Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
-30€ sur le Nettoyeur vapeur Karcher KST 2 Upright EasyFix
59.99 € 89.99 €
Voir le deal

 

 [Guerre 1459] Nouvelles des fronts

Aller en bas 
AuteurMessage
Cecilia

avatar


Nombre de messages : 11460
Localisation IG : *
Date d'inscription : 07/09/2010

[Guerre 1459] Nouvelles des fronts Empty
MessageSujet: [Guerre 1459] Nouvelles des fronts   [Guerre 1459] Nouvelles des fronts Icon_minitimeSam 12 Nov 2011 - 16:33

Arrow 05 Novembre 1459

Citation :
A toutes les personnes engagées dans la défense du Royaume de France contre la félonnie, salut et connaissance d'amitié.

Que connute chose soit à vous que, comme vous l'avez certainement appris, les derniers jours furent particulièrement sanglants. Le siège de Poitiers a dû être abandonné afin de ne pas s'exposer, de ne pas vous exposer aux risques d'un combat inutile. Les armées engagées en Poitou ainsi que les blessés qui se sont rétablis s'organisent actuellement afin d'empêcher les troupes félonnes de pénétrer plus avant sur les terres féales à la Couronne. Si Poitiers n'est pas tombée, la guerre continue. Nulle couardise donc à refuser la mort et à poursuivre la lutte.

En Touraine, la ville de Vendôme est tombée, certes, et si les félons se vantent de ne pas l'avoir pillée, c'est que ses richesses ont été mises en sécurité. Auraient-ils vraiment agi ainsi si des écus étaient restés à leur vue? Poser la question c'est y répondre. Et aujourd'hui, Tours est tombée. Sombre jour pour la Royauté, mais ce n'est en aucun cas une défaite finale. Si les félons disent libérer la Touraine, nul doute qu'on les verra plutôt occupé à désorganiser ce duché et à combattre les véritables Tourangeaux, ceux qui ne veulent pas voir leur province soumise à des hordes sans foi ni loi. Gageons que les félons viennent de se mettre dans un véritable bourbier dont il leur sera bien difficile de sortir.

En Artois, les Artésiens s'échinent à mettre sur pied des armées réduites à quelques hommes d'armes. Elles sont nombreuses, certes, mais ne pourraient composer plus que quelques équipes de soule. Les armées royales sont actuellement devant Bertincourt et provoquent un repli des lances félonnes vers la capitale, Arras. La Champagne est donc délivrée de présence étrangère car la seule armée félonne toujours sur ses terres, devant la ville de Compiègne, semble apprécier le séjour et en aucune manière ne désirer de se risquer à escalader les remparts urbains.

En Berry, Sa Majesté a répondu aux prétendues demandes de paix du félon Alleaume en lui écrivant, je cite, "Venez à nous, avec la proclamation de votre contrition, celle de chacun des nobles ayant cru bon de souscrire à votre folie, déchirez ce torchon qui se veut une charte héraldique, et donnez la preuve de votre volonté de vivre en paix en acceptant la présence, au sein d'un futur conseil élu et reconnu d'un Officier Royal de votre choix parmi ceux que nous souhaiterions vous mander et Nous pourrons commencer à offrir la Paix aux sujets du Berry". Si cet homme s'y refuse, il fera à nouveau montre de sa duplicité et de sa soumission aux menées des félons. S'il est de bonne volonté, il acceptera la proposition qui lui est faite et obtiendra la paix pour le duché de Berry qu'il dit chérir mais qu'il a bien mal défendu, si tant est qu'il l'ait réellement fait un jour.

En Normandie, où les félons ont été écrasés comme vous l'avez déjà appris, la guerre se poursuit sur les flots. L'amirale de France a ainsi immobilisé la cogue de guerre qui faisait le blocus du port d'Honfleur. Pendant ce temps, fidèle à leur tradition de fidélité dans l'adversité, les marins du FlandersII, qui participaient au blocus d'Honfleur, ont choisi la fuite. Peut-être le houblon du Nord était-il venu à leur manquer? On n'oserait en effet les accuser de craindre qui que ce soit, ou pire, de préférer la défense de leur navire à l'aide que l'on doit à un allié... Preuve de leur solidarité, ils ont ce jour été envoyé par le fond par l'amirale de France en personne. Quel plus bel hommage à leur valeur que d'être coulé par un officier royal...

En Guyenne, enfin, le traité du Ponant a été dénoncé par le duc Archybald. Nul doute que ce changement politique de première importance changera et change déjà bien des choses au sud du Poitou.

En somme, la situation est certes moins souriante qu'il y a une semaine, mais la défaite ne s'est pas véritablement approchée pour autant. Car puisque vous ne faiblirez pas, la défaite finale ne sera pas vôtre. Certes vous souffrirez, nous souffrirons, mais les félons ne sont pas en mesure de venir à bout de notre résistance. Les circonstances peuvent évoluer, les succès être parfois remplacés par des défaites, au bout du compte, c'est la défense de notre terre, de notre Royaume face à ceux qui veulent y établir leur pouvoir total. Songez encore à la façon dont ils ont traité la Guyenne, pourtant leur alliée. Quand celle-ci, sans dénoncer aucune alliance, s'est éloigné de leurs volontés guerrières, qu'ont-ils fait? Ils lui ont envoyé bandes de routiers et de brigands. Valeureuse considération témoignée à un allié. C'est aussi, c'est surtout contre cela que vous vous battez.
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia

avatar


Nombre de messages : 11460
Localisation IG : *
Date d'inscription : 07/09/2010

[Guerre 1459] Nouvelles des fronts Empty
MessageSujet: Re: [Guerre 1459] Nouvelles des fronts   [Guerre 1459] Nouvelles des fronts Icon_minitimeDim 20 Nov 2011 - 22:33

Arrow 14 novembre 1459

Citation :
A tous les combattants qui, en France, défendent la Royauté face à la félonnie et au mensonge, salut et connaissance d'amitié.

Voici les nouvelles des dix derniers jours du conflit auquel vous participez et qui, sans nul doute, marquera longuement l'Histoire de France.

Alors qu'ils ont toujours déclaré se battre non contre la Couronne mais bien contre la personne de la Reyne - ce qui prouve d'ailleurs bien leur totale ignorance en matière juridique - les Félons ont à nouveau fait montre de leur forfaiture. C'est ainsi que le conseil angevin a déclaré l'indépendance du duché d'Anjou vis-à-vis de la Couronne de France. Il est vrai qu'on se demande bien quel meilleur moyen de défendre le Royaume qu'en l'abandonnant, au mépris, au passage, de toutes les lois, usages et coutumes existant ou ayant existé.

A Limoges, les troupes fidèles à la Couronne ont établi leur campement au pied de la ville. Personne n'ose encore les attaquer, preuve que les félons craignent cette présence non loin de leurs remparts. Qui sait si, bientôt, ce n'est pas de là que naîtra le mouvement qui mettra à bas les félons?

En Touraine, les exactions succèdent aux exactions. Mais faut-il vraiment s'en étonner de la part de félons sans parole?

En Champagne, les armées artésiennes ont été vaincues et repoussées lors d'une bataille livrée aux abords de la mine de Compiègne.
Pire encore pour les félons du Nord, leurs routes et villages échappent de plus en plus à leur pouvoir car des armées normandes, champenoises et alençonnaises s'y trouvent sans être réellement menacées.

En Anjou, les armées royales ont bouté les troupes félonnes loin de La Flèche où elles stationnaient. En une seule charge. Le monstre félon serait-il un colosse aux pieds d'argile?

En Orléans, les félons ont tenté d'assaillir la capitale. Ils s'en mordent encore les doigts à cette heure puisque leur armée principale a été forcée de quitter les environs de la ville et que la moitié de leurs combattants a dû se retirer, blessés ou morts.

Et sur la Loire, un navire tourangeau a envoyé quatre embarcations félonnes par le fond alors que celles-ci cherchaient à ravitailler leurs alliés. Comme celui qui souffle sur les voiles de ce nouveau front, celui de la guerre n'est-il pas en train de tourner?

Enfin, alors que les félons avaient promis - et là encore nous voyons la valeur de leur parole - de se prononcer sur la proposition de trêve en ce dimanche, jour saint parmi les saints, la seule réponse qu'ils ont fournies est le silence. Songez que même une lettre d'insultes dont ils abreuvent nos ambassades et conseils n'est pas sortie de leurs ateliers. Mais aurait-on dû vraiment attendre autre chose?

En somme, sans la présence et le dévouement de tous ceux qui, depuis des mois, combattent inlassablement l'oppression félonne, la France serait déjà sous la coupe de la Bretagne et de ses séides. Ce sont eux qui portent le Royaume à bout de bras. Conseillers, capitaines, officiers provinciaux et royaux, feudataires, leur combat prend toutes les formes mais il est orienté vers le seul but digne de ce nom: la défense de la Couronne. Or donc, vous tous qui portez l'épée, la hache, la lance, l'arc ou la couleuvrine, merci. Et soyez fiers de votre oeuvre. Car tous ceux qui vous regardent en sont déjà admiratifs.
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia

avatar


Nombre de messages : 11460
Localisation IG : *
Date d'inscription : 07/09/2010

[Guerre 1459] Nouvelles des fronts Empty
MessageSujet: Re: [Guerre 1459] Nouvelles des fronts   [Guerre 1459] Nouvelles des fronts Icon_minitimeDim 27 Nov 2011 - 15:14

Arrow 26 Novembre 1459

Citation :
A vous qui, nobles et gueux, hommes et femmes, défendez encore et sans relâche le Royaume de France face aux félons qui ne rêvent que de le piller et en faire une zone de non-droit laissée à leurs amis pillards et brigands, salut.

Une petite semaine s'étant écoulée depuis le dernier courrier, voici des nouvelles fraîches du front, ou devrais-je écrire des fronts où se passent les combats.

Devant Angoulême, ce sont deux armées félonnes qui se sont présentées. Elles sont, au terme d'un combat acharné, parvenu à s'établir au pied de la cité. Mais ce ne fut pas sans perte.

Au Nord, en Artois, les navires félons sont coulés un à un. Sans que cela ne semble émouvoir qui que ce soit d'autres que les équipages royaux qui célèbrent leurs victoires sans être inquiétés.
Par ailleurs, un combat sévère a eu lieu devant Péronne. Les félons sont restés maître du champ de bataille malgré les efforts des armées royales. Mais jusqu'à quand tiendront-ils?
De plus, sans craindre de persévérer dans leur attitude honteuse, ils ont osé ouvrir procès contre Sa Majesté, prouvant par là leur ignorance totale du droit. Et dire que ce sont eux qui affirment vouloir rétablir ce même droit dans tout le Royaume. A moins qu'il ne faille comprendre qu'ils ne le feront que lorsque cela les arrangera.
Enfin, ceux qui avaient engagés les mercenaires irlandais ont une bourse aussi pleine que leur parole est d'honneur. En effet, ces mercenaires ne sont plus payés depuis plusieurs jours. On entend de plus en plus dire que ceux-ci vont donc bientôt rejoindre leur riante île plutôt que de subir le détestable climat du Nord.

En Touraine, les armées félonnes ont abandonné une position qu'ils n'étaient plus en mesure de tenir. Seul un de leurs pavillons reste présent à Tours. ce n'est plus qu'une question de jours avant qu'il soit emporté par un ost féal et exhibé sur toutes les places de la capitale.

En Champagne, ce jour, l'armée du brigand Thoros, vous vous souvenez, celui-qui-n'est-pas-l'allié-des-félons-mais-qui-par-hasard-comme-de-par-hasard-se retrouve-toujours-à-attaquer-ceux-qui-s'opposent-à-la-félonnie, a tenté de s'avancer vers Reims. Certainement pour piller l'Artois et parce que c'est un élément incontrôlable vous affirmerait-on sans sourciller du côté de Rennes ou d'Angers. Or donc, le comte d'Artois devrait remercier l'armée conduite par la duchesse de Brie Gwenhwyvar uí Fergus puisque celle-ci a repoussé à deux reprises les bandes dudit Thoros.

En Maine, les trois armées de pillards irlandais ont été décimées - et c'est peu de le dire selon ce que rapportent les témoins du carnage - par deux charges des deux armées composées de membres d'Ordres royaux de chevalerie, de nobles, de membres des Osts provinciaux et de volontaires du Domaine royal et de France. Une nouvelle fois, l'on peut constater la fidélité que les félons témoignent à leurs mercenaires. Ils les envoient quelque part et ne cherchent nullement à les aider ensuite. Ce qui n'est guère surprenant. Ils agissent semblablement avec leurs alliés. Ou ceux qu'ils appellent comme tels.

Devant Orléans, les deux armées félonnes qui avaient difficilement survécu à la défaite du 15 novembre ont été vaincues en une seule charge par les armées féales à la Couronne. La première a même perdu son étendard. Une bien belle victoire qui augure de lendemains difficiles pour les félons empêtrés au centre du Royaume car le duché d'Orléans est désormais vierge de toute présence félonne armée.

En somme, la situation s'équilibre. Les terres prises par les félons seront bientôt libérées. Avant de nouvelles victoires royales.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





[Guerre 1459] Nouvelles des fronts Empty
MessageSujet: Re: [Guerre 1459] Nouvelles des fronts   [Guerre 1459] Nouvelles des fronts Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Guerre 1459] Nouvelles des fronts
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Entrepôts des archives :: Archives de la salle de liaison avec les institutions royales-
Sauter vers: