AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Contreseings des Seigneuries issues de mérite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aymeric_de_Saunhac

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation IG : Languedoc-Toulouse-Bearn
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Contreseings des Seigneuries issues de mérite   Mar 16 Mar 2010 - 22:54

Citation :
Casier de récupération des parchemins.

Les contreseings comprennent les actes d'ennoblissement et les actes de destitution et de succession.
Les fiefs sont classés par ordre alphabétique.


Citation :
Les fiefs issus de mérite

Citation :
  • Aouste-sur-Sye, fief seignieurial vassal de Crest
  • Apprieu, fief seigneurial vassal de Rives (Aucune patente)
  • Artas, fief seigneurial vassal de Maubec (Aucune patente)/(Aucun seigneur actuel)
  • Balan, fief seigneurial vassal de Montluel
  • Bois d'Oingt, fief seigneurial vassal d'Oingt
  • Bouligneux, fief seigneurial vassal des Dombes (Aucune patente)
  • Chamaret, fief seigneurial vassal de Grignan
  • Châteauneuf-sur-Isère, fief seigneurial vassal de Clérieu (Aucune patente)
  • Chastel-Arnaud, fief seigneurial vassal de Montchenu
  • Cornillon-en-Trièves, fief seigneurial vassal de Clermont en Trièves
  • Crolles, fief seigneurial vassal de Monfort
  • Crozes, fief seigneurial vassal de Serves (Aucune patente)
  • Divajeu, fief seigneurial vassal de Crest
  • Espenel, fief seigneurial vassal de Saillans
  • Fontaine, fief seigneurial vassal de Sassenage (Aucune patente)
  • Heyrieux, fief seigneurial vassal de Saint Pierre de Chandieu (Aucune patente)
  • La Batie Roland, fief seigneurial vassal de La Garde Adhemar
  • La Baume-Cornillane, fief seigneurial vassal de Montmeyran
  • La Baume-d'Hostun, fief seigneurial vassal de Hostun (Aucune patente)/(Aucun seigneur actuel)
  • Lambres, fief seigneurial vassal de Crest
  • Le Freyssinet, fief seigneurial vassal de Monestier de Briançon
  • Le Lauzet, fief seigneurial vassal de Monestier de Briançon
  • Meyriès, fief seigneurial vassal de Château Queyras
  • Les Portes, fief seigneurial vassal de la Garde Adhemar
  • Meyrieu, fief seigneurial vassal de Maubec
  • Mions, fief seigneurial vassal de Saint Pierre de Chandieu
  • Miribel, fief seigneurial vassal de Montchenu
  • Montbardon, fief seigneurial vassal de Château Queyras
  • Montéléger, fief seigneurial vassal de Montmeyran
  • Morestel, fief seigneurial vassal de Saint Priest (Aucune patente)/(Aucun seigneur actuel)
  • Pérouges, fief seigneurial vassal de Montluel
  • Pommier de Beaurepaire, fief seigneurial vassal de Beaurepaire (Aucune patente)
  • Pont en Royans, fief seigneurial vassal de Rochechinard
  • Prunières, fief seigneurial vassal de Savines
  • Roynac, fief seigneurial vassal de Marsanne
  • saint-Giraud, fief seigneurial vassal de Varces
  • Saint-Nazaire-en-Royans, fief seigneurial vassal de Rochechinard
  • Sauzet, fief seigneurial vassal de Marsanne
  • Sédéron, fief seigneurial vassal de Laragne-Montéglin
  • Sinard, fief seigneurial vassal de Clermont en Trièves
  • Veronne, fief seigneurial vassal de Saillans

Citation :

Aouste-sur-Sye, fief seignieurial vassal de Crest :
Patente :

Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Mornant, Vicomtesse de Monêtier de Clermont, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande d’ Elorane Nasiria, Vicomtesse de Crest, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Crest Sise au fief nommé Aouste-sur-Sye , à Messire Mischmetal2 .

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Aouste-sur-Sye est bien seigneurie de Crest

Il portera: D'azur à une croix d'argent cantonnée au 1 et au 4, d'une fleur de lys d'or; au 2 d'un dauphin d'or, barbé et lorré de gueules, contourné, posé en bande la tête en bas, la queue tortillant; au 3, de même, le dauphin non contourné, posé en barre. soit, après dessin :





Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite d’Elorane Nasiria, Vicomtesse de Crest attestant de sa volonté de bailler à Messire Mischmetal2, le fief de Aouste-sur-Sye

Citation :
Moi, Elorane de Nasiria, vicomtesse de Crest certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et ai décidé d'octroyer la seigneurie de située sur les terres de Crest à mon ami Pierre de Brisquet dict Mischmetal2 de Montbazon Navailles, pour sa fidélité et sa présence a mes cotés.
Faict pour valoir ce que de droit, à Crest en ce 15 jour du mois de novembre de l'an de Grâce 1457.

Elorane de Nasiria


Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le dix-huitième jour du Mois de novembre 1457 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.






Balan, fief seigneurial vassal de Montluel
Patente :

Nynaève a écrit:

    Par la présente, Nous, Nynaève de Mornant, Vicomtesse de Monêtier de Clermont, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de Pathan, Vicomte de Montluel, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Montluel Sise au fief nommé Balan , à Damoiselle Altéa.

    Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Balan est bien seigneurie de Montluel.

    Elle portera: "d'Azur à l'aigle d'argent, essorante d'un mont, de même accompagnée en chef d'un soleil d'or à dextre et d'une étoile d'or à senestre". soit, après dessin :



    Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite de Pathan, Vicomte de Montluel attestant de sa volonté de bailler à Damoiselle Altéa le fief de Balan.

    Pathan a écrit:

    Moi Pathan, Vicomte de Montluel , certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et ai décidé d'octroyer la seigneurie de Balan située sur ma Vicomté de Montluel à Altea

    Faict pour valoir ce que de droit, Domaine de Montluel en ce vingtième jour du mois de septembre de l'an de Grâce 1457.


    Pathan de Montluel

    Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

    Faict le vingtième jour du Mois de septembre 1457 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.






Bois d'Oingt, fief seigneurial vassal d'Oingt
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de Phelim dit l'Imprévisible, Vicomte d'Oingt, Seigneur de Tassin la Demi Lune, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres d'Oingt sise au fief nommé Le Bois d'Oingt , au Sieur Thibérian Baccard.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief du Bois d'Oingt est bien seigneurie de Oingt

Il portera: «De gueules au chêne arraché d'or, à la fasce cousue d'azur chargée de trois étoiles d'argent, brochant sur le tout» soit, après dessin :





Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le trente-et-unième jour du mois de mars 1458 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.







Chamaret, fief seigneurial vassal de Grignan
Patente :

Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Mornant, Vicomtesse de Monêtier de Clermont, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de lady_Antlia Kennedy, Baronne de Grignan, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Grignan Sise au fief nommé Chamaret , à Damoiselle Aldraien.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Chamaret est bien seigneurie de Grignan

Elle portera: D’or à la libellule de gueule avec en chef du même trois croix de Jerusalem soit, après dessin :




Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite d’Antlia Kennedy, baronne de Grignan attestant de sa volonté de bailler à Demoiselle Aldraien, le fief de Chamaret.

Citation :
Moi, Antlia Kennedy, Baronne de Grignan et Dame de Urre certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et ai décidé d'octroyer la seigneurie de Chamaret située sur ma baronnie de Grignan à Aldraien.

Faict pour valoir ce que de droit, Domaine de Grignan en ce 24ème jour du mois d'octobre de l'an de Grâce 1457.

http://nsa10.casimages.com/img/2009/10/24/091024052828944507.png


Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le vingt-quatrième jour du Mois d’octobre 1457 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.







Chastel-Arnaud, fief seigneurial vassal de Montchenu
Patente :


Citation :
Nous, Marcko, par la volonté Divine et des Hommes, Gouverneur du Lyonnais-Dauphiné, déclarons avoir accepter, avec regret et le coeur gros, la demande qui nous a été faîtes par Anthony, Chevalier de Massigny, d’être déchu de son titre et ses terres en la Baronnie de Saillans ainsi que des privilèges et droit associés.

En outre, en vertu de notre grâce spéciale, pleine puissance, et autorité Ducale, Nous retirons des terres de la Baronnie de Saillans les fiefs seigneuriaux d’Aubenasson et Chastel-Arnaux et en faisons Seigneuries indépendantes que nous laissons aux bons soins respectifs des Dame Ulan et Rufuzz qui devront à partir de ce jour allégeance directe à la Province Ducale du Lyonnais-Dauphiné.

A Lyon, le Dixième jour de l’An de Grâce Quinze Cent Cinquante Quatre.

Citation :

Au nom d'Aristote,
Urbs, humble Héraut du Lyonnais-Dauphiné
A l'Hérauderie françoise,
salut et que vie soit longue

Le lien vassalique est un lien aussi fort que celui de parents. C'est en cela qu'il est conçut, être un lien fort entre deux personnes. Le lien vassalique qui se tenait entre Anthony de Massigny et Dame Rufuzz fut rompu de manière difficile puisque cette rupture n'était pas lié d'un différent entre eux. Le Duché et l'Hérauderie du Lyonnais-Dauphiné accepte et encourage ce présent acte preuve de l'existence de la noblesse et du sens du lien vassalique.


Nous faisons ce qu'il faut afin de réaliser la bonne tenue de ceci.

Ceci amène à deux actes juridiques : l'échange de terres de même valeur entre le Duc de Montchenu et le Duc du Lyonnais-Dauphiné, entre la seigneurie de Chastel-Arnaud et Saint Laurent d'Onay et le changement du rapport de vassalité de Dame Rufuzz.

Du statut de la seigneurie de Chastel-Arnaud, fut avant cet acte, une terre vassale de plein droit du duché du Lyonnais-Dauphiné et devient de par cet acte, une terre vassale du duché de Montchenu, sous suzeraineté du duché du Lyonnais-Dauphiné
Du statut de Saint Laurent d'Onay, fut avant cet acte, une terre vassale du duché de Montchenu, sous suzeraineté du duché du Lyonnais-Dauphiné et devient de par cet acte, une terre vassale de plein droit du duché du Lyonnais-Dauphiné.

Le Duc de Montchenu ne se reconnait plus seigneur de Saint Laurent d'Onay et quitte toutes prétentions sur ce fief et tous les possesseurs à venir du duché de Montchenu devront se plier à cet acte.

Le Duc du Lyonnais-Dauphiné reconnait n'être plus le seigneur de la seigneurie de Chastel-Arnaud, mais d'être le suzerain de cette terre.
Il reconnait que Anthony de Massigny dit le Wulfen, Duc de Montchenu à ce jour devient le seigneur de la seigneurie de Chastel-Arnaud et que ce dernier devient son vassal pour cette terre du Lyonnais-Dauphiné.

Le Héraut du Lyonnais-Dauphiné veillera à l'exécution de ceci présentement, mais ses successeurs devront y veiller jusqu'à ce que de nouvelles données et un nouvel acte puisse remettre en cause la durée de celui-ci.
Seul le Duché du Lyonnais-Dauphiné sous l'accord de l'Hérauderie du Royaume de France peut modifier ce dit-traité.
L'Héraut du Lyonnais-Dauphiné et le Duc du Lyonnais-Dauphiné s'engage à tenir ferme et agréable tout ce qui aura été consenti, gréer et ratifier sur ce présent acte.
Il est interdit de modifier l'action juridique consignée dans l'acte pour d'autres raisons que celles-décrite.
Si quelqu'un cependant voulait violer cet accord, qu'il subisse les foudres de l'hérauderie.

Pour que les autorités soient confirmés, apportons le sceau du Lyonnais-Dauphiné et de l'Hérauderie de par Anthony de Massigny, Roy d'Armes de France.

Faict le Troisième de Mai quatorce cent cinquante cinq, au Castel de Lyon.

Charles de Macquart, dict Carnil
Gouverneur du Lyonnais et Dauphiné



Anthony de Massigny, dict le Wulfen
Duc de Montchenu et Roy d'Armes de France





Cornillon-en-Trièves, fief seigneurial vassal de Clermont en Trièves
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, LLyr di Maggio et d'Astralgan, dict « Touraine » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Clermont en Trièves sise au fief nommé Cornillon en Trièves, à Messire MacCornell .

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Cornillon en Trièves est bien seigneurie de Clermont en Trièves

Il portera: De gueules aux trois écussons d’argent deux et un soit, après dessin :



Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite de Nynaève et Gérault de Gaudemar, Vicomtes de Clermont en Trièves attestant de sa volonté de bailler à Messire Romuald MacCornell, le fief de Cornillon en Trièves.

Citation :
Nous, Nynaève et gérault de Gaudemar, vicomtes de Clermont en Trièves certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et ai décidé d'octroyer la seigneurie de Cornillon en Trièves située sur les terres de Clermont en Trièves à notre filleul Romuald MacCornell en gage de l’affection que nous lui portons

Faict pour valoir ce que de droit, à Crest en ce 15 jour du mois de novembre de l'an de Grâce 1457.

Nynaève et Gérault de Gaudemar





Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le sixième jour du Mois de Janvier 1458 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.







Crolles, fief seigneurial vassal de Monfort
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Mornant, Vicomtesse de Monêtier de Clermont, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de Ulan et Kederick de Saint-Prigent, , Barons de Montfort, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Montfort, Sise au fief nommé Crolles , à Messire Gerbo.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Crolles est bien seigneurie de Montfort

Il portera: De gueules au chevron disjoint à la partie centrale haussée échiqueté d'azur et d'or, aux deux aigles d'or en chef, celle de dextre contournée, à la croix fleurée du même en pointe. soit, après dessin :




Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite d’Ulan et Kederick de Saint-Prigent, Barons de Montfort attestant de sa volonté de bailler à Messire gerbo, le fief de Crolles.


Citation :
Noble Héraut,

Par la présente, nous, Ulan et Kederick de Saint-Prigent, Barons de Montfort souhaitons prendre Messire Gerbo comme vassal et lui octroyer notre fief de Crolles. En effet, cet honnête homme, ami de nostre famille est certes discret mais c’est beaucoup investi pour la ville de Montelimar et ce, de longue date. Nous souhaitons donc l’en récompenser.

Nous espérons prochainement que cela soit chose ferme.

Qu’aristote vous garde en sa saincte garde.

Faict en Montfort le Neuvieme jour du mois de Juin 1457



Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le troisième jour du Mois d’octobre 1457 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.






Divajeu, fief seigneurial vassal de Crest
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Mornant, Vicomtesse de Monêtier de Clermont, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande d’ Elorane Nasiria, Vicomtesse de Crest, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Crest Sise au fief nommé Divajeu, à Messire _geoffroy_ .

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Divajeu est bien seigneurie de Crest

Il portera: D’azur à trois bandes d’argent, chargées d'un ours de sable et à la terrasse de sinople portant en pointe, une tour carrée d’or fenestrée, portillée et maçonnée de sable. soit, après dessin :




Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite d’Elorane Nasiria, Vicomtesse de Crest attestant de sa volonté de bailler à Messire Geoffroy, le fief de Divajeu.

Citation :
Moi, Elorane de Nasiria, vicomtesse de Crest certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et ai décidé d'octroyer la seigneurie de Divajeu située sur les terres de Crest à mon fils ainé, Geoffroy, bien qu'a mes yeux il ait toujours été noble, aujourd'hui il l'est aux yeux de tous les autres.

Faict pour valoir ce que de droit, à Crest en ce 15 jour du mois de novembre de l'an de Grâce 1457.

Elorane de Nasiria


Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le dix-huitième jour du Mois de novembre 1457 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.







Espenel, fief seigneurial vassal de Saillans
Patente :

Citation :
Par la présente, Nous, Nebisa de Malemort, Comtesse de Ségur, Vicomtesse de Chabrières, Maréchal d'Armes Royal en charge du Lyonnais-Dauphiné, en l'absence d'un héraut titulaire, faisons acte de la demande de Jean Zwyrowsky , Vicomte de Crots, Baron de Saillans et de Marsanne, seigneur de Ribiers, grand-officier et croix de l'Ordre de Saint-Georges quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Saillans Sise au fief nommé Espenel, à messire Headkro.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief d' Espenel est bien seigneurie de Saillans.

Après consultation de l'impétrante, l'écu choisit pour ladicte seigneurie est: "D'azur au lion d'or, à la barre d'argent chargée de trois darbons de sable brochant sur le tout " soit, après dessin :









Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite de Jean Zwyrowsky,Vicomte de Crots, Baron de Saillans et de Marsanne, seigneur de Ribiers, grand-officier et croix de l'Ordre de Saint-Georges attestant de sa volonté de bailler à Messire Headkro le fief d'Espenel.





Citation :
Je, Jean Zwyrowsky, Vicomte de Crots, Baron de Saillans et de Marsanne, seigneur de Ribiers, grand-officier et croix de l'Ordre de Saint-Georges,

Certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et décide d'octroyer la seigneurie du village d'Espenel, situé sur les terres de Saillans

A maitre Headkro, lieutenant de la prévôté de la ville de Lyon.

Donné à Crots ce samedi, treizième de juin de l'an de Grâce MCCCCLVII.


Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le …… jour du Mois de Juin 1457 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.










La Baume-Cornillane, fief seigneurial vassal de Montmeyran
Patente :


Citation :

Par la présente, Nous Kirah du Breuil, Héraut de Normandie, par délégation des autorités compétentes en Armagnac, faisons acte de la demande de messire Charles de la Croix de Bramafan, dict "Strakastre", Baron de Montmeyran et Seigneur en terres du Lyonnais-Dauphiné quant à l'octroi d'une seigneurie attestée se trouvant sur ses terres baronniales sise au fief dit de La Baume-Cornillane, à Dame Cassandres.

Sur base des recherches faites par feu Charles Macquart, dict "Carnil", anciennement héraut du Lyonnais-Dauphiné, constatons que l'écu se référant à ladicte seigneurie est
D'orangé, à la bande d'or, chargée de trois merles de sable".
soit, après dessin :



Ceci selon la demande suivante recue en mains propres du vicomte :

Strakastre a écrit:

    A l'Herauderie de France,
    Aux Vassaux et Ecuyers de la Maison de la Croix de Bramafan,

      Après avoir pris et reçu conseils des vassaux des domaines nobiliaires de la Maison de la Croix de Bramafa, Moi, Charles de la Croix de Bramafan, porte à la connaissance de toutes et tous les décisions suivantes :

        [...]
        > de réattribuer la seigneurie de Montéléger à Messire Gamling, pour services rendus à ma personne durant ces derniers mois ;

        > de réattribuer la seigneurie de La Baume-Cornillane à Dame Cassandres, pour services rendus à ma personne.

      Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire sur ledit sujet.

    par Charles de la Croix de Bramafan, Vicomte de l'Isle Jourdain, Baron de Montmeyran, Chevalier de France, Seigneur de Savigny-Sur-Orge, Seigneur de Chasteauneuf-Sur-Isère, Seigneur de Claveyson.
    le Vingt-Cinquième de Mai de l'An Mil Quatre Cent Cinquante Sept, pour valoir ce que de droit.


Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous confirmons avoir assisté en tant que témoin Héraldique aux serments vassaliques dument prononcés et échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 30e jour du Mois de juin 1457 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.


La Batie Roland, fief seigneurial vassal de La Garde Adhemar
Patente:

Citation :
    Par la présente, Nous, Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves, Baronne du Glaizil, Dame de Mornant, Dame d'Anthon, dicte « Dauphiné » Héraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de sa Grasce Pénélope de Montbazon Navailles Devirieux, Duchesse de Château-Queyras, Baronne de la Garde Adhemar, Dame de Mirmande, Dame de Saint Chaffrey quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de la Garde Adhemar sise au fief nommé La Bastie-Rolland , à Dame Asarine d'Izoard .


      Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief La Bastie-Rolland est bien seigneurie de la Garde Adhemar .

      Elle portera: «De gueules au soleil d’or et au chef de sable chargé de trois têtes de cheval d’or bridées du même» soit, après dessin :





    Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite de sa Grasce Pénélope de Montbazon Navailles Devirieux, Duchesse de Château-Queyras, Baronne de la Garde Adhemar, Dame de Mirmande, Dame de Saint Chaffrey attestant de sa volonté de bailler à Dame Asarine d'Izoard, le fief de La Bastie-Rolland


    Pénélope a écrit:
    De Pénélope de Montbazon-Navailles Devirieux, Duchessse de Chasteau Queyras,Baronne de la Garde Adhémar, Dame de Mirmande et de Saint Chaffrey,
    A la Vicomtesse Nynaève Gaudemar, dicte Dauphiné,



    Salut et respect,

    Suite à notre conversation, je vous confirme ce jour mon désir d'octroyer, à ma fille Aubanne et à la damoiselle Asarine, les seigneuries notées ci après


    La Seigneurie des Portes: pour ma fille Aubanne de Barsac





    la Seigneurie de la Batie-Rolland: Pour la damoiselle Asarine, ma belle-soeur et future belle-soeur puisque promise à mon frère





    La cérémonie se déroulera sur les terres de la Garde Adhémar le 5 mai prochain si la date vous convient, dans le cas contraire nous nous adapterons à votre emploi du temps.

    Cordialement

    Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

    Faict à Lyon, le cinquième jour du moi de mai de l'année 1459





Le Freyssinet, fief seigneurial vassal de Monestier de Briançon
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de Argael Devirieux, dict "le fier", Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de La tour du Pin et Seigneur de Saint Giraud quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Monestier de Briançon sise au fief nommé Le Freyssinet , à Dame Sindanarie Carsenac, Dame de Viam, Grande Académicienne Royale de France, Ecuyère de la Licorne .


Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief du Freyssinet est bien seigneurie de Monestier de Briançon

Elle portera: «d'Azur au huchet d'or chargé en chef de trois coquilles de même» soit, après dessin :





Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite d’Argael Devirieux, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de La tour du Pin et Seigneur de Saint Giraud attestant de sa volonté de bailler à Dame Sindanarie Carsenac, Dame de Viam, Grande Académicienne Royale de France, Ecuyère de la Licorne, le fief de Freyssinet


Argael a écrit:
Au hérault d'Arme du Lyonnais-Dauphiné, Nynaeve dite la modeste, Vicomtesse de Monestier de Clermont, Dame de Mornant, du Glaizil et d'Anthon,


Salut et paix,

Par la présente, nous vous sollicitons pour un anoblissement à une date à définir selon vos disponibilité à Lyon..

J’ai comme souhait d’anoblir à l’occasion deux personnes de valeurs oeuvrant de manière admirable pour la grandeur de leur province et de la France. Il s’agit de Dame Sindanarie Carsenac, Dame de Viam, Grande Académicienne Royale de France, Ecuyère de la Licorne, et de Sa Grandeur Lily-Jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur, Dame de Labastide Saint Peyre.

A la première je suis désireux d’octroyer les terres du Freyssinet et la seconde les terres de Lauzet les deux se trouvant sur mes terres de Monestier de Briançon.

Qu’Aristote veille les officiers portant caducés.

Cordialement
Faict à Lyon le XIII ème jour du mois de Juin de l'an de grasce MCCCCLVIII.

Argael Devirieux

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le vingt-huitième jour du mois de juin 1458 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.







Lambres, fief seigneurial vassal de Crest
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande d'Elorane de Narisia et de la Chambre, Vicontesse de Crest, baronne de Poyet, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Crest sise au fief nommé Lambres , à Demoiselle Aliéna.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Lambres est bien seigneurie de Crest

Il portera: « D’azur à une tour carrée d’or fenestrée, portillée et maçonnée de sable posée à dextre avec en chef à senestre un faucon d’or longé de sinople, à la bordure crénelée componnée d'argent et de sinople de 16 pièces » soit, après dessin :




Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite d'Elorane de Narisia et de la Chambre, Vicontesse de Crest, baronne de Poyet attestant de sa volonté de bailler à Demoiselle Aliéna, le fief de Lambres.

Citation :

Moi, Elorane de la Chambre-Nasiria, Vicomtesse de Crest, Baronne de Poët, Dame de Saint-Symphorin-sur-Coise, de Monestier d'Allemont et Thielt, certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et ai décidé d'octroyer la seigneurie de Lambres située sur les terres de Crest à Aliena.

Faict pour valoir ce que de droit, Crest en ce vingtième jour du mois de mars de l'an de Grâce 1458.

Elorane de la Chambre-Nasiria


Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le vingtieme jour du mois de mars 1458 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.



Revenir en haut Aller en bas
Aymeric_de_Saunhac

avatar

Nombre de messages : 109
Localisation IG : Languedoc-Toulouse-Bearn
Date d'inscription : 30/07/2009

MessageSujet: Re: Contreseings des Seigneuries issues de mérite   Ven 7 Jan 2011 - 15:26

Le Lauzet, fief seigneurial vassal de Monestier de Briançon
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de Argael Devirieux, dict "le fier", Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de La tour du Pin et Seigneur de Saint Giraud quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Monestier de Briançon sise au fief nommé Le Lauzet , à Dame Lily-Jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur, Dame de Labastide Saint Peyre. .


Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief du Lauzet est bien seigneurie de Monestier de Briançon

Elle portera: «D'azur à la croix d'or, accompagnée en 1,4 de deux coquilles d'argent et en 2,3 de deux huchets du même, liés, virolés et enguichés de sable.» soit, après dessin :





Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite d’Argael Devirieux, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de La tour du Pin et Seigneur de Saint Giraud attestant de sa volonté de bailler à Dame Lily-Jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur, Dame de Labastide Saint Peyre, le fief de Lauzet


Argael a écrit:
Au hérault d'Arme du Lyonnais-Dauphiné, Nynaeve dite la modeste, Vicomtesse de Monestier de Clermont, Dame de Mornant, du Glaizil et d'Anthon,


Salut et paix,

Par la présente, nous vous sollicitons pour un anoblissement à une date à définir selon vos disponibilité à Lyon..

J’ai comme souhait d’anoblir à l’occasion deux personnes de valeurs oeuvrant de manière admirable pour la grandeur de leur province et de la France. Il s’agit de Dame Sindanarie Carsenac, Dame de Viam, Grande Académicienne Royale de France, Ecuyère de la Licorne, et de Sa Grandeur Lily-Jane de Cognin Franchesse Casaviecchi Von Waldershut, Comtesse de Lavaur, Dame de Labastide Saint Peyre.

A la première je suis désireux d’octroyer les terres du Freyssinet et la seconde les terres de Lauzet les deux se trouvant sur mes terres de Monestier de Briançon.

Qu’Aristote veille les officiers portant caducés.

Cordialement
Faict à Lyon le XIII ème jour du mois de Juin de l'an de grasce MCCCCLVIII.

Argael Devirieux

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le vingt-huitième jour du mois de juin 1458 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.




Les Portes, fief seigneurial vassal de La Garde Adhemar
Patente:


Citation :
    Par la présente, Nous, Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves, Baronne du Glaizil, Dame de Mornant, Dame d'Anthon, dicte « Dauphiné » Héraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de sa Grasce Pénélope de Montbazon Navailles Devirieux, Duchesse de Château-Queyras, Baronne de la Garde Adhemar, Dame de Mirmande, Dame de Saint Chaffrey quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de la Garde Adhemar sise au fief nommé Les Portes , à Dame Aubanne de Barsac .


      Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief des Portes est bien seigneurie de la Garde Adhemar .

      Elle portera: «De gueules aux deux clés d'or posées en sautoir, liées du même et sommées d'un soleil aussi d’or» soit, après dessin :





    Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite de sa Grasce Pénélope de Montbazon Navailles Devirieux, Duchesse de Château-Queyras, Baronne de la Garde Adhemar, Dame de Mirmande, Dame de Saint Chaffrey attestant de sa volonté de bailler à Dame Aubanne de Barsac, le fief des Portes


    Pénélope a écrit:
    De Pénélope de Montbazon-Navailles Devirieux, Duchessse de Chasteau Queyras,Baronne de la Garde Adhémar, Dame de Mirmande et de Saint Chaffrey,
    A la Vicomtesse Nynaève Gaudemar, dicte Dauphiné,



    Salut et respect,

    Suite à notre conversation, je vous confirme ce jour mon désir d'octroyer, à ma fille Aubanne et à la damoiselle Asarine, les seigneuries notées ci après


    La Seigneurie des Portes: pour ma fille Aubanne de Barsac





    la Seigneurie de la Batie-Rolland: Pour la damoiselle Asarine, ma belle-soeur et future belle-soeur puisque promise à mon frère





    La cérémonie se déroulera sur les terres de la Garde Adhémar le 5 mai prochain si la date vous convient, dans le cas contraire nous nous adapterons à votre emploi du temps.

    Cordialement

    Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

    Faict le cinquième jour de mai de l'an de grâce mille quatre cent cinquante neuf.





Meyriès, fief seigneurial vassal de Château Queyras
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Mornant, Vicomtesse de Monêtier de Clermont, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande d' Hardryan, Duc de Château-Queyras, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Château-Queyras Sise au fief nommé Meyriès , à Demoiselle Lhunne.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Meyriès est bien seigneurie de Château-Queyras.

Après consultation de l'impétrant et en absence d'armes historiques, l'écu choisit pour ladicte seigneurie est: "D'azur à la bande componée d'or et de gueules à l’abeille aussi d’or, accompagné en chef à senestre, d'un croissant contourné" soit, après dessin :



Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite d’Hardryan, duc de Château-Queyras attestant de sa volonté de bailler à Demoiselle Lhunne le fief de Meyriès.

Citation :
Moi Hardryan, Duc de Chasteau Queyras, certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et ai décidé d'octroyer la seigneurie de Meyriès située sur mon duché de Chasteau Queyras à dame Lhunne.

Faict pour valoir ce que de droit, Domaine de Chasteau Queyras en ce premier jour du mois de juillet de l'an de Grâce 1457.

Hardryan
Duc de Chasteau Queyras

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le vingtquatrième jour du Mois de juillet 1457 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.







Meyrieu, fief seigneurial vassal de Maubec
Patente :


Citation :
Nous, Aymon d’Avencourt dict Alynerion, octroyons la seigneurie de Meyrieu, fief vassal de notre Baronnie de Maubec en remerciement de ses services et de sa fidélité envers notre famille dont il est parrain de notre fille, à sieur Walan. Son implication envers notre maisonnée, sa ville et sa garnison de Vienne font de lui un homme d’exception, ainsi que sa droiture, son courage et son écoute.
Ses armes seront « D’azur à l’arbre d’argent, au chef d’or au léopard au champ ».



La cérémonie a été orchestrée par le héraut Dauphiné avec pour témoin héraldique Sylvestre en qualité de Maréchal d’Armes de France.


Fait en l’église Sainte Bonaventure de Maubec, le 23 août 1455.

Par nostre Sceau, nous, Morgwen de la Louveterie, Maréchal d'Armes de France et Héraut ès Généalogie, témoignons des serments de vassalité échangés.






Le mion, fief seigneurial vassal de Chandieu
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Monêtier de Clermont, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande d’ Estalabou de Vaucanson , Vicomte de Chandieu, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Chandieu sise au fief nommé Mions , à Demoiselle Cyanne Loelia de Vaucanson .

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de est bien seigneurie de Chandieu

Il portera: « De gueules au lion d'argent, au chevron d'azur brochant sur le tout » soit, après dessin :




Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite d'Estalabou de Vaucanson, Vicomte de Chandieu attestant de sa volonté de bailler à Demoiselle Cyanne Loelia de Vaucanson, le fief de Mions.

Citation :
Moi Estalabou, Vicomte de Chandieu , certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et ai décidé d'octroyer la seigneurie de Mions située sur mon Vicomté de Chandieu à ma fille Cyanne-Loelia de Vaucanson
Faict pour valoir ce que de droit, Domaine de Charance en ce dixième jour du mois de mars de l'an de Grâce 1458.
Estalabou de Vaucanson

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le dixième jour du mois de mars 1458 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.






Miribel, fief seigneurial vassal de Montchenu
Patente :


Citation :
A tous présent et advenir salut.

Nous, Anthony de Massigny, dict « Montjoye », Roy d'Armes de France et Héraut intérimaire du Lyonnais et Dauphiné, actons l’octroy du domaine de Miribel en vassalité à Messire Volverine du Gwerz of Chen qui devient nostre vassal en le Duché de Montchenu.

A compter de ce jour, Volverine devient Seigneur de Miribel. Il portera : «Écartelé d'or et de gueules; à la cotice d'hermine brochant sur le tout».



Fait en la chapelle Sainct-Anthoine, Paris
En ce vingt huitième de May de l’an de Pasques Quatorze Cent Cinquante Cinq.






Montbardon, fief seigneurial vassal de Château Queyras
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Mornant, Vicomtesse de Monêtier de Clermont, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande d' Hardryan, Duc de Château-Queyras, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Château-Queyras Sise au fief nommé Montbardon , à messire Ayorleo.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Montbardon est bien seigneurie de Château-Queyras.

Après consultation de l'impétrant et en absence d'armes historiques, l'écu choisit pour ladicte seigneurie est: Ecartelé au premier et quatrième d’or à l’aigle de gueule et aux deuxième et troisième de gueules plain à la bordure crénelée d’azur soit, après dessin :



Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite d’Hardryan, duc de Château-Queyras attestant de sa volonté de bailler à messire Ayorleo le fief de Montbardon.

Citation :
Moi Hardryan, Duc de Chasteau Queyras, certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et ai décidé d'octroyer la seigneurie de Montbardon située sur mon duché de Chasteau Queyras à messire Ayorleo.

Faict pour valoir ce que de droit, Domaine de Chasteau Queyras en ce premier jour du mois de juillet de l'an de Grâce 1457.

Hardryan
Duc de Chasteau Queyras

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le vingtquatrième jour du Mois de juillet 1457 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.








Montéléger, fief seigneurial vassal de Montmeyran
Patente :


Citation :

Par la présente, Nous Kirah du Breuil, Héraut de Normandie, par délégation des autorités compétentes en Armagnac, faisons acte de la demande de messire Charles de la Croix de Bramafan, dict "Strakastre", Baron de Montmeyran et Seigneur en terres du Lyonnais-Dauphiné quant à l'octroi d'une seigneurie attestée se trouvant sur ses terres baronniales sise au fief dit de Montéléger, à Messire Gambling.

Sur base des recherches faites par feu Charles Macquart, dict "Carnil", anciennement héraut du Lyonnais-Dauphiné, constatons que l'écu se référant à ladicte seigneurie est
De gueule, à deux clefs d'or, posées en sautoir; au chef d'azur semé de lys d'argent
soit, après dessin :



Ceci selon la demande suivante recue en mains propres du vicomte :

Strakastre a écrit:

    A l'Herauderie de France,
    Aux Vassaux et Ecuyers de la Maison de la Croix de Bramafan,

      Après avoir pris et reçu conseils des vassaux des domaines nobiliaires de la Maison de la Croix de Bramafa, Moi, Charles de la Croix de Bramafan, porte à la connaissance de toutes et tous les décisions suivantes :

        [...]
        > de réattribuer la seigneurie de Montéléger à Messire Gamling, pour services rendus à ma personne durant ces derniers mois ;

        > de réattribuer la seigneurie de La Baume-Cornillane à Dame Cassandres, pour services rendus à ma personne.

      Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire sur ledit sujet.

    par Charles de la Croix de Bramafan, Vicomte de l'Isle Jourdain, Baron de Montmeyran, Chevalier de France, Seigneur de Savigny-Sur-Orge, Seigneur de Chasteauneuf-Sur-Isère, Seigneur de Claveyson.
    le Vingt-Cinquième de Mai de l'An Mil Quatre Cent Cinquante Sept, pour valoir ce que de droit.


Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous confirmons avoir assisté en tant que témoin Héraldique aux serments vassaliques dument prononcés et échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le 30e jour du Mois de juin 1457 sous le règne de nostre souverain le Roy Levan le troisième de Normandie.


Citation :

Par la présente, Nous, Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de messire Charles de la Croix de Bramafan, dict "Strakastre", Baron de Montmeyran et Seigneur en terres du Lyonnais-Dauphiné quant à l'octroi d'une seigneurie attestée se trouvant sur ses terres baronniales sise au fief dit de Montéléger, à Demoiselle Alberie-reine Guillaumin, dicte "Alberie"

Sur base des recherches faites par feu Charles Macquart, dict "Carnil", anciennement héraut du Lyonnais-Dauphiné, constatons que l'écu se référant à ladicte seigneurie est: "De gueule, à deux clefs d'or, posées en sautoir; au chef d'azur semé de lys d'argent"

soit, après dessin :



Ceci selon la demande suivante reçue en mains propres du vicomte :
Strakastre a écrit:

    A l'Hérauderie de France,
    Aux Vassaux et Écuyers de la Maison de la Croix de Bramafan,

      Après avoir pris et reçu conseils des vassaux des domaines nobiliaires de la Maison de la Croix de Bramafan, Moi, Charles de la Croix de Bramafan, porte à la connaissance de toutes et tous les décisions suivantes :

        > de prendre acte du décès de mon petit-fils feu Gamling de la Croix de Bramafan, feu le Seigneur du fief de Montéléger, vassal de la Baronnie de Montmeyran, en la Maison du Lyonnais-Dauphiné ;

        > de réattribuer la seigneurie de Montéléger à Demoiselle Alberie-reine Guillaumin, dicte "Alberie", en remerciement des services rendus à la Maison de la Croix de Bramafan.

      Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire sur ledit sujet.

    par Charles de la Croix de Bramafan, dicte "Strakastre",
    Comte de l'Isle Jourdain, Baron de Montmeyran, Chevalier de France, Seigneur de Savigny-Sur-Orge, Seigneur de Claveyson,
    le Dixième d'Avril de l'An Mil Quatre Cent Cinquante Huit, pour valoir ce que de droit.



Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le trente-et-unième jour du mois de mars 1458 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.




Citation :

Par la présente, Nous, Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de messire Charles de la Croix de Bramafan, dict "Strakastre", Baron de Montmeyran et Seigneur en terres du Lyonnais-Dauphiné quant à l'octroi d'une seigneurie attestée se trouvant sur ses terres baronniales sise au fief dit de Montéléger, à messer Anthony Ercibal de la Croix de Bramafan [IG:Anthony_Ercibald]

Sur base des recherches faites par feu Charles Macquart, dict "Carnil", anciennement héraut du Lyonnais-Dauphiné, constatons que l'écu se référant à ladicte seigneurie est: De gueule, à deux clefs d'or, posées en sautoir; au chef d'azur semé de lys d'argent

soit, après dessin :



Ceci selon la demande suivante reçue en mains propres du comte :
Strakastre a écrit:

    A la Hérauderie de France,

      Par la présente, moi, Charles de la Croix de Bramafan, dict Strakastre, Comte de l'Isle Jourdain, Baron de Montmeyran, Chevalier de France, Seigneur de Savigny-Sur-Orge, Seigneur de Claveyson, souhaite

      d'une part :

      • retirer à Caerellyn de Valbrisay de Carpadant, la seigneurie issue de mérite de Marenvielle, vassale du Comté d'Isle Jourdain, en la Maison d'Armagnac et de Comminges, pour les motifs qui ne regardent que les parties concernées et elles-seules ;

      • prendre acte du décès de Bathylde de la Croix de Bramafan, alors Dame de Leguevin, vassale du Comté d'Isle Jourdain, en la Maison d'Armagnac et de Comminges, rendant par le fait ce fief vacant de toute gestion ;

      • prendre acte du décès de [Albérie-Reine d'Albature, alors Dame de Montéléger, vassale de la Baronnie de Montmeyran, en la Maison du Lyonnais-Dauphiné, rendant par le fait ce fief vacant de toute gestion.

      et d'autre part :

      • prendre Anthony Ercibal de la Croix de Bramafan, comme vassal de la Baronnie de Montmeyran, à travers la seigneurie issue de mérite de Montéléger ;

      • prendre Marie-Anne-Lise de la Croix de Bramafan, comme vassale du Comté d'Isle Jourdain, à travers la seigneurie issue de mérite de Marenvielle ;

      • prendre Lexy Chandos de Penthièvre, comme vassale du Comté d'Isle Jourdain, à travers la seigneurie issue de mérite de Leguevin

      • prendre Guy de Dampierre, comme vassal du Comté d'Isle Jourdain, à travers la seigneurie issue de mérite de Pibrac.

      Je me tiens à votre disposition pour convenir de la date de la cérémonie d'hommage qui sera officiée en notre chapelle familiale consacrée de Saint-Lescure-le-Conciliant, sise en le Comté d'Isle Jourdain.

    le Vingt-Neuvième de Décembre de l'An Mil Quatre Cent Cinquante Huit, pour valoir ce que de droit.



Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict au domaine de Bramafan, le huitième jour du mois de Janvier 1459




Pérouges, fief seigneurial vassal de Montluel
Patente :


Nynaève a écrit:

    Par la présente, Nous, Nynaève de Mornant, Vicomtesse de Monêtier de Clermont, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de Pathan, Vicomte de Montluel, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Montluel Sise au fief nommé Pérouges , à Damoiselle Aredhel.

    Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Pérouges est bien seigneurie de Montluel.

    Elle portera: De gueules au dragon d’or soit, après dessin :



    Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite de Pathan, Vicomte de Montluel attestant de sa volonté de bailler à Demoiselle Aredhel le fief de Pérouge.

    Pathan a écrit:

    Moi Pathan, Vicomte de Montluel , certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et ai décidé d'octroyer la seigneurie de Pérouges située sur ma Vicomté de Montluel à Aredhel

    Faict pour valoir ce que de droit, Domaine de Montluel en ce vingtième jour du mois de septembre de l'an de Grâce 1457.


    Pathan de Montluel

    Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

    Faict le vingtième jour du Mois de septembre 1457 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.






Pont en Royans, fief seigneurial vassal de Rochechinard
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves, dict « Dauphiné » Héraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de Geoffroy de la Chambre, Vicomte de Rochechinard, Seigneur de Divajeu et de Sauzet, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Rochechinard sise au fief nommé Pont en Royans, à Madame Soleil.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Pont en Royans est bien seigneurie de Rochechinard

Elle portera: Fascé d'argent et d'azur au lion de gueules brochant sur le tout marchant sur un pont de même. soit, après dessin :




Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite de Geoffroy de la Chambre, Vicomte de Rochechinard attestant de sa volonté de bailler à Madame Soleil, le fief de Pont en Royans.

Citation :
A Dauphiné, Hérault d'Arme du Lyonnais-Dauphiné, Nynaeve la Vicomtesse de Monestier de Clermont, Dame de Mornant, du Glaizil et d'Anthon,

Par la présente, nous vous sollicitons pour un anoblissement le 22 Novembre 1458 à Rochechinard.

Nous, Geoffroy de la Chambre, Vicomte de Rochechinard, Seigneur de Divajeu et de Sauzet, actuel Capitaine de l'ost du Lyonnais Dauphiné, souhaitons prendre pour vassale Damoiselle Soleil en lui offrant la terre de Pont en Royans, ainsi que Damoiselle Mathilde de Vaucanson, Comtesse de Bresteau en lui offrant la terre de Saint Nazaire en Royans.

Avec nos amitiés

Geoffroy de la Chambre,
Vicomte de Rochechinard, Seigneur de Divajeu et de Sauzet.

Faict à Rochechinard, le vingt deuxième jour du mois de Novembre de l'an de grasce mil quatre cent cinquante et huit.


Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le vingt-deuxième jour du mois de novembre 1458 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.








Prunières, fief seigneurial vassal de Savines
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, Nynaève de Gaudemar, Vicomtesse de Clermont en Trièves, dict « Dauphiné » Heraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de Ka Devirieux dit Fier barbe, Vicomte de Savine quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Savine sise au fief nommé Prunières , à Dame Ninoua.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Prunières est bien seigneurie de Savine.

Il portera: «de gueules à la bande accompagnée, en chef, d'un gland renversé, tigé en bande et feuillé d'une pièce en barre, et, en pointe, d'un besant, le tout d'or, au chef cousu d'azur chargé de trois étoiles aussi d'or» soit, après dessin :





Citation :
Moi, Ka Devirieux, Vicomte de Savines et Seigneur de Saint-Véran, certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et ai décidé d'octroyer la seigneurie de Prunières située sur mon vicomté de Savines à Ninoua.

Faict pour valoir ce que de droit, à Briançon en ce 27ème jour jour du mois d avril de l'an de Grâce 1458.

Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le treizième jour du mois de mai 1458 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.







Roynac, fief seigneurial vassal de Marsanne
Patente :


Citation :
Par la présente, Nous, Nebisa de Malemort, Comtesse de Ségur, Vicomtesse de Chabrières, Maréchal d'Armes Royal en charge du Lyonnais-Dauphiné, en l'absence d'un héraut titulaire, faisons acte de la demande d' Espoire Zwyrowsky d’Amilly, Baronne de Marsanne quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Marsanne Sise au fief nommé Roynac, à Dame Axel2fersen.

Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Roynac est bien seigneurie de Marsanne.

Après consultation de l'impétrante et en absence d'armes historiques, l'écu choisit pour ladicte seigneurie est: "De gueules au chevron d’or accompagné en chef de deux roses d'argent feuillée de sinople et d’un lion d’or en pointe" soit, après dessin :




Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite d’Espoire Zwyrowsky d’Amilly, Baronne de Marsanne attestant de sa volonté de bailler à Dame Axelfersen le fief de Roynac.



Citation :
Moi, Espoire Zwyrowsky d'Amilly, Baronne de Marsanne, certifie avoir pris connaissance de l'adendum sur les seigneuries et ai décidé d'octroyer la seigneurie de Roynac située sur ma baronnie de Marsanne à dame Axel2fersen.

Faict pour valoir ce que de droit, Domaine d’Amilly en ce 12e jour du mois de Juin de l'an de Grâce 1457.


Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

Faict le …… jour du Mois de Juin 1457 sous le règne de nostre souverain bien aimé le Roy Levan le troisième de Normandie.








saint-Giraud, fief seigneurial vassal de Varces
Patente :


Citation :
Sieur Argael, en ce jour du 27 août de l'an de grâce 1455, nous, Aymont d'Avencourt, en qualité de Héraut d'Armes, nous vous déclarons seigneur de Saint Giraud et vassal de Dame Umiko, Baronne de Varces.
Je vous remets alors vos armes qui sont les suivantes : « D'azur à la tour d'or au sommet d'un mont d'argent, au canton d'argent, à la bande d'azur, chargée de trois croisettes du champ »

Vous êtes désormais anobli et prenez rang de noblesse, vous devez par conséquent vous plier à ces devoirs et obligations comme cela est prévu dans les textes héraldiques et nulle dérogation aux principes dictés ne sera autorisée.
Mes félicitations.
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia
Porte-parole
avatar

Nombre de messages : 10595
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Contreseings des Seigneuries issues de mérite   Lun 12 Déc 2011 - 20:43

Citation :
    Par la présente, Nous, Arnaut de Malemort, Vicomte de Crozenc, dict « Marche » héraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de messire Tenshikuroi Deschenaux, Vicomte de Montmaur quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Montmaur sise au fief nommé Aspres, à messire Dedelagratte .


      Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief d’Aspres est bien seigneurie de Montmaur.

      Il portera: « D’or au sautoir de gueules » soit, après dessin :




    Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite de Messire Tenshikuroy Deschenaux , Vicomte de Montmaur attestant de sa volonté de bailler à messire Dedelagratte , le fief d’Aspres

    Citation :


    A Vous, Nynaeve de Gaudemar dict "Dauphiné",
    Vicomtesse de Clermont en Trièves, Baronne du Glaizil, Dame de Mornant et d'Anthon

    De Nous, Tenshikuroi Deschenaux dict "Le Diplomate"
    Vicomte de Montmaur, Seigneur de Saint-Firmin et de Dommartin-lès-Remiremont

    Salut et Paix.


      Après avoir murement réfléchit cette décision, je souhaite vous faire part de mon vœux d'exercer la possibilité qu'il m'est offerte de prendre vassal. En effet, votre travail éclairé m'a permis de dégager les Seigneuries rattachées au Vicomté de Montmaur et je souhaite aujourd'hui en attribuer deux à des hommes dont la valeur mérite à mes yeux pareil cadeau.

      Ainsi, je souhaite attribuer à Messire Dedelagratte, Seigneur de Meyzieu, la Seigneurie d'Aspres.

      De plus, je souhaite attribuer à Messire Ken_cohiba de l'Isle, la Seigneurie de La Frédière.

      Je me tiens à votre disposition pour me conformer aux modalités exigées par un tel acte, ainsi qu'à vos impératifs de calendrier. La cérémonie elle-même se tiendra sur mes terres de Montmaur.


    Respectueusement,

    Faict à Montmaur, le quatrième jour d'octobre de l'an mil quatre cent cinquante et neuf





    Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

    Faict au Domaine de Montmaur, le XXIeme jour du mois d’Octobre 1459



Citation :
    Par la présente, Nous, Arnaut de Malemort, Vicomte de Crozenc, dict « Marche » Héraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de messire Tenshikuroi Deschenaux, Vicomte de Montmaur quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Montmaur sise au fief nommé La Frédière, à messire Ken_cohiba de l'Isle .


      Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de La Frédière est bien seigneurie de Montmaur.

      Il portera: « «De gueules à une roue à aubes d'or au chef du même losangé de quatre pièces de gueules » » soit, après dessin :





      Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite de Messire Tenshikuroy Deschenaux , Vicomte de Montmaur attestant de sa volonté de bailler à messire Ken_cohiba de l'Isle , le fief deLa Frédière

      Citation :


      A Vous, Nynaeve de Gaudemar dict "Dauphiné",
      Vicomtesse de Clermont en Trièves, Baronne du Glaizil, Dame de Mornant et d'Anthon

      De Nous, Tenshikuroi Deschenaux dict "Le Diplomate"
      Vicomte de Montmaur, Seigneur de Saint-Firmin et de Dommartin-lès-Remiremont

      Salut et Paix.


        Après avoir murement réfléchit cette décision, je souhaite vous faire part de mon vœux d'exercer la possibilité qu'il m'est offerte de prendre vassal. En effet, votre travail éclairé m'a permis de dégager les Seigneuries rattachées au Vicomté de Montmaur et je souhaite aujourd'hui en attribuer deux à des hommes dont la valeur mérite à mes yeux pareil cadeau.

        Ainsi, je souhaite attribuer à Messire Dedelagratte, Seigneur de Meyzieu, la Seigneurie d'Aspres.

        De plus, je souhaite attribuer à Messire Ken_cohiba de l'Isle, la Seigneurie de La Frédière.

        Je me tiens à votre disposition pour me conformer aux modalités exigées par un tel acte, ainsi qu'à vos impératifs de calendrier. La cérémonie elle-même se tiendra sur mes terres de Montmaur.


      Respectueusement,

      Faict à Montmaur, le quatrième jour d'octobre de l'an mil quatre cent cinquante et neuf





      Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

      Faict au domaine de Montmaur, le XXIeme jour du mois d’Octobre 1459


Revenir en haut Aller en bas
Cecilia
Porte-parole
avatar

Nombre de messages : 10595
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Contreseings des Seigneuries issues de mérite   Mer 18 Jan 2012 - 23:26

Citation :
    Par la présente, Nous, Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny, Vicomte de Riom, Baron d'Ischia et Seigneur de Chamalières, dict « Sépulcre » Héraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de Sa Grâce Victoire Alaunha Pénélope Devirieux , Duchesse de Château-Queyras, Vicomtesse de La Garde-Adhémar, Dame de Mirmande et Saint Chaffrey quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de La Garde-Adhémar sise au fief nommé La Bastie-Rolland , à Dame Asarine d'Izoard .


      Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de La Bastie-Rolland est bien seigneurie de La Garde-Adhémar.

      Elle portera: «De gueules au soleil d’or et au chef de sable chargé de trois têtes de cheval d’or bridées du même.» soit, après dessin :





    Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite de Sa Grâce Victoire Alaunha Pénélope Devirieux , Duchesse de Château-Queyras, Vicomtesse de La Garde-Adhémar, Dame de Mirmande et Saint Chaffrey attestant de sa volonté de bailler à Dame Asarine d'Izoard , le fief de La Bastie-Rolland


    Victoire. a écrit:
    A Sépulcre
    De Victoire Devirieux de Montbazon-Navailles, dicte Victoire., duchesse de Château-Queyras, vicomtesse de La Garde Adhémar, dame de Saint-Chaffrey et de Mirmande

    Salutations,

    Par la présente, vous signifions vouloir garder comme vassale notre bien aimée tante Asarine d'Izoard pour la Seigneurie de la Bâtie Rolland.
    Nous souhaiterions aussi octroyer la Seigneurie des Granges Gontardes au Grand Maréchal de l'Ordre Royal de l'Hospital de Saint Jean de Jérusalem, le Sieur Eloso.
    Attendons votre réponse pour l'organisation de cet évènement

    Que le Très-Haut vous garde dans sa Sainte Grâce

    Victoire D de M.N


    Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.
    Faict le XVIIIème jour de janvier de l'an de Grâce mil quatre cent soixante sous le règne de nostre Souveraine bien aimée la Reyne Nebisa de Malemort.



Revenir en haut Aller en bas
Cecilia
Porte-parole
avatar

Nombre de messages : 10595
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Contreseings des Seigneuries issues de mérite   Dim 22 Jan 2012 - 11:47

Citation :
    Par la présente, Nous, Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny, Vicomte de Riom, Baron d'Ischia et Seigneur de Chamalières, dict « Sépulcre » Héraut d'Armes Royal faisons acte de la demande de Sa Grâce Victoire Alaunha Pénélope Devirieux , Duchesse de Château-Queyras, Vicomtesse de La Garde-Adhémar, Dame de Mirmande et Saint Chaffrey quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de La Garde-Adhémar sise au fief nommé Les Granges-Gontardes , à Messire Eloso .


      Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Les Granges-Gontardes est bien seigneurie de La Garde-Adhémar.

      Il portera: « De gueules à la fasce engrelée d’or accompagnée d’une épée en pointe et d’un soleil en chef du même.» soit, après dessin :





    Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite de Sa Grâce Victoire Alaunha Pénélope Devirieux , Duchesse de Château-Queyras, Vicomtesse de La Garde-Adhémar, Dame de Mirmande et Saint Chaffrey attestant de sa volonté de bailler à Messire Eloso , le fief de Les Granges-Gontardes.


    Victoire. a écrit:
    A Sépulcre
    De Victoire Devirieux de Montbazon-Navailles, dicte Victoire., duchesse de Château-Queyras, vicomtesse de La Garde Adhémar, dame de Saint-Chaffrey et de Mirmande

    Salutations,

    Par la présente, vous signifions vouloir garder comme vassale notre bien aimée tante Asarine d'Izoard pour la Seigneurie de la Bâtie Rolland.
    Nous souhaiterions aussi octroyer la Seigneurie des Granges Gontardes au Grand Maréchal de l'Ordre Royal de l'Hospital de Saint Jean de Jérusalem, le Sieur Eloso.
    Attendons votre réponse pour l'organisation de cet évènement

    Que le Très-Haut vous garde dans sa Sainte Grâce

    Victoire D de M.N


    Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.
    Faict le XVIIIème jour de janvier de l'an de Grâce mil quatre cent soixante sous le règne de nostre Souveraine bien aimée la Reyne Nebisa de Malemort.



Revenir en haut Aller en bas
Cecilia
Porte-parole
avatar

Nombre de messages : 10595
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Contreseings des Seigneuries issues de mérite   Ven 9 Mar 2012 - 0:55

Citation :
    Par la présente, Nous, Cecilia d'Amilly von Wittelsbach-Frayner, Duchesse de Romarimont & de maintes autres terres, dicte « Dauphiné » Héraut d'Armes Royal faisons acte de la demande du Vicomte Samthebeast, Vicomte de Sassenage & Seigneur de Poligny sur Drac, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Sassenage sise au fief nommé Fontaines, à Messire Axelius.


      Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Fontaines est bien seigneurie du Vicomté de Sassenage.

      Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à ladicte seigneurie est: «Tranché: au premier d'or au faucon d'azur allumé d'or et longé de gueules, au deuxième de sinople à une fontaine héraldique d'argent remplie de gueules et traversée de trois sources aussi d'argent» soit, après dessin :





    Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite du Vicomte Samthebeast, Vicomte de Sassenage & Seigneur de Poligny sur Drac, attestant de sa volonté de bailler à Messire Axelius, le fief de Fontaines


    Samthebeast a écrit:
    A Sépulcre,

    Moi, Samthebeast, Vicomte de Sassenage, Seigneur de Poligny-sur-Drac, certifie avoir pris connaissance des seigneuries dépendants de mes terres de Sassenage. Après consultation des registres j'ai décidé d'octroyer :

    * Les terres de la seigneurie d'Autrans à Engherran de Keirbleiz.

    * Les terres de la seigneurie de Méaudre à Mirandor.

    * Les terres de la seigneurie de Fontaines à Axelius.

    Tous trois représentent ce qui, à mon sens, fait de chacun de nous des hommes bons et justes : Droiture, Vaillance, Amitié, Travail.
    Je serais fier d'avoir de tels hommes pour vassaux, je sais également que jamais ils ne me feront regretter mon choix.

    Fait pour valoir ce que de droit, à Embrun en ce vingt neuvième jour du mois de janvier de l'an de grâce 1460.

    Samthebeast,
    Vicomte de Sassenage,
    Seigneur de Poligny-sur-Drac.

    Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

    Faict à Sassenage, le deuxième jours du mois de mars 1460.

Revenir en haut Aller en bas
Cecilia
Porte-parole
avatar

Nombre de messages : 10595
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Contreseings des Seigneuries issues de mérite   Lun 12 Mar 2012 - 23:28

Citation :
    Par la présente, Nous, Cecilia d'Amilly von Wittelsbach-Frayner, Duchesse de Romarimont & de maintes autres terres, dicte « Dauphiné » Héraut d'Armes Royal faisons acte de la demande du Vicomte Samthebeast, Vicomte de Sassenage & Seigneur de Poligny sur Drac, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Sassenage sise au fief nommé Autrans, à Messire Engherran de Keirbleiz.


      Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief d'Autrans est bien seigneurie du Vicomté de Sassenage.

      Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à ladicte seigneurie est: «Taillé: au premier burelé d’argent et d’azur de 10 pièces, au second d'azur au cristal de neige argent» soit, après dessin :





    Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite du Vicomte Samthebeast, Vicomte de Sassenage & Seigneur de Poligny sur Drac, attestant de sa volonté de bailler à Messire Engherran de Keirbleiz,le fief d'Autrans


    Samthebeast a écrit:
    A Sépulcre,

    Moi, Samthebeast, Vicomte de Sassenage, Seigneur de Poligny-sur-Drac, certifie avoir pris connaissance des seigneuries dépendants de mes terres de Sassenage. Après consultation des registres j'ai décidé d'octroyer :

    * Les terres de la seigneurie d'Autrans à Engherran de Keirbleiz.

    * Les terres de la seigneurie de Méaudre à Mirandor.

    * Les terres de la seigneurie de Fontaines à Axelius.

    Tous trois représentent ce qui, à mon sens, fait de chacun de nous des hommes bons et justes : Droiture, Vaillance, Amitié, Travail.
    Je serais fier d'avoir de tels hommes pour vassaux, je sais également que jamais ils ne me feront regretter mon choix.

    Fait pour valoir ce que de droit, à Embrun en ce vingt neuvième jour du mois de janvier de l'an de grâce 1460.

    Samthebeast,
    Vicomte de Sassenage,
    Seigneur de Poligny-sur-Drac.

    Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

    Faict à Sassenage, le deuxième jours du mois de mars 1460.

Revenir en haut Aller en bas
Cecilia
Porte-parole
avatar

Nombre de messages : 10595
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Contreseings des Seigneuries issues de mérite   Lun 9 Avr 2012 - 22:53

Citation :
    Par la présente, Nous, Cecilia d'Amilly von Wittelsbach-Frayner, Duchesse de Romarimont & de maintes autres terres, dicte « Dauphiné » Héraut d'Armes Royal faisons acte de la demande du Vicomte Samthebeast, Vicomte de Sassenage & Seigneur de Poligny sur Drac, quant à l'octroi d'une seigneurie se trouvant sur ses terres de Sassenage sise au fief nommé Meaudre, à Messire Mirandor.


      Après recherches héraldiques dument entérinées, le Fief de Meaudre est bien seigneurie du Vicomté de Sassenage.

      Après consultation d'armoriaux, l'écu se référant à ladicte seigneurie est: «D'azur à un mont d'argent percé d'une grotte de sable mouvant de la pointe» soit, après dessin :





    Nous joignons pour compléter le dossier une lettre manuscrite du Vicomte Samthebeast, Vicomte de Sassenage & Seigneur de Poligny sur Drac, attestant de sa volonté de bailler à Messire Mirandor, le fief de Meaudre


    Samthebeast a écrit:
    A Sépulcre,

    Moi, Samthebeast, Vicomte de Sassenage, Seigneur de Poligny-sur-Drac, certifie avoir pris connaissance des seigneuries dépendants de mes terres de Sassenage. Après consultation des registres j'ai décidé d'octroyer :

    * Les terres de la seigneurie d'Autrans à Engherran de Keirbleiz.

    * Les terres de la seigneurie de Méaudre à Mirandor.

    * Les terres de la seigneurie de Fontaines à Axelius.

    Tous trois représentent ce qui, à mon sens, fait de chacun de nous des hommes bons et justes : Droiture, Vaillance, Amitié, Travail.
    Je serais fier d'avoir de tels hommes pour vassaux, je sais également que jamais ils ne me feront regretter mon choix.

    Fait pour valoir ce que de droit, à Embrun en ce vingt neuvième jour du mois de janvier de l'an de grâce 1460.

    Samthebeast,
    Vicomte de Sassenage,
    Seigneur de Poligny-sur-Drac.

    Par nostre Scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements Héraldiques et nous certifions, avoir été le témoin Héraldique des serments vassaliques échangés entre l'octroyant et l'octroyé.

    Faict à Sassenage, le deuxième jours du mois de mars 1460.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contreseings des Seigneuries issues de mérite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 9 - Colline de Fourvière :: Hérauderie du Lyonnais-Dauphiné :: Nobiliaire et Généalogie du Lyonnais-Dauphiné-
Sauter vers: