Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

 

 Etat des lieux communaux,

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
dame-isabeau

dame-isabeau


Nombre de messages : 13102
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

Etat des lieux communaux, Empty
MessageSujet: Etat des lieux communaux,   Etat des lieux communaux, Icon_minitimeMer 13 Avr 2016 - 18:30

Je me permets d'ouvrir cette discussion pour avoir l'avis général des maires,et du pôle économique, savoir si le problème est le même pour tous et dans ce cas si nous pouvions réfléchir à une action commune

En ce qui concerne Valence, je n'avais pas repris la mairie depuis un an et je trouve que la situation économique s'est fortement dégradée
plusieurs facteurs sont en cause:
- la taverne municipale déserte: dernier relevé de compta sur les 7 derniers jours= 0,90 soit 0,10 de bénéfice mairie pour 40 écus de taxes prélevées
- Aucune possibilité de commercer
rien à vendre, même quand il y a des demandes comme récemment pour le duché, le peu dégoté est revendu au prix d'achat car déjà cher, donc bénéfice 0
En achetant des produits manquants aux autres villes, c'est la même chose, j'en déduis donc que chez vous aussi, depuis que les prix sont libres ils n'ont eu de cesse de grimper.
Les seuls bénéfices que la mairie puissent faire se résument à quelques deniers sur les ressources naturelles, et à propos de cela, les produits de substitution notamment les légumes,se sont calés et ont même dépassé celui des fruits puisque la mairie ne prend que 10 deniers de marge (légumes au marché : 10,50) le lait se situant dans les 9,50 à 10 , en gros la grande majorité des marchandises dépasse les maximum des prix d'achat ducaux, qui pourtant est censé représenter une barrière à ne pas dépasser pour une économie stable.
Le blé reste inaccessible, par chance, les quelques meuniers actifs conservent tout de même un prix de farine à 14 pour du pain à 6.

EX de quelques prix sur le marché:
viande entre 18,50 et 30,50
blé: de 12,15 à 12,50
maïs: bien souvent à 3,30, quelques uns en dessous.

C'est donc par coup de 10 deniers par ci par là et grâce aux maires et aux amis qui vendent de temps en temps leurs productions à meilleur prix, ne nous leurrons pas, que la mairie ne tombe pas dans le rouge, (trésorerie en baisse de presque 2/3 en 1 an quand même )
Je ne sais pas ce que vous en pensez mais on réfléchit enfin au repeuplement qui est une des causes principales de cet état de fait, et c'est une bonne chose, (quoique je vois pas comment faire, vu qu'on a déjà essayé individuellement maintes actions pour garder nos nouveaux, sans résultat,) mais vu que ce manque de population entraine des manques de marchandises et manque de diversité de prix pour commercer, chacun ayant son petit monopole, difficile de réguler les prix, ne pourrait t'on revoir une autre version de ces prix libres qui étaient à l'essai et qui de toute évidence creusent les trésoreries des mairies et réduisent leur champ d'action.?


Revenir en haut Aller en bas
Markram

Markram


Nombre de messages : 5384
Localisation IG : Dié la Magnifique
Date d'inscription : 30/08/2015

Etat des lieux communaux, Empty
MessageSujet: Re: Etat des lieux communaux,   Etat des lieux communaux, Icon_minitimeMer 13 Avr 2016 - 20:56

Bonsoir Dame Isabeau. Merci de nous faire partager votre inquiétude. Je dois dire qu'elle est partagée ici aussi à Dié. Je peux vous donner une idée des prix que je pratique:

- je rachète le blé en dessus de 11,50 écus (en général à 11 écus) et le revends à 12 écus (en maintenant un gros stock sur le marché pour que les prix ne les dépassent pas)
- même chose pour la farine, où je plafonne à 13,50 écus
- cela permet de toujours avoir du pain pour moins de 6 écus
- je rachète le maïs à 3 écus et plafonne le prix à 3,30 écus
- on a plus de fruit et aucun légume, donc je revends ceux du duché à 10,10 écus
- le lait, j'en trouve des fois à 9 écus que je revends à 9,75 écus
- la viande, je rachète les carcasses de cochon à 15 (ou 14) écus, ce qui donne de la viande à 17 écus que je vends en taverne municipale à 17,50 écus et je plafonne à 18,50 sur le marché
- j'achète le poisson 18,75 écus au duché et le revends à 19 écus

En faisant comme cela, et en ayant "fidélisé" certains habitants, j'arrive à dégager des recettes non négligeables. Par contre, je suis en flux tendu et il arrive d'être pénurie d'un produit très fréquemment. En ce moment, ce sont le blé et le maïs... Le problème à Dié est le trop grand nombre de personnes actives qui sont en voyage: Quercus, Titi, Arwel, Audrina, Khaarg, Enaïde, etc... la liste est encore longue. Cela plombe l'économie toute relative de la ville.

Je ne sais pas si cela peut aider, mais au moins, je vous fais partager ma toute récente (je commence seulement mon deuxième mandat) expérience à la mairie de Dié.

Revenir en haut Aller en bas
Eléanna

Eléanna


Nombre de messages : 12833
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 24/08/2012

Etat des lieux communaux, Empty
MessageSujet: Re: Etat des lieux communaux,   Etat des lieux communaux, Icon_minitimeJeu 14 Avr 2016 - 23:44

Bonsoir,

J'avoue que je trouve la gestion municipale assez complexe car il faut faire tout plein de toutes petites économies, des marges de quelques deniers qui ne deviennent des écus qu'à la condition d'avoir une quantité suffisante à écouler ou à acheter.
Ce qui coince sur Briançon en tout cas, c'est la trésorerie. Afin de faire de la marge, il faut acheter et donc avoir des stocks qui mobilisent des écus...
Le marché est pas mal approvisionné, et j'ai la chance d'avoir des artisans qui répondent présents lorsque je les sollicite par courrier. Enfin en tout cas jusqu'à maintenant, j'en ai toujours trouvé un qui complétait le marché quand il manquait quelque chose.
La gestion est peut être un peu différente en montagne, car nous sommes une ville de bois, et que cette ressource naturelle n'est pas substituable. Je n'ai de cesse de promouvoir les mérites de la forêt et envoyer les briançonnais couper du bois, et cela porte pas mal ses fruits... Enfin ses stères, mais ces remontées importantes (Entre 110 et 130 stères par mandat pour l'instant) représentent déjà dans les 500 écus en général sur les 700 écus qui sont prévus par le Duché.
Pour revendre autre chose, alors que je le pourrais puisque notre marché regorge de céréales, ou bien je peux aussi facilement trouver du pain à 6 écus maxi, il ne me reste que trop peu d'écus dans le mandat. Donc je suis limitée pour revendre des produits aux autres villes ou bien pour les remonter au Duché. Ce qui est fort dommage.
Je pense que nous avons des villes bien différentes à gérer, et donc ce qui est vrai chez l'un ne le sera pas chez l'autre...

Enfin bon, pour en revenir au sujet de la démographie, on le subit aussi dans les montagnes... Les tavernes sont souvent vides, ou bien nous sommes deux, et cela n'aide pas à générer les naissances... Ou alors ceux qui naissent ne restent pas car ils ne trouvent pas assez de monde pour discuter autour d'un verre...
Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau

dame-isabeau


Nombre de messages : 13102
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

Etat des lieux communaux, Empty
MessageSujet: Re: Etat des lieux communaux,   Etat des lieux communaux, Icon_minitimeLun 18 Avr 2016 - 13:01

C"est assez réconfortant et inquiétant à la fois de voir qu'on est pas seul à galérer, même si Dié a un sacré avantage sur des prix d'achats attrayants et une trésorerie certainement plus conséquente qui lui permet de pouvoir réguler le prix des marchandises et qui de fait, s'en sort mieux.
J'aimerai bien avoir l'avis de Lyon qui a toujours eu le marché le plus cher du duché au vu de son champ unique, car quand je le regarde, il n'y a maintenant plus de différence de prix avec les autres villes.
Je trouve globalement le constat inquiétant , les prix libres ne sont pas une très mauvaise idée en soi mais à mon avis uniquement valable si la démographie est plus conséquente, c'est déjà ce que je craignais au moment de ce changement et cela se confirme maintenant, car avec une population plus importante, cela permet de faire jouer la concurrence, là avec une population de 60 habitants et moins, suffit que 10 actifs soient en voyage et c'est la cata. car on a souvent aussi qu'un artisan actif dans chaque corporation et donc, même si actif, il y a monopole et là il est impossible de réguler quoi que ce soit. Il faut bien entendre que même le paysan qui met en vente son blé trop cher par ex, devant le peu en vente trouvera tôt ou tard acheteur par nécessité et que cela influera forcément sur le produit fini,c'est une spirale qui nous entraîne insidieusement vers le bas.
Alors que faire? et là je m'adresse au pôle éco, le CD travaille sur le repeuplement, peut on avoir une idée de ce qui peut être envisagé en ce sens?
A t'on envisagé aussi de faire marche arrière sur l'essai des prix libres qui n'est pas concluant, faut bien l'admettre.


Revenir en haut Aller en bas
Alix'

Alix'


Nombre de messages : 188
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 07/03/2016

Etat des lieux communaux, Empty
MessageSujet: Re: Etat des lieux communaux,   Etat des lieux communaux, Icon_minitimeMer 20 Avr 2016 - 16:26

Bonjour à tous,
Alors moi, j'ai pas assez d'expérience pas assez de recul je penses, étant donné que c'est mon premier mandat, et que cela fait seulement 12 jours que je suis Maire à Lyon.
Mais bon je vais quand même vous dire ce que je penses en tant que débutante!

Pour moi, le plus gros soucis de Lyon est beaucoup de demande pour peu d'actifs sur Lyon. Je trouves aussi que certaines denrées sont chères, mais nous travaillons dessus, par exemple au début de mon mandat le bois était à 4,7 écus, mon équipe et moi avons choisis de le baissé a 4,5 écus.
Le blé est toujours a plus de 12 écus.
Le poissons à 19,5 écus (principalement acheté au duché)
La viande à 18,2 écus
La farine à 13,70 écus (souvent en pénurie)
La maïs à 3,2 écus
les légumes à 10 écus (pénurie)
Le lait à 9,6 écus (pénurie)
D'ailleurs le bois est un sérieux problème car nous sommes limités à 50 stères par semaine, alors que nous en consommons 100 par semaine.

Le deuxième problème de Lyon, je dirais qu'il y a beaucoup trop d'offres d'emploi chers, aujourd'hui il y en a 14, et il nous faut souvent plusieurs jours avant que notre offre soit prise. Donc du coup les Lyonnais augmentent les salaires d'embauches ils peuvent grimper jusqu'à 21 écus. A quoi bon ouvrir son échoppe? ou avoir un champ? si on peut gagner 21 écus en travaillant chez les autres. D'où le cercle vicieux, offres d'emploi trop cher, donc moins de Lyonnais qui s'investissent pour la ville et denrées à prix exorbitant.

Voili voilou de ce que je peux dire de ma première et toute récente expérience.


Alix sourit à l'assemblée.
Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau

dame-isabeau


Nombre de messages : 13102
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

Etat des lieux communaux, Empty
MessageSujet: Re: Etat des lieux communaux,   Etat des lieux communaux, Icon_minitimeSam 23 Avr 2016 - 13:04

Je ne me suis donc guère trompée, au vu des mêmes difficultés de Lyon sur le fait qu'il y a une uniformité de prix hauts dans nos villes et même une nécessité apparente
de devoir augmenter le prix de vente de certaines marchandises dont la mairie a l'exclusivité. En cela je ne trouve pas que ce soit l'idéal en effet, il me semble étonnant qu'une ville
se fasse autant , même plus de bénéfice sur une ressource naturelle qu'elle ne produit pas que la ville elle même.
chacun fait ce qu'il veut et ce qu'il peut bien entendu, mais si chaque ville fait de même, cela voudrait dire par ex que comparé au poisson on devrait vendre les fruits à 10,70, ce qui est inaccessible pour les jeunes paysans que nous souhaitons fidéliser dans nos villes. déjà je trouve qu'à 10,20, comme adopté par la plupart, avec 10 deniers pour la mairie, c'est dur pour eux.

Pour ce qui est des emplois, je crois que c'est la même chose partout hélas, les 20 et 21 de salaires sont adoptés unanimement, et c'est même pire pour les 6 autres villes avec 2 champs, pour trouver des ouvriers, pour ma part je n'ai de cesse de rappeler de prendre en priorité les emplois relatifs à l'élevage avant que les bêtes ne meurent, mais souvent difficile de se faire entendre et c'est aussi une des raisons pour laquelle beaucoup abandonnent l'élevage et qu'il y a des pénuries.

Si on veut lutter contre l'expatriation, il n'y a pas 36 solutions, il faut permettre aux jeunes d'évoluer correctement, et c'est de plus en plus difficile pour les mairies de les y aider.






Revenir en haut Aller en bas
dame-isabeau

dame-isabeau


Nombre de messages : 13102
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 23/07/2007

Etat des lieux communaux, Empty
MessageSujet: Re: Etat des lieux communaux,   Etat des lieux communaux, Icon_minitimeJeu 28 Avr 2016 - 9:45

De mieux en mieux sur le marché...
9 Demi-quintaux de carcasses de cochon 20,00 écus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Etat des lieux communaux, Empty
MessageSujet: Re: Etat des lieux communaux,   Etat des lieux communaux, Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Etat des lieux communaux,
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etat des lieux
» Etat des lieux
» etat des lieux
» Etat des lieux des postes
» Etat des lieux ducal de la navigation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 6 - Place du Change - Hostel de la Bourse :: Légature :: Archives de l'hostel de la Bourse-
Sauter vers: