Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -38%
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H ...
Voir le deal
799 €

 

 [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Clémence de Carpadant

Clémence de Carpadant


Nombre de messages : 5
Localisation IG : Montmorency
Date d'inscription : 06/12/2010

[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Empty
MessageSujet: [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant   [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Icon_minitimeMer 8 Déc 2010 - 16:49

On signifia à Clémence que le moment était venu d’entrer dans le salon afin de présenter sa vision et ses projets pour le Royaume de France.
Pénétrant dans la salle cossue du château de Lyon, elle se dirigea vers l’avant de la salle, aux côtés du gouverneur qu’elle salua. Puis se retourna vers l’assistance qu’elle considéra en son ensemble avant de les saluer à son tour.



Bonjour,
Je me présente, je suis la Princesse Clémence de Montmorency.
Peu sans doute doivent me connaître, car loin est le temps où j’occupais une fonction sur l’avant de la scène en tant que Comtesse d’Armagnac et de Comminges, où encore au Périgord comme Chancelière.
Ces derniers temps, j’ai surtout voyagé à travers le Royaume de France, et même jusqu’en Empire.
Cependant, j’ai toujours continué de suivre les affaires du monde, et si aujourd’hui je me présente à vous, c’est parce que je souhaiterais porter ma voix pour la succession au Trône de France.


Cet évènement est pour le moins particulier, car non seulement nous changeons de Roy, mais également de régime.
Qu’adviendra-t-il donc ? La réponse dépendra naturellement de la personne qui sera élue.
C’est pourquoi ces élections sont capitales, car le premier monarque élu du Royaume de France impulsera sans aucun doute une mécanique dans le Royaume.

Je ne désire pas que tout soit chamboulé dans le Royaume de France.
Les institutions royales furent souvent décriées et critiquées, nonobstant, elles ont offertes des structures et un cadre à notre Royaume. Et sont sources d’un certain prestige qui nous est envié à l’étranger.

Maintenant, tout n’est pas parfait, loin de là. Et certaines critiques à l’encontre des institutions étaient peut être fondées.
La première, sans doute, étant à mon sens que la Couronne n’écoutait pas suffisamment ceux qui venaient à eux.

En ce qui me concerne, j’aimerais revenir plus à une doctrine vassalique que bureaucratique, tout en conservant ce qui apporte une valeur ajoutée au royaume.
Les secrétaires d’état permettent une bonne communication dans le royaume.
La hérauderie garantit la qualité de la noblesse.
La Cour d’Appel permet de contrer les abus.

A l’inverse, je souhaite que la différenciation entre le Domaine Royal et les Provinces Vassales soit garantie.
Le lien vassalique unissant la Couronne et les Grands Feudataires doit la principale expression des relations entre ces entités, qui doit se faire dans le respect et la confiance mutuelle.
De même que favoriser l’expression de certains caractère locaux, tant que cela ne nuit pas à l’intégrité du Royaume de France.


Et maintenant, si vous n’avez pas de remarques ou question, je vais vous exposer mes projets pour le Royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Clémence de Carpadant

Clémence de Carpadant


Nombre de messages : 5
Localisation IG : Montmorency
Date d'inscription : 06/12/2010

[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Empty
MessageSujet: Re: [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant   [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Icon_minitimeSam 11 Déc 2010 - 16:16

Voyant qu’il n’y avait pas de questions posées, Clémence entama l’exposé de ses projets.
Tantôt avec emphase, tantôt joignant ses paroles de gestes des mains pour mieux accompagner le fil de sa pensée.



I. La charte du Royaume de France, les États Généraux & les Cahiers de Doléances.

Le dernier acte de S.M. Levan III instaurant la Monarchie élective a rendu caduque une partie de la Charte du Royaume. Il faudra donc réviser la charte pour y apporter les modifications nécessaires et en profiter pour enfin déterminer les droits et les devoirs du Roy de France et des Grands Feudataires, l’un envers l’autre. Nous procèderons de la manière suivante :

La chancellerie de France sera chargée de réaliser des recherches sur les anciennes coutumes et lois fondamentales des Rois Francs, ainsi que celles d’autres contrées où des monarchies électives ont cours, afin d’élaborer des propositions de lois. Puisqu’il s’agit d’une matière importante, nous songerons à convoquer les États Généraux afin de les consulter sur ces propositions de lois.

Les États Généraux furent instaurés par Philippe le Bel. Ce sont des assemblées exceptionnelles des représentants des trois ordres de la société (La noblesse, le clergé et le tiers-états) convoquées par les Rois de France pour les consulter sur des questions de son choix. Je souhaite, et d’autant plus que le changement de régime monarchique est une situation exceptionnelle, renouer avec cette institution dans le cadre de la réécriture de la Charte du Royaume de France, en conservant l’esprit dans lequel ils ont été crée, c’est-à-dire que cela doit rester un évènement exceptionnel, et non une assemblée populaire plénière. Comme il se doit, les États Généraux seront précédés par la tenue de Cahiers de Doléance.

Les Cahiers de Doléances seront l’occasion pour les sujets du Royaume de transmettre leurs doléances et leurs questions à la Couronne, comme cela avait été le cas suite à la Fronde. Il ne s’agit pas que d’une simple mesure destinée à renouer avec les Provinces, mais également d’une opportunité pour les membres du royaume d’avoir des réponses à leurs questions et doléances. C’est également utile au monarque afin de l’aider dans sa gouvernance du Royaume. Il ne peut savoir tout ce qui se déroule dans son Royaume. Les cahiers de Doléances sont donc un outil précieux pour lui. Le secrétariat d’État aura donc pour mission la tenue des Cahiers de Doléances, où chacun pourra apporter sa contribution, puis les doléances seront transmises à la Couronne afin d’y apporter une réponse. Celles-ci seront alors diffusées dans l’ensemble du Royaume.


II. L’Église Aristotélicienne

Le Royaume de France est lié étroitement à l'Eglise depuis les mérovingiens, et je ne souhaite pas rompre avec cette tradition. Aussi, le Royaume de France doit continuer à défendre et à favoriser la vraie foi. Pour mener à bien cette mission, le monarque doit être sacré à Reims, et être oint afin de garder le caractère divin du Roi.
La monarchie élective n’enlève rien au fait que le Roy est de droit divin. En tant que monarque, il se doit de régner pour le bien commun et de faire de son royaume la Cité Idéale à l’image de la Cité de Dieu. C’est pourquoi les valeurs et les vertus aristotéliciennes doivent continuer à guider son action. Perpétuer cette cérémonie, c'est perpétuer le lien indéfectible entre Royaume de France et l'Eglise Aristotélicienne.

Connaissant des clercs parmi nos proches, nous savons comme il peut être ressenti comme une injustice, le risque de la perte de terres nobiliaires. Aussi, nous serions favorable à ce que la transmission soit possibles pour un membre de la famille, sans perte de rang de noblesse.

Enfin, j’aimerai que même après le sacre, la Couronne et l’Église continuent d’entretenir des contacts.
Que cela soit pour régler des problèmes d’ordre spirituels et temporels, ou lors d’évènements conjoints, tel qu’un pèlerinage par exemple.


III. Le Domaine Royal.

Le Domaine Royal est le cœur du Royaume de France. Un Domaine Royal faible fait un royaume faible. Le constat que l’on peut dresser aujourd’hui est que le Domaine Royal est divisé, et que l’incompréhension règne entre les institutions locales et la Couronne. Le prochain Roy devra donc avoir à cœur d’améliorer la situation. Je suis bien consciente que la tâche est ardue. Et je ne prétends pas qu’il me suffira d’arriver pour que tout s’arrange. Mais le Domaine Royal est trop important pour qu’on abandonne dès le départ.

Dès lors, quelles pourraient être les solutions ?

Mon analyse de la situation est que les autorités ne sont pas assez impliquées dans le processus de décision, avec pour conséquence qu’elles sont contraintes d’obtempérer aux décisions de la Couronne tout en subissant les attaques par diverses exactions des opposants à leur politique. Je propose donc d’impliquer les autorités locales dans le processus de décision afin qu’elles en soient parties prenantes. Cela se concrétisera de la manière suivante :

* Le Connétable de France, le Grand Prévôt et le Surintendant aux Finances seront issus du Domaine Royal, et seront nommés en concertation avec les feudataires locaux. Ils auront pour mission prioritaire de s’occuper de la coordination et de la coopération.
* Les décisions concernant le Domaine Royal seront votées au sein du Conseil du Domaine Royal.


IV. Les relations entre la Couronne et les feudataires.

À ce niveau, j’affiche un réel attachement à la distinction entre le Domaine Royal et les Provinces Vassales. Les Provinces Vassales sont le corps du Royaume de France.
Le Roy est le premier des personnages du Royaume, mais les Grands Feudataires n’en méritent pas moins le respect et la dignité. Les Provinces Vassales sont liées par le serment d’allégeance à la Couronne qui confère des droits et des devoirs aux deux parties.
La stricte observance de ces règles dans le respect de chacun permettra grandement de contribuer à la concorde dans le Royaume. Concernant les alliances, présentes et futures, nous songeons à ce que la couronne soit plus en relation avec elles, afin de mieux prendre en considération ces entités et d’améliorer les échanges diplomatiques.
Dans un soucis de déconcentration du pouvoir de Paris, la création de Parlements, qui regrouperait les assemblées des feudataires locaux, les officiers royaux en provinces et la juridiction d'appel ainsi que la validation des décrets et édits royaux, pourrait être envisagé afin de promouvoir la diversité dans le Royaume. De même que certaines particularités pourraient être prises en compte pour certaines provinces, à l’exemple du rôle du Dauphin dans le Dauphiné Lyonnais.


V. La Cour Royale.

La grandeur d’un Royaume ne peut être uniquement conçu par sa gestion ou encore au fil d’une épée Aussi, le Louvre doit être un lieu incontournable dans le Royaume. Il se doit de représenter la magnificence de la Couronne de France. Outre la Maison du Roi et les divers offices gérés par le Grand Chambellan, les vassaux du Roy et les Grands du Royaume de France formeront la Cour du Roy. Pour ces vassaux directs, notamment en Isle de France ou encore en Domaine Royal nous proposons de les réunir au sein d’une assemblée nobiliaire.
Le prestige de la Couronne étant un véritable miroir du Roy et des institutions Royales, le Louvre organisera des festivités de manière régulière où noblesse, membres de l'Ordre du Lys et grands dignitaires de l'Église feront honneur à la table du Roy. Parce que le Roy de France règne sur un territoire vaste et multiple, mission royale sera de se rendre plus proche des habitants des Provinces.
De ce fait, la Cour du Roy fera son possible pour se rendre dans les capitales de chaque Région que l'aura du Roy protège.


VI. Amélioration du système de contrôle des élections par la Pairie.

La pairie a un rôle de contrôle des élections. Selon les lois de la province, ou suite à un procès, certaines personnes sont inéligibles, ce qui ne les empêche pas parfois de se présenter aux élections. Cependant, chaque situation étant particulière, il faut étudier les éléments du dossier assidûment afin de pouvoir rendre une décision juste et adéquate. Le souci est donc qu’il y a deux contraintes opposées pour la pairie :

- Il lui faut prendre le temps nécessaire afin de comprendre toutes les données d’une situation que souvent elle prend en cours de route.
- Il lui faut aller vite, car pendant ce temps, les élections se poursuivent sans attendre.

Ne pouvant modifier le processus des élections, la seule solution est donc de concourir à trouver un moyen de raccourcir le temps de réponse de la Pairie. Ma proposition serait qu’au lieu d’attendre que le problème se pose pour savoir si des personnes contreviennent aux lois électorales des provinces, un organisme, dont l’impartialité ne peut être remis en cause, suive chaque élection en amont. Si une infraction survenait, cet organisme pourrait rendre un avis motivé à la pairie qui n’aurait plus qu’à statuer dans de brefs délais. Ici, les Parlements locaux pourraient y jouer un rôle. Quoi qu’il en soit, je souhaiterais aborder ce point et y trouver une solution en concertation avec le Conseil des Grands Feudataires.


Lorsqu’elle eut achevé son exposé, elle reprit son souffle en attendant de voir si des questions lui seraient adressées.
Revenir en haut Aller en bas
geronimo2751

geronimo2751


Nombre de messages : 6898
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 20/06/2007

[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Empty
MessageSujet: Re: [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant   [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Icon_minitimeDim 12 Déc 2010 - 2:16

Gérault regarde à droite, regarde à gauche, plus de garde et pas plus de gens pour lancer les questions.
Il s'avança histoire de soulager la dame et qu'elle ne vire pas plus au pivoine après son long monologue sans pause.
D'ailleurs ça roupillé sec dans les rangs du fond !


Bonjour dame de Montmorency,

Tout d'abord merci d'avoir fait le voyage jusqu'à nous, vous semblez ne point faire école ce qui, croyez le bien, nous désole.
Je me présente, Gérault de Gaudemar, humble habitant de ce duché.

En vous écoutant il me vient moult remarques et questions.
Voir peut être un point de vu que je me sens le besoin de vous exprimer.

Le premier concerne les cahier de doléance, je me demande comment les gens sans instructions, qui représentent l'immense majorité du peuplement icelieu, pourrons les remplir.
Simple question qui m'a fugacement traversée l'esprit, je vous la livre avant qu'elle ne s'en aille.


Ses yeux s'en allèrent dans le vague comme il le faisait souvent, comme pour signifier que le sujet ne méritait point son attention,

Je passe sur la partie église, non point que je ne me sente Aristotélicien, mais je pense que des gens plus compétent auront tous le loisir de s'exprimer dessus.

Je vous entends dire "Un Domaine Royal faible fait un royaume faible" ... Je ne sais pas trop comment prendre cette affirmation, je vous avoue que je traine mes bottes de temps en temps avec les militaires du duché et, l'ont me rapporte la situation du DR. C'est toujours avec un sentiment étrange que j'apprends que telle ou telle ville est tombée ou que telle province est dans un gouffre financier.
Dois je m'en attrister ou dois je en rire en criant au et fort "qu'ils sont cons" entre deux verres de Clairette. Puisque de ma chaise lustrée par mes braies que le DR soit fort ou non ça ne change rien à la grandeur de ma province et in extenso je dirais du Royaume qui en grande majorité est constitué de province telle que le LD.

Enfin ne poussons pas la comparaison trop loin entre provinces car le LD est de loin la province la mieux gérer du royaume.


Il retint un petit rire, non mais des fois se la péter ça fait pas de mal. Il redevint sérieux.

Après je vous avoue que je vois là aussi un calcul dans cette phrase, en effet un DR fort serait une façon d'asseoir son autorité sur le royaume. Soit à titre d'exemple, "voyez le DR comme il est grand". Soit économiquement, en subventionnant les grandes campagnes militaires comme jadis, mais je doute fort que cela revienne. D'ailleurs vous découvrirez surement tellement de dette accumulées .... enfin bref.
Soit militairement en intervenant dans les provinces rebelles/en danger.


Le jeune homme s'éclaircit la gorge histoire de finir ses questions.

Quand vous parlez de nommer Connétable de France, Grand Prévôt et Surintendant aux Finances doit-on entendre que les actuels seront remplacés ?

hmmm ensuite ... des gouvernements décentralisés ... c'est une bonne idée sur le papier. A mettre en place j'attends de voir, je sorts ma carte Saint Thomas sur le coup !

Par contre, un conseil d'ami, ne parlez pas du rôle du Dauphin en dauphiné, enfin si vous ne voulez pas déclencher une émeute général.
Le Dauphin est invisible et tout le monde s'en porte bien ...


Il se massa le menton essayant de se remémorer ce qu'avait dit la dame.

Ha oui la cour, vous avez dit une chose relativement juste en introduction. La magnificence du royaume ne peut être conçu que par des terres prospères et sûres ... Mais je vous énoncerai simplement le corolaire de votre proposition, pouvons nous prétendre avoir un royaume magnifique sans terres prospères et sans routes sûres ?
Or je crois que c'est loin d'être le cas ...
Ceci étant je ne suis pas pour attendre que vos intendants et vos soldats s'ennuient d'une situation trop parfaite pour lancer d'autres actions que ce soit de vos couturiers, de vos savants etc ... Je crois savoir que les locaux des institutions royales fourmillent de gens qui s'ennuient d'une trop faible activité.
Je ne parle pas, bien évidemment, des institutions fonctionnelles, type secrétaires d'état, connétablie royale ou encore prévôté qui eux sont en relativement bonne activité.


La pairie lui était sorti de la tête, mais probablement n'avait-il rien à dire la dessus. Aussi il laissa son interlocutrice répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Clémence de Carpadant

Clémence de Carpadant


Nombre de messages : 5
Localisation IG : Montmorency
Date d'inscription : 06/12/2010

[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Empty
MessageSujet: Re: [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant   [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Icon_minitimeDim 12 Déc 2010 - 13:49

Après un moment de flottement, une personne s’avança pour poser un florilège de questions.
Clémence en fut ravie, aussi elle prit le soin de répondre à chacune d’entre elles.


Enchantée de faire votre connaissance, messire Gérault de Gaudemar.
Pour répondre à vos questions, voici ce que je dirai :


Concernant les cahiers de doléances,

Ma foi, pour les personnes ne pouvant lire ou écrire, les secrétaires d’États seront là pour rédiger leurs questions dans les cahiers de doléance dont-ils auront la mission de les tenir dans chaque provinces.
Après tout, n’est-ce pas l’une de leurs missions que de faire la liaison entre la Couronne et les Provinces, même avec les plus humbles ?


Concernant le Domaine Royal,

Voyons, j’espère bien que l’on ne rit pas lorsqu’une ville du Domaine Royal tombe.
Vous n’êtes pas sans savoir que le Domaine Royal sont les terres propres de Roy.
Partant de là, le Roy de France, pour assurer les rôles dont il est le garant, doit pouvoir compter en premier lieu sur ses terres.

Et finalement, vous faites le corollaire vous-même, en disant que vous craigniez qu’un Domaine Royal qui reprendrait vigueur servirait à asseoir l’autorité du Roy, notamment en intervenant contre les provinces rebelles ou en danger.
Mais, par tous les saints ! N’est-ce pas là parmi les rôles du Roy de France ?

Que d’agir contre les Provinces rebelles, afin d’assurer son rôle de garant de l’intégrité du Royaume ou de porter assistance à ses Vassaux qui sont en danger ?
A moins que votre désir est d’avoir un Roy faible à la merci de puissants féodaux qui désireraient prendre leur indépendance, je ne vois pas comment l’on peut souhaiter le contraire.

Alors, bien sûr qu’il existe le serment d’allégeance qui permet de lever le ban, mais cela doit se faire avec sagesse et parcimonie.
Quand à dire que le Domaine Royal servirait à asseoir l’autorité d’un Tyran, cela serait peu probable. Le Royaume est vaste, et si l’on veut conserver l’intégrité du Royaume, cela ne pourra se faire qu’en régnant avec sagesse et de concert avec les Grands Feudataires.
En étant conscient de l’existence de ces deux pôles de force que sont la Couronne de France et ses Vassaux.

Enfin, concernant les dettes du Domaine Royal, je les connais que trop.
Je ne compte plus les heures durant lesquelles j’ai discuté avec des membres du Domaine Royal, souvent même ducs ou comtes, sur la situation internes et économique du Domaine Royal.
Beaucoup d’initiatives ont malheureusement été bloquées sur place.
Je ne m’étendrai pas sur les raisons de ces blocages, entre celles invoquées par les personnes qui les font et l’interprétation des raisons réelles, cela serait un débat de sourds.
En tout cas, mes propositions pour redresser le Domaine Royal découlent de ces discussions.


Concernant les Grands Officiers,

Avant de répondre à votre question, puis je vous en poser une à mon tour ?

Ne croyez vous pas qu’avec le changement de régime en Monarchie Élective, le monarque ne peut il, voir même, ne doit il pas pouvoir choisir quels seront les membres de son gouvernement ?

Car si tel n’était pas le cas, le souverain aurait les mains liées par une bureaucratie.
Les prétendants au trône de France ont, et auront - songeons qu’il y aura encore d’autres élections - des projets à présenter pour le Royaume de France.
Dans quelles mesures les personnes en place aux Grands Offices remplieront les missions qui leurs seront confiées par le monarque ? Si tant est qu’ils n’y feront pas obstacle. Voir même, dans quelles mesures accepteront-ils de travailler avec lui.
Il suffit de voir la démission du Duc Lyrr de la fonction de Roy d’Armes pour s'en convaincre.

Je ne pense pas que SM Levan ait instauré la Monarchie Élective pour que les futurs rois et reines soient soumis à une Curia Regis qu’ils n’ont pas choisit.
C’est à mon humble avis contraire à l’esprit de cette réforme voulue par Sa Majesté.

Il faut donc, je crois, s’habituer à ce que les titulaires de postes de Grands Officiers de la Couronne permutent lors des élections royales.
Si cela n’est pas moi, si cela n’est pas aujourd’hui, cela sera fatal un jour.

Ce qui ne veut pas dire qu’il faille nommer n’importe qui aux postes de Grands Officiers, mais des personnes de compétences, d’expérience et de confiance.
Ni même renvoyer les personnes qui constituent les institutions royales ou remettre en cause ce qui a été construit.

Pour ma part, je suis honnête, et je ne désire prendre personne en traître, je préfère avertir.


Concernant le rôle du Dauphin,

J’ai en effet eut une conversation sur ce sujet. Je ne l’ai pas sorti de mon chapeau comme cela, au hasard.

Ce qui en est ressorti, c’est qu’au contraire, il existe le souhait d’avoir un dauphin présent au Lyonnais Dauphiné, mais dont le rôle serait protocolaire. Le pouvoir resterait naturellement aux mains du gouverneur et de son conseil élus.


Concernant la cour,

Ma phrase stipule « pas que » par des terres prospères et sûres.
Votre conclusion est donc un sophisme. Car mon assertion stipule deux conditions nécessaires à la grandeur du Royaume : des terres sûres ET une cours qui rayonne.
Il ne s’agit donc pas de deux conditions qui seraient suffisantes sans que l’autre ne soit remplie.

De surcroît, je ne compte pas utiliser les couturiers ou les savant comme soldats, cela n’est ni leurs métiers et encore moins leur vocation.
Les deux actions peuvent donc être menées de front. Il suffirait pour cela de nommer un Grand Chambellan qui ne cumule pas plusieurs charges, et qui pourrait donc se consacrer entièrement à l’activité de la Cour Royale.


Après une pause, Clémence ajouta : D’autres questions ?
Revenir en haut Aller en bas
geronimo2751

geronimo2751


Nombre de messages : 6898
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 20/06/2007

[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Empty
MessageSujet: Re: [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant   [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Icon_minitimeDim 12 Déc 2010 - 15:37

Haaaa ça puait la politique politicienne et les lèches ce discours, beurk beurk beurk.
Gérault fit un moue dépité,


Je suis déçu de vos réponses qui disent tous et leur contraires ... je ne suis guère convaincu.
Je ne vois dans vos paroles qu'un gouvernement de province de plus ... où la politique gangrènera, comme elle le fait déjà dans tous le royaume, votre "gouvernement" comme vous l'appelez déjà.

Par pure curiosité j'aimerai connaitre quels seraient vos grands officiers en cas de succès ...
Revenir en haut Aller en bas
Clémence de Carpadant

Clémence de Carpadant


Nombre de messages : 5
Localisation IG : Montmorency
Date d'inscription : 06/12/2010

[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Empty
MessageSujet: Re: [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant   [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Icon_minitimeDim 12 Déc 2010 - 16:37

Clémence haussa un sourcil. Elle trouva le personnage fort prompte à juger ses intentions.
Mais conservant son ton courtois, elle répondit :


Ma foi, je suis ici pour débattre, si vous n’êtes pas d’accord avec des éléments de mes réponses, je serais fort intéressée de connaître lesquels ?

Quand aux noms de Grands Officiers, bien que vous pourrez toujours me dire que vous ne me croyez pas, je me suis forcée de ne pas réfléchir à des noms.

L’une des raisons est simple, c’est que cela dépendra de nombreux paramètres sur lesquels je ne peux avoir prise.
Je pourrais vous en citer d’autres, mais celle là, à elle seule, me semble suffisante.

Pour dire dans quel état d’esprit je suis, je dresse les profils des candidats idéaux pour ces postes.
Car chaque Grand Office étant particulier, cela nécessite un traitement séparé.

D’autant que si je ne compte pas forcément remplacer toute la Curia Regis, il me faudra déjà voir si ceux présent accepteront de travailler avec moi, et s’ils correspondent au profil dressé.
Ce qui se fera sûrement au cour d’entretient que j’aurai avec eux.

Ensuite, j’émettrait une condition à chaque Grand Officier : c’est qu’aucun cumul ne sera autorisé.

Non pas pour des raisons « éthiques », bien que cet argument serait également valable, mais parce que six mois, c’est court, et que je veux des Grands Officiers entièrement consacrés aux missions que je leur confierai.

C’est tout ce que je peux vous dire à présent sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
geronimo2751

geronimo2751


Nombre de messages : 6898
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 20/06/2007

[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Empty
MessageSujet: Re: [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant   [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Icon_minitimeDim 12 Déc 2010 - 17:49

Il hocha la tête,

A défaut de d'impétrant je me contenterai des profils des candidats en fonction des postes.
Revenir en haut Aller en bas
tenshikuroi

tenshikuroi


Nombre de messages : 3453
Age : 40
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 09/03/2009

[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Empty
MessageSujet: Re: [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant   [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Icon_minitimeDim 12 Déc 2010 - 18:52

Les invitations avait été envoyées aux différents prétendants au trône de France et tous avaient au moins fourni une réponse épistolaire. On lui avait annoncée que la Princesse Clémence de Montmorency avait été la première à se rendre en Lyonnais-Dauphiné pour parler de ses projets. Le Vice-Chancelier se rendit donc sur les lieux des débats afin d'en prendre connaissance.

Sur place, le Grand Maitre des Lances semblait avoir ouvert le bal et s'était lancé dans une série de questions réponses avec la Princesse. Certaines paroles faisaient naitre en lui quelques interrogations que Tenshi ne manquerait pas de formuler. Mais pour l'heure, il convenait de laisser Géro finir sa conversation. Sans compter qu'il manquait encore quelques personnalités.
Revenir en haut Aller en bas
Sagaben

Sagaben


Nombre de messages : 6454
Localisation IG : Dié
Date d'inscription : 02/08/2007

[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Empty
MessageSujet: Re: [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant   [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Icon_minitimeLun 13 Déc 2010 - 19:07

Le Tempéré était bien sûr présent dans la salle lors du début de l'intervention de la Princesse de Montmorency. Les ordres du Gouverneur venaient de tomber. Il lui demandait de mener les débats. Mener les débats, pfff. Il fallait être secrétaire de l'Assemblée Nobiliaire pour savoir que les débats qui impliquaient les nobles étaient souvent très difficiles à gérer. Mais, de plus, il s'agirait de gérer le conseil ducal en plus. Qu'Aristote le garde. De toute façon, mener ou gérer, ce n'est pas arbitrer, hein. N'est-ce pas? Si? Arf... Il ne voulait pas couper les débats, mais Gérault semblait bien lancé... Il devait quand-même se présenter. Il pourrait accompagner les prochains candidats, mais ici, ça s'était - comment dire - précipité. Il se racla donc la gorge avant que la Princesse ne se relance dans la description des profils des grands officiers royaux et s'avança vers elle.

Veuillez m'excusez, Altesse, mais Sa Grasce le Gouverneur m'a chargé de veiller à la bonne marche des débats, en tant que son chancelier. En voilà une bonne expression bien choisie pour la situation! N'ayant pas encore eu l'occasion de me présenter à vous depuis votre arrivée à Lyon, je me permets d'intervenir. Se reculant ensuite un peu, il laissa s'adressa une dernière fois à la Princesse avant de lui laisser la parole. Je vous laisse donc répondre au Vicomte de Clermont sur le profil des Grands Officiers.
Revenir en haut Aller en bas
Clémence de Carpadant

Clémence de Carpadant


Nombre de messages : 5
Localisation IG : Montmorency
Date d'inscription : 06/12/2010

[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Empty
MessageSujet: Re: [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant   [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Icon_minitimeJeu 16 Déc 2010 - 2:30

Hochant la tête en signe d’acquiescement à Sagaben, Clémence lui répondit :

C’est entendu. Je vous remercie pour votre concours dans ces débats.

Clémence considéra ensuite avec attention la question du vicomte Géronimo.

De chacun ?

Ma foi, je crains que vous serez fort déçu de la réponse.
Car ce sont des réflexions auxquelles chacun peu arriver s’il considère les candidats idéaux pour ces postes. Compétences, diplomatie, travailleurs, expériences.
De surcroît, il serait utile qu’ils partages l’envie d’accomplir les missions qui leurs seront confiées.

Et plus particulièrement pour le Grand Maître de France, il faudra que je puisse lui faire une confiance aveugle, car il lui incombera la charge de me seconder.

Mais peut être serez vous peut être plus intéressé par la manière dont je compte procéder.
Si je suis élue, dans un premier temps, j’irai voir les Grands Officiers en poste afin de m’entretenir avec eux. Et le cas échéant, s’il s’avère que des postes se libèrent, je recourai à des appels à candidatures.
Qui seront suivit d’entretiens avec les candidats.

Seuls trois cas seront particuliers, ce sont le Connétable de France, le Surintendant aux Finances et le Grand Prévôt de France qui seront nommés en concertation avec les feudataires du Domaine Royal.
Revenir en haut Aller en bas
geronimo2751

geronimo2751


Nombre de messages : 6898
Localisation IG : Embrun
Date d'inscription : 20/06/2007

[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Empty
MessageSujet: Re: [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant   [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Icon_minitimeJeu 16 Déc 2010 - 21:25

Le jeune homme hocha la tête.

Je vous remercie de votre réponse, elle est on ne peut plus claire.

J'ai deux questions qui me viennent, la première. Est ce que vous n'avez pas peur que le processus d'appel à candidature, surtout ceux qui seront choisi avec le concours des feudataires du DR, ne soient trop long sur une période de règne si "courte".

La question suivante est, pouvez vous nous donner la définition des postes des Grands Officiers selon votre point de vu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Empty
MessageSujet: Re: [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant   [Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Entr.election du roy]Entretien avec Clémence de Carpadant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 8 - Château de Pierre-Scize - Conseil Ducal :: Office des Affaires Etrangères :: Archives de l'Office des Affaires étrangères-
Sauter vers: