Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-55%
Le deal à ne pas rater :
Coffret d’outils – STANLEY – STMT0-74101 – 38 pièces – ...
21.99 € 49.04 €
Voir le deal

 

 [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Terwagne

Terwagne


Nombre de messages : 5108
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 02/06/2009

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeJeu 9 Déc 2010 - 22:31

Personne responsable : Modjo

Ouverture des inscriptions : le 11 décembre.
Clôture des inscriptions : le 24 décembre à 23h59.
Ouverture des votes : le 25 décembre.
Clôture des votes : le 1er à 23h59.


Affiche :

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Floc110

Participants :

Binette56
Pénélope
Asarine
Revenir en haut Aller en bas
Terwagne

Terwagne


Nombre de messages : 5108
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 02/06/2009

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeVen 10 Déc 2010 - 22:24

Hop hop hop! Posté en gargote! A vous Messire Modjo pour les inscriptions! Wink

Citation :
Un petit garçon courant, et une troisième affiche prenant place, sous le regard du responsable de l'animation concernée, le sieur Modjo, tout nouveau membre du Comité des fêtes ducales.

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Floc110

--------------------------------------------
[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Ncbanncf5
Revenir en haut Aller en bas
modjo

modjo


Nombre de messages : 248
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 16/08/2010

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeSam 11 Déc 2010 - 12:10

Ayé!! Je suis là, merci pour l'affichage!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Terwagne

Terwagne


Nombre de messages : 5108
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 02/06/2009

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeSam 11 Déc 2010 - 12:17

Merci à vous d'animer. :)
Revenir en haut Aller en bas
Terwagne

Terwagne


Nombre de messages : 5108
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 02/06/2009

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeSam 18 Déc 2010 - 21:02

Messire Modjo, pourriez-vous nous copier ici les différents textes au fur et à mesure, s'il vous plait? Wink
Revenir en haut Aller en bas
modjo

modjo


Nombre de messages : 248
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 16/08/2010

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeDim 19 Déc 2010 - 18:20

Pas de problèmes Madame la présidente!!!

Alors le texte de Binette :

Citation :
Il fait froid ... Ce froid m'entoure, me parcourt, m'envahis .. J'ai l'impression de faire parti de ce froid ? Mais ... Serais-je froid moi aussi ? Après tout, pourquoi je serais-je pas chaud ? Je n'ai jamais connu autres températures ...se demandait Floconnet.
Floconnet était parmi tous ces amis flocons, tout droit sorti d'un nuage grisonnant. Ce genre de nuages qui vous filent la chair de poulet !
Mes amis, nous tombons en chute libre, bercés par le vent, bercés par cette douce mélodie qu'est la nature ! Où allons-nous tomber ? Que va être la suite de notre parcours ?
Les flocons tombaient par milliers sur le Lyonnais - Daupnhiné. De là-haut, les flocons distinguaient des lumières ...
Nous tombons vers la terre, comme nos cousines gouttes l'ont fait !
Oh ! Regardez !! Des lumières !! Là bas aussi !! Et dans les montagnes aussi !! C'est illuminé ...
Ils tombaient, tous, Flonconnet au milieu d'eux tous. Il s'accrochait à ses amis, tous aussi curieux que lui. La vitesse augmentait, ils étaient de plus en plus bercés par le vent. Ils passaient à ce moment entre les sapins ...
Ouuuuuaaaaappppp, je l'ai passé celui làààà !!!!
Oooouuuucccchhhh, un peu plus, j'avais une épine qui me gardait prêt d'elle !!
Et les voilà partis vers une de ces lumières ... Tombant plus lentement dans les ruelles, Floconnet se posa sur le rebord d'une fenêtre ...
Et voilà les amis, nous voilà arrivés au bout de notre chemin. J'ai hâte de voir la suite de notre chemin ! Les cimes de sapin, les vents violents, les ruelles, mais nous sommes ensemble !
Plusieurs heures passaient ... Le jour se levait. Floconnet étaient au dessus des autres, il regardait le soleil se lever ...
Wooouuuaaawww !! Une grande lumièèèère !! Mais .. Mais ... Je me sens bizarre ... Les amis, aidez moi ! Je me sens ramolli !!
Un petit garçon sorti de chez lui, et attrapa toute la neige posée sur le rebord de sa fenêtre. Il dit de même pour toutes les autres, et mis toute la neige en tas, au fond au jardin ...
Wooouuuuu les amis !! Nous sommes tous là !! Disait Floconnet, coincé entre tous les autres flocons.
Nous ne bougeons plus, nous sommes tous ensemble, on ne pourra pas se perdre ! Le grand être lumineux est loin de nous !!
Mais le soleil faisait fondre le neige, petit à petit ...
Mais ... Mais ... Nos amis se transforment !! HEEEEEEEE !!! ILS SE TRANSFORMENT !!!!!!
Ses amis coulaient, ceux tout en haut, qui voyaient l'astre lumineux. Petit à petit, ils fondaient de plus en plus proche de Floconnet. Jusqu'au moment où ...
Oh ..... Mes amis, je vous laisse, je part avec les autres !! Je me transforme, je me sens léger comme l'air, au revoir mes amis !!
Floconnet grimpait doucement vers le ciel, retrouvant d'autre amis, rencontrant de nouveaux flocons. Ils montaient, ils montaient encore et encore ... Il voyait le Lyonnais - Dauphiné de jour, de plus en plus haut...
C'est magnifique ... J'aimerais y rester, y retomber, et ne plus jamais remonter ...

Celui d'Asarine :

Citation :
Enfin ! l'hiver ou presque, enfin la petite goutte d'eau va se transformer en quelque chose de plus beau, de plus froid, de plus complexe...Silence cotonneux, douceur glaciale, étendant ses branches de plus en plus ainsi se transforme une goutte de pluie en flocon de neige… En bas loin très loin se dessine quelques montagnes, à peine peut-il les apercevoir, lui et ses congénères sont agglutinés dans leur nuage, poussé délicatement par le vent…

Le vent, le nuage, les flocons, tous se serrent les uns contre les autres, est-ce une impression ou sont-ils plus nombreux ? Cela fait des heures qu’ils sont tous là, pressés l’un contre l’autre, ils ont du en parcourir des lieues, sans vraiment s’en rendre compte… peut être ont-ils parcourus le monde entier qui sait ! Pour l’heure il manque vraiment de place… de plus en plus ses frères se pressent, lui poursuit son long chemin vers le bord de son monde actuel…Bientôt il quittera son nuage, il le sait, il n’a pas peur…Enfin le dessin du panorama qui vit sous lui se fait plus précis, il s’approche du vide, il s’approche de la vie…

Prenant son élan, il saute dans le vide, porté par le vent, il ne sait pas où il va, il ne le saura qu’en se posant délicatement comme tout bon flocon de neige. Une rafale de vent l’éloigne des autres, déjà loin de son nuage il peut a loisir observer les montagnes, les plaines, les clochers qui montent si haut par rapport aux autres bâtiments… Ce coin de terre est beau, emplis de contradictions, là des pentes abruptes et vertigineuses, plus loin des plaines aux courbes douces… Il ne choisira pas où il se posera, le vent le fera pour lui…

Plus il s’approche du sol, plus il en surprend les détails, tournoyant lentement sur lui-même, il peut voir là un groupe d’enfants qui malgré le froid s’amuse avec ses frères, certains volent, certains s’agglutinent pour former des bonhommes, d’autres posés sur les arbres, observent en silence cette nature endormie… Seuls les hommes ne semblent pas dormir, allant et venant, sans faire attention à ce qui les entoure.

En silence il termine sa course lente, déjà beaucoup de ses camarades se sont posés, il va enfin les retrouver, peut être aura-t-il la chance d’amuser quelqu’un ou peut être finira-t-il sa course sur la joue d’une de ces créatures pleines de chaleur que l’on appelle les hommes… Le voilà au dessus de sa nouvelle maison, il tombe virevoltant au gré du vent, le silence l’entoure.

Il n’a jamais connu que ça le silence, soudain des éclats de voix, des rires, des voix d’enfants, Oh joie se dit-il ! Pour une fois je ne serais pas seul ! On va vouloir jouer avec moi enfin ! Cela fait si longtemps que je l’attends ce moment ! Et notre flocon de se poser délicatement non loin du groupe d’enfants riant aux éclats de glisser, de tomber, de jouer…

A peine posé le voilà embarqué par une petite main rose de froid, pressé, agglutiné contre ses frères, le voilà infime partie d’une boule, il vole de nouveau ! Et finit par s’écraser sur le dos d’un autre petit humain dans un grand éclat de rire silencieux… Sa nouvelle vie commence, elle ne durera que le temps de l’hiver, ensuite il redeviendra eau avant de commencer un nouveau voyage…

Celui de Pénélope

Citation :
Au commencement...

Depuis ce matin le vent ne sait plus où donner de la tête, même le Nord perd la boussole. Moi je ne suis qu'un flocon qui vient de naître, pas bien gros mais tout rond, je virevolte près de mon frère au milieu des autres. Y a un monde fou, faut jouer du coude pour ne pas se laisser bousculer.
Je fais des efforts incroyables pour me tenir prés du ciel, de là je peux voir la terre. Elle a le dos large et l’homme a le pied lourd. Il ne remarque même pas la douleur des arbres que la neige fait ployer à en faire pleurer les branches.

Vue d'en haut...

Les falaises manquent de hauteur, les fraises de saveur, et le ciel manque de bleu, forcément on est tous en tempête depuis la veille.
Les eaux du Rhône sont prises dans la glace et luttent pour poursuivre leur course et dans les ruelles il n' y a plus d'herbe qui s’égare dans les fentes des pavés.

C'est beau vu d'ici, les flèches des églises veulent percer les nuages, je tire mon frère par le bras pour les éviter, parait que lorsqu'on s'assied dessus on est coupé en deux instantanément.
Puis la descente se fait violente, ce fichu vent n'est pas notre allié, alors on se serre tous les deux l'un contre l'autre pour trouver une façade sur laquelle s'agripper. Je m’étends sur le dos pour mieux sentir la pierre puis on se tait, et comme dans un murmure, une messe basse recouvre toute la vallée. La vie partout semble en veilleuse dans son manteau d'hermine.
C'est l'hiver et le pays revêt sa longue robe sans couture.
Un vieil épouvantail se prend pour un bonhomme de neige et les vieux sapins aiguisent leurs aiguilles à la lueur de la lune qui pointe son croissant. Puis au loin, les fées, les araignées, les anges et les sorcières tricotent une longue écharpe pour se protéger de nous.

A présent sous la voûte céleste s'agite une bourrasque et la tempête monte comme une écume cotonneuse pour habiller la vie.
Vite vite cachons nous pour ne pas rouler en boule trop bas sous les bottes des hommes.

La vie en suspens...

Sans se lâcher on s'est enfin trouvé un coin entre les créneaux des hautes murailles d'un château, on va peut-être rester là jusqu'au printemps, blottis l'un à l'autre, au risque d'être transformés en stalactites seuls en cet instant de crispation du temps, alors que dans la vallée commence déjà la longue veillée de Noël.
Nous sommes les flocons de lumière, les petits flacons de bonheur des enfants, certains partent et veulent revenir.
D'autres restent et rêvent de partir. pour nous il n'y a pas d'issue, appuyés sur l'abîme dans l'échancrure de l'hiver puisque nous sommes l'Ephémère.


Celui d'Helsinki

Citation :
J'habitais jusqu'à ce jour dans un nuage , endormi comme un bébé dans le ventre de sa mère , je ne songeais pas à ce qui se passait dehors quand j'entendis un grand bruit et que je fus secoué.
PAAAAAAF
La membrane de mon nuage se déchirait et moi petit flocon je fus libéré, alors que j'étais serré contre d'autres gouttes , je me sentais perdu dans un immense univers . je voulus pleurer mais aucune larme ne coulait. J'étais comme pétrifié ou plutôt cristallisé.
BBBBBBBBrrrrrrrr il fait froid ne puis je m'empêcher de penser.
Et tout à coup je me mis à crier :
Je vole , je vole.
Ah qu'il faisait bon voler , le vent nous portait.
J'ouvris enfin les yeux et je pus m'apercevoir que mon nuage avait heurté une montagne, une gigantesque montagne qui se dressait devant lui. Autour de moi des milliers de flocons étaient libérés. Je vis un petit village entouré de lacs ainsi que des prairies recouvertes d 'un manteau blanc avec des montagnes tout aux alentours. j'attendis des paroles d'hommes qui me venaient par bribes :
Et un tonneau de génépi , et un tonneau de génépi.
Une petite rivière coulait en dessous, je me frottais les yeux comme pour me prouver l'existence de ce que je voyais quand je fus pris par des vents ascendants qui me firent monter juste à temps pour me faire éviter les flèches d'une cathédrale. Le paysage était encore un paysage de montagne. la rivière que j'avais vu plus haut s'écoulait encore prés d'un autre village.
Je me dis
Fichtre que des montagnards par là !
Je décidais de suivre la rivière et bientôt le paysage accueili des vignes, les habitants semblaient moins austères et le calme était là.
D'une taverne sortaient des voix
Alors cette année tu as fait combien de tonneau de clairette.
Mais un vent m'apporta un délicieux fumet, curieux , je voulus savoir d'où il venait ,
je suivis un vent chaud qui m'apporta quelques sueurs , j'avais beaucoup baissé d'altitude. mais que l'odeur était bonne. un mélange délicieux d'amandes et de sucres se propageaient dans les airs . je vis quelques uns de mes compagnons trop gourmands périr mais je décidais de continuer ce périple. Une odeur de poisson m'attira et ce que je vis des humains me fit sourire, ils s'envoyaient des poissons au visage , se menaçaient , ma vie de petit flocon naissant et voulant découvrir le monde était beaucoup plus enrichissante : je volais. j'arrivais un peu plus au nord, j'étais si on peut le dire ainsi sur les brouillards du Rhône, j'aperçus des hommes avec des uniformes, de beaux costumes, beaucoup de maisons serrées les unes contres les autres. C'était un beau village.
Pris dans un vent venant du sud, j'arrivais ainsi dans une ville, deux collines se dressaient, a un endroit , où semblaient se rejoindre les collines se dressaient un immense château. cette ville avait deux cours d'eau l'un impétueux l'autre plus féminin et ils s'enlaçaient comme si ils se retrouvaient après une longue course.
Admiratif, je ne fis pas attention et pssssssssssss je heurtais une flèche d'une grande cathédrale et tomba au sol.
Le sol était chaud, le sol était doux, je m'endormis et ne me réveillai plus....
une petite goutte d'eau étincela au soleil.

Personne ne sut jamais qu'un flocon avait admiré le Lyonnais -Dauphiné.

Celui de Svetlna

Citation :
Le jour était tombé. Qu'il est bon de survoler la terre un instant, un court instant avant de s'y poser à jamais.
Notre mère bien aimée: Dame nature a eu la bonté de nous envoyer envahir tout de blanc le Duché du Lyonnais-Dauphiné, durant cette douce nuit.
La nuit avait calmé toute occupation pour laisser place à la tranquillité et la sérénité la plus absolue.
Alors que tout dort, nous nous attelions à l'ouvrage, un bel ouvrage, personne, pas même celle qui se dit n'aimait rien ni personne, ne pourrait succomber au charme qu'offre la belle neige en cette période hivernale.
Pour l'heure, il s'agissait de profiter de ce moment d'envol. Ce moment de bonheur unique et éphémère ,nous permettant d'admirer cette vue imprenable sur ce Duché, qui nous était jusque là inconnu.
O combien il était drôle de voir - que pour le peu de personnes dehors par cette heure tardive - les hommes ressemblaient depuis là-haut à des nains, aussi petits que nous autres flocons !
Les différents établissements qu'on pouvait apercevoir ,prenaient une forme géométriquement parfaites, tantôt des ronds, tantôt des carrés ou encore en forme rectangulaire. Et pourtant, il n'y a pas à nos yeux ,meilleur créateur que Dame nature, qui nous a donné une forme diversifiée , qui fait que nous sommes tous ressemblants, mais à la fois si différents les uns des autres, comparables aux êtres humains, en somme.


Dur dur d'être un flocon!
Une vie bien courte s'offrait à nous. A croire qu'il n'y avait pas assez de place sur cette terre immense.
Cette terre qui accueille grand nombre d'hommes, pourtant. Comme Dame Nature ne faisait pas bien les choses parfois!
Le paradoxe de la nature : les hommes vivaient longtemps , certes mais leur vie était-elle que beauté et plaisir? Ces dures journées de labeur en valaient-elles véritablement le coup?
Les flocons de neiges quant à eux, bien qu'éphémères, savouraient leur moment d'envol exceptionnel, que les hommes ne connaitront sans doute jamais. La vie valait-elle mieux en qualité ou en quantité?
Telle était la triste destiné d'un flocon en quête d'Ambroisie...


Plus que quelques minutes encore, et notre voyage est fini....nous nous entasserons les uns sur les autres sur le sol, pour ne former qu'une unique couche blanche plus ou moins fine, adieu la liberté !
Des passants sans pitié nous écraseront, des roues de charrettes, ...pour ne devenir que boue et poussière ….Horrible vie!!
Les plus chanceux parmi nous tomberont sur les toits de quelconque établissement , ou sur les montagnes élevées.
Mais hormis la maltraitance des Hommes à notre égard , il y a également notre ennemi juré - le plus craint de nous tous- à qui la Lune cédera la place ,et qui par ses puissants rayons, sortira de son lit, pour nous faire fondre fondre fondre fondre fondre....
Revenir en haut Aller en bas
Terwagne

Terwagne


Nombre de messages : 5108
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 02/06/2009

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeDim 19 Déc 2010 - 19:41

Merci beaucoup. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Terwagne

Terwagne


Nombre de messages : 5108
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 02/06/2009

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeVen 24 Déc 2010 - 10:06

Messire Modjo, n'oubliez pas que les votes doivent être ouverts demain.
Il faut faire un nouveau topic, avec sondage, sur la gargote et les y copier tous.

Si jamais vous avez un soucis pour le mettre en place, n'hésitez pas à me le signaler, je vous viendrai en aide. Wink
Revenir en haut Aller en bas
modjo

modjo


Nombre de messages : 248
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 16/08/2010

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeVen 24 Déc 2010 - 11:44

Oui oui, je n'oublie pas!! Bon, je ne vous promet pas les votes ouverts dés la première heure demain matin Wink , mais le sondage sera ouvert demain!
Revenir en haut Aller en bas
Terwagne

Terwagne


Nombre de messages : 5108
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 02/06/2009

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeSam 25 Déc 2010 - 12:48

Parfait alors! Wink
Revenir en haut Aller en bas
modjo

modjo


Nombre de messages : 248
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 16/08/2010

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeDim 26 Déc 2010 - 11:55

Désolé du retard... Embarassed

Mais le sondage est posté maintenant!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Terwagne

Terwagne


Nombre de messages : 5108
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 02/06/2009

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeDim 26 Déc 2010 - 21:30

Rhalala! Que vais-je faire d'une recrue comme vous? Je me le demande. Rolling Eyes
Un tel retard est impardonnable, cher messire. Impardonnable!
C'est pas comme si nous avions été le jour de Noël, ou de....

Comment ça?
C'était le jour de Noël?
Vous êtes certains?
Razz Razz Razz Razz Razz Razz

Plus sérieusement, pas de soucis, Messire Modjo. Wink
Nous étions tous un peu "ailleurs" hier.
Revenir en haut Aller en bas
Terwagne

Terwagne


Nombre de messages : 5108
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 02/06/2009

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeLun 27 Déc 2010 - 14:31

Mwarf! C'est dingue, mais clairement je ne parviens pas à voter pour donner ma voix à l'un d'eux, même en fonctionnant par élimination. Shocked

Ils sont tous... Waw, ces textes, non?


Bref, du coup, j'ai eu envie de leur envoyer un petit message à chacun, j'avoue. Embarassed

Citation :
Bonjour,


Ceci n'est guère dans mes habitudes, mais après avoir lu et relu votre participation au concours littéraire mis en place pour les festivités de fin d'année, je tenais à vous remercier de façon personnelle.

Vous remercier pour la beauté de vos mots, pour la douceur et la beauté qu'ils ont mis dans mon coeur et dans ma tête en les lisant, pour cette petite vague de poésie qu'ils ont apporté dans le froid de l'hiver.

Un simple "merci" donc, de la part d'une amoureuse des mots.


Terwagne Méricourt
Revenir en haut Aller en bas
modjo

modjo


Nombre de messages : 248
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 16/08/2010

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeMar 28 Déc 2010 - 11:56

En effet, je les ai trouvé trés inspiré, et étant moi-même un amoureux des mots, je vous avoue que je ne saurais lequel choisir... mais nous n'allons pas nous plaindre de n'avoir ce type de questionnements!!
Et bravo pour le petit mot madame la présidente! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Terwagne

Terwagne


Nombre de messages : 5108
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 02/06/2009

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeDim 2 Jan 2011 - 17:31

Je me suis permise de clôturé les votes, pour ceux qui attendaient. Embarassed
Je vous laisse par contre le soin d'annoncer à haute voix les résultats, bien entendu. Wink



Terwagne_mericourt a écrit:
Les votes étaient terminés, et après avoir clôturé ceux pour la "Parure d'Hiver", la Présidente du Comité des fêtes se permit de venir aider le sieur Modjo à comptabiliser ceux du concours d'écriture. Quand tous deux eurent terminé, elle lui laissa le soin d'annoncer les résultats, inscrits par sa plume sur un petit parchemin qu'elle déposa devant lui.

Citation :
Binette : 4 voix (16% des votes)
Asarine : 2 voix (8% des votes)
Pénélope : 13 voix (54% des votes)
Helsinki : 3 voix (12% des votes)
Svetlna : é voix (8% des votes)

Très heureuse pour la gagnante, elle félicita néanmoins chaque participants avant que le sieur Modjo n'annonce à haute voix les résultats.
Revenir en haut Aller en bas
modjo

modjo


Nombre de messages : 248
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 16/08/2010

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeLun 3 Jan 2011 - 16:18

Vous avez bien fait de vous permettre.

J'ai donc annoncé à haute voix les résultats, merci de votre aide Présidente! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Terwagne

Terwagne


Nombre de messages : 5108
Localisation IG : Vienne
Date d'inscription : 02/06/2009

[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitimeLun 3 Jan 2011 - 18:30

Merci à vous, surtout.

Voila une animation rondement menée. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Empty
MessageSujet: Re: [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?   [Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fin d'année 1458] Concours littéraire : Et si vous étiez un flocon ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Affichage des annonces: Et si vous étiez les annonceurs de vos villes?]
» Vous n'en vouliez pas mais ils sont là, les impôts nouveaux vous attendent...
» Rachat de céréales, on vous arnaque comme d'hab mais faut choisir quand même de quelle façon vous serez mangé...
» vous sentez-vous prêt ?
» Où vous trouvez-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 2 - Palais Sainct Pierre :: Chambre des Festivités :: Comité de fêtes Ducales :: Archives-
Sauter vers: