Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Bundle 6 Boosters EV05 Forces ...
Voir le deal

 

 Encore Genève...

Aller en bas 
+5
Thiberian
Svetlna
Ka Devirieux
ya
samthebeast
9 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lightwarrior

Lightwarrior


Nombre de messages : 13257
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 07/11/2007

Encore Genève... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Encore Genève...   Encore Genève... - Page 2 Icon_minitimeDim 18 Déc 2011 - 10:25

Des foncets contre une nave Rolling Eyes Pas du tout sûr qu'on gagne.
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia

avatar


Nombre de messages : 11460
Localisation IG : *
Date d'inscription : 07/09/2010

Encore Genève... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Encore Genève...   Encore Genève... - Page 2 Icon_minitimeMar 20 Déc 2011 - 17:56

Citation :
De nous, Raboude Modrianus de Ligne, Empereur ,
Bobyzz de Sparte, Roi de Lotharingie,
Imladris van Ansel, Conseiller Impérial aux affaires étrangères,

A John Edward, avoyer de la République de Genève
Au dénomé Thoros

Nous tenons à condamner fermement la protection que Genève accorde au brigand Thoros.

Cet être sans scrupule a commis des méfaits aussi bien auprès de notre amie la France mais également en Lorraine en pillant des villes Impériales. Cette armée en plus de s'attaquer aux intérêts impériaux violent nos lois, nos gens et nos terres.

Nous laissons une chance unique à Genève de prouver par un geste fort leur lien d'amitié envers nous et par ce geste d'amener la sérénité dans ses relations avec l'Empire et la Lotharingie. Par la réponse qui sera apportée par les représentants de Geneve, l'Empire saura si il s'agit d'une ville amie ou pas. Si Genève souhaite être réellement traitée comme une ville indépendante et amie de l'Empereur qu'elle le prouve par les actes.

De ce fait, nous demandons à Genève d'ordonner la démobilisation de l'armée de Thoros endéans 3 jours. Passez ce délai pacifique, nous attendons que Genève prenne les mesures nécessaires pour démanteler cette armée. Soit par le biais de son armée, soit par le biais de nos armées. Nous ne permettrons plus jamais que Thoros pose de nouveau les pieds sur nos terres avec une armée.

Dans le cas contraire, nous serons obligés de cesser tout dialogue entre Genève et le reste de l'Empire, de fermer les frontières et d'agir par nous même.

Tenons à prévenir le vil Thoros, qu'il est reconnu personna non gratae sur tout le territoire impériale. De ce faict, si jamais ce dernier entre sur nos terres sans aucun accord dument signé de notre main, toute personne pourra le traquer, l'attaquer et nous le ramener mort ou vif sans être inquiété par la justice.

Nous espérons que Genève saura prouver son amitié en nous aidant à endiguer toute organisation criminelle qui sevira sur nos terres respectives.

Faict à Strabourg, le dix neuvième jour du mois de décembre quatorze cent cinquante neuf.

SMI Raboude Mondrianus de Ligne
Divina favente clemencia Romanorum imperator electus semper augustus
Encore Genève... - Page 2 Jaune2

SMR Bobyzz de Sparte
Roi de Lotharingie
Encore Genève... - Page 2 BobyzzJaune

SE Imladris van Ansel
Conseiller Impérial aux affaires étrangères
Encore Genève... - Page 2 100710090339723494
Revenir en haut Aller en bas
Cecilia

avatar


Nombre de messages : 11460
Localisation IG : *
Date d'inscription : 07/09/2010

Encore Genève... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Encore Genève...   Encore Genève... - Page 2 Icon_minitimeSam 24 Déc 2011 - 13:00

Citation :
Encore Genève... - Page 2 Logo_g11

Nous, John Edward,
Avoyer de la République Libre et Souveraine de Genève,
Représentant élu des Genevois & Genevoises,
Commandant de ses Armées,
Chef de sa diplomatie,

Entouré du très sage Consistoire Bourgeois,


À vous, Raboude Mondrianus de Ligne, Empereur,
À votre peuple,
Ainsi qu’à vos vassaux couronnés,


Tenons à rappeler qu’il ne peut y avoir condamnation là où s’arrête notre droit!

Ce sont les lois de la République, adoptées par le peuple de Genève, protégeant la liberté des bourgeois et de ceux qui ont choisi d'y vivre, et non notre bon plaisir qui règlent et limitent les possibilités d'intervention de l'avoyer, de son conseil et des fonctionnaires du Canton.


Nous prenons aujourd’hui la plume dans un effort supplémentaire de voir la Paix ainsi que la prospérité à nos frontières. Depuis déjà trop longtemps nos divers appels à cette harmonie commune ont été ignorés par l’Empire. Nous n’accuserons personne d’avoir voulu créer, en dépit des intentions pacifiques proclamées et traduites en acte vis à vis de la Franche Comté et de la Savoie, un climat belliqueux mais nous n’en penserons pas moins! Nous avons eu confiance par le passé en vos représentants, maintenant nous nous adressons directement à l’Empereur.

Nous avons constaté comme vous les actions que le commandant franc Thoros a commises hors de la République de Genève. Nous constatons que les termes de notre accord avec celui-ci furent respectés. Que la protection fraternelle que nous vous avons offerte par considération pour nos voisins, par notre désir de paix et de prospérité fût le gage de la sécurité de vos terres de Franche-Comté et de Savoie. Nous vous avons traité comme un frère helvète! Par contre, il ne faudrait pas estimer notre protection aussi vaste que le rayonnement du Phare de l’Aristotélité. Il aurait pu en être autrement si l’Empire avait témoigné d’une volonté réciproque à la paix que nous souhaitons bâtir. À l’égard de ce mutisme, nous avons quand même cru bon d’offrir notre protection réclamé au capitaine Thoros et obtenu de lui, que l'intégralité du territoire de vos vassaux comtois et savoyards qui œuvrent avec nous à la sécurité frontalière, soit englobé dans un espace de sécurité absolu.

L’Empereur ne devrait plus chercher les signes d’une volonté de Paix si nos divers appels lui ont été transmis. L’Empereur est en droit de se demander quels signes lui-même a envoyé à la République de Genève? Force est de constater que c'est l'organisation brigande des croisés qui a trouvé dans plusieurs provinces de l'Empire un soutien affirmé allant jusqu'à l'engagement matériel et humain. Alors dans ces conditions, où se trouve la volonté pacifique impériale? Devons-nous aujourd’hui briser un accord gage de notre sécurité avec le commandant franc Thoros alors que tous les termes de notre entente furent respectés? Devons nous également rompre les relations avec les provinces impériales voisines, de Savoie et de Franche Comté, avec lesquelles nous avons choisi de nous engager dans des voies pacifiques pour un mutuel profit ?


Nous ne le ferons pas!


Car la République de Genève sait se montrer fidèle avec qui elle traite!

Il ne tient qu’à l’Empereur de se faire de la République genevoise un allié… Nous avons déjà exprimé notre volonté de combattre côte à côte avec l’Empire des ennemis communs et nul besoin de rappeler au monde l’étendue de nos moyens en la matière ni notre hargne du combat ! Nous avons déjà exprimé aussi l’hospitalité chaleureuse et le respect démontré que recevrait toute amitié commune à nos deux États et nous avons apprécié à sa juste valeur, de compter de hautes autorités de l'Empire et des provinces voisines, parmi la centaine de participant au grand tournoiement de Genève, le plus grand du monde connu.

À l’aube du nouvel an, l’Empereur dispose des atouts nécessaires pour marquer une nouvelle ère! Il possède le choix d’attaquer une République Libre et Souveraine ou bien de répondre enfin à cette main tendue vers lui. Nous le croyons homme assez sage pour ne pas commettre la folie de verser le sang des siens inutilement. Nous croyons qu’ensemble, nous trouverons une solution pour que la troupe du commandant franc Thoros quitte sans aucun dommage ni incident nos territoires respectifs, si cela peut être le gage d’une prospérité à venir. Enfin, qu’il signe la paix avec la République Libre et Souveraine de Genève qui n’attend que cela.


Pour que naissent à nos frontières la paix et la prospérité auxquelles aspirent nos peuples!


Fait à Genève le matin du vingtième jour de décembre quatorze cent cinquante neuf,

Sous le regard du Consistoire Bourgeois de Genève au nom des Genevois et Genevoises,


John Edward,
Avoyer de la République Libre et Souveraine de Genève.

Encore Genève... - Page 2 Geneve2a



Citation :
De nous, Sa Majesté Impériale, Raboude Modrianus de Ligne, Empereur ,
Son Excellence, Imladris van Ansel, Conseiller Impérial aux affaires étrangères,

A John Edward, avoyer de la République de Genève
Aux peuples de Genève et aux Helvètes

Nous accusons réception de votre courrier de ce matin.

C'est avec tristesse que nous constatons que Genève persévère dans son soutien d'un brigand notoire. Que Genève se rende bien compte que revendiquer des libertés pour elle implique également des responsabilités.

Nous rappelons donc les faits à Genève :
- Non content de permettre la construction de l'armée d'un brigand connu en France, Genève a fermé les yeux sur les exactions de celui-ci. Ni la Bourgogne pour les pillages, ni la Champagne pour les exactions sur son territoire, ni la Lorraine pour l’extorsion qu'elle a subie, ni la Franche-Comté pour la violation de son territoire et de sa souveraineté n'ont reçu de messages compatissants ou d'aide de la part de Genève.
- Au contraire, non seulement Genève ne s'est pas soucié des tourments de ses provinces françaises et impériales mais a en plus décidé de recueillir le brigand Thoros sur son sol et de le protéger.

Votre message renvoie la responsabilité à d'autres... Genève doit comprendre que la liberté des uns (celle qu'elle revendique pour elle-même) s'arrête là où commence celle des autres.

De quel droit Genève se permet-elle de décider pour autrui?

La demande de l'Empire était simple et sans équivoque. Nous demandions qu'une chose : la démobilisation du brigand Thoros. Cette démobilisation aurait été un signe clair de paix provenant de Genève. Votre réponse semble indiquer que vous ne l'avez pas compris.

C'est pourquoi nous sommes contraints et forcés de préciser notre pensée :

Thoros est et sera considéré comme ennemi de l'Empire. Nous réitérons la condamnation persona non gratae à son encontre ainsi que la clémence judiciaire à toute personne aidant à la destruction de son armée ou de sa personne.

Nous demandons à la Franche-Comté et à la Savoie de prendre les mesures nécessaires empêchant ce pilleur sanguinaire de passer et menacer une nouvelle fois notre amie la France. La mobilisation se poursuivra avec comme double objectif de détruire l'armée de Thoros et de l'empêcher de passer en France.

De même, tant que Thoros sera mobilisé, tant qu'il restera une menace pour l'Empire et ses intérêts et tant que Genève le soutiendra contre vents et marées, nous exigeons à toutes les provinces d'Empire et spécialement la Franche-Comté et la Savoie de cesser toutes relations diplomatiques et commerciales avec Genève ainsi de fermer les frontières avec Genève.

Genève n'est pas considérée comme une ennemie et nous ne l'attaquerons pas mais toute agression de la part de Thoros sur une terre d'Empire sera une agression de Genève ;
Toute agression d'une armée genevoise en terre d'Empire sera un acte de guerre.

Nous tenons à préciser que nous ne considérons pas les autres cantons helvètes comme partie prenante du soutien de Genève à l'armée brigande de Thoros. De ce fait, les mesures diplomatiques, commerciales et frontalières ne sont pas d'application pour les autres cantons de la Confédération Helvétique.

Nous espérons que notre pensée est plus claire et souhaitons vivement que ce problème soit réglé de manière pacifique. Il n'en tient qu'à Genève de permettre à Thoros de démobiliser pacifiquement. Nous mettons Genève face à ses responsabilités.

Faict à Strabourg, le vingt troisième jour du mois de décembre quatorze cent cinquante neuf.

SMI Raboude Mondrianus de Ligne
Divina favente clemencia Romanorum imperator electus semper augustus
Encore Genève... - Page 2 Jaune2

SE Imladris van Ansel
Conseiller Impérial aux affaires étrangères
Encore Genève... - Page 2 100710090339723494
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Encore Genève... - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Encore Genève...   Encore Genève... - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore Genève...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Genève
» Déclaration Genève
» Encore Genève...
» Important : Genève.
» Erratum pour la confusion Genève/CH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 8 - Château de Pierre-Scize - Conseil Ducal :: Office des Affaires Etrangères :: Office diplomatique-
Sauter vers: