'Aristote vous garde

Faict au castel de Pierre-Scize à Lyon, le douzième jour du mois de février de l’an de grasce mil quatre cent cinquante-huit.

Pénélope de Barsac, Dame de Mirmande et de Neuville sur Saône.
Gouverneur du Lyonnais Dauphiné

Enfin, voici mon propre bilan, Antoine de Navarre, dict Pouilleux, Seigneur de Sinard, Porte-parole et Premier conseiller.

Citation :
A tous ceux qui me liront ou m'entendront.

Que dire de plus que dans le bilan précédent ?

Je dirais que la situation du Conseil s'est améliorée par rapport au premier mois, les rixes personnelles et allusions vaseuses disparaissant peu à peu au profit de véritables débats.
De bonnes choses ont été faites ce mois-ci, particulièrement sur la plan économique (mines, port), mais également sur le plan diplomatique (le Lyonnais-Dauphiné s'est illustré sur le plan royal en dirigeant une lettre de protestation contre un article de l'Amirauté, signé par de nombreuses provinces), c'est pourquoi je tiens à féliciter mes collègues Bailli, Commissaires aux Mines et au Commerce, ainsi que le Chancelier Akmer qui, malgré sa récente absence, a admirablement tenu ses fonctions durant ce mandat.

Cependant, sur les derniers jours, je crains que certaines activités rendues publiques de certains conseillers ducaux eurent été à but électoral, ce qui est regrettable.
Je retiendrai finalement de ce mandat la première impression que j'en ai eue, malgré la légère amélioration des dernières semaines : un travail axé sur deux ou trois sujets phares, délaissant d'autres sujets d'importance, des conseillers -moi y compris- s'adonnant régulièrement à des prises de tête inutiles, et un Gouverneur, qui, malgré un travail acharné et des résultats plutôt convainquants que je salue ici, n'a pas toujours su remettre les choses en places.

Bonne chance donc à nos successeurs.

Antoine de Navarre,
Seigneur de Sinard,
Porte-parole du Conseil ducal,
Premier conseiller du Gouverneur.

Faict au Castel de Pierre-Scize le vingt et unième jour du mois de février de l'an de grasce quatorze cent cinquante huit.
Bilan du conseil ducal de Janvier Février Sceauu12


tenshikuroi a écrit:
Citation :
Dauphinoises, Dauphinois,

Voici arrivée la fin de cette mandature. Pour ma part, j'en sortirai avec un sentiment mitigé. Avouons le, ce Conseil n'a pas été aussi efficace qu'il aurait pu. Certaines discussions ont trainé bien plus en longueur que nécessaires et certains conseillers ont tout bonnement disparu dans le dernier tiers du mandat.

Mais le bilan n'est pas entièrement noir. Loin de s'être tourné les pouces, il a fallut faire face à des problèmes diplomatiques dont la mauvaise gestion aurait pu entrainé notre Duché vers des extrémités que personne ne souhaite atteindre. Notre Gouverneur a su dans ce domaine, maintenir la tête haute avec fierté et donner une image fière de notre Duché.

Dans le domaine qui m'est le plus proche, la Justice, je remercie toute l'équipe Judiciaire pour le travail acharné fourni. Croyez bien que l'organisation et la rigueur de la justice Dauphinoise forcent l'admiration dans de nombreuse provinces étrangères avec lesquelles j'ai mené des Coopérations Judiciaires.

Je souhaite bon courage au prochain Conseil, car comme toujours, des chantiers d'importances l'attendent.

Qu'Aristote vous garde et protège le Lyonnais-Dauphiné.

Tenshikuroi, Procureur du Lyonnais-Dauphiné.
Revenir en haut Aller en bas
Demons

Demons


Nombre de messages : 5920
Localisation IG : Dié
Date d'inscription : 02/12/2005

Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeMer 24 Fév 2010 - 22:01

merci KA de nous le poster ici Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ka Devirieux

Ka Devirieux


Nombre de messages : 8677
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 30/12/2007

Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeMer 24 Fév 2010 - 22:26

Ceci est la réponse du porte parole, à la motion que nous avions promulguée pour avoir ce rapport, je suis étonné qu'il n'y aie plus de réactions.
Revenir en haut Aller en bas
samarel

samarel


Nombre de messages : 4340
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 20/08/2006

Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeMer 17 Mar 2010 - 23:01

j'étais pas mal absent, mais je vais lire tout ça et faire mon petit commentaire^^
Revenir en haut Aller en bas
samarel

samarel


Nombre de messages : 4340
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 20/08/2006

Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeDim 21 Mar 2010 - 1:36

j'aurais une question à la lecture de tout celà. comme je n'ai pas été conseiller ducal depuis un petit bout de temps, je n'ai jamais eu à m'occuper de la gestion des ports. qu'est ce que ça a impliqué, en terme financier, pour le duché ?

et qu'est ce que ça va apporter en terme de commerce, défense ou relation diplomatique ? avons nous des ports et des navires ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeMer 24 Mar 2010 - 15:11

Etant le CAM sous la gouvernance de Pénéloppe, je peux te répondre Samarel:

Concernant les ports, les 3 ports du duché ont été autofinancés par les mairies, mais le duché a décidé de les rembourser afin d 'avoir une part dedans. un premier remboursement à eu lieu grâce a la loterie qui a été organisé en ce sens par le comité des festes ducal.

Nous avons actuellement 3 ports de niveau 2 (cout 21000 ecus par port), je suis parti en laissant un plan de financement pour un port niveau 3 (environ 100 000 ecus).

Actuellement, le duché a un bateau a son nom, et la ville de Vienne avait le sien également. il était en pourparlers d'en vendre un, avec une marge de bénéfice de 20% par rapport au cout de fabrication, ce qui était la moyenne par rapport aux autres duchés.

Concernant la défense, les ports ont des points de défense, et attaque les bateaux qui veulent amarrer sans autorisation. En théorie, un bateau à plus de chance de perdre que le port...(cela varie selon le niveau du port et le type de bateau..je ne crois pas que l'équipage joue dans le décompte...ce n'était pas encore clair sur le fofo de la navigation)

Concernant le commerce, les bateaux ayant un encombrement plus important, on est censé pouvoir commercer plus facilement, notamment avec les villes qui ont un port le long du rhone, voir jusqu'a la mer méditérannée. Un charte de la compagnie du Rhone a été voté a ce sujet.

On parlait également d'etendre cette charte au duché voisin...voila tout ce que je peux te dire en restant générique.
Revenir en haut Aller en bas
samarel

samarel


Nombre de messages : 4340
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 20/08/2006

Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeMer 24 Mar 2010 - 21:52

merci raith.

100000 écus, ça fait une sacré somme. le fait de vouloir un port niveau trois, c'est pour construire des bateaux de commerce plus gros ou des naves de guerres genoises ?

si j'ai bien compris l'interet, c'est à cause de l'encombrement que les bateaux deviennent nécessaires. avons nous des voies fluviales avec nos partenaires commerciaux actuels ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeJeu 25 Mar 2010 - 12:35

Le port de niveau 3 permet d'accueillir plus de bateau et de construire de plus gros bateaux en effet. mais je ne pense pas que cela verra le jour avant un moment, c'était juste une anticipation vu que je m'étais penché dessus, j'ai préféré le préparer au lieu que qqn se le retape dans 6 mois ^^

Concernant les voies maritimes avec nos voisins, rien n'avait été fait il y a un mois..
Revenir en haut Aller en bas
samarel

samarel


Nombre de messages : 4340
Localisation IG : Montélimar
Date d'inscription : 20/08/2006

Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeJeu 25 Mar 2010 - 23:51

et bien je remercie le conseil et notre gouverneur de nous avoir expliqué la situation.

s'incline.

pour ma part, ce sera tout.
Revenir en haut Aller en bas
Demons

Demons


Nombre de messages : 5920
Localisation IG : Dié
Date d'inscription : 02/12/2005

Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeVen 26 Mar 2010 - 0:18

J'ajouterai que pour le moment on ne connait pas l'intérêt des charrettes dans l'encombrement puisqu'elle ne sont pas codées hrp donc avoir une marine qui marche est important surtout si on veut rester compétitif face aux autres duchés.
Revenir en haut Aller en bas
urbs

urbs


Nombre de messages : 1392
Date d'inscription : 02/01/2006

Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeMer 31 Mar 2010 - 14:45

ça reste un investissement très couteux... Niveau 2... 21 000 par port... 63 000, faut pas s'étonner de la santé économique des provinces actuellement.
C'est un vrai gouffre.
de toute façon, notre marine est limité au fleuve, il ne faut pas se leurrer. Sauf si on a droit de poser et d'avoir des vaisseaux dans les ports d'un autre duché. Un bateau fluvial pourra qu'avec grande difficultés traverser la mer. Je viens de remarquer sur la carte que fout Uzès avec un port, alors que Monté en a pas?? [Il ne doit pas fumer que du tabac l'admin]

Tiens argument supplémentaire contre le bloc d'alliances... On a besoin d'être allié avec le port qui est tant sur la mer que sur le rhône et là c'est Arles.
De plus, le rhône va vers la Savoie et non la Bourgogne ou le BA (ils ont oublié la Saône^^).
Revenir en haut Aller en bas
Kernos

Kernos


Nombre de messages : 3801
Age : 48
Localisation IG : Die
Date d'inscription : 05/04/2007

Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeJeu 22 Avr 2010 - 13:14

Aura t-on le droit au bilan du Conseil sortant?
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-rouvray.forumperso.com/
Sagaben

Sagaben


Nombre de messages : 6454
Localisation IG : Dié
Date d'inscription : 02/08/2007

Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitimeJeu 22 Avr 2010 - 13:29

Il est en préparation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Bilan du conseil ducal de Janvier Février Empty
MessageSujet: Re: Bilan du conseil ducal de Janvier Février   Bilan du conseil ducal de Janvier Février Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bilan du conseil ducal de Janvier Février
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bilan financier du conseil ducal d'août-septembre-octobre
» Mandat conseil ducal janvier fevrier 1467
» Bilan de janvier-février
» Bilan du conseil ducal de Mars-Avril
» Conseil janvier - février 1466

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Le Théâtre Antique :: L'Assemblée Nobiliaire-
Sauter vers: