Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : ...
Voir le deal
9.90 €

 

 Testaments des nobles lyonnais et dauphinois

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Guidel

Guidel


Nombre de messages : 2992
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 13/12/2006

Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitimeJeu 11 Sep 2008 - 23:09

Hum... A ce propos, tant qu'on en parle... Il semble que les héritiers d'Avencourt et de Macquart risquent de se retrouver sans aucun fief si leurs parents venaient à décéder sans avoir rédigé de testament. Aurais-tu laissé sur un bureau quelconque le testament d'Alynérion d'Avencourt pour qu'on l'enregistre si c'est encore possible?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitimeMer 17 Sep 2008 - 16:37

J'ai tout oui. Les testaments arriveront avant le passage de la mort si elle passe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitimeSam 27 Sep 2008 - 18:28

J'ai cru comprendre en relisant ton intervention qu'il manquait le testament d'Aymon. Je l'avais remis à Morgwen donc en théorie y a pas de soucis. Enfin je te le remets ici au cas où :

Citation :
Moi Aymon d’Avencourt dict Alynerion, Vicomte de Maubec et Seigneur de Fontager et Vénissieux afin de préserver droits, titres et rang à ma famille, fais part de mes dernières volontés s’il venait à m’arriver malheureux.

Si je venais à disparaître avant que l’enfant que porte mon épouse Freyelda ne naisse, et si et seulement si celui-ci était un héritier mâle, mon fief de Maubec lui reviendrait à sa majorité. Je désire que lui soit alors enseigné les valeurs que devraient posséder tout noble : courage, loyauté, morale, culture et droiture, aussi il devra faire ses armes et son expérience au service d’un autre noble en qualité d’escuyer.
S’il s’agit d’une fille, je souhaite que ce soit l’aînée, Aliénor qui en bénéficie une fois majeure.

Jusqu’à ce jour, sa mère, mon épouse en aura la gestion en douaire et aura droit d’en conserver les droits et obligations actuels ainsi que la gestion de nos finances personnelles qui lui reviennent, ce afin de pourvoir uniquement à l’éducation de nos enfants. Dans le cas où Freyelda d’Avencourt se remarierait, elle perdrait alors sa qualité de douaire et l’intégralité de nos biens seraient transférées immédiatement à notre héritier. De plus, elle devrait renoncer immédiatement à notre nom et armes de famille sitôt les fiançailles officialisées.

Faict à Saint Aignan, en ce 10 octobre 1455


Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Aly2re1

Citation :
Nous Aymon d’Avencourt, affirmons être sain de corps et d’esprit à l’heure où nous écrivons ces mots. Le contexte de guerre dans lequel nous trouvons et notre nature prudente et prévoyante nous poussent à coucher sur le papier nos dernières volontés et instructions dans le cas où il nous arriverait malheur. Ce document indépendant de notre testament vaut concernant l’éducation de nos enfants et la gestion de nos terres, il devra être remis à son exécuteur légal, Charles de Macquart dict Carnil, à qui nous donnons pleine confiance pour soutenir notre famille et veiller sur elle en notre nom comme si elle était sienne.

Ainsi à propos de la gestion de notre domaine, nous demandons :

- Que Charles de Macquart soit le parrain de notre fils et héritier. Qu’il le prenne à son service et se charge de son éducation pour en faire un noble digne de son rang.

- Que soit crée un Conseil réunissant tous les proches jugés compétents à intervenir dans l’éducation de notre fils. Le dict Conseil aura pour charger d’éduquer et d’assister le jeune Vicomte de Maubec dans ses décisions à prendre le temps qu’il soit jugé apte à les prendre lui-même. Il pourra également assister notre fille Aliénor dans les choix importants qu’elle serait amenée à faire.
Seront membres de facto, par ma volonté, Charles de Macquart en qualité de parrain, Walan de Meyrieu notre dévoué vassal, le Père Ingresstar1er notre fidèle mentor et ami de toujours, ainsi que sa mère Francesca-Amalya. Pouvoir de nomination au Conseil est laissé à cette dernière après consultation et accord de son parrain Charles.

- Que notre fille Aliénor et notre épouse Fransceca-Amalya reçoivent chacune une rente d’un montant égal à un quart des revenus du Vicomté de Maubec. Cette somme sera destinée à leur usage personnel afin qu’elles conservent leur niveau de vie et leur condition de noblesse. Elles pourront continuer de jouir librement du château des Roches, de tous les biens et toutes les dépendances du domaine de Maubec.
Dès lors que notre fille aura contracté mariage, la rente sera révisée de façon à atteindre un sixième des revenus du Vicomté sus-cité.
Dans le cas où notre veuve venait à se remarier, elle cesserait immédiatement de percevoir sa rente au jour de l’annonce de ses fiançailles ; de même si elle obtenait des ressources propres le jour de l’octroi d’un nouveau fief de rang au moins égal à celui de Baronnie.


Fait à Sainct Aignan, en ce 15 octobre 1455

Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Aly2re1


Dernière édition par Carnil le Mar 7 Oct 2008 - 14:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitimeJeu 2 Oct 2008 - 12:04

Freyelda a écrit:
Moi, Francesca-Amalya d’Avencourt, dite Freyelda,
vicomtesse de Guillestre ( ennoblie le 6 février 1456 par sa Grâce Jean Zwyrowsky, XX gouverneur du Lyonnais-Dauphiné), baronne de Saint-Firmin ( ennoblie le par sa Grâce Argael de Saint-Giraud, XX gouverneur du Lyonnais-Dauphiné, le 17 mai 1456), et dame de Jaillans
saine de corps et d’esprit,
souhaite que soient prises les dispositions suivantes sitôt que mon décès sera constaté et déclaré par un physicien et un homme d’église dûment assermentés et que soit lu en place publique le présent document.


En l’absence de toute décision ducale ou ecclésiastique qui prévaudrait alors, je demande à ce que messe soit conjointement donnée par Son Eminence Méléagant et par Monseigneur Ingresstar 1er, archvêque de Vienne, en l’église consacrée Saint-Bonaventure sise en les terres du vicomté de Maubec et je demande à ce que ma dépouille repose dans la crypte familiale aux côtés de celle de mon défunt époux.

A mes enfants nés de mon union légitime avec Aymon d’Avencourt, dit Alynerion ( mariage célébré le 14 décembre 1454 à Maubec en l’église Saint-Bonaventure par Son Eminence Méléagant) je lègue ce qui suit :

- à ma fille aînée, Aliénor, née le 23 avril 1455 au château des Roches de Maubec, baptisée le 26 juin 1455 en la sus-dite église par Son Eminence Méléagant, je lègue mes titres, fiefs, droits et dépendances attenants au vicomté de Guillestre et à la baronnie de Saint-Firmin. Elle en aura pleine jouissance, en usera selon ses désirs dans le respect des dispositions royales. Je lui demanderai cependant de bien vouloir garder auprès d’elle et tant que tel tous ceux de mes vassaux qui seront encore en vie. Je lui cède également l’intégralité de ma garde-robe (vêtements, linge, bijoux).


- à mon fils cadet, Enguerrand, né le 9 décembre 1455 à Lyon, je lègue mon douaire sur le vicomté de Maubec afin qu’il puisse avoir en pleine jouissance les terres que lui a laissé en héritage son défunt père. Je lui cède également l’intégralité de mes biens mobiliers et immobiliers se trouvant à Vienne.

Je leur confie à tous deux l’ensemble de ma bibliothèque. Puissent-ils en faire bon usage. Je leur laisse également le soin de se partager entre eux le reste de mes biens mobilers.

Je lègue l’intégralité de mes biens numéraires au duché du Lyonnais-Dauphiné.

Je fais de mon suzerain, Charles de Macquart, dit Carnil, duc d’Hostun, baron de Rochechinard et seigneur d’Artas, de mon vassal Walan, seigneur de Meyrieu et de mon vassal Guidel, seigneur de Mont-Dauphin, mes exécuteurs testamentaires.

A Aliénor et Enguerrand, mes enfants, ma chair, mon sang. Vous êtes assurément ce que j’ai fait de mieux en ce bas monde. Portez fièrement notre nom, faites honneur à notre maison. Ne vous laissez jamais abattre et ne prêtez pas l’oreille aux mesquineries et aux railleries : vous êtes issus d’une noble lignée et vous avez été aimés et chéris par vos parents. Gardez toujours cela à l’esprit, mes tendres petits. Ne chargez pas vos coeurs du poids de la haine et pardonnez. Cela vaut surtout pour Aliénor : souviens-toi que c'est la guerre et uniquement elle qui vous a pris votre père. Ainsi était la volonté du Très-Haut. Il en va de même pour ma dispatition. Je vous demande de me pardonner pour la peine que mon trépas ne manquera pas de vous infliger.


A Charles, mon suzerain, mon plus que très cher ami et bien d'avantage encore. Si ma disparition te cause autant de chagrin que ton décès le ferait pour moi, alors sache que je suis mortifiée. Te peiner est, je te l’assure, la dernière de mes intentions mais je pense que tu le sais. Ce que j’éprouve à ton égard, tu sais, toi plus que quiconque, que cela ne peut se dire avec de simples mots. Rien ne peut décrire à leur juste valeur les liens qui nous unissent. Là où tu seras, je serai toujours avec toi, dans cette vie ou dans une autre.

A Walan
, mon ami, mon frère. Si je venais à disparaître avant toi et ainsi à accabler encore une fois ton cœur du poids du deuil, pardonne-moi, je t’en conjure. Notre rencontre reste l’un des instants les plus importants et les plus marquants de mon existence. Je sais maintenant que les liens du cœur sont aussi forts que ceux du sang. Je te remercie d’avoir toujours été à mes côtés, en temps de joies, en temps de peine et dans tous les autres. Prends bien soin de ma fille. Ne donne pas sa main à n’importe qui. Et arme toi de patience : c’est une enfant vive qui ressemble beaucoup à son père.

A Monseigneur Ingresstar et à Son Eminence Méléagant, mes très chers amis, mes pères. Vous avoir cotoyé tous deux a marqué mon existence à jamais. Vous avez renforcé ma foi, tant religieuse que politique. C’est à toi, Ingress, que je dois l’entière réalisation de toute ma carrière municipale comme ducale. Mel, c’est toi qui m’as donné confiance en moi, en ce que j’éprouvais et en ce que je pensais, c’est toi qui m’as poussé, et à mon plus grand plaisir, à sortir, d’une certaine façon de ma réserve. Vous avez été mes maîtres à penser, deux de mes mentors ; le troisième, je l’ai épousé. Je sais que ce que je vous en demande sans doute beaucoup mais je souhaite que vous veilliez sur mes enfants. Je vous les confie. Puissiez-vous assurer au mieux leur éducation.

A Guidel et Brehamont
. Sachez que lorsque je vous ai pris pour vassaux, l’honneur était aussi grand pour moi qu’il a été –je l’espère- pour vous. Je suis heureuse d’avoir pu vous rencontrer, de vous avoir eu à mes côtés.

A Espoire, mon amie, ma confidente, pardon. Pardon de ne point avoir eu le temps de reconnaître tes mérites comme il se devait avant que le Duché ne le fasse.Ton amitié fidèle fut l’une des choses les plus précieuses à mes yeux. Si cela n’est pas encore fait à l’heure où ces mots te seront lus, alors sois heureuse. Je te sais assez belle et assez intelligente pour trouver un bon mari. Tu feras, j’en suis convaincue une épouse et une mère formidable.

A DeDe, Max et au Kaltpiten. Si de nous quatre je pars la première alors j’en suis navrée. J’aurais ainsi perdu mon titre de Survivante. Mais je sais que vous n’abandonnerez pas la noble mission de notre confrérie pour autant. Gardez-vous des roux et des démons mendiants !

A Zwyrowsky, mon renard préféré. Garde intacte cette verve et cette prose délicieuses, en souvenir de ma propre pédance lexicale.

A tous les habitants actuels ou anciens de Vienne que je cite pêle-mêle : Zoe, Starlion, Misericus, Vive, Ayerin, Voya, Myao, Franceline, Bandit, Elyz, Ilidan, Golden, Gostan, Perceval, Pénéloppe, Vanack, Titilemagnifik, Naltea, Pasal, Memelspirit. Je suis heureuse de vous avoir rencontrés. Vienne est ma seconde famille et vous en êtes pour moi, des membres à part entière. Prenez bien soin de notre belle cité.

A Estalabou et Valérianne, je regrette que l'histoire se soit si mal terminée. Sachez que je vous ai toujours été reconnaissant pour tout ce que vous avez fait pour moi. Je vous dois beaucoup et vous en remercie même si la vie nous a tant éloignés.

A tous les autres, avec qui j’ai pris grand plaisir à travailler et/ou à converser : tous mes camarades de l’APD, Demons, Umiko, Wulfen, Numalane, Volverine (si si), Ulan, Altéa, Argael, Régimon, Strakastre.

Je demande pardon à toutes celles et ceux que j’oublie dans ces lignes et qui en prendraient ombrage. Je ne suis qu’une simple femme, dans toute l’imperfection et la faillibilité de l’être humain. Ma mémoire n’est plus ce qu’elle était jadis. Et j’ajouterai pour ma défense qu’il n’est guère aisé de rédiger pareil document car de biens tristes pensées en accompagnent l’écriture.

A toutes celles et ceux que j’ai offensée, dont j’ai pu penser de mauvaises choses, que j’ai détesté, je demande humblement pardon, du fond mon âme. A toutes celles et ceux qui m’ont offensée, raillée, dénigrée, détestée, je leur pardonne, de manière totale et absolue. Aliénor, Enguerrand, pardonnez-leur également d’autant plus car ils savaient parfaitement ce qu’ils faisaient.



Que le Très Haut puisse veiller sur les autres comme il a veillé sur moi.

Donné à Guillestre, le vingt-cinquième jour du mois de mai de l’an de grâce mil quatre cent cinquante six.
Et remis entre les mains de Guidel de Mont-Dauphin, héraut du Lyonnais-Dauphiné.

Pour servir et valoir ce que de droit

Francesca-Amalya d’Avencourt, vicomtesse de Guillestre, baronne de Saint-Firmin, dame de Jaillans

Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Frey_g10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitimeJeu 2 Oct 2008 - 12:08

Citation :
Je, le Chevalier Charles de Macquart, Duc d'Hostun, Baron de Rochechinard, Seigneur d'Artas, Officier Royal, Grand Croix de l'Ordre de Sainct Georges, sain de corps et d'esprit, arreste à jamais ce qui suit pour le jour où la Mort parviendra à m'emporter, souhaite que soyent lues, entendues et exécutées les dispositions qui suivent, sauf si d'aventure la volonté Royale ou du Gouverneur du Lyonnais et Dauphiné en est autre, sitost que mon décès sera constaté et déclaré par un physicien et un homme d’église dusment reconnus.

Sera donnée en la chapelle de la Beaume d'Hostun sis en la province du Dauphin, en mon fief d'Hostun, la terre qui m'a esté confiée de par mes actes, mérites et haults faicts, messe soy par Monseigneur Kad d'Azayes, Monseigneur Ingresstar ou Son Eminence Meleagant, si l'un d'eux venoy à quitter sa charge avant que je ne trépasse. Que le présent document y soy lu à haulte voix.

Je demande à ce que mon corps ou ce qu'il en reste, accompagné de mes armoiries, soiyent ensevelis par l'un des susdits, après veillée funèbre en la Baronnie de Rochechinard, en présence de ma famille, de mes amis, et de toute autre personne ayant eu quelque noble sentiment à mon égard.

J'octroye à ma mort, fiefs, droits, devoirs et dépendances attenants de la Baronnie de Rochechinard et du Duché d'Hostun, ainsi que toute terre dont ma maison a la gestion, à mon unique fils, qui a atteint l'asge de la majorité et descendant directement de mon sang, François de Macquart. Il en aura pleine jouissance et en usera selon ses désirs, dans le respect des dispositions royales.

Seront légués mes biens en mobiliers à mon fils, qui en disposera selon son bon vouloir, ainsi qu'un quart de mes biens numéraires et de mes soldes de guerre.

Je cède au Duché du Lyonnais et Dauphiné, un quart de mes biens numéraires et de mes soldes de guerre. J'attribue à l'Ordre des Templiers qui me fit Chevalier, les trois huitièmes des susdits biens, le dernier huitième étant destiné à l'Ordre du Sainct Esprit.

Je fais de mon fils, de mes vassaux ou amis, François de Macquart, Francesca Amalya d'Avencourt, Gregoire de Saint Nazaire en Royans, Anthony de Massigny, Leg di Cesarini, Kad d'Azayes, les exécuteurs testamentaires de mes dernières volontés.

J'adresse à présent, une dernière pensée à toutes les personnes dont la chance m'aura permis de croiser le chemin et sur qui le Très Hault veille. Je demande dès à présent le pardon de toute personne dont la mention manquante viendroy à l'attrister de quelque manière que ce soy. Qu'elle soy sure que cela n'est dus qu'à la faiblesse de ma mémoire.

Impétrant Chevalier François de Macquart, sachez que je suis fier d'estre à l'origine de vostre engeance. Je vous sais devenu homme fort et érudict, honorable et humble, hardi et preux. C'est sans l'ombre d'une crainte que je place ma confiance en vous pour reprendre ma maison. Je regrette d'avoir passé plus de temps à mes devoirs royaux et de chevalier qu'à mes devoirs paternels. Mais sachez que je vous ai toujours donné le meilleur qu'il m'estoy possible pour faire de vous un meilleur homme que je ne fus. Soyez sans crainte pour vostre avenir, tant que vous respectez les préceptes qui vous ont esté enseignés, que vous portez hault les armes de notre maison, alors soyez assuré d'estre en la sainte garde du Très Hault.

Francesca Amalya d'Avencourt, je vous ai connue peu de temps après vostre époux que nous aimions tous deux. Il est mort avec honneur dans mes bras, son deuil nous a rapprochés. Nous avons forgé une profonde amitié, et au fil des années, au terme de joyes et de peines, j'ai esté épris de vous. Si bien que le serment que j'avoy faict au Vicomte de Maubec n'avoy pour moi plus de raison d'estre. Sachez que si je trépasse séant ou dans mille printemps, mon cœur sera toujours vostre. Quant à mon asme, puissiez vous accepter que le Très Hault juge bon d'en décider le sort.

Enguerrand d'Avencourt, je loue vos parents de m'avoir donné tel filleul. Votre maison a vu clore une génération en or avec vous et Aliénor. Feu vostre père doit s'enorgueillir de fierté, à n'en poinct douter. Poursuivez sur la voie de la Chevalerye qui est vostre à présent. Quant à vous Aliénor d'Avencourt, conservez votre esprit fin, vostre port altier et votre grasce. A tous deux, vous pourrez toujours compter sur le soutien de ma maison, sur la parole de François de Macquart. Vivez en paix.

Anthony de Massigny, sachez Sire Chevalier, que l'une de mes plus grandes fiertés aura esté d'estre vostre filleul, vostre fils, non par le sang mais par le cœur et l'esprit. L'admiration, le respect, la fidélité et l'amour que je vous porte sont sincères. Puissiez vous n'en jamais douter ni l'oublier. Je vous remercie pour tout ce que vous m'avez apporté, je vous remercie de m'avoir permis de grandir en Chevalier. Je vous souhaite un bon repos, et beaucoup de bonheur avec votre meute vieux loup. Dites bien à Numalane qu'elle a toute mon affection, et qu'elle non plus je ne saurai l'oublier.

Grégoire de Saint Nazaire en Royans, sachez jeune Seigneur, que je suis heureux de vous avoir costoyé et de vous avoir lancé sur la noble voie qui est vostre. Je suis fier d'estre vostre Suzerain. Poursuivez vostre chemin, il est parsemé de joye et de récompenses bien méritées. J'espère que François saura recognoistre l'homme que vous estes à sa juste valeur, et que vous resterez sous la protection de nostre maison. Nostre sang sera toujours avide de vos conseils et de vos services, soyez en certain.

Monseigneur Kad d'Azayes, vous estes pour moi un peu le frère que je n'ai eu. Je suis heureux de vous avoir connu et me félicite de nostre amitié. Je vous remercie d'avoir poursuivi l'enseignement de François. J'espère qu'il saura construire un lien aussi fort avec vous si cela n'est déjà faict.

Sire Chevalier Leg di Cesarini, je vous remercie pour tout ce que vous avez faict et je suis certain ferez encore pour ma maison. J'ai esté heureux de vous compter parmi mes frères et amis. Je vous souhaite de parvenir à rendre à nostre ordre des templiers sa grandeur d'antan. Puisse François accepter de se joindre à vous dans cette noble queste.

Seigneur de Mont-Dauphin, je suis fier d'avoir esté vostre mentor. J'espère que l'image que vous avez pu avoir de moi ne ternira jamais, et que vous continuerez à prendre soin de la maison dont vous estes vassal. N'oubliez jamais vostre hommage, et poursuivez ainsi. Je crois en vous. Je vous présente mes excuses si par moment j'ai pu me montrer dur avec vous, soyez certain que ce n'estoy que pour vous faire grandir d'avantage.

Vicomte de Crots, je suis heureux de vous avoir costoyé en notre chère province. Je suis fier d'avoir jadis écrit patente portant vostre nom. Sachez que vous avez mon respect éternel, ainsi que toute ma sympathie.

Prince d'Etampes, je vous remercie pour ce lien d'amitié que nous avons forgé, pour la confiance que vous avez très vite placé en moi en me nommant capitaine de la garde de vostre Duché des Dombes. Cela remonte maintenant à bien des années. Je n'estoy qu'un petit Seigneur et vous toujours le Bastard de France, en queste de recognoissance. Sachez que je me réjouis de vostre bonheur apparent. J'espère que ma franchise malgré vostre rang n'aura poinct esté une trop grande déconvenue pour vous. Sachez que je n'aurai qu'un seul regret, ne poinct avoir pu mettre à bout nos projets communs, qui auraient renforcés nos liens, cela j'en suis certain. Maintenez vostre combat pour vostre mariage, votsre rang, vostre honneur et vostre sang.

Seigneur de Meyrieu, Baronne de Marsanne, Baron de Salerans, Baron de Chaponnay, Cardinal Meleagant, Kernos de Genay, je regrette de ne poinct avoir pris d'avantage le temps de vous cognoistre d'avantage. Mais sachez que je vous tiens en haulte estime. Prenez bien soin de vous et de nos proches en commun.

A toutes les personnes que j'ai cognu en la cité de Montélimar lorsque j'y estoy jeune lieutenant de la prévosté, bourgmestre ou Chancelier de l'Ordre, le Duc d'Albon et son espouse, Ulan, Fredido, Taliesen, Josselin, Leriot, Samarel, Narcimore, Mr.Taï

A ceux que j'ai cognu lors de mon parcours en Lyonnais et Dauphiné, à la prévosté, à la chancellerie, au conseil ducal ou ailleurs, le Duc de Rives, Ben Elazar, père Philippe, Akhesa, Vicomte de Laragne Montéglin, Seigneur de Crozes, Altea, Invictus, Seigneur de Miribel, Vicomtesse de Voiron, Baron de Tallard, Seigneur de Mions, Seigneur de Risoul, Seigneur de Pusignan, Seigneur d'Ecully.

A ceux que j'ai cognu par delà les frontières de ma province, à l'Ordre des Templiers, au collège héraldique de France, au Secrétariat d'Estat, à la Cour d'Appel, à l'Ordre du Sainct Esprit, Chevalier Darkam, Chevalier Pennlossion, Akkar, Heaven, Elyena, Coms de Gevaudan, Vicomte d'Ivry, Barahir de Malemort, Baron de Mayet, Vicomte de Gennes, Comte d'Armentières, Vicomte de Lannoy, Princesse d'Etampes, Baron de Marchiennes, Seigneur d'Haverskerque, Duc et Duchesse de Combrailles, Baron d'Usson, Vicomtesse de Bourmont, Vicomte et Vicomtesse de Chelles, Dame de Villacerf, Baronne de Mervans, Duc d'Aigurande, Seigneur de l'Echeneau, Vicomtesse et Vicomte de Bruilhois, Duc d'Evreux, Chevalier Antoine de Saint Sulpice, Père Muad Dib, Comte de Turenne, Vicomte d'Oradour, Coms de Bernis, Duc du Lavardin, Duc et Duchesse de Courtenay, Vicomtesse d'Arnac Pompadour, Duc et Duchesse de Ségur.

A tous, que le Très Hault vous tienne toujours en sa Sainte Garde.

Pour valoir ce que de droict,

Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Carnilou3hv6

Chevalier Charles de Macquart, Duc d'Hostun, Baron de Rochechinard, Seigneur d'Artas.
Ce XXII juin de l'an de grasce MCDLVI, à Cuneo, Italie.
Destiné au Chevalier Anthony de Massigny, Duc de Montchenu, Duc de Corbeil, Vicomte de Clérieu, Baron de Beaurepaire, Pair de France, Chevalier de Yerres et du Temple, Héraut de l'Ordre Royal de Chevalerye de Sainct Ouen et de l'Estoile et ancien Roy d'Armes de France.
Revenir en haut Aller en bas
Sibella de Vissac

Sibella de Vissac


Nombre de messages : 31
Localisation IG : Tarbes
Date d'inscription : 18/09/2008

Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitimeSam 4 Oct 2008 - 17:48

Phylogène Héraut ès Généalogie, passa dans le bureau et aperçu des testaments. Elle jeta un coup d'oeil rapide et constata qu'ils n'étaient pas enregistrés, donc non valides.

Aussitôt, elle rédigea une petite note


Citation :
Dauphiné Bonjour

Je viens de découvrir plusieurs testaments, qui ne sont pas enregistrés par l'Hérauderie Royal et classés dans le coffre.

Il ne faudrait pas qu'il arrive malheur aux personnes ayant rédigé ces documents, ce serait fort dommage que leurs dernières volontés ne soient pas exhaussées.

Peut être serait-il judicieux de transmettre ces pièces au Héraut en charge de la famille. Première lettre du patronyme entre A et E c'est Sylvestre, F à M Phylogène, donc moi même.

Je suis à votre disposition.

Respectueusement

Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Rougebd1

Revenir en haut Aller en bas
Enguerrand

Enguerrand


Nombre de messages : 80
Localisation IG : Chateau des Roches - Maubec
Date d'inscription : 20/12/2007

Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitimeMer 15 Oct 2008 - 16:30

Y a-t-il besoin de relayer les testaments aux hérauts concernés ou est-ce fait ?
Revenir en haut Aller en bas
http://terre-de-maubec.cultureforum.net/
Guidel

Guidel


Nombre de messages : 2992
Localisation IG : Lyon
Date d'inscription : 13/12/2006

Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitimeMer 15 Oct 2008 - 16:55

C'est fait. Le testament de Charles de Macquart est déjà enregistré. Concernant Alynérion et Freyelda, c'est encore en étude par contre... Cela du fait que les généalogistes sont surchargés vu qu'une marche est encore inoccupée et que le cas d'Alynérion est quelque peu délicat. (Carnil aurait transmis le testament à Morgwen qui ne l'a point transmis en son temps.)

J'ai reçu ces nouvelles pas plus tard qu'hier.
Revenir en haut Aller en bas
Sibella de Vissac

Sibella de Vissac


Nombre de messages : 31
Localisation IG : Tarbes
Date d'inscription : 18/09/2008

Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitimeMer 15 Oct 2008 - 18:25

Je tiens à vous signaler que les testaments doivent parvenir au généalogiste rapidement afin d'être validé et déposé au coffre à la Chapelle Sainct Anthoine.

Ces documents très important peuvent m'être envoyés par messagerie privée , car j'estime qu'ils n'ont pas à trainer sur les bureaux ici à la vue de différentes personnes.
Il ne faut pas oublier qu'un testament doit être tenu secret.

Par ailleurs, serait il possible en attendant que j'ai un local qui s'appelle un bureau et non travailler dans le bor.... parmi tous les dossiers concernant le Héraut de la Marche et non la généalogie, d'avoir la liste des nobles décédés et pour lesquels les certificats de succession nobiliaire n'ont pas été faits ?

J'ai comme l'impression qu'il y a du retard sur tout cela.

Je compte sur vous Dauphiné, ce serait très gentil de votre part. Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitimeJeu 16 Oct 2008 - 10:57

[HRP : Les testaments ont été mis là car il semblerait qu'il y ait quelques problèmes avec celui de LJD Alynerion que Carnil avait transmis avant la mort du personnage à Morgwen qui avait la marche de Sylvestre. Je ne sais pas à quelle étape de la procédure ce testament a été perdu, d'ailleurs je ne pense pas que ce soit là l'important, mais ces testaments ont été mis ici pour éviter que ça ne se reproduise, tout simplement. D'ailleurs je pense qu'il serait dommage voire irréaliste également de pénaliser LJD Enguerrand pour l'héritage de son personnage. Surtout que de nombreux personnages de l'entourage d'Alynerion et d'Enguerrand, à savoir :

-un gouverneur
-la femme d'Alynerion et la mère d'Enguerrand
-la soeur d'Enguerrand
-un héraut
-un ancien héraut et maréchal d'armes qui a eu entre les mains le testament d'Alynerion le temps de son vivant

peuvent attester de l'authenticité du parchemin et du lien du sang entre Alynerion et Enguerrand.]
Revenir en haut Aller en bas
Sibella de Vissac

Sibella de Vissac


Nombre de messages : 31
Localisation IG : Tarbes
Date d'inscription : 18/09/2008

Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitimeJeu 16 Oct 2008 - 19:15

Le dossier est traité à présent par Azdrine de Vissac, sous le nom héraldique de Sylvestre
Dauphiné lui ayant tout envoyé, le mieux c'est de voir directement avec lui par messagerie privée sur le forum RR's.
Revenir en haut Aller en bas
azdrine

azdrine


Nombre de messages : 6
Localisation IG : Montpensier, BA
Date d'inscription : 20/10/2008

Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitimeVen 31 Oct 2008 - 0:18

Le dossier est bouclé a l'instant.

Sujet Verouiller et à Archiver :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Empty
MessageSujet: Re: Testaments des nobles lyonnais et dauphinois   Testaments des nobles lyonnais et dauphinois Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Testaments des nobles lyonnais et dauphinois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Modification globale de "sujet Lyonnais et Dauphiné" en "Lyonnais-Dauphinois"
» Des devoirs des Nobles Dauphinois
» Armorial des nobles Dauphinois V2
» Appel aux nobles Dauphinois
» Armorial des nobles Dauphinois V2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 2 - Palais Sainct Pierre :: Collections Ducales :: Archives-
Sauter vers: