Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café avec broyeur KRUPS YY4384FD Essential
357.99 € 599.99 €
Voir le deal

 

 Vicomté de Chandieu

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
urbs

urbs


Nombre de messages : 1392
Date d'inscription : 02/01/2006

Vicomté de Chandieu Empty
MessageSujet: Vicomté de Chandieu   Vicomté de Chandieu Icon_minitimeVen 12 Mai 2006 - 15:42

Citation :

Nom du Fief: Chandieu
Nom du titre: Vicomté
Nom du noble initial: Estalabou
Nom de l'époux (se) du noble initial: Valerianne
Porteur du blason entier:
Porteur du blason batard:
Lieu approximatif:Proximité de Saint Priest
Seigneuries vassal du-dit fief: Saint-Pierre-de-Chandieu, Dame Freyelda de Vénissieux, Dhukhon d'Heyrieux, Max69lyon de Mions

Ost Lyonnais-Dauphinoise:

Batiments sur le-dit fief:

Histoire synthétisé:

Allégence fait au gouverneur Numalane de Massigny, duchesse de Montchenu, vicomtesse de Clérieu et baronne de Beaurepaire, en ce 20 janvier 1455.

Vicomté de Chandieu Travailurbs29bk

Chandieu: "De gueules, au lion d'or, armé et lampassé d'azur"


Dernière édition par le Mer 6 Sep 2006 - 12:23, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
urbs

urbs


Nombre de messages : 1392
Date d'inscription : 02/01/2006

Vicomté de Chandieu Empty
MessageSujet: Re: Vicomté de Chandieu   Vicomté de Chandieu Icon_minitimeVen 12 Mai 2006 - 15:45

QUELQUES MOTS SUR L'HISTOIRE
DE SAINT-PIERRE-DE-CHANDIEU


Le nom de St-Pierre fut donné à notre village vers 970 à l'époque où fut fondé l'Abbatial de Saint-Maïeul, à l'ombre d'une église rurale dédiée à Saint Pierre aux Liens et le nom de Chandieu, d'origine gallo-romaine, fut celui d'un "pagus" puis d'un "ager", d'un mandement et d'une famille qui en avait pris le nom vers l'an mil. Les Seigneurs de Chandieu jouèrent un rôle important dans l'histoire de la Savoie et du Dauphiné et même de la France. Nous citerons trois membres éminents de cette prestigieuse famille :
- Alix de Chandieu, née le 3 mars 979 au château de Chandieu. Cette savante et belle fille fut célébrée pour "sa beauté, son esprit et sa vertu" par les poètes de la Cour de Charles II roi de Naples.





************************************************************

Un petit prieuré clunisien du bas-dauphiné
La naissance de Saint-Pierre-de-Chandieu
Tiré de l'ouvrage "Saint-Pierre-de-Chandieu et son passé"
par Docteur Jacques SAUNIER et Maître Jean-Luc DURAND


Le Bas-Dauphiné a possédé plusieurs prieurés clunisiens : Saint-Pierre d'Artas, Sainte-Marie de Ternay, Saint-Pierre-de-Chandieu... Si ce dernier a transmis son nom au village qui l'abritait, aujourd'hui commune du Rhône, il n'a par contre laissé que peu de vestiges archéologiques.

Le prieuré de Chandieu tire son origine de l'incorporation au domaine clunisien, sous l'abbatiat de Saint Maïeul (954-994), d'une église rurale dédiée à Saint-Pierre-aux-Liens: l'église de Saint-Pierre-de-Chandieu (de Candiaco). Cette incorporation se fit en plusieurs étapes : ce fut d'abord Hector, évêque du Puy-en-Velay de 965 à 970, qui légua sans doute par testament " à Dieu et aux Saints Apôtres Saint Pierre et Saint Paul", c'est-à-dire au siège apostolique à qui appartenait Cluny, certains biens de famille situés au "pagus" de Lyon : ils comprenaient la moitié de l'église de Chandieu et la moitié du presbytère (par cette expression il faut comprendre non seulement les constructions nécessaires à la célébration du culte, mais les oblations, les dimes et les dépendances).

En juillet 970, "Maïeul, vénérable abbé du couvent de Cluny, du consentement de ses frères" cède en précaire (per precaria) ces biens à un personnage du nom d'Aymin pour les posséder sa vie durant seulement ; après sa mort, ils reviendront en totalité à Cluny.
"Nous avons, ajoute l'abbé, en investiture la moitié des trois vignes qui sont de ce presbytère".

... En 1642, lors de la confection du parcellaire de Saint-Pierre-de-Chandieu, trois vignes appelées "de la culture" sont la propriété du prieuré. Elles étaient situées au Val des Vignières, vignoble de la paroisse. Il s'agit sans doute des vignes de l'abbé Maïeul. Une telle pérennité du vignoble dauphinois est intéressante à noter...

Quant à Aymin, le bénéficiaire de cette concession, il s'agit sans nul doute du neveu de l'évêque donateur, un des fils de son frère Ratburn ou Rabour II, Vicomte de Vienne.

Ce dernier, en 976, compléta la donation de son frère Hector en cédant à son tour à Saint-Pierre de Cluny et à son abbé Maïeul "l'église de Saint-Pierre-de-Chandieu, dans "l'ager" de ce nom et le pagus de Lyon". Ratburn précise qu'il fait cette donation sur la recommandation de son aïeul Hector, de sa mère Gibercie et de son frère l'évêque (du Puy).

Le Vicomte Ratburn n'oublia pas la grande abbaye bénédictine dans les legs pieux de son testament : il laissa à Cluny une part de son héritage comprenant la chapelle castrale de Chandieu Saint-Thomas et ses dépendances. (Il s'agit de la vieille chapelle "intra-muros", qui fut ensuite dédiée à Saint-Clair).

A toutes ces fondations de cette famille vicomtale, vinrent s'ajouter d'aurtres legs faits à l'abbé Maïeul par un prêtre du nom d'Amalfred, de riche origine : ils comprenaient divers manses, vignes et bois situés à Mions, Toussieu, Chandieu, Sous-Vigne, en Molières, dans la vallée de Chaponnay, et même à Chuzelles. Quand ce prêtre fit ces donations à Cluny, qui complétaient les concessions précédentes, il mit les conditions suivantes: on instruira en place son neveu Girbert dans les lettres sacrées pour qu'il devienne moine, il en gardera la jouissance mais plus tard, on construira une maison religieuse "pour que là des moines résident, servant Dieu en tout temps".

La fondation à Chandieu d'une celle clunisienne quelques années après l'an mille, fut la conclusion de ces donations pieuses. Le successeur de Maïeul, l'abbé Odilon (994-1049) en fut sans doute l'instigateur.

Nous le voyons d'abord, en octobre 998, se rendre à Payerne puis à Vevey, auprès du Roi Rodolphe, et obtenir de ce Roi de Bourgogne deux dîplomes, l'un confirmant les donations récentes faites à Cluny, où est mentionnée la chapelle de Chandieu, "Capellum quoque de Chandiaco cum hereditate Ratburni", et l'autre confirmant les possessions anciennes de Cluny. Il y est question de l'église de Saint-Pierre-de-Chandieu.

Les abbés recherchaient spécialement les garanties spirituelles et temporelles de la papauté ; nombreuses sont les bulles des papes confirmant les popriétés clunisiennes : quand l'abbé Odilon, en 999, obtint du pape GrégoireV une bulle de garantie des biens de son abbaye, il n'est encore question de l'"église de Chandieu" ; par contre quand le pape Etienne IX, le 6 mars 1058, confirme à l'abbé Hugues les possessions de son monastère, le texte papal fait mention de la "celle" du Castrum de Chandieu (Cellam etiam in castro de Candiaco). C'est donc dans la première moitié du XIè siècle que fut construit dans le ressort du Château de Chandieu le prieuré clunisien. Le plus ancien prieur de Chandieu connu par les textes des chartres et Adhémar : il vivait au milieu du XIIè siècle.

Saint-Pierre-de-Chandieu a toujours eu pour annexe l'église dite de Chandieu (la chapelle Saint-Thomas du château), ainsi que l'assuraient les anciens au cours de la visite pastorale de Mgr Camille de Neuville en 1654.


Au prieuré de Saint-Pierre-de-Chandieu fut adjoint, probablement au XIVè siècle, l'église et le petit prieuré clunisien de Saint-Pierre de Chaleyssin avec son annexe, Saint-Vincent de Valencin, au diocèse de Vienne.

Malgré ses annexes et ses dépendances, le prieuré de Saint-Pierre-de-Chandieu n'était qu'une modeste maison bénédictine. D'après le catalogue des prieurés clunisiens rédigé au début du XVè siècle, il devait y avoir au prieuré de Chandieu, diocèse de Lyon, "le prieur non compté, simplement, deux moines et le vicaire perpétuel qui était de la table du prieur. On devait y faire célébrer une messe chaque jour, soit par un moine, soit par un prêtre séculier. Il fallait en outre faire une aumône générale chaque dimanche et chaque jour une aumône particulière à tous les passants et avenants".

On peut se faire une idée de ce que devait être ce prieuré dauphinois par le compte rendu des visites clunisiennes faites au cours des XIIIè et XIVè siècles.

En 1252, la visite est faite dans la province de Lyon par Etienne "Socius" dans l'Ordre de Cluny : "Le 5 Mars", dit-il, "nous fûmes à Chandieu, où réside tout seul un moine du nom d'Amédée ; nous l'avons jugé honnête de vie et de conversation. Toutes les maisons ont été recouvertes dans l'année, à l'exception d'une unique chambre, et Guichard, chanoine de Lyon (sans doute le prieur) a promis de la faire faire de la même façon et faire clore les latrines, en sorte que tout le prieuré et le cloître se trouveront complètement réparés. Le prieur ne donne pas l'hospitalité aux nobles du voisinage parce qu'ils paraissent le demander, non par raison de charité, mais comme une chose due et obligatoire. Par contre, l'hospitalité est faite aux étrangers et aux passagers"...

En 1260, c'est l'aumônier de Cluny, Etienne, et le prieur de Charolles qui sont désignés pour visiter les prieurés : ils n'osent pas aller à Saint-Pierre-de-Chandieu à cause de la guerre ; ils feront venir le prieur à Lyon. "Quoique au milieu d'une nation vicieuse, disent-ils, il défend bien sa maison, sauf du seigneur du lieu qui cause quelques dommages à ses hommes".

A l'aube du XIVè siècle, les guerres féodales entre Savoyards et Dauphinois sévissaient à l'état endémique dans le Bas-Dauphiné. Le prieuré de Chandieu en subissait fatalement les contrecoups : c'était la ruine et la désolation de la petite maison bénédictine.
Revenir en haut Aller en bas
urbs

urbs


Nombre de messages : 1392
Date d'inscription : 02/01/2006

Vicomté de Chandieu Empty
MessageSujet: Re: Vicomté de Chandieu   Vicomté de Chandieu Icon_minitimeVen 12 Mai 2006 - 16:27

Citation :
Heyrieux tire son nom d’Arius, dignitaire romain du 1er siècle. La Cité a ensuite appartenu aux Comtes de Savoie, puis au Seigneur de Chandieu en co-seigneurie avec les moines de l’Abbaye d’Ambronay, et comptait 82 habitants en 1460

Vicomté de Chandieu Blasp

Citation :
Il s’agit d’un écu en écartelé surmonté de la couronne murale à trois tours symbole des villes fortifiées.
Au canton dextre du chef (supérieur gauche de l’image) figure le blason des DE CHANDIEU “ de gueule au lion d’or paré d’azur ”. La famille DE CHANDIEU, installée dès 944 à Chandieu, possède primitivement HEYRIEUX, jusqu’en 1364, date de la vente à la famille DE SALUCES. Cette famille posséda le titre de co-seigneur suzerain d’Heyrieux.
Au canton senextre du chef (supérieur droit de l’image) figure le blason de SAINT BARNARD, fondateur de l’Abbaye d’AMBRONAY en 802 : “ d’azur à un chevron d’argent accompagné de deux croissants d’argent en pointe d’un lion d’or ”. L’Abbaye d’Ambronay établie une filiale, prieuré Notre Dame d’Heyrieux, dont le prieur était co-seigneur suzerain d’Heyrieux. La présence de ce prieuré est attestée dès 978.

Au canton dextre de la pointe (inférieur gauche de l’image) figure le blason de la famille DE RIGAUD : “ d’azur à la bande d’or, accompagné de 6 losanges, de même, trois en chef, en orle, trois pointes en bandes ”. Cette famille noble quie est présente à Lyon depuis 1280, s’est installée à Rajat, possession du mandatement d’Heyrieux, en 1340. Leur rayonnement sur le bourg d’Heyrieux débute dès 1380 par l’implantation de leur maison forte. Cette famille possède plusieurs fiefs au bourg et dans le mandatement d’Heyrieux jusqu’à la Révolution.
Au canton senestre de la pointe (inférieur droit de l’image) figure le blason du Dauphiné “ d’or au dauphin vif d’azur, crêté, oreillé et barbelé de gueules ”. Par suite du traité de Paris de 1355, entre le Dauphin et les comtes de Savoie, Heyrieux entre dans le Dauphiné.
Au cœur, séparant les quatre blasons écartelés, figure la croix de Savoie symbolisant l’appartenance d’Heyrieux à ce conté de 1029 à 1355



http://www.collinesnorddauphine.fr/heyrieux%20hist.htm


Le blason d'heyrieux fabriqué est contemporain. On peut accepter un blason composé de celui de Chandieu et de l'abbaye d'ambronay.
Enfin, une seigneurie des Chandieu, vu qu'il n'y a pas d'abbaye. Wink
et les De Saluces, dans le dauphiné, inconnu. Wink
Revenir en haut Aller en bas
urbs

urbs


Nombre de messages : 1392
Date d'inscription : 02/01/2006

Vicomté de Chandieu Empty
MessageSujet: Re: Vicomté de Chandieu   Vicomté de Chandieu Icon_minitimeVen 12 Mai 2006 - 16:42

Maison forte de Mions, vassal de Chandieu

Citation :
En 971 il est parlé de Méons appartenant au territoire de Chandieu dans les chartes de Cluny. Mions fait partie du pays du Velin.

Le 27 avril 972, Bernard et sa femme Anne vendent au prêtre Amalfred et à son frère Sisfred un courtil à Mions, joignant la terre de Saint-Just, pour le prix de 4 sols.

Durant son histoire la cité connut plusieurs seigneurs, les constructeurs du premier chateau furent les Lambert, qui dès 1200 possédaient la terre de Mions à défaut de la juridiction , laquelle appartenait au seigneur de Chandieu. De cette construction, il ne subsiste que quelques vestiges et un écu de pierre.

En 1301, édification d'une maison forte à Mions, structure quadrangulaire entourée de fossé.

Le 9 mars 1304, le chevalier Humbert de Saint-Symphorien promet au comte Amédée de Savoie de bâtir une maison forte au terroir de Mions et de l'entourer de fosses.

1355 : A la suite d'un échange de territoire entre le Dauphiné et la Savoie, Mions devient dauphinois.

Aime de Saint-Symphorien, seigneur de Mions, teste en la manière suivante il veut que 100 prêtres assistent à son enterrement, il veut qu'on rende à Alix de Bocsozel, sa femme, tout ce qu'elle lui a apporté et lui donne l'usufruit de tous ses biens, sa vie durant, tant qu'elle demeurera en viduité ; il donne à Catherine, sa fille, 600 florins d'or pour son mariage ; il veut que Marie, sa fille, demeure religieuse et lui laisse pour cela une pension annuelle de 6 florins d'or ; il donne à Marguerite, sa fille, 500 florins d'or au cas où elle refuse la vie religieuse.

http://clodio24.free.fr/mions/mions_historique.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Vicomté de Chandieu Empty
MessageSujet: Re: Vicomté de Chandieu   Vicomté de Chandieu Icon_minitimeMar 8 Aoû 2006 - 9:50

Vénissieux
Vicomté de Chandieu Armoiries

Citation :
A l'origine était... Véniciès

Pour raconter l'histoire de Vénissieux, il faut se plonger dans ses origines, dès le Moyen-âge. A cette époque, l'ancien village de Vénissieux était dénommé Véniciès ou Viniciès. Toute son histoire repose sur des conquêtes, des donations au profit des seigneurs et du clergé. Véniciès n'était qu'un territoire que l'on se donnait. C'est ainsi qu'entre le IXème et XIème siècle, Véniciès appartenait au royaume de Bourgogne, avant de tomber sous la dépendance de l'Empire germanique. Le village est ensuite devenu une terre dauphinoise, avant de réintégrer définitivement le royaume de France.

De cette époque, le château de Vénissieux reste le plus vieux vestige, construit au XIIIème siècle, et dont la dernière muraille a été démantelée en 1881 car elle masquait la façade de la nouvelle mairie.

Vicomté de Chandieu Chateau
L'ancien château de Vénissieux se trouvait sur l'actuelle place Léon Sublet.

A cette époque, la commune de Vénissieux comptait 298 habitants, un vicaire, un curé et son sol était très aride : Il ne pouvait être ensemencé que de seigle, et ce une fois tous les trois ans. Selon les textes de l'époque, il n'y avait « ni foire, ni marché, ni commerce ». Ainsi, les Vénissians du monde rural vivaient au rythme du travail des champs jusqu'au XIXème siècle, alors que l'artisanat et les premières fabriques commençaient à se développer.

***
Blason de Mions: http://www.ville-mions.fr/img_squelette/blason.jpg


Dernière édition par le Mar 8 Aoû 2006 - 23:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
estalabou

estalabou


Nombre de messages : 2931
Age : 46
Localisation IG : Mimizan
Date d'inscription : 07/09/2005

Vicomté de Chandieu Empty
MessageSujet: Re: Vicomté de Chandieu   Vicomté de Chandieu Icon_minitimeMar 8 Aoû 2006 - 10:22

A Messire le Heraut du Dauphiné:

Je Souhaiterai octroyer les terres de Venissieux à Freyelda de Vienne et en faire Vassale du Vicomté de Chandieu.
Ceci en cadeau pour ses fiançailles et son futur mariage avec Sieur Alynerion de Fontager.

wulfen a écrit:
Le Wulfen qui estait resté discrêt durant la cérémonie s'avança.
Il estait revestu un tabrd de velours azur armorié aux trois lys de France, brodé en lettre d’or du simple mot de « Temple » et portait à la main ses bâtons de charge.

Dame freyelda, en ma qualité de Maréchal d'Armes de France, j'ai plaisir à vous remestre vos armes.
Elles seront « De gueule à la clef en pal accostée à dextre d'une enclume et à senestre d'une roue d'engrenage, le tout en argent ; au chef d'or chargé d'un dauphin d'azur, allumé, oreillé, barbé, loré et peautré de gueules ».

Les voici emblasonnées que vous puissiez les arborer avec fierté et honneur
.


Vicomté de Chandieu Venissieuxlf6

Cérémonie faicte ce jour, 10ème d'Août 1454.
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-estalabou.forumpro.fr/index.htm?sid=6538fffa133f2
estalabou

estalabou


Nombre de messages : 2931
Age : 46
Localisation IG : Mimizan
Date d'inscription : 07/09/2005

Vicomté de Chandieu Empty
MessageSujet: Re: Vicomté de Chandieu   Vicomté de Chandieu Icon_minitimeJeu 31 Aoû 2006 - 11:27

A noter que je desormais l'epoux de Dame Valerianne de Misson.
Elle devient donc Vicomtesse de Chandieu.

De plus, j'ai décidé d'Octroyer les terres de Mions à Max69Lyon et les terres de Heyrieux à Dhukhon.
Cérémonies en cours à l'Abbaye d'Ambronay

http://domaine-estalabou.forumpro.fr/viewforum.forum?f=11
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-estalabou.forumpro.fr/index.htm?sid=6538fffa133f2
estalabou

estalabou


Nombre de messages : 2931
Age : 46
Localisation IG : Mimizan
Date d'inscription : 07/09/2005

Vicomté de Chandieu Empty
MessageSujet: Re: Vicomté de Chandieu   Vicomté de Chandieu Icon_minitimeDim 3 Sep 2006 - 22:34

Pourrait on valider la cérémonie d'octroi de Heurieux?
http://domaine-estalabou.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=23
Revenir en haut Aller en bas
http://domaine-estalabou.forumpro.fr/index.htm?sid=6538fffa133f2
Wulfen

Wulfen


Nombre de messages : 1192
Age : 53
Localisation IG : Castel de Clérieu
Date d'inscription : 01/09/2005

Vicomté de Chandieu Empty
MessageSujet: Re: Vicomté de Chandieu   Vicomté de Chandieu Icon_minitimeMar 19 Sep 2006 - 19:01

Heyrieux
“ d’azur à un chevron d’argent accompagné de deux croissants d’argent en pointe d’un lion d’or ”

Vicomté de Chandieu Heyrieuxun6

Code:
[img]http://img201.imageshack.us/img201/8986/heyrieuxun6.gif[/img]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Vicomté de Chandieu Empty
MessageSujet: Re: Vicomté de Chandieu   Vicomté de Chandieu Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Vicomté de Chandieu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vicomté de Saint Pierre de Chandieu
» SIM Chandieu (Fait)
» Vicomté de Maubec
» vicomté de Montluel
» Seigneurie issue de mérite de Venissieux (Chandieu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Hérauderie du Lyonnais-Dauphiné :: Archives de l'hérauderie-
Sauter vers: