Forum Rôle Play du Château de Lyon
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
Casque PC Sennheiser EPOS – GSP 300 BLUE
34.99 € 79.99 €
Voir le deal

 

 Bourgogne - Renouvellement traité de CJ

Aller en bas 
+8
Lightwarrior
Eléanna
Nynaeve87
Arwel
Thiberian
LedZeppelin
Titi04
Yrh
12 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Vote pour le nouveau traité de CJ avec la Bourgogne
Pour
Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Vote_lcap82%Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Vote_rcap
 82% [ 9 ]
Contre
Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Vote_lcap9%Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Vote_rcap
 9% [ 1 ]
Sans opinion
Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Vote_lcap9%Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Vote_rcap
 9% [ 1 ]
Total des votes : 11
 

AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeMer 4 Mar 2015 - 17:20

Citation :

Traité de coopération judiciaire entre la Bourgogne et le Lyonnais-Dauphiné

Ce traité annule et remplace le précédent accord, ratifié le 30 Juillet 1458.


Les parties contractantes, dépositaires de la Justice, conscientes de la nécessité et de leur devoir d'assurer à leurs sujets la sécurité à laquelle ceux-ci sont en droit d'aspirer en tant que sujets loyaux, déclarent vouloir régir leurs relations en matière judiciaire de manière réciproque, suivant les termes énoncés ci-après/ci-dessous.

Art. 1 – Du principe de coopération

Les provinces signataires reconnaissent le principe qu'une personne ne peut fuir la loi qu'elle enfreint et ne peut échapper à l'autorité de la Justice sur leurs terres.

Tout individu ayant commis un délit ou un crime au regard de la loi applicable dans le territoire d'un des contractants  devra être, sur demande d'icelui, recherché, appréhendé, mis en accusation et jugé sur le territoire sur lequel l'individu se trouve.

Le suspect est toute personne accusée d'avoir commis une infraction dans l'une des provinces signataires.
La partie requérante est la province dans laquelle a eu lieu l'infraction.
La partie requise est la province où se trouve le suspect.

Art. 2 – De la mise en application

Le procès sera mené par la Justice requérante en étroite collaboration avec la Justice requise pour l'instruction d'icelui.
Eu égard à la règle non bis in idem, un individu condamné par l’une des Cours ne peut pas être condamné pour les mêmes faits par l’autre Cour.
Toute infraction commise dans une des provinces signataires, déjà commise auparavant dans l'autre pourra être suivie comme récidive.

Art. 3 - De la compétence du tribunal de prime instance de la province requérante

Afin d'éviter toute confusion entre les différentes législations applicables, les parties contractantes s'accordent sur le fait que le suspect ne peut être jugé que selon les lois de la province requérante et par la cour de justice de cette même province, y compris en ce qui concerne les éventuels droits de la défense et autres points de procédure.

Par dérogation aux limites territoriales des cour de justice, les parties contractantes acceptent de lancer des procès et rendre des verdicts pour des faits non établis sur leur territoire, en les reconnaissant valides au regard du droit local.

Art. 4 - De la tenue du procès

Le procureur de la province requérante doit faire parvenir un acte d'accusation complet ainsi que les éventuels témoignages à charge à son homologue de la province requise. Celui-ci porte ensuite l'affaire devant le tribunal.
Le procureur de la province requise doit transmettre la défense du suspect ainsi que les éventuels témoignages à décharge à son homologue de la province requérante. Celui-ci envoie ensuite son réquisitoire.
Après la seconde plaidoirie de la défense ou au terme du délai coutumier, le juge de la province requise adresse l'ensemble des minutes à son homologue de la province requérante. Celui-ci rédige ensuite le verdict et l'envoie au juge de la province requise.

Si la lecture du verdict et l'application de la peine reviennent au juge de la province requise, celui-ci n'en est responsable en aucune façon. La province requérante s'engage à envoyer ses propres magistrats lors d'une éventuelle audience de seconde instance, et à en assumer les conséquences le cas échéant.

La province requise s'engage à transmettre au procureur de la province requérante les minutes du procès sous 15 jours maximum.
Le procureur de la province requérante s'engage à transmettre au procureur de la province requise les minutes du procès sous 15 jours maximum.

Art. 5 - De l'engagement des parties

Par consentement mutuel, la réécriture du traité peut être effectuée dans son intégralité ou partiellement.
Le retrait du traité peut se faire à tout moment par l'une des parties, sur simple notification officielle.
L'annulation du traité ne stoppera pas les procédures en cours dans l'une ou l'autre province et jugement sera rendu dans chacune des affaires en cours.


Rédigé & scellé le troisième jour du mois de mars de l'an de grâce MCDLXII, A Dijon pour la Bourgogne & Lyon pour le Lyonnais-Dauphiné.


Pour le Duché de Bourgogne

Gaultier de Ravart
Duc de Bourgogne

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Sans-t11
Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Bourgo10


Pour le Duché du Lyonnais-Dauphiné

Sa Grasce Tristan Macdonald, Duc du Lyonnais-Dauphiné

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Signat11
Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Sceauld3

En qualité de Témoins :

Chambellan de Bourgogne

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 815990Scelsignaflavsinople

Diboan Dagincourt, Chancelier du Lyonnais-Dauphiné

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 14091610361830200

Yrh Grialaltro, Conseiller Diplomatique



Code:
[quote]
[center][size=18][b]Traité de coopération judiciaire entre la Bourgogne et le Lyonnais-Dauphiné[/b][/size][/center]

[i]Ce traité annule et remplace le précédent accord, ratifié le 30 Juillet 1458.[/i]


Les parties contractantes, dépositaires de la Justice, conscientes de la nécessité et de leur devoir d'assurer à leurs sujets la sécurité à laquelle ceux-ci sont en droit d'aspirer en tant que sujets loyaux, déclarent vouloir régir leurs relations en matière judiciaire de manière réciproque, suivant les termes énoncés ci-après/ci-dessous.

[color=darkred][b]Art. 1 – Du principe de coopération[/b][/color]

Les provinces signataires reconnaissent le principe qu'une personne ne peut fuir la loi qu'elle enfreint et ne peut échapper à l'autorité de la Justice sur leurs terres.

Tout individu ayant commis un délit ou un crime au regard de la loi applicable dans le territoire d'un des contractants  devra être, sur demande d'icelui, recherché, appréhendé, mis en accusation et jugé sur le territoire sur lequel l'individu se trouve.

Le suspect est toute personne accusée d'avoir commis une infraction dans l'une des provinces signataires.
La partie requérante est la province dans laquelle a eu lieu l'infraction.
La partie requise est la province où se trouve le suspect.

[color=darkred][b]Art. 2 – De la mise en application [/b][/color]

Le procès sera mené par la Justice requérante en étroite collaboration avec la Justice requise pour l'instruction d'icelui.
Eu égard à la règle non bis in idem, un individu condamné par l’une des Cours ne peut pas être condamné pour les mêmes faits par l’autre Cour.
Toute infraction commise dans une des provinces signataires, déjà commise auparavant dans l'autre pourra être suivie comme récidive.

[color=darkred][b]Art. 3 - De la compétence du tribunal de prime instance de la province requérante[/b][/color]

Afin d'éviter toute confusion entre les différentes législations applicables, les parties contractantes s'accordent sur le fait que le suspect ne peut être jugé que selon les lois de la province requérante et par la cour de justice de cette même province, y compris en ce qui concerne les éventuels droits de la défense et autres points de procédure.

Par dérogation aux limites territoriales des cour de justice, les parties contractantes acceptent de lancer des procès et rendre des verdicts pour des faits non établis sur leur territoire, en les reconnaissant valides au regard du droit local.

[color=darkred][b]Art. 4 - De la tenue du procès[/b][/color]

Le procureur de la province requérante doit faire parvenir un acte d'accusation complet ainsi que les éventuels témoignages à charge à son homologue de la province requise. Celui-ci porte ensuite l'affaire devant le tribunal.
Le procureur de la province requise doit transmettre la défense du suspect ainsi que les éventuels témoignages à décharge à son homologue de la province requérante. Celui-ci envoie ensuite son réquisitoire.
Après la seconde plaidoirie de la défense ou au terme du délai coutumier, le juge de la province requise adresse l'ensemble des minutes à son homologue de la province requérante. Celui-ci rédige ensuite le verdict et l'envoie au juge de la province requise.

Si la lecture du verdict et l'application de la peine reviennent au juge de la province requise, celui-ci n'en est responsable en aucune façon. La province requérante s'engage à envoyer ses propres magistrats lors d'une éventuelle audience de seconde instance, et à en assumer les conséquences le cas échéant.

La province requise s'engage à transmettre au procureur de la province requérante les minutes du procès sous 15 jours maximum.
Le procureur de la province requérante s'engage à transmettre au procureur de la province requise les minutes du procès sous 15 jours maximum.

[color=darkred][b]Art. 5 - De l'engagement des parties[/b][/color]

Par consentement mutuel, la réécriture du traité peut être effectuée dans son intégralité ou partiellement.
Le retrait du traité peut se faire à tout moment par l'une des parties, sur simple notification officielle.
L'annulation du traité ne stoppera pas les procédures en cours dans l'une ou l'autre province et jugement sera rendu dans chacune des affaires en cours.


Rédigé & scellé le troisième jour du mois de mars de l'an de grâce MCDLXII, A Dijon pour la Bourgogne & Lyon pour le Lyonnais-Dauphiné.


Pour le Duché de Bourgogne

[i]Gaultier de Ravart
Duc de Bourgogne[/i]
[img]http://i43.servimg.com/u/f43/11/73/09/20/sans-t11.gif[/img]
[img]http://i39.servimg.com/u/f39/12/54/20/98/bourgo10.gif[/img]


Pour le Duché du Lyonnais-Dauphiné

Sa Grasce Tristan Macdonald, Duc du Lyonnais-Dauphiné

[url=http://www.servimg.com/view/11825234/643][img]http://i38.servimg.com/u/f38/11/82/52/34/signat11.gif[/img][/url]
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Sceaux%20Provinces/Lyonnais-Dauphine/sceauld3.png[/img]

En qualité de Témoins :

Chambellan de Bourgogne

[img]http://img15.hostingpics.net/pics/815990Scelsignaflavsinople.png[/img]

Diboan Dagincourt, Chancelier du Lyonnais-Dauphiné

[img]http://nsa33.casimages.com/img/2014/09/16/14091610361830200.png[/img]

Yrh Grialaltro, Conseiller Diplomatique

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Lightwarrior

Lightwarrior


Nombre de messages : 13257
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 07/11/2007

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeMer 4 Mar 2015 - 17:57

Yrh tu mets une petite griffe avant d'envoyer et que l'on publie?
Revenir en haut Aller en bas
Yrh
Archevêque
Yrh


Nombre de messages : 5738
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 29/04/2014

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeMer 4 Mar 2015 - 18:05

Oui oui oui...

Citation :

Traité de coopération judiciaire entre la Bourgogne et le Lyonnais-Dauphiné

Ce traité annule et remplace le précédent accord, ratifié le 30 Juillet 1458.


Les parties contractantes, dépositaires de la Justice, conscientes de la nécessité et de leur devoir d'assurer à leurs sujets la sécurité à laquelle ceux-ci sont en droit d'aspirer en tant que sujets loyaux, déclarent vouloir régir leurs relations en matière judiciaire de manière réciproque, suivant les termes énoncés ci-après/ci-dessous.

Art. 1 – Du principe de coopération

Les provinces signataires reconnaissent le principe qu'une personne ne peut fuir la loi qu'elle enfreint et ne peut échapper à l'autorité de la Justice sur leurs terres.

Tout individu ayant commis un délit ou un crime au regard de la loi applicable dans le territoire d'un des contractants  devra être, sur demande d'icelui, recherché, appréhendé, mis en accusation et jugé sur le territoire sur lequel l'individu se trouve.

Le suspect est toute personne accusée d'avoir commis une infraction dans l'une des provinces signataires.
La partie requérante est la province dans laquelle a eu lieu l'infraction.
La partie requise est la province où se trouve le suspect.

Art. 2 – De la mise en application

Le procès sera mené par la Justice requérante en étroite collaboration avec la Justice requise pour l'instruction d'icelui.
Eu égard à la règle non bis in idem, un individu condamné par l’une des Cours ne peut pas être condamné pour les mêmes faits par l’autre Cour.
Toute infraction commise dans une des provinces signataires, déjà commise auparavant dans l'autre pourra être suivie comme récidive.

Art. 3 - De la compétence du tribunal de prime instance de la province requérante

Afin d'éviter toute confusion entre les différentes législations applicables, les parties contractantes s'accordent sur le fait que le suspect ne peut être jugé que selon les lois de la province requérante et par la cour de justice de cette même province, y compris en ce qui concerne les éventuels droits de la défense et autres points de procédure.

Par dérogation aux limites territoriales des cour de justice, les parties contractantes acceptent de lancer des procès et rendre des verdicts pour des faits non établis sur leur territoire, en les reconnaissant valides au regard du droit local.

Art. 4 - De la tenue du procès

Le procureur de la province requérante doit faire parvenir un acte d'accusation complet ainsi que les éventuels témoignages à charge à son homologue de la province requise. Celui-ci porte ensuite l'affaire devant le tribunal.
Le procureur de la province requise doit transmettre la défense du suspect ainsi que les éventuels témoignages à décharge à son homologue de la province requérante. Celui-ci envoie ensuite son réquisitoire.
Après la seconde plaidoirie de la défense ou au terme du délai coutumier, le juge de la province requise adresse l'ensemble des minutes à son homologue de la province requérante. Celui-ci rédige ensuite le verdict et l'envoie au juge de la province requise.

Si la lecture du verdict et l'application de la peine reviennent au juge de la province requise, celui-ci n'en est responsable en aucune façon. La province requérante s'engage à envoyer ses propres magistrats lors d'une éventuelle audience de seconde instance, et à en assumer les conséquences le cas échéant.

La province requise s'engage à transmettre au procureur de la province requérante les minutes du procès sous 15 jours maximum.
Le procureur de la province requérante s'engage à transmettre au procureur de la province requise les minutes du procès sous 15 jours maximum.

Art. 5 - De l'engagement des parties

Par consentement mutuel, la réécriture du traité peut être effectuée dans son intégralité ou partiellement.
Le retrait du traité peut se faire à tout moment par l'une des parties, sur simple notification officielle.
L'annulation du traité ne stoppera pas les procédures en cours dans l'une ou l'autre province et jugement sera rendu dans chacune des affaires en cours.


Rédigé & scellé le troisième jour du mois de mars de l'an de grâce MCDLXII, A Dijon pour la Bourgogne & Lyon pour le Lyonnais-Dauphiné.


Pour le Duché de Bourgogne

Gaultier de Ravart
Duc de Bourgogne

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Sans-t11
Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Bourgo10


Pour le Duché du Lyonnais-Dauphiné

Sa Grasce Tristan Macdonald, Duc du Lyonnais-Dauphiné

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Signat11
Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Sceauld3

En qualité de Témoins :

Chambellan de Bourgogne

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 815990Scelsignaflavsinople

Diboan Dagincourt, Chancelier du Lyonnais-Dauphiné

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 14091610361830200

Yrh Grialaltro, Conseiller Diplomatique

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Yrh_si10


Code:
[quote]
[center][size=18][b]Traité de coopération judiciaire entre la Bourgogne et le Lyonnais-Dauphiné[/b][/size][/center]

[i]Ce traité annule et remplace le précédent accord, ratifié le 30 Juillet 1458.[/i]


Les parties contractantes, dépositaires de la Justice, conscientes de la nécessité et de leur devoir d'assurer à leurs sujets la sécurité à laquelle ceux-ci sont en droit d'aspirer en tant que sujets loyaux, déclarent vouloir régir leurs relations en matière judiciaire de manière réciproque, suivant les termes énoncés ci-après/ci-dessous.

[color=darkred][b]Art. 1 – Du principe de coopération[/b][/color]

Les provinces signataires reconnaissent le principe qu'une personne ne peut fuir la loi qu'elle enfreint et ne peut échapper à l'autorité de la Justice sur leurs terres.

Tout individu ayant commis un délit ou un crime au regard de la loi applicable dans le territoire d'un des contractants  devra être, sur demande d'icelui, recherché, appréhendé, mis en accusation et jugé sur le territoire sur lequel l'individu se trouve.

Le suspect est toute personne accusée d'avoir commis une infraction dans l'une des provinces signataires.
La partie requérante est la province dans laquelle a eu lieu l'infraction.
La partie requise est la province où se trouve le suspect.

[color=darkred][b]Art. 2 – De la mise en application [/b][/color]

Le procès sera mené par la Justice requérante en étroite collaboration avec la Justice requise pour l'instruction d'icelui.
Eu égard à la règle non bis in idem, un individu condamné par l’une des Cours ne peut pas être condamné pour les mêmes faits par l’autre Cour.
Toute infraction commise dans une des provinces signataires, déjà commise auparavant dans l'autre pourra être suivie comme récidive.

[color=darkred][b]Art. 3 - De la compétence du tribunal de prime instance de la province requérante[/b][/color]

Afin d'éviter toute confusion entre les différentes législations applicables, les parties contractantes s'accordent sur le fait que le suspect ne peut être jugé que selon les lois de la province requérante et par la cour de justice de cette même province, y compris en ce qui concerne les éventuels droits de la défense et autres points de procédure.

Par dérogation aux limites territoriales des cour de justice, les parties contractantes acceptent de lancer des procès et rendre des verdicts pour des faits non établis sur leur territoire, en les reconnaissant valides au regard du droit local.

[color=darkred][b]Art. 4 - De la tenue du procès[/b][/color]

Le procureur de la province requérante doit faire parvenir un acte d'accusation complet ainsi que les éventuels témoignages à charge à son homologue de la province requise. Celui-ci porte ensuite l'affaire devant le tribunal.
Le procureur de la province requise doit transmettre la défense du suspect ainsi que les éventuels témoignages à décharge à son homologue de la province requérante. Celui-ci envoie ensuite son réquisitoire.
Après la seconde plaidoirie de la défense ou au terme du délai coutumier, le juge de la province requise adresse l'ensemble des minutes à son homologue de la province requérante. Celui-ci rédige ensuite le verdict et l'envoie au juge de la province requise.

Si la lecture du verdict et l'application de la peine reviennent au juge de la province requise, celui-ci n'en est responsable en aucune façon. La province requérante s'engage à envoyer ses propres magistrats lors d'une éventuelle audience de seconde instance, et à en assumer les conséquences le cas échéant.

La province requise s'engage à transmettre au procureur de la province requérante les minutes du procès sous 15 jours maximum.
Le procureur de la province requérante s'engage à transmettre au procureur de la province requise les minutes du procès sous 15 jours maximum.

[color=darkred][b]Art. 5 - De l'engagement des parties[/b][/color]

Par consentement mutuel, la réécriture du traité peut être effectuée dans son intégralité ou partiellement.
Le retrait du traité peut se faire à tout moment par l'une des parties, sur simple notification officielle.
L'annulation du traité ne stoppera pas les procédures en cours dans l'une ou l'autre province et jugement sera rendu dans chacune des affaires en cours.


Rédigé & scellé le troisième jour du mois de mars de l'an de grâce MCDLXII, A Dijon pour la Bourgogne & Lyon pour le Lyonnais-Dauphiné.


Pour le Duché de Bourgogne

[i]Gaultier de Ravart
Duc de Bourgogne[/i]
[img]http://i43.servimg.com/u/f43/11/73/09/20/sans-t11.gif[/img]
[img]http://i39.servimg.com/u/f39/12/54/20/98/bourgo10.gif[/img]


Pour le Duché du Lyonnais-Dauphiné

Sa Grasce Tristan Macdonald, Duc du Lyonnais-Dauphiné

[url=http://www.servimg.com/view/11825234/643][img]http://i38.servimg.com/u/f38/11/82/52/34/signat11.gif[/img][/url]
[img]http://i800.photobucket.com/albums/yy288/SigillographieRR/Sceaux%20Provinces/Lyonnais-Dauphine/sceauld3.png[/img]

En qualité de Témoins :

Chambellan de Bourgogne

[img]http://img15.hostingpics.net/pics/815990Scelsignaflavsinople.png[/img]

Diboan Dagincourt, Chancelier du Lyonnais-Dauphiné

[img]http://nsa33.casimages.com/img/2014/09/16/14091610361830200.png[/img]

Yrh Grialaltro, Conseiller Diplomatique

[img]http://i38.servimg.com/u/f38/17/01/80/09/yrh_si10.png[/img]

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Arta

Arta


Nombre de messages : 582
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 31/01/2014

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeMer 4 Mar 2015 - 19:14

Ok et je publie que le traité ?
Revenir en haut Aller en bas
Lightwarrior

Lightwarrior


Nombre de messages : 13257
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 07/11/2007

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeMer 4 Mar 2015 - 19:16

Non non, une petite annonce.

Un truc dans l'esprit : dans l'esprit d'améliorer toujours plus nos relations judiciaires avec nos voisins, le Conseil ducal a voté tralala le traité tralala.

Pas besoin je pense de faire un rappel des erreurs judiciaires issues de la Bourgogne sur nos CJ même si ça me démange. Mais je voudrai pas les accabler. L'incident est clos et les problèmes résolus vite en CA.
Revenir en haut Aller en bas
Yrh
Archevêque
Yrh


Nombre de messages : 5738
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 29/04/2014

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeMer 4 Mar 2015 - 20:07

Ben, tu avais préparé un truc Arta, j'le trouvais bien moi.
Sinon, comme autre exemple, on a publié récemment le traité de CJ avec la Provence, c'est l'une de nos dernières annonces d'ailleurs. Tu peux t'en inspirer si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Arta

Arta


Nombre de messages : 582
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 31/01/2014

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeJeu 5 Mar 2015 - 0:26

J'ai fait une affiche mais le duc n'y a absolument pas prété attention donc soit je change soit je la met soit je met rien d'où ma question
Revenir en haut Aller en bas
Arwel

Arwel


Nombre de messages : 27652
Localisation IG : Dié
Date d'inscription : 22/11/2008

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeJeu 5 Mar 2015 - 0:59

Vous prenez l'annonce que vous aviez préparée hier et vous y rajoutez le traité signé et scellé par sa Grâce et cela devrait lui agréer, normalement. Parce que je suis du même avis que le Juge, je trouvais cela très bien aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Lightwarrior

Lightwarrior


Nombre de messages : 13257
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 07/11/2007

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeJeu 5 Mar 2015 - 1:01

Hier soir, il avait préféré oublié la soirée d'hier soir, donc il avait oublié le texte proposé, mais il ne l'avouera pas et attendit tranquillement de voir le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Arta

Arta


Nombre de messages : 582
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 31/01/2014

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeJeu 5 Mar 2015 - 15:48

Citation :
A tous ceux qui liront ou ouïront,

Le conseil ducal souhaite vous annoncer le renouvellement du traité de coopération judiciaire avec la bourgogne qui permet de juger des brigands ayant fuit nos territoires mais ayant été attrapé en Bourgogne et réciproquement.

Par le même procédé un traité a été signé avec la justice Savoyarde dans les mêmes condition.

Nous espérons pouvoir grace a nos nouveaux alliés juridique apporter un peu plus de justice a nos honnêtes concitoyens.
Citation :

Traité de coopération judiciaire entre la Bourgogne et le Lyonnais-Dauphiné

Ce traité annule et remplace le précédent accord, ratifié le 30 Juillet 1458.


Les parties contractantes, dépositaires de la Justice, conscientes de la nécessité et de leur devoir d'assurer à leurs sujets la sécurité à laquelle ceux-ci sont en droit d'aspirer en tant que sujets loyaux, déclarent vouloir régir leurs relations en matière judiciaire de manière réciproque, suivant les termes énoncés ci-après/ci-dessous.

Art. 1 – Du principe de coopération

Les provinces signataires reconnaissent le principe qu'une personne ne peut fuir la loi qu'elle enfreint et ne peut échapper à l'autorité de la Justice sur leurs terres.

Tout individu ayant commis un délit ou un crime au regard de la loi applicable dans le territoire d'un des contractants devra être, sur demande d'icelui, recherché, appréhendé, mis en accusation et jugé sur le territoire sur lequel l'individu se trouve.

Le suspect est toute personne accusée d'avoir commis une infraction dans l'une des provinces signataires.
La partie requérante est la province dans laquelle a eu lieu l'infraction.
La partie requise est la province où se trouve le suspect.

Art. 2 – De la mise en application

Le procès sera mené par la Justice requérante en étroite collaboration avec la Justice requise pour l'instruction d'icelui.
Eu égard à la règle non bis in idem, un individu condamné par l’une des Cours ne peut pas être condamné pour les mêmes faits par l’autre Cour.
Toute infraction commise dans une des provinces signataires, déjà commise auparavant dans l'autre pourra être suivie comme récidive.

Art. 3 - De la compétence du tribunal de prime instance de la province requérante

Afin d'éviter toute confusion entre les différentes législations applicables, les parties contractantes s'accordent sur le fait que le suspect ne peut être jugé que selon les lois de la province requérante et par la cour de justice de cette même province, y compris en ce qui concerne les éventuels droits de la défense et autres points de procédure.

Par dérogation aux limites territoriales des cour de justice, les parties contractantes acceptent de lancer des procès et rendre des verdicts pour des faits non établis sur leur territoire, en les reconnaissant valides au regard du droit local.

Art. 4 - De la tenue du procès

Le procureur de la province requérante doit faire parvenir un acte d'accusation complet ainsi que les éventuels témoignages à charge à son homologue de la province requise. Celui-ci porte ensuite l'affaire devant le tribunal.
Le procureur de la province requise doit transmettre la défense du suspect ainsi que les éventuels témoignages à décharge à son homologue de la province requérante. Celui-ci envoie ensuite son réquisitoire.
Après la seconde plaidoirie de la défense ou au terme du délai coutumier, le juge de la province requise adresse l'ensemble des minutes à son homologue de la province requérante. Celui-ci rédige ensuite le verdict et l'envoie au juge de la province requise.

Si la lecture du verdict et l'application de la peine reviennent au juge de la province requise, celui-ci n'en est responsable en aucune façon. La province requérante s'engage à envoyer ses propres magistrats lors d'une éventuelle audience de seconde instance, et à en assumer les conséquences le cas échéant.

La province requise s'engage à transmettre au procureur de la province requérante les minutes du procès sous 15 jours maximum.
Le procureur de la province requérante s'engage à transmettre au procureur de la province requise les minutes du procès sous 15 jours maximum.

Art. 5 - De l'engagement des parties

Par consentement mutuel, la réécriture du traité peut être effectuée dans son intégralité ou partiellement.
Le retrait du traité peut se faire à tout moment par l'une des parties, sur simple notification officielle.
L'annulation du traité ne stoppera pas les procédures en cours dans l'une ou l'autre province et jugement sera rendu dans chacune des affaires en cours.


Rédigé & scellé le troisième jour du mois de mars de l'an de grâce MCDLXII, A Dijon pour la Bourgogne & Lyon pour le Lyonnais-Dauphiné.


Pour le Duché de Bourgogne

Gaultier de Ravart
Duc de Bourgogne

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Sans-t11
Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Bourgo10


Pour le Duché du Lyonnais-Dauphiné

Sa Grasce Tristan Macdonald, Duc du Lyonnais-Dauphiné

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Signat11
Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Sceauld3

En qualité de Témoins :

Chambellan de Bourgogne

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 815990Scelsignaflavsinople

Diboan Dagincourt, Chancelier du Lyonnais-Dauphiné

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 14091610361830200

Yrh Grialaltro, Conseiller Diplomatique

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Yrh_si10

Revenir en haut Aller en bas
Arta

Arta


Nombre de messages : 582
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 31/01/2014

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeJeu 5 Mar 2015 - 15:48

Je laisse la savoie ou pas du coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Yrh
Archevêque
Yrh


Nombre de messages : 5738
Localisation IG : Briançon
Date d'inscription : 29/04/2014

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeJeu 5 Mar 2015 - 16:26

Pour moi, soit on attend la signature du traité savoyard, je dirais dans 3 ou 4 jours, il leur a été adressé par mes soins hier, auquel cas il faudra joindre les 2 traités à l'annonce, soit on fait 2 annonces à quelques jours d'intervalle.

Je préfère la seconde solution, une annonce groupée ça risque de faire très lourd. Et puis si jamais la Savoie traine à signer, pour X raisons...
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lightwarrior

Lightwarrior


Nombre de messages : 13257
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 07/11/2007

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeJeu 5 Mar 2015 - 18:03

Je suis d'accord avec Yrh.
Revenir en haut Aller en bas
Arta

Arta


Nombre de messages : 582
Localisation IG : Valence
Date d'inscription : 31/01/2014

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeJeu 5 Mar 2015 - 18:07

Citation :
A tous ceux qui liront ou ouïront,

Le conseil ducal souhaite vous annoncer le renouvellement du traité de coopération judiciaire avec la bourgogne qui permet de juger des brigands ayant fuit nos territoires mais ayant été attrapé en Bourgogne et réciproquement.

Nous espérons pouvoir grace a nos nouveaux alliés juridique apporter un peu plus de justice a nos honnêtes concitoyens.
Citation :

Traité de coopération judiciaire entre la Bourgogne et le Lyonnais-Dauphiné

Ce traité annule et remplace le précédent accord, ratifié le 30 Juillet 1458.


Les parties contractantes, dépositaires de la Justice, conscientes de la nécessité et de leur devoir d'assurer à leurs sujets la sécurité à laquelle ceux-ci sont en droit d'aspirer en tant que sujets loyaux, déclarent vouloir régir leurs relations en matière judiciaire de manière réciproque, suivant les termes énoncés ci-après/ci-dessous.

Art. 1 – Du principe de coopération

Les provinces signataires reconnaissent le principe qu'une personne ne peut fuir la loi qu'elle enfreint et ne peut échapper à l'autorité de la Justice sur leurs terres.

Tout individu ayant commis un délit ou un crime au regard de la loi applicable dans le territoire d'un des contractants  devra être, sur demande d'icelui, recherché, appréhendé, mis en accusation et jugé sur le territoire sur lequel l'individu se trouve.

Le suspect est toute personne accusée d'avoir commis une infraction dans l'une des provinces signataires.
La partie requérante est la province dans laquelle a eu lieu l'infraction.
La partie requise est la province où se trouve le suspect.

Art. 2 – De la mise en application

Le procès sera mené par la Justice requérante en étroite collaboration avec la Justice requise pour l'instruction d'icelui.
Eu égard à la règle non bis in idem, un individu condamné par l’une des Cours ne peut pas être condamné pour les mêmes faits par l’autre Cour.
Toute infraction commise dans une des provinces signataires, déjà commise auparavant dans l'autre pourra être suivie comme récidive.

Art. 3 - De la compétence du tribunal de prime instance de la province requérante

Afin d'éviter toute confusion entre les différentes législations applicables, les parties contractantes s'accordent sur le fait que le suspect ne peut être jugé que selon les lois de la province requérante et par la cour de justice de cette même province, y compris en ce qui concerne les éventuels droits de la défense et autres points de procédure.

Par dérogation aux limites territoriales des cour de justice, les parties contractantes acceptent de lancer des procès et rendre des verdicts pour des faits non établis sur leur territoire, en les reconnaissant valides au regard du droit local.

Art. 4 - De la tenue du procès

Le procureur de la province requérante doit faire parvenir un acte d'accusation complet ainsi que les éventuels témoignages à charge à son homologue de la province requise. Celui-ci porte ensuite l'affaire devant le tribunal.
Le procureur de la province requise doit transmettre la défense du suspect ainsi que les éventuels témoignages à décharge à son homologue de la province requérante. Celui-ci envoie ensuite son réquisitoire.
Après la seconde plaidoirie de la défense ou au terme du délai coutumier, le juge de la province requise adresse l'ensemble des minutes à son homologue de la province requérante. Celui-ci rédige ensuite le verdict et l'envoie au juge de la province requise.

Si la lecture du verdict et l'application de la peine reviennent au juge de la province requise, celui-ci n'en est responsable en aucune façon. La province requérante s'engage à envoyer ses propres magistrats lors d'une éventuelle audience de seconde instance, et à en assumer les conséquences le cas échéant.

La province requise s'engage à transmettre au procureur de la province requérante les minutes du procès sous 15 jours maximum.
Le procureur de la province requérante s'engage à transmettre au procureur de la province requise les minutes du procès sous 15 jours maximum.

Art. 5 - De l'engagement des parties

Par consentement mutuel, la réécriture du traité peut être effectuée dans son intégralité ou partiellement.
Le retrait du traité peut se faire à tout moment par l'une des parties, sur simple notification officielle.
L'annulation du traité ne stoppera pas les procédures en cours dans l'une ou l'autre province et jugement sera rendu dans chacune des affaires en cours.


Rédigé & scellé le troisième jour du mois de mars de l'an de grâce MCDLXII, A Dijon pour la Bourgogne & Lyon pour le Lyonnais-Dauphiné.


Pour le Duché de Bourgogne

Gaultier de Ravart
Duc de Bourgogne

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Sans-t11
Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Bourgo10


Pour le Duché du Lyonnais-Dauphiné

Sa Grasce Tristan Macdonald, Duc du Lyonnais-Dauphiné

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Signat11
Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Sceauld3

En qualité de Témoins :

Chambellan de Bourgogne

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 815990Scelsignaflavsinople

Diboan Dagincourt, Chancelier du Lyonnais-Dauphiné

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 14091610361830200

Yrh Grialaltro, Conseiller Diplomatique

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Yrh_si10


Bon pour tout le monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Lightwarrior

Lightwarrior


Nombre de messages : 13257
Localisation IG : valence
Date d'inscription : 07/11/2007

Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitimeJeu 5 Mar 2015 - 18:09

Moi ça va pour le texte :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Bourgogne - Renouvellement traité de CJ   Bourgogne - Renouvellement traité de CJ - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bourgogne - Renouvellement traité de CJ
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Bourgogne - Renouvellement traité sur le statut des représentants officiels
» [TRAITE] Ambassade Bourgogne bis
» Traité bilatéral de CJ avec la Bourgogne.
» Bourgogne et traité Maathis : demande de révision
» [ACCEPTE] Traité d'alliance avec la Bourgogne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Rôle Play du Château de Lyon :: 8 - Château de Pierre-Scize - Conseil Ducal :: Office des Affaires Etrangères :: Office diplomatique-
Sauter vers: