Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

 

 [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat

Aller en bas 
+4
Thiberian
Axel_Baccard
samthebeast
Cecilia
8 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cecilia

avatar


Nombre de messages : 11460
Localisation IG : *
Date d'inscription : 07/09/2010

[Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat   [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Icon_minitimeSam 15 Oct 2011 - 1:05

Citation :
    Au Peuple lyonnais-dauphinois
    A tout ceux qui liront le présent bilan


      Ce mandat fut le premier pour moi ou j'ai oeuvré en tant que Premier Conseiller et Porte Parole. Mandat des plus éprouvant pour l'ensemble des conseillers mais je suis heureuse d'avoir pu voir l'envers du décor.

      Lors des premiers jours au sein du conseil il nous a fallu faire fasse à l'insubordination du Vulgaire Traître, connu sous le nom de Jules_Louis qui refusait catégoriquement d'obéir à la moindre consigne provenant du Duc afin de ne pas m'être en péril la stabilité de notre Duché puis au sabotage des mines qui a anéanti des mois de travaux acharné de la part du pôle économique. Je dois vous avouer que je ne comprends guère un tel geste qui aura pénalisé tout un duché et ses habitants qui ont fait confiance à cette personne en votant pour lui mais également en lui octroyant le poste de CAM. Merci à vous habitants du Lyonnais-Dauphiné pour vous être mobilisé afin de venir en aide au Duché, sans vous nous n'aurions rien pu faire.

      Que dire également des querelles internes qui ont animé le conseil durant de nombreux jours et ce sur quasiment tous les sujets étudiés, certains semblant oublier que nous avions été nommé pour représenter les habitants de ce Duché, que nous nous devions de penser à son bonheur ainsi qu'à l'avenir de celui ci et non à notre propre gloire. Ne dit on pas que ce n'est pas le titre qui honore l'homme mais bien l'homme qui honore celui ci ? A ceux qui pourraient se sentir par mes paroles, je vous inviterais à les méditer afin que vous ne commetiez plus les mêmes erreurs si vous veniez à intégrer à nouveau le conseil ducal.

      Durant ces deux mois ou j'ai oeuvré sans relâche, je pense avoir fait de mon mieux pour que nous puissions travailler sur de nombreux sujets ou apporter mon opinion sur ceux ci ou bien encore pour avoir été impartiale contrairement à ce que certains pourraient le penser.

      Le point positif que je retire de ce conseil c'est que les apparences sont parfois trompeuses et que certaines personnes peuvent changer. Cette phrase s'adresse tout spécialement à Thibérian que je n'appréciais guère jusqu'à ce que je fasse de la politique et il me le rendait bien. Mais si j'écris ces quelques lignes aujourd'hui c'est grâce à lui, il a su me convaincre de rester au conseil alors que j'étais sur le point de démissionner vu l'atmosphère déplorable de ce début de mandat. Comme quoi sous son caractère de cochon se cache finalement quelqu'un d'appréciable. Je le remercies d'avoir placé sa confiance en moi pour le seconder ce qui n'était pas une mince affaire je dois le reconnaître.

      Je remercierais également les autres conseillers avec qui j'ai eu le plaisir de travailler durant ce mandat de m'avoir permis d'apprendre de nouvelles choses et j'espère pouvoir en retrouver certains dans l'un des prochain conseil ducal que je ferais.

      Ainsi s'achève donc sur cette note positive mon bilan de fin de mandat
      .


    Fait à Lyon, Castel de Pierre-Scize, le quatorzième jour du mois d'octrobre de l'an de grâce mille quatre cent cinquante neuf.

    Cecilia d'Amilly von Wittelsbach-Frayner
    Premier Conseiller et Porte Parole du Lyonnais-Dauphiné

    [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 J
Revenir en haut Aller en bas
Arwel

Arwel


Nombre de messages : 27652
Localisation IG : Dié
Date d'inscription : 22/11/2008

[Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat   [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Icon_minitimeSam 15 Oct 2011 - 1:23

Revient en marmonnant pour développer son bilan...

Citation :
Aux Lyonnaises-Dauphinoises, aux Lyonnais-Dauphinois, à tous ceux qui ouiront ou se feront lire,

je ne puis dire que je suis heureuse de voir arriver la fin de ce mandat ducal, puisque j'enchaîne directement avec le prochain.

Comme vous le savez déjà, le mandat qui s'achève a été entâché de différentes affaires qui nous ont vu terminer à neuf Conseillers Ducaux. Je n'ai aucune envie de revenir sur les événements qui ont vu notre nombre diminuer progressivement, ça serait encore faire trop d'honneur aux gens qui ont sali la fonction de Conseiller ducal par leurs actes que d'écrire leurs noms sur ce parchemin.

Ce mandat a été difficile a bien des égards. Difficulté à trouver de la pierre, à prix correct. Le commerce est devenu très difficile concernant cette matière. Obligation de relever les impôts.

Je tiens à remercier le Bailli et les Maires pour leur présence quotidiennes. Je remercie particulièrement le Vicomte d'Oingt pour son aide depuis l'accident dont j'ai été victime.

En effet, ma rencontre avec l'Ost lyonnais-dauphinois a été quelque peu violente... Je rends grâce à Aristote que mon amie Somica et mon filleul Sam, ainsi que moi-même, ayons survécu à cette épreuve.

Je déteste devoir me prêter à l'exercice du bilan... Je préfère m'arrêter là.

Fait à Vienne, le 14 octobre 1459

Arwel Chanvigny, dicte la Bienveillante, Duchesse de Clérieux, Dame de Lentilly, CAC du Lyonnais-Dauphiné.

[Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Arwel2
Revenir en haut Aller en bas
Thiberian
Conseiller Militaire
Thiberian


Nombre de messages : 11049
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 09/06/2009

[Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat   [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Icon_minitimeSam 15 Oct 2011 - 15:41

Je crois qu'on a tout Cecilia.
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia

avatar


Nombre de messages : 11460
Localisation IG : *
Date d'inscription : 07/09/2010

[Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat   [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Icon_minitimeSam 15 Oct 2011 - 16:08

Citation :
    Oyez, oyez, le bilan de fin de mandat du XXXVII ème Conseil Ducal du Lyonnais Dauphiné !

    Le XXXVII ème Conseil Ducal touchant à sa fin, voici venu par la même les bilans de fin de mandat, les conseillers ainsi que le Duc du Lyonnais-Dauphiné ont sorti leur plume pour vous !

    Bonne lecture !


    Nous commençons tout d'abord par celui de Messire Samthebeast, ayant cumulé les postes de Bailli et Commissaire aux Mines.

    Citation :
    A tous les courageux lecteurs et aux autres,

    Voici venu l’heure des bilans de fin de mandat et je vous avoue que c’est avec plaisir que je vois la fin du mien arriver. En revanche ce bilan je m’en serais fort bien passé. Plusieurs raisons à cela… Dois-je vraiment vous les narrer ? Mes collègues du conseil ducal en ont quasiment tous parlé je ne crois pas utile de vous en refaire le récit à mon tour. Cette sinistre affaire de sabotage n’aura pas seulement saboté nos mines, elle aura également réussi à miner le duché entier.

    Non seulement nous avons du faire face à une catastrophe sans précédent dans l’histoire minière mais de plus nous avons du faire appel à toute la population sans qui rien n’aurait été possible. De tout cœur je vous remercie tous. Nous aurons pu constater que la solidarité dauphinoise est plus forte que jamais.

    Il m’a donc fallu endosser un costume de plus celui de Comissaire aux Mines, et investir le domaine minier afin de pallier le manque de personnes disponibles au conseil. Ce sera donc un double bilan qui je vous rassure ne sera pas trop long. Je ne sortirais pas de tableau emplis de chiffres ni de graphique vous expliquant la catastrophe minière. Ce sera un mélange de tout ce que j’ai pu constater.

    · Des impôts en hausse. Oui une des conséquences pécuniaires de ce sabotage ; les conseils précédents avaient pu faire baisser ces derniers mais nous n’avons rien pu faire à ce niveau.
    · Des mines d’or moins ouvertes car l’entretien de celles-ci coûte énormément en pierre et les deux mines ne sont pas assez remplies, surtout celle des montagnes.
    · Une présence constante du cac et des maires, sans eux, sans leur compréhension et à travers la leur celle des habitants, je n’ose imaginer l’état du duché alors merci à eux.
    · Des contrats de vente de fer qui ont permis de limiter un peu plus les dégâts en espérant que cela continu, le fer est notre richesse naturelle et elle est recherchée profitons-en.
    · La disparition de la foire ducale a également beaucoup contribuer à ma présence en légature, j’ai donc fais installer un bureau pour le bailli ainsi qu’une couchette afin d’être plus prêt DU lieu essentiel de notre économie.
    · Des interventions comme il se doit dans les domaines maîtrisés, d’aucun diront que je n’étais pas partout mais qui peut se vanter de pouvoir.
    · La nomination d’un nouveau capitaine pour le navire ducale en la personne de Le_Troll qui prend la suite au Grand Amiral Miséricus. Bon vent à eux…
    · Une révision de la charte des Marchands Ambulants et des convoyeurs ducaux. Nous en cherchons d’ailleurs. A bon entendeur…
    · Une course continuelle à la recherche de fonctionnaires disponibles pour travailler pour le duché, merci aux toujours présents et disponibles. Je ne donnerais pas de noms mais ils se reconnaîtront, merci à vous. Le duché a besoin de fonctionnaire alors venez postuler vous ne serez peut-être pris qu’une fois dans la semaine mais sans vous le duché ne peut fonctionner.

    Je pense avoir fait le tour, il reste bien des choses à accomplir, je ne sais si je pourrais voir l’accomplissement de certaines d’entre elles mais il faut continuer à travailler pour notre duché. Les partis politiques n’ont rien à voir ici. Nous sommes tous au service du duché et beaucoup trop de personnes l’ont oublié durant ce mandat… Mais je ne m’étendrais pas la dessus car ce n’est pas mon rôle ce que je souhaite pour la suite c’est que les efforts fournis par le pôle économique, entendons-nous bien je parle du cac et du bailli-cam, n’aient pas été vain.

    Je ne peux m’empêcher de remercier les soldats qui sont venus s’excuser après l’énorme bavure qui eu lieu aux abords de Valence et qui a failli nous coûter la vie à Dame Arwel, Dame Somica et moi-même alors que nous voyagions pour le compte du duché. Je ne citerais encore ici aucun nom mais ils se reconnaîtront également, ils se comptent sur les doigts d’une seule main.

    Voilà j’espère ne pas vous avoir trop endormi. Ceux qui me connaissent savent très bien que ce genre d’exercice n’est pas mon fort en tout cas un grand merci à ceux qui nous ont soutenus et ont soutenus notre travail, ils ne sont malheureusement pas légion car dans le cas contraire notre duché ne serait pas dans sa situation actuelle.

    Mon dernier mot en tant que Bailli de ce conseil sera TOUS AUX MINES !

    Fait à Vienne le 14 octobre 1459,

    Samthebeast,
    Seigneur de Poligny sur Drac
    Bailli et Commissaire aux Mines du Lyonnais Dauphiné

    [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Sans_t19

    Continuons avec celui de Sa Grasce Arwel Chanvigny, ayant exercée la fonction de Commissaire au Commerce

    Citation :
    Aux Lyonnaises-Dauphinoises, aux Lyonnais-Dauphinois, à tous ceux qui ouiront ou se feront lire,

    je ne puis dire que je suis heureuse de voir arriver la fin de ce mandat ducal, puisque j'enchaîne directement avec le prochain.

    Comme vous le savez déjà, le mandat qui s'achève a été entâché de différentes affaires qui nous ont vu terminer à neuf Conseillers Ducaux. Je n'ai aucune envie de revenir sur les événements qui ont vu notre nombre diminuer progressivement, ça serait encore faire trop d'honneur aux gens qui ont sali la fonction de Conseiller ducal par leurs actes que d'écrire leurs noms sur ce parchemin.

    Ce mandat a été difficile a bien des égards. Difficulté à trouver de la pierre, à prix correct. Le commerce est devenu très difficile concernant cette matière. Obligation de relever les impôts.

    Je tiens à remercier le Bailli et les Maires pour leur présence quotidiennes. Je remercie particulièrement le Vicomte d'Oingt pour son aide depuis l'accident dont j'ai été victime.

    En effet, ma rencontre avec l'Ost lyonnais-dauphinois a été quelque peu violente... Je rends grâce à Aristote que mon amie Somica et mon filleul Sam, ainsi que moi-même, ayons survécu à cette épreuve.

    Je déteste devoir me prêter à l'exercice du bilan... Je préfère m'arrêter là.

    Fait à Vienne, le 14 octobre 1459

    Arwel Chanvigny, dicte la Bienveillante, Duchesse de Clérieux, Dame de Lentilly, CAC du Lyonnais-Dauphiné.

    [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Arwel2

    Suivi de celui de Monseigneur Oiselier, ayant exercé la fonction Procureur

    Citation :
    Le temps des bilans, triste temps qui célèbre la fin d'une ére.

    Au niveau du conseil, s'il fut bien parti dés que nous avons tourné avec des conseillers en moin
    alors ce fut moin aisé
    Si nous n'avons point fait avancer les dossiers, nous avons du avec l'expérience des spécialistes
    affronter les crises et prendre des décisions parfois difficiles.

    Au niveau de la justice, la encore le maitre mot n'était point la quantité,
    Les décisions, les mots étaient important façe a des personnes
    qui se jouent de la justice.

    Certaines de mes décisions de ce mandat, ont été mise a caution, je devrais même les défendre devant d'autre tribunaux
    mais elles étaient le fruit de ma prière, et de ma conscience et je les défendrais jusqu'au bout.

    Oiselier

    A présent, je vous invite à lire celui d'Alan de Talleyrand, ayant exercé la fonction de Juge

    Citation :
    [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Enttelettre
      De Nous, Alan de Talleyrand, Juge du Lyonnais-Dauphiné,

      A tous ceux qui liront ou se feront lire.

    Salutations,

    Voici donc venu le temps du bilan... Deux mois épuisant que je me réjouis de voir finalement s'achever : je ne rêve déjà que de quitter ces terres pour rejoindre le front du Ponant. Il s'agissait là de ma toute première expérience au Conseil Ducal et je puis affirmer qu'elle restera la dernière mais là n'est pas la question...

    Que dire de ce mandat ?
    Les deux premières semaines resteront les meilleures, le reste, une torture. En effet, même si le Conseil eut très tôt à faire face à un acte de traitrise puéril de la part du CAM, cette trahison mena le Conseil dans une politique d'Union Sacrée que l'on perdit à jamais par la suite. Sitôt le sabotage révélé, tous les Conseillers s'attelèrent à régler le problème au plus vite qu'ils soient du pôle économique ou judiciaire. Ce fut de loin, le seul bon moment de ce Conseil et celui dont je garderai un souvenir. Le reste ne fut que désordre, mépris des règles et des personnes... Je ne vois rien à en dire et cette période ne m'intéresse pas. Qui plus est, je n'aurais rien à vous apprendre puisque cette "guerre" qui opposa un petit groupe de réfractaires au Conseil élu avait lieu majoritairement en place public, chaque camp cherchant sans cesse à discréditer l'autre. Alors certes, vous n'aurez jamais eu un point de vue totalement objectif sur les évènements mais vous aurez chaque fois eu les deux points de vue au moins, ce qui est suffisant pour vous constituer une conscience par vous même. Qui serais-je pour vous dire qu'en penser ?
    Une dernière note positive tout de même : je tenais à féliciter les membres du pôle économique qui, malgré les nombreux obstacles rencontrés (et dieu sait qu'il y en a eu), ont accomplit un travail exceptionnel que je ne permettrai pas que l'on dénigre en ma présence. Si le sabotage perpétré par l'ignoble CAM nous avait plongé dans le gouffre financier, le bailli et le CAC, par leurs habiles calculs, nous ont permis aujourd'hui d'en sortir. Je délaisse ma robe impartiale et immaculée de Juge, celui qui osera critiquer le travail de ces conseillers à portée des mes ouïs se verra immédiatement gratifier d'un soufflet dans les règles de l'art.

    Je n'aurai qu'un regret donc, celui de quitter ces terres en les abandonnant à l'anarchie mais, je le confesse, je suis trop las pour m'adonner à ces batailles de palabres qui ne sont plus de mon âge. On dit que la politique est la guerre des sages, qu'elle est menée par ceux qui ont compris que la guerre n'amenait que désolation, misère et flots de sangs et qu'il y avait un moyen d'imposer ses idées sans dépeupler ses terres. J'ai acquis la conviction ces dernières semaines que cette définition n'était que fallace : la politique est une guerre bien plus cruelle encore que celles qui vous ôtent la vie : elle vous ôte votre honneur, ébranle vos convictions et saccage votre réputation... Une fois que la vie vous est retirée, que vous soyez héros ou lâche, tout prend fin; si l'on vous retire vos convictions et votre honneur, vous voilà condamné à errer sous le regard méprisant de vos congénères... Sur ma foy, fou serait celui qui ne préférerait la mort à cette vie là !
    Je n'aspire plus désormais qu'à affronter des ennemis honorables et, après avoir mené une seule de ces batailles politiques, j'en retourne volontiers à celle qui fait couler le sang. Pour la Couronne et pour mon âme, je préfère affronter les armes du Ponant que de rester un jour de plus dans cette guerre là ! Puisse le Lyonnais-Dauphiné se relever de cette épreuve...

      Par Saincte Georges et Dalphiné !!

    Alan de Talleyrand,
    Seigneur de Ceretto
    Futur exilé volontaire

    Rédigé et scellé à Lyon, en l'an MCDLIX, au mois d'Octobre le quatorzième.



    [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Sceaujauneetsignaturedr

    Le bilan suivant est celui de Dame Marsaly, qui a exercé la fonction de Prévôt des Maréchaux

    Citation :
    Pour un premier mandat, celui-ci a été riche en enseignement et en rebondissement. Il a fallu jongler avec un effectif prévostale plus que restreint et gérer par la mesme un état de siège, sans compter quelques dossiers pour haute trahison et trahison au sein mesme du conseil ce qui n'est pas chose très agréable. Un gros effort a été fait par le Grand Officier de la prévosté sur le recrutement et nous pouvons compter maintenant quelques élèves en cours de formation. Je tiens à remercier les membres du conseil ducal qui m'ont apporté une grande aide alors qu'aucune directive n'avait été laissé sur l'organisation déjà en place. Mes remerciements vont également à l'Ost qui a su mettre à disposition de la prévosté des soldats alors que la situation était difficile pour les deux institutions.

    Marsaly
    Prévost des maréchaux

    Nous passons à présent au bilan d'Huna qui fut Connétable durant ce mandat

    Citation :
    A Lyon.
    Le quatorzième jour du mois d'octobre de l'an de grasce 1459.



    A tous ceux qui liront, se feront lire ou ouïront,
    Mais surtout à tous les habitants du Lyonnais-Dauphiné,

    Salutations et Paix,


    Ce fut le 17 août 1459 que j'ai intégré le 37ème conseil ducal. Ce fut un premier conseil, hautement riche en actions, auquel il m'a été donné de participer pleinement, en ayant un poste au sein de la défense en tant que Connétable de l'Ost du Lyonnais-Dauphiné.

    Etre connétable, c'est être en liaison constante avec les soldats de l'Ost.
    En premier lieu, il a fallu s'assurer du bien être des soldats, veiller à ce qu'ils ne manquent de rien quand ils sont d'actives, ni d'armes, ni de nourriture. Pour cela, il a fallu faire le lien entre le bailli, le Cac et l'intendant pour préparer des mandats. Cette tâche ne fut pas aisée suite aux difficultés financières causées par l'action minière d'un des membres du conseil, Jules_Louis.
    Je me suis déplacée pour aller moi même piocher au côté d'autres villageois pour pallier rapidement aux conséquences de ce dégât dans les mines.

    Et grasce au soutien de tous, à l'esprit d'équipe, à cette belle famille que représente l'enceinte de l'armée, aucun soldat n'est mort de faim, et tous ont pu accomplir leurs missions.

    Ces missions ont été d'ailleurs multiples et on a assisté à une recrudescence d'activité en raison de comportements à risques observés au cours de ces deux mois (brigands, Hydre, Lions de Juda, armée illégale...).
    D'ailleurs, pour renforcer la sécurité aux frontières du duché, dès le deuxième tiers du mandat, je fus réquisionnée pour monter une armée à Lyon et être à sa tête. De sa création au recrutement de lances, de son fonctionnement au quotidien au travail de filtrage, ce fut une véritable découverte très enrichissante d'un point de vue militaire mais aussi humain. L'entraide fut omniprésente, et je tiens à remercier d'ailleurs le conseiller militaire Spacewolf et le GML Geronimo qui se sont impliqués, ainsi que le dévouement des soldats qui ont intégré mon armée.

    Parallèlement à cela, j'ai du chercher rapidement un maistre recruteur. J'ai donc ouvert une campagne de recrutement, étudié les candidatures avec le conseil de guerre ainsi que décidé la nomination. Encore une fois, j'ai noté une véritable réactivité des différents interlocuteurs ce qui a facilité la mise en place de ces actions ponctuelles.

    En tant que conseiller ducal, j'ai participé à de nombreuses discussions autour d'actions à mener. Les débats furent très animés. Et il a été parfois difficile de donner son opinion sans avoir à subir des contre arguments ad hominem.
    Mais les débats ont pu être recentrés par des efforts communs.

    Outre ces fonctions, je suis procureur-adjoint. Le procureur fut relativement autonome, réquisionnant mon aide que parfois.
    J'ai donc eu le temps de faire des mises à jour importantes dans les locaux de la justice pour une meilleure gestion des affaires pénales : mise à jour de la liste des duchés/comtés avec lesquels nous avons des coopérations judiciaires, et les arrêtés municipaux.
    Je tiens d'ailleurs à remercier les maires qui m'ont fait leur compte-rendu mais aussi Ka_devirieux qui a vérifié ma liste de CJ.

    EN CONCLUSION, je me contenterai de rappeler que tout au long de ce mandat, j'ai œuvré dans le seul et unique intérêt du duché et de ses habitants, en toute objectivité.
    Nous avons évoqué des projets dont certains ont pu être réalisables.
    Enfin, je tiens à remercier tous ceux qui ont participé, contribué à travailler avec à l'esprit le fait que nous étions un groupe aux convictions divergentes, principe même d'un gouvernement de coalition, mais je vous fais part de ma reconnaissance personnelle pour tous ceux qui ont collaboré à mes côtés que ce soit au niveau de l'Ost qu'au sein du conseil.

    Malgré les tentatives d'intimidation que j'ai pu recevoir surtout au début du mandat pour que je démissionne, je ne regrette pas d'avoir accordé deux mois plein de mon temps pour mon duché.
    Mais, compte tenue de la situation actuelle très conflictuelle au sein du Royaume, je ne peux plus me rendre disponible pour assurer un nouveau mandat. Mon aide apportée au duché ne sera plus de l'intérieur mais de l'extérieur cette fois-ci, en assurant la protection du Royaume et de ce fait du duché.
    J'aspire à un retour rapide pour tous vous retrouver en bonne santé et festoyer la fin de cette guerre.

    Par Sainct Georges et Dalphiné !

    Huna,
    Connétable de l'Ost du Lyonnais-Dauphiné
    Procureur-adjoint du duché

    Poursuivons avec le bilan du Capitaine, Axel d’Irrissari

    Citation :
    Voici venu la traditionnelle salve de bilans de fin de mandat.

    Je ne sais pas vraiment par où commencer à vrai dire... Nous avons été confrontés à la trahison au sein même de Pierre-Scize, chose que je n'avais jamais connue jusque là. Nous avons dû travailler en conseil restreint car les-dits traitres ne pouvaient être contraints de démissionner. L’ambiance était lourde et pesante, au sein même du Conseil ducal l'enthousiasme des premières heures ayant été vite balayé par les actes de ces traitres. Toutefois, nous nous sommes tous plongés à corps perdu dans le travail prouvant à ces traitres que leur forfait n'avait pas de prise sur des conseillers animés par l'amour de leur duché et de ses habitants.
    En tant que Capitaine, j'ai dû faire face à une recrudescence de brigands et d'hérétiques qui avaient pris notre duché pour cible, avec l'appui du Conseil de Guerre et du Conseil Ducal nous avons déclarer l'état d'alerte et pris les mesures qui s'imposent en de telles situations. Fort heureusement nos solides défenses sont venues à bout de ces malfrats. Je tiens d'ailleurs à mettre l'accent sur le courage et la vaillance des soldats qui avaient intégré l'armée commandée pas la connétable Huna et qui ont su repousser plusieurs tentatives d'attaques. Toutefois le bilan de cet état d'alerte laisse un goût amer, car alors que nos soldats se battaient pour débarrasser notre territoire d'une armée illégale, un brouillard et une nuit sans lune les ont détournés de leur cible première , et leurs coups se sont portés sur sa Grasce Arwel Chanvigny, Dame Somica et notre Bailli Samthebeast. Je leur renouvelle toutes mes excuses au nom de chacun des soldats qui ont participé à cet assaut et en mon nom propre.
    J'aimerai pouvoir annoncer que j'ai réalisé de grandes choses durant ces deux mois mais ce n'est pas le cas. Je suis toutefois fière de pouvoir vous annoncer d'une part que se déroulent à l'heure actuelle des concours en souvenir de nos anciens officiers aujourd'hui disparus, ces concours sont l'avènement d'un projet de longue haleine mené par l'ancien Maitre armurier Rotule et par son intérimaire Alan de Taleyrand. D'autre part je tiens à vous annoncer que de nouveaux Maîtres ont été nommés, je leur souhaite de poursuivre leur carrière avec un élan et un enthousiasme non feint. J'ai une entière confiance en eux, et je sais qu'ils ne failliront pas.

    Je laisse donc mon uniforme au prochain Capitaine, je l'enjoins à visiter chaque garnison et à rencontrer tous nos valeureux soldats, chose que j'avais prévu de faire mais que les événements m'ont empêché d'accomplir. Je vous remercie de votre confiance , j'espère en avoir été digne ne serait qu'un instant.

    Axel d'Irissarri Capitaine du LD.

    Voici mon propre bilan, en tant que Premier Conseiller & Porte-parole

    Citation :
      Au Peuple lyonnais-dauphinois
      A tout ceux qui liront le présent bilan


        Ce mandat fut le premier pour moi ou j'ai oeuvré en tant que Premier Conseiller et Porte Parole. Mandat des plus éprouvant pour l'ensemble des conseillers mais je suis heureuse d'avoir pu voir l'envers du décor.

        Lors des premiers jours au sein du conseil il nous a fallu faire fasse à l'insubordination du Vulgaire Traître, connu sous le nom de Jules_Louis qui refusait catégoriquement d'obéir à la moindre consigne provenant du Duc afin de ne pas m'être en péril la stabilité de notre Duché puis au sabotage des mines qui a anéanti des mois de travaux acharné de la part du pôle économique. Je dois vous avouer que je ne comprends guère un tel geste qui aura pénalisé tout un duché et ses habitants qui ont fait confiance à cette personne en votant pour lui mais également en lui octroyant le poste de CAM. Merci à vous habitants du Lyonnais-Dauphiné pour vous être mobilisé afin de venir en aide au Duché, sans vous nous n'aurions rien pu faire.

        Que dire également des querelles internes qui ont animé le conseil durant de nombreux jours et ce sur quasiment tous les sujets étudiés, certains semblant oublier que nous avions été nommé pour représenter les habitants de ce Duché, que nous nous devions de penser à son bonheur ainsi qu'à l'avenir de celui ci et non à notre propre gloire. Ne dit on pas que ce n'est pas le titre qui honore l'homme mais bien l'homme qui honore celui ci ? A ceux qui pourraient se sentir par mes paroles, je vous inviterais à les méditer afin que vous ne commetiez plus les mêmes erreurs si vous veniez à intégrer à nouveau le conseil ducal.

        Durant ces deux mois ou j'ai oeuvré sans relâche, je pense avoir fait de mon mieux pour que nous puissions travailler sur de nombreux sujets ou apporter mon opinion sur ceux ci ou bien encore pour avoir été impartiale contrairement à ce que certains pourraient le penser.

        Le point positif que je retire de ce conseil c'est que les apparences sont parfois trompeuses et que certaines personnes peuvent changer. Cette phrase s'adresse tout spécialement à Thibérian que je n'appréciais guère jusqu'à ce que je fasse de la politique et il me le rendait bien. Mais si j'écris ces quelques lignes aujourd'hui c'est grâce à lui, il a su me convaincre de rester au conseil alors que j'étais sur le point de démissionner vu l'atmosphère déplorable de ce début de mandat. Comme quoi sous son caractère de cochon se cache finalement quelqu'un d'appréciable. Je le remercies d'avoir placé sa confiance en moi pour le seconder ce qui n'était pas une mince affaire je dois le reconnaître.

        Je remercierais également les autres conseillers avec qui j'ai eu le plaisir de travailler durant ce mandat de m'avoir permis d'apprendre de nouvelles choses et j'espère pouvoir en retrouver certains dans l'un des prochain conseil ducal que je ferais.

        Ainsi s'achève donc sur cette note positive mon bilan de fin de mandat
        .


      Fait à Lyon, Castel de Pierre-Scize, le quatorzième jour du mois d'octrobre de l'an de grâce mille quatre cent cinquante neuf.

      Cecilia d'Amilly von Wittelsbach-Frayner
      Premier Conseiller et Porte Parole du Lyonnais-Dauphiné

      [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 J

    Enfin, nous terminons par celui de Thibérian Baccard dict l'Impétueux, Duc du Lyonnais-Dauphiné durant le mandat se terminant, Régent durant la reconnaissance du prochain Duc.

    Citation :
      [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Ldave13

      A la Noblesse, au Clergé, au Peuple Lyonnais-Dauphinois,
      A tous ceux qui liront ou se feront lire la présente,

      Salut et Paix!


      S'il existe un mot seul qui pourrait représenter ce mandat d'après moi, ce mot serait "éprouvant".
      En effet la charge de Duc n'est pas une sinécure en temps normal, mais lorsque le royaume est en guerre, que les menaces se multiplient à l’extérieur des frontières et que des menaces se forment par le biais d'ignobles sujets à l'intérieur des dites frontières...Il est rapidement difficile de savoir où donner de la tête, ou du bâton !

      La première partie du mandat fut compliquée car le conseil, en particulier l'équipe économique, se concentrait sur la réparation des dégâts causés par Jules Louis, surnommé Vulgaire Traitre...Et non Haut Traitre comme il aime s’auto-proclamer, la hauteur de ses faits étant à peu près égale à la hauteur de l'herbe dans une pâture de ruminants.

      Bien sûr, certains mauvais sujets firent également perdre un temps considérable à ce conseil...Notamment en fondant une armée illicite et en pleurant ensuite tels des nouveaux nés devant les sanctions.
      Agir est à la portée de tous, assumer ses actes n'est qu'à la portée de l'Homme véritable et il s'avère que ces sujets en sont encore loin.

      Au sein du conseil également j'ai dû sévir à l'encontre du premier juge puisqu'ignorant les lois du Lyonnais-Dauphiné, celle-ci relaxait les accusés sur les bases des lois fondamentales du royaume.
      Lois depuis déclarées ILLEGALES par sa Majesté et donc n'ayant jamais eu la moindre légitimité, qu'il soit su qu'en bon vassal j'ai déclaré que la couronne de France devait justice et subsistance au Lyonnais-Dauphiné en échange de son allégeance et qu'en tant que tel, ces lois devaient disparaître et être déclarées illégales afin qu'aucune province ne puisse se voir reprocher de ne pas les avoir suivies.
      Qu'il soit su que de nombreux régnants vassaux et du Domaine Royal m'ont suivis et soutenu et que sa Majesté a écouté ses vassaux, supprimé ces lois invasives et remercié chacun des régnants ayant aidé à cette suppression...Lyonnais-Dauphiné en tête de liste et remercié plus encore que tous les autres par l'initiative que j'ai prise en ayant le cran d'affirmer le lien vassalique et non l'obéissance et la servitude que certains ignorants de la féodalité voudraient vous imposer !

      Cette sanction ne suffisant pas, il a fallu révoquer du conseil l'ex juge et l'ex premier conseiller puisqu'elles divulguèrent des informations confidentielles venant tout droit du conseil ducal et que ceci est également puni par la loi...Là encore, incapable d'assumer, des dossiers furent montés en Cour d'Appel, prouvant ainsi que pour certains politiciens...Un conseiller ducal peut faire ce qu'il veut et violer toutes les lois qu'il veut sous prétexte de "bonnes intentions".

      Comme vous l'aurez constaté ce n'était pas sous les meilleurs augures que se présentait la première partie de ce conseil ducal et pourtant bon nombre des conseillers restant ont travaillé sans compter pour améliorer la situation du Lyonnais-Dauphiné dans tous les domaines.

      Ainsi pour préserver la sécurité du peuple lyonnais-dauphinois, pour surveiller la frontières sud du royaume, pour aider nos amis et alliés en cas de besoin...Le Lyonnais-Dauphiné a décidé de répondre au ban royal par le ravitaillement !
      Ainsi le duché reste un vassal irréprochable sans pourtant oublier de se faire respecter comme tel de son suzerain et de ses homologues quoi qu'en disent mes détracteurs.
      J'en profite ici pour lancer un immense remerciement aux vassaux du Lyonnais-Dauphiné, nobles haïs par beaucoup de mauvais sujets ayant un peu trop de haine en réserve et en ayant sans doute marre de se haïr eux-mêmes, nobles de mérite pour la plupart...Ayant commencé roturiers et ayant prouvé par le travail et une dévotion parfaite et sans faille pour ce duché qu'ils pouvaient devenir des nobles de titres, bien longtemps après avoir prouvé qu'ils étaient des nobles de coeur.
      Des nobles qui, désireux d'apporter assistance à leur suzerain, se cotisent actuellement pour envoyer plus de ravitaillement encore aux armées loyalistes se battant contre le Ponant, à tous et à toutes je dis merci !

      Vient alors l'heure des remerciements aux conseillers s'étant montrés particulièrement brillants, je commencerais par le Bailli/Commissaire aux Mines, messire Samthebeast et le Commissaire au Commerce, sa grâce Arwel Chanvigny qui ont vu l’œuvre de plus d'un an de travail s’effondrer devant eux par l'attentat de Jules Louis...Qui avaient réussi à faire baisser les impôts durant un an et qui ont été obligés de demander le double des impôts du conseil précédent à cause de la malveillance d'un homme seul ayant coûté une fortune à ce duché et à vous tous.
      Je paie des impôts, les conseillers paient des impôts...Tous nous avons été touchés par cette malveillance sans limite, de ma poche j'ai donné une très grande partie de mes économies à la mairie de Briançon qui se trouvait dans une situation catastrophique due à la suspension des rachats par le duché.

      Aux économistes je dis merci, merci d'être restés pour le Lyonnais-Dauphiné, merci d'avoir recommencé à bâtir sans prendre le temps de pleurer la destruction !
      Merci d'avoir survécu et pardonné la bévue de l'armée ducale et je présente encore toutes mes excuses à ces deux vassaux ainsi qu'à Dame Somica pour ce regrettable accident qui, je l’espère, ne se reproduira plus jamais.

      Ensuite il m'est impossible de ne pas remercier le Premier Conseiller et Porte Parole, sa grâce Cecilia d'Amilly von Wittelsbach-Frayner...Car si beaucoup l'ont remarqué, je le confirme : la lassitude s'est emparée de moi alors que la fin du mandat approchait ! Voir toute cette haine enfler et perdurer dans un duché que j'ai toujours servi m'a fait du mal, voir une minorité nuire à mon peuple tout en se cachant dans son trou pour être à l'abri de la justice et de l'armée m'a fait du mal...Certains jours il m'est arrivé de rester cloîtrer dans mon bureau à réfléchir des manières existant peut être pour se débarrasser de l'engeance.
      Ces jours-là, c'est le Premier Conseiller qui gérait le conseil à ma place et je dois admettre qu'elle l'a fait avec un grand succès malgré le fait que ce mandat soit son tout premier mandat ducal en Lyonnais-Dauphiné.

      A mon Premier Conseiller je dis merci, merci d'avoir comblé mes manquements, merci d'avoir compris que le Duc est également un être humain capable d'être atteint par la malveillance.

      Au capitaine, Dame Axel d'Irissari je dis un grand merci de s'être fait la voix du Lyonnais-Dauphiné quand l'engeance tentait d'imposer à ce duché un ordre mercenaire totalement illégal et potentiellement dangereux, je dis merci de s'être portée seule devant lui afin de tout faire pour l'en empêcher...D'aucuns diront qu'elle a échoué, moi je dirais que depuis...nos braves soldats attendent encore de se faire la main sur ces "ombres".

      Et enfin je remercie également nos juristes, Dame Huna, Dame Marsaly, Messire Alan de Talleyrand et Monseigneur Oiselier qui ont eu un travail plus que conséquent durant ce mandat et qui ont su faire respecter nos lois dans leurs instances quoi qu'en diront les mauvais sujets plus royalistes que la Reyne.

      Si je devais donner un conseil au peuple du Lyonnais-Dauphiné ce serait celui-ci : méfiez-vous de ceux qui tentent de vous duper, méfiez-vous des gens qui sortent de nulle part, qui ont un passé nébuleux et qui tentent de vous lever contre les gens que vous connaissez, que vous admirez, que vous avez toujours vu irréprochables et qui vous ont toujours défendus !
      Méfiez-vous de ceux qui cautionnent les actes de malveillance comme l'attentat des mines, les relaxes abusives, l'impunité des politiciens.

      Aucun politicien ne vous est supérieur, aucun politicien ne peut violer les lois que vous devez respecter ! Telle est la seule vérité et si elle doit me faire passer pour un tyran alors j'accepte ce titre avec grand plaisir car là réside la véritable justice.
      Crier à la tyrannie est toujours facile lorsque l'on met un peuple en danger et que le représentant de ce peuple se doit de réagir !

      Certains d'entre vous remarqueront sans doute que je signe comme régent et non comme Duc du Lyonnais-Dauphiné et que je scelle ce bilan par mon scel personnel, sachez que d'après de nouveaux statuts royaux un régnant devient désormais régent durant la période de transition.
      Et un régent ne peut ni porter les armes ducales, ni utiliser le scel du Lyonnais-Dauphiné...Ces privilèges étant réservés au seul Duc.

      Sainct Georges et Dalphiné !

      Fait à Lyon, Castel de Pierre-Scize, le quatorzième jour du mois d'octobre de l'an de grâce mille quatre cent cinquante neuf.

      Thiberian Baccard dict l'Impétueux,
      Régent du Lyonnais-Dauphiné.


      [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Signaturecomplte2

    Fait à Lyon, Castel de Pierre-Scize, le quinzième jour du mois d'octobre de l'an de grâce mille quatre cent cinquante neuf
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





[Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat   [Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Archives du 37ème conseil] Bilans de fin de mandat
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Archives 38 ème Conseil Ducal ] Bilans de fin de mandat
» [Archives du 37ème conseil] Démarrage du conseil
» [Archives du 37ème conseil] Démission
» [Archives du 37ème conseil] Mesure exceptionnelle
» [Archives du 37ème conseil] [Prépa] Allégeances

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 8 - Château de Pierre-Scize - Conseil Ducal :: Archives du Conseil Ducal (vrac) :: Lignes politiques - Bilans-
Sauter vers: