AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Maxime et bon sens Lyonnais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
urbs

avatar

Nombre de messages : 1392
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Maxime et bon sens Lyonnais   Lun 10 Avr 2006 - 19:18

Suis le lion qui ne mord point
sinon lorsque l'ennui le poinct.

Méfie-toi des gones que savent faire
rien de rien, ils sont capables de tout.

Pour que le vin fasse du bien aux femmes,
il faut que ce soyent les hommes qui le boivent.

Courez toujours après le chien jamais ne vous mordra ;
beuvez toujours avant la soif jamais ne vous adviendra.

Faut remplir sa cenpote avant de prendre soif.

Te vas pas apprendre à ta mère à faire des enfants !

Le temps passe, toi aussi.
Et demain sera pas long à devenir hier.

Du tems mal employé évite la disgrace.
Tu crois passer le tems, c'est le tems qui te passe.

Pour ce qu'est de la chose de l'amour, n'y sois pas regardant,
parce que, vois-tu, que t'en use ou que t'en use pas, ça s'use.

Faut pas faire la besogne pour qu'elle soye faite.
Faut la faire pour la faire.

Travaille comme si tu devais vivre toujours.
Vis comme si tu devais mourir le jour même.

Manges pas tout ce que te gagnes, durant que te gagnes,
si tu veux avoir de quoi manger, quand te gagneras plus.

Des fois qu'y a qu'on dépenses ses argents mal à propos. D'autres fois c'est de même
qu'on ne les dépense pas. Le tout c'est d'être ni panier percé ni rapiat.

Les cornes, c'est comme la coqueluche,
ça se prend du monde qu'on fréquente.

Si t'as deux amis et une femme
t'as trois personnes contre.

Tout le monde peuvent pas être de Lyon. Il en faut ben d'un peu partout.

Quand on est amoureux ça n'a qu'un temps.
Quand on est bête, c'est pour toujours.

Tâche moyen de ne pas lâcher de bêtises, parce que t'auras beau courir après,
t'auras de peine à les rattraper.

Gardes de respondre sans y penser.
La response que ung peu tarde
Mieulx vault que le trop avancer.

On a beau dire que c'est difficile de mourir,
manquablement tout un chacun finit bien par s'en tirer.

T'as pas à t'en croire si t'es un beau bel homme ;
t'en es pas rien cause.

Sois pas dédaigneux des vieux. Envie les plutôt.
Pauvre ami ! es-tu si sûr que ça de prendre comme eux des âges.

Le tout, c'est pas d'y faire, c'est d'y penser ;
mais, le difficile, c'est pas d'y penser, c'est d'y faire.

Crois-moi, les dévôts, c'est pas tant qu'ils craignent le Bon Dieu,
comme c'est qu'ils en ont peur.

C'est mal fait d'arriver à la fin de sa vie
juste au moment où on commence à savoir vivre.

Tout nuz nous sommes nez de mère,
Ainsi irons en terre mère,
Et riens aultre n'emporterons
Que les biens et maulx que ferons.

Quand on te mènera à Loyasse t'auras beau avoir ramassé tant et plus
et même davantage te n'emporteras que ce que t'auras donné.

Si t'as idée d'arriver centenaire, crains Dieu, bien sûr,
mais crains surtout les courants d'air.

N'y a qu'un moyen de pas attraper un chaud et froid, c'est de faire l'incontraire.
Un froid et chaud c'est bien plus agréable et moins de craindre.

Quand même qu'il est sur son trône,
le Roi n'en est pas moins assis sur ses fesses,
tout comme le Canut sur sa banquette.

Vaut mieux prendre chaud en mangeant
que froid en travaillant.

Si te montres trop ta femme et tes pécuniaux, te risques beaucoup qu'on te les emprunte.
Et pour ce qui est de les ravoir, y a des chances qu'elle te revienne plus vite qu'eux.

Vois-tu, bien des fois qu'arrive que, malgré ses sous,
un homme riche ne soye quand même qu'un pauvre homme.

Pour boire d'eau à la borne et coucher sous les ponts
on n'a à demander permission à personne.
Mais c'est ben à peu près tout ça qu'on peut faire rien que de soi.

Entre les bêtes et les gens,
y a bien souvent que le baptême que fait la différence.

Le monde c'est comme l'Arche de Noé,
y a toute espèce de bêtes.

Dans la vie n'y a deux moments qui comptent,
celui qu'on vient et celui qu'on s'en va.
Le reste est de remplissage.

Il y a plus d'aise à reprendre qu'à faire,
et à dire contre que pour.

Qui écoute et parle pas,
il ramasse et dépense pas.

Soigne ta peau, te la porteras longtemps.

C'est juste quand on se porte le mieux
que le mal vous agrape.

Le mal vient à cheval
et s'en retourne à pied.

Après la cinquantaine soigne plus ta cave que les canantes.

Si te fréquentes les poutronnes à tenant,
te seras vite à l'abri du bien-être.

Celui qui se vante le plus,
il ne peut souvent que le moins.

Au Paradis, on sera si heureux, si heureux,
que l'éternité sera bien vite passée.

Ce qui est, est.
Manquablement, c'est temps perdu d'y faire contre.

Si te veux pas te faire sortir dehors,
reste chez toi.

Le secret pour partir
c'est de s'en aller.

Vois-tu, Gone,
vaut mieux devoir qu'avoir prêté.

Mieux vaut n'avoir rien eu qu'avoir perdu.
En fin de compte ça revient au même et on n'a pas à avoir de regrets.

En mettant, à cha peu, des sous de coté, si tu vis longtemps, t'as des chances après t'être,
ta vie durant, privé de tout, de laisser à ta mort une belle fortune.
Et tout ça pour que tes héritiers n'ayent cesse de l'avoir petafinée en se privant de rien.

Pour tant qu'à parler, tout le monde sait y faire ;
mais, pour tant qu'à besogner, faudrait voir.

Bien sûr que faut savoir tout ce qu'on dit.
Mais faut pas rien dire tout ce qu'on sait.

Au travail, on fait ce qu'on peut,
mais à table, on se force.

Le temps vous dure plus à attendre la soupe qu'à la manger.

A tant faire que de choisir, crois-moi,
la gourmandise est encore le meilleur pêché de tous.

Le Bénédicté de Craponne.
Prions Dieu qu'il vienne personne
Nous sons assez grands garçons
Pour manger tout ce que nous ons.

Les Grâces de Brindas.
Mon Diu je vos remercie de ce repas !
Faites que l'autre ne târde pâs.
a tot le moins que se retârde que ne manque pas.

Nul ne fait si bien la besogne
que celle à qui elle est.

Qui bien commence
a fait la moitié de sa besogne.

Il n'y a point si tant belle rose
qui ne devienne gratte-cul.

Quand on n'a besoin de rien
tout le monde sont à votre service.

Ung tems iay eu de la richesse
Alors apres moy si venoyent.
Comme asnons apres lanesse
Ceulx qui veoir ne me vouldroyent.

Ya pas à barguigner,
faut vieillir ou mourir jeune.

A bien endurant rien ne faict.
Endurer faut qui veut durer.
Raison gouverne l'endurant
Et le faict durer en durant.

S'il y a Bon Dieu, d'où vient le mal ?
Oui, mais si y en a pas,
d'où vient le bien.

Il n'y a rien de tel que d'être obligé d'y faire pour y faire.

Y a pas de pays au monde où on s'en voye
autant que sur cette pauvre terre.

Il y a ceux qui disent ça qu'ils pensent comme y pensent,
y a ceux qui disent tout l'incontraire,
puis y a ceux qui disent suivant le monde qui les écoute.

A preuve que le Bon Dieu veut du bien aux hommes,
c'est qu'il n'a donné qu'une femme à Adam, et encore,
à elle toute seule, cette grande sampille
a trouvé le moyen de le faire mettre à la porte du Paradis terrestre
qu'il nous aurait laissé en héritage au lieu du pêché originel et où,
comme lui, nous nous benaiserions à longueur de journée
jusqu'à la consommations des siècles.

T'énerve donc pas !
Il faut laisser du temps au temps.

Plus te prends d'âge, plus te peux te mettre en beau devant.
Ceux de ton époque qui t'ont vu faire le tabarate,
le couratier et tout, sont plus là pour y dire.
Et, s'il en reste, ils se taisent,
parce qu'ils ont petêtre ben, eux aussi,
fait les cent dix-neuf coups.

Vaut mieux avoir compris qu'avoir appris.

Le bons sens a beau courir les rues,
personne lui court après.

Les autres fois, eh ben, c'est les autres fois.
mais tant qu'à aujourd'hui, c'est bien à présent.

Si te veux avoir de l'argent devant toi,
faut la mettre de côté.


Je me pense que si, sur cette terre, une fois par hasard,
c'étaient ceux d'en haut que soyent en bas,
et ceux d'en bas que soyent en haut,
eh ben le monde serait quasiment tout pareil.

Dans tout cuchon de monde, que ce soye à la Chambre ou à la vogue,
y a toujours plus de pieds que de cervelles.

Nous autres, pauvres canuts, nous pouvons pas nous payer le médecin ;
alors, nous mourrons nous-mêmes.

Le fabricant mange quand il a faim,
le canut quand il a pain.

Pauvreté n'est pas vice
mais c'est bien plus pire.

Les embiernes te tomberaient moins vite sur le casaquin
si tu leur allais pas au devant, grand benêt.

Y a des mamis qu'on a beau leur donner des coups de pied au derrière,
rien ne peut leur entrer dans la tête.

Si tout un chacun prenait sa vrai place,
ça en ferait un beau remue-ménage.

Y a pas plus de la moitié des gens que sont de mauvais monde,
mais c'est toujours les mêmes qui reviennent.

On ramasse pas des argents à regonfle
sans les tirer de la poche à quelqu'un.

Les vrais bons gones
c'est ceux qu'ont les défauts que ne font tort qu'à eux.

Ecoute, petit !
Pour faire son chemin faut de l'honnêteté et de l'habileté.
L'honnêteté, c'est de tenir ses engagements.
L'habileté, c'est de jamais en prendre.

Autrement comme ainsi, tout un chacun est heureux
qui se croit de l'être.

Te mets pas ton manteau à la St-Jean
parce qu'il gèlera petêtre à la Noël.
Adonc te mange pas les sangs aujourd'hui
pour ce qui pourra arriver demain,
et qui n'arrivera pas.

T'es pas content de la vie ?
Réfléchis voir un peu
et te trouveras que c'est toi le fautif.

Et autrement, pas moins,
la bouche c'est surtout pour boire et pour manger, bien sûr.

Vois-tu, gone, ça qu'on dit et ça qu'on pense,
ça qu'on pense et ça qu'on dit,
bien des fois y a que c'est juste tout l'incontraire.

Le vrai du vrai c'est pas tant d'aller vite
comme de savoir par où passer.

Pour bien lisser le velours
faut pas rien le prendre à rebrousse poil.

On ne fait pas sortir de sang d'une pierre.

Fais ce que tu fais,
t'occupe pas du reste.

Pleure tant que te voudras,
te finiras par te moucher.

C'est pas les belles paroles qui font cuire la soupe.

La beauté se mange pas à la cuiller.

C'est pas tout de commencer que d'arriver au bout.

Il sait assez celui qui ne sait,
s'il sait se taire.

Il y a deux choses que gagnent de vieillir,
le bon vin et les amis.

On pense plus en deux heures, à soi tout seul,
qu'en huit jours de compagnie.

Après le Bon Dieu, le Soleil est notre plus grand bienfaiteur.
C'est le bon soleil qui fait le bon raisin,
le bon raisin qui fait le bon vin,
le bon vin qui fait le bon sang,
et le bon sang fait le bon sens
qu'est le plus grand bien de la vie.

Ben sûr, c'est pas drôle d'avoir des embiernements,
mais c'est toujours ça qu'on peut raconter à ses amis
à qui ça fait tant plaisir.

Si des fois l'envie te prend de te marier,
cherches-en une qui en vaille la peine.
Manquablement l'envie te passera avant que te la trouves.

Cherches-tu femme fidèle et douce
Prends la ficelle pour la Croix-Rousse.
Si te la veux vive et gentille
Prends le tramevet de la Guille.
Si te l'espères sage et pas fière
Grimpe de pied jusqu'à Fourvière.
Mais si te veux bonheur et paix
Remplis ta cave de beaujolais.

Gardes nentrer en mariage
Que premier tu n'ayes de quoy
Pour bien maintenir le mesnage
Et que tu saches ou et sur quoy.
Plusieurs raysons y a pourquoy
Que de trop longues sont a escripre
De ce que dis souviengne toy
Bien entendras se tu sces lire.

Te peux faire la bouame tant que te fréquentes,
mais après la noce tiens tati

Ta femme vest selon ton estre
Et aussi selon ton pouvoir.
Gardes tousjours que soyes maistre
Se honte ne veulx recepvoir.
Tout seurement vueilles scavoir
Quant femme hommme seignorie
Celluy n'est pas de grant vouloir.
Gelline bon coq ne maistrie.

Si te prends femme ne la prends pas borgnasse.
Si te la prends borgnasse ne la prends pas catolle.
Si te la prends catolle au moins qu'elle aye de quoi.

Quand on veut pas avoir de raison avec le monde,
faut pas y chercher rogne.

C'est rien de rien d'être benêt
si qu'on n'en a pas l'air.

C'est quand on a rien à se dire
qu'on se parle plus librement.


Ce qu'est le plus difficile au monde
c'est de connaître le vrai du vrai
et le pourquoi de la chose.

Vaut mieux dire de gognandises qu'en faire.

Quand tout un chacun a tort,
tout le monde ont raison.

Avise un peu, gone.
T'as deux yeux, deux oreilles et qu'une bouche, pas vrai.
A donc c'est qu'il faut parler à cha peu,
voir et écouter à regonfle.

Ne lui demande rien,
il a mal à la main qui donne.

Qui se ruine à promettre
s'enrichit à ne pas tenir.

Si te veux pas être pris pour un cogne-mou,
quand t'as voulu ne va pas rien dévouloir.

As-tu à descendre la Saône,
nage pas vers l'Ile-Barbe.

Ce qui donne le plus de peine
c'est d'avoir rien à faire.

Va pas rien croire que le juste milieu est le milieu juste.

La première argent gagnée est celle qu'on ne dépense pas.

On fait toujours plaisir aux gens en leur rendant visite :
si c'est pas en arrivant c'est en partant.

Avec tout le bonheur que se petafine dans le monde
que d'heureux on pourrait faire.

Tant plus qu'on apprend, tant plus qu'on sent
qu'on n'est pas le premier moutardier du Pape.


Bien d'a cha peu font un grand tout.

Qui ne peut faire avec le trop
fasse avec le peu.

Grosses gens sont bonnes gens,
rapport à ce que rien n'est plus maigrissant
que la méchanceté.

Comme on les abominerait les colombes
si qu'on les aimait pas tant.

Vaut mieux mettre son nez dans un verre de beaujolais
que dans les affaires des autres.

Attends-toi à tout et te t'étonneras de rien.

Mieux vaut un oeuf en paix
qu'un boeuf en guerre.

T'as beau gabouiller la bassouille,
t'en feras pas rien des oeufs à la neige.

C'est au moment de payer les pots
qu'on sent qu'on n'a plus soif.

Quand tout un chacun fait ce qu'il peut
personne se crève.
Revenir en haut Aller en bas
Sablelon

avatar

Nombre de messages : 71
Age : 31
Localisation IG : Tastevin, enterré j'espère
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Maxime et bon sens Lyonnais   Mer 13 Aoû 2008 - 0:19

Qui mode plan, mode louin Qui va lentement va sûrement

Omo de vin - omo de rin Homme de vin - homme de rien

Chivô donnô, n'aviza pô la din Cheval donné, ne regarde pas la dent

Lo jou, la semana é defou
Le jeudi, la semaine est dehors
(si tu commences à travailler le jeudi, c'est un peu tard, la semaine a du mal)


A chô domajo, to lo mondo s'in vè
Les dommages viennent un par un, et tout le monde s’en va
(Même si c'est dommage, tout le monde s'en va ou meurt)

Na vachi ne se ba pô tota soleta
Une vache ne se bat pas toute seule
(quand il y a un conflit, il y a souvent des torts des deux côtés)

O fo se vère dou cou din la via Il faut se voir deux fois dans la vie

La bizi lo madin, lo vin lo sè, lou chin crevon de sè !
La bise le matin, le vent le soir, les chiens crèvent de soif
(signe annonciateur d'une sécheresse ?)

On qu'o i a de livre, o y a de chin pa le codre
Où il y a des lièvres, il y a des chiens pour les courir
(où il y a de l'argent à gagner, il risque d'y avoir de la concurrence)

Ceti qu'a gôgni na pitita jorno a toujor prétô a ceti que n'a gôgni na groussa
Celui qui a gagné une petite journée a toujours prêté à celui qui en a gagné une grosse
(en principe, il est plus économe)

Lou grou chin se souton toujor entre yèlo
Les gros chiens se sautent toujours entre eux
(Les riches se marient toujours entre eux)
Revenir en haut Aller en bas
 
Maxime et bon sens Lyonnais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 2 - Palais Sainct Pierre :: Collections Ducales :: [HRP] Lecture :: [HRP] Des Us et Coutumes de l'époque-
Sauter vers: