Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : ...
Voir le deal
17.25 €
Le Deal du moment :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : ...
Voir le deal
17.25 €

 

 Les Armes en usage

Aller en bas 
AuteurMessage
Zwyrowsky

Zwyrowsky


Nombre de messages : 3971
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 26/09/2005

Les Armes en usage Empty
MessageSujet: Les Armes en usage   Les Armes en usage Icon_minitimeSam 8 Juil 2006 - 20:48

ARMES EN USAGE DANS LES ARMEES AU MILIEU DU XVe S.

Les Armes en usage Hast5vh

Je me permets de faire un copier-coller et d'éditer ça et là le document mis au point pour le Bataillon de Briançon...

Nous verrons en 5 chapitres:
- 1 - Epées et Boucliers
- 2 - Dagues et Heaumes
- 3 - Armes d'Hast et Arcs (les rois du champ de bataille)
- 4 - Haches, Fléaux et Masses d'armes, et Lance
- 5 - Pièces d'Armure

Je rajouterai peut-être un chapitre sur les chevaux d'ici quelques temps.

CHAPITRE 1: EPEES ET BOUCLIERS

Citation :
Epées

Chacune d'entre elles est faite pour être prise à deux mains.
Mais la taille de la lame diffère:
* l'épée courte ou Flamberge est destinée aux piétons:
https://2img.net/r/ihimizer/img198/6899/flamberg9iq.gif
* l'épée longue est destinée aux cavaliers:
https://2img.net/r/ihimizer/img384/3548/duelepee0rb.jpg

Chacune est destinée à frapper de taille, plutôt que d'estoc (l'épée longue n'est faite que pour la taille). Chacune peut-être maniée à une ou deux mains. Il est évident que la force sera plus grande à deux mains, mais l'usage du bouclier ne sera pas le même (si le soldat est équipé d'un écu).

Les différentes gardes pour une épée: (fournies par le sergent d'armes Pao):
Les Armes en usage Gardeslabores0sh0cl3fj

Boucliers

Ils sont composés d'un corps de bouclier en bois, avec une bordure en métal, et sont doublés de cuir ou de métal à leur face extérieure. A leur face intérieure, les attaches, une pour passer le bras, l'autre pour la prise en main.
* l'écu est destiné avant tout aux cavaliers, éventuellement aux hommes d'armes. Il est de taille réduite avec une forme caractéristique en V. Certains nouveaux écus, faits en Italie ou en Allemagne, possèdent même une encoche pour la lance, mais c'est un détail. Il est conçu pour être soit tenu dans une main, l'autre tenant une arme offensive, soit pour être porté à un bras grâce à la double lanière, avec une épée à deux mains. L'écu porte la plupart du temps les armes de son propriétaire, pour pouvoir l'identifier facilement au cours de la bataille.
https://2img.net/r/ihimizer/img281/9885/bouclier2049lh.gif
* le pavois est beaucoup plus grand, de forme rectangulaire, légèrement concave. Du fait de ses dimensions, son utilisation est essentiellement statique, il est moins élaboré, mais il n'est pas moins utile: il sert à protéger archers et arbalétiers pendant que ceux-ci rechargent, ou piquiers face à une charge de chevalerie ou un tir d'archerie ennemie.


Dernière édition par le Jeu 13 Juil 2006 - 0:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zwyrowsky

Zwyrowsky


Nombre de messages : 3971
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 26/09/2005

Les Armes en usage Empty
MessageSujet: Re: Les Armes en usage   Les Armes en usage Icon_minitimeSam 8 Juil 2006 - 20:54

CHAPITRE 2: DAGUES ET HEAUMES

Citation :
Dagues

Les Dagues sont le premier et le dernier équipement du corps à corps. Le premier, parce que c'est le plus simple (et le plus ancien sans doute). Le dernier, parce que si vous avez perdu toutes vos armes dans la bataille, celle-là, qu'on porte à la ceinture, peut vous sauver la vie.
Toutes sont à deux tranchants, mais de longueur croissante:
* Main gauche (comme son nom l'indique, 2e dague destinée au combat à l'épée en seconde main, senestre en général)
https://2img.net/r/ihimizer/img505/9043/main20gauche2017eme2019gp.jpg
* Miséricorde (la bien nommée)
https://2img.net/r/ihimizer/img280/4885/misericorde20057bo.jpg
* Anelace (à large lame)
https://2img.net/r/ihimizer/img280/5209/tnanelace20050xc.jpg
* Dague simple ou longue (pour les archers essentiellement, quand ceux-ci n'ont pas d'épée)
https://2img.net/r/ihimizer/img280/6826/dague20050sv.jpg

Deux usages:
- défensif: combinée avec une épée en garde à une main, la dague peut servir à arrêter la lame adverse pendant que vous lui portez un coup de l'épée - ou à l'inverse à porter un coup pendant qyue vous parez de l'épée, si vous êtes à moindre distance. Certains d'ailleurs peuvent combiner deux dagues dans cet usage, mais il s'agit surtout de brigands et de ces gibiers de potence qui peuplent les villes
- dans la mêlée, et ceci est surtout valable pour les coutiliers ou les hommes d'armes ayant choisi une arme d'hast, la dague peut vous permettre de rançonner les riches et d'achever les pauvres Mr.Red
- certains hommes habiles peuvent également utilisaer la dague comme arme de jet à courte distance. Cet usage est peu digne d'un chevalier ou de toute noble personne, mais peut se révéler utilse dans des escarmouches ou des reconnaissances dans lesquelles vous seriez opposés à des adversaires légérement défendus, et pris par surprise
- j'ajoute les usages pratiques d'une dague dans une armée en marche: nourriture du soldat, aide au franchissement d'obstacles, ...

Heaumes

La tête... elle est plus ou moins bien remplie, mais il faut bien la protéger quand même.

*Bacinet pièce d'armure des chevaliers, le bacinet (ou armet) est léger, pratique (sa visière est mobile, et protège l'ensemble de la tête):
https://2img.net/r/ihimizer/img216/9157/bacinet0op.jpg
*Salade destinée aux cavaliers, hommes d'armes, d'invention récente en Italie, légère, protège bien le crâne et la face, mais laisse le cou sans protection (pour les cavaliers notamment, exposés aux attaques venant d'en bas):
http://www.armae.com/moyenage/1212Salades.htm
*La Barbute (Hommes d'armes, archers, coutiliers) est ce qu'on fait de plus simple, mais elle est de cration récente elle aussi, et protège l'ensemble du crâne avec efficacité.
http://www.armae.com/moyenage/121HL255barbute.htm
* on peut aussi voir de simples casques de cuir renforcé, surtout pour les milices et chez les gueux et autres va-nu-pieds en révolte!
Revenir en haut Aller en bas
Zwyrowsky

Zwyrowsky


Nombre de messages : 3971
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 26/09/2005

Les Armes en usage Empty
MessageSujet: Re: Les Armes en usage   Les Armes en usage Icon_minitimeSam 8 Juil 2006 - 21:02

CHAPITRE 3: ARMES D'HAST ET ARCS

Citation :

Armes d'Hast

Qu'est-ce que ce mot barbare, me direz-vous, cet "hast"?
Hast vient du latin "Hasta", la lance. Une arme "d'hast" désigne depuis une arme dérivée de la lance, ou toute arme nécessitant une hampe pour son usage. Cette définition exclut donc les haches de combat.

L'arme d'hast est donc constituée de deux parties:
- la hampe
- le fer

La hampe est en bois de frêne, fendu selon le fil du bois non taillé pour lui garder sa souplesse et sa résistance. Elle est ronde pour la lance, mais en général octogonale. Elle peut être munie de clous ou de salngles de cuir croisées pour assurer la préhension, mais la forme octogonale suffit normalement. A son pied, une douille de fer permet de planter l'arme au sol pour recevoir une charge ennemie. La hampe est de hauteur variable, entre 5 et 10 à 15 pieds pour les plus longues piques.
https://2img.net/r/ihimizer/img336/8268/hast20a20une20fonction20princi.jpg

Le fer est du meilleur acier, comme d'habitude les meilleurs venant d'Allemagne ou d'Italie, et c'est sa forme et sa fonction qui déterminent le nom de l'arme globale.
Le fer permet trois fonctions, éventuellement réunies:
- l'estoc: tous les dérivés de la lance: le but étant de percer l'armure adverse pour empaler l''ennemi. Les armes d'estoc peuvent souvent avoir des bords tranchants (mais l'usage principal reste l'estoc)
- le choc: dérivés du marteau ou du fléau des artisans, on vise l'écrasement de l'armure adverse, la mutilation.
- la taille: (rare, seuls les allemands utilisent encore parfois des haches d'armes à très long manche, munies à la fois d'une pointe et d'un fer de hache)

En vrac:
*Ahlspiess: Arme d'estoc pure https://2img.net/r/ihimizer/img297/3016/ahlspiess2pn.jpg
*Bardiche: Arme de taille et d'estoc venue d'Europe de l'Est
https://2img.net/r/ihimizer/img187/9106/bardiches1hx.jpg
*Couteau de Brèche ou Vouge: Arme d'estoc la plus répandue par chez nous
https://2img.net/r/ihimizer/img297/9301/couteau20de20breche9ye.jpg
*Epieu de guerre dérivé de l'épieu utilisé pour la chasse... estoc pur
https://2img.net/r/ihimizer/img187/2593/epieu20de20guerre2023cx.jpg
*Fauchart, lointain cousin de la faux, permettant d'agripper un adversaire avec son crochet; arme d'estoc
https://2img.net/r/ihimizer/img403/3284/fauchart5zg.jpg
*Guisarme: dérivé lui aussi de la faux, pour pouvoir sectionner les jarrets des chevaux (arme d'estoc)
https://2img.net/r/ihimizer/img183/8220/guisarme0ym.jpg
*Hallebarde: arme d'hast par excellence associant un tranchant, une pique et un crochet. Comme tout ce qui se fait de meilleur en ce moment, elle nous vient de Suisse ou d'Italie:
https://2img.net/r/ihimizer/img183/3658/hallebarde20italienne4sc.jpg
*Marteau de Lucerne: Arme d'estoc et de choc grâce à son marteau latéral
https://2img.net/r/ihimizer/img264/569/marteau20de20lucerne8rq.jpg
*Pertuisane: munie ou non de 2 ergots à la base de la lame, arme italienne:
https://2img.net/r/ihimizer/img185/1623/pertuisane9iy.jpg
*Pique: l'arme d'hast la plus simple, mais elle était tombée en désuétude depuis l'Antiquité jusqu'à ce que les montagnards suisses ne la remettent au goût du jour. Elle s'utilise à merveille en formations serrées briants les assauts de la cavalerie et tenant à distance les piétons adverses par la densité des fers (plusieurs rangs abaissant leurs armes en même temps, formant un "hérisson"):
https://2img.net/r/ihimizer/img168/3115/piques1rq.jpg

Les armes d'hast sont principalement utilisées par les coutiliers, et gagnent en efficacité, comme la pique, lorsqu'elles sont utilisées en masse.
Certains hommes d'armes peuvent cependant choisir les plus courtes pour disposer d'une allonge supplémentaire, et les archers peuvent en disposer comme arme défensive pour parer à une attaque de cavalerie.

Les armes d'hast, notamment la pique utilisée par les fameux Suisses pour défaire il y a quelques années le duc de Bourgogne, sont appelées à devenir pour les deux siècles à venir les reines du champ de bataille, jusqu'à la constitution de réelles unités de mousquetaires.

Arcs

L'ARC

Un arc de bois, une corde, des flèches, et on envoie le tout. Les batailles de ces 100 dernières années ont montré que cette arme était encore une arme de pointe, et nostre Royaume, pour l'avoir négligée, dut subir l'Anglois sur son territoire. Qu'on pense au rôle des archers d'Azincourt...
L'arc est constitué d'une verge de bois plus effilée aux extrémités, le milieu étant plus renflé, à chaque extrémité une encoche dans le bois pour fixer la corde ou le boyau, la longueur de l'arc varie avec l'archer (entre 5 et 7 pieds).

Plusieurs types:
*Arc Long (ou "LongBow" ou "Arc Anglois'"): en if massif, la combinaison de l'aubier au dos et du cour au centre le rend plus solide. Sa forme transversale en D et sa très grande taille permettaient une grande allonge, et donc une grande portée, pouvant atteindre les 200 m
https://2img.net/r/ihimizer/img128/9067/archer2010fp.gif
*Arc Court (ou "Arc Bourguignon"): Arc court d'environ 5 pieds, se tire avec une plus petite allonge. Une contre-courbure optimise sa souplesse. Il est sans doute plus précis que l'arc long mais de moindre portée et son utilisation est la chasse et la défense
*Certains archers revenus d'orient on importé l'Arc Turquois, petit arc à double courbure, équivalent ou supérieur dans ses performances à nos arcs, et plus maniable. Le secret de sa fabrication n'est hélas pas parfaitement maitrisé par nos armuriers...
https://2img.net/r/ihimizer/img312/6131/arc20russe2017eme5wq.jpg

Les flèches mesurent 2.5 à 3 pieds, en bois de frêne, de pin ou de mélèze, leur poids devant être équilibré à celui du fer utilisé (boujon, de section carrée ou triangulaire, passadoux plat, darde lourd).

L'arc est destiné à un tir d'attaque ou de barrage tiré de 100 à 300 pas.
Un bon archer doit être capable de tirer 10 à 12 flèches à la minute, mais cette performance associée à la maitrise de la portée et de la précision nécessite un long entrainement.
Les Anglois disposent de ce point de vue d'un avantage certain, organisant dans la plupart des bourgs un concours hebdomadaire de tir, permettant une diffusion de masse de la technique de tir à l'arc.


L'ARBALETE

L'arbalète associe à un arc un mécanisme (pied de biche, cry, tour) permettant de maintenir la corde tendue (noix), de lâcher la flèche (détente) et de bander l'arc. Grâce à ce mécanisme, on obtient un tir:
- tendu (contrairement à celui de l'arc, parabolique)
- extrêmement puissant (capable de transpercer n'importe quelle armure de 10 à 180 pas de distance) et très meurtrier
- précis sans beaucoup d'entrainement.
Mais la mise en oeuvre de cette mécanique est longue, et un bon arbalétier ne peut espérer tirer plus de 3 projectiles par minute. Une arbalète est par ailleurs une arme lourde (15 à 20 livres, sans le carquois), donnant à l'archer un avantage de mobilité sur l'arbalétier

*Arbalète à pied de biche (la plus adaptée aux cavaliers): https://2img.net/r/ihimizer/img413/2442/arbalete20110wb.jpg
*Arbalète à cry: https://2img.net/r/ihimizer/img157/5912/arbalete20134qg.jpg
*Arbalète à tour (la plus pratique pour les piétons): https://2img.net/r/ihimizer/img157/1138/arbalete20148zf.jpg

Les carreaux sont des flèches courtes et lourdes.
https://2img.net/r/ihimizer/img201/7804/arbalete20152oo.jpg


Au total, l'arbalète est efficace comme arme individuelle de précision, dans la défense de places fortes ou de positions établies(qu'on se souvienne de la mort du Roy d'Angleterre Richard, dit Coeur de Lion, tué en Limousin depuis les courtines du château qu'il assiégeait).
L'arc est destiné à être utilisé en formations, sur un champ de bataille plus ouvert, plus mobile, mais nécessite des soldats aguerris et entrainés pour donner toute son efficacité.
Les deux armes peuvent être portées par des piétons comme des cavaliers (préférer l'arc turquois, ou à la rigueur l'arbalète, pour le combat à cheval).
Revenir en haut Aller en bas
Zwyrowsky

Zwyrowsky


Nombre de messages : 3971
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 26/09/2005

Les Armes en usage Empty
MessageSujet: Re: Les Armes en usage   Les Armes en usage Icon_minitimeSam 8 Juil 2006 - 21:04

CHAPITRE 4: HACHE, FLEAU ET MASSE D'ARMES, ET LANCE

Citation :
Haches, Fléaux et Masses d'Armes

Le qualificatif "d'armes" permet de distinguer ces instruments de mort de leur parent civil. Ces armes présentent en effet l'amusante propriété d'être toutes trois des dérivés immédiats d'instruments de l'agriculture, soulignant leur origine servile: la hache du bucheron, le fléau du moissonneur, et le marteau du ferrailleur.

HACHES D'ARMES

La hache d'arme est des trois armes, la plus ancienne. Les Francs en avaient un usage massif dans l'ancien temps (la "Francisque"), les Normands (le "Hache Danoise") de même en équipaient des unités entières. Si l'on compare à ces périodes reculées, son utilisation a nettement diminué de nos jours? Notez toutefois que la Hache d'Armes a eu une descendance dans les Armes d'Hast, puisqu'on peut légitimement affirmer que la Hallebarde n'est qu'une hache sur une hampe!

De nos jours, on trouve essentiellement:

* à l'usage de la chevalerie, la Hache d'Arçon, à manche court et de fer de petite taille, elle est destinée à être utilisée en arme d'appoint quand elle ne reste pas suspendue à l'arçon de la selle.
https://2img.net/r/ihimizer/img110/9730/arcon2020petit9ld.jpg
* à l'usage des piétons, la Hache de Brèche, se manie à deux mains et nécessite un peu de place autour de soi (elle peut vous en faire...) pour ses évolutions. La taille du fer et sa forme sont très variable, et, encore une fois, bien peu sépare une grande Hache de Brèche d'une petite Hallebarde...
https://2img.net/r/ihimizer/img109/8751/hache20de20breche2020petit3fh.jpg


FLEAUX D'ARMES

Dérivé de l'instrument qui permet de séparer le grain de l'épi, que vous connaissez tous ( Wink ), le fléau d'armes est une arme redoutable - pour les adversaires, mais aussi pour celui qui la manie - le risque étant de mal maitriser les évolutions des parties libres, et de se blesser.

Le fléau est composé d'un manche de bois, auquel une chaine relie une masse en acier, généralement garnie de pointes, mais on trouve parfois de simple fléaux ou l'arme est une masse de fer brute plus ou moins allongée.
La taille du manche varie: pour un piétons, il est assez court, pour un cavalier, qui doit avoir une allonge supérieure, il sera plus long.

Fléau d'armes simple:
https://2img.net/r/ihimizer/img78/7708/fleau2016lg.gif
Fléau d'armes associant plusieurs masses (ou Goupillon)
https://2img.net/r/ihimizer/img105/9683/goupillon4kb.gif

Je dois préciser que le Fléau est peu utilisé dans le Royaume de France, excepté dans les Flandres.
Seule une Nation comme l'Angleterre ose prescrire de manière régulière l'usage d'une arme aussi vile et diabolique par sa soldatesque...


MASSES D'ARMES

Pour inventer la masse d'arme, point n'a été besoin de révélation divine: un manche de bois que surplombe à une extrêmité n'importe quelle masse contondante.
Les progrès récents de la techniques ont permis de fabriquer des masses plus résistantes, entièrement métalliques, et dont l'extrêmité associe surfaces contondantes et surfaces tranchantes...
https://2img.net/r/ihimizer/img159/2183/masse2024qz.gif

Arme aussi peu noble que le fléau, son seul usage consiste à fracasser le crâne de l'adversaire sous son heaume, ou un de ses membres sous son armure. Messieurs les Anglois ont une nouvelle fois le triste privilège d'en être les principaux utilisateurs...


La Lance

Voilà enfin quelque noblesse!
La lance est à proprement dit une arme d'hast. Mais il m'a semblé utile de parler un peu à part de la lance de chevalerie.

La lance comme arme de cavalerie est apparue dans les premières années de notre millénaire. Elle ne dépassait guère 3 mètres à l'époque et était utilisée comme arme d'hast pour charger. Il y a 200 ans, une garde d'acier fut ajoutée pour protéger la main du chevalier. On la tenait alors horizontalement au niveau de la hanche, toute la force du bras et de l'épaule du cavalier étant recquises pour assurer la cohésion du mobile cheval/cavalier/lance.
Récemment, grâce à l'emploi d'un crochet fixé sur l'armure, le maintien de la lance sous l'aisselle du cavalier est assuré, permettant l'utilisation de lances de plus en plus lourdes et longues (jusqu'à 5 mètres), et une force de choc bien supérieure. Un fanion ou une oriflamme sont parfois fixés près de la pointe, permettant de reconnaitre de loin le chevalier menant une formation.

Les lanciers forment un corps d'élite. L'apprentissage est long et difficile (quintaine) et nous autres chevaliers Français sommes certainement les meilleurs à ce jeu, et les plus redoutés sur le pré.
Hélas, l'apparition d'armes déloyales, utilisables par des vilains peu expérimentés, comme l'arbalète, l'arc ou encore ces "arquebuses" qui commencent à apparaitre sur quelques champs de bataille, rendent peu probable le maintien à long terme de cette noble tradition...

Naturellement, la Lance n'est accessible qu'à des soldats déjà expérimentés, et maitrisant parfaitement l'art de l'équitation. Seuls les Escuyers pourront s'initier à cette arme.
Revenir en haut Aller en bas
Zwyrowsky

Zwyrowsky


Nombre de messages : 3971
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 26/09/2005

Les Armes en usage Empty
MessageSujet: Re: Les Armes en usage   Les Armes en usage Icon_minitimeSam 8 Juil 2006 - 21:06

CHAPITRE 5: PIECES D'ARMURES

Citation :
Pièces d'Armures


ARMURE DE PLATES

COntrairement àune idée répandue, notre siècle est bien celui de l'épanouissement de l'armure, après des siècles de tatonnements peu esthétiques, grâce à l'invention de l'armure de plates.

Egalement appelée Harnois Blanc, du fait de son éclat lorsqu'il est bien astiqué par son propriétaire (enfin, par les valets de son propriétaire, naturellement...)
https://2img.net/r/ihimizer/img329/9246/armure2bl.jpg

Cette armure est le nec plus ultra de ce qui se fait en matière de protection. Naturellement, elle est hors de prix, surtout si elle vient de Nuremberg ou de Milan , les grands centres de l'industie de la guerre.

Elle est composée de plaques d'acier entièrement articulées, permettant une ampleur de mouvement remarquable et une élégance certaine.
Elle rassemble l'ensemble des pièces d'armures dont peut disposer un soldat. Si on la décompose, ça donne ça:
Les Armes en usage Armure29he

Pour les heaumes, nous en avons déjà parlé. Je vous rappelle simplement le bacinet, heaume typique de chevalier, ou la salade, disponible pour les chevaliers (avec une protection pour le col) ou les piétons, et la barbute. (ici, une salade)

*Pièces couvrant la gorge: Bavière ou Gorgerin
https://2img.net/r/ihimizer/img413/2691/gorgerin9jt.jpg
*Pièces couvrant le torse: Plastron, complété dans le dos par une Dossière
*Pièces couvrant les bras: Espallière, Canon de Bras, Cubiltière, Canon d'avant-bras, et enfin Gantelet https://2img.net/r/ihimizer/img151/5382/gantelets2mb.jpg (admirez l'articulation fine de l'ensemble)
*Pièces couvrant le bassin: Braconnière (parfois intégrée au plastron, parfois indépendante et articulée) et Flancarts
*Pièces couvrant les jambes: Cuissots (ou "cuissarts"), Genouillères
https://2img.net/r/ihimizer/img413/5736/genouillres9bu.jpg
Grèves (hémi-circulaires et tenus sur le mollet par des lacets de cuir) et Soleret, dont la forme actuelle tend à s'allonger 'en poulaines' sous l'influence des artisans milanais du textile:
https://2img.net/r/ihimizer/img413/4359/soleret6sx.jpg

Chacun s'équipe alors selon ses moyens, mais en général seul un homme d'arme commence à disposer d'une réelle protection d'acier.


PIECES DE CUIR

Sous l'armure, on porte un Gambison, sorte de gilet ou de chasuble de cuir épais permettatn d'amortir le choc des coups reçus.

Les piétons (coutiliers, archers, hommes d'armes de bas rang) ont souvent recours à des pièces de cuir dénommées de la même manière que les pièces d'armures, moins onéreuses, et permettant une protection minimale: cuissarts, gantelets, et souvent un Gambison clouté de métal, ou renforcé de pièces d'acier (mailles, plaques).


DIVERS

La Cote de Mailles ne se porte plus guère de nos jours (longues à produire, assurant une protection faible désormais face à la qualité de l'acier de nos armes ou à la puissance des traits lancés, lourdes).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les Armes en usage Empty
MessageSujet: Re: Les Armes en usage   Les Armes en usage Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Armes en usage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AAP/KAP : article inconvenant pour le Duché et usage de faux
» DI / Klothar / (base pour un second procès, s'il y avait lieu) usage de faux, violence à l'encontre du Prévot
» [LIEU] Atelier de l'Armurier
» (annonce) [LIEU] Atelier de l'armurier
» Réception du Roy d'armes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 2 - Palais Sainct Pierre :: Collections Ducales :: [HRP] Lecture :: [HRP] De la culture militaire de l'époque-
Sauter vers: