AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 D'une confession inversée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yrh
Archevêque
avatar

Nombre de messages : 5738
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: D'une confession inversée   Mar 27 Oct 2015 - 1:30

Le grand brun avait été absent quelques semaines sans que grand monde sache réellement pourquoi. Il avait grandement été affecté par le départ de Svetlna et cela s'était ressenti y compris physiquement. Mais il n'y avait sans doute pas que cela. C'est donc fatigué qu'il se présenta à l'Hôpital du Pont du Rhône, pour une consultation en bonne et due forme. Il avait par ailleurs récemment fait un malaise au Palais, à Paris, et avait promis à ses confrères de prendre rendez-vous avec un médecin au plus vite sitôt rentré en Dauphiné. Ainsi, nul doute que sa suzeraine saurait l'accompagner et l'écouter, parce que, peut être que c'était cela dont il avait le plus besoin. Qu'on l'écoute, lui dont la mission première était d'écouter. Une forme de confession où l'on inversait les rôles, pour soulager l'esprit et le guérir de ses maux.


Arrivé au portail, il frappa et se présenta au page qui venait d'ouvrir au montagnard.
Le bonjour, je suis Yrh Grialaltro.


Pourriez-vous prévenir ma suzeraine, la Baronne d'Hauterives, de mon arrivée, s'il vous plait
ajouta-t-il, laconique. Il n'avait pas prévenu cette dernière de sa venue et, outre quelques cérémonies pas franchement folichonnes où ils s'étaient rapidement croisés, ils n'avaient pas eu l'occasion de discuter depuis fort longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau

avatar

Nombre de messages : 12260
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: D'une confession inversée   Mer 28 Oct 2015 - 0:24

C'est avec un sentiment de satisfaction du travail accompli,  en cette heure avancée de la soirée, qu'elle rejoignait l'hospital.
le port, la faculté, le marché, la légature, le guet, les courriers, tout était à jour et c'est non sans plaisir qu'elle franchit les portes de l'hospital.
Ici, elle se sentait vraiment chez elle, elle en avait choisi chaque pierre, chaque meuble, chaque agencement des salles, vouées au calme et au bien être,
chaque  matériel médical qui se voulait à la pointe du progrès. Elle avait réalisé son rêve le plus profond et elle était fière des efforts accomplis pour en  arriver là.
Elle ne pouvait  réintégrer  son domaine sans s'assurer au préalable  que  ici aussi, tout fonctionnait correctement et c'est enfin détendue qu'elle passa la porte d'entrée.
Qu'elle ne fut sa surprise en y apercevant son vassal  qui la mandait auprès de l'accueil.

Elle aurait bien aimé pouvoir le surprendre d'une niche dont elle avait le secret, mais sa venue en ces lieux, si inhabituelle, l'inquiéta  quelque peu et réfréna son  élan.

Serait t'il souffrant? Elle choisit alors une autre approche

Yrh, mon bon! je suis là. heureuse de voir l'ours sorti de sa tanière.
que puis je faire pour toi?
Revenir en haut Aller en bas
Yrh
Archevêque
avatar

Nombre de messages : 5738
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: D'une confession inversée   Sam 31 Oct 2015 - 14:55

    L'arrivée de la Baronne de Hauterives réussit à arracher un sourire au grand brun. Même s'il n'aimait pas trop la référence à l'ours, l'ermite de la Vita d'Aristote... mais peut-être était-ce bien fondé au regard de son isolement de ces dernières semaines.



    Comment vas-tu Isa ? Je... je crois que j'ai besoin de parler. C'était un euphémisme... Svet est partie et je me sens coupable. De négligence. De ne pas avoir su déceler sa détresse. J'ai l'impression que... ce n'est pas un simple accident qui l'a fait quitter ce monde mais, comme si, par désespoir... il n'arrivait pas à prononcer les mots, il faut dire qu'on ne parlait pas beaucoup de cela dans l'Eglise. Pour cela qu'il n'avait pas trouvé immédiatement à qui confier ses questionnements.



    Suis-je le seul à avoir cette sensation désagréable ? Je... il ne put terminer sa phrase. Les mots ne sortaient plus. Il était comme pétrifié par un sentiment de culpabilité dont il n'arrivait pas à se démettre.
Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau

avatar

Nombre de messages : 12260
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

MessageSujet: Re: D'une confession inversée   Mar 3 Nov 2015 - 14:31

Surprise par ses propos, elle aurait voulu lui répondre de suite car elle sentait bien qu'il n'était pas au mieux,
son visage fermé et ses traits tirés témoignaient de son mal être, mais ce n'était pas trop l'endroit, il y avait trop de passage dans l'entrée,
trop de bruit, trop d'oreilles indiscrètes qui pouvaient mettre mal à l'aise.

Elle posa alors la main sur son bras en le tirant légèrement.


Viens! on va aller dans mon bureau, nous y serons plus au calme pour parler de tout ceci.

http://chateau-de-lyon.forumactif.com/t30412-cabinet-du-docteur-isabeau-medecine-generale-chirurgie
Revenir en haut Aller en bas
 
D'une confession inversée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Hospital du Pont du Rhône :: Hall d'entrée-
Sauter vers: