Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -42%
-42% Samsung TV QLED 4K 65″ 164 cm – ...
Voir le deal
699 €

 

 [Spécial Info] Maine vs EA

Aller en bas 
AuteurMessage
Cecilia

avatar


Nombre de messages : 11460
Localisation IG : *
Date d'inscription : 07/09/2010

[Spécial Info] Maine vs EA Empty
MessageSujet: [Spécial Info] Maine vs EA   [Spécial Info] Maine vs EA Icon_minitimeLun 4 Mar 2013 - 14:32

Citation :
[Spécial Info] Maine vs EA Sans_t25

Aux Sa grandeur Vittoria Farnese de Nivellus de Sparte, Nouvelle Comtesse du Maine,
Aux Peuples du Maine,
Aux clercs du Diocèse du Mans,


Nous, Monseigneur Minlawa de Montfort, évêque du Mans, vous saluons devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote.

Nous devons être assez sincère pour faire connaitre que nous sommes dubitatif quant au fait de nommer vice-Comtesse, une femme qui ne s’est pas présentée aux élections et qui a inspiré tant de troubles pour ensuite laisser la fautes et les conséquences supportées par d’autres épaules que les siennes. Et nous espérons que ce poste qu’elle prend n’est pas une manouvre détournée pour continuer à jeté le trouble sur le Maine et dans l’esprit des fidèles. Et nous ne jugerais pas ce comportement car il est humain.
Cela dit, nous devons aussi précisé que les anciennes querelles ne renaîtront pas aujourd’hui si les mêmes erreurs ne sont pas faites. Et c’est pour cela que nous écrivons cette annonce aujourd’hui.

Et nous ne pouvons qu’aller de l’avant, alors nous avons l’espoir tout de même. Nous avons relu toute cette période de trouble, ce qui a été dit, ce qui a été fait. Nous avons réfléchit aux rapports entre ce qui n’était à l’origine qu’entre roi et pape, qui sont devenu malheureusement entre comtesse et clergé du Mans. Et nous nous sommes demandé comment faire si cela ne marchait pas ; le résultat était évident : attendre que la comtesse change. Et Ainsi nous venons faire une demande à la nouvelle comtesse. Celle-là même qui avait fait preuve de raison et de clairvoyance avec l’église ; Sa grandeur Vittoria Farnese de Nivellus de Sparte, Comtesse du Maine.
Nous lui demandons donc simple d’acceptez la main tendu de nombreuse foi et refusé à chaque essai. Une main de paix, de tempérance et de neutralité.
Nous savons comment l’ancienne comtesse nous percevait même si nous ne nous percevions pas de la même manière, pensant qu’avoir une idée opposé à la sienne et resté calme n’était pas un mal dans un pays où l’on vote pour le comte. Un échange d’idée qui s’est affronté à chaque foi par un refus de discourt de la part de la comtesse. Cependant une chose est évidente ; dans un conflit nous avons forcement tors, quelque soit ce tors.

Cela me permet de continuer sur le sujet de la « neutralité », que nous pourrions aussi appeler « équilibre » entre l’église de le comté, que certain disent impossible et qui, consciemment ou inconsciemment, tentent par là même d’entrainé le Maine vers une guerre, nous pensons qu’il est possible d’apprécier passer du temps avec des gens qui vous ressemblent car le monde regorge d’être humaine merveilleusement divers qui ont leur propres compétences, opinions et parcours. Il s’agit d’apprécier et de côtoyer les différences, tous en laissant chacun maitre de son « domaine de compétence ».
Toutes ces années, le clergé du diocèse du mans s’est efforcé à laisser le conseil comtal s’occuper du comté et des citoyens sans interférer dans celui-ci. Et de faire que le diocèse du mans s’occupe du diocèse et des fidèles.
Il y a peu cet équilibre a été rompu mais peu encore être retrouvé. Cependant nous avons conscience que nous avons besoin de retrouver un respect mutuel et d’une nouvelle confiance. Il s’agit d’établir une nouvelle relation. Et cela pour être à l’aise quelles que soient les différences existantes entre nous.

A partir de là, rien ne nous empêche de redevenir les amis que nous étions ; mains dans les mains à nouveau. Il est temps que nous nous posions les vraies questions à présent que l’entente peut à nouveau se faire. Quel changement souhaitons-nous vraiment voir arrivé ? Quel impact aurait-il ? Cela vaut-il la peine ? Nous répondrons que nous souhaitons un changement dans les affrontements actuels. Cela aurait un impact sur la bonne marche du comté, mais aussi calmerait les tensions, et nous permettrait de reprendre le travail sur de bonne base. ET nous pensons que cela en vaut la peine.

Nous demandons, que disons-nous, nous prions la comtesse Vittoria Vittoria Farnese de Nivellus de Sparte, Comtesse du Maine, de bien être celle qui ramènerait la paix sur le comté du Maine en acceptant à nouveau de travailler communément avec l’église du Mans.

Que cela soit dit à tous!

Nous vous proposons aussi de venir nous rencontrer aux bureaux du diocèse (forum II, Diocèse du Mans, Comté du Maine)



Ira furor brevit est ; animum rege, qui, nisi paret
(La colère est une courte folie : maîtrisez vos passions ; si elles n'obéissent pas, elles commandent).


Fait à Le Mans, en tant qu'évêque du Mans
en ce XV , jour du mois de février de l'an de Grâce MCDLXI


[Spécial Info] Maine vs EA Signat11
Minlawa de Montfort.
Evêque à votre service.


[Spécial Info] Maine vs EA Double13

Citation :
[Spécial Info] Maine vs EA Orifla11

De Nous, Vittoria Farnese de Nivellus de Sparte, Comtesse du Maine,
A Vous, Minlawa de Montfort, Evêque du Maine



Nous devons être toute aussi sincère que vous et vous faisons part de notre étonnement à la lecture de votre lettre. Nous commencerons donc par vous répondre qu'il n'est nullement nécessaire qu'un Vice-Comte fasse parti du Conseil élu du peuple pour supporter cette charge. Nous avons pleinement compétence, de part notre statut de Régnante du Maine, de nommer Vice-Comte la personne que nous souhaitons nommer pour nous seconder dans notre charge et ne vous permettons en aucun cas d'émettre un quelconque jugement quant au poste rempli par la Comtesse Karyaan, surtout de façon publique, de sorte à la discréditer.

Ce point éclairci, revenons-en au pourquoi de votre lettre.
Vous qui avez pendant près de deux mois, affiché des annonces en tout genre, appelant à la révolte, insultant la Comtesse et l'accusant de toutes sortes de choses, la faisant passer pour celle qui est à l'origine des maux du Maine.
Vous qui avez jugé bon de tenir tête au pouvoir temporel, crachant publiquement sur les demandes et les avertissements qui ont été fait afin que vous vous calmiez en place publique.
Vous qui vous vous êtes donné en spectacle à la vue de tous.
Vous qui avez publiquement mentionné que le Vicomte Guillaume et moi-même avions approuvé vos lois d'Eglise alors que nos signatures ne figurent nulle part.
Vous qui êtes allés jusqu'aux portes des maisons des mainois en leur envoyant des courriers pour discréditer encore et encore la tête dirigeante du Comté en la personne de la Comtesse Karyaan.

Aujourd'hui, après vos actes évidents en place publique mainoise, vous nous parlez de "neutralité" et "d'équilibre". Nous vous répondrons aujourd'hui, qu'il vous appartenait d'être vous-même neutre, il y a de cela deux mois, alors que votre seul souci était de jouer les délinquants rebelle face au pouvoir temporel.
Lorsqu'on s'entête à appeler à la révolte, à vouloir mettre à mal les institutions du Comté, à discréditer son régnant, à profaner des mensonges et à prendre en otage les fidèles qui ne cherchent à avoir qu'un guide spirituel, il faut savoir en assumer les conséquences, et ce, jusqu'au bout.
Nul personne en Maine ne saurait se sentir au dessus des lois, même pas vous. C'est ainsi que vous avez été mis en procès.

Minlawa de Montfort, de l'écoute vous en avez eu. De la compréhension vous en avez eu. Des avertissements vous en avez eu aussi.
Un boucan qui a duré sur plusieurs semaines où le pouvoir temporel n'a cessé d'être patient à votre égard. Sachez qu'il est temps désormais d'assumer vos actes et vos paroles. Comprenez bien que nous ne serons certainement pas celle qui fermera les yeux face à vos actions, ni celle qui vous protégera aveuglément.
Vous avez eu maintes fois l'occasion de revenir dans le droit chemin, et de vous en tenir à votre charge d'évêque mais vous avez trouvé judicieux de poursuivre dans votre lancée.
La Comtesse Karyaan cherchant une solution avait rédigé une lettre ouverte à l'Eglise Aristotélicienne, demandant à ce que cette dernière fasse quelque chose vous concernant. L'Eglise a envoyé l'Archevêque Monseigneur Yvon-Ulrich Borgia-Diftain d’Embussy-Taschereau pour enquêter en Maine.
Nous trouvons cela inadmissible et plus que honteux que nous ayons du en arriver là.

Aujourd'hui, vous faites l'objet d'un bannissement du Domaine Royal de trois mois, le verdict de votre procès a été rendu le 28 janvier 1461, et en 20 jours, il semblerait que vous n'ayez pas trouvé le temps de vous rendre aux frontières du Domaine Royal.
Vous êtes depuis le 15 février 1461, considéré comme traître à la Couronne.
Vous évoquez la neutralité et l'équilibre entre l'Eglise et le Comté, commencez d'abord par respecter le pouvoir temporel et les décisions qui en découlent, avant de parler "équilibre".
L'heure n'est plus aux souvenirs de l'époque où vous saviez encore vous tenir. L'époque où nous étions certaine que le Maine était guidé par un homme sensé, certaine que vous n'oseriez pas en venir à ce point, certaine que vous étiez plus intelligent que ce que vous nous avez montré pendant près de deux mois.

Sachez que vous n'êtes plus le bienvenu en Maine et au Domaine Royal.
Sachez que nous ne garantissons plus votre sécurité en ce Comté.

Tenez-vous le pour dit.

Rédigé, signé et scellé au Palais des Comtes du Maine,
Le seizième jour du mois de février de l'an mille quatre cent soixante-et-un, sous le règne de Sa Majesté Eusaias Blanc-Combaz.


[Spécial Info] Maine vs EA Signaturevittoria

Comtesse du Maine

[Spécial Info] Maine vs EA Sceaumainejaune

Citation :
[Spécial Info] Maine vs EA Sans_t25

Aux autorités du Maine,
Aux Peuples du Maine,
Aux clercs du Diocèse du Mans,


Je, Monseigneur Minlawa de Montfort, évêque du Mans, vous salut devant le Très Haut, et sous le regard d’Aristote.

Dieu n'impose à chaque homme que ce qu'il peut porter. Et qui répand le sang de l'homme, son sang par l'homme sera répandu. Malheur à qui bâtit une ville dans le sang! Lorsque le malheur touche l'homme, il est plein d'impatience et lorsque le bonheur l'atteint, il devient insolent. Ce n'est point la chair ou le sang des offrandes qui conduisent à Dieu, mais votre piétée. Quiconque commet un péché le commet contre lui-même. Rien ne vous atteindra, hormis ce que Dieu vous destines. Ou que vous vous tourniez, c'est face à dieu. Un jour, comtesse vittoria et Karyaan comtesse du vice. Vous rencontrerez celui qui vous fera payer vos méthodes. J’espère que ce juge ne sera pas homme, mais Le Très Haut. Car lui il pardonne, l’homme rarement. Surtout s’il applique vos méthodes de jugements.
Et je prierais pour vous ce jour là. Car je ne vous hais toujours pas. Je reste dans le fond le même pacifiste. Même si vous avez essayé de faire de moi un vil révolutionnaire que je ne suis pas.

    « Nous » en « Je ».
J’ai écrit de nombreuse nomination, annonce, et certificat en utilisant la première personne du pluriel. Symbolisant à la foi l’homme et le serviteur de Dieu. A la foi le prêtre et l’évêque. Aujourd’hui il est temps que je laisse le « nous » et c’est un exercice assez complexe après tant d’année de service à le faire. Dont plus d’une année entière pour le poste d’évêque du Mans.
J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foy.
J'ai un excellent bilant en tant qu’évêque du Mans. A part le problème rencontré dernièrement entre les deux dernières comtesses et l’évêque que je suis, il n’y a jamais eu de réel problème. Bien au contraire, à notre arrivé il n’y avait plus rien. Et tout à reconstruire. Ce qui a été fait. Et je dirais même avec fierté que cela fus exceptionnel.
  • - Il a été réalisé: Le diocèse du mans est celui qui a le clergé le plus complet de tous les royaumes. Et un clergé très actif, ce qui est assez exceptionnel en soit.
  • - Il a été réalisé: Le diocèse du mans a eu le premier diocèse accessible de tous. Et même visité internationalement.
  • - Il a été réalisé: Le diocèse du mans a battu le nombre de sacrement pour un seul diocèse.
  • - Il a été réalisé: Le diocèse du mans a permis la mise en place d’une loi d’église du Maine qui a permis de sécurisé les paroissiens. Particulièrement à Laval. Et la mise en place d’une justice efficace plus à l’écoute et moins penché sur le jugement que sur le pourparler.
  • - Il a été réalisé: Le diocèse du mans a aussi mis en place une distinction honorifique.
  • - J’ai su montré qu’être clerc ne voulait pas forcement dire « moue » ou « ours en peluche qui accepte tout » tout en étant capable d’être à l’écoute des fidèles (du moins je l’espère)

Mais J'aurais aimé avoir eu le temps de mettre en place tous les projets qui reste encore en suspens et dont notre successeur saura quoi en faire. Ne voulant pas détruire ce qui a déjà été réalisé. L’on dit juger l’homme, mais tout en accusant des actes d’évêque. Les faits sont là mais peu réagissent réellement contre ces méthodes. Cependant cette histoire n’a que trop duré.

Il est évident que dans un monde ou la réputation et le regard de l’autre est important, surtout dans une élection comtal, ou l’avis que possède de nous les électeurs, il est difficile d’avouer que nous puissions avoir tors. Ainsi, pour ma part, n’étant pas sujet au pouvoir, je laisse l'autre libre et responsable de sa perception, de son désir, de sa décision. Et je reste libre et responsable de ma perception, de mon désir ou de ma décision. C’est une attitude à cultiver car elle dynamise beaucoup la réflexion ultérieure qui suit une rencontre. Quand je ne me sens pas menacé, contredit ou jugé, je peux enfin entendre et recevoir le point de vu, même si je ne le fais pas mien. Ainsi je libère la comtesse d’une chose qui la rend aveugle à toutes mains vers l’église ; mon visage.

Celui qui assumera qu’il est responsable du conflit saura sortir son épingle du jeu. Il appartiendra ensuite à l’autre » de surenchérir et d’admette qu’il a eu aussi tors.

Je fais le premier pas à nouveau. Et pour cela je suis près à offrir notre poste d’évêque du Mans espérant que cela calmera les tensions. Le pouvoir n'a jamais eu d'importance pour l'homme que je suis. Il n'était que l'occasion de faire avancer les choses. Non pas de les bloquer. Et cela même si je ne pense sincèrement pas être non plus à l'origine du conflit.

Je ne saurais justifier notre démission mieux qu’ainsi. Certain diront que j’abandonne, d’autre comprendront que c’est justement l’inverse qui m’oblige à démissionné de mon poste d’évêque du Mans.

De plus je sais que Mère Jeanne lefebvre dict Quelfalas saura me succéder et je proposerais son nom pour les futures élections qui détermineront le prochain évêque du Mans.

Ainsi, et pour un dernière tentative; Je prie la comtesse Vittoria Vittoria Farnese de Nivellus de Sparte, Comtesse du Maine, de bien être celle qui ramènerait la paix sur le comté du Maine en acceptant à nouveau de travailler communément avec l’église du Mans.

Que cela soit dit à tous!

Nous vous proposons aussi de venir nous rencontrer aux bureaux du diocèse (forum II, Diocèse du Mans, Comté du Maine)



Ira furor brevit est ; animum rege, qui, nisi paret
(La colère est une courte folie : maîtrisez vos passions ; si elles n'obéissent pas, elles commandent).


Fait dans les Geôle du Maine, en tant qu'évêque du Mans
en ce xxII , jour du mois de février de l'an de Grâce MCDLXI


[Spécial Info] Maine vs EA Signat11
Minlawa de Montfort.
Evêque à votre service.


[Spécial Info] Maine vs EA Double13
Revenir en haut Aller en bas
 
[Spécial Info] Maine vs EA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Maine est tombé
» Echanges avec le Maine
» Visite du Chambellan du Maine
» [les contrats] honorés ou annulés
» CJ avec le Maine à lire et commenter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 8 - Château de Pierre-Scize - Conseil Ducal :: Office des Affaires Etrangères :: Office diplomatique-
Sauter vers: